Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

irénisme

attitude d'esprit selon laquelle on tolère de façon tranquille des erreurs graves, inacceptables, par désir exagéré de paix et de conciliation. « Dans un louable esprit d'irénisme, Il voulait réconcilier les frères ennemis. »
irénistes : ceux qui croient à la possibilité de la paix perpétuelle.

galimafrée

vx.: fricassée de viande. Galimafrée de veau.
p. ext., péj.: mets peu appétissant, composé de divers restes; repas copieux, indigeste, nourriture lourde. « Chaque soir, on servait une galimafréé des restes du dîner. »
p. métaph.: « Une galimafrée de projets farfelus. »

gigogne

avec une maj. [P. allus. à Madame Gigogne ou la mère Gigogne, marionnette représentant une grande et forte femme entourée d'enfants sortant de ses jupes] Mère Gigogne. Mère de famille nombreuse. « Ah! la belle et bonne mère Gigogne, comme elle s'appelait elle-même en plaisantant parfois, avec Rose sur sa poitrine, Ambroise disparu à moitié contre un de ses flancs, Blaise et Denis derrière ses épaules! »
p. anal.: qui se compose de plusieurs éléments de forme analogue et de taille décroissante pouvant s'emboîter les uns dans les autres. « Fusée, lit, poupée gigogne ; tables gigognes. »

siècle

le monde et ses activités profanes par opposition à la vie consacrée à Dieu, à la vie en religion. Vivre dans le siècle, hors du siècle; vivre selon le siècle; quitter le siècle, renoncer au siècle. « Ce stage dans la cléricature dura peu. Il abandonna à temps une carrière pour laquelle il n'était pas fait et rentra dans le siècle. »
le monde et la civilisation par opposition à la nature, à la vie naturelle. « Le siècle n'a mis aucune marque sur cet horizon qui n'est fait que du grand ciel et des plis du terrain. »
séculariser = passer de l'état religieux à l'état séculier ou laïc. « Un prêtre sécularisé. Le monastère primitif s'est sécularisé. »
transférer un bien d'Église dans le domaine public. « Catherine II avait sécularisé une grande partie des biens de l'Église orthodoxe. »
soustraire une fonction, une institution à la domination religieuse ; la mettre entre les mains des laïcs (=laïciser).
séculier = laïque, non religieux.

philistin

borné, fermé aux choses de l'art, de la littérature, de l'esprit (=béotien). Un philistin ; esprit philistin, époque philistine. « Le philistin de 1875, qui condamnait Claude Monet au nom de Delacroix ou de Courbet, ne pouvait prévoir que le philistin de 1900 condamnerait Paul Cézanne au nom de Claude Monet. »

lé largeur d'une étoffe entre ses deux lisières.
bande de tissu dans toute sa largeur. Lé de calicot, de dentelle, de soie. « Du haut en bas des avant-scènes, à droite et à gauche, tombaient d'immenses lés de toile grise, pour protéger les tentures. »
largeur d'une bande de papier peint. « Pour agrémenter une pièce aux murs unis, quelques lés de papier peint bien répartis pourront mettre en valeur certains meubles, objets ou volumes. »

chemin de halage. « Deux hommes marchent sur le lé, ils portent des canotiers et parlent tranquillement... »
p. anal.: bande de terrain étroite. « Un jardin naïf s'entr'ouvre, étroit lé de sol ébloui de ciel et de végétations tendres. »

agélaste

[du grec "a", privatif, et "gelos", rire] qui ne rit pas ou n’a pas le sens de l’humour. « Lors de son passage dans l’espace cosmique, l’âme du véritable agélaste ne saura pénétrer en paradis. »

prodigue

qui dilapide son bien en dépenses excessives (=dépensier, dissipateur, gaspilleur). « Parcimonieuse et même avare, elle se montrait pour lui follement prodigue. » « Il était prodigue, sensuel, et menait un train de prince. » « À père avare, fils prodigue. »
prodigue de : « sans être prodigue de son argent, il l'était de sa sensibilité; il avait facilement la larme à l'oeil. »
qui donne généreusement, en abondance, voire excès. « On est prodigue de ce beau nom d'ami. » « Prodigue de son temps et de son savoir, il était apprécié de tous. » « Femmes prodigues de leurs corps. »
[le suj. désigne (un élément de) la nature] : « Le terrain est prodigue de fleurs et de fruits. »
qui fait preuve d'une largesse apparente mais sans s'engager en rien. Prodigue de bonnes paroles, de bons conseils.

