Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

siècle

le monde et ses activités profanes par opposition à la vie consacrée à Dieu, à la vie en religion. Vivre dans le siècle, hors du siècle; vivre selon le siècle; quitter le siècle, renoncer au siècle. « Ce stage dans la cléricature dura peu. Il abandonna à temps une carrière pour laquelle il n'était pas fait et rentra dans le siècle. »
le monde et la civilisation par opposition à la nature, à la vie naturelle. « Le siècle n'a mis aucune marque sur cet horizon qui n'est fait que du grand ciel et des plis du terrain. »
séculariser = passer de l'état religieux à l'état séculier ou laïc. « Un prêtre sécularisé. Le monastère primitif s'est sécularisé. »
transférer un bien d'Église dans le domaine public. « Catherine II avait sécularisé une grande partie des biens de l'Église orthodoxe. »
soustraire une fonction, une institution à la domination religieuse ; la mettre entre les mains des laïcs (=laïciser).
séculier = laïque, non religieux.

scrofuleux

relatif à la scrofule (infection de la peau et des muqueuses). « Ganglions scrofuleux; tumeur scrofuleuse. »
qui est atteint de scrofule. « Les eaux salées sont bonnes pour les scrofuleux. »
p. métaph.: « quelle erreur d'appeler maladie l'exercice vigoureux de nos facultés naturelles! C'est la médiocrité qui est scrofuleuse et maladive. »

cynégète

cynégètechasseur. « Posant blouse et stéthoscope, le médecin se métamorphose en cynégète. » « Le chien de chasse, auxiliaire essentiel du cynégète depuis des millénaires. »
cynégétique : qui concerne la chasse avec chiens et, p. ext., la chasse en général. Exercices cynégétiques ; traité de cynégétique. « Réserve cynégétique et halieutique ». « La Sologne est la plus belle région cynégétique de France. »

émonctoire

organe ou canal servant à l'élimination des déchets, à l'évacuation des sécrétions de l'organisme. « Les narines, l'urètre ou les pores de la peau sont des émonctoires naturels. »
p. métaph.: « Mademoiselle Cormon était, sans s'en douter, très heureuse de ces petites querelles, qui servaient d'émonctoire à ses acrimonies. »

neurasthénie

neurasthénie névrose accompagnée de troubles digestifs, de maux de tête, etc. Souffrir de neurasthénie ; sombrer dans la neurasthénie.
abattement, grande tristesse. « Une petite personne intolérante et neurasthénique qui déteste les autres... »
fig.: « la neurasthénie du marché de l'immobilier. »

sollicitude

soin plein d'affection. « Il l'aida tout le jour. Il était d'une patience, d'une sollicitude qui la touchaient. »

bonace

(vx.) état d'une mer très tranquille, calme plat : la bonace après l'orage.
p. métaph.: état d'une personne dépourvue de toute agitation, période de répit : « il était appliqué, silencieux et semblait modeste, on l'oubliait volontiers, et, soudainement, après de longues bonaces, Ferdinand éclatait, était soulevé de frénésie. »

conduite intérieure

conduite intérieureautomobile dont la carrosserie est entièrement fermée (p. oppos. aux premières voitures qui n'avaient pas d'habitacle). « La législation française définit six catégories de carrosserie : conduite intérieure (la plus courante), cabriolet, break, commerciale, handicapés et divers. » « Il gare sa conduite intérieure sur la place, à l'ombre des tilleuls. »

engramme

trace laissée dans le cerveau par une expérience vécue, qui conditionne notre réaction lorsque la situation se reproduit. « Un engramme de son enfance a soudain raison de son aplomb et le voilà qui cherche ses mots. »
engrammer : fixer sous forme d’engramme. « L'objectif est d’engrammer ces informations dans nos esprits. » « Une peur peut-elle s’engrammer dans nos neurones au point de ne plus pouvoir s’effacer ? » « L’enfant dyspraxique est incapable d’engrammer les automatismes des gestes du quotidien. »

tartan

tartan étoffe de laine à grands carreaux de diverses couleurs que les Écossais utilisent pour la confection de certains vêtements. « Un châle de tartan. » « D'immenses étoffes de soie bariolée d'incarnat, de vert et de jaune, à la façon du tartan écossais. »
vêtement écossais coupé dans du tartan, généralement un châle, un kilt ou un grand manteau. « Enveloppé dans son tartan écossais... »
vêtement, châle ou plaid fait d'un tissu semblable au tartan écossais. « La petite fille, malade, avait sur les jambes un tartan rouge à carreaux blancs. » « Elle jeta sur ses épaules un tartan à carreaux gris et blancs. »

cinépimastie

du grec "mouvement entre les seins", qui illustre une séquence de frottement de la verge dans le sillon mammaire.

