Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

viri probati

[lat. "hommes éprouvés"] hommes d'âge mûr susceptibles d'être ordonnés prêtres en raison de leur mode de vie exemplaire. « L'ordination sacerdotale en Amazonie de "viri probati", y compris mariés, remet en question l'obligation du célibat des prêtres. »

supplice chinois

technique de torture particulièrement cruelle. « Les bourreaux chinois pratiquent un art de la souffrance raffiné par des siècles d'usage, qu'on pourrait qualifier de cruauté civilisée. »
fig.: tourment physique ou moral particulièrement cruel et raffiné. « Son choix de faire ses avoeux au goutte-à-goutte, tel un supplice chinois, a usé les nerfs des jurés. »

circonlocution

détours de langage qui, en évitant les termes précis, visent à masquer la pensée ou à adoucir ce que l'on veut dire. Périphrases et circonlocutions. « Je vous ai parlé sans détours ni circonlocutions. »
p ext. « Vous avez préféré trois pages de circonlocution où je ne puis comprendre autre chose, sinon que vous seriez revenue, si vous n'étiez pas restée. »
p métaph. « Mes circonlocutions, mes parenthèses, mon mode indirect d'approche des êtres. » « Avec de tels personnages il ne doit y avoir ni détours, ni circonlocutions, ni demi-teintes. »

autoclave

autoclave[de auto, "de lui-même" et clavis, "clef"] (joint, clapet, couvercle) qui se ferme hermétiquement sous l'effet de la pression intérieure de la vapeur.
chaudière, marmite autoclave : dont la fermeture est autoclave. « Un vaste entrepont dans lequel sont installés des chaudières autoclaves pour la préparation de l'huile. »
récipient conçu pour porter l'eau à des températures supérieures à 100° (vapeur sous pression) et permettant de cuire des aliments, stériliser des objets, etc. Soumettre le café à l'autoclave. « L'huile de ricin doit être passée en autoclave à 125°C pour détruire le poison qu'elle contient. »

autoclaver : passer à l’autoclave. « Autoclaver la solution 20 minutes à 100° C. »

diverticule

méd.: petite cavité naturelle ou pathologique située dans la paroi d’un organe creux (intestin, vessie, œsophage, etc.) « On vient de l'opérer d'un diverticule intestinal. »
chemin se détachant d'un sentier de grande randonnée pour conduire à un point donné. « Un diverticule permet de rejoindre le bord de la falaise. »
fig.: « La peinture de fleurs, longtemps considérée comme un diverticule mineur de la nature morte... » « La politique est un terrain dont il connaît tous les buissons, toutes les ramifications, tous les diverticules. »
dans un réseau souterrain, couloir séparant deux salles. « On accède à la salle commune par un diverticule antichambre. »

chouquet

gros billot de bois utilisé par le bourreau pour une décapitation. « On apporta sur l'échafaud, le matin du jour fatal, le chouquet, nom du billot où le condamné devait poser sa tête en se mettant à genoux. »
gros billot de bois servant à joindre un mât inférieur au mât supérieur qui en forme le prolongement. « Le bas mât est uni au mât de hune par un chouquet; le mât de hune à celui de perroquet par un autre chouquet. » « Si vous restez dans votre cabine, vous ne connaîtrez ni le vent qui parle, ni l'eau froide qui brûle, ni le sifflement chuchoté du martinet du fougue sous le chouquet du perroquet. »

vénal

prêt à se vendre pour de l'argent, facilement corruptible.
qui s'acquiert à prix d'argent.

à chaux et à sable

bâtir à chaux et à sable = très solidement.
fam.: très robuste. « Un grand gaillard bâti à chaux et à sable »

anacréontique

anacréontique relatif à la poésie d'Anacréon, poète lyrique grec inspiré par Dionysos, qui célèbre avec légèreté les plaisirs de l'amour et de la table. « Des chansons anacréontiques, érotiques, satiriques et gastronomiques. »
p. ext.: qui est d'un érotisme gracieux et léger. « Une femme nue s'étire, dans une pose anacréontique. »

yatagan

sabre à lame recourbée utilisé dans l'ancienne Turquie (=ataghan). « À coups de yatagans et de masses d'armes, les mamelouks achevaient les malheureux. »

aérolithe

aérolithemétéorite, objet qui tombe du ciel. « En quel lieu, dans quel site, viens-je de choir, comme un aérolithe ? » (Cyrano de Bergerac). « Les théories socialistes épouvantèrent les bourgeois, comme une grêle d'aérolithes. »