sylphide

sylphide myth.: génie féminin ailé, qui vit dans les airs (=sylphe femelle). « Pâle et mince comme une sylphide, tu marchais au fond de nos bois. »
p. anal.: femme svelte, élancée, d'une beauté fine et gracieuse. « Une sylphide! une nymphe! une fée! » « J'ai trouvé dans le salon une sylphide de trente ans, pâle, frêle, aristocratique, ravissante. »
taille de sylphide : taille très mince. « Cette robe lui faisait une taille de sylphide. »
fig. : femme idéale ou idéalisée, plus imaginaire que réelle, objet de rêveries amoureuses. « Il trouva sa vaporeuse sylphide languissamment couchée sur le divan. »

aigrefin

individu rusé et habile à duper autrui pour parvenir à ses fins (=escroc, chevalier d’industrie). « Je vis que j'avais affaire à un aigrefin à qui de pareils marchés étaient familiers. » « Une clientèle interlope, constituée d'aigrefins, de coupe-bourses et de coupe-jarrets. »
adj. : « On ne sait par quelle manoeuvre aigrefine il a obtenu ce poste. » « Partout retentit le son de sa voix aigrefine. »

vespéral

vespéraldu soir. Lumière, ombre, brise vespérale. Oraison vespérale. « Les ardoises des toits luisent dans la lumière vespérale. » « Le journal télévisé du soir, notre cérémonial vespéral national. »

albédo

albédopouvoir de réflexion d'une surface exposée à la lumière (mesuré de 0 à 1). Un corps noir parfait aurait un albédo nul, tandis qu'un miroir parfait aurait un albédo de 1. « La Lune ne réfléchit que 12 % de la lumière qu’elle reçoit, son albédo est donc de 0,12. La Terre est bien plus brillante, avec un albédo de 0,37. » « L'albédo de la neige est très élevé, de l'ordre de 80 %. » « Parmi les procédés antiréchauffement envisagés : l'augmentation de l'albédo des zones urbaines. »

emmi

emmiau milieu de. « Emmi les champs de chardons. » « La libellule erre emmi les roseaux. »

marie-louise

marie-louise bordure servant à mettre en valeur une oeuvre encadrée, une affiche. « Une simple marie-louise de quelques centimètres eût suffi pour mettre l'oeuvre en valeur. »
jeune recrue, appelée à servir par anticipation. « Pour défendre son sol envahi, la France épuisée donne ses derniers enfants, de pauvres paysans très jeunes. On les appelait des Marie-Louises. »

prévariquer

transgresser la loi divine, un devoir religieux, une obligation morale. « Dieu créa l'homme innocent, mais, circonvenu par les ruses du serpent, l'homme prévariqua contre l'ordre de Dieu. »
manquer aux obligations d'une charge, d'un mandat; commettre des prévarications. « Le ministre prévarique et abuse de ses pouvoirs. » « Les juges ont prévariqué dans leurs fonctions. »

prévarication
transgression de la loi divine, d'un devoir religieux, d'une obligation morale.
manquement grave aux obligations d'une charge, d'un mandat. « Une fortune acquise par la concussion, la prévarication et l'exploitation de l'esclavage. »
délit commis par un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions (=forfaiture, malversation). « Accusé de prévarication, le magistrat pourrait être suspendu. »

