Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

atlantisme

atlantismealignement (de l'Europe) sur la politique des États-Unis, fidèlement au traité de l'Atlantique nord (OTAN). « Nicolas Sarkozy délaisse le gaullo-mitterrandisme de ses prédécesseurs et cède aux sirènes de l'atlantisme, que certains nomment maintenant "néo-conservatisme". »

baller

danser, sauter. « C'est là que mes amis viennent caroler, danser et baler. » « Quand elle aura ballé cette bourrée avec vous, ce sera mon tour. »
p. ext.: tituber, osciller, ballotter. « Après avoir ballé de droite à gauche et de gauche à droite, il prit le parti de s'adosser à la muraille. »
baller de (une partie du corps, un membre) = dodeliner de (quand il s'agit de la tête). « Elle ballait de la tête et des bras. »
baller au bout du bras, entre les jambes, etc. = se balancer au bout du bras, entre les jambes de qqn : « la petite valise lui ballait au bout du bras. »
balancer, flotter : « ses pieds sans bas, ballaient librement en des sabots immenses. »
arg.: envoyer baller qqn = envoyer balader qqn. « Elle finira par l'envoyer baller, comme les autres... »
se baller de qqn, de qqc = s'en balancer. « Il se ballait de tout... »

peccant

le plus souvent au fém. plur. [en parlant d'une humeur, d'une exhalaison] vicié ou trop abondant dans l'organisme et censé provoquer les maladies. « Le roi a des humeurs peccantes qui lui pèsent sur le cerveau, qui vont le lui remplir, et la crise est imminente. » « Il désigna magistralement le repli d'intestin où se formaient les vapeurs peccantes responsables de mon ballonnement. »
p. métaph.: « son attachement à la peccante, superficielle humanité des salons. »

hapax

hapax mot, forme dont on n'a pu relever qu'un seul exemple.
p. métaph.: « toute vraie occasion est un hapax, c'est-à-dire qu'elle ne comporte ni précédent, ni réédition, ni avant-goût ni arrière-goût; elle ne s'annonce pas par des signes précurseurs et ne connaît pas de "seconde fois". »
« Pour Michel Onfray, l'hapax existentiel est une expérience déterminante capable de pousser un homme à devenir un philosophe, c'est-à-dire l'inventeur d'un système. »

marner

marner [le suj. désigne la mer ou la marée] monter au-dessus du niveau moyen. « Les marées sont de douze heures, et marnent de quatre pieds. » « La mer marne beaucoup aux équinoxes. »
amender une terre par l'apport de marne (roche tendre constituée d'argile et de calcaire). « Les paysans marnent leurs champs »
argot (p. anal. avec la dureté du travail de marnage) : travailler durement. « Il voulait me faire marner gratuitement. »

marnage
amplitude des marées ; fluctuations du niveau d'un plan d'eau. « Ici, le marnage peut dépasser douze mètres. »
action d'amender une terre par l'apport de marne; résultat de cette action.

fontinal

fontinal qui est relatif aux fontaines.
qui croît dans les fontaines, sur les pierres des torrents et les roues des moulins. Mousse fontinale, plantes fontinales. « Un réseau de petits torrents qu'aux jours d'été, dans les eaux basses, les plantes fontinales couvraient de leurs touffes vigoureuses. »

friselis

friselisfrémissement souvent accompagné d'un murmure, d'un doux bruissement (=frisselis). « Le friselis d'une rivière que le vent ride. » « Un léger friselis peigne l'eau de l'étang. » « Le frisselis de la brise entre les feuilles. »
friseliser : faire un friselis. « Les ramures des trembles friselisent dans le couchant de tout le clinquant de leur vif-argent. »

astrakan

astrakan fourrure bouclée d'agneau caracul tué entre 2 et 3 jours, d'abord importée d'Astrakan (ville de Russie). Astrakan gris, noir; manteau, bonnet, revers d'astrakan. « Une grande peau d'astrakan blanc servait de tapis à la pièce. » « Un gosse avec un col d'astrakan et des guêtres noires. »
p. anal.: bouclé comme l'astrakan, ou qui a la couleur (grise ou noire) de l'astrakan. Cheveux, sourcils d'astrakan. « Deux terribles morceaux d'astrakan sous les aisselles. »