octavon

qui a un huitième de sang noir, c'est-à-dire issu de l'union d'un blanc et d'une quarteronne ou d'une blanche et d'un quarteron (¼ de sang noir). « Entre un octavon et un créole, jamais un Européen n'a pu faire de différence. » « C'était un octavon sournois, à tête de rongeur. »

atlantisme

atlantismealignement (de l'Europe) sur la politique des États-Unis, fidèlement au traité de l'Atlantique nord (OTAN). « Nicolas Sarkozy délaisse le gaullo-mitterrandisme de ses prédécesseurs et cède aux sirènes de l'atlantisme, que certains nomment maintenant "néo-conservatisme". »

assuétude

assuétudeaddiction, dépendance. Assuétude à une drogue, à la course à pied, au chocolat. « Votre thérapie m'a sauvé d'une épouvantable assuétude. » « L'assuétude au jeu, la toxicomanie et l'alcoolisme augmentent l'exclusion sociale. »

grand œuvre

(alchimie) réalisation de la pierre philosophale, susceptible de transmuter les métaux, de guérir à coup sûr et d'apporter l'immortalité. « Mais le but ultime de l'alchimie ne peut être obtenu que par le Grand-Œuvre, ou Grand Magistère, menant à la pierre rouge, c'est-à-dire la fameuse pierre philosophale, capable de transformer par simple contact les métaux en or. »
(art) chef-d’œuvre, œuvre la plus renommée d’un artiste, représentant l’accomplissement de sa vie (=magnum opus). Don Quichotte est le magnum opus de Cervantès, À la recherche du temps perdu celui de Proust. « Le premier mouvement (Allegro) de la Sérénade de Mozart Une petite musique de nuit est peut-être le grand œuvre le plus connu de la musique classique. »

résille

résille filet qui sert à envelopper les cheveux. « Sa belle chevelure enfermée dans une résille de perles. »
p. ext.: ouvrage à mailles plus ou moins serrées, destiné à différents usages. « On jette sur les reins des bêtes des résilles ou des couvertures blanches à longs effilés pour les caparaçonner. »
bas résille. « Une paire de longues jambes féminines gainées de bas résille noirs. »
ensemble des tiges de plomb qui servent à tenir en place les fragments d'un vitrail. « Les vitraux poussiéreux qui grelottent dans leur résille de plomb. »
archit.: filet de métal ou de béton dont on enveloppe un bâtiment. Résille de béton, de métal, de verre. « Les architectes réintroduisent la résille, qui rappelle les motifs de dentelle, sur les façades des bâtiments. » « Un bâtiment habillé d'une élégante résille d'aluminium. » « Le MuCEM, drapé dans sa résille de béton. »
p. anal., litt.: ensemble des lignes constituant ou évoquant par leur entrecroisement un réseau. « Il riait doucement, les yeux plissés, une résille de rides en éventail aux tempes. » « Il s'approcha assez de la maison pour distinguer sur le crépi du mur la résille sinueuse des sarments. »

résiller
litt.: couvrir comme d'une résille. « Le mur blanc que résillaient les tiges du lierre. »

néoplasie

néoplasie(littéralement : nouvelle croissance) désigne une formation nouvelle (néoplasme) par prolifération cellulaire (=tumeur, cancer).
néoplasme : tissu morbide résultant d'une néoplasie. P.ext.: tumeur, cancer.
fig.: « L'homme, néoplasme de l’évolution, dont les métastases peuvent s'observer en tous points du globe. »

salique

salique propre, relatif aux Francs Saliens. Les empereurs saliques.
loi salique : recueil des coutumes nationales saliennes, et en partic., interdiction faite aux femmes de succéder au trône de France ("terre salique") en vertu de la règle de la primogéniture masculine. « Le royaume, patrimoine du roi, doit être transmis à son fils aîné, au titre de la loi salique. »
terre salique : terre venue des ancêtres par opposition à la terre récemment acquise, faisant partie du patrimoine familial et devant être transmise à la génération suivante.

