Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

oreillard

oreillard qui a de longues oreilles.
la gent oreillarde = les lapins.
animal à grandes oreilles

cocardier

cocardier qui aime les uniformes, les décorations, la vie militaire. « Je ne suis pourtant pas cocardier mais ça me fait plaisir de voir un officier prussien. »
patriote exalté, chauvin. « Quoiqu'il ne fût pas cocardier, Flavien pensait avec satisfaction, que c'était un cheval français. » « L'article cocardier qu'il avait lu dans l'Action Française. »
taureau porteur d'une cocarde, sélectionné pour le combat. « Il faut veiller à ce que les cocardiers aient suffisamment d'aliments afin qu'ils soient en bonne condition pour les premières courses du printemps. »

émerillon

émerillon petit rapace diurne du genre des faucons, que l'on dressait autrefois pour la chasse. « Les faucons et les émérillons s'ennuient sur le poing des écuyers. »
p. comp.: « figure violente de santé, cheveux noirs, œil d'émérillon... »
gros hameçon utilisé pour la pêche au requin. « Les pêcheurs jettent l'émérillon à la mer; et bientôt ils amènent à bord un énorme requin, ennemi juré du matelot. »
s'émerilloner, émerillonné : prendre une humeur gaie, un éclat plus vif (comme l'œil perçant de l'émerillon). « De grands yeux bruns encore un peu timides, qui ne demandent qu'à s'émérillonner. » « Il devient galant, égrillard; son œil s'émerillonne ».

lampadophore

lampadophore antiq. gr.: porteur de flambeau (=lampadiste).
litt.: « La laïcité, lampadophore de l'esprit des Lumières. »
p. plais. [désignant un porteur de torche électrique]: « Maintenant, dit doucement le lampadophore, si on veut pas se faire repérer, il faut partir chacun de son côté. »

syllogisme

syllogismeénoncé de deux propositions supposées vraies (nommées "prémisses") pour en tirer une conclusion logique. « Tous les hommes sont mortels. Or Socrate est un homme, donc Socrate est mortel. »
introduite par Aristote, la syllogistique (science des syllogismes) est l'ancêtre de la logique mathématique moderne.

syllogisme juridique : mode de raisonnement déductif des juristes en trois étapes : le rappel de la règle de droit, le rappel des faits, l’application de la règle aux faits.

palingénésie

de palin, "nouveau", et genesis, "génération", "naissance".
régénération, renaissance, résurrection.
retour éternel des mêmes événements, la renaissance des mêmes individus dans l’humanité, ou l’accès de l’âme à une vie supérieure.
p.anal.: transformation profonde et salutaire d'un individu ou d'un groupe d'individus qui s'apparente à une totale renaissance. « Ma convalescence merveilleuse fut une palingénésie. Je renaquis avec un être neuf, sous un ciel neuf et au milieu de choses complètement renouvelées. »
philos.: doctrine selon laquelle l'histoire des peuples est la reproduction d'une même suite de révolutions dont la succession tend à réaliser une fin générale et providentielle de l'humanité.

palingénèse : apparition, chez l'homme ou l'animal, de caractères morphologiques hérités d'ancêtres éloignés et qui n'étaient pas manifestes chez les individus des générations intermédiaires.

palingénésique : qui concerne la palingénésie. Dogme palingénésique.
p. plaisant.: propre à refaire, à reconstituer un homme. Dîner palingénésique.
adepte de la palingénésie. « Les palingénésiques, mythiques et autres panthéistes, qui croient échapper au formidable anathème... »

exèdre

exèdre(fém.)
antiq.: salle de conversation, située en arrière d'un portique d'une riche demeure ou d'un édifice public, où se réunissaient les philosophes et les rhéteurs. « Les exèdres couverts de dômes magnifiques, s'emplissaient vaguement des clameurs du dehors. »
petit édifice indépendant constitué par un banc de pierre semi-circulaire abrité d'une voûte.
banc semi-circulaire situé dans l'abside de la basilique chrétienne.
banc de pierre semi-circulaire ornant un jardin. « C'était une maison assez vaste, qu'entouraient des jardins ornés de statues et d'exèdres. »