phalanstère

phalanstère ensemble de logements organisés autour d'une cour couverte centrale, censé permettre la vie harmonieuse d'une communauté (la Phalange). « Dans la pensée de son concepteur, Charles Fourier, le phalanstère est une sorte d'hôtel coopératif pouvant accueillir quatre cents familles. » « La stupidité utopique du phalanstère: un bonheur coupé pareillement et du même morceau à chacun, comme une part de galette. »
p. anal.: groupe de pers. vivant en communauté (= communauté).
litt.: endroit, maison où vivent de nombreuses pers., de nombreuses familles. « Dans ces phalanstères du Paris bourgeois, tout devient événement. »

gibbosité

gibbosité méd.: bosse du thorax due à une déformation de la colonne vertébrale (par exemple une scoliose). « Sa gibbosité le ployait vers l’avant. »
bot.: bosse, excroissance sur un végétal. « Ces feuilles de vigne pleines de gibbosités violettes. »
litt.: ce qui fait saillie; déformation en relief (=protubérance). « Les gibbosités du Jura, impressionnantes, avant les énormes vagues de granit des Alpes. »

collapsologie

collapsologie[néologisme issu du latin collapsus : "tombé d'un bloc"] doctrine de l’effondrement imminent de la civilisation industrielle, conséquence du pic de production du pétrole, du réchauffement climatique, de l’augmentation de la population et de la toxicité des pesticides.
« Nouvelle science interdisciplinaire, la collapsologie regroupe les études et les données démontrant que la catastrophe environnementale a commencé. » « Pour les collapsologues, être catastrophiste, c’est être lucide. »

rodomont

personnage fanfaron et hautain, qui se vante de prétendus actes de bravoure (=fier-à-bras). Faire le rodomont.
« Retroussant sa moustache grise et faisant le rodomont. »
qui témoigne d'un tel comportement. « Le style rodomont de Barbey d'Aurevilly me fait penser à ces enfants qui se font des moustaches avec du bouchon. »

rodomontades : propos fanfarons, attitude prétentieuse et ridicule (=fanfaronnade). « Il cherchait à intimider son adversaire par des éclats de voix, des menaces et des rodomontades. »

pigeonnant

pigeonnant se dit d'une poitrine de femme haute et ronde qui rappelle la forme d'une gorge de pigeon. « Hélas! ni le regard d'azur, ni la gorge pigeonnante de la danseuse ne parvinrent à éblouir les spectateurs. »
p. méton. [en parlant d'un soutien-gorge ou d'une robe qui rehausse la poitrine] : « elle portait une robe échancrée dans le dos et pigeonnante à souhait. » « De nouveaux soutiens-gorges pigeonnants, balconnants, obsédants. »

procrastiner

remettre quelque chose au lendemain (synon: ajourner). « Mon penchant à procrastiner... »
procrastinateur = atermoyeurs. « Les procrastinateurs de mon acabit sont de ceux qui ne finissent rien et ne commencent pas davantage. »
procrastination : tendance à différer, à remettre au lendemain une décision ou l'exécution de quelque chose (synon: ajournement, atermoiement).

oxymore

en rhétorique, réunion de deux mots de sens opposés (=oxymoron). Ex: une obscure clarté. « L’oxymore permet d’associer les oppositions, de réunir les contraires. »

obombrer

obombrer couvrir d'une ombre. « Quelques poils commençaient à obombrer les commissures de ses lèvres. »
couvrir (d'une ombre) pour protéger; protéger. « Les anges l'obombraient de leurs ailes. » « Des passants noirs, obombrés de parapluies difformes, s'entrecroisaient. »
fig.: cacher, recouvrir, dissimuler. « L'œuvre de Voltaire, remplie d'idées subversives derrière le voile de conformisme qui les obombre. »
assombrir, rendre terne, triste. « Mon esprit subtilement actif, que n'obombre aucune inquiétude. »

obombré => « toujours, elle apparaissait lointaine, minuscule, obombrée, comme exilée de son propre drame. »

