Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

réifier

transformer en chose (=chosifier). « Le sexisme contribue à réifier la femme. » « Le xénophobe tend à réifier l'autre, à refuser de le considérer comme un semblable parce que ses croyances ou sa culture diffèrent. »

réification « La légalisation du clonage thérapeutique conduit à une réification de l'embryon humain. »

surérogatoire

qui n'est pas d'obligation; qui est simplement conseillé, recommandé, en matière de dévotion. « Les prières nocturnes sont d'ordre surérogatoire. »
p. ext.: superflu, au-delà de ce qui est nécessaire. « Ces précautions furent inutiles et surérogatoires. » « Le maître prit une servante surérogatoire. »

pré carré

terres, domaine que l'on possède. Élargir son pré carré.
fig.: domaine d'influence. « La bourgeoisie parisienne défend son pré carré. » « L’intervention de la France au Mali relève d’une stratégie de défense du pré carré africain, face à l'influence de la Chine et du Moyen-Orient. »

céruléen

céruléen d'un bleu intense ou d'un bleu sombre. Nuit céruléenne. « L'abîme infini du ciel céruléen » « Des beaux lacs bleus, céruléens... »
fig. qui a un caractère céleste. « Votre conscience céruléenne de poète. » [couleur]

parthénogénèse

[du gr. parthenos, "vierge" + suff. genèse] reproduction monoparentale à partir d'un individu femelle. Mode de reproduction caractéristique de certains angiospermes (ex: pissenlits), insectes (ex: abeilles, fourmis), poissons et reptiles. « La parthénogenèse expérimentale a été étendue aux Batraciens par Bataillon, qui a fait développer des oeufs vierges de grenouille en y introduisant un globule sanguin avec une fine aiguille. »
fig. « Paul Valéry cherche à accéder au lieu mystérieux de la naissance de nos idées, à cet instant pré-représentatif avant que l’idée n’apparaisse dans sa forme hors du magma de la pensée. C’est ce qu’il appelle la parthénogenèse intellectuelle, c’est-à-dire ce moment de division de l’unité de la pensée en idées multiples. »

vénitien

vénitien qui vient de Venise, relatif à Venise. Masque vénitien. République vénitienne.
qui appartient au décor typique de Venise ou qui s'en inspire. Cadre, ciel, palais, verre vénitien. « La gondole vénitienne est à elle seule toute une vie à part et me donne une grande envie de vivre à Venise. »
store constitué de lamelles amovibles. Store vénitien. « Le jour tamisé par un store vénitien toujours baissé. »
dialecte parlé à Venise et en Vénétie. « Le dialecte vénitien est doux et léger (...) charmant quand on le consacre à la grâce ou à la plaisanterie. »
[chevelure] blond vénitien = blond rutilant, tirant sur le roux, que les femmes de Venise obtenaient par un traitement spécial. Pers. ayant les cheveux de cette couleur. « Que font ces blonds vénitiens à peau claire aux portes du Sahara ? »
[chevelure] roux vénitien = roux flamboyant. « Le roux vénitien de ses cheveux brilla d'un reflet de feu. » « Une rousse vénitienne au doux visage tavelé de son. »

épigone

myth.: chacun des héros grecs de la seconde expédition contre Thèbes, fils et vengeurs des sept chefs qui avaient péri au cours de la première guerre.
p. ext. et souvent péj.: successeur d'un écrivain, d'un artiste, etc. ; disciple sans originalité. « Quand une pensée est si forte, elle produit des épigones, des répétiteurs, des imitateurs. » « La postérité spirituelle de Wagner est innombrable, et durant plus de trente ans, ses épigones ont imité le Maître. »

