Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

égrégore

égrégoreconcept ésotérique d'esprit de groupe ou d'inconscient collectif. Égrégore familial, religieux, idéologique. Égrégore positif ou négatif ; égrégore bouddhiste, maçonnique. « La taille et l'unité du groupe déterminent la puissance de l'égrégore. » « Certains égrégores durent quelques jours, d'autres traversent les siècles, comme celui de l'Église catholique. » « Peut-on utiliser les égrégores pour changer l’état vibratoire de la planète ? »

réminiscence

[chez Platon] souvenir d'une connaissance acquise dans une vie antérieure, quand l'âme, qui vivait dans le monde supra-sensible des essences, contemplait les Idées. Réminiscence platonicienne; mythe, théorie de la réminiscence. « Ce que Platon appelait réminiscence, Descartes l'appelait idées innées. » « C'est sur la réminiscence que Platon fonde la possibilité de la connaissance; c'est par elle qu'il expliquera les idées premières, antérieures et supérieures à l'expérience. »
[chez Aristote] faculté de rappeler volontairement les souvenirs (=mémoire volontaire).
retour à la conscience d'une image, d'une impression si faibles ou si effacées qu'à peine est-il possible d'en reconnaître les traces. Réminiscence du passé; confuse, vague réminiscence. « On dirait très-bien de quelqu'un dont la tête faiblit : "il n'a que des réminiscences, il n'a plus de souvenirs". »
souvenir où domine plus ou moins l'élément affectif. Réminiscence de l'enfance, de la jeunesse; réminiscence de lecture.
souvenir qui inspire, qui influence la création artistique et l'emprunt, le plagiat inconscient ainsi réalisé. Réminiscence littéraire, musicale, poétique. « Un poète qui, en faisant des vers, imite un autre poète sans bien s'en rendre compte, et qui refait des hémistiches déjà faits est dit avoir des réminiscences. »
mémoire profonde, lointaine, comme venue du fond des âges (=mémoire collective). Réminiscence ancestrale, héréditaire. « Une réminiscence venue des tréfonds de l'être, comme une grande vague d'équinoxe sauvage, balaya tout le passé, et ses ailes frémissantes s'ouvrirent largement pour l'essor et la fuite vers la forêt. » « Est-ce une réminiscence lointaine des fêtes païennes du solstice qui célébraient la fuite de l'hiver et le retour du soleil printanier ? »

obvier à

prendre les dispositions nécessaires pour parer à un mal possible. (= empêcher, éviter, faire obstacle à; pallier). Obvier à un danger, à des difficultés, à un inconvénient. « Elle inspecta à nouveau la chambre pour obvier à un oubli, pour y tout prévoir, afin de la rendre, autant que possible, élégante et propre. »

abstème

abstèmequi s'abstient de boissons alcoolisées pour des raisons médicales, religieuses ou personnelles. « Les musulmans sont abstèmes. » « Même en France, pays du bien manger et bien boire, le nombre d'abstèmes est croissant. »

hydre

mythol.: serpent monstrueux à sept têtes qui repoussaient, à raison de deux pour une, à mesure qu'on les tranchait.« Hercule tua l'hydre de Lerne. »
symbole du mal qui se renouvelle ou s'étend dangereusement sans qu'on puisse le détruire. « Il était clair que l'hydre de l'anarchie était sortie de sa boîte et qu'elle se démenait dans le quartier. »
zool.: polype d'eau douce, de très petite taille, ayant la faculté de régénérer les parties de son corps qui lui sont enlevées.

