Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

munificence

munificence disposition qui porte à donner largement; grandeur dans la générosité (=largesse). Munificence royale, de l'État, du gouvernement, d'un créancier, etc.
p. anal.: « Le Dieu d'Adam jamais dans sa munificence n'inflige un châtiment sans laisser l'espérance. » « Le ciel munificent pourvoit à tous nos besoins. »
caractère de ce qui est fait avec munificence. « La munificence des commandes de la duchesse aux orfèvres parisiens. »
au plur., p. méton.: acte de munificence. « Il dépensait quatre cent mille livres de rentes ecclésiastiques en munificences et en fêtes. »

coruscant

coruscant qui brille intensément, qui scintille (=brillant, scintillant). Lumière coruscante, aspect coruscant. « J'ai le cerveau plein de ces vents et de ces coruscantes vagues qui hennissent. » « Bouquets coruscants, peints sur fond noir. » « Tout le brillant, tout le coruscant du décor. »
fig.: « Vous étiez déjà charmant, drôle, pétillant d’humour, coruscant d’anecdotes… »
p ext.: style caractérisé par l'usage de tournures et de mots rares. « Auteur au style adamantin et coruscant. »

coruscation : éclat lumineux vif et passager. La coruscation d'un météore. Coruscations de pierres précieuses. « L'éclat de la mer et ses coruscations enflammaient les lointains. »

anacoluthe

rupture de la syntaxe d'une phrase, qui produit une incohérence grammaticale sans toutefois pénaliser la compréhension du message. Ex : « Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, la face du monde en eût été changée. » « Les autres éternellement sur nous, j'étouffe ! » « Réputé dangereux, sa disparition inquiète. »
« Parmi toutes les fleurs de rhétorique, l'anacoluthe est sans doute la plus subtile, la moins facilement discernable. La discontinuité de la structure d'une phrase ne saute pas toujours aux yeux. »

débâcle

débâcle dislocation des glaces recouvrant un cours d'eau, qui sont emportées par le courant. « La débâcle (des glaces), signe du printemps. » « L'air était froid; le ciel charriait des nuages dont les larges lames blanches débordaient les unes sur les autres en s'écrasant par les angles, et figuraient une débâcle de fleuve en hiver. »
faire débâcle. « L'eau de la Mercy courait sous une voûte de glace qui, à chaque flux et reflux, faisait débâcle et se brisait avec fracas. »
dislocation des glaces des mers polaires. « Choc incessant des glaçons, précipités les uns contre les autres pendant la débâcle des mers polaires. »
[p. réf. au mouvement impétueux d'un cours d'eau, à la masse d'eau emportée, à ce qu'il charrie] « La débâcle des pluies d'automne. »
p. anal.: déferlement, jaillissement. « Quelle est cette débâcle d'invités inconnus? » « Il y avait une débâcle de créanciers, qui venaient chaque jour s'installer sur une banquette de l'antichambre. »
retournement de situation entraînant un effondrement, un désarroi total. Une débâcle financière.
débandade, déroute d'une armée. « La retraite allemande tournait en débâcle »

jackalope

jackalopeanimal imaginaire du folklore américain, mélange entre un lièvre (jackrabbit) et une antilope (antelope), et représenté comme un lièvre avec des bois. Le jackalope se caractérise par sa capacité à imiter la voix humaine.
Le papillomavirus, qui provoque sur la tête du lapin des tumeurs en forme de cornes, est l'origine probable de cette légende.

briscard

briscard soldat chevronné qui porte des brisques.
soldat qui a de nombreuses années de service à son actif. « Des brisquards de la garde impériale. » « Les briscards de la 2e division blindée. »
p. ext.: homme qui témoigne dans un domaine particulier d'une longue expérience. « Malgré son jeune âge, ce pilote affiche déjà sur la piste l'assurance d'un vieux briscard. »

brisques : galons posés sur la manche qui indiquent les rengagements et les campagnes d'un soldat.
"vieille brisque" = briscard. « Il était prêt, lui, "vieille brisque", à cadenasser le bec aux radoteurs, quels qu'ils fussent. »

brasiller

brasiller faire griller sur la braise. Brasiller de la viande.
[en parlant de la braise] scintiller (=braisiller). « Des charbons ardents qui brasillent sous la cendre. »
p. métaph. resplendir (comme de la braise). « Les ampoules faisaient brasiller les parcelles de mica. »
p. ext.: briller. « Le soleil braisillait dans un ciel d'un bleu pur. » « Le golfe brasille sous le feu de la lune. » « Ses beaux yeux brasillaient. »
crépiter comme de la braise. « La fusillade brasille. »

