Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

glyphe

inscription, trait gravé en creux. « On ne connaît pas en France de gravures rupestres autres que les glyphes des rochers de la Vendée. »
trait. « Ô stylographe à la plume de platine, qui trace sur le papier les glyphes alphabétiques. »
trait gravé en creux dans un ornement architectural (=cannelure, ciselure, rainure).

janissaire

janissaire soldat d'élite de l'infanterie turque, du XIVe au XIXe siècle, appartenant à la garde immédiate du sultan. « Les janissaires de Mahomet II ivres d'opium, de victoires et de femmes, le cimeterre à la main, le front festonné du turban sanglant. »
p. anal., péj., vx.: satellite d'une autorité despotique. « Les jésuites sont les janissaires du catholicisme, aujourd'hui les oppresseurs du monde ». (Proudhon)

serge

étoffe présentant de fines côtes obliques. Serge fine; grosse serge; serge de coton, de laine, de soie. « L'homme, vêtu d'un costume marin en grosse serge... »
sergette= étoffe de laine mince et légère.« On me fit endosser l'uniforme de sergette amarante... » [habits]

faire florès

briller, faire une dépense d'éclat, gén. sans suite : « quand il a de l'argent, il fait florès. »
obtenir un succès dans le monde, une réputation flatteuse, une réussite brillante : « tu as fait florès, mon cher ! » « Depuis la campagne d'Égypte, le turban fait florès. »

Caudines

« passer sous les fourches caudines » : devoir accepter des conditions sévères, ruineuses et humiliante. La peine infamante du joug dans le défilé de Caudium, pour les Romains : passer en se courbant, les mains liées dans le dos, sous une pique ou une fourche tendue à l'horizontale.

venelle

venellepetite rue étroite (=ruelle). « Une venelle déserte menant aux jardins potagers. »

jackalope

jackalopeanimal imaginaire du folklore américain, mélange entre un lièvre (jackrabbit) et une antilope (antelope), et représenté comme un lièvre avec des bois. Le jackalope se caractérise par sa capacité à imiter la voix humaine.
Le papillomavirus, qui provoque sur la tête du lapin des tumeurs en forme de cornes, est l'origine probable de cette légende.

obsécration

prière ou demande instante adressée à Dieu ou aux hommes (=déprécation). « Il priait avec la sensation que ses obsécrations ne portaient point, n'étaient pas entendues. » « Il répétait inlassablement son obsécration : prenez pitié d'un pauvre aveugle! »

taroupe

taroupetouffe de poils qui parfois pousse sur la glabelle, c’est-à-dire entre les sourcils. « On arrache la taroupe avec une pince à épiler. »

avoir du bien au soleil

avoir de l'argent placé, à l'abri. « Albert, dont le père avait du bien au soleil, était promis à Catherine. » « Union parfaite sous tous les rapports. Des écus au soleil. Un nom qui sonne altièrement. »

dito

[dans une énumération ou une nomenclature d'articles] de même, comme ci-dessus. « Un sac de café à cent sous, dix dito à mille. »

casimir

casimirdrap léger fait de laine croisée ou de coton, de dessins et de couleurs variés, très employé au 19ème siècle dans la fabrication des vêtements d'homme. Culotte, gilet, pantalon de casimir. Etre habillé en casimir. « Napoléon et son célèbre uniforme vert, traversé par son grand cordon rouge, rehaussé par le dessous blanc de sa culotte de casimir. »