trope

emploi d'un mot ou d'une expression dans un sens figuré. Ex: "voiles" pour bateaux. « Une éloquence pleine de tropes et de métaphores inouïes. »

surgeon

surgeon petit jet d'eau qui jaillit du sol ou d'une roche. « Ce n'était qu'une source, un menu surgeon d'eau douce qui palpitait dans une vasque de sable blanc. »
jeune pousse qui naît au collet ou à la souche d'un arbre et qui, séparée avec une partie de la racine et replantée, peut donner un nouvel individu (=drageon, rejet, rejeton). « Deux frères unis par les racines comme deux surgeons d’une même souche. »
p. métaph.: « La délinquance, surgeon du mépris de la jeunesse. »
p. anal.: descendant, rejeton. « La journée finie, il pouvait, en entrant dans la maison, embrasser sa légitime et son surgeon et dormir auprès d'eux tranquille. »

oiseux

inutile, vide de sens, sans intérêt, superflu. Discussion oiseuse. « Son style est rempli d'ornements oiseux. » « Votre temps est compté, gardez-vous de le consumer en discours oiseux et en disputes frivoles. »
inactif, oisif. Gens oiseux et fainéants. « Ce Paris oiseux et désoeuvré, toujours affamé de scandales et de petites histoires contées sous le manteau. »

moire

moire apprêt donné à certaines étoffes par écrasement irrégulier de leur grain avec une calandre.
étoffe qui a reçu cet apprêt et qui présente une alternance d'ondulations, de zébrures mates et brillantes. « De miroitantes robes de moire paille ou rose thé. »
aspect chatoyant : « le paysage, ineffablement assoupi, avait cette moire magnifique que font sur les prairies et sur les rivières les déplacements de l'ombre et de la clarté. »
gén. au plur.: reflet ondoyant (=moirure) : « la robe du cheval fabuleux frissonnait de reflets et de moires vivantes. » « Le soleil, réverbéré sur les eaux, faisait courir le long des murs des moires chatoyantes. »

litt. [p. réf. aux Moires, divinités du Destin implacable de la myth. gr.] destin, destinée, fatalité. « Sa mort était écrite, rien ne pouvait la tirer des mains de la Moire. » « On lui prédisait un avenir radieux, mais sa Moire en a décidé autrement. »

nescience

littér.: absence de savoir, de connaissance (=ignorance, méconnaissance). « Les paysannes croyantes sont dégrevées du poids affreux du doute, elles possèdent la nescience presque absolue du Mal. »
nescient : qui ne sait pas, qui ignore. « Le charme est l'innocente suggestion de l'agent, l'heureuse réceptivité du patient, la mutuelle fraternisation des deux partenaires ; un enchanteur nescient qui est tout le contraire d'un hypnotiseur, un patient plutôt complice que subjugué... »

andain

andain étendue de pré qu'un faucheur, à chaque enjambée, peut faucher d'un seul coup de faux
« Il s'efforce d'abattre l'herbe par coutelées régulières, de faire des andains de la même largeur. »
rangée d'herbe ainsi fauchée faite sur toute la largeur ou la longueur du pré. « On retournait les andains sans les éparpiller. »
trainée de paille laissée par une moissonneuse-batteuse, servant à faire les bottes.

subodorer

vx.: reconnaître une odeur; sentir de loin (=flairer). « Les chevaux hâtaient le pas, subodorant de loin le chaud parfum de l'écurie. »
sentir par intuition qqch qui est caché, latent (=deviner, se douter de, flairer, pressentir, soupçonner). Subodorer une supercherie, un mystère, un piège. « Aucun professeur n'avait subodoré son génie. » « Je subodore une provocation de leur part. » « Je subodore qu'il mène une double vie. »

sycophante

dans la Grèce antique, dénonciateur professionnel qui assignait en justice des citoyens riches afin d'obtenir une part de leurs biens s'ils étaient condamnés.
calomniateur, délateur ; pers. hypocrite, fourbe. « Les sycophantes du pays, sans vergogne, aux gendarmes nous ont trahis... »
sycophanterie : hypocrisie.