écho

écho [myth. gr.] nymphe des forêts et des montagnes, éponyme du phénomène acoustique (en raison d'un châtiment d'Héra, épouse de Zeus, elle ne peut que répéter ce que les autres ont dit avant elle).
information sur les à-côtés de la politique, sur la vie mondaine ou locale, et rédigée dans un style anecdotique et piquant. « Je vous prierai de m'envoyer un petit écho de votre Paris et de la tumultueuse politique. » « Les deux petits échos parus dans ce sale journal de chantage. »
échotier : rédacteur des échos dans un journal. « L'échotier qui, pour justifier ses ragots croustillants, joue la carte de la "transparence"... »

duramen

duramen(du latin durare, durer) partie interne du bois, appelée également « bois de cœur » ou « bois parfait ». Le duramen est dur, dense, imputrescible, et plus sombre que l'aubier qui l'entoure. « La transformation de l'aubier en duramen, caractérisée notamment par des dépôts de tanins et d'oléorésines, nécessite 20 ans chez le chêne, 3 ou 4 ans seulement chez le châtaignier ; elle n'a pas lieu chez le hêtre et le sapin. »

gemme

gemme pierre fine, précieuse ou ornementale, caractérisée par sa couleur attrayante. « Un fourreau de velours incrusté de gemmes. »
p. métaph.: « L'eau du lac endormi, dont la pureté de gemme ajoute à la magie environnante. »
sel gemme = sel marin fossile extrait des mines sous forme de minerai. « C'est en Lorraine que se trouve la dernière mine française de sel gemme. »
suc de résine de pin maritime, obtenu par gemmage (incision de l'écorce), dont on extrait la colophane et l'essence de térébenthine.

gemmer
orner de gemmes, de pierres précieuses. « Çà et là étaient épars d'admirables menus objets de femme : glaces à main, flacons de poche, diverses boîtes travaillées et des cristaux gemmés. »
p. métaph.: « Le noir Périgord gemmé de truffes. »

apocope

l'apocope est l'abréviation d'un mot, dont on ne conserve que la/les première(s) syllabe(s). Ex.: « auto » pour « automobile ».

l'aphérèse, au contraire, supprime le commencement du mot. Ex.: « bus » pour « autobus ».

la syncope, quant à elle, supprime des phonèmes à l'intérieur du mot. Ex.: « msieu » pour « monsieur ».

éburné, éburnéen, éburnin

qui a la couleur ou la consistance de l'ivoire. Substance éburnine ; la tour éburnée de la rue Saint-Sulpice ; le jaune éburnéen du cancer. « À l'aurore le noir de l'eau et le noir du ciel reculent, il s'établit une transparence éburnéenne avec des reflets dans l'eau et des poches obscures au ciel. »[couleur]

gourmer

gourmer brider un cheval en lui mettant la gourmette. « Il faut gourmer ce cheval plus court. »
p. métaph.: « Lorsque les auteurs cesseront de gourmer leur fantaisie, ils nous donneront une très bonne pièce qui ne rougira pas d'être comique. »
se gourmer (fig.) : affecter un air, un maintien raide et compassé. « Il se raidit, il se gourme, il se fait solennel . »

gourmé : qui offre une apparence raide, compassée, sans naturel. Air, maintien gourmé; attitude, figure gourmée; gestes gourmés. « Ce petit magistrat, si gourmé, si solennel, qui s'imagine que l'homme est sur la terre en visite de cérémonie. » « Ces vers râpeux et gourmés, cet indigent vocabulaire aux teintes insonores et plates, le suppliciaient. » « Malgré le gourmé, la gravité des têtes, on eût dit de grands écoliers, ridés et grisonnants. »

baguenauder

passer son temps à des choses frivoles et sans importance (=muser). « En province, où l'on ne sait que baguenauder toute la journée... » « Nous ne songions qu'à nous divertir, qu'à baguenauder. »
baguenauder sur = tenir des propos légers sur des sujets sérieux. « Elle a baguenaudé sur la question si sérieuse du peuplement de l'empire. »
p. ext.: se promener sans but précis, flâner. « Il bâille, cherche un but, baguenaude de Neuilly au Palais-Bourbon. »
p. métaph. [le suj. désigne les yeux, un cours d'eau] : « Ses yeux, qui baguenaudaient, faisaient tout le tour de la chambre d'Antoinette. » « À mes pieds est ma ville, que l'Yonne paresseuse et le Bouvron baguenaudant ceignent de leurs rubans. »

eschatologie

théol.: doctrine relative au jugement dernier et au salut de l'homme et de l'humanité. Eschatologie juive, eschatologie chrétienne ; eschatologie personnelle, eschatologie cosmique. « Un lieu considéré dans l’eschatologie islamique comme celui de la victoire finale sur les forces de Satan. »
philos.: considérations relatives à l'au-delà de la situation actuelle de l'humanité, à l'au-delà de l'histoire. Eschatologie kantienne, eschatologie marxiste, eschatologie nazie. « Selon une eschatologie New Age, décembre 2012 devait marquer la fin du monde ou un changement majeur de celui-ci. »