darse

darsebassin rectangulaire destiné principalement à l'accostage des cargos.
Dans les grandes zones portuaires industrielles, les darses sont séparées par des môles ou des traverses, et implantées en épi par rapport au chenal d'accès. « La darse du port de Saint Nazaire »

rayonne

rayonne soie artificielle. « La soie naturelle a un dangereux concurrent, la rayonne. » « ♪ Marcia, elle danse sur du satin, de la rayonne, du polystyrène expansé... »
p. méton.: fil ou tissu de rayonne. Rideaux de rayonne.

folliculaire

vieilli, péj.: journaliste sans talent et sans scrupules. « Vaugoubert n'a pas eu à faire face seulement aux intrigues de couloirs mais aux injures de folliculaires à gages qui plus tard, lâches comme l'est tout journaliste stipendié, ont été des premiers à demander l'aman... »

rubigineux

rubigineux couvert de rouille. Métal rubigineux.
litt.: de couleur rouille. « Des nymphes aux longues tresses rubigineuses. » [couleur]

madrigal

chez les poètes mondains du 17ème siècle, pièce de poésie consistant en une pensée exprimée avec finesse en quelques vers de forme libre et prenant souvent, à l'égard d'une femme, la tournure d'un compliment galant. « Je connais tous les tons de la gamme du rose, mais le rose qui monte à votre front nacré, au moindre madrigal qu'on vous force d'entendre, de la fraîche palette est le ton le plus tendre. »
compliment, propos galant adressé à une femme.

jaspe

jaspepierre siliceuse opaque et très dure, de coloration très vive et souvent bigarrée dont on fait des bijoux, des éléments d'architecture, des pièces d'ameublement. « J'appuie ma main sur la balustrade de jaspe, précieuse au toucher comme un beau corps de femme. »
jaspé : bigarré de diverses couleurs, comme le jaspe. « Quelques gouttes de sang jaspaient l'oreiller ». « Impossible de définir la demi-douzaine de nuances qui jaspaient ses yeux d'agate ». « Ces coteaux, maintenant verts, se jaspent des taches blanches et rousses des vaches qui arrivent ».
jasper la tranche d'un livre.
jaspure : « Émail flammé à effets de jaspures vert-turquoise sur fond rouge. »
[couleur]

cerneau

cerneau noix tirée de la coque avant sa maturité. Manger des cerneaux, éplucher des cerneaux.
vin de cerneaux = vin rosé, bon à boire à l'époque des noix vertes.
p. ext.: tout fruit huileux (noix, noisettes, amandes) encore vert.

stellé

stellé qui est semé, parsemé d'étoiles (=constellé, étoilé). « Dans les nuits toujours stellées, les bouches toujours mêlées se baisent éperdument. »
p. anal.: qui est orné d'objets brillants. Manteau stellé.
stellé de = orné de. « Les sables stellés de lagunes d'opales. »
en forme d'étoile. « Les réseaux de chemins se classent en deux types, les quadrillés et les stellés. »

fomenter

littér.: échauffer, réchauffer qqn; entretenir (la chaleur de qqch). « Il faut d'abord ranimer ce coeur, fomenter ce qui reste de chaleur » « Comme une mère nourrit et fomente sur son coeur son dernier-né. »
provoquer et entretenir, exciter (=soulever, tramer). Fomenter un conflit, une insurrection, des troubles, des discordes, des haines ; fomenter les passions. « Des paroles qui fomentaient dans mon coeur une colère dévastatrice. »
passif.: « il doit se fomenter autour de chaque être un complot très particulier qui n'existe pas seulement dans son imagination. »
rare : fomenter le bien. « Les anges se plurent à aiguillonner son intelligence et à fomenter son génie. »