dais

dais tenture fixée ou déployée au-dessus d'une estrade, d'un trône (=baldaquin), d'un lit (=ciel-de-lit), d'un autel, d'un catafalque. Tendre un dais. « Un lit de garçonnet, avec son petit dais en forme de tente militaire. » « Un dais seigneurial coiffé de plumes. »
symbole du pouvoir. « Anathème sur toi, sur ton trône et ton dais! »sous le dais : sur le trône, au faîte du pouvoir et des honneurs.
ouvrage de pierre ou de bois en forme de petite voûte, au-dessus d'un siège, d'une statue, etc. « Des niches de saints surmontées de dais richement sculptés. »
liturg.: étoffe tendue, soutenue par quatre montants, sous laquelle on porte le saint sacrement dans les processions, ou sous laquelle on recevait les rois dans une église. Dais de la procession, du saint sacrement, liturgique; marcher sous le dais; sous un dais d'or.
litt.: abri, chose en forme de voûte qui recouvre. « Le dais bleu du ciel. » « Le dais sombre du feuillage. » « Sous le dais mouvant des nuées lourdes. » « Les branches retombantes du cèdre forment une sorte de dais. »

callipyge

callipygequi a de belles fesses, harmonieusement arrondies. Femme callipyge. « Les danseurs sont sûrs d'eux-mêmes, vigoureux, callipyges. »

Vénus callipyge : type particulier de statue grecque représentant Vénus (ou Aphrodite) soulevant sa tunique pour regarder ses fesses par dessus l'épaule.

logorrhée

flot de paroles rapide et incoercible, généralement d'origine pathologique (ex: troubles bipolaires).
p ex.: langage verbeux et peu compréhensible (="diarrhée verbale"). « Qui a-t-il à dire d'autre de toute la logorrhée lacanienne sinon que c'est de l'enculage de mouche ? »

musser

cacher, dissimuler. « Elle bâillait, mussait sa tête au creux de son bras replié. »
se musser = se cacher, se glisser. « Un entour de vieux arbres, sous lesquels, dans l'ombre, se mussaient quelques logis de ferme. »

clinamen

[mot lat. signifiant déviation, inclinaison] dans le système d'Épicure et de Lucrèce, mouvement spontané des atomes en chute libre dans le vide, qui les fait dévier de leur trajectoire verticale, leur permettant ainsi de s'agréger pour former les corps. « Les grandes utopies se caractérisent par un fonctionnement « horloger » où tout se reproduit en permanence à l’identique, sans le moindre clinamen possible. »

abat-son

abat-son ensemble de lames insérées dans les baies d'un clocher pour rabattre le son vers le sol. « La tour du clocher, trouée de hautes ogives bouchées par des abat-son. » « La lumière qui pénétrait par les auvents inclinés des abat-sons. »
fig.: « j'aurais voulu voir ses yeux, au lieu de ces paupières en abat-sons. » « Il mit sa main en abat-son sur sa bouche. »

reptation

reptation action de ramper. « Les serpents se déplacent par reptation. »
reptation prosternée : marche sur les mains et les genoux, les épaules plus basses que les hanches.
p anal.: « Le serpentement de la rivière devient la voracité tentaculaire, la reptation qui tout à coup s'élance pour enlacer et engloutir les montages ivres. »
fig.: « Son parcours scolaire, longue et douloureuse reptation... »

lactescent

lactescent qui ressemble à du lait. Liquide lactescent.
qui contient un suc laiteux. Plantes lactescentes.
litt.: d'un blanc de lait. « L'Oise reflétait le ciel chargé de nuages lactescents. » « Une légère émotion rosissait son teint lactescent. »

camériste

camériste dame d'honneur d'une personne de haut rang ou suivante à la cour.
p. ext. fam.: femme de chambre d'une personne d'un certain rang social. « Elle congédia ses caméristes d'un geste de princesse à valetaille, non de maîtresse de maison à domestique. »

vigilantisme

vigilantismeexercice de la loi de manière individuelle et en dehors de toute procédure judiciaire légale (=auto-justice). « Symptôme d'un malaise social, le vigilantisme s'installe en France. »
dans la Rome antique, les "vigiles urbani" étaient les veilleurs de nuit chargés d'arrêter les esclaves en fuite, les mendiants, et de combattre le feu.

