Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

apophtegme

parole mémorable, pensée concise (=maxime, aphorisme).

pusillanime

timide, craintif (=couard, faible, lâche, pleutre, timoré). Coeur, esprit pusillanime. « La ville fut emportée d'assaut. Pusillanimes comme toujours, les habitants se rendirent à merci. » « La routine, solution idéale des paresseux et des sclérosés, des pusillanimes et des passéistes. »

élisabéthain

qui est relatif à l'époque du règne d'Élisabeth 1re d'Angleterre. Époque élisabéthaine; théâtre élisabéthain.
[écrivain] vivant à l'époque d'Élisabeth 1re d'Angleterre. « Les concetti qui d'ordinaire m'agacent et que je pardonne difficilement aux Élizabéthains. »

adoniser

adoniser[d'après Adonis, myth. gr., jeune homme d'une grande beauté]
parer avec une recherche raffinée, excessive. « Adulé, adonisé − à dix ans on l'affublait d'un chapeau de forme haute et d'une veste à brandebourgs pour que déjà il eût l'air d'un homme! »
p. ext., péj. [en parlant du style] orner avec un soin raffiné jusqu'à l'excès. « De Vigny adonise son style, et il idolâtre son œuvre. »
emploi pronom.: se parer à la manière d'un adonis. « Le baron prit un bain, fit une toilette de marié, se parfuma, s'adonisa. » « Il se retira dans sa chambre où il s'adonisa de son mieux, n'épargnant ni le linge fin à broderies fenestrées, ni la poudre d'iris, ni le musc. »

cordelier

cordelier surnom donné aux religieux de l'ordre de Saint-François d'Assise (Franciscains) en raison de la cordelière à trois nœuds qu'ils portent serrée autour de leur taille, symbole de la pauvreté.
aller sur la haquenée, sur la mule des Cordeliers = aller à pied, un bâton à la main.
parler latin devant les Cordeliers = parler avec assurance d'un sujet qu'on connaît mal devant des personnes qui le connaissent bien.
fam: avoir la conscience large comme la manche d'un Cordelier = être peu scrupuleux.
cordelier peut aussi désigner un membre du club des Cordeliers, club révolutionnaire fondé à Paris en 1790 dans l'ancien couvent des Cordeliers.

rythme circadien

[du lat. circa : "environ", et diem : "jour"] rythme biologique d'une durée de 24 h environ, marqué par l'alternance veille-sommeil (≈ rythme nycthéméral) « Les premières observations scientifiques du rythme circadien ont été effectuées sur des plantes. » « Chez l'homme, la perturbation du rythme circadien favorise l'apparition de maladies cardiovasculaires. »

hémostatique

propre à arrêter l'écoulement du sang. Pince hémostatique; substance hémostatique. « Un textile utilisé pour contrôler les saignements, que les spécialistes appellent un hémostatique chirurgical. »

décalogue

code formé par les dix commandements, gravés sur des tables, que Dieu a remis à Moïse sur le mont Sinaï. Les tables du décalogue; les préceptes, les lois du décalogue.
ensemble de lois ou de règles de comportement. « Aimer est son décalogue; aimer mieux, son évangile. » « Désormais, l'homme n'a plus d'autre loi que son bon plaisir, plus d'autre décalogue que l'estime qu'il fait de ses propres forces. » « Ce décalogue politique mérite seul le nom d'articles constitutionnels. »

taller

taller production de plusieurs "talles", ou tiges secondaires, à partir de la plantule initiale. Ce phénomène explique par exemple la présence de plusieurs épis de blé sur une même tige primaire.
p.. métaph.: « depuis environ cent ans, les filles s'étaient mariées à des nobles de la province, en sorte que cette famille avait si bien tallé dans le Duché, qu'elle y embrassait tous les arbres généalogiques. »

nuit des Longs Couteaux

nom donné à l'ensemble des assassinats perpétrés en Allemagne par les SS contre les SA les 30 juin et 2 juillet 1934, le terme se référant plus spécifiquement à la nuit du 29 au 30 juin 1934.
La SA, une organisation paramilitaire nazie, était perçue comme une menace par Adolf Hitler, qui en s'en débarrassant instaure véritablement sa dictature.

assassin

l'étymologie de ce mot est incertaine, mais une origine possible est le mot arabe "hashishiyya" ("fumeur de haschich"), nom donné aux Ismaëliens de Syrie, des musulmans fanatiques qui, au temps des croisades, assassinaient (sous l'emprise du haschich) des chefs chrétiens et musulmans.