céladon

céladon fam. et iron. [p. réf. à Céladon, berger, personnage de l'Astrée] amoureux fidèle, sentimental et généralement platonique. « Le roi fait figure d'un céladon. » « Lettre qu'il trouva plus céladon encore et plus plate que la précédente. »
p. méton. [en réf. avec la couleur du costume de Céladon] couleur vert tendre, pâle et bleuté. Bleu, vert céladon.
porcelaine recouverte d'émail craquelé, généralement de couleur vert tendre. Objet en céladon. Des céladons chinois.
céladonique : qui dénote la fadeur, la langueur et la mièvrerie propre au céladon. « Ces lettres céladoniques écrites à l'adolescence... »

déréliction

déréliction solitude morale, en particulier par rapport à Dieu. « Noël terrible. Tristesse énorme, sensation d'une solitude, d'une déréliction effroyables. »
au plur., rare: cas ou moment de solitude morale. « Ce nouveau monde "plan" où pas une tête ne dépasse ne génère-t-il pas de nouvelles dérélictions ? »

smaragdin

smaragdin qui est d'un vert émeraude. Pierre smaragdine. « L'antique table smaragdine avec ses colonnes de marbre vert. »
fig., littér.: qui se distingue par un éclat singulier. « Ce qui fait la splendeur smaragdine de ces poèmes, leur perfection et leur attirance de gemmes, c'est qu'ils sont polis et brillants et pourtant sans fond. »

paréidolie

paréidoliephénomène psychologique consistant à percevoir des formes familières dans des images désordonnées (ex: paysage, nuage, constellation, tache d'encre, etc). « Sans nul doute pour des raisons mystiques, je suis souvent fasciné par des paréidolies. Par exemple, un platane élagué, non-feuillu, me rappelle le crucifix. »

balancine

[mar.] cordage, filin qui part de la partie supérieure d'un mât et soutient les extrémités d'une vergue, d'un tangon ou d'un gui. Balancine de misaine; balancine de bôme. « Sur un geste du capitaine, tous les regards se portèrent vers le mât de misaine, et chacun put apercevoir Robert suspendu aux balancines du petit perroquet à cent pieds en l'air. »
arg.: bretelles de pantalon.

inexpugnable

qu'il est ou qu'il semble impossible de prendre d'assaut, par la force des armes (synon: imprenable). Cité, forteresse, position inexpugnable
« Frédéric Ier, voulant rendre son château inexpugnable, fit élever une forte tour au-dessus du petit vallon qui le sépare des montagnes au levant. »
[p. méton., en parlant de pers.] « Ils s'étaient retranchés dans ce trou, et se croyaient inexpugnables. »
que l'on ne peut enlever à son possesseur. « J'ai dû demander l'affection de mon choix. Avignon, hélas! est inexpugnable, car le professeur Honorius tient bon, je le sais. »
fig.: qui ne peut être vaincu, qui résiste à tous les assauts (= indomptable, invincible). Force, puissance inexpugnable. « Nos automatismes ne sont pas en nous des fatalités inexpugnables. »
[en parlant d'une femme ou de sa vertu] qui résiste à toutes les tentatives de charme, de séduction. Coeur, femme, pudeur inexpugnable. « Elle ménage ce bélître dans l'idée de s'en faire épouser, et se livre à ces simagrées de pudeur hyrcanienne et de vertu inexpugnable, repoussant l'amour des ducs les mieux faits. »

infundibuliforme

infundibuliforme[du lat. infundibulum, "entonnoir"] qui a la forme d'un entonnoir. Fleur à corolle infundibuliforme.

cynégète

cynégètechasseur. « Posant blouse et stéthoscope, le médecin se métamorphose en cynégète. » « Le chien de chasse, auxiliaire essentiel du cynégète depuis des millénaires. »
cynégétique : qui concerne la chasse avec chiens et, p. ext., la chasse en général. Exercices cynégétiques ; traité de cynégétique. « Réserve cynégétique et halieutique ». « La Sologne est la plus belle région cynégétique de France. »

sarment

sarment rameau ligneux flexible de la vigne que l'on taille et qui, desséché, sert à faire du feu. Sarment de vigne; sarments desséchés; tas de sarments; sec comme un sarment. « Des vignes sauvages qui tordent leurs sarments le long des murailles. » « Des feux clairs de sarments flambaient au fond des cuisines. »
fam., jus de sarment. : vin.
p anal.: tige, branche ligneuse et flexible d'une plante grimpante ou rampante. « Les longs sarments chargés de mûres de la ronce déjà couleur de sang. »