spéculaire

spéculaire qui réfléchit la lumière comme un miroir. « Le mica est un minéral spéculaire. »
pierre spéculaire = pierre transparente qui servait de vitre dans l'Antiquité. « Les fenêtres du temple étaient fermées soit par des verres, soit par des pierres spéculaires, ces lames minces d'albâtre ou de gypse transparent. »
produit par un miroir, qui semble produit par un miroir. Image, réflexion spéculaire. « Les bars ne sont que verre, miroirs où la vie s'enfonce, multipliée, spéculaire, spectaculaire. »
écriture spéculaire = écriture dans laquelle les lettres ou les mots se suivent de droite à gauche comme s'ils étaient vus dans un miroir. Certains aphasiques écrivent ainsi.
hallucination spéculaire = autoscopie = phénomène hallucinatoire par lequel un malade se voit lui-même, extérieurement ou intérieurement (autoscopie externe, interne). « Les prétendus dons d'autoscopie des somnambules. »
plante herbacée à fleurs violettes (=miroir-de-Vénus). « On cultive la spéculaire comme plante d'ornement. »
spéculairement = à la manière d'un miroir. « Les surfaces métalliques réfléchissent toujours plus ou moins abondamment, à la manière d'un miroir, la lumière blanche qui les éclaire, et cette lumière blanche, ainsi réfléchie spéculairement, s'ajoute à la lumière qui a pénétré tant soit peu entre les particules du corps. »

esche

escheappât que l'on fixe à l'hameçon. « le pain : une esche pas chère, pratique et très efficace. »
« Le brochet, la perche, le sandre se pêchent au vif, c'est-à-dire avec un poisson vivant en guise d'esche. »
escher : mettre une esche à l'hameçon. « Tous les appâts naturels sont autorisés, y compris l'asticot. Ils devront être eschés sur des hameçons simples sans ardillon. »

insula

insulaantiq. rom.: immeuble d'habitation à plusieurs étages, relativement proche des immeubles actuels. Les étages supérieurs, faute d'eau courante et d'ascenseur, étaient occupés par les plus modestes, tandis que le rez-de-chaussée pouvait accueillir des boutiques.

véganisme

mode de vie fondé sur le refus de l'exploitation et de la cruauté envers les animaux. Au-delà de l'adoption d'un régime alimentaire végétalien, les végans refusent tout produit issu d'animaux ou testé sur eux (cuir, fourrure, laine, soie, cire d'abeille, cosmétiques, loisirs, etc.).

platier

platier surface plane inclinée vers la mer, affleurement de roches, ou partie d'une plage apparaissant à marée basse.
surface horizontale d'un haut-fond sous marin, parfois visible à marée basse. « La plus grande partie du platier, immergée aux hautes mers, forme les îles qui jalonnent l'atoll. » « Lorsqu'on se promène à marée basse sur le platier du récif, on peut retrouver les vestiges de navires anciens. »

granularité

mesure de la finesse d'un système, par l'isolement de son plus petit objet. Quand on arrive au niveau de granularité d'un système, on ne peut plus découper l'information. Par exemple dans une population, la granularité est l'individu. En physique la granularité a longtemps été l'atome.

madrier

madrierplanche épaisse généralement façonnée dans un bois dur comme le chêne, utilisée pour les gros travaux de menuiserie et de construction, et autrefois pour recouvrir les voies de circulation. Madrier de hêtre; barrière, fronton, plancher de madriers; fort, gros, lourd madrier; madrier épais, énorme. « Un lit de madriers, une table, quatre chaises en formaient le mobilier. »

chakra

chakra["roue" ou "disque" en sanskrit]
dans le yoga tantrique, les chakras sont des points de passage d'énergie.
L'être humain en posséderait sept, situés sur une ligne médiane partant du périnée (chakra 1 de l’instinct animal) jusqu'au sommet de la tête (chakra 7 de la spiritualité).
arme en forme de disque, symbole du disque solaire ou de l'énergie cosmique.

touer

touer faire avancer un navire, une embarcation en le tirant (=remorquer, haler, paumoyer). « Des chaloupes nous touèrent dans le port. » « On se jeta à l'eau pour touer l'esquif et vaincre le courant. »
se touer. « Le navire se toue hors du port. »

toueur : qui permet le touage. Bateau toueur. Ancre toueuse.