atavisme

[biol.] réapparition chez un descendant d'un caractère quelconque des ascendants, caractère demeuré latent pendant une ou plusieurs générations intermédiaires. Le phénomène de l'atavisme; un lointain atavisme; tel trait réapparaît par atavisme. « Quelle manifestation irréfragable de l'atavisme! Il avait absolument les mêmes yeux que son trisaïeul maternel. »
p. méton.: trait ainsi réapparu. « Un atavisme de cannibale, retrouvé intact chez un civilisé. »
p. ext.: transmission continue, de génération en génération, des caractères héréditaires, physiques ou moraux. « L'atavisme est une loi fatale, qui nous fait ressembler à nos lointains ancêtres. »
p. méton.: ensemble des caractères héréditaires d'une race : « Ses sourcils arqués comme je ne les avais jamais vus entouraient les globes de ses paupières comme un doux nid d'alcyon. Des races, des atavismes, des vices reposaient sur son visage . »
instincts héréditaires : « Persuadé, comme je le suis, des lois de l'atavisme préhistorique, je m'efforçais, par cette sensation de la marche forcée et celle des hauteurs, d'éveiller en moi l'esprit rudimentaire de la brute ancestrale, de l'homme des cavernes dont je descends. »
p. anal.: transmission à l'intérieur d'une communauté humaine, d'une façon de vivre, d'un savoir-faire. Faire une chose par atavisme : « Cette terre qu'ils aiment, et que par atavisme ils savent cultiver mieux que quiconque. »
p. méton.: cette façon de vivre transmise, habitudes ancestrales : « De lointains atavismes transmis par les meuniers du néolithique. »

peccamineux

peccamineux qui est de l'ordre du péché; relatif au péché (=coupable, répréhensible). Acte peccamineux; pensée peccamineuse; maladie peccamineuse. « L’homosexualité demeure peccamineuse pour de nombreux croyants. »
rare : qui est enclin à pécher, capable de faire le mal (=faillible, fautif).
p. méton.: nature, condition peccamineuse de l'homme. « Pour transcender sa condition peccamineuse... »

surgeon

surgeon petit jet d'eau qui jaillit du sol ou d'une roche. « Ce n'était qu'une source, un menu surgeon d'eau douce qui palpitait dans une vasque de sable blanc. »
jeune pousse qui naît au collet ou à la souche d'un arbre et qui, séparée avec une partie de la racine et replantée, peut donner un nouvel individu (=drageon, rejet, rejeton). « Deux frères unis par les racines comme deux surgeons d’une même souche. »
p. métaph.: « La délinquance, surgeon du mépris de la jeunesse. »
p. anal.: descendant, rejeton. « La journée finie, il pouvait, en entrant dans la maison, embrasser sa légitime et son surgeon et dormir auprès d'eux tranquille. »

camus

camus qui a le nez (ou museau) court et aplati (=camard). Homme camus ; cheval camus ; un vilain camus. « La figure bienveillante, camuse et douce, le dos voûté... »
p. métaph. « Tant de fumée avait été vomie par la petite pièce camuse. »
fig., fam.: désappointé, penaud.
rendre un homme camus = le réduire à ne savoir que dire. « Il voulait faire le capable, on l'a rendu bien camus. »
nez aplati, écrasé. Le nez camus de nègres ; des narines camuses. « Une protubérance camuse avec deux trous. »
arg.: la Camuse = la Mort personnifiée, dépourvue de nez

beaupré

beauprémât placé plus ou moins horizontalement à la proue d'un bâtiment à voiles. Mât, haubans de beaupré.

gouleyant

gouleyant [vin] frais et léger. « C'était un saint-véran, jeune et gouleyant. »
p ext.: « Ce texte, qu'il est gouleyant et pétillant ! »

canitie

canitieblanchiment des cheveux et des poils, d'origine naturelle ou pathologique. « La canitie se produit lorsque les mélanocytes cessent de secréter de la mélanine. »

endogène

qui provient de l'intérieur, qui a une cause interne (≠ exogène).
qui a sa source dans l'organisme. Protéine, affection, déficience, poison endogène. « Le cholestérol est à 75% endogène (synthétisé par notre organisme) et à 25% exogène (issu de notre alimentation). »
qui se produit à l'intérieur. « Régulation endogène de la vie économique. » « Nous devons faire face à un terrorisme endogène, extrêmement diffus, difficile à anticiper. »

rhapsodie

[antiq. gr.] suite de poèmes épiques chantés par les rhapsodes.
péj.: ouvrage en vers ou en prose fait de morceaux divers, mal liés entre eux. « Il a jeté son livre en disant: "c'est une véritable rhapsodie, un tissu de contresens et d'absurdités". »
[mus.] oeuvre instrumentale ou orchestrale de forme libre, composée de thèmes juxtaposés, d'inspiration populaire ou régionale. « Les Rhapsodies hongroises des Liszt. »

rhapsodique
décousu, désordonné. « Une procession magnifique et bigarrée de pensées désordonnées et rapsodiques. »
qui tient de la rhapsodie musicale.