trilemme

trilemme[néologisme] choix difficile entre trois options. « Les dirigeants sont confrontés au trilemme énergétique : comment garantir une énergie fiable, durable et abordable ? »

résille

résille filet qui sert à envelopper les cheveux. « Sa belle chevelure enfermée dans une résille de perles. »
p. ext.: ouvrage à mailles plus ou moins serrées, destiné à différents usages. « On jette sur les reins des bêtes des résilles ou des couvertures blanches à longs effilés pour les caparaçonner. »
bas résille. « Une paire de longues jambes féminines gainées de bas résille noirs. »
ensemble des tiges de plomb qui servent à tenir en place les fragments d'un vitrail. « Les vitraux poussiéreux qui grelottent dans leur résille de plomb. »
archit.: filet de métal ou de béton dont on enveloppe un bâtiment. Résille de béton, de métal, de verre. « Les architectes réintroduisent la résille, qui rappelle les motifs de dentelle, sur les façades des bâtiments. » « Un bâtiment habillé d'une élégante résille d'aluminium. » « Le MuCEM, drapé dans sa résille de béton. »
p. anal., litt.: ensemble des lignes constituant ou évoquant par leur entrecroisement un réseau. « Il riait doucement, les yeux plissés, une résille de rides en éventail aux tempes. » « Il s'approcha assez de la maison pour distinguer sur le crépi du mur la résille sinueuse des sarments. »

résiller
litt.: couvrir comme d'une résille. « Le mur blanc que résillaient les tiges du lierre. »

concomitance

Existence simultanée de deux ou de plusieurs choses. ex: la concomitance de l'éclair et du tonnerre.

chemin de Damas

[p. allus. à la conversion de Paul de Tarse après l'apparition du Christ sur le chemin de Damas]
conversion au christianisme.
p ext.: changement brusque d’opinion ; révélation. « Ce fut son chemin de Damas. »
trouver son chemin de Damas : trouver sa voie ; renoncer à ses anciennes idées pour de nouvelles que l'on va défendre passionnément. « Il a trouvé son chemin de Damas au milieu de sa vie, en découvrant le monde rural. »

nolens volens

qu’on le veuille ou pas, bon gré mal gré (du latin "nolo", je ne veux pas, et "volo", je veux). « Des déficits abyssaux qui conduiront nolens volens la France à augmenter ses impôts. »

le coup de pied de l'âne

coup du faible et lâche donné au fort mis dans l'impossibilité de se défendre. « Pourquoi cette charge malveillante, coup de pied de l'âne du ministre à l'ancien président ? »
l'expression est issue d'une fable de la Fontaine, "le lion devenu vieux", dans laquelle l'âne n'approche le lion et le frappe que lorsque celui-ci est agonisant.

palladium

palladium myth.: statue de Pallas que l'on croyait tombée du ciel et dont la possession était supposée assurer la sauvegarde de la ville de Troie. « Véritable reliquaire où l'on gardait le palladium tombé du ciel. »
fig.: statue ou objet emblématique d'une localité. « Le Mannekenpis est le palladium de Bruxelles. » « La Pierre noire est le palladium de La Mecque. » « Le Bouddha d'émeraude est le palladium de la Thaïlande. »
p. ext.: « Le vieux gilet de flanelle, ce palladium chéri de mon grand-père. »

poudre de succession

nom donné au 17e siècle à l'arsenic, suite à de nombreux cas d'empoisonnement dans des affaires d'héritage. « Mon docteur, capable de poudre de succession s'il devait hériter, mais d'un savoir cosmétique merveilleux! » « Catherine Deshayes, épouse Monvoisin et surnommée "La Voisin", célèbre empoisonneuse qui donna à l'arsenic son nom de "poudre de succession". »