bachi-bouzouk

cavalier mercenaire de l'armée de l'Empire ottoman, souvent d'origine albanaise. Les bachi-bouzouk participèrent notamment au siège de Vienne. « C'était un vrai bachi-bouzouk, hardi, noceur, féroce et gai, d'une gaieté calme d'oriental. »
injure favorite du capitaine Haddock, personnage de la bande dessinée Les Aventures de Tintin. « Espèce de Bachi-Bouzouk ! regardez ce que vous avez fait ! »

bâfrer

manger gloutonnement et avec excès. « Il ne fait que boulotter : paraît qu'il baffre cinq à six poulets par jour. »
consommer, dépenser. « Les assassins vont bâfrer tranquillement l'argent de la caisse, tandis que la caissière agonisera, un canif dans le ventre. » « Il se montrait charmant le vendredi, dans la perspective enivrante de s'en aller bâfrer et boire, le lendemain, chez quelques grosses légumes du commerce bordelais. »
se bâfrer de = se goinfrer de. Se bâfrer de pâtisserie, de friandises.

hâve

amaigri et pâli (=blafard, blême, livide). Figure hâve de faim. Avoir le visage hâve. Il était horriblement hâve.
[en parlant d'un inanimé] « Une terre hâve et nue qui n'offrait qu'une morne succession de baies solitaires et de caps décharnés. »

évanescent

qui disparaît, fugitif. Souvenir évanescent. « Les berges rutilantes des diamants évanescents de rosée. » « Des êtres angéliquement évanescents comme les chamois. » « Le sujet qu'il traite est tellement évanescent qu'il ne réussit pas toujours à le tenir sous ses yeux jusqu'à la fin de son étude. »

objurgation

vive remontrance, critique, mise en garde sévères, en particulier pour détourner quelqu'un de ses projets. « Résister à toutes les objurgations. »
adjuration, prière pressante. « Il céda aux objurgations de ses amis et pardonna. »

billevesée

propos, écrit vide de sens et souvent erroné (=baliverne, faribole, sornette). « Les fadaises et billevesées que débitent ces baladins ne me préoccupent guère. »
p. ext.: idée, comportement, occupation ou préoccupation frivole, sans fondement réel (=chimère, futilité, niaiserie). « Amuser son esprit de billevesées et de folies. »

théière de Russell

théière de Russellhypothétique théière en orbite autour du Soleil, décrite par le logicien Bertrand Russell. Y croire (et demander aux gens d'y croire) sous prétexte qu'il n'est pas possible de prouver sa non-existence est insensé.
Cette analogie permet à Russell de démontrer que c’est au croyant de prouver l'existence de dieu plutôt qu'au sceptique de démontrer son inexistence.
la théière de Russell est une illustration du rasoir d'Ockham, principe selon lequel l'explication la plus simple est la meilleure.

fustiger

frapper à coups de bâton, de fouet, etc.
blâmer vivement. « Je fustigeais mes passions, j'étouffais mes désirs. »

pastafarisme

pastafarismeparodie de religion dont la divinité est le Monstre en spaghetti volant. Son but était à l'origine de protester contre l'enseignement du dessein intelligent dans les cours de science au Kansas, au même titre que la théorie de l'évolution.
le pastafarisme, comme la théière de Russell ou la Licorne rose invisible, est une illustration du "rasoir d'Ockham", principe selon lequel l'explication la plus simple est la meilleure.