touée
longueur du câble servant à haler un navire dans un port, sur un cours d'eau.
longueur de chaîne utilisée pour jeter l'ancre. « Par mauvais temps, on file plus de chaîne pour augmenter la touée. »
entrer dans un port à la touée = en se halant sur des amarres.

olivâtre

olivâtre qui se rapproche de la couleur jaune verdâtre de l'olive. « Le couchant olivâtre. » « Une longue bande, livide comme une feuille d'eau, enveloppait l'horizon d'une ceinture olivâtre. »
teint, peau, visage olivâtre. « Les gens de bourse, en s'enrichissant, deviennent olivâtres. Il semble qu'ils aient sous la peau le reflet de l'or. »[couleur]

pageot

arg.: lit (=page, pajot, paddock, pieu, plumard, pucier). « Il lui faut ses dix heures de pucier, sans ça, monsieur a la cosse toute la journée. » « Ma mère était sur le page, affalée, retournée complètement. » « File au page ! »
pager = coucher, dormir. « Au fond de la case où page le vendeur de journaux. »

hérétique

contraire à l'orthodoxie. Ex: une affirmation hérétique

emparadiser

emparadiser litt.: introduire dans un paradis, faire entrer dans un lieu de délices, mettre dans un état de bonheur comparable à celui dans lequel on vit au paradis. « Un vin qui laisse le palais emparadisé. » « Elle lui donna tout le bonheur qu'on peut faire avec de l'amour, elle l'emparadisa, au point que le crachement de sang s'arrêta et que la toux se raréfia. »
emploi pronom. réfl.: « Emparadise-toi le mieux possible dans ta folie − et le plus longtemps. »
emparadisant : qui emparadise. « À moi, elle osait envoyer des baisers pleins d'émoi, l'emparadisante ingénue. »
emparadisement : « Qui me rendra la délectation, l'emparadisement de mon âme ignorante, quand, telle une fleur elle s'ouvrait toute neuve aux chansons, contes, complaintes et fables que ma mère me chantait en douce langue Provençale. »

cabale

somme de spéculations ésotériques qui, à partir des vingt-deux signes de l'alphabet hébraïque représentant chacun à la fois une lettre et un chiffre, donnent à certains passages de la Bible un sens allégorique et mystique. « Elle grava sur des jetons blancs les vingt-deux lettres de l'alphabet hébreu. C'étaient les arcanes de la Cabbale qu'elle avait appris en Galilée. »
tradition juive touchant l'interprétation de l'Ancien Testament. « Les docteurs de la cabale. »
p. ext.: science occulte dont un des objets est la communication avec des êtres surnaturels.
p. réf. au secret qui entoure les spéculations de ceux qui s'adonnent à cette forme d'occultisme : intrigue secrète ourdie contre qqn, pour l'atteindre dans sa réputation, ses actions ou ses oeuvres. « La première chose qu'on organise ce sont les discordes, les jalousies, les intrigues, les cabales de toute espèce. »
p. méton. association de ceux qui montent une cabale. Cabale atroce, violente; cabale des dévots; cabale financière, politique; être un homme de cabale, l'instigateur d'une cabale; briser, subir une cabale; monter une cabale contre qqn.
coterie organisée dans une salle de spectacle pour faire échouer une pièce ou bien nuire au succès d'un acteur.
faire cabale : « les spectateurs firent cabale, sifflèrent, grognèrent, huèrent. »

pontuseau

pontuseau le pontuseau est une fine tige en bois ou en métal soutenant les vergeures (trame de fils de laiton serrés, qui reçoit la pâte à papier).
chacune des lignes verticales et espacées qui coupent perpendiculairement les vergeures. « Les pontuseaux sont verticaux, les vergeures horizontales. »

quiddité

ce qu’une chose est en elle-même (= eccéité, essence, individualité). « La quiddité d'une chaise est d'être un artefact (fait) pour s'asseoir. »
selon les Lettres Philosophiques de Voltaire, ce qui fait qu’un être est ce qu’il est. « Il trouva la chose facile à accepter, comme une composante fondamentale de la quiddité. »

