Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

stiletto

stiletto[mot ital. signifiant "stylet", poignard à lame très pointue] escarpin à talon aiguille. « Elle portait une jupe affriolante et des stilettos vertigineux. » « Christian Louboutin a remis à la mode le stiletto dans les années 2000. »

ad hominem

l'argument ad hominem ("à l'homme" en latin) consiste à réfuter les propositions de son interlocuteur au motif qu'elles contredisent ce qu'il a précédemment dit ou fait. Argument, accusation, attaque ad hominem. « Le débat s'enlise dans des attaques ad hominem, au détriment de sujets de fond. »
l'argument ad hominem s’oppose à l’argument « ad rem », à la chose, soit au véritable sujet du débat.
Il ne faut pas le confondre avec l'argument « ad personam » qui vise l’adversaire lui-même, en tant que personne physique.

neurasthénie

neurasthénie névrose accompagnée de troubles digestifs, de maux de tête, etc. Souffrir de neurasthénie ; sombrer dans la neurasthénie.
abattement, grande tristesse. « Une petite personne intolérante et neurasthénique qui déteste les autres... »
fig.: « la neurasthénie du marché de l'immobilier. »

vénitien

vénitien qui vient de Venise, relatif à Venise. Masque vénitien. République vénitienne.
qui appartient au décor typique de Venise ou qui s'en inspire. Cadre, ciel, palais, verre vénitien. « La gondole vénitienne est à elle seule toute une vie à part et me donne une grande envie de vivre à Venise. »
store constitué de lamelles amovibles. Store vénitien. « Le jour tamisé par un store vénitien toujours baissé. »
dialecte parlé à Venise et en Vénétie. « Le dialecte vénitien est doux et léger (...) charmant quand on le consacre à la grâce ou à la plaisanterie. »
[chevelure] blond vénitien = blond rutilant, tirant sur le roux, que les femmes de Venise obtenaient par un traitement spécial. Pers. ayant les cheveux de cette couleur. « Que font ces blonds vénitiens à peau claire aux portes du Sahara ? »
[chevelure] roux vénitien = roux flamboyant. « Le roux vénitien de ses cheveux brilla d'un reflet de feu. » « Une rousse vénitienne au doux visage tavelé de son. »

fadette

liste détaillée des appels émis et reçus depuis un téléphone mobile.
Le mot est une déformation de "facdet", raccourci de "facturation détaillée".

acception

sens particulier dans lequel un mot est utilisé. Acception courante, usuelle, rigoureuse, étendue ; mot à double acception. « J'emploie ce terme non pas dans son acception commune mais dans son acception philosophique. » « Le mot liberté, comme tous ceux qui expriment des idées abstraites très générales, est souvent pris dans une multitude d'acceptions différentes, qui sont autant de portions particulières de sa signification la plus étendue. »

préférence qu'on a pour une pers. (ou chose) au préjudice d'une autre. « Dieu, qui n'a acception de personne, ne fait pas plus de cas de la jambe gauche que de la jambe droite. » « Sans acception de qualités, sans acception de fortune, sans acception de parti, c'est-à-dire sans tenir compte des qualités d'une personne, de sa fortune, du parti auquel elle appartient. »
acception de personne = favoritisme. « Vous ne ferez pas acception de personne en jugeant, mais vous écouterez le petit comme le grand. »

camard

camard qui a le nez aplati (=camus). « Sa face, camarde comme celle d'un dogue. »
p. métaph.: « on voyait, à droite, une montagne camarde dont le large sommet avait l'air creux et plat. »
p. méton. [en parlant du nez lui-même, d'une grimace] « Son nez est aquilin de profil et camard de face. » « une face apparut, avec une grimace camarde aplatie contre la vitre. »
un camard = personne camarde. Une petite camarde.
p. ext.: qui est sans nez. « Le farouche maréchal de Montluc qui, rendu camard par des blessures effrayantes, était réduit à cacher, sous un morceau de suaire, l'horreur de sa gloire. » « Le sphinx, camard, dévoré par l'âge. »
★ la camarde = la mort (parce qu'on la figure sans nez). « La vieille camarde en cheveux gris; une faux dans la main, elle s'avance pour frapper les heureux. »
arg.: épouser la camarde = mourir.