eschatologique : discours, vision eschatologique. « L'attente eschatologique d'un nouveau Règne. » « La dimension eschatologique du djihad au Levant. »

hypnagogique

propre aux états de semi-conscience qui précèdent le sommeil. État, illusion, image hypnagogique. « Par son caractère de fugacité, l'intuition artistique ressemble aux hallucinations hypnagogiques. Ça vous passe devant les yeux, c'est alors qu'il faut se jeter dessus, avidement. »

ontologie

étude des propriétés essentielles de l'être, telles l'existence, le devenir, etc. « L'ontologie, la question de l’être, est au coeur de la démarche heideggerienne. » « Le dualisme de Descartes est une thèse ontologique qui définit l'être comme la coexistence du corps et de l'esprit. »

ontologique
qui se rapporte à l'essence des choses. « Les fondements ontologiques de la crise. »
p ext: qui appartient à l'être et non au paraître.

L'argument ontologique, défendu par Descartes, est une manière de prouver l'existence de Dieu :
1. Dieu est un être parfait.
2. Une perfection qui ne comprendrait pas l'existence ne serait évidemment pas complète.
3. Donc Dieu existe.

madrigal

chez les poètes mondains du 17ème s., pièce de poésie consistant en une pensée exprimée avec finesse en quelques vers de forme libre et prenant souvent, à l'égard d'une femme, la tournure d'un compliment galant. « Quand roucoulerez-vous, ô reines de salon! Ces madrigaux ouvrés et ces fadaises tendres Qu'improvisaient pour vous de précieux Clitandres? ».
p. ext.: compliment, propos galant adressé à une femme.

conserve

conservemar.: se dit d'un bâtiment qui fait route avec un autre, pour le secourir ou pour en être secouru dans l'occasion. « Ce vaisseau perdit sa conserve. »

naviguer, voyager, aller, être de conserve
mar.: faire route avec un autre navire.
p ext.: ensemble. « Nous traversâmes le désert de conserve. »
fig.: agir de conserve : agir, opérer, d'accord avec qqn. « Face à l'ampleur de la crise, les deux camps agissent de conserve. »

ligne Maginot

ligne Maginot[du nom du ministre de la Guerre André Maginot] ligne de fortifications construite par la France le long de sa frontière avec la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne, la Suisse et l'Italie de 1928 à 1940.
Bien qu'applicable au système en entier (des frontières de la Manche à celles de la Méditerranée), le terme désigne le plus souvent les seules défenses contre l'Allemagne, tandis que les défenses contre l'Italie sont appelées « ligne alpine », celles de la Tunisie « ligne Mareth », celles de l'Île-de-France « ligne Chauvineau ».
« Les Allemands, en 1940, contournèrent la ligne Maginot par la Belgique et la percèrent à Sedan et à Monthermé. »
p ext.: défense que l'on croit infranchissable, mais qui se révèle inefficace (ces fortifications n'ayant pas empêché la défaite en 1940 face aux blindés allemands). « L' exception culturelle française, ligne Maginot intenable à l'ère d'Internet. » « La force nucléaire française, une nouvelle ligne Maginot. »

Ninkasi

Ninkasidéesse de la bière dans la mythologie sumérienne.

accort

plein de civilité, courtois. « Les officiers s'empressaient autour de nous avec mille amabilités et des manières accortes que relevaient encore leur jeunesse et leur jolie tournure. »
aimable et enjoué. « Il avait la mine gracieuse, accorte et avenante. »
=> accortement = adroitement et plaisamment. « Des peintures en plein air dans lesquelles Vénus et la Vierge sont fort accortement mêlées. »

cardinalice

cardinalice propre au cardinal. Dignité, titre cardinalice.
p. ext.: de couleur rouge cardinal. « Chaussettes d'une magnifique teinte cardinalice. »
pourpre cardinalice : vêtement rouge du cardinal, et p. ext. symbole de son pouvoir. « L'archevêque a reçu la pourpre cardinalice des mains du pape François. » « Les temps changent, et même Rome doit tenir compte du fait que la finance, même protégée par la pourpre cardinalice, reste sous la surveillance de la justice des hommes. »