de bon aloi

de bonne qualité. "Aloi" est la forme ancienne du mot "alliage" et en particulier l'alliage servant à fabriquer les pièces de monnaie. « J'avais espéré monnaie de bon aloi et ce ne sont que jetons de cuivre et de plomb doré ! »
d’un usage conforme au bon goût ou au bon sens. « Le nouveau venu fait preuve d'une humilité de bon aloi. » « Frondeur avant l'heure, il n'a pas attendu qu'il soit de bon aloi de critiquer l'attentisme du parti. »

scolastique

relatif à l'école ; scolaire. Année scolastique ; exercices scolastiques.
relatif à l'école et l'université du Moyen Âge, qui tentaient d'accorder raison et religion en s'appuyant sur l'argumentation aristotélicienne. Philosophie, théologie, méthode, vocabulaire scolastique.
académique, qui s'appuie sur des règles figées. La rigueur de la peinture scolastique .
péj.: qui concerne, qui rappelle la scolastique du Moyen Âge dans ce qu'elle a de plus dogmatique, dans l'abus de la dialectique et de l'abstraction. « Les philosophes français me sont antipathiques car toujours dans l'abstrait, dans le scolastique, quand ce n'est dans le déclamatoire. » « Un exemple typique de la substitution des dogmes aux faits, substitution caractéristique de la scolastique stalinienne. »
péj.: pers. à l'esprit scolastique, dogmatique. « Quand donc cesserons-nous d'être de lourds scolastiques et d'exiger sur Dieu, sur l'âme, sur la morale, des petits bouts de phrases à la façon de la géométrie. » « Martin Luther, qu'on se représente comme un gros moine savant et scolastique... »

périgée

périgée point de l'orbite elliptique d'un astre le plus proche de la Terre (≠apogée). « Mercure est à son périgée. »
« On parle de "super Lune" lorsque la lune est en "périgée-syzygie", c'est-à-dire au point de son orbite le plus proche de la Terre (périgée) et, en même temps, aligné avec le Soleil et la Terre (syzygie). »
adj.: « La lune est périgée. »
p. anal.: point de l'orbite de la Terre le plus proche du soleil (=périhélie). « La terre ne décrit pas un cercle autour du soleil, mais bien une ellipse. À une certaine époque de son parcours, elle est à son apogée, c'est-à-dire à son plus grand éloignement du soleil, et à une autre époque, à son périgée, c'est-à-dire à sa plus courte distance. »
fig.: degré le plus haut. « Ceux qui, touchant au périgée de la crédulité humaine, croient à l'infaillibilité d'un chef suprême. »

abscons

obscur, mystérieux, difficile à pénétrer (=abstrus). « Un langage abscons et fleuri de métaphores. » « Les formules abstruses du langage administratif. » « L'écrivain a exploré les galeries profondes, a produit à la lumière les choses absconses. »

flavescent

flavescent[du lat. flavescens, jaunissant] d'une couleur qui tire sur le blond, sur le jaune d'or. « Ses cheveux étaient dorés, flavescents par mèches et flamboyants par touffes. » [couleur]

messicole

messicole[du lat. messis, « moisson », et colere, « cultiver », « habiter »] plante qui pousse dans les moissons (champs de céréales).
Ex: Coquelicot, Bleuet, Nielle des blés. « Les messicoles, essentielles pour la biodiversité, régressent à cause des pesticides. »

guindeau

guindeautreuil à axe horizontal utilisé sur les navires pour actionner l'ancre. « Marco remit le moteur en marche pour alimenter les batteries et remit le guindeau en action pour sortir l'ancre de cette zone rocheuse. » « Le câble et le grelin se tendirent sous la puissante action du guindeau. Les ancres tinrent bon. » « Le brick virait au guindeau pour lever l’ancre. »

bleu Tiffany

couleur turquoise (bleu-vert), déposée par l'entreprise américaine de produits de luxe Tiffany & Co, qui l'utilise depuis sa fondation en 1845. [couleur]