rodomont

personnage fanfaron et hautain, qui se vante de prétendus actes de bravoure (=fier-à-bras). Faire le rodomont.
« Retroussant sa moustache grise et faisant le rodomont. »
qui témoigne d'un tel comportement. « Le style rodomont de Barbey d'Aurevilly me fait penser à ces enfants qui se font des moustaches avec du bouchon. »

rodomontades : propos fanfarons, attitude prétentieuse et ridicule (=fanfaronnade). « Il cherchait à intimider son adversaire par des éclats de voix, des menaces et des rodomontades. »

réfulgent

réfulgentfig.: éclatant, brillant, splendide. « Un palais biblique, réfulgent de toutes les gemmes orientales. » « La très illustre et réfulgente maison de Bourgogne. »

surin

surinarg.: poignard ou couteau utilisé comme arme. Jouer du surin ; tué à coups de surin.

suriner, arg.: frapper qqn à coups de couteau (=poignarder). « Il va arriver ici et il va te suriner, avec son grand couteau de boucher. » « Fais pas le malin, ici on surine avant de causer. » « Il s'est fait suriner pour un mauvais regard. »

amict

amictlinge blanc de forme rectangulaire que le prêtre place sur ses épaules avant de revêtir l'aube, comme bouclier symbolique contre le mal. « Il s'avança vers l'autel vêtu de l'amict, de l'aube, de l'étole et du manipule, la chasuble pliée sur le bras gauche. »

claire-voie

claire-voie clôture à jour formée de pièces non jointes. « Le taureau avait acculé Félicité contre une claire-voie. »
p ext.: ouvrage dont l'assemblage n'est pas serré, n'est pas continu. Les claires-voies d'une hotte, d'un wagon.
à claire-voie = à jour. Balcon, emballage, galerie, palissade, portail, porte, volet à claire-voie. « On a imaginé [pour expédier les raisins] de faire usage de caisses à claire-voie que l'on désigne sous le nom de cageots. »
semer à claire-voie : en espaçant les graines.

bouteille à l’encre

fig.: affaire obscure, embrouillée, compliquée. « Cette affaire, c'est la bouteille à l'encre. » « Pour un homme comme vous qui sait nager dans la bouteille à l'encre de l'esprit allemand, vous vous trouverez là, comme on dit en terme de natation, en pleine eau. »
être dans la bouteille à l'encre (= dans la bouteille) : être dans le secret d'une affaire, d'une intrigue. « J'ignore ce qu'ils trament. Je ne suis pas dans la bouteille à l'encre. »

cinquième colonne

partisans infiltrés dans une organisation ou un État pour l'attaquer de l'intérieur, « Christian Estrosi provoque un tollé en affirmant que la France doit faire face à des "cinquièmes colonnes" islamistes. »

Bataille d'Hernani

célèbre querelle entre classiques et romantiques, qui eut lieu en 1830 à la Comédie-Française, à l'occasion de la première représentation de Hernani, drame romantique de Victor Hugo.
Face aux tenants du théâtre traditionnel, Victor Hugo reçoit entre autres le soutien de Théophile Gautier, Honoré de Balzac et Gérard de Nerval.

peccant

le plus souvent au fém. plur. [en parlant d'une humeur, d'une exhalaison] vicié ou trop abondant dans l'organisme et censé provoquer les maladies. « Le roi a des humeurs peccantes qui lui pèsent sur le cerveau, qui vont le lui remplir, et la crise est imminente. » « Il désigna magistralement le repli d'intestin où se formaient les vapeurs peccantes responsables de mon ballonnement. »
p. métaph.: « son attachement à la peccante, superficielle humanité des salons. »