rhapsoder
compiler et citer en désordre, mal arranger; parler, écrire à tort et à travers. « Pressé par le temps, il rhapsode de vieux articles pour boucler ses chroniques. »

patelin

(1) qui affecte une douceur et une amabilité trompeuses destinées à dissimuler ses véritables intentions. Un(e) patelin(e).
qui cherche à séduire, à s'attirer la bienveillance ou la confiance d'autrui par un comportement doucereux, une amabilité feinte (= onctueux, papelard, patelineur). « N'éprouvant rien près de moi, elle était pateline et non pas affectueuse. »
[en parlant des attitudes, des expressions] doucereux, flatteur, insinuant. Bienveillance, obséquiosité, voix, manière pateline ; sourire patelin.
[en parlant d'un écrit ou d'un discours] empreint de bonhomie feinte, de fausse bienveillance, de flatterie. « Il tente de se dédouaner avec des phrases patelines. »
pateliner. « Pour se faire accepter, il faut pateliner, amadouer, tromper. » « Il ménage et pateline ses électeurs. » « Elle me pateline de la voix. »

(2) village, pays natal, région où l'on vit. Patelin natal. « J'aurais dû rester dans mon patelin. »
péj.: village, petite localité, de peu d'importance (=bled). « C'était un tout petit patelin, mais un important noeud ferroviaire. »
patelin·e [arg.] compatriote, pays·e. « En qualité de patelins, nous avions été assez bien accueillis. »

sérendipité

fait de découvrir quelque chose "par accident", en cherchant autre chose. « Deux médicaments récents doivent leur développement à la sérendipité : le Botox, initialement utilisé contre les contractions involontaires des muscles des paupières, et le Viagra, conçu pour traiter l'angine de poitrine. »

horion

coup généralement violent. Donner, recevoir, essuyer des horions. « Pendant trois ou quatre ans je ne passai guère de jour sans recevoir quelque horion à l'improviste. » « La lèvre fendue par un horion paternel. »
p. méton.: marque laissée sur la peau par un coup. « Couvert de blessures et de horions. »
p. métaph.: « Je reçus les premiers horions des critiques à la publication de mon deuxième roman. »

jaspe

jaspepierre siliceuse opaque et très dure, de coloration très vive et souvent bigarrée dont on fait des bijoux, des éléments d'architecture, des pièces d'ameublement. « J'appuie ma main sur la balustrade de jaspe, précieuse au toucher comme un beau corps de femme. »
jaspé : bigarré de diverses couleurs, comme le jaspe. « Quelques gouttes de sang jaspaient l'oreiller ». « Impossible de définir la demi-douzaine de nuances qui jaspaient ses yeux d'agate ». « Ces coteaux, maintenant verts, se jaspent des taches blanches et rousses des vaches qui arrivent ».
jasper la tranche d'un livre.
jaspure : « Émail flammé à effets de jaspures vert-turquoise sur fond rouge. »
[couleur]

objurgation

vive remontrance, critique, mise en garde sévères, en particulier pour détourner quelqu'un de ses projets. « Résister à toutes les objurgations. »
adjuration, prière pressante. « Il céda aux objurgations de ses amis et pardonna. »

nivéal

nivéal[du lat nix, "neige"] qui pousse ou fleurit dans la neige. Fleur nivéale. « Le perce-neige est une plante nivéale. »
fig.: « Mon coeur nivéal s'épanouit durant les longs hivers finlandais car il préfère le feu de tes yeux à celui du soleil calabrais. »
qui se rapporte à la neige. « Un bassin alimenté par le ruissellement pluvial et nivéal. »
qui évoque la neige par sa blancheur (="nivéen"). « L'essaim de papillons blancs, d'abord nombreux et nivéal, puis rare et contaminé de poussières. » « La masse nivéenne du brouillard qui avance. »
[couleur]