immémorial

si ancien qu'on n'en connaît plus l'origine ; qui se perd dans la nuit des temps. Événement, tradition, coutume, passé immémorial(e) ; temps immémoriaux. « Les Guermantes n'habitaient pas leur hôtel en vertu d'un droit immémorial, mais d'une location assez récente. » « Je voudrais mettre l'accent sur ce qu'il y a de primitif, d'immémorial dans sa nature. » « La chambre des lords se croit immuable; et si l'immémorial existe quelque part, c'est là. »
de temps immémorial, de temps immémoriaux; depuis un temps, une époque immémorial(e). « Nous observons dans notre civilisation depuis une époque immémoriale la semaine biblique de sept jours. »
p. exagér. « Nous en aurons à nous dire, et je vous lirai tout ce que j'ai fait depuis l'époque immémoriale où nous nous sommes quittés. »
p. ext.: vieux et usé. « Il marche comme un vieux lancier de la préfecture, dans un immémorial pantalon à la semaine. »

immémorialement : depuis un temps immémorial. « Dieu est immémorialement supplanté par ce qu'on est convenu d'appeler la Science. » « C'est le Rhône qu'on entendait. Parce que depuis toujours il est là, et immémorialement il marmonne là. »

flegme

caractère d'une personne calme et imperturbable, qui garde son sang-froid en toutes circonstances. « Ne pas se départir de son flegme; sortir de son flegme. C'est un homme qui a un grand flegme, qui est d'un grand flegme ; un ton de voix dont le flegme affecté cachait la plus violente colère. »
=> flegmatique.

inchoatif

inchoatif gramm.: qui indique le début ou la progression graduelle d'une action. Aspect, suffixe, verbe inchoatif; conjugaison, valeur inchoative. « L'inchoatif est traduit par un préfixe (en-) dans s'endormir, par un suffixe dans verdir, ou encore par un auxiliaire modal (commencer à suivi de l'infinitif) . »
philos. qui est à ses débuts. « Je suis une conscience inchoative qui n'a point encore adopté sa sphère de responsabilité. »
inchoation = commencement. « La vie est une éternelle inchoation. »

force de Coriolis

force de Coriolisforce produite par l'accélération complémentaire due à la rotation terrestre et qui s'exerce sur tous les corps en mouvement à la surface de la Terre. Elle détermine ainsi la direction générale des vents et des courants océaniques, les déviant vers la droite dans l'hémisphère Nord, vers la gauche dans l'hémisphère Sud.
contrairement à une croyance populaire, la force de Coriolis est trop faible pour avoir une influence sur le sens de rotation de l'eau d'un lavabo qui se vide (expliqué seulement par la géométrie du lavabo).

myoclonie

[du grec myo, muscle, et klonos, agitation] contraction musculaire rapide, involontaire, de faible amplitude, d'un ou plusieurs muscles. Myoclonies d'endormissement ; secousses myocloniques. « Des myoclonies ont lieu lors de l'endormissement ou lors des crises d'épilepsie. ».

hypégiaphobie

peur des responsabilités. « Atteint d'hypégiaphobie, il perd ses moyens dès qu'il lui faut prendre une décision. »

amphigouri

texte ou discours obscur, embrouillé, peu intelligible. « Je n'ai rien compris à ce discours. C'est un amphigouri d'un bout à l'autre. »

ensacher

ensacher mettre dans un sac, dans un sachet. Ensacher de la farine, du grain, des herbes, de la marchandise. « Le café vert est ensaché et expédié vers les lieux de consommation. »
p. métaph. « C'était celle qu'il connaissait jusqu'aux entrailles, le sac de chair où il ensachait sa semence. »
p. anal.: envelopper, enfermer comme dans un sac. « Ampoule ensachée de mousseline jaune. » « Couvrir ses divans de housses, ensacher un lustre, n'est-ce pas ressembler à ces bonnes gens qui, après avoir fait des tire-lires pour s'acheter des candélabres, les habillent aussitôt d'une gaze épaisse ? »
p. anal. « Hommes d'armes du mikado, ensachés dans leur pourpoint de soie. » « Un tablier d'école l'ensache du col aux genoux. » « Les pieds ensachés de cuir cousu. »

