Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

tournière

tournière espace réservé en bordure d'une terre labourée ou cultivée pour pouvoir tourner la charrue ou une machine agricole (=chaintre). « Vous enverrez deux hommes pour faire la tournière et couper les épines, avant cinq heures. »

évanescent

qui disparaît, fugitif. Souvenir évanescent. « Les berges rutilantes des diamants évanescents de rosée. » « Des êtres angéliquement évanescents comme les chamois. » « Le sujet qu'il traite est tellement évanescent qu'il ne réussit pas toujours à le tenir sous ses yeux jusqu'à la fin de son étude. »

umami

umamicinquième saveur de base, après le sucré, l’acide, l’amer et le salé.
L'umami est lié au glutamate, acide aminé naturellement présent dans de nombreux aliments (ex: parmesan, tomate, boeuf, sauce soja) et également utilisé comme additif alimentaire ("exhausteur de goût").
« Si, pour les Occidentaux, les quatre saveurs fondamentales sont le sucré, le salé, l'acide et l'amer, il existe pour les Japonais une cinquième saveur essentielle : l'umami, qui signifie “goût savoureux”. »
« Le monoglutamate de sodium, utilisé dans la cuisine asiatique comme exhausteur de goût pour obtenir la saveur umami. peut causer une intolérance appelée "syndrome du restaurant chinois ". »

cordiforme

cordiformeen forme de cœur. Apparence cordiforme. « Feuilles rondes, dentées sur les bords, terminées en pointes et cordiformes. » « Le crêmet d’Anjou, un petit dessert cordiforme, onctueux et léger. »

adelphité

lien entre enfants nés de mêmes parents (=fraternité, sororité).
proximité affective, sans distinction de genre. « Le terme d’adelphité, inclusif, regroupe à la fois la fraternité et la sororité, sans distinction de genre ; et désigne la solidarité entre semblables, qu’ils soient hommes, femmes ou non binaires. »

acutesse

acutesse état de ce qui est aigu, pointu. L'acutesse d'un clou.
fig. : intensité. « Les années passant, la passion perd de son acutesse. »

amariner

(s')habituer à la mer, aux manœuvres, au régime du bord. Amariner un mousse, un équipage, des passagers. Matelot amariné. « Un homme qui va à la mer pour la première fois n'est pas amariné, il ne s'amarine qu'au bout de quelques jours à bord. » « Le petit gars était aussi fier que coriace. Je le voyais s'amariner, prendre du hâle, de la carrure. »
envoyer des hommes pour remplacer l'équipage d'un bâtiment pris sur l'ennemi.
pourvoir un navire en marins.

étai

étai câble servant à maintenir le mât d'un voilier vers l'avant. Grand étai, étai du grand mât, de hune, d'artimon; tenir un mât en étai. « L'étai maintient le mât vers l'avant, tandis que les haubans et les galhaubans le maintiennent latéralement. »
voile d'étai = voile supplémentaire hissée sur un étai. « Le jeune capitaine avait hissé ses bonnettes et ses voiles d'étai pour profiter des moindres souffles. »
pièce de charpente servant à soutenir ou à épauler provisoirement toute partie d'un ouvrage fragilisé. Chevron, poutre, madrier d'étai. « Des poutres d'étai avaient été arrachées à la façade d'une maison voisine et couchées sur les futailles. »
p. ext.: tout ce qui sert de support, de point d'appui pour assurer l'équilibre de qqch. « Je pensais à ces statues accoudées sur un étai qui les met d'aplomb et qui tomberaient sans ce point d'appui. » « Un étai, pareil à celui qui assure l'équilibre des cadres-chevalet, l'inclinait gracieusement en arrière. »
[dans une mine, une galerie, pour empêcher un éboulement] « Les galeries sont étayées avec des étais en bois de pin. »
[agric., pour servir de tuteur à une plante] « Un pommier si vieux que seul un étai l'empêchait de tomber et le forçait à vivre. »
fig., litt.: aide, appui, soutien. « Notre fragile démocratie ne pouvait se passer d'étai. » « Combien lui manquait ce cénacle d'intelligences fraternelles, où la sienne s'alimentait si substantiellement! Il était seul, maintenant, sans étai, sans repère, sans réconfort... »