flegme

caractère d'une personne calme et imperturbable, qui garde son sang-froid en toutes circonstances. « Ne pas se départir de son flegme; sortir de son flegme. C'est un homme qui a un grand flegme, qui est d'un grand flegme ; un ton de voix dont le flegme affecté cachait la plus violente colère. »
=> flegmatique.

rasoir d'Ockham

rasoir d'Ockham[de raser, qui en philosophie signifie "éliminer des explications improbables", et Ockham, nom d'un philosophe du XIVe siècle]
principe selon lequel l’explication la plus simple est la meilleure (= "principe de simplicité" ou "principe de parcimonie").
dans le langage courant, ce principe s'exprime par la phrase « Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? »
« Le rasoir d'Ockham permet de conclure qu'il est le seul coupable. » « Il fonde son jugement sur le rasoir d'Ockham. » « Soyons pragmatiques, sortons le rasoir d’Ockham et écartons les hypothèses improbables. »

Le rasoir de Hanlon est une règle de raisonnement inspirée du rasoir d'Ockham : « Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer ».
Michel Rocard reformule à sa façon le rasoir de Hanlon : « Toujours préférer l'hypothèse de la connerie à celle du complot. La connerie est courante. Le complot demande un esprit rare. »

bégueter

béguetercrier en parlant de la chèvre.
béguettement = cri de la chèvre ou imitant celui de la chèvre. « Le bossu se mit à faire la chèvre sur le pré, courant à quatre pattes, avec des bêlements chevrottés, des béguettements, des grimaces. »

pathognomonique

pathol.: qui caractérise spécifiquement une maladie, qui en permet le diagnostic certain (= diacritique). Signe pathognomonique. « Ce râle est le caractère pathognomonique de la pneumonie. » « La présence de petites taches blanchâtres sur la muqueuse buccale est pathognomonique de la rougeole. » « Le discours pathognomonique de la dépression. »
pathognomonie : étude des signes ou symptômes pathognomoniques.

ergastule

ergastule antiq. rom.: cachot, prison souterraine. « Une plainte montait du fond des ergastules. » « César laissa Vercingétorix croupir dans un ergastule avant de lui donner la mort par strangulation. »
p. ext.: prison, cellule où les conditions de vie sont particulièrement éprouvantes. « Le peu d'air corrompu qui emplissait le couloir pénétrait à grand peine dans ces ergastules infects »

néoplasie

néoplasie(littéralement : nouvelle croissance) désigne une formation nouvelle (néoplasme) par prolifération cellulaire (=tumeur, cancer).
néoplasme : tissu morbide résultant d'une néoplasie. P.ext.: tumeur, cancer.
fig.: « L'homme, néoplasme de l’évolution, dont les métastases peuvent s'observer en tous points du globe. »

gemme

gemme pierre fine, précieuse ou ornementale, caractérisée par sa couleur attrayante. « Un fourreau de velours incrusté de gemmes. »
p. métaph.: « L'eau du lac endormi, dont la pureté de gemme ajoute à la magie environnante. »
sel gemme = sel marin fossile extrait des mines sous forme de minerai. « C'est en Lorraine que se trouve la dernière mine française de sel gemme. »
suc de résine de pin maritime, obtenu par gemmage (incision de l'écorce), dont on extrait la colophane et l'essence de térébenthine.

gemmer
orner de gemmes, de pierres précieuses. « Çà et là étaient épars d'admirables menus objets de femme : glaces à main, flacons de poche, diverses boîtes travaillées et des cristaux gemmés. »
p. métaph.: « Le noir Périgord gemmé de truffes. »

agélaste

[du grec "a", privatif, et "gelos", rire] qui ne rit pas ou n’a pas le sens de l’humour. « Lors de son passage dans l’espace cosmique, l’âme du véritable agélaste ne saura pénétrer en paradis. »

sportule

[antiq. romaine] don que les patrons faisaient à leurs clients.
aumône, don versés avec régularité. « Des chiens qui viennent réclamer la sportule à la porte des cuisines. »
gratifications (illicites), pots-de-vin versés avec régularité. « Il versait mensuellement à son protégé la sportule des fonds secrets. »
sportulaire : personne qui reçoit des gratifications (illicites), des pots-de-vin versés avec régularité. « Il empocha le louis d'or, avec la tranquille sérénité d'un sportulaire qui prend son dû. »