nivéal

nivéal[du lat nix, "neige"] qui pousse ou fleurit dans la neige. Fleur nivéale. « Le perce-neige est une plante nivéale. »
fig.: « Mon coeur nivéal s'épanouit durant les longs hivers finlandais car il préfère le feu de tes yeux à celui du soleil calabrais. »
qui se rapporte à la neige. « Un bassin alimenté par le ruissellement pluvial et nivéal. »
qui évoque la neige par sa blancheur (="nivéen"). « L'essaim de papillons blancs, d'abord nombreux et nivéal, puis rare et contaminé de poussières. » « La masse nivéenne du brouillard qui avance. »
[couleur]

caligineux

caligineux qui est de la nature du brouillard. Sombre, obscur. « Les brumes matinales s'effilochèrent. Le temps matineux, caligineux s'évaporait en une journée s'annonçant caniculaire. »
fig.: qui manque de clarté d'esprit : « ces fétides et caligineux administrateurs... »

passion triste

concept forgé par le philosophe Spinoza, qui oppose l'action (expression de notre véritable nature) à la passion (influence extérieure). Pour Spinoza, l'homme passionné subit une influence extérieure et n'est donc pas libre. Cette passion peut être joyeuse (ex: amour) ou triste (ex: haine, peur, colère, jalousie). « Le monde occidental est submergé par la victoire de ce que Spinoza, le philosophe de la démocratie, nommait les passions tristes, comme la haine, la peur, la colère, le mensonge ou la violence. » « Je serai le Président qui va réconcilier les Français, qui va en finir avec les passions tristes, avec le ressentiment, avec l'esprit de défaite. »

niké

nikémot grec signifiant "victoire" et nom de la déesse grecque de la victoire. « Sur l'Acropole d'Athènes, le temple d'Athéna Niké (Athéna la victorieuse), protectrice de la cité. »
la Victoire de Samothrace est une Niké, qui a inspiré "the Spirit of Ecstasy" (figure de proue de la Rolls-Royce).

incarnadin

incarnadind'une couleur plus pâle que l'incarnat. Soie incarnadine. Velours incarnadin. « Ce ruban est d'un très bel incarnadin. » « Sa chemise déchirée laisse entrevoir une blessure, entaille humide, incarnadine. »

éteignoir

éteignoir instrument en forme de cône creux, destiné à éteindre la flamme de la chandelle. « Ayant été prendre un éteignoir sur la table de nuit, elle en coiffa successivement chaque bougie du candélabre, et partit. La pièce à présent paraissait sombre. »
fig.: ce qui, ou celui qui, arrête l'élan, l'entrain, l'enthousiasme. « Charles était un éteignoir, il parlait peu et ennuyait tout le monde. » « Elles étouffaient l'artiste sous l'éteignoir de leur affection, qui s'appliquait à domestiquer le génie, à le niveler jusqu'à ce qu'il fût à la mesure de leur médiocrité. »
en éteignoir = en forme d'éteignoir. « Des tourelles en poivrière et des hauts toits en éteignoir. »

lutiner

tourmenter à la manière d'un lutin. « En Bretagne, où des morts plaisantins lutinant des abbés... »
agacer avec espièglerie pour jouer (=faire enrager; taquiner). « Cerise lutinait son enfant et riait avec lui. Il se couchait sur le tapis et se laissait lutiner avec un tapage affreux par les enfants ameutés. Les garçons ne dormirent guère, car ils ne songèrent qu'à se lutiner les uns les autres. »
p. anal.: titiller. « Votre petit vin lutine aimablement le goût. »
en partic. Taquiner (une femme) en prenant des privautés sous le couvert de la plaisanterie. Par ext.: caresser sensuellement (=peloter). « Nous le voyons lutiner la bonne dans l'escalier. Les autres s'assirent à côté des femmes et se mirent à les lutiner. Les deux amoureux passaient tout le jour à se lutiner. »
p. méton., en parlant d'une partie du corps : « Je lui donnai un baiser, lui caressai les cheveux. Pour la première fois peut-être, je lui lutinai la gorge, la taille. »
lutineur (hapax) : « Un grand diable balafré, lutineur de servantes. »