brasillement : scintillement comparable à celui de la braise ardente. « Le brasillement de la voie lactée. » « Ce brasillement fugace qui s'éveille aux lumières dans certaines pierreries. » « Dans ses yeux, un brasillement de haine. »

grau

graudans le Languedoc, chenal reliant un étang côtier à la mer ou embouchure d'un fleuve côtier. Le Grau-d'Agde ; Le Grau-du-Roi. « De place en place un flamant rose mouchetait de sa petite flamme l'eau terne et mate d'un grau. »

prégnant

qui s'impose avec une grande force. Douleurs prégnantes ; sentiment prégnant. « Une société technique de plus en plus prégnante. » « Une narration prégnante de vérité. »
fém.: en gestation (=enceinte, pleine). Femme, femelle prégnante. « Que n'ai-je été prégnante le soir de mes noces! »

lapidaire

lapidaire celui qui travaille les pierres précieuses, ou en fait le commerce. Atelier d'un lapidaire. « Un lapidaire imaginatif tailla cette pierre en forme de dragon aux ailes déployées. »
p métaph.: artiste ciseleur du mot, du fond et de la forme d'une œuvre littéraire (=orfèvre). « Le parallèle est créé entre le modelage de la langue et l’élaboration soigneuse d’un bijou. Ainsi le lapidaire est celui qui forge la pierre précieuse ou coupe les mots et les phrases de ses mouvements précis et délicats. »
qui a rapport aux pierres. Chimiste, négociant lapidaire. Musée lapidaire. « Une chapelle ciselée sur tous les angles, vrai bijou d'orfèvrerie lapidaire. »
style lapidaire : style employé dans les inscriptions gravées sur la pierre. P. ext.: style d'écriture concis et nerveux, qui pourrait être gravé sur la pierre. Déclaration, formule, phrase, style lapidaire.
fig. qui frappe d'une manière percutante, comme un jet de pierres. « En France, qui protège le faible récolte une moisson d'injures lapidaire. »

lapidairement : d'une manière lapidaire. Exprimer, conclure lapidairement.

lapideux : qui est de la nature de la pierre. « Des montagnes qu'on pourrait classer en deux espèces : les sablonneuses et les lapideuses. »

marivauder

écrire, s'exprimer à la manière de Marivaux, avec affectation, préciosité, recherche. « Tout ce monde bavarde, fait du bateau, disserte, marivaude. »

agreste

agreste qui croît sans être cultivé. Fruit, plante agreste.
qui a gardé son aspect primitif ou peu cultivé. Site, lieu agreste.
fig.: d'une simplicité rustique. Humeur agreste, moeurs agrestes. « Sous ces dehors agrestes, il cache un coeur sec et un esprit rusé. » « Un esprit roide et rude, un peu agreste, tout d'une pièce. »
péj.: trop près de l'état naturel, inculte, grossier. « D'une jeunesse agreste et grossière. »

pastafarisme

pastafarismeparodie de religion dont la divinité est le Monstre en spaghetti volant. Son but était à l'origine de protester contre l'enseignement du dessein intelligent dans les cours de science au Kansas, au même titre que la théorie de l'évolution.
le pastafarisme, comme la théière de Russell ou la Licorne rose invisible, est une illustration du "rasoir d'Ockham", principe selon lequel l'explication la plus simple est la meilleure.

calliépie

[du gr kallos, beauté, et epos, parole] style élégant, style académique. « Un temps révolu qui valorisait la calligraphie et la calliépie. »

imagier

peintre ou sculpteur du Moyen Âge. « Au Moyen Âge les représentations peintes ou sculptées s'appelaient indifféremment images et les artistes imagiers ou faiseurs d’images. »
qui fait des images, des enluminures. Moine imagier. Imagier d'Épinal.
péj.: « Manet, c'est un imagier à l'huile d'Épinal. »
[en parlant d'un peintre] « Maurice Utrillo, un des imagiers les plus vrais de Montmartre, le peintre d'Histoire de cette Butte. »
qui concerne la fabrication des images. Industrie imagière.
[en parlant d'un écrivain] dont le style est imagé. « Un artiste imagier comme La Fontaine donnera la préférence au pittoresque. »