sagette

sagetteflèche. Un arc et des sagettes.
fig: « Des traits d'esprit comme des sagettes décochées aux importuns. »

nielle

nielle [orfèvr.] [du latin nigellus, "noirci"] incrustations noires sur fond clair, ou réciproquement. « Des oeuvres finement ciselées où les nielles, les émaux et les ivoires rehaussent la beauté du métal. »
nieller : orner de nielles un bijou ou une pièce d'orfèvrerie. Nieller la poignée d'un sabre. Niellé d'or. « Un disque de métal décoré d'un triskell niellé d'or. » « Luttant contre l'ombre, la clarté de la lampe niellait la lame de paillettes étincelantes. »
[bot.] plante adventice des céréales aux graines toxiques. « Semences de céréales contaminées par des graines de nielle. »

dia

cri des charretiers pour faire aller leurs chevaux à gauche (anton.: hue).
p. anal. [en s'adressant à une pers.] « Hue donc! Hue donc!... Tu es le cheval... Dia, hue! Sale rosse, veux-tu marcher! »
à hue et à dia (fig.) : avec difficulté, en étant tiraillé de divers côtés. « Les examens je les franchis, à hue à dia, tout en gagnant ma croûte. »
aller à hue et à dia : ne pas suivre une ligne précise, progresser de manière cahotique. « Des généraux de quatre sous qui vont à hue et à dia... »
tirer à hue et à dia : agir en sens contraire, à contretemps. « Les uns tiraient à hue, les autres à dia, quand une solution mit tout le monde d'accord. »
p. métaph. tirailler, harceler. « Coûteux effort qui ne servait qu'à m'écarteler davantage, cœur et sens me tiraient à hue et à dia. »
au passif.: être tiraillé de divers côtés. « Le simple lecteur se trouve tiré à hue et à dia entre plusieurs solutions contraires. »

propédeutique

éléments de connaissance constituant une préparation nécessaire à l'étude plus approfondie d'une science. « La Critique de la raison pure n'est donc, à vrai dire, qu'une introduction à la science, une Propédeutique. »
cours préparatoire à l'enseignement supérieur, donnant lieu à un examen contrôlant les connaissances des bacheliers. Année, examen de propédeutique; être en propédeutique. « Il y a l'horrible «propédeutique», au lieu de «préuniversité», où les «préétudiants» sont affublés du titre de «propédeutes». »

feu grégeois

feu grégeoismélange de substances inflammables pouvant brûler même au contact de l’eau (ancêtre du napalm moderne). Le secret gardé sur sa composition fut capital pour la survie de l’Empire byzantin, permettant de repousser deux sièges arabes sur Constantinople.

pédiluve

bassin peu profond servant à rincer les pieds. « Le pédiluve est obligatoire dans certains lieux publics, tels que les piscines. »

crépine

filtre métallique de forme sphérique ou cylindrique placé à l'extrémité d'un tuyau d'aspiration pour y arrêter les corps étrangers. « L'eau de condensation arrive dans le purgeur et traverse une crépine sur toile métallique destinée à retenir les corps étrangers. La crépine doit être bouchée... »

large galon de passementerie ajouré et garni de franges ou de glands utilisé à des fins décoratives en ameublement. Crépine d'argent, d'or, de soie. « Des chaises étoilées de clous d'or et frangées de crépine. Les crépines et les franges d'or de la galerie des Arazzi, se trouvèrent toutes coupées. »
crépiné (en parlant de meubles ou d'éléments de la décoration) : orné de crépines. « Une table à tapis de velours crépiné d'or. »

membrane graisseuse qui enveloppe les viscères du mouton, du porc ou du veau et qui est utilisée en boucherie pour recouvrir les morceaux de viande mis à l'étal. « Il recevait des cochonnailles dans une assiette recouverte d'une crépine et enveloppée d'une serviette blanche. »
partie du placenta qui coiffe parfois la tête du nouveau-né.