atavisme

[biol.] réapparition chez un descendant d'un caractère quelconque des ascendants, caractère demeuré latent pendant une ou plusieurs générations intermédiaires. Le phénomène de l'atavisme; un lointain atavisme; tel trait réapparaît par atavisme. « Quelle manifestation irréfragable de l'atavisme! Il avait absolument les mêmes yeux que son trisaïeul maternel. »
p. méton.: trait ainsi réapparu. « Un atavisme de cannibale, retrouvé intact chez un civilisé. »
p. ext.: transmission continue, de génération en génération, des caractères héréditaires, physiques ou moraux. « L'atavisme est une loi fatale, qui nous fait ressembler à nos lointains ancêtres. »
p. méton.: ensemble des caractères héréditaires d'une race : « Ses sourcils arqués comme je ne les avais jamais vus entouraient les globes de ses paupières comme un doux nid d'alcyon. Des races, des atavismes, des vices reposaient sur son visage . »
instincts héréditaires : « Persuadé, comme je le suis, des lois de l'atavisme préhistorique, je m'efforçais, par cette sensation de la marche forcée et celle des hauteurs, d'éveiller en moi l'esprit rudimentaire de la brute ancestrale, de l'homme des cavernes dont je descends. »
p. anal.: transmission à l'intérieur d'une communauté humaine, d'une façon de vivre, d'un savoir-faire. Faire une chose par atavisme : « Cette terre qu'ils aiment, et que par atavisme ils savent cultiver mieux que quiconque. »
p. méton.: cette façon de vivre transmise, habitudes ancestrales : « De lointains atavismes transmis par les meuniers du néolithique. »

à bas bruit

de manière cachée ; sans faire de bruit. Changement opéré à bas bruit ; combat livré à bas bruit. « Les guerres civiles commencent toujours à bas bruit. » « Un ennemi invisible qui nous attaque à bas bruit. »
méd.: sans se révéler extérieurement ou à l'examen. « Une épidémie hautement pathogène qui circule à bas bruit. »

zader

soumettre un terrain (et son propriétaire) au régime des Z.A.D. « Le ministre a été amené à "zader" des surfaces importantes pour éviter toute montée des prix des terrains. »
Z.A.D. = zone d'aménagement différé : procédure permettant aux collectivités locales, via le droit de préemption, de s’assurer de la maîtrise foncière de terrains où il est prévu une opération d’aménagement et ainsi d’éviter une envolée des prix.

zadiste :
nom issu du détournement de l'acronyme Z.A.D. pour "zone à défendre" : forme de squat à vocation politique. « Délogés ce matin par les gendarmes, les zadistes de Notre-Dame-des-Landes occupent de nouveau le terrain. »

gotha

ensemble des personnes les plus en vue dans un certain milieu professionnel ou social. Le gotha de l’économie. « La cérémonie réunit tout le gotha du cinéma. »

cymbalisation

cymbalisationchant des cigales mâles, destiné à attirer les femelles. « La cymbalisation est produite par un organe phonatoire spécialisé, les cymbales, situé dans l'abdomen de la cigale mâle. » « La cigale stridule, ou plus exactement elle "cymbalise". »

quinteux

qui se produit par quintes (=accès, crises). Toux quinteuse ; rire quinteux. « Octave, riant d'un petit rire quinteux. − Hin! hin!... Hin! hin! »
p. méton.: sujet à des quintes de toux. « Toutes les deux nuits, cassé en deux par l'oppression, quinteux et suant, il regardait le mur obscur en face de lui. »
sujet à des accès de mauvaise humeur, d'un caractère difficile (= acariâtre, grincheux). Vieillard quinteux ; caractère quinteux; humeur quinteuse; manières quinteuses. Quinteux comme une mule. « Quel ami quinteux et difficile! Il a toujours quelque murmure sous la lèvre. » « Un de ces accès de bouderie quinteuse dont il était coutumier. »
p. anal. [en parlant d'un cheval] rétif, capricieux. Jument quinteuse.
fig.: « L'avant-dernier bond de ma quinteuse fortune. »

peccadille

péché véniel, sans gravité. S'accuser d'une peccadille.
par ext.: faute légère (= erreur, manquement, légèreté, bavure). Légère, simple peccadille; peccadille de jeunesse; se reprocher une peccadille; être puni pour une peccadille. « Pour cette peccadille, le malheureux fut condamné à deux ans de prison. »

libation

acte qui consiste à répandre un liquide (vin, huile, lait p. ex.) à l'intention d'une divinité. « Offrir une libation. »
liquide destiné à cet acte. « Répandre, verser la libation. »
gén. au plur., fam.: fait d'absorber de l'alcool de façon abondante et répétée. « Faire des libations ; de fréquentes libations de vin de Bordeaux animèrent cette discussion ; Sa journée se passa en libations et en adieux. »

vigilantisme

vigilantismeexercice de la loi de manière individuelle et en dehors de toute procédure judiciaire légale (=auto-justice). « Symptôme d'un malaise social, le vigilantisme s'installe en France. »
dans la Rome antique, les "vigiles urbani" étaient les veilleurs de nuit chargés d'arrêter les esclaves en fuite, les mendiants, et de combattre le feu.