grandiloquent

qui s'exprime d'une manière pompeuse, emphatique. Orateur grandiloquent.
qui est pompeux, emphatique. Discours, style, ton grandiloquent; mots grandiloquents; phrases grandiloquentes. « Beaucoup d'anarchistes finirent par se lasser de lire toujours les mêmes malédictions grandiloquentes lancées contre le régime capitaliste. »

tératoïde

qui ressemble à un monstre, qui est atteint d'une grave aberration physique ou physiologique. Tumeur, kyste tératoïde. « La nature tératoïde de ces néoplasies expliquerait leur symptomatologie si particulière. »

théière de Russell

théière de Russellhypothétique théière en orbite autour du Soleil, décrite par le logicien Bertrand Russell. Y croire (et demander aux gens d'y croire) sous prétexte qu'il n'est pas possible de prouver sa non-existence est insensé.
Cette analogie permet à Russell de démontrer que c’est au croyant de prouver l'existence de dieu plutôt qu'au sceptique de démontrer son inexistence.
la théière de Russell est une illustration du rasoir d'Ockham, principe selon lequel l'explication la plus simple est la meilleure.

prandial

prandialrelatif aux repas. Pause prandiale.
post-prandial : qui se produit après les repas. « Une sieste post-prandiale. »

cocardier

cocardier qui aime les uniformes, les décorations, la vie militaire. « Je ne suis pourtant pas cocardier mais ça me fait plaisir de voir un officier prussien. »
patriote exalté, chauvin. « Quoiqu'il ne fût pas cocardier, Flavien pensait avec satisfaction, que c'était un cheval français. » « L'article cocardier qu'il avait lu dans l'Action Française. »
taureau porteur d'une cocarde, sélectionné pour le combat. « Il faut veiller à ce que les cocardiers aient suffisamment d'aliments afin qu'ils soient en bonne condition pour les premières courses du printemps. »

engramme

trace laissée dans le cerveau par une expérience vécue, qui conditionne notre réaction lorsque la situation se reproduit. « Un engramme de son enfance a soudain raison de son aplomb et le voilà qui cherche ses mots. »
engrammer : fixer sous forme d’engramme. « L'objectif est d’engrammer ces informations dans nos esprits. » « Une peur peut-elle s’engrammer dans nos neurones au point de ne plus pouvoir s’effacer ? » « L’enfant dyspraxique est incapable d’engrammer les automatismes des gestes du quotidien. »

de bon aloi

de bonne qualité. "Aloi" est la forme ancienne du mot "alliage" et en particulier l'alliage servant à fabriquer les pièces de monnaie. « J'avais espéré monnaie de bon aloi et ce ne sont que jetons de cuivre et de plomb doré ! »
d’un usage conforme au bon goût ou au bon sens. « Le nouveau venu fait preuve d'une humilité de bon aloi. » « Frondeur avant l'heure, il n'a pas attendu qu'il soit de bon aloi de critiquer l'attentisme du parti. »

diaprer

diaprer faire chatoyer, scintiller; donner une certaine réverbération à (une surface), soit par un jeu de couleurs vives et variées, soit par un jeu de lumières nuancées. « Une douce réverbération diaprait le plafond. » « Des jacinthes, des mandragores, des cyclamens diapraient le vert de la prairie. »
se diaprer = devenir diapré. « Les jeunes femmes aux ombrelles tendues se diapraient d'ombre et de soleil. »
fig.: parer d'ornements divers. « diaprer ses phrases de mots grecs et latins » (=consteller) ; « mon imagination prêtait au mirage et diaprait généreusement mes incertitudes. » [couleur]

synode

assemblée réunie pour l'examen des problèmes de la vie ecclésiale à tous les niveaux. « Le synode est une institution très ancienne dans l'histoire de l'Église. »

période, révolution synodique : temps mis par une planète pour revenir à la même configuration Terre-planète-Soleil, c'est-à-dire à la même place dans le ciel par rapport au Soleil, vu de la Terre. « La période synodique de la Lune est de 29.53 jours. »