caligineux

caligineux qui est de la nature du brouillard. Sombre, obscur. « Les brumes matinales s'effilochèrent. Le temps matineux, caligineux s'évaporait en une journée s'annonçant caniculaire. »
fig.: qui manque de clarté d'esprit : « ces fétides et caligineux administrateurs... »

cilice

cilice tunique, ceinture de crin ou d'étoffe rude, garnie éventuellement de clous ou de pointes de fer à l'intérieur et portée sur la chair par mortification. Porter, prendre le cilice; cilice de pénitente; cilice de crin. « Ça me dégoûte comme d'aller à confesse, c'est du même ordre que les « pénitences », le cilice des moines, tout l'arsenal ordurier du masochisme chrétien. » « Une veuve dévote, membre de l'Opus Dei, qui ne sort jamais sans un cilice en guise de jarretière. »
fig.: ce qui est cause de tourments. Endosser le cilice de la misère. Le cilice du remords.

avuer

suivre de l'œil le gibier, le garder à vue. Avuer la perdrix.
p ext.: suivre (qqn ou qqc.) de l'œil.« Avuer les scélérats, c'est les avoir vaincus à moitié. » « Le ministre de la police doit incessamment avuer les ennemis de l'ordre public. »

grandiloquent

qui s'exprime d'une manière pompeuse, emphatique. « Orateur grandiloquent. »
qui est pompeux, emphatique. Discours, style, ton grandiloquent; mots grandiloquents; phrases grandiloquentes. « Beaucoup d'anarchistes finirent par se lasser de lire toujours les mêmes malédictions grandiloquentes lancées contre le régime capitaliste. »

obole

[Grèce antique] pièce de monnaie de petite valeur. « On mettait une obole dans la bouche des morts, afin qu'ils payassent à Caron le prix du passage du Styx. »
p. ext., vieilli.: très petite somme d'argent. Ne pas posséder une obole; ne pas avoir une obole de revenu. « Je n'en donnerais pas une obole. »
don, présent de très peu de valeur, modeste contribution. Donner, verser son obole (à une œuvre). L'obole de la veuve, du pauvre. « Je vous envoie ma modeste obole. » « Elle lui demanda son obole pour les églises de France. »
fig.: « C'est inhumain de lui refuser l'obole d'un seul mot. » « J'attendais d'elle un mot, un regard, une obole. »

boulingrin

boulingrin[de l'anglais "bowling-green" : pelouse du jeu de boules]
parterre de gazon souvent entouré de bordures, caractéristique des parcs de châteaux et des jardins publics. « Des boulingrins tantôt unis et simples, tantôt contrastés et garnis de fleurs. » « De "bowling-green", tapis vert à rouler une boule, nous avons fait boulingrin. On a aujourd'hui ce pré-là dans sa maison ; seulement on le met sur une table, il est en drap au lieu d’être en gazon, et on l'appelle billard. »
taillé en boulingrins : taillé comme le sont les arbustes qui entourent les boulingrins. « Un château entouré d'ifs taillés en boulingrins. »

réversion

litt.: retour en arrière, à un état antérieur. « Le retour d'un peuple sédentarisé à la vie nomade est un exemple de réversion culturelle. » « La durée vécue se prête aux réversions de la mémoire, et le passé miraculeux insère à tout instant dans le présent sa trame d'un coloris à peine atténué. »
droit en vertu duquel les biens conjoint défunt reviennent au conjoint survivant (=réversibilité). Rentrer dans un bien par réversion, par droit de réversion. Pension de réversion. « La pension de réversion permet au conjoint survivant de bénéficier d'une partie de la retraite du conjoint défunt. »
retour d'un mot qui change partiellement de sens. Antithèse consistant à énoncer deux fois les mêmes mots, mais pour qu'il en résulte deux propositions sémantiques opposées. Ex.: « il faut manger pour vivre et non vivre pour manger. »