acception

sens particulier dans lequel un mot est utilisé. Acception courante, usuelle, rigoureuse, étendue ; mot à double acception. « J'emploie ce terme non pas dans son acception commune mais dans son acception philosophique. » « Le mot liberté, comme tous ceux qui expriment des idées abstraites très générales, est souvent pris dans une multitude d'acceptions différentes, qui sont autant de portions particulières de sa signification la plus étendue. »

préférence qu'on a pour une pers. (ou chose) au préjudice d'une autre. « Dieu, qui n'a acception de personne, ne fait pas plus de cas de la jambe gauche que de la jambe droite. » « Sans acception de qualités, sans acception de fortune, sans acception de parti, c'est-à-dire sans tenir compte des qualités d'une personne, de sa fortune, du parti auquel elle appartient. »
acception de personne = favoritisme. « Vous ne ferez pas acception de personne en jugeant, mais vous écouterez le petit comme le grand. »

scolastique

relatif à l'école ; scolaire. Année scolastique ; exercices scolastiques.
relatif à l'école et l'université du Moyen Âge, qui tentaient d'accorder raison et religion en s'appuyant sur l'argumentation aristotélicienne. Philosophie, théologie, méthode, vocabulaire scolastique.
académique, qui s'appuie sur des règles figées. La rigueur de la peinture scolastique .
péj.: qui concerne, qui rappelle la scolastique du Moyen Âge dans ce qu'elle a de plus dogmatique, dans l'abus de la dialectique et de l'abstraction. « Les philosophes français me sont antipathiques car toujours dans l'abstrait, dans le scolastique, quand ce n'est dans le déclamatoire. » « Un exemple typique de la substitution des dogmes aux faits, substitution caractéristique de la scolastique stalinienne. »
péj.: pers. à l'esprit scolastique, dogmatique. « Quand donc cesserons-nous d'être de lourds scolastiques et d'exiger sur Dieu, sur l'âme, sur la morale, des petits bouts de phrases à la façon de la géométrie. » « Martin Luther, qu'on se représente comme un gros moine savant et scolastique... »

ubéreux

fécond. Oeuvre ubéreuse, cerveau ubéreux.

éponyme

qui donne son nom à qqch ou qqn. « Athéna, déesse éponyme d'Athènes. » « Eugène Poubelle est le préfet éponyme des boites à ordures. » « Madame Bovary, héroïne éponyme du roman de Flaubert. »

bernique

bernique mollusque gastéropode, à coquille conique, sans opercule, qui vit fixé aux rochers (=patelle ou "chapeau de chinois"). « Dimanche, nous sommes allés à la pêche aux berniques près du Croisic. »
fig: s'accrocher (à qqch) comme une bernique à son rocher.
péj.: qui recherche abusivement le contact des autres. « Quelle bernique, je me le suis coltiné toute la matinée ! »
pop.: interjection exprimant la déception. « Plus rien, rien à faire! Vous comptez sur lui : bernique! »

reposoir

endroit où l'on se repose, où l'on peut faire halte.
fig. « L'éclat de ses blancs glacés de soleil, qui semblent dans ces tableaux les reposoirs de la lumière! »
autel orné de fleurs et de feuillages, dressé sur le parcours d'une procession et sur lequel le prêtre expose le Saint Sacrement au cours d'une halte.
p. métaph.:« les immenses reposoirs blancs des arbres fruitiers en fleurs. »
table recouverte d'un linge blanc, installée dans la chambre d'un malade qui reçoit les sacrements.
argot: pieds. « Ben quoi, vas-tu avancer? J'peux pas décoller mes reposoirs! »

carmin

carmin matière colorante rouge vif, tirée à l'origine de la cochenille.
p. méton: couleur rouge vif du carmin. Lèvres de carmin. Les ongles teintés de carmin. Une étoffe de couleur carmin.
qui a la couleur du carmin. Lèvres carmin, robe carmin.
carminer : peindre, enluminer avec du carmin, teindre en carmin. Carminer de la soie, carminer une estampe, se carminer les lèvres, ongles carminés. « La pourpre phénicienne n'a pas carminé seulement les rivages syriens, mais la Méditerranée tout entière. » « Les épines de la ronce, translucides à contre-jour, se carminaient d'un sang vermeil » [couleur]