éponyme

qui donne son nom à qqch ou qqn. « Athéna, déesse éponyme d'Athènes. » « Eugène Poubelle est le préfet éponyme des boites à ordures. » « Madame Bovary, héroïne éponyme du roman de Flaubert. »

mottainai

mottainai terme japonais signifiant "quel gaspillage" et exprimant un désarroi face au gaspillage matériel.
p ext.: mode de vie anti-gaspillage, opposé au consumérisme. « Le Mottainai est inscrit dans la culture japonaise, empreinte de sobriété bouddhiste et d'animisme shintoïste. » « Le Furoshiki est une technique de pliage de tissu qui, en évitant l'utilisation d'emballage plastique ou papier, s’inscrit dans le mouvement Mottainai. »

Gondwana

masse continentale d'un seul tenant réunissant il y a 200 millions d'années l'Amérique du sud, l'Afrique, Madagascar, l'Inde et l'Australie. « Deux continents principaux, séparés par un océan, occupaient la surface du globe : la Laurasia au nord-ouest et le Gondwana au sud-est. »

martial

relatif à la guerre, à l'armée (=militaire). Le chant martial des trompettes d'airain.
cour martiale = tribunal militaire d'exception fonctionnant en période de guerre. « La Milice, dont les cours martiales jugent sommairement et condamnent à mort une foule de patriotes. »
loi martiale = loi autorisant le recours à la force armée dans la société civile en vue de maintenir l'ordre. Décréter, proclamer la loi martiale. « J'ai vu la tyrannie sortir armée de la loi martiale, pour se baigner légalement dans le sang des citoyens affamés. »
qui a du goût, des aptitudes pour la guerre, le combat; qui encourage à la guerre ou au combat (=guerrier). Discours, humeur, inclination, ardeur martiale.
qui dénote ou rappelle le comportement des militaires (=décidé, courageux, énergique, viril). Air, démarche martial(e). « Un éclair de courroux illuminait son visage et lui donnait un reflet martial et terrible. »

ab irato

fait sous l'emprise de la colère. « Il me rendit le manuscrit, çà et là déchiré, marqué ab irato de parenthèses et de traces au crayon. »

chape-chute

bonne aubaine pour une personne suite à la mésaventure d'une autre. « On parle ici de la mort du pape ; si elle arrive, ce sera une bonne chape-chute pour son successeur. »
chercher chape-chute : chercher occasion de profiter de la négligence ou du malheur de quelqu'un. « Je m'imagine que c'est quelque chercheur de chape-chute. »

chape-chuter : faire un léger bruit. « J’entendis chape-chuter tout bas derrière une grosse cépée. »

tumescent

qui s'enfle, qui grossit, qui est boursouflé. Organe, nez tumescent. « Sa tête joviale, écarlate et tumescente. »
p. métaph.: « Barnabooth, quel nom tumescent ! »
tumescence : état d'un organe qui se gonfle au cours de certaines fonctions physiologiques (=turgescence). Tumescence du clitoris, du mamelon du sein. « La tumescence du pénis s'appelle érection. »

pruine

pruine poussière cireuse recouvrant des parties de certaines plantes (fruits, feuilles, chapeau et lamelles de champignons en particulier). « Framboise embrumée de pruine mauve. Pruine des grains de raisin, de la feuille de chou. »
pruiné [en parlant de la couleur d'un fruit] = recouvert de pruine, modifié par la présence de la pruine. « Des baies d'un beau bleu pruiné »

pectiné

pectiné pourvu d'une structure en forme de dents de peigne (=penné). Antennes, feuilles pectinées ; végétal pectiné. « Le sapin pectiné, aussi appelé sapin blanc ou sapin commun, est fréquemment utilisé comme arbre de Noël. »
toit pectiné : toit pentu à bords dentelés par les extrémités des chevrons.

baculum

baculumos pénien, présent dans le pénis de la plupart des mammifères à l'exception des humains, équidés, lagomorphes, marsupiaux. « Le baculum, "bâton" en latin, est un os long et légèrement courbé, dont le but est de faciliter l'accouplement. »
Haut de page