léonin

léonin propre au lion. « Sa chevelure ressemble à une crinière léonine. »
relatif au lion. « Tout entier à sa passion léonine, l'homme de Tarascon allait droit devant lui. »
qui rappelle (physiquement ou moralement) le lion, digne d'un lion. Force, majesté, tête léonine. « Il tenait de cette race léonine, pugnace et généreuse. » « Son masque léonin s'était empâté, la crinière avait passablement blanchi. »
[p. réf. au partage du lion] où l'un des partenaires s'adjuge la meilleure part, s'octroie tous les avantages (=abusif, inéquitable, inique). Partage léonin ; association, société léonine. « La morale commune condamne sévèrement toute espèce de contrat léonin, où l'une des parties est exploitée par l'autre. »

hucher

appeler quelqu'un d'une voix forte, ou en sifflant très fort. Hucher à pleine voix. « J'entendis la voix claire de Denise qui me huchait de toute sa force, tout en riant, d'un bord de la clairière à l'autre. »
crier qqch à qqn d'une voix forte. « On hucha la nouvelle à tout le groupe. »
placer qqch/qqn en un lieu élevé et d'accès plus ou moins difficile (=jucher, percher). « Je lui ai parlé par sa fenêtre, huché que j'étais sur les épaules de quatre hommes. » « J'avais dû me hucher sur un mur pour que tout le groupe pût me voir. » « Il hucha son bagage au sommet de la pile. »
fig. « Quand on est huché sur l'Antiquité, les modernes ne vous semblent pas fort élevés de stature. »

kakémono

kakémono peinture japonaise sur soie ou sur papier, destinée à être accrochée au mur ou suspendue, et pouvant être enroulée. « Les murs du ryokan, ornés de kakémonos de soie. »
p ext., publicité : affiche souple de format vertical. Affiche, format kakémono. « Les organisateurs de foires sont friands du kakémono qu'ils utilisent suspendu ou sur pied. »

grandiloquent

qui s'exprime d'une manière pompeuse, emphatique. « Orateur grandiloquent. »
qui est pompeux, emphatique. Discours, style, ton grandiloquent; mots grandiloquents; phrases grandiloquentes. « Beaucoup d'anarchistes finirent par se lasser de lire toujours les mêmes malédictions grandiloquentes lancées contre le régime capitaliste. »

anachorète

anachorète religieux qui mène, retiré dans la solitude, une vie de sobriété et de contemplation (=ermite). « Parmi les moines, les anachorètes, ont seuls imaginé de vivre sans famille, sans patrie, sans propriété. Même les anachorètes et les cénobites, tous les religieux, cloîtrés ou non cloîtrés, parlent de ces langueurs spirituelles, de ces accides où le ciel les ennuie et où Dieu ne les charme plus. »
p. ext.: personne retirée dans une vie austère et vertueuse. « Repas d'anachorète, mener une vie d'anachorète. »
★ cénobite est l'anton. d'anachorète.

surgeon

surgeon petit jet d'eau qui jaillit du sol ou d'une roche. « Ce n'était qu'une source, un menu surgeon d'eau douce qui palpitait dans une vasque de sable blanc. »
jeune pousse qui naît au collet ou à la souche d'un arbre et qui, séparée avec une partie de la racine et replantée, peut donner un nouvel individu (=drageon, rejet, rejeton). « Deux frères unis par les racines comme deux surgeons d’une même souche. »
p. métaph.: « La délinquance, surgeon du mépris de la jeunesse. »
p. anal.: descendant, rejeton. « La journée finie, il pouvait, en entrant dans la maison, embrasser sa légitime et son surgeon et dormir auprès d'eux tranquille. »