Chimène

« avec les yeux de Chimène » : porter sur quelqu'un un regard amoureux, avoir une passion secrète.
dans la pièce de Corneille, le Cid, Chimène dut, malgré son amour, condamner son amant Rodrigue l'assassin de son père.

géminé

géminé litt.: double. « Seule la France a la vraie forme organique, géminée, à double climat : climats océanique, méditerranéen. »
groupé deux par deux sans être en contact. Baies, fenêtres géminées. « Des ogives soutenues par des colonnes géminées. »
disposé par paires. Feuilles, fleurs géminées.
réitéré. Actes, arrêts, commandements géminés.
lettres géminées : lettres doublées, dans les inscriptions et les médailles, pour indiquer que les mots abrégés sont au pluriel.
classe géminée : classe groupant deux classes de faible effectif et recevant l'enseignement d'un même maître.

zététique

zététique qui cherche, qui examine ; qui a pour objet une recherche. L'« école des philosophes zététiques » désigne l'école des sceptiques grecs.
méthode philosophique qui consiste à rechercher la solution d'un problème en le supposant résolu et en remontant de cette solution jusqu'aux termes initiaux en vérifiant le bien-fondé de chaque étape.
étude rationnelle et pragmatique des phénomènes paranormaux, des pseudosciences et des thérapies étranges (=scepticisme). « Les zététiciens, ou sceptiques, voient en la parapsychologie une pseudo-science peuplée de charlatans. »

merlon

merlon fortif.: intervalle plein entre deux créneaux. « L'archer quitte l'abri du merlon pour décocher sa flèche. »
levée de terre servant d'écran phonique et/ou visuel. Merlon anti-bruit.
levée de terre servant à arrêter ou dévier les pierres et blocs rocheux provenant des falaises et versants. Merlon pare-blocs. « Un merlon de 150 mètres de long et 4 mètres de haut protège la route d'éventuelles chutes de blocs. »
levée de terre dont on entoure les dépôts d'explosifs ou les bâtiments, dans une poudrerie.

radouber

réparer, raccommoder. Vêtements radoubés. « On radouba la vieille carriole pour qu'elle reprît du service. » « Une porte massive, radoubée en maints endroits, qui s'ouvre en gémissant. »
fig., fam.: remettre en état. Ces anoblis, par leur fortune et leur influence, radoubaient la puissance de l'ordre.
(pronom.) réparer sa fortune, sa santé. « Il a eu des pertes; il cherche à se radouber. » « J'ai été très malade. Je me radoube doucement. » « Après des mois de convalescence, le voilà radoubé, plein d'ardeur au travail. »

[marine] faire des travaux d'entretien ou des réparations sur la coque d'un navire. Radouber un bâtiment. « Des calfats suspendus à mi-flanc des navires en radoubaient la coque. » « Nous regardions les chantiers du port où l'on radoube les vieux navires qu'on va livrer à l'Angleterre. »
radouber un filet. En raccommoder les mailles.

radoub
entretien ou réparation de la coque d'un navire dans un bassin affecté à cet usage. Travaux de radoub; mettre un navire au radoub. « Chaque année, au moment du concours, mon bateau a besoin de passer au radoub, pour rafraîchir la peinture sous-marine. »
bassin sec où la coque d'un navire peut être entretenue ou réparée (= forme de radoub, cale sèche). « Au Havre, le voisinage de la mer, l'air voyageur où vibraient les cris des matelots, les coups de marteau du bassin de radoub, lui donnaient envie de s'embarquer. » « Cette forme de radoub, la plus ancienne de Brest, mesure 115 mètres de long et 25 mètres de large au niveau du sol. »