Jézabel

[relig.] épouse d'Achab - roi d’Israël, qui persécutait les prophètes, encourageait le vice et l'idolâtrie. « Jézabel, la femme, qui excitait son mari à faire ce qui est mal aux yeux de l'Éternel. »
p ext.: femme vicieuse et malfaisante. « Tombé sous le charme d'une Jézabel manipulatrice. »

décile

décile[statistique] tranche de 10 % (d'une population). « Le 1er décile représente les 10 % les plus pauvres, le 9e décile, les 10 % les plus riches. » « Ici habitent des ménages défavorisés, appartenant aux deux premiers déciles de revenus. »

amarescent

légèrement amer ; qui devient amer. Saveur amarescente. « On retire de cette plante un extrait amarescent et balsamique. »

oiseux

inutile, vide de sens, sans intérêt, superflu. Discussion oiseuse. « Son style est rempli d'ornements oiseux. » « Votre temps est compté, gardez-vous de le consumer en discours oiseux et en disputes frivoles. »
inactif, oisif. Gens oiseux et fainéants. « Ce Paris oiseux et désoeuvré, toujours affamé de scandales et de petites histoires contées sous le manteau. »

nystagmus

nystagmusmouvement d'oscillation involontaire et saccadé du globe oculaire.
« Le nystagmus peut être normal et soumis au contrôle de la volonté, par exemple lorsqu'une pers. dans un train regarde le paysage défiler à vive allure, ou pathologique, sous l'effet de l'alcool par exemple. »

mégaptère

mégaptère[du gr. méga, "grand" et "pterón", ailes] genre de cétacé caractérisé par la longueur des nageoires pectorales (1/3 de la longueur du corps). La seule espèce actuelle de mégaptère est la baleine à bosse (syn.: jubarte ou rorqual à bosse). « Les mégaptères protègent les phoques des orques en les portant sur leur ventre. »
le nom "baleine à bosse" vient du fait qu'avant de sonder, la baleine fait le dos rond et qu'une « bosse » dépasse de la surface de l'eau.

maître-bau

maître-bauplus grande largeur d'un navire. « 60m de longueur à la flottaison et 15m de largeur au maître-bau. »

feu de Bengale

artifice brûlant avec une flamme vive, blanche ou colorée, utilisé dans les spectacles pyrotechniques ou comme signal lumineux. Feu, flamme de Bengale. « À minuit, le ciel s'est embrasé de milliers de feux de Bengale et la foule a envahi les rues. »

marcescent

marcescent[du lat. marcescere, «se flétrir, se faner»]
qui se flétrit sur la plante sans s'en détacher. Arbre à feuilles marcescentes. « Les chênes, les châtaigniers, les charmes et les hêtres sont des arbres à feuillage marcescent, car ils conservent leurs feuilles sèches une bonne partie de l’hiver. »
qui (ou dont le feuillage) se fane et se dessèche. Carotte marcescente ; chêne marcescent. « Aux fleurs marcescentes du minuscule parterre, elle laisse un pitoyant regard. »

onychophagie

onychophagie[du grec onyx/onycho, ongle] tendance à se ronger les ongles. « D’où vient l’onychophagie, cette manie qui touche 20 à 30% de la population ? »

crédence

crédence buffet sur lequel on faisait l'épreuve des mets et des boissons destinés aux princes afin d'éviter leur empoisonnement.
p. méton.: partie d'un buffet située entre le corps supérieur et le corps inférieur, dont les étagères permettent l'exposition de pièces de vaisselle (=desserte, dressoir).
p. anal.: table sur laquelle sont déposés les mets, la vaisselle nécessaire au service du repas et qui sert éventuellement à la découpe des viandes; meuble de salle à manger dans lequel est rangée la vaisselle et dont la table d'applique permet l'exposition d'objets et le dépôt des plats. « L'écuyer-tranchant découpa sur une crédence les viandes. » « Au-dessus de cette crédence d'albâtre où s'empilaient tant de coupes. »
petite armoire à étagères dans laquelle sont rangés les objets nécessaires à l'essai. « Près de la table, un petit meuble fermé, la crédence, qui contient les objets employés à l'essai des mets. »
p. ext., rare: meuble fermé destiné à recevoir des objets précieux. « Cachez toujours bien vos feuillets dans la crédence que j'ai fait mettre en votre chambre. »
dans une église, petite console placée près de l'autel, sur laquelle on prépare ce qui est nécessaire à l'office (burettes, encensoir, etc.) « À coté, sur une crédence, s'étalait un autre livre, le registre de paroisse.«

océaniser

couler un navire dont on veut se débarrasser.