caudataire

caudataire qui porte la queue de la robe ou du manteau d'un grand personnage (cardinal, roi, reine, etc.) lors des cérémonies (=porte-queue). Gentilhomme caudataire. « Les cardinaux s'avancent, deux caudataires portent leur queue violette. »
p. métaph.: courtisan servile. « Le ministre et son cortège de caudataires. » « Il faut empêcher la France de devenir une seconde Autriche, une caudataire de l'Allemagne. »

infrangible

qui ne peut être brisé, détruit (=incassable). « On décelait en lui une détermination pareille à l'onyx et aux pierres infrangibles. »
fig.: « Existe-t-il, indépendant de l'homme, un principe moral infrangible ? » « Pressuré par d'infrangibles remords. »

coralligène

coralligène qui produit la substance calcaire du corail ou qui doit son existence à une production corallienne. Îles coralligènes.
écosystème sous-marin caractérisé par l'abondance d'algues calcaires, dites algues coralligènes, capables de construire, par accumulation de dépôts, des massifs comparables aux massifs coralliens. « Le coralligène est l’écosystème majeur de Méditerranée au-delà de 30-40 m de profondeur. » « Les récifs coralligènes, un habitat sous-marin riche en biodiversité mais vulnérable. »

astrakan

astrakan fourrure bouclée d'agneau caracul tué entre 2 et 3 jours, d'abord importée d'Astrakan (ville de Russie). Astrakan gris, noir; manteau, bonnet, revers d'astrakan. « Une grande peau d'astrakan blanc servait de tapis à la pièce. » « Un gosse avec un col d'astrakan et des guêtres noires. »
p. anal.: bouclé comme l'astrakan, ou qui a la couleur (grise ou noire) de l'astrakan. Cheveux, sourcils d'astrakan. « Deux terribles morceaux d'astrakan sous les aisselles. »

prophylaxie

prophylaxie ce qui prévient l'apparition, la propagation ou l'aggravation d'une maladie. Prophylaxie antituberculeuse, antivénérienne ; prophylaxie contre le VIH ; prophylaxie des épidémies. « Le respect des mesures de prophylaxie est indispensable pour éviter la propagation du virus. » « L'abattage du cheptel comme moyen de prophylaxie collective. »
prophylaxie mentale : ensemble des mesures destinées à assurer le maintien de la santé mentale, la protection contre les psychonévroses et les diverses formes d'aliénation.
p. anal.: ensemble de mesures prises pour prévenir un mal. Prophylaxie du crime ; prophylaxie antiraciste.

gibbosité

gibbosité méd.: bosse du thorax due à une déformation de la colonne vertébrale (par exemple une scoliose). « Sa gibbosité le ployait vers l’avant. »
bot.: bosse, excroissance sur un végétal. « Ces feuilles de vigne pleines de gibbosités violettes. »
litt.: ce qui fait saillie; déformation en relief (=protubérance). « Les gibbosités du Jura, impressionnantes, avant les énormes vagues de granit des Alpes. »

coquillard

personne, chose qui a rapport avec une/la coquille.
malfaiteur (p. réf. à la Coquille, bande de voleurs).
pop.: oeil [p. réf. à la forme de la coquille]. « S'en tamponner le coquillard » = s'en battre l'œil = s'en moquer.
pop.: anus.
mendiant dont les vêtements étaient ornés de coquilles et qui se faisait passer pour pèlerin. En effet, les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle avaient pour coutume de rapporter comme témoignage de leur voyage des coquilles de pectens, qu'ils fixaient à leur manteau ou à leur chapeau (d'où le nom de coquilles Saint-Jacques donné par la suite à ces mollusques).

dirimant

[droit] empêchement dirimant = empêchement absolu qui met obstacle à un mariage ou l'annule de plein droit, qu'il soit contracté de bonne ou de mauvaise foi. « Le mariage ne peut être conféré qu'à des personnes non liées par des empêchements dirimants »
p. ext.: dont la force contraignante ne laisse aucune possibilité de recours. « Ce témoignage non vérifiable n'est en rien dirimant. » « L'absurdité n'a jamais constitué un obstacle dirimant à la réalisation d'un projet. »

plumetis

plumetis sorte de broderie exécutée en relief et fortement bourrée. Brodé au plumetis. « Mademoiselle se fait broder une robe de soie noire par sa mère, fine travailleuse qui exécute dessus, au plumetis, de grands bouquets, des guirlandes, des branches... »
p. méton.: étoffe légère brodée au plumetis (notamment de petits pois en relief). Plumetis de coton.
p. anal.: ce qui évoque le plumetis par sa légèreté, sa délicatesse. « Le sol se couvrait d'un plumetis de flocons légers. »

aile de corbeau

de couleur noire. Cheveux (couleur) aile de corbeau. « Ses longs cheveux aile de corbeau descendent sur ses épaules. » [couleur]

concomitance

Existence simultanée de deux ou de plusieurs choses. ex: la concomitance de l'éclair et du tonnerre.