billebarrer

fam.: bigarrer par un mélange bizarre de diverses couleurs. « On a billebarré ce mur d'une étrange façon. »

baller

danser, sauter. « C'est là que mes amis viennent caroler, danser et baler. » « Quand elle aura ballé cette bourrée avec vous, ce sera mon tour. »
p. ext.: tituber, osciller, ballotter. « Après avoir ballé de droite à gauche et de gauche à droite, il prit le parti de s'adosser à la muraille. »
baller de (une partie du corps, un membre) = dodeliner de (quand il s'agit de la tête). « Elle ballait de la tête et des bras. »
baller au bout du bras, entre les jambes, etc. = se balancer au bout du bras, entre les jambes de qqn : « la petite valise lui ballait au bout du bras. »
balancer, flotter : « ses pieds sans bas, ballaient librement en des sabots immenses. »
arg.: envoyer baller qqn = envoyer balader qqn. « Elle finira par l'envoyer baller, comme les autres... »
se baller de qqn, de qqc = s'en balancer. « Il se ballait de tout... »

folliculaire

vieilli, péj.: journaliste sans talent et sans scrupules. « Vaugoubert n'a pas eu à faire face seulement aux intrigues de couloirs mais aux injures de folliculaires à gages qui plus tard, lâches comme l'est tout journaliste stipendié, ont été des premiers à demander l'aman... »

shanzhai

secteur de la contrefaçon chinoise (électronique en particulier). « Le "shanzhai", cette culture de la contrefaçon qui fait si peur aux industriels occidentaux. » « Les marques shanzhai, populaires dans les pays en développement. »
Littéralement "village de montagne" ou "forteresse de montagne", le terme serait une déformation de "Shenzhen", bastion de la contrefaçon en Chine.
p. ext.: sosies, biens de médiocre qualité.

adorner

orner, parer avec quelque recherche. « Deux pennes de coq adornaient grotesquement son feutre gris. » « Son chapeau de paille s'adorne d'un ruban de velours cerise. »
p. ext., gén. iron.: garnir d'éléments décoratifs recherchés. « Ce château frais, neuf, pimpant, adorné de toutes recherches et magnificences... » « On avait adorné d'une mise en scène gangstérienne la crise du 13 décembre... » « Quoique ma cellule s'adornât d'une ampoule, elle ne servait qu'aux geôliers dans leurs rondes nocturnes... »

violine

violined'un violet pourpre. Étoffe, robe, soie violine. « Antoinette, insolente, triomphante, étalait sa robe violine et sa chevelure invraisemblablement échafaudée en coques monstrueuses. » [couleur]

caudataire

caudataire qui porte la queue de la robe ou du manteau d'un grand personnage (cardinal, roi, reine, etc.) lors des cérémonies (=porte-queue). Gentilhomme caudataire. « Les cardinaux s'avancent, deux caudataires portent leur queue violette. »
p. métaph.: courtisan servile. « Le ministre et son cortège de caudataires. » « Il faut empêcher la France de devenir une seconde Autriche, une caudataire de l'Allemagne. »

apparatchik

apparatchik mot tiré du russe "apparat", gouvernement, et "chik", agent, utilisé pour désigner en URSS et dans les autres dictatures communistes les membres éminents de l'appareil d'État.
p ext.: membre de l'appareil d'un parti, d'un syndicat.
péj.:, pers. qui profite de son rang, de sa situation au sein d'un groupe social ou politique pour renforcer son ascendant et son prestige, voire pour s'enrichir, faire carrière, etc (=bureaucrate).