lucre

gain, avantage, profit tiré d'une activité quelconque (=bénéfice). Travailler pour le lucre.
péj.: profit pécuniaire, souvent matériel, plus ou moins licite et recherché avec avidité. Appétit, esprit, pensées de lucre; amour, appât, goût, soif du lucre. « Cette âpreté de gain, ce prurit de lucre, s'étaient aussi répercutés dans le clergé. »

ponceau

ponceau coquelicot
littér. [p. réf. aux fleurs du ponceau] rouge vif foncé. Une robe ponceau. « Il devient ponceau de joie et proteste avec une modestie enchantée. » « Un rose pâle tournant au cramoisi, au grenat, au ponceau. »
colorant servant à teindre en rouge vif. « Les rouges au plomb très ordinaires sont au minium de plomb, et la laque d'éosine est remplacée par une laque de ponceau. »[couleur]

stakhanovisme

stakhanovisme dans les pays socialistes, méthode de rendement fondée sur les innovations techniques et l’émulation des travailleurs. Le mot vient du nom d’un mineur soviétique, Stakhanov, qui aurait battu des records d’extraction de charbon en rationalisant le moindre de ses gestes.
p. ext.: discours selon lequel travailler sous pression produit un meilleur travail.

stakhanoviste
[ouvrier, entreprise, système] qui applique les méthodes de travail du stakhanovisme.
propre au stakhanovisme. Rendement stakhanoviste; méthodes stakhanovistes, néo-stakhanovistes.
p. ext., fam.: pers. qui fait du zèle ou pratique une activité de manière particulièrement intensive. « Ces acteurs stakhanovistes qui monopolisent les écrans. »

madrépore

madréporetype de corail. Banc, colonie de madrépores. « Au fond des criques, coquillages, algues, madrépores déployaient leurs splendeurs avec une magnificence orientale. »
p. métaph.: « Les préjugés, formés, comme les madrépores, du sombre entassement des abus sous les temps, se dissolvent au choc de tous les mots flottants. »

graveleux

qui est mêlé de graviers, qui contient du gravier. « Terre graveleuse. Le sol joue un rôle capital dans la qualité du vin. Le cep aime le terrain maigre, graveleux et avare. »
p. anal. « Je mangeais la maigre pitance des prisonniers, un peu de farine avariée et quelques lentilles graveleuses. »
fruit graveleux =dont la chair contient de petits corps durs. « Une poire graveleuse. »
fig.: qui est d'un caractère licencieux, proche de l'obscénité. « Anecdote, chanson, histoire, allusion graveleuse; roman, propos graveleux; situation graveleuse. »

aérolithe

aérolithemétéorite, objet qui tombe du ciel. « En quel lieu, dans quel site, viens-je de choir, comme un aérolithe ? » (Cyrano de Bergerac). « Les théories socialistes épouvantèrent les bourgeois, comme une grêle d'aérolithes. »

juste

non-juif qui a risqué sa vie pour sauver des juifs en danger. Médaille des Justes. « Les arbres de l'allée des Justes à Yad Vashem honorent ceux qui, au péril de leur vie, se portèrent à l'aide des Juifs persécutés. »
le Juste = le Christ. « le Juste mourant pour les pêcheurs. »

turne

pop. maison, en partic., maison mal tenue, logement sale et misérable. « Il retardait le plus possible le moment où il réintégrerait sa pauvre turne ; mon dabe a sa turne à la sortie du village. »
bistrot populaire parfois mal fréquenté. « Tu connaîtras pas, au pays, une petite turne où on pourrait boire frais, et puis s'entendre tous les deux ? »
endroit où l'on se rend pour travailler (bureau, usine, école...), jugé généralement déplaisant : « je l'ai vu les jours où il sortait de sa "turne", comme il appelait son collège. »
chambre, pièce exiguë et sans confort (=piaule, taule). « Pour gagner sa nouvelle turne, elle est forcée de passer par la chambre des parents ; la petite turne avec son lit-cage et un calendrier des Postes et Télégraphes était sinistre à la lueur d'une lampe pigeon. »

péripatéticien

partisan de la doctrine philosophique d'Aristote, de la tradition philosophique qui s'en inspire. Philosophes péripatéticiens. École péripatéticienne. « La hiérarchie des genres et des espèces, sur laquelle Aristote a fondé sa théorie du syllogisme, avait la plus grande importance aux yeux des péripatéticiens. »
relatif à la doctrine philosophique d'Aristote et de ses disciples, qui la caractérise. Arguments, concepts, épistémologie, logique, philosophie, style péripatéticien(s)/ienne(s). « Tout se tient dans la doctrine péripatéticienne : du principe de la classification dérivent les règles de la définition, et aux règles de la définition se lie la théorie du syllogisme. »
[p. réf. au fait qu'Aristote enseignait en marchant] qui s'effectue en déambulant et en échangeant des propos, des réflexions intellectuels. « Nos longues et bienheureuses promenades péripatéticiennes. » « Je faisais partie du groupe des péripatéticiens qui, pendant les récréations, en se promenant de long en large dans la cour, dissertaient. »
fam.: péripatéticienne : prostituée qui sollicite ses clients dans la rue.