réversion

litt.: retour en arrière, à un état antérieur. « Le retour d'un peuple sédentarisé à la vie nomade est un exemple de réversion culturelle. » « La durée vécue se prête aux réversions de la mémoire, et le passé miraculeux insère à tout instant dans le présent sa trame d'un coloris à peine atténué. »
droit en vertu duquel les biens conjoint défunt reviennent au conjoint survivant (=réversibilité). Rentrer dans un bien par réversion, par droit de réversion. Pension de réversion. « La pension de réversion permet au conjoint survivant de bénéficier d'une partie de la retraite du conjoint défunt. »
retour d'un mot qui change partiellement de sens. Antithèse consistant à énoncer deux fois les mêmes mots, mais pour qu'il en résulte deux propositions sémantiques opposées. Ex.: « il faut manger pour vivre et non vivre pour manger. »

jaculatoire

jaculatoire[du lat. jaculum, "flèche", "javelot"]
qui se caractérise par un jaillissement ardent. « L'amour est trop exclusif, trop impérieux, trop jaculatoire. » « La joie pascalienne me paraît plus jaculatoire que contenue : il ne m'apparaît pas ami du silence. »
(relig.) en parlant d'une prière : qui exprime, de façon généralement concise, un vif élan de ferveur vers Dieu. « Les courtes prières effectuées au cours de la journée s'appellent des oraisons jaculatoires : "Seigneur, miséricorde!", "Seigneur, que votre volonté soit faite !", etc. »
p. ext., littér.: enthousiaste, exalté, lyrique. « Quand je rouvre aujourd'hui mes Cahiers d'André Walter, leur ton jaculatoire m'exaspère. »

jaculation
élan d'enthousiasme, de ferveur; effusion exaltée. « Les invités s'exclamèrent en jaculations admiratives. » « Il était projeté par l'une de ces impulsions qu'on ne peut traduire, par une de ces jaculations où il semble que le cœur enfle et va s'ouvrir. »

flexueux

flexueux [bot.] qui est courbé, fléchi plusieurs fois en divers sens dans sa longueur. Tige flexueuse, pédoncule flexueux (=sinueux). « Le saule, qui trouve dans l'humidité du sol de quoi alimenter son bois flexueux. »
fig., littér.: qui ondule, serpente(=sinueux, ondoyant). « La grande femme folle et vague avec son visage de fée! Plus vaine que l'eau qui fuit, plus que le Rhin flexueuse. » « Nos sentiments, même les plus indurés, sont mobiles et flexueux. »

babélien

babélienqui rappelle la confusion des langues de la tour de Babel. Confusion babélienne.

acmé

acmé méd.: phase où une maladie atteint son plus haut degré d'intensité. L'acmé d'une maladie. La maladie atteint son acmé. « En plein acmé d'arthropathies, un malade qui paraissait aller mieux, s'agite, délire, crie et meurt. »
p. ext.: point le plus élevé atteint par un art, une civilisation, une doctrine, etc., dans son développement, ou par qqn dans l'évolution de sa pensée (=apogée). « Nous sommes en 1969, à l’acmé du programme Apollo, l'année du premier pas sur la Lune. » « C'était à la fois le but et l'acmé du voyage. Le frisson attendu, l'émotion espérée. »

gauchir

devenir gauche, subir une déformation. « Ce matériau a l'avantage d'être solide, de ne pas gauchir ni se déformer. »
p. métaph.: « Ses idées perdent de leur force, se gauchissent, se vulgarisent. »
s'écarter de la direction, de la trajectoire prévue (=dévier). « Le jet ne coule plus droit, il gauchit. »
fig.: prendre une mauvaise direction; s'écarter du vrai ou du bien, s'égarer. « Il a papillonné parfois, gauchi, trahi si l'on veut. » « Parfois, on ne sait pourquoi, les grands talents s'égarent, ils gauchissent. » « Un amusement qui corrompt l'âme, la fait gauchir de la droiture vers Dieu. »
rendre (qqch) gauche. « Le vent et la neige ont creusé les murs, gauchi les planches, rongé les peintures. »
gauchir une aile (d'oiseau, d'avion) : exercer sur elle une déformation momentanée pour infléchir le vol. « Le pilote gauchit l'aile de son appareil. » « La mouette gauchit ses ailes, les referme soudain pour plonger à pic. »
fig.: déformer, fausser qqch. « Le parti-pris gauchit le jugement. » « Cette révélation faussa nos rapports, gauchit notre lien amical. »
détourner qqch, l'écarter du vrai ou du bien. Gauchir un fait-divers. « Il a gauchi son destin à trop vouloir le changer. »

gauchissant
qui gauchit, qui dénature. Un compromis gauchissant.