fourrier

officier de la suite d'un prince chargé d'assurer vivres et logement de la Cour en déplacement. « Fourrier envoyé en avant. » « Il rencontra un des fourriers du palais : le prince le faisait demander en toute hâte. »
fig., littér.: chose ou pers. qui annonce, prépare l'arrivée de quelque chose ou l'avènement de qqn (=avant-coureur). « Mais ses chères imaginations à elle, étaient parties d'avance, en fourriers, sur toutes les routes espérées, ayant charge de lui préparer pour les résignations futures quelques semaines d'une magnifique et exceptionnelle vie. »
fam.: être, se faire le fourrier de qqn, de qqc = en préparer, en faciliter l'arrivée. « Ces humanistes transfuges, éternels entremetteurs, fourriers de la future barbarie. » « Un jour la mort nous tâtera, et la maladie fourrière nous tiendra fiévreux et douloureux. »
milit.: sous-officier chargé de la distribution des vivres et des équipements, du campement et du couchage des troupes. Le fourrier de la compagnie. Sergent fourrier, brigadier-fourrier. « Nous guettions le retour des fourriers qui nous cherchaient des cantonnements. »
mar.: matelot chargé des appels, des écritures administratives et de la comptabilité à bord.

cangue

cangue instrument de torture chinois formé d'une planche ou d'une table percée de trous dans lesquels on introduisait la tête et les mains du supplicié. « Des chaînes aux pieds et la cangue au cou. » « Les pénitents avançaient le cou pris dans des cangues de bois. » « Il lui passe la cangue, dont il ferme le verrou avec la clef. »
fig.: « L'Europe néolibérale, une cangue dont il faut se libérer. » « Prisonniers de leur sort comme d'une cangue dont il est impossible de se défaire. »

anachorète

anachorète religieux qui mène, retiré dans la solitude, une vie de sobriété et de contemplation (=ermite). « Parmi les moines, les anachorètes, ont seuls imaginé de vivre sans famille, sans patrie, sans propriété. Même les anachorètes et les cénobites, tous les religieux, cloîtrés ou non cloîtrés, parlent de ces langueurs spirituelles, de ces accides où le ciel les ennuie et où Dieu ne les charme plus. »
p. ext.: personne retirée dans une vie austère et vertueuse. « Repas d'anachorète, mener une vie d'anachorète. »
★ cénobite est l'anton. d'anachorète.

patouner

patouner (en parlant du chaton) pétrir la mamelle de sa mère pendant la tétée, au moyen de ses pattes avant, afin de stimuler la montée du lait.
(en parlant du chat) piétiner des pattes avant contre un objet moelleux, en signe de bien-être. « Le chat patoune son coussin avant de s'installer dessus avec un plaisir évident. »

mégaptère

mégaptère[du gr. méga, "grand" et "pterón", ailes] genre de cétacé caractérisé par la longueur des nageoires pectorales (1/3 de la longueur du corps). La seule espèce actuelle de mégaptère est la baleine à bosse (syn.: jubarte ou rorqual à bosse). « Les mégaptères protègent les phoques des orques en les portant sur leur ventre. »
le nom "baleine à bosse" vient du fait qu'avant de sonder, la baleine fait le dos rond et qu'une « bosse » dépasse de la surface de l'eau.

rudéral

rudéral[du lat. rudus, déblais, décombres] qui pousse sur les décombres, les tas d'ordures. Végétation rudérale. « Les orties sont des plantes rudérales. » « En été, il n'y a guère que les bruyères arborescentes, les arbousiers et autres rudérales qui résistent. »

émonctoire

organe ou canal servant à l'élimination des déchets, à l'évacuation des sécrétions de l'organisme. « Les narines, l'urètre ou les pores de la peau sont des émonctoires naturels. »
p. métaph.: « Mademoiselle Cormon était, sans s'en douter, très heureuse de ces petites querelles, qui servaient d'émonctoire à ses acrimonies. »