cucule

cucule capuchon de moine. « Le jeune religieux, ayant relevé sa cucule sur sa tête. »
vêtement de laine grossière, à capuchon, porté par les religieux. « Il portait une cucule élimée. »

spicilège

recueil de notes, de documents, de textes (=anthologie). « Un spicilège d'articles de journaux donne un aperçu des diverses facettes de la crise. »

fluer

couler. « La fontaine fluait à cinq pas devant la porte. L'humeur qui flue de ses oreilles. »
p. ext.: se répandre. « Dans le demi-brouillard où flue un goût de rhum. Sens-tu fluer vers toi les parfums d'alentour? Ton corps est cette nuit profond comme la terre. »
monter : la mer flue et reflue.
p. métaph. [en parlant du temps] se dérouler. « La vie qui flue et reflue, s'écoule et se recompose. »
[en parlant de ce qui échappe à notre contrôle] s'écouler : « tout ce qui flue de nous d'original dans les moments d'abandon... »
[en parlant d'une façon fluide de s'exprimer]. « La pensée flue pure d'un cours limpide et sinueux sous les mille ombrages fleuris. »
★ fluant : qui change. « La fluante réalité. »
fig: fluée : fait de fluer sans arrêt. « Le salon, avec sa tapisserie de vieilles dames qui dorment le long d'un mur, l'averse des conversations, la fluée des sornettes, la pluie sans fin des polkas et des valses! »

néoténie

néoténie fait de conserver des caractéristiques juvéniles à l'âge l'adulte. « La persistance de l'état larvaire chez le ver luisant femelle est un cas bien connu de néoténie. » « Les analogies entre le crâne du jeune chimpanzé et celui de l'homme adulte attestent de la néoténie humaine. »
néoténique. « L'aboiement, le miaulement et le ronronnement ne subsistent à l'âge adulte que chez les animaux domestiques. Ce sont des comportements néoténiques. » « Une beauté néoténique, aux yeux immenses et aux traits enfantins. »

seriner

seriner seriner un oiseau : instruire un oiseau chanteur au moyen d'une serinette (petit orgue à manivelle pour apprendre à chanter aux oiseaux).
sens figuré : répéter continuellement une chose à qqn. « Ne nous serine pas avec tes questions. » « Le poste de radio , après avoir seriné en sourdine des mélodies sentimentales, annonça que la peste avait fait cent trente victimes. »

tartan

tartan étoffe de laine à grands carreaux de diverses couleurs que les Écossais utilisent pour la confection de certains vêtements. « Un châle de tartan. » « D'immenses étoffes de soie bariolée d'incarnat, de vert et de jaune, à la façon du tartan écossais. »
vêtement écossais coupé dans du tartan, généralement un châle, un kilt ou un grand manteau. « Enveloppé dans son tartan écossais... »
vêtement, châle ou plaid fait d'un tissu semblable au tartan écossais. « La petite fille, malade, avait sur les jambes un tartan rouge à carreaux blancs. » « Elle jeta sur ses épaules un tartan à carreaux gris et blancs. »

chamarré

rehaussé d'ornements somptueux. « Gilet de velours chamarré d'or. » « Robes chamarrées de passementeries. »
[en parlant d'une pers.] vêtu d'un habit surchargé d'ornements. Académicien chamarré, laquais chamarré. « Notre postillon s'était chamarré de rubans printaniers qui flottaient ridiculement sur toute sa personne. »
couvert de décorations : « quatre médecins chamarrés de tous les ordres. »
p. métaph : « chamarrée de gloire révolutionnaire... »
p anal. [en parlant d'un inanimé] qui a des couleurs variées (=bigarré). « Oiseaux au plumage chamarré. »
p métaph.: mêlé, composé d'éléments disparates. « Le revoilà tout chamarré de royalisme et de catholicisme. » « La vie est chamarrée de désagréments. »
agrémenté, parsemé de. « Récits chamarrés d'anecdotes. » « Chalets chamarrés de vignes et de chèvrefeuilles. »

lapinisme

péj.: fécondité excessive comparable à celle du lapin. « Une région enclavée, enlisée dans la misère et le lapinisme. »

émonctoire

organe ou canal servant à l'élimination des déchets, à l'évacuation des sécrétions de l'organisme. « Les narines, l'urètre ou les pores de la peau sont des émonctoires naturels. »
p. métaph.: « Mademoiselle Cormon était, sans s'en douter, très heureuse de ces petites querelles, qui servaient d'émonctoire à ses acrimonies. »

babélien

babélienqui rappelle la confusion des langues de la tour de Babel. Confusion babélienne.