syllogomanie

accumulation compulsive. « Sans tomber dans la syllogomanie, les propriétaires d'ordinateurs, tablettes et smartphones ont la corbeille difficile. Des nuées de fichiers sont stockés sans être jamais consultés une fois remisés. » « Je m'interroge sur ma propre folie de collectionneur. Suis-je un syllogomane ? »

turpide

d'une grande laideur morale (= écœurant, fangeux, hideux, ignoble, infâme). Âme turpide ; projet, propos turpide. « Une turpide ingratitude. » « Une fortune turpidement ramassée. »

peccadille

péché véniel, sans gravité. S'accuser d'une peccadille.
par ext.: faute légère (= erreur, manquement, légèreté, bavure). Légère, simple peccadille; peccadille de jeunesse; se reprocher une peccadille; être puni pour une peccadille. « Pour cette peccadille, le malheureux fut condamné à deux ans de prison. »

nanar

film tellement mal réalisé et ridicule qu'il en devient involontairement amusant et comique. Normalement, le terme nanar diffère du navet par son aptitude à divertir. Le nanar amuse par ses défauts, tandis que le navet est simplement mauvais et ennuyeux.
tout ce qui est drôle car mauvais. Ex: un livre nanar.
dans le jargon des brocanteurs et bouquinistes, le nanar désigne un livre ou un objet médiocre et invendable.

raboteux

dont la surface présente au contact des inégalités, des aspérités (=inégal, râpeux, rêche, rugueux). « Le chèvre-feuille rampant embrasse de ses guirlandes de fleurs le tronc rond et raboteux du chêne. »
caillouteux, inégal, rocailleux. Pavé, chemin raboteux.
qui manque d'aménité (=fruste, revêche, rude). Manières raboteuses. « Un esprit abrupt et un peu rustique, raboteux pour ainsi dire. »
[écrit, discours] heurté, inégal. Style raboteux. « La conduite du discours était malhabile et raboteuse. »

paddock

paddock enclos aménagé dans une prairie pour les juments poulinières et leurs poulains; enclos attenant au box d'un pur-sang dans lequel on le laisse en liberté.
enceinte réservée où, au pesage d'un champ de course, les chevaux sont promenés à la main. « Un garçon d'écurie promenait l'étalon dans le paddock, une piste de cent mètres de tour. »
arg.: lit (=pageot, pieu, plumard, pucier). Aller, se mettre au paddock. « Les mignonnes ont son portrait au-dessus de leur paddock. »
se paddocker (arg.) = se mettre au lit (=se pageoter, se pieuter).« L'envie de me paddocker me reprenait, insistante. »

atlantisme

atlantismealignement (de l'Europe) sur la politique des États-Unis, fidèlement au traité de l'Atlantique nord (OTAN). « Nicolas Sarkozy délaisse le gaullo-mitterrandisme de ses prédécesseurs et cède aux sirènes de l'atlantisme, que certains nomment maintenant "néo-conservatisme". »

émoucher

émoucherdébarrasser des mouches en les chassant. Émoucher un cheval. « Dans le dernier compartiment, quatre enfants qu'on émouche avec des éventails. » « Les oiseaux émouchent le tronc à la recherche de nourriture. » « Les vaches utilisent leur queue pour s'émoucher. »

émouchoir : instrument pour émoucher (=chasse-mouches), généralement constitué par une queue de cheval attachée à un manche. « Dans sa main, elle tient un émouchoir en crin. »

mignardise

litt.: qualité de ce qui est mignard (gracieux, délicat). « Quel contraste entre sa grosse voix et la mignardise de ses traits. Elle a un nez fait pour des mouchoirs au point d'Alençon. »
affectation exagérée de gentillesse et de délicatesse. Mignardise de style. « Sa voix, autrefois gâtée par la mignardise et l'afféterie, s'échappait pure et limpide. »
bx-arts: se dit, dans une oeuvre d'art, d'une exécution où se font trop sentir l'afféterie, l'affectation, la recherche de la grâce. « La pratique du pinceau ne doit jamais tomber dans la fade et froide mignardise d'un Mignard, ni dans le faire insipide et blaireauté d'un Carlo Dolci. »
p. méton.: manières, gestes ou paroles traduisant une certaine tendresse. « Mathilde est passée dans sa chambre où elle couche le petit en lui débitant des mignardises. »
petits gâteaux servis à la fin du repas (avec le café et les liqueurs le plus souvent). « Une petite soupe de fruits rouges et ses sorbets et enfin le café et les mignardises »