pod

podgroupe de cétacés. Pod de dauphins, de narvals, de cachalots. « On compte seize pods d'orques dans le nord de l'océan Pacifique, trois dans le sud. »

niké

nikémot grec signifiant "victoire" et nom de la déesse grecque de la victoire. « Sur l'Acropole d'Athènes, le temple d'Athéna Niké (Athéna la victorieuse), protectrice de la cité. »
la Victoire de Samothrace est une Niké, qui a inspiré "the Spirit of Ecstasy" (figure de proue de la Rolls-Royce).

mucilagineux

qui contient du mucilage (liquide visqueux), qui en a la consistance ou l'aspect.
fig.: « un roman d'amour, tiède et mucilagineux »

languissant

dans un état de grande faiblesse physique ou psychologique. Santé languissante. « Il me parut grandi, mais faible et languissant d'un coup d'épée qu'il avait reçu dans la poitrine. »
qui languit d'une passion amoureuse; langoureux. « Elle avait perdu de sa belle tranquillité; des frissons l'agitaient, elle restait languissante, les mains lasses et inoccupées. »

fulminer

[divinité] lancer la foudre. « Alors le Seigneur apparut dans l'éclair, le tonnerre et les trompettes; il fulminait et grondait. »
[chose] briller de tous ses feux, resplendir. « Sur des bancs, fulminaient les robes vermillon des enfants de choeur. »
fig. [pers.] éclater en invectives ou menaces, exploser sous l'effet de la colère. « M. Churchill fulminait et jurait qu'il défendrait Spears. »
fulminer contre (qqc.). « Je l'entends fulminer contre une exposition. Il fulmine contre ceux qui abusent de leur pouvoir pour opprimer leurs subordonnés. »
p. méton.: « la lettre, dont il nous lit la copie, fulmine contre un écrivain "immonde". »
p. ext. [en parlant d'une opinion émise] formuler avec violence (une critique, un jugement négatif). « Le jugement passionné fulminé unanimement par les partis politiques. Il fulminait des imprécations, il s'emportait contre Finot. Aussitôt se fulminèrent de terribles imprécations contre l'ancien maire. »

truisme

vérité trop évidente pour devoir être énoncée (=banalité, évidence, lapalissade). « Les anciens méritent le respect, voilà un truisme qu'il n'est pas inutile de rappeler. »

morbifuge

qui repousse la maladie (du lat. morbus, "maladie" et fuga, "faire fuir"). « Les laudatives épithètes de vin "nourrissant, théologique et morbifuge. »
ignifuge : qui éteint le feu, qui préserve de l’incendie. « Un coffre-fort ignifuge, spécialement conçu pour protéger les documents d'un incendie. »
lucifuge : qui fuit la lumière. « Par temps clair, ces poissons préfèrent le fond, car ils sont lucifuges. »
obésifuge : qui évite, combat l'obésité. « Des inconditionnelles du régime qui, emportées par un zèle obésifuge, en oublient son véritable intérêt. »

ocre

ocre substance colorante naturelle, d'un jaune plus ou moins accentué.
couleur tirée de ce pigment : « un badigeon d'ocre jaune ; il y avait là une pointe d'ocre et un soupçon de kermès, c'était peut-être le cinabre ? ; des hauts murs badigeonnés d'une ocre si rouge qu'ils paraissent dégager eux-mêmes la lumière. »
p. ext : couleur d'un brun plus ou moins clair tirant sur le jaune ou sur le rouge. « Une boiserie d'un vert bouteille que le temps avait nuancé d'ocre et de bitume ; sa tête maigre et creusée, d'un ton sévère, où l'ocre et le bistre étaient harmonieusement fondus... »
adj. invar : « couleur, peinture ocre ; dentelle ocre ; affiche ocre. »
ocrer : colorer en ocre, donner des reflets d'ocre à quelque chose. [couleur]

piaculaire

antiq.: qui sert à apaiser la colère divine. Rite, sacrifice piaculaire.
expiatoire. Pleurs piaculaires « L'égalité dans la souffrance piaculaire, dans la douleur réparatrice, n'existe pas. »