ophiolâtrie

ophiolâtrieculte des serpents (du grec ancien ophio, serpent). « L'ophiolâtrie de l'Egypte ancienne explique qu'un grand nombre de divinités étaient représentées par des serpents. »

lare(s)

dieu(x) tutélaire(s) du foyer domestique ; statuette(s) le(s) représentant. Lares domestiques, paternels. « On plaçait les lares, les dieux lares auprès du foyer. » « Les lares, humbles divinités qui furent des âmes humaines, et qui ont obtenu la permission d'habiter toujours leur demeure et de veiller sur leur famille. »
litt.: transporter, installer ses (dieux) lares = déménager. « Au pays du bonheur, j'ai installé mes lares. »
logis, foyer. Abandonner, revoir ses lares, les lares paternels. « Enfin, me voilà rentré dans mes lares! »
p. anal.: objet ou meuble familier d'un logis. « Fauteuils, tapis, coussins, tous les fétiches du foyer, ses lares et ses dieux domestiques, s'en étaient allés. »

pleuviner

pleuviner pleuvoir doucement, à très fines gouttes (=bruiner). « Il pleuvinait toujours, mais le ciel déchiqueté montrait vers l'ouest une déchirure bleue, une blessure d'azur brillante. »
fig.: survenir comme une pluie fine et persistante, en apportant la mélancolie, l'ennui. « Des souvenirs douloureux sur mon âme pleuvinent. »

entripaillé

qui a une grosse bedaine (=bedonnant, pansu). Moine entripaillé.
p. métaph.: « Paris entripaillé, cuvant sa graisse, appuyant sourdement l'empire. »

ouvroir

lieu où l'on se rassemble, dans une communauté de femmes ou dans un couvent, notamment pour effectuer des travaux d'aiguille. « Dans les ouvroirs domestiques se confectionnent beaucoup des vêtements nécessaires aux personnes de la maison. »
atelier où des personnes bénévoles effectuent des travaux d'aiguille pour des ornements d'église ou au profit d'une oeuvre de bienfaisance, d'un hôpital ou de nécessiteux. « Beaucoup de personnes qui s'occupent d'oeuvres sociales travaillent dans des bureaux ou tricotent dans des ouvroirs. »
ensemble des femmes travaillant dans un ouvroir. « Elle amusait l'ouvroir avec ses anecdotes. »
p.plaisant.: Ouvroir de Littérature Potentielle (oulipo) = petit groupe de recherches de littérature expérimentale constitué en 1960 autour de François Le Lionnais et de Raymond Queneau.

brigue

action de briguer une faveur, un poste, une charge : la brigue des emplois.
ensemble de manœuvres détournées employées pour triompher d'un concurrent ou pour obtenir quelque chose. Faire, former une (des) brigue(s).
p. méton.: « une brigue de lords en quête d'influence. »

coquillard

personne, chose qui a rapport avec une/la coquille.
malfaiteur (p. réf. à la Coquille, bande de voleurs).
pop.: oeil [p. réf. à la forme de la coquille]. « S'en tamponner le coquillard » = s'en battre l'œil = s'en moquer.
pop.: anus.
mendiant dont les vêtements étaient ornés de coquilles et qui se faisait passer pour pèlerin. En effet, les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle avaient pour coutume de rapporter comme témoignage de leur voyage des coquilles de pectens, qu'ils fixaient à leur manteau ou à leur chapeau (d'où le nom de coquilles Saint-Jacques donné par la suite à ces mollusques).

sportule

[antiq. romaine] don que les patrons faisaient à leurs clients.
aumône, don versés avec régularité. « Des chiens qui viennent réclamer la sportule à la porte des cuisines. »
gratifications (illicites), pots-de-vin versés avec régularité. « Il versait mensuellement à son protégé la sportule des fonds secrets. »
sportulaire : personne qui reçoit des gratifications (illicites), des pots-de-vin versés avec régularité. « Il empocha le louis d'or, avec la tranquille sérénité d'un sportulaire qui prend son dû. »

force de Coriolis

force centrifuge due à la rotation terrestre. Elle s'exerce sur tous les objets en mouvement, y compris l'atmosphère et les océans. Dans l'hémisphère nord, les vents sont déviés vers la droite. Ainsi, entre Tropiques et Équateur, les vents sont déviés vers l'est.
Contrairement à une croyance populaire, la force de Coriolis est trop faible pour avoir le temps d'influer sur le sens de rotation de l'écoulement de l'eau dans un lavabo qui se vide. Seule la géométrie du lavabo entre en jeu. 333

andouiller

andouiller ramification en forme de corne qui pousse sur le bois du cerf, du chevreuil et du daim et dont le nombre, s'accroissant généralement d'une unité chaque été à la repousse des bois, permet d'établir l'âge de l'animal (=cors). Premier, second andouiller; coup d'andouiller. « Les hommes formaient un cercle autour du cerf, mais sans oser en venir à portée de ses andouillers menaçants. Le cerf, qui était noir et monstrueux de taille, portait seize andouillers avec une barbe blanche. »
p. méton.: le bois et ses ramifications : « la salle à manger avec ses gravures anciennes et ses andouillers, ses autographes et ses lourdes argenteries. »