étale

étale [en parlant de la mer] qui est immobile, a cessé de monter ou de descendre et n'a pas commencé son mouvement inverse. « À 13 heure, la mer atteint son plus haut point. Elle est étale, c'est-à-dire à ce court instant où l'eau ne monte plus et ne descend pas encore. »
court moment où la mer est immobile entre deux marées. L'étale de la marée. « L'idéal est de plonger pendant l’étale : les risques de dérive et d’essoufflement sont alors minimes. »
p. anal.: fleuve, rivière étale = fleuve, rivière qui à la fin d'une période de crue reste stationnaire.
p. ext.: qui reste stationnaire. Ex: navire étale = navire qui, ayant changé le sens de sa marche, n'a d'erre ni en avant, ni en arrière ; vent étale = vent médiocrement fort et régulier.
p. métaph ou au fig.: calme, stationnaire après une période agitée ou tumultueuse. « Il n'existe pas dans la vie intérieure de nappes immobiles, étales et il est inévitable que qui ne progresse pas décroisse. » « À la puberté du garçon, l'amour de la mère devient étale : elle ne peut plus se rapprocher de ce monstre, auquel elle ne comprend rien. »

opale

opale silice d'un blanc laiteux et bleuâtre, à reflets irisés, qui la font rechercher en joaillerie comme pierre précieuse. Opale noble, opale de feu, chatoyante ou girasol, opale arlequine.
litt.: couleur, éclat à la beauté indéfinissable, à la manière des reflets changeants de l'opale. « Voici l'aurore, une opale infinie remplit l'espace. »
d'opale : aux reflets changeants d'opale. « Ce matin, un peu avant quatre heures, tout était d'un bleu d'opale. » « Le soleil étale sa chevelure d'or et sa robe d'opale. »

opalin : qui est d'une teinte laiteuse et bleuâtre, avec des reflets irisés, comme ceux de l'opale. « Une petite bouteille d'un liquide trouble, opalin, irisé de reflets bleuâtres. »[couleur]
opalisé : qui a pris les caractéristiques, la teinte, les reflets irisés de l'opale. « De longues mains blanches aux ongles opalisés. » « Cette noire Centauresse qui galope sur les nues opalisées, à travers les régions éthérées. »

cagnard

indolent, nonchalant (=cossard, flemmard). Mener une vie cagnarde. « Un vrai cagnard sans grande hardiesse à vivre. »
emplacement ensoleillé à l'abri du vent. « J'allais faire la sieste dans un cagnard ensoleillé, entre les racines d'un pin ou au creux d'un rocher. »
faire du cagnard = se reposer au soleil. « Vous devriez aller faire un peu de cagnard dans l'opportun midi. »
p. métaph.: « Les miradores, cagnards vitrés à l'abri du vent qui tourbillonne... »

cagnarder : paresser. « Il se leva tard, après avoir cagnardé au lit. »
acagnarder : rendre oisif, paresseux.
s'acagnarder : s'installer de manière à mener une vie paresseuse. « Il s'acagnardait des après-midi dans un fauteuil. » « Soumis, toujours content quand il pouvait en pantoufles s'acagnarder au logis. »
fig.: « on s'acagnarde dans ses propres habitudes, et l'on désapprend le libre jeu de sa propre vie. Pour maintenir sa souplesse, il faut modifier souvent son milieu. »

vouivre

vouivrecréature mythologique prenant la forme, selon les traditions, d'un dragon ailé, d'un serpent ailé, ou d'une jeune fille accompagnée de serpents (= guivre). « Au creux des ombres de la forêt, nous songions à la légende de la vouivre, ce serpent fantastique qui cache un trésor inaccessible. » « La Vouivre des campagnes jurassiennes, c'est à proprement parler la fille aux serpents. »

imbelle

imbellequi n'aime pas la guerre; qui est impropre aux combats. Peuple imbelle. « Des armes d'apparat, belles et imbelles. »

rubéfier

rubéfier rendre rouge. « Une goutte de sang frais et vif rubéfiait ses lèvres. » « Des sardines fraîches se rubéfient sur les braises du foyer. » « L'action des eaux d'infiltration a oxydé et rubéfié le sol. »
méd.: rendre (la peau) rouge par l'effet d'une cause irritante. Rubéfier la peau.