moire

moire apprêt donné à certaines étoffes par écrasement irrégulier de leur grain avec une calandre.
étoffe qui a reçu cet apprêt et qui présente une alternance d'ondulations, de zébrures mates et brillantes. « De miroitantes robes de moire paille ou rose thé. »
aspect chatoyant : « le paysage, ineffablement assoupi, avait cette moire magnifique que font sur les prairies et sur les rivières les déplacements de l'ombre et de la clarté. »
gén. au plur.: reflet ondoyant (=moirure) : « la robe du cheval fabuleux frissonnait de reflets et de moires vivantes. » « Le soleil, réverbéré sur les eaux, faisait courir le long des murs des moires chatoyantes. »

litt. [p. réf. aux Moires, divinités du Destin implacable de la myth. gr.] destin, destinée, fatalité. « Sa mort était écrite, rien ne pouvait la tirer des mains de la Moire. » « On lui prédisait un avenir radieux, mais sa Moire en a décidé autrement. »

exutoire

orifice, conduit servant à évacuer un trop-plein d'eau. « Un égout à ciel ouvert, qui sert d'exutoire aux boues de Roubaix-Tourcoing et qui s'en va par l'Espierre rejoindre les eaux de l'Escaut. »
p ext.: tout dispositif qui sert à écouler un excédent. « Cette nouvelle voie sert d'exutoire et réduit les embouteillages au centre-ville. »
p. anal.: « Machiavel considère certes que le grand nombre des hommes fait la force de l'État, mais admet la possibilité d'une surpopulation et la nécessité d'un exutoire colonial. »
fig.: activité qui sert à détourner un excès d'une énergie, d'un tempérament, d'un sentiment. Trouver son exutoire dans qqc. « Le métier des comédiens est un exutoire par où s'épanche leur déraison, ce besoin d'extravagance que nous avons tous, plus ou moins. »

andain

andain étendue de pré qu'un faucheur, à chaque enjambée, peut faucher d'un seul coup de faux
« Il s'efforce d'abattre l'herbe par coutelées régulières, de faire des andains de la même largeur. »
rangée d'herbe ainsi fauchée faite sur toute la largeur ou la longueur du pré. « On retournait les andains sans les éparpiller. »
trainée de paille laissée par une moissonneuse-batteuse, servant à faire les bottes.

subodorer

vx.: reconnaître une odeur; sentir de loin (=flairer). « Les chevaux hâtaient le pas, subodorant de loin le chaud parfum de l'écurie. »
sentir par intuition qqch qui est caché, latent (=deviner, se douter de, flairer, pressentir, soupçonner). Subodorer une supercherie, un mystère, un piège. « Aucun professeur n'avait subodoré son génie. » « Je subodore une provocation de leur part. » « Je subodore qu'il mène une double vie. »

exorde

(masc.) première partie d'un discours. Exorde d'une harangue, d'un plaidoyer. Exorde pompeux, solennel, véhément.
p. ext.: entrée en matière, introduction (à un entretien, à un écrit, à une composition musicale, etc.) Exorde d'un livre, d'un poème. « Foin des exordes, veuillez me parler de vous. »
fig.: commencement d'une chose. « Cette conception, qui fut comme l'exorde du monde. »

sycophante

dans la Grèce antique, dénonciateur professionnel qui assignait en justice des citoyens riches afin d'obtenir une part de leurs biens s'ils étaient condamnés.
calomniateur, délateur ; pers. hypocrite, fourbe. « Les sycophantes du pays, sans vergogne, aux gendarmes nous ont trahis... »
sycophanterie : hypocrisie.