ra

ra dieu égyptien du soleil (=Rê), représenté sous la forme d'un homme, parfois à tête de faucon, coiffé du disque solaire. « Héliopolis, le centre du culte de Râ, le dieu du soleil. »
coup de baguettes frappé sur le tambour pour produire un roulement très bref. Battre des ra et des fla. [Le ra est un coup simple, le fla, un coup double.]

lige

lige [moy. âge, en parlant d'un vassal tenant un fief] étroitement obligé vis-à-vis de son seigneur. Homme(-)lige. « Bertrand resta seul maître du comté, lui qui s'était reconnu l'homme-lige du roi. »
p. méton.: qui est possédé sous la charge de l'hommage-lige.
p. anal. [dans l'expr. "homme-lige"] qui est inconditionnellement dévoué à qqn ou qqch. L'homme-lige du président, du système. « Elle était mon homme lige, mon second, mon double : nous ne pouvions pas nous passer l'une de l'autre. »
p. plaisant.: « Montégut, ce littérateur-lige de la Revue des Deux Mondes. »

surgeon

surgeon petit jet d'eau qui jaillit du sol ou d'une roche. « Ce n'était qu'une source, un menu surgeon d'eau douce qui palpitait dans une vasque de sable blanc. »
jeune pousse qui naît au collet ou à la souche d'un arbre et qui, séparée avec une partie de la racine et replantée, peut donner un nouvel individu (=drageon, rejet, rejeton). « Deux frères unis par les racines comme deux surgeons d’une même souche. »
p. métaph.: « La délinquance, surgeon du mépris de la jeunesse. »
p. anal.: descendant, rejeton. « La journée finie, il pouvait, en entrant dans la maison, embrasser sa légitime et son surgeon et dormir auprès d'eux tranquille. »

poujadisme

[du nom du leader syndical Pierre Poujade] mouvement syndical de la fin de la Quatrième République revendiquant la défense des petits commerçants contre la concurrence des grandes surfaces. « Parmi les poujadistes élus aux législatives de 1956, Jean-Marie Le Pen, qui devient à 27 ans le benjamin de l'Assemblée. » « La nouvelle droite prend le créneau d'un poujadisme intelligent et modernisé. »
p ext. péj.: mouvement réactionnaire des classes moyennes et supérieures (= "conservatisme petit-bourgeois"). « Une poussée du poujadisme et des replis identitaires. » « Un discours populiste et poujadiste. »
néo-poujadisme : « N'y a-t-il pas dans cette fronde des entrepreneurs une forme de "néo-poujadisme" ? »

oiseux

inutile, vide de sens, sans intérêt, superflu. Discussion oiseuse. « Son style est rempli d'ornements oiseux. » « Votre temps est compté, gardez-vous de le consumer en discours oiseux et en disputes frivoles. »
inactif, oisif. Gens oiseux et fainéants. « Ce Paris oiseux et désoeuvré, toujours affamé de scandales et de petites histoires contées sous le manteau. »

sportule

[antiq. romaine] don que les patrons faisaient à leurs clients.
aumône, don versés avec régularité. « Des chiens qui viennent réclamer la sportule à la porte des cuisines. »
gratifications (illicites), pots-de-vin versés avec régularité. « Il versait mensuellement à son protégé la sportule des fonds secrets. »
sportulaire : personne qui reçoit des gratifications (illicites), des pots-de-vin versés avec régularité. « Il empocha le louis d'or, avec la tranquille sérénité d'un sportulaire qui prend son dû. »

force de Coriolis

force centrifuge due à la rotation terrestre. Elle s'exerce sur tous les objets en mouvement, y compris l'atmosphère et les océans. Dans l'hémisphère nord, les vents sont déviés vers la droite. Ainsi, entre Tropiques et Équateur, les vents sont déviés vers l'est.
Contrairement à une croyance populaire, la force de Coriolis est trop faible pour avoir le temps d'influer sur le sens de rotation de l'écoulement de l'eau dans un lavabo qui se vide. Seule la géométrie du lavabo entre en jeu. 333
Haut de page