maravédis

maravédis ancienne monnaie de billon espagnole de faible valeur. « J'ai mis cinquante mille maravédis dans l'affaire. »
p. ext.: monnaie de peu de valeur. « Cela ne vaut pas un maravédis. » « Je n'en donnerais pas un maravédis. »
fam.: ne pas avoir un maravédis, être sans un maravédis = être sans le sou. « Comme j'étais maintenant sans un maravédis en fouille, je n'avais pas le choix... »

caïque

caïque [masc. ou fém.] petite embarcation à voiles ou à rames, suffisamment légère pour être remontée sur la plage à l'aide d'un cabestan. « Un caïque à deux paires de rames. »
embarcation à voile, motorisée, appréciée des plaisanciers pour son confort et sa construction en bois. « Une luxueuse petite caïque de type goélette de construction traditionnelle en bois. »
oiseau de la famille des Psittacidae. Caïque à tête noire.

plastron

plastron pièce d'armure qui recouvre et protège la poitrine. « Les guerriers poussaient des soupirs qui soulevaient leurs plastrons de fer. »
pièce de protection que portent sur la poitrine les escrimeurs. « Pour les compétitions, les fleurettistes revêtent un plastron métallisé. »
p. anal.: pièce de protection que portent sur la poitrine certains artisans. « Le plastron de cuir du cordonnier. »
fig.: ce qui cache, protège. « S'il a besoin d'un plastron, de quelqu'un qu'il puisse mettre devant lui pour détourner les soupçons d'un mari, il ne se gêne pas pour se servir de vous! »
personne, objet qui est en butte aux railleries, aux attaques plaisantes. Servir de plastron à qqn, être le plastron des railleries de qqn. « C'étaient ses plastrons et ses têtes de Turc... Il faisait d'eux ses plastrons, il s'exerçait à mépriser l'humanité en leur personne. »
carapace ventrale de la tortue.
partie de certains vêtements masculins qui recouvre la poitrine; en partic. pièce d'étoffe qui recouvre le devant d'une chemise. Chemise à plastron; plastron blanc, empesé; plastron d'habit. « Malgré tous les lavages, le plastron de ma soutane est horrible à voir. Il ne portait pas de chemise, seulement son plastron verni par-dessus son gilet de flanelle. Alors, ouvrant son gilet et offrant le plastron de sa chemise aux coups de fusil, il crie: "Vive le peuple, vive l'humanité!". Une décharge, où son plastron blanc devient tout rouge. »
pièce de vêtement ou partie de vêtement féminin, qui recouvre la poitrine. « Les femmes dans leurs robes à plastron d'or... »
p. anal.: partie de la gorge de certains oiseaux recouverte de plumes dont la couleur est différente de celle de la livrée.
faire plastron, plastronner : « c'est de la prose qui pose, qui fait plastron comme un invité en soirée. » [habits]

fouir

creuser (la terre). « Je le regardais fouir la terre de ses ongles. » « Les taupes fouissent leurs galeries dans le jardin. » « Il va fouir son olivaie, là-bas. »
foui => « cette façade énorme, aux corniches frangées par les pluies, fouie d'habitations, trouée de portes et de fenêtres à toutes les hauteurs... »
bâton à fouir. Instrument aratoire le plus primitif.
p. métaph.: « fouir dans les archives »

nuit américaine

technique cinématographique qui permet, grâce à une sous-exposition de la pellicule ou à l'utilisation d'un filtre, de tourner de jour des scènes censées avoir lieu la nuit.