Florentin

surnom donné à F. Mitterrand en référence à l'art de l'esquive, illustré sous la Renaissance par des natifs de Florence comme Laurent le Magnifique ou Machiavel. Pour ses détracteurs, le surnom évoque plus l'intrigue et le cynisme politiques. L'inventeur de ce surnom est François Mauriac, ami fidèle et référence littéraire de Mitterrand.

mafflu

mafflu [visage, joues] plein, rebondi. « Une robuste servante, aux joues colorées et mafflues comme les peintres flamands en mettent dans leurs tableaux. » « Une tête mafflue, grasse à fondre »
p. méton.: dont la face, les joues sont pleines et rebondies. « Une fille mafflue, tavelée, un visage de graisse où la sueur de la nuit délayait les fards de la veille. »
p. ext.: corpulent, gros et gras. « Une mafflue matrone dont la graisse gigantesque frémissait derrière le comptoir. »

boute-en-train

boute-en-train étalon placé au voisinage des juments à l'effet de les mettre en chaleur et de les disposer à l'accouplement.
boeuf utilisé dans les centres de prélèvement de semence afin de provoquer l'éjaculation du taureau reproducteur.
petit oiseau que l'on place avec d'autres pour les inciter, pour leur apprendre à chanter.
fig., fam.: pers. qui met tout le monde en train, en gaieté. « Le joyeux boute-en-train de la pension. » « Il était si rieur, si boute-en-train, qu'on se disputait sa compagnie. »

bayer

s'ouvrir. « Les fleurs bayent à la rosée du matin. »
demeurer la bouche ouverte dans une attitude passive d'étonnement, d'admiration, etc. « La foule avait les yeux en l'air, bayant devant la façade monumentale du Bonheur des Dames, »
bayer aux chimères, aux nuées = désirer des choses impossibles. « Il baye aux chimères, se voit en explorateur des contrées lointaines. »
bayer aux corneilles, aux grues = rêvasser, perdre son temps à regarder en l'air niaisement. « Elle lui reprochait les heures qu'il passait à bayer aux corneilles, le soir, à la fenêtre de sa mansarde, » « C'était bien le plus singulier garçon qui eût jamais bayé aux grues de la place de l'Odéon au boulevard des Italiens ! »

périphrase

remplacement d'un terme par une expression descriptive ou imagée . « Paris, la Ville Lumière. » « Louis XIV, le Roi-Soleil. » « La Lune, l’astre au front d’argent. » « Les fauteuils, les commodités de la conversation. »

chèvre-pied

chèvre-piedqui a des pieds de chèvre (=capripède). Satyres chèvre-pieds.
fig: « ce chèvre-pied de Fabrice, entretenu par ses maîtresses... »

dessiller

découdre les paupières d'un faucon, d'un oiseau (de proie).
p. ext.: séparer les paupières jointes. « Elle crut que ce qu'elle voyait était un rêve et elle frotta ses yeux pour les dessiller. »
fig.: faire prendre conscience à quelqu'un de la réalité, de la vérité. Dessiller les paupières, le regard de qqn; dessiller la vue, les yeux à qqn. « Elle lui avait ouvert l'esprit et dessillé les yeux. »
p. méton.: « cette leçon, aux pieds de Notre-Dame, Mouilla mes yeux et dessilla mon âme. »

boa

boalong rouleau de plumes, parfois de fourrure, que les dames portaient autour du cou au début du XXème siècle. « Un boa de plumes blanches. Un boa de fourrure enroulé autour de son cou faisait paraître sa tête encore plus petite et plus gracieuse. » [habits]

toron

toron assemblage de brins textiles (fil de caret) ou métalliques enroulés en hélice autour d'un axe longitudinal. « Avec un certain nombre de ces fils enroulés les uns sur les autres, on obtient les torons. » « En levant l'ancre, nous trouvâmes un toron du cable coupé par le corail; et deux heures plus tard, le cable l'eût été entièrement. »
p. anal.: « des étrangères massives, à gros torons de cheveux d'or. »

vulpin

vulpin propre au renard. « La population vulpine doit être contrôlée pour éviter la diffusion du virus rabique. »
qui évoque le renard. Ruse vulpine. « Un romancier saumâtre et vulpin. »
plante de la famille des graminacées (syn: queue-de-renard). Vulpin des champs, des prés.