singes de la sagesse

symbole asiatique constitué de trois singes, dont chacun se couvre avec les mains une partie différente du visage : les oreilles, les yeux et la bouche. Il s'agit d'une illustration de la parole de Confucius : "ne pas regarder, ne pas écouter, ne pas dire ce qui est contraire à la bienséance".
fidèle à ce principe, Gandhi gardait toujours avec lui une petite sculpture des trois singes de la sagesse.
ce symbole donne lieu à d'autres interprétations, comme le refus d'affronter la vérité.

advertance

lucidité d'observation (≠ inadvertance). « A mon réveil, bien qu'ayant peu dormi, je jouissais assurément de toute l'advertance et de toute la volonté nécessaires... »
attention que le pécheur accorde au péché en le commettant, conscience claire qu'il a du caractère peccamineux de l'acte.
extrême prudence, vigilance dans l'action. « Il usa cependant d'advertance, en affublant les trois soldats de costumes civils. »

ostension

action de montrer, de se montrer. Faire ostension de ses biens.
cath.: exposition de reliques. Ostension du Suaire de Turin, de la Sainte Tunique d'Argenteuil. « Les ostensions limousines, cérémonies organisées tous les sept ans à Limoges, autour des reliques de plusieurs saints limousins. »

écouvillon

écouvillon [boulangerie] vieux linge attaché à un long bâton, avec lequel on nettoie le four.
[artill.] petite brosse cylindrique dont on se sert pour nettoyer ou graisser les armes à feu. Écouvillon de fusil, de revolver. Passer l'écouvillon. « Pour les carabines, l'étroitesse du canon fait que l'écouvillon métallique passe difficilement. »
p anal.: brosse cylindrique munie d'un manche, employée pour nettoyer l'intérieur des bouteilles, des instruments de musique dans lesquels on souffle, etc.
[méd.] brosse ou boule de coton fixée au bout d'une longue tige et destinée à nettoyer une cavité profonde, à faire des prélèvements ou à appliquer des solutions antiseptiques.
arg.: tête d'écouvillon = tête rasée et dont les cheveux sont hérissés.

écouvillonner
nettoyer avec un écouvillon un four, le canon d'une arme à feu.
p. anal. [méd.] : nettoyer une cavité naturelle ou pathologique avec un écouvillon. « Prélèvements effectués au moyen d'un écouvillon stérile. »
fig.: nettoyer, purifier. « Nous nous sentîmes tous délivrés, soulagés, écouvillonnés, replacés dans un univers respirable. » « Une palmeraie, à l'horizon; les plus hauts palmiers écouvillonnent le ciel. »

bornoyer

examiner, en tenant un seul œil ouvert, la rectitude d'un alignement, la régularité d'une surface. Bornoyer une règle, un mur.
p. méton.: placer des jalons en ligne droite au moyen de ce procédé. Bornoyer les arbres d'une allée.

melliflu

melliflu qui a la douceur du miel. « Le son de sa voix doux et melliflu captivait. »
péj.: fade, doucereux. « D'une voix flûtée, il commence en style melliflu une homélie qui dure trois heures. »

solécisme

faute contre la syntaxe au regard de la grammaire ou de l'usage jugé correct à une époque donnée. Solécisme grossier. « Le thème de concours de Charles est très bien, mais il a malheureusement fait deux solécismes. »
barbarisme.
p. ext.: faute contre la règle, la norme, dans quelque domaine que ce soit. « De légers solécismes de goût qui dénoncent chez le pauvre grand artiste les lacunes de l'éducation première. »

délinéer

délinéer tracer par un simple trait le contour, les limites de. Délinéer un plan (= dessiner, esquisser). « L'artiste délinée son sujet d'un trait hardi et bref. » « Elle portait une robe d'étoffe souple qui la délinéait, serrait ses bras, fuselait sa taille, accentuait le ressaut des hanches. »
p ext.: tracer, indiquer. « Le cœur me battit quand le capitaine me la montra : l'Amérique! Elle était à peine délinéée par la cime de quelques érables sortant de l'eau. »
p. métaph.: « Après la mort du Christ, l'existence des apôtres n'est plus délinéée que par de vagues légendes. »
emploi pronom.: faire apparaître des contours. « Tableau dont les personnages se délinéaient, un peu cernés de noir, dans un air gris. »
Haut de page