épithalame

poème ou chant composé à l'occasion d'un mariage pour célébrer les nouveaux mariés. Chanter, composer, faire un épithalame; un chant d'épithalame. « Le naïf épithalame qui accompagnait les mariés rentrant après la danse. »
p. métaph.: « l'oeuvre du genre humain, c'est de délivrer l'âme, c'est de la dégager du triste épithalame que lui chante le corps impur. »

lit de Procuste

Procuste, brigand de la mythologie grecque, torturait les voyageurs en les attachant sur un lit où ils devaient tenir exactement. S'ils étaient trop grands, il leur coupait les membres qui dépassaient ; s'ils étaient trop petits, il les étiraient jusqu'à ce qu'ils atteignent la taille requise.
fig: règle étroite et tyrannique. « Passé par le lit de Procuste du politiquement correct, le langage finit par s'appauvrir. »

ragusain

habitant de Dubrovnik, connue sous le nom de Raguse jusqu'en 1808.

satyriasis

exagération morbide des désirs sexuels de l'homme (=nymphomanie de l'homme).
satyriase (=satyriasique) = atteint de satyriasis.

arénacé

arénacé qui est de la nature ou qui a l'aspect du sable : « la couche arénacée qui constitue le rivage est un mélange de sable calcaire et de sable volcanique. »
littér.: couvert de sable : « les bleuâtres vagues des golfes arénacés. »

beaupré

beauprémât placé plus ou moins horizontalement à la proue d'un bâtiment à voiles. Mât, haubans de beaupré.

magnan

magnanver à soie.
magnanier = éleveur de vers à soie (=sériciculteur).

encalminé

[en parlant d'un navire à voiles] pris par le calme, immobilisé par l'absence de vent ou à l'abri. Navire encalminé. « C'est à bord d'un voilier encalminé, en plein océan; calme plat, ennui sans borne. La brise de terre tombait régulièrement vers les dix heures du matin... nous restions encalminés, les voiles battantes »

extravaser

[en parlant d'un liquide organique] se répandre hors des vaisseaux habituels => s'extravaser.
un choc violent extravase du sang.
fig.: passer et se répandre dans. « Le soleil faisait semblant de se diluer, de s'extravaser dans un bleu mitraillé d'or. »

parodonte

(masc.) ensemble des éléments qui soutiennent la dent (cément, ligament alvéolo-dentaire, os alvéolaire, gencive).
parodontal = qui se rapporte au parodonte. Maladies parodontales = qui touchent les tissus de soutien des dents.

crural

cruralqui concerne la cuisse ou la jambe. Muscle crural; artère, veine crurale. « Quatre à quatre monter l'escalier, quel bonheur crural! »

martial

relatif à la guerre, à l'armée (=militaire). Le chant martial des trompettes d'airain.
cour martiale = tribunal militaire d'exception fonctionnant en période de guerre. « La Milice, dont les cours martiales jugent sommairement et condamnent à mort une foule de patriotes. »
loi martiale = loi autorisant le recours à la force armée dans la société civile en vue de maintenir l'ordre. Décréter, proclamer la loi martiale. « J'ai vu la tyrannie sortir armée de la loi martiale, pour se baigner légalement dans le sang des citoyens affamés. »
qui a du goût, des aptitudes pour la guerre, le combat; qui encourage à la guerre ou au combat (=guerrier). Discours, humeur, inclination, ardeur martiale.
qui dénote ou rappelle le comportement des militaires (=décidé, courageux, énergique, viril). Air, démarche martial(e). « Un éclair de courroux illuminait son visage et lui donnait un reflet martial et terrible. »

focalisation zéro

omniscience narrative : le narrateur sait tout, voit tout, connaît tout. Ce point de vue, très souvent utilisé dans le roman réaliste, peut donner l'impression de dominer la situation. Il permet surtout de donner de nombreuses informations en très peu de lignes. « Le réalisme traditionnel de l'époque de Flaubert exigeait une focalisation zéro, gage de réalisme objectif. »
Haut de page