belluaire

belluaire celui qui combattait contre les bêtes fauves dans les amphithéâtres romains, ou qui était chargé d'entretenir les animaux du cirque (=bestiaire). « Au fond de l'arène oblongue du cirque, les belluaires ouvraient la cage des bêtes féroces. »
littér.: dompteur de bêtes fauves dans les cirques ou plus spécialement celui qui est chargé de les soigner (=dompteur, garçon de cirque). « Un tigre bouffe, fouaillé par un belluaire, tâchait de lui happer son fouet. »
p. métaph., littér.: « les quatre vertus cardinales sont somptuaires, mais les Théologales sont belluaires. »

fondrière

fondrière endroit d'un terrain (de niveau plus bas que les terrains environnants) qui, souvent envahi par l'eau, est généralement marécageux. « De larges fondrières meublées d'arbres épars. » « Ce terrain ne vaut rien : il est gâté par une fondrière marécageuse. »
p ext.: trou bourbeux. « Une course éperdue, jalonnée de fondrières où la boue aspire les jambes jusqu'aux mollets. » « Une route de terre, d'argile, de cailloux, creusée de fondrières. »
crevasse, faille. « De larges ravins, des fondrières en forme d'entonnoir... »
fig.: « combien de fondrières sur le chemin de la sagesse. »

astérie

astérie étoile de mer. « Des astéries apparaissaient puis disparaissaient sous les longues franges entrelacées des algues et des mousses vertes. »
étoile lumineuse observée par réflexion de la lumière sur certains cristaux .

abat-son

abat-son ensemble de lames insérées dans les baies d'un clocher pour rabattre le son vers le sol. « La tour du clocher, trouée de hautes ogives bouchées par des abat-son. » « La lumière qui pénétrait par les auvents inclinés des abat-sons. »
fig.: « j'aurais voulu voir ses yeux, au lieu de ces paupières en abat-sons. » « Il mit sa main en abat-son sur sa bouche. »

naïade

naïade nymphe des sources et des ruisseaux. « En sa claire fontaine, la naïade s'endort au sein des verts roseaux. »
p. méton.: représentation plastique de cette divinité (=nymphe). « On entend le bruit de l'eau perlant sur le torse ébréché des naïades. »
p. anal.: baigneuse, nageuse. « Vos cheveux noirs qui ont l'air toujours mouillés, comme ceux d'une naïade sortant du bain. »

réversion

litt.: retour en arrière, à un état antérieur. « Le retour d'un peuple sédentarisé à la vie nomade est un exemple de réversion culturelle. » « La durée vécue se prête aux réversions de la mémoire, et le passé miraculeux insère à tout instant dans le présent sa trame d'un coloris à peine atténué. »
droit en vertu duquel les biens conjoint défunt reviennent au conjoint survivant (=réversibilité). Rentrer dans un bien par réversion, par droit de réversion. Pension de réversion. « La pension de réversion permet au conjoint survivant de bénéficier d'une partie de la retraite du conjoint défunt. »
retour d'un mot qui change partiellement de sens. Antithèse consistant à énoncer deux fois les mêmes mots, mais pour qu'il en résulte deux propositions sémantiques opposées. Ex.: « il faut manger pour vivre et non vivre pour manger. »

cerneau

cerneau noix tirée de la coque avant sa maturité. Manger des cerneaux, éplucher des cerneaux.
vin de cerneaux = vin rosé, bon à boire à l'époque des noix vertes.
p. ext.: tout fruit huileux (noix, noisettes, amandes) encore vert.

cluse

cluse vallée creusée perpendiculairement dans une montagne par une rivière.
cluse morte : cluse qui n'est plus traversée par une rivière.