iridescent

iridescentqui brille avec des reflets irisés (= couleurs de l'arc-en-ciel). « C'est très beau à voir. Cela est rose et bleu, cela est iridescent et nacré. »
Iridescence = caractère de ce qui est iridescent. « La pureté étincelante des Andes, leur irridescence, ne sauraient tromper sur leur origine divine. »

iriser
colorer des couleurs, des nuances de l'arc-en-ciel. « Une bulle de savon traverse le patio et s'irise dans la lumière du matin. »
faire briller, faire chatoyer. « Cette chair ambrée que tout reflet irise et rend pareille à ces raisins ou à ces prunes dont la pulpe lumineuse brille sous une enveloppe lustrée. » « Son corset de satin mauve-bleu, où la lumière s'irisait comme au col d'une tourterelle. » [couleur]

cynégète

cynégètechasseur. « Posant blouse et stéthoscope, le médecin se métamorphose en cynégète. » « Le chien de chasse, auxiliaire essentiel du cynégète depuis des millénaires. »
cynégétique : qui concerne la chasse avec chiens et, p. ext., la chasse en général. Exercices cynégétiques ; traité de cynégétique. « Réserve cynégétique et halieutique ». « La Sologne est la plus belle région cynégétique de France. »

sarment

sarment rameau ligneux flexible de la vigne que l'on taille et qui, desséché, sert à faire du feu. Sarment de vigne; sarments desséchés; tas de sarments; sec comme un sarment. « Des vignes sauvages qui tordent leurs sarments le long des murailles. » « Des feux clairs de sarments flambaient au fond des cuisines. »
fam., jus de sarment. : vin.
p anal.: tige, branche ligneuse et flexible d'une plante grimpante ou rampante. « Les longs sarments chargés de mûres de la ronce déjà couleur de sang. »

théière de Russell

théière de Russellhypothétique théière en orbite autour du Soleil, décrite par le logicien Bertrand Russell. Y croire (et demander aux gens d'y croire) sous prétexte qu'il n'est pas possible de prouver sa non-existence est insensé.
Cette analogie permet à Russell de démontrer que c’est au croyant de prouver l'existence de dieu plutôt qu'au sceptique de démontrer son inexistence.
la théière de Russell est une illustration du rasoir d'Ockham, principe selon lequel l'explication la plus simple est la meilleure.

fustiger

frapper à coups de bâton, de fouet, etc.
blâmer vivement. « Je fustigeais mes passions, j'étouffais mes désirs. »

périgée

périgée point de l'orbite elliptique d'un astre le plus proche de la Terre (≠apogée). « Mercure est à son périgée. »
« On parle de "super Lune" lorsque la lune est en "périgée-syzygie", c'est-à-dire au point de son orbite le plus proche de la Terre (périgée) et, en même temps, aligné avec le Soleil et la Terre (syzygie). »
adj.: « La lune est périgée. »
p. anal.: point de l'orbite de la Terre le plus proche du soleil (=périhélie). « La terre ne décrit pas un cercle autour du soleil, mais bien une ellipse. À une certaine époque de son parcours, elle est à son apogée, c'est-à-dire à son plus grand éloignement du soleil, et à une autre époque, à son périgée, c'est-à-dire à sa plus courte distance. »
fig.: degré le plus haut. « Ceux qui, touchant au périgée de la crédulité humaine, croient à l'infaillibilité d'un chef suprême. »

guindeau

guindeautreuil à axe horizontal utilisé sur les navires pour actionner l'ancre. « Marco remit le moteur en marche pour alimenter les batteries et remit le guindeau en action pour sortir l'ancre de cette zone rocheuse. » « Le câble et le grelin se tendirent sous la puissante action du guindeau. Les ancres tinrent bon. » « Le brick virait au guindeau pour lever l’ancre. »

bleu Tiffany

couleur turquoise (bleu-vert), déposée par l'entreprise américaine de produits de luxe Tiffany & Co, qui l'utilise depuis sa fondation en 1845. [couleur]