belluaire

belluaire celui qui combattait contre les bêtes fauves dans les amphithéâtres romains, ou qui était chargé d'entretenir les animaux du cirque (=bestiaire). « Au fond de l'arène oblongue du cirque, les belluaires ouvraient la cage des bêtes féroces. »
littér.: dompteur de bêtes fauves dans les cirques ou plus spécialement celui qui est chargé de les soigner (=dompteur, garçon de cirque). « Un tigre bouffe, fouaillé par un belluaire, tâchait de lui happer son fouet. »
p. métaph., littér.: « les quatre vertus cardinales sont somptuaires, mais les Théologales sont belluaires. »

qamis

qamis[du lat. camisia, chemise] longue tunique portée traditionnellement par les hommes musulmans (=djellaba). « Ils portent le traditionnel qamis et la barbe longue. »

pelleteux de nuages

qui se préoccupe de questions théoriques et n’ayant aucun sens pratique (=rêveur, idéaliste). « Vous les pelleteux de nuages, vous avez de bonnes critiques, mais que proposez-vous ? » « Idéologues pelleteux de nuages, nostalgiques de modes de vie dépassés »

quetzal

quetzaloiseau des forêts d'Amérique centrale, au plumage vert mordoré, pourvu chez le mâle de longues plumes caudales et d'une huppe (="oiseau-soleil"). « La couleur rouge de la gorge du quetzal contraste de façon éclatante avec le vert émeraude du reste de son plumage. »
le quetzal est l'emblème du Guatemala.

corroder

détruire progressivement et irrémédiablement par une action chimique ou physique. « L'eau de vaisselle corrode les mains. Les lichens corrodent le roc par leurs sécrétions. Le sable corrode le rivage. »
fig. [en parlant d'une entité morale] altérer progressivement et irrémédiablement (=consumer, ronger). Corroder la volonté; corroder d'amertume. « Sa critique agit à la façon d'un dissolvant; il n'y a rien qu'elle ne corrode. » « L'expérience raisonneuse corrode les belles qualités du jeune âge. »
corroder la liberté, la réalité, le respect; l'amour. « L'ennui, la souffrance, la vanité corrodent l'âme. »

gabegie

gaspillage résultant d'une mauvaise gestion. « Il faut mettre un terme à cette gabegie financière. »

camard

camard qui a le nez aplati (=camus). « Sa face, camarde comme celle d'un dogue. »
p. métaph.: « on voyait, à droite, une montagne camarde dont le large sommet avait l'air creux et plat. »
p. méton. [en parlant du nez lui-même, d'une grimace] « Son nez est aquilin de profil et camard de face. » « une face apparut, avec une grimace camarde aplatie contre la vitre. »
un camard = personne camarde. Une petite camarde.
p. ext.: qui est sans nez. « Le farouche maréchal de Montluc qui, rendu camard par des blessures effrayantes, était réduit à cacher, sous un morceau de suaire, l'horreur de sa gloire. » « Le sphinx, camard, dévoré par l'âge. »
★ la camarde = la mort (parce qu'on la figure sans nez). « La vieille camarde en cheveux gris; une faux dans la main, elle s'avance pour frapper les heureux. »
arg.: épouser la camarde = mourir.

cantilène

chant autrefois opposé comme chant profane au motet, chant religieux.
poème de forme brève, d'inspiration lyrique et aux harmonies douces.
p. ext.: chant simple et monotone. « Cet orphelin ne pleurait pas; il chantait une complainte, sans doute quelque cantilène rituelle. »
p. méton.: mélodie apparentée à celle de la cantilène. La cantilène d'un berger, d'une nourrice. « Le marchand d'escargots reprenait, en une cantilène indéfinie : "On les vend six sous la douzaine !" »

immanent

immanent qui est contenu dans un être, qui résulte de sa nature même et non d'une action externe. « L'idée de dépassement est immanente à l'homme. » « Une espèce de mal immanent qui surgit sans qu'on y puisse rien. »
qui est impliqué dans. Immanent à la matière, à la nature, au sujet, aux phénomènes (=inhérent). « L'instinct de discipline immanent à cette société. »

justice immanente : principe selon lequel la vertu finit naturellement par être récompensée, et le vice par être puni (= justice poétique). « Quelle sottise que ce qu'on nomme la justice immanente! et quelle puérilité d'estimer que le monde se charge de récompenser les vertus naturelles! »

cluse

cluse vallée creusée perpendiculairement dans une montagne par une rivière.
cluse morte : cluse qui n'est plus traversée par une rivière.
Haut de page