galetas

logement situé directement sous les toits et éclairé par une lucarne ou par un châssis à tabatière.
p. ext.: logement misérable, sordide et manquant de confort (=taudis). « Arrivé à Lille dans les années 1980, il occupe d’abord un galetas sous les toits, d’où il renonce à se défenestrer craignant de tuer quelqu’un dans sa chute. »

cucule

cucule capuchon de moine. « Le jeune religieux, ayant relevé sa cucule sur sa tête. »
vêtement de laine grossière, à capuchon, porté par les religieux. « Il portait une cucule élimée. »

quinteux

qui se produit par quintes (=accès, crises). Toux quinteuse ; rire quinteux. « Octave, riant d'un petit rire quinteux. − Hin! hin!... Hin! hin! »
p. méton.: sujet à des quintes de toux. « Toutes les deux nuits, cassé en deux par l'oppression, quinteux et suant, il regardait le mur obscur en face de lui. »
sujet à des accès de mauvaise humeur, d'un caractère difficile (= acariâtre, grincheux). Vieillard quinteux ; caractère quinteux; humeur quinteuse; manières quinteuses. Quinteux comme une mule. « Quel ami quinteux et difficile! Il a toujours quelque murmure sous la lèvre. » « Un de ces accès de bouderie quinteuse dont il était coutumier. »
p. anal. [en parlant d'un cheval] rétif, capricieux. Jument quinteuse.
fig.: « L'avant-dernier bond de ma quinteuse fortune. »

lampadophore

lampadophore antiq. gr.: porteur de flambeau (=lampadiste).
litt.: « La laïcité, lampadophore de l'esprit des Lumières. »
p. plais. [désignant un porteur de torche électrique]: « Maintenant, dit doucement le lampadophore, si on veut pas se faire repérer, il faut partir chacun de son côté. »

blandices

[litt.] caresses; flatteries pour attirer, séduire; p. ext., tout ce qui charme, séduit. Les blandices des sens; les blandices de l'amour charnel. « Il ne pouvait résister aux incantations, aux charmes et aux blandices des filles galantes. »
[dr. anc.] caresses artificieuses, flatteries pour tromper, pour surprendre le consentement de qqn. Extorquer une donation, un testament par blandices.

floralies

floralies[p. allus. aux fêtes printanières célébrées à Rome en l'honneur de Flore] fête horticole, et en partic., exposition de fleurs. « Les floralies nationales, créées en 1906, sont organisées chaque année dans une ville différente. »

franc-tireur

soldat ne faisant pas partie de l'armée régulière. « Des légions de francs-tireurs, avec des airs de bandits. »
pers. qui agit de manière indépendante et manifeste généralement des idées à contre-courant. « J'avance en franc-tireur. Je ne suis pas et ne veux pas être un chef d'école. Je vis et je travaille presque seul. » « Les francs-tireurs de la sculpture et de la peinture. »

ordalie

ordalieépreuve judiciaire employée au Moyen Âge pour établir l'innocence ou la culpabilité de l'accusé (=jugement de Dieu). « L'ordalie du feu, par laquelle un accusé prouvait son innocence en traversant un bûcher sans se brûler. »

vertébrer

fig.: charpenter, structurer. « C'est la danse qui m'a vertébrée. » « Un seul reproche: les entrées, salades diverses de crustacés ou marinades de poisson, ne suffisent pas à vertébrer une carte. On attend un peu plus de création. »

afféterie

manière pleine d'affectation par laquelle, dans le dessein de plaire, on s'éloigne du naturel et tombe dans un excès de recherche contraire au bon goût. « Il faut apprendre à réprimer l'afféterie et les attitudes précieuses. » « La prétention de tout ennoblir expose l'artiste à retomber dans l'afféterie et dans le maniéré. » « L'afféterie est tout aussi insupportable que la trivialité qui est le défaut opposé. »

air de bravoure

air de musique d’une exécution brillante où peut se montrer tout le talent de l’exécutant. « La soprano entonne Casta Diva, le célébrissime air de bravoure. »
air/morceau de bravoure : passage écrit ou parlé particulièrement brillant destiné à attirer l'attention ou à susciter l'enthousiasme. « Le ministre se tirait d'embarras par un air de bravoure sur la patrie et l'armée. » « Les morceaux de bravoure, les passages à effet sont la marque des œuvres inférieures. » « Le film possède son lot de morceaux de bravoure techniquement époustouflants. »

bigorexie

bigorexiedépendance à l'activité physique, en particulier aux sports d'endurance ou de culturisme, par suite d'une pratique excessive (=sportoolisme).