gauchissement
déformation par rapport à une ligne ou à un plan de référence. « Mettre les livres à l'abri de la poussière, du gauchissement et des éraflures. » « L'involontaire frémissement des cils, le gauchissement du sourire, étaient flagrants. »
fig.: déformation, altération, dégradation. Gauchissement de la réalité, de la vérité ; gauchissement des vertus.
déviation, détournement. « La découverte de la nature méditerranéenne et le succès grandissant amènent un gauchissement de Matisse vers un art plus aimable. »

faux-fuyant

faux-fuyant vx.: sentier dans un bois pour les gens à pied ; chemin par où l'on peut fuir sans être vu. « Qu'il était beau ce parc! Les anciens eussent dit que la chaste Diane aimait à parcourir ses sombres faux-fuyants. »
fig.: moyen détourné par lequel on se tire d'une situation embarrassante, on évite de s'engager (=échappatoire, excuse, prétexte). « Je voudrais bien trouver un biais, une espèce de subterfuge, une manière de faux-fuyant pour ne pas me brouiller avec lui. » « Cette fois il se voyait pris : elle était trop fine et trop décidée à savoir; aucun faux-fuyant ne le tirerait plus de ce mauvais pas. »

ubéreux

fécond. Oeuvre ubéreuse, cerveau ubéreux.

glène

glène [mar.] paquet d'une corde ordinairement pliée en spirale, à tours égaux, superposés les uns aux autres. Mettre en glène un cordage. « Les cordages neufs sont vendus en glènes. »
panier utilisé par les pêcheurs, généralement en osier, assurant l'aération nécessaire à la bonne conservation des prises et dont le couvercle comporte une trappe pour introduire le poisson (= gline).
[anat.] cavité arrondie d'un os dans laquelle s'emboîte un autre os. Glène antibrachiale, glène de l'omoplate, glènes tibiales.

franc-tireur

soldat ne faisant pas partie de l'armée régulière. « Des légions de francs-tireurs, avec des airs de bandits. »
pers. qui agit de manière indépendante et manifeste généralement des idées à contre-courant. « J'avance en franc-tireur. Je ne suis pas et ne veux pas être un chef d'école. Je vis et je travaille presque seul. » « Les francs-tireurs de la sculpture et de la peinture. »

tantale

dans la mythologie grecque, pour avoir offensé les dieux, le roi Tantale fut condamné à souffrir de faim et de soif pour l'éternité, alors même qu'eau et nourriture étaient à sa portée.
p. ext.: pers. désirant ardemment qqch qui lui est inaccessible. « Ces altérés de richesse et d'honneurs, Tantales inquiets, sans repos et sans joie, meurent rêvant encore de nouvelles faveurs ! » « Les convives doivent attendre que toutes les parts soient apportées avant de commencer la danse des cuillères... Il faut voir ces petits tantales ! »

supplice de tantale : supplice consistant à présenter au supplicié la nourriture dont il a besoin, et à l'enlever au moment où il va se servir. « Sentir l'odeur du dîner est un supplice de tantale pour les internés mourant de faim. » « Cette aide maintes fois promise prend les allures d’un supplice de Tantale. »

tantalien : qui suscite une convoitise, un désir toujours inassouvi ou qui en est le lieu. « Le vestibule tantalien où sont affichées les photos des belles. »

tantaliser : inspirer à qqn des désirs qu'il ne peut assouvir. « La vie italienne, à chaque instant évoquée, vient me tantaliser. » « La délicieuse torture des désirs avortés et des voluptés tantalisantes. »
Haut de page