intempérance

manque de retenue, excès (d'une pers.) dans sa manière de vivre, d'agir ou de penser. « Il est toujours vif, quoique l'âge ait quelque peu calmé son intempérance. »
abus des plaisirs de la table, goût immodéré pour la nourriture et le vin (=gloutonnerie, ivrognerie, voracité). « Il faut avoir l'estomac de mes compatriotes pour supporter ces intempérances de boisson. »
abus des plaisirs charnels (=débauche, dépravation, lubricité). Intempérance amoureuse.
manque de mesure dans un domaine particulier. Intempérance d'esprit, d'imagination, d'étude, de travail. « Moins on est capable d'agir, plus devient effrénée l'intempérance des désirs. » « L'intempérance de pensée, cause de presque toutes les erreurs. »
liberté excessive dans le langage; profusion de paroles ou d'écrits. Intempérance de langage. « Une intempérance de style plat et d'idées lâches. » « Il n'est élixir, baume, panacée pour guérir chez la femme l'intempérance de la glotte. » « Avec sa violence coutumière et son intempérance d'adjectifs, l'auteur se lance à fond de train dans une voie qui ne peut le mener qu'à l'absurde. »
plur.: actes dépourvus de modération. « Vos désirs excessifs, vos intempérances, vos joies qui tuent, vos douleurs qui font trop vivre. »
avec intempérance = avec excès, d'une manière immodérée. « Il attaquait les communistes avec intempérance. » « La cloche carillonne avec intempérance. »

mansuétude

disposition d'esprit qui incline à une bonté indulgente. Faire preuve de mansuétude. « Dans cette affaire, la mansuétude du gouvernement est pointée du doigt. »

apparoir

jur.: être constaté. « Il appert des pièces présentées que la demande du plaignant est fondée. » « Il a fait apparoir de son bon droit. » « Ainsi qu'il appert sur votre extrait de baptême. »
fig.: apparaître, se manifester. « Le soleil, qui appert en Orient, a déjà épanché sur le monde trois gouttes de sa coupe de lumière. »
★ verbe utilisé presque uniquement dans l'expression "il appert que" (même famille que "apparaître).

éonisme

éonismeadoption par un homme de comportements vestimentaires ou sociaux féminins (= travestisme, travestissement). Un adepte de l'éonisme.
Le Chevalier d'Éon, espion androgyne et homme de lettres français, a fait connaître cette pratique à la fin du 18e siècle.

oiseux

inutile, vide de sens, sans intérêt, superflu. Discussion oiseuse. « Son style est rempli d'ornements oiseux. » « Votre temps est compté, gardez-vous de le consumer en discours oiseux et en disputes frivoles. »
inactif, oisif. Gens oiseux et fainéants. « Ce Paris oiseux et désoeuvré, toujours affamé de scandales et de petites histoires contées sous le manteau. »

anacoluthe

rupture de la syntaxe d'une phrase, qui produit une incohérence grammaticale sans toutefois pénaliser la compréhension du message. Ex : « Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, la face du monde en eût été changée. » « Les autres éternellement sur nous, j'étouffe ! » « Réputé dangereux, sa disparition inquiète. »
« Parmi toutes les fleurs de rhétorique, l'anacoluthe est sans doute la plus subtile, la moins facilement discernable. La discontinuité de la structure d'une phrase ne saute pas toujours aux yeux. »

Clochemerle

Clochemerlevillage éponyme du roman de Gabriel Chevalier (1934) où le maire fait construire un urinoir juste à côté de l'église, sous les fenêtres de la plus dévotes des paroissiennes. Indignée, elle entraîne ses coreligionnaires dans une croisade contre l’édicule public. Cet événement révèle de manière comique les antagonismes et les secrets du village.
p ext.: village déchiré par des querelles futiles et burlesques.
p ext.: un Clochemerle politique ; Clochemerle du ballon rond. « un Clochemerle comme seules les campagnes (électorales) peuvent produire. »

clochemerlesque : « une élection communale clochemerlesque. »

mirifique

fam.: qui suscite la surprise ou l'admiration (=époustouflant, extraordinaire). Réussite mirifique, projets mirifiques.
mirifiquement (fam.) : de façon mirifique. Réussir mirifiquement. « Un exemplaire des Nourritures Terrestres, mirifiquement relié. »

illuminisme

doctrine mystique de ceux qui recherchent l'illumination intérieure (par Dieu). « Un esprit de mysticisme, voire d'illuminisme. » « Son imagination était exaltée dans les choses pures, il dériva vers l'illuminisme des sectes allemandes. »
psych.: état d'excitation cérébrale accompagné d'extase et d'hallucinations.
Haut de page