péristyle

péristyle colonnade intérieure, galerie à colonnes isolées construite autour d'une cour; cour intérieure entourée de cette colonnade. « La porte ouverte, un corridor donnait accès dans une vaste cour... Un péristyle entourait d'ombre cette grande tache de lumière. »
temple péristyle : temple orné intérieurement de colonnes parallèles au mur.
colonnade qui décore un frontispice ou l'une des façades d'un édifice et souvent précédée de marches de pierre. Péristyle du Louvre, du Panthéon. « Il était assis sur les marches du vaste péristyle en pierre. »
construction à colonnes, faisant saillie sur la façade principale d'une maison. « Le péristyle de sa maison, fait de deux colonnes à l'antique soutenant le balcon rond. »

apodictique

qui présente un caractère de vérité absolue (≠assertorique). Argument, principe, valeur apodictique. Ex: Par un point passent toujours un nombre infini de droites. « La vérité n'est pas un simple événement de notre vie psychologique : elle existe en soi, elle est objective, elle a valeur universelle ou, comme disent les logiciens, elle est apodictique. » « Une parole prétendument apodictique. »
Emmanuel Kant distingue trois types de jugements : 1- l' apodictique, qui relève de la nécessité 2- le problématique qui relève de la possibilité, de l'hypothèse 3- l'assertorique qui relève de l'expérience subjective.

beaupré

beauprémât placé plus ou moins horizontalement à la proue d'un bâtiment à voiles. Mât, haubans de beaupré.

étamine

étamine organe mâle de la fleur. La plupart des fleurs sont hermaphrodites : elles ont un pistil (partie femelle, qui reçoit le pollen) et des étamines (partie mâle, qui libère du pollen).
étoffe légère et souple utilisée dans la confection de vêtements, rideaux, voiles, drapeaux, etc. Étamine noire; étamine de coton; drapeau, robe d'étamine. « Un rideau de grosse étamine retenait les mouches et laissait passer l'air. » « Ombres majestueuses, effacées par l'étamine des voiles noirs. »
filtre formé d'étoffe non croisée, servant à passer des liqueurs, des sauces, etc.
fig. passer, trier à, par l'étamine : soumettre à un examen critique très pointilleux, faire subir une sélection très sévère. « Le premier sot venu vous prend, vous examine, et vous fait à son gré passer par l'étamine. » « Des œuvres triées à l'étamine, distillées par des cerveaux tourmentés et subtils. »
p. méton.: rudes épreuves, traitements, procédés pénibles. « Quelles étamines! » « Vous me faites subir de rudes étamines. »

gotha

ensemble des personnes les plus en vue dans un certain milieu professionnel ou social. Le gotha de l’économie. « La cérémonie réunit tout le gotha du cinéma. »

enrêner

enrêner mettre les guides, les rênes à (un cheval).
fig.: contenir, retenir (qqn) dans son action (=brider.) « T'es trop faible... Mais défends-toi! Te laisse pas enrêner. »

essoriller

essoriller couper les oreilles. Essoriller un chien. « Que Montfleury s'en aille, Ou bien je l'essorille et le désentripaille! »
fam.: couper très court les cheveux. « Qui vous a ainsi essorillé? »

nutation

nutation mouvement d'oscillation du pôle sur la sphère céleste, ou de l'axe de rotation de la terre dans l'espace, sous l'influence de l'attraction lunaire. Nutation de l'axe de la terre.
petit mouvement périodique qu'effectue l'axe de rotation d'un corps animé d'un mouvement de type gyroscopique, autour de la position moyenne de cet axe.
mouvement hélicoïdal de l'extrémité d'un végétal (tige, racine, feuille) observé lors de sa croissance.
pathol.: oscillation continuelle et involontaire de la tête, d'avant en arrière et de gauche à droite. « Sa tête, après s'être balancée sur sa gorge avec des nutations de magot, tombait pesamment sur ses genoux relevés. »
fig. « Il y eut des incertitudes, un mieux, des crises, enfin les horribles nutations de la Mort qui hésite. »
Haut de page