en délicatesse

être en délicatesse = être en froid. « être en délicatesse avec quelqu’un. Les deux hommes sont en délicatesse depuis une récente affaire. »

vilebrequin

vilebrequinoutil utilisant la force manuelle pour percer des trous dans les matériaux (principalement le bois). Il a peu à peu été remplacé par les perceuses électriques. « Tout à coup une douleur aiguë le perça; il lui sembla qu'un vilebrequin lui forait les tempes. »

lambin

fam.: qui agit avec lenteur, qui manque de vivacité, de dynamisme.« Cette fillette est une lambine. »
p. anal.: « ce lambin de corbillard. »
adj.: « un paresseux et lambin plumitif. »

lendore

fam.: personne apathique, qui a l'air endormi (=lambin, mollasson, mollusque). « Je ne sais pas à quoi il pense, ce lendore... Mon Dieu! qu'il est lent ! »

satisfecit

billet par lequel un enseignant témoigne que le travail d'un élève lui donne satisfaction. Mademoiselle nous distribuait des "satisfecit" que chaque trimestre nous échangions contre des livres dorés sur tranche. Indépendamment des prix et accessits auxquels donnent lieu les compositions, les récompenses suivantes peuvent être décernées aux élèves: la bonne note, l'inscription au tableau d'honneur mensuel, le satisfecit.
approbation, compliment. Donner à qqn un satisfecit. Mais une pièce comme cela a tout pour réussir: l'ombre de Corneille, les battoirs de Rouen et jusqu'au satisfecit de la petite presse!

chevalier d'industrie

péj.: personne qui se livre à des activités peu scrupuleuses, aventurier, escroc, aigrefin : « Ces gens manquent de psychologie : ils prennent un chevalier d'industrie avec de faux bijoux à tous les doigts pour un prince authentique. »

poussah

poussah jouet représentant un buste de magot, porté par une demi-boule lestée de pierre ou de plomb qui ramène toujours l'objet en position verticale.
gros homme, petit et mal bâti. « On salua gaiement derrière le comptoir le poussah qui étalait un diabète inquiétant, mais souriait bonassement. »

(tout) son soûl

à satiété, en suffisance (=son content). Manger, consommer, dormir, rire tout son soûl. « Enfin je suis libre ! Je peux boire et manger tout mon soûl. » « L'été ne faisait que commencer, j'étais loin d'avoir mon soûl de soleil et de mer. » « J'en ai plus que mon soûl de vos brimades. »
à son saoul : « enfin, dit-il, je vais m'embêter à mon saoûl, tranquillement. »

essaimer

(apiculture) quitter la ruche mère pour former ailleurs une colonie nouvelle. « Les abeilles essaiment / ont essaimé. »
se diviser en vue de l'émigration d'une partie des abeilles. « Cette ruche a essaimé. »
fonder de nouveaux groupes par l'émigration d'une partie des membres qui constituaient le noyau initial. « Les villes phéniciennes, pépinières de colonies qui ont essaimé sur tous les rivages. »
se disperser. « Les députés dégringolèrent entre les travées, essaimèrent en masse, se répandirent dans les couloirs. »
détacher des groupes d'individus du noyau originel. « L'abbaye était immense; après avoir essaimé plus de cent religieux dans diverses fondations, l'abbé en régissait autant à domicile ; l'entreprise essaime ses activités. »
répandre. « Il y avait des pellicules sur son manteau, qu'il essaimait à menus coups d'ongles alentour. »

hiérogamie

hiérogamie noces sacrées d'un dieu et d'une déesse (ex: Zeus et Héra).
union rituelle d'un homme et d'une femme, symbolisant l'union de deux principes divins de sexe opposé (rite de fécondité). « Les Mésopotamiens construisaient des temples au sommet des ziggourats. Y pratiquait-on la hiérogamie ? » « je suis tenté par les cosmogonies. La mienne se rattache à ce qu'on appelle l'hiérogamie, c'est-à-dire au mariage du ciel et de la terre, du principe masculin et du principe féminin. »
hiérogamique : propre, relatif à une hiérogamie. Union hiérogamique. « La complémentarité hiérogamique des symboles païens du pieu et de la caverne. »
Haut de page