jaculatoire

jaculatoire[du lat. jaculum, "flèche", "javelot"]
qui se caractérise par un jaillissement ardent. « L'amour est trop exclusif, trop impérieux, trop jaculatoire. » « La joie pascalienne me paraît plus jaculatoire que contenue : il ne m'apparaît pas ami du silence. »
(relig.) en parlant d'une prière : qui exprime, de façon généralement concise, un vif élan de ferveur vers Dieu. « Les courtes prières effectuées au cours de la journée s'appellent des oraisons jaculatoires : "Seigneur, miséricorde!", "Seigneur, que votre volonté soit faite !", etc. »
p. ext., littér.: enthousiaste, exalté, lyrique. « Quand je rouvre aujourd'hui mes Cahiers d'André Walter, leur ton jaculatoire m'exaspère. »

jaculation
élan d'enthousiasme, de ferveur; effusion exaltée. « Les invités s'exclamèrent en jaculations admiratives. » « Il était projeté par l'une de ces impulsions qu'on ne peut traduire, par une de ces jaculations où il semble que le cœur enfle et va s'ouvrir. »

babélien

babélienqui rappelle la confusion des langues de la tour de Babel. Confusion babélienne.

gauchir

devenir gauche, subir une déformation. « Ce matériau a l'avantage d'être solide, de ne pas gauchir ni se déformer. »
p. métaph.: « Ses idées perdent de leur force, se gauchissent, se vulgarisent. »
s'écarter de la direction, de la trajectoire prévue (=dévier). « Le jet ne coule plus droit, il gauchit. »
fig.: prendre une mauvaise direction; s'écarter du vrai ou du bien, s'égarer. « Il a papillonné parfois, gauchi, trahi si l'on veut. » « Parfois, on ne sait pourquoi, les grands talents s'égarent, ils gauchissent. » « Un amusement qui corrompt l'âme, la fait gauchir de la droiture vers Dieu. »
rendre (qqch) gauche. « Le vent et la neige ont creusé les murs, gauchi les planches, rongé les peintures. »
gauchir une aile (d'oiseau, d'avion) : exercer sur elle une déformation momentanée pour infléchir le vol. « Le pilote gauchit l'aile de son appareil. » « La mouette gauchit ses ailes, les referme soudain pour plonger à pic. »
fig.: déformer, fausser qqch. « Le parti-pris gauchit le jugement. » « Cette révélation faussa nos rapports, gauchit notre lien amical. »
détourner qqch, l'écarter du vrai ou du bien. Gauchir un fait-divers. « Il a gauchi son destin à trop vouloir le changer. »

gauchissant
qui gauchit, qui dénature. Un compromis gauchissant.

gauchissement
déformation par rapport à une ligne ou à un plan de référence. « Mettre les livres à l'abri de la poussière, du gauchissement et des éraflures. » « L'involontaire frémissement des cils, le gauchissement du sourire, étaient flagrants. »
fig.: déformation, altération, dégradation. Gauchissement de la réalité, de la vérité ; gauchissement des vertus.
déviation, détournement. « La découverte de la nature méditerranéenne et le succès grandissant amènent un gauchissement de Matisse vers un art plus aimable. »

glène

glène [mar.] paquet d'une corde ordinairement pliée en spirale, à tours égaux, superposés les uns aux autres. Mettre en glène un cordage. « Les cordages neufs sont vendus en glènes. »
panier utilisé par les pêcheurs, généralement en osier, assurant l'aération nécessaire à la bonne conservation des prises et dont le couvercle comporte une trappe pour introduire le poisson (= gline).
[anat.] cavité arrondie d'un os dans laquelle s'emboîte un autre os. Glène antibrachiale, glène de l'omoplate, glènes tibiales.

apodictique

qui présente un caractère de vérité absolue (≠assertorique). Argument, principe, valeur apodictique. Ex: Par un point passent toujours un nombre infini de droites. « La vérité n'est pas un simple événement de notre vie psychologique : elle existe en soi, elle est objective, elle a valeur universelle ou, comme disent les logiciens, elle est apodictique. » « Une parole prétendument apodictique. »
Emmanuel Kant distingue trois types de jugements : 1- l' apodictique, qui relève de la nécessité 2- le problématique qui relève de la possibilité, de l'hypothèse 3- l'assertorique qui relève de l'expérience subjective.