popeline

popeline tissu à chaîne de soie et à trame de laine, de lin ou de coton, qui a de petites côtes dans le sens de la largeur. Chemise, pyjama, robe de popeline. Popeline de coton. « Elle avait une robe de popeline de soie d'un gris très doux, à reflets d'argent. » [habits]

gouape

voyou. « Comment avait-elle pu, mille millions de tonnerres coucher avec cette gouape, ce petit maquereau entretenu par un vieux pédéraste cacochyme? »

soue

soueétable à porcs, composée d'une partie abritée par un toit et d'une petite cour. « Le verrat qui groume dans la soue. »
p. métaph.: « entre, puisque tu as tellement envie de connaître ma soue. »

Sabin

qui habitait la Sabine, région voisine de Rome.
l’enlèvement des Sabines par les Romains est un épisode mythique de l’histoire de la Rome primitive. Pour combler le manque de femmes, Romulus et ses compagnons enlèvent celles de leurs voisins, les Sabins. Lorsque les Sabins attaquent Rome pour récupérer leurs femmes, celles-ci, ne pouvant choisir entre leurs maris et leurs pères, s'interposent et parviennent à les réconcilier. Certains voient dans cet épisode le premier cas connu de syndrome de Stockholm.

éphélide

éphélidepetite tache brunâtre ou roussâtre, apparaissant sur les parties de la peau exposées à l'air, due à l'action du soleil ou à une pigmentation particulière de la peau (= tache de son, de rousseur). « Son visage criblé d'éphélides sous une broussaille de cheveux roux. »

viduité

veuvage. « Après la virginité, c'est la viduité qui a joui partout du respect des hommes. »
délai de viduité : délai que doit respecter une femme veuve ou divorcée avant de pouvoir se remarier.
fig.: état d'abandon; isolement affectif. « Privé des sens, son intelligence est condamnée à une éternelle viduité. »
vacuité. « C'est partout la même viduité. Cette pauvreté de pensée, ce manque de cœur a gagné tout le parti socialiste. »

sui generis

d'un genre propre, spécifique, qu'on ne peut comparer à d'autres. La cire est une substance végétale, sui generis, récoltée par les abeilles. Une odeur sui generis.
"odeur sui generis" peut parfois être simplement synonyme de "mauvaise odeur".

madrassa (=médersa)

terme arabe désignant une école, laïque ou religieuse.
établissement d'enseignement supérieur dans les pays musulmans.
université théologique musulmane.

passepoil

passepoil liseré, bande étroite de tissu ou de cuir qui borde certaines parties d'un vêtement ou les coutures, de manière à former une garniture en relief. Passepoil d'une boutonnière, d'une poche ; mettre un passepoil. « La redingote est bordée d'un petit passepoil. »
liseré de couleur qui borde les coutures des uniformes militaires et qui constitue un signe distinctif des corps de troupes. « Des gardes arrivaient, avec leur uniforme à passepoil jaune. »
passepoiler = border, garnir d'un passepoil. Passepoiler des boutonnières, un pantalon.
passepoilé = qui est bordé, garni d'un passepoil. Poche passepoilée. « Une culotte noire passepoilée de grenat. » [habits]

cosmogonie

Ensembles de récits mythiques ou de conjectures scientifiques, cherchant à expliquer l'origine et l'évolution de l'univers. Ex: la cosmogonie est un genre littéraire les plus riches et les plus antiques qui soient. On dirait que le monde est à peine plus âgé que l'art de faire le monde.

heuristique

[fém., du gr. anc. eurisko, « je trouve », même racine que eurêka] art d'inventer, de faire des découvertes.
utile à la découverte. Une (méthode) heuristique.
art de repérer de manière exhaustive toute la documentation relative à un sujet d’étude. Investigation heuristique.
méthode permettant de solutionner rapidement un problème complexe par approximations (=raccourci cognitif). « Connaissez-vous les différents types d'heuristiques ou raccourcis mentaux que nous utilisons lorsque nous devons faire face à un problème ? » « Les heuristiques permettent aux individus un gain de temps car en les utilisant, ils ne tiennent pas compte de toute la complexité des informations pertinentes à la situation. Cependant, elles mènent parfois à des biais et des erreurs dans la prise de décision. »
carte heuristique (=carte cognitive ou mind map) : représentation sous forme de schéma du fonctionnement et du cheminement de la pensée. « Développer sa créativité et sa capacité d'analyse en utilisant la méthode des cartes heuristiques (mind-mapping). »
Haut de page