misonéisme

tendance d'esprit ou attitude systématique d'hostilité à l'innovation, au changement. Synon: néophobie. « Ce mélange déconcertant d'invention et de routine, d'ardeur révolutionnaire et de misonéïsme timide, qui caractérise l'esprit français... »

ancillaire

qui se rapporte, qui a trait aux servantes (souvent péj.). « On vit se succéder chez la marquise les plus déconcertants spécimens ancillaires. » « Il n'y a qu'elle qui sache porter un vrai chignon de bonne, et des chapeaux ancillaires. »
amours ancillaires : relations galantes ayant pour objet des servantes. « ces amours ancillaires lui semblaient, par leur peu d'importance, échapper à toute espèce de reproche. »
qui manifeste un penchant pour les "amours ancillaires" : « Horace était grossier et proche par ses chansons bachiques de notre ancillaire Béranger. »

vénusté

vénusté beauté gracieuse et pure, comparable à celle de Vénus. « Ton corps est si voluptueux, depuis les jambes jusqu'à ta gorge triomphante dans sa gracile vénusté. »
qui enchante les sens ou l'esprit. « Un vin qui allie souplesse, rondeur et vénusté. » « Mes rêves ont perdu leur vénusté adolescente. » « La fraîcheur et la vénusté des airs de ballets improvisés de Mozart. »

opime

litt. [du lat. "opimus", riche, fertile, splendide] : riche, opulent, admirable. Oeuvre, victoire opime.

acérer

acérer souder de l'acier à un instrument en fer pour en rendre le tranchant ou la pointe propres à s'affûter plus finement et plus efficacement.
fig.: rendre [la douleur] plus vive. « Le sort se sert de la gaieté pour acérer la douleur. » « La douleur est un effet de l'éducation, elle s'élargit et s'acère à mesure que les idées naissent. »
[froid] piquer très vivement. « La soirée s'acérant des mille aiguilles d'un froid subtil. »

nitescence

nitescencelueur, éclat. « Elle irradiait une sorte de nitescence langoureuse qui faisait tourner les têtes. » « La nitescence que donnent au teint l'air pur des montagnes et le reflet des neiges... »

nitescent : lumineux, éclatant. « La beauté nitescente de Calixte, marchant dans l'éclat solaire d'un jour d'été. »

bigorexie

bigorexiedépendance à l'activité physique, en particulier aux sports d'endurance ou de culturisme, par suite d'une pratique excessive (=sportoolisme).

bégueter

béguetercrier en parlant de la chèvre.
béguettement = cri de la chèvre ou imitant celui de la chèvre. « Le bossu se mit à faire la chèvre sur le pré, courant à quatre pattes, avec des bêlements chevrottés, des béguettements, des grimaces. »

acception

sens particulier dans lequel un mot est utilisé. Acception courante, usuelle, rigoureuse, étendue ; mot à double acception. « J'emploie ce terme non pas dans son acception commune mais dans son acception philosophique. » « Le mot liberté, comme tous ceux qui expriment des idées abstraites très générales, est souvent pris dans une multitude d'acceptions différentes, qui sont autant de portions particulières de sa signification la plus étendue. »

préférence qu'on a pour une pers. (ou chose) au préjudice d'une autre. « Dieu, qui n'a acception de personne, ne fait pas plus de cas de la jambe gauche que de la jambe droite. » « Sans acception de qualités, sans acception de fortune, sans acception de parti, c'est-à-dire sans tenir compte des qualités d'une personne, de sa fortune, du parti auquel elle appartient. »
acception de personne = favoritisme. « Vous ne ferez pas acception de personne en jugeant, mais vous écouterez le petit comme le grand. »
Haut de page