ensauvager

ensauvager rendre sauvage. Ensauvager qqn, qqch. Ensauvager un territoire. Ensauvager des moeurs. « Un air de douceur entêtée, que le reflet gris de ses yeux d'acier ensauvageait par éclairs. »
emploi pronom.: se rendre, devenir sauvage. « C'est là où il passait les meilleures heures de sa vie à planter, à marteler, à s'ensauvager. »

réensauvager : redonner un caractère sauvage à. « Un mois d'abandon suffit pour réensauvager un jardin. » « Réensauvager la planète pour ralentir l'effondrement écologique. »

baryonique

"matière baryonique" = matière composée de baryons (protons et neutrons). Cela inclut les atomes et donc à peu près la totalité de la matière ordinaire.
La "matière non-baryonique" en est l'exacte antithèse. Dans l'absolu, cela concerne les neutrinos, les photons et les électrons, mais le terme est généralement réservé à la matière « exotique » — et hypothétique — comme la matière noire non-baryonique.
L'existence même des baryons est un problème classique en cosmologie. Il est généralement supposé que le Big Bang a initalement produit des quantités égales de baryons et d'antibaryons. Le processus qui a conduit les baryons a être légèrement plus nombreux que leurs antiparticules est appelé baryogénèse.

suidés

suidésfamille de mammifères ongulés non ruminants, dont les espèces les plus connues sont le porc domestique, le sanglier, le pécari, le phacochère, le potamochère et le babiroussa. « Les Suidés sont fondamentalement végétariens. »

air de bravoure

air de musique d’une exécution brillante où peut se montrer tout le talent de l’exécutant. « La soprano entonne Casta Diva, le célébrissime air de bravoure. »
air/morceau de bravoure : passage écrit ou parlé particulièrement brillant destiné à attirer l'attention ou à susciter l'enthousiasme. « Le ministre se tirait d'embarras par un air de bravoure sur la patrie et l'armée. » « Les morceaux de bravoure, les passages à effet sont la marque des œuvres inférieures. » « Le film possède son lot de morceaux de bravoure techniquement époustouflants. »

intempérance

manque de retenue, excès (d'une pers.) dans sa manière de vivre, d'agir ou de penser. « Il est toujours vif, quoique l'âge ait quelque peu calmé son intempérance. »
abus des plaisirs de la table, goût immodéré pour la nourriture et le vin (=gloutonnerie, ivrognerie, voracité). « Il faut avoir l'estomac de mes compatriotes pour supporter ces intempérances de boisson. »
abus des plaisirs charnels (=débauche, dépravation, lubricité). Intempérance amoureuse.
manque de mesure dans un domaine particulier. Intempérance d'esprit, d'imagination, d'étude, de travail. « Moins on est capable d'agir, plus devient effrénée l'intempérance des désirs. » « L'intempérance de pensée, cause de presque toutes les erreurs. »
liberté excessive dans le langage; profusion de paroles ou d'écrits. Intempérance de langage. « Une intempérance de style plat et d'idées lâches. » « Il n'est élixir, baume, panacée pour guérir chez la femme l'intempérance de la glotte. » « Avec sa violence coutumière et son intempérance d'adjectifs, l'auteur se lance à fond de train dans une voie qui ne peut le mener qu'à l'absurde. »
plur.: actes dépourvus de modération. « Vos désirs excessifs, vos intempérances, vos joies qui tuent, vos douleurs qui font trop vivre. »
avec intempérance = avec excès, d'une manière immodérée. « Il attaquait les communistes avec intempérance. » « La cloche carillonne avec intempérance. »

suivez-moi-jeune-homme

suivez-moi-jeune-hommeruban qui pend au derrière du chapeau ou de la robe d'une femme. « Son chapeau faisait sourire à cause du "suivez-moi jeune homme" dont elle l’agrémentait. »

bis repetita placent

se dit d'une chose qui, plus elle est répétée, plus elle plaît (aphorisme tiré de "l’Art poétique" d’Horace). « Encore une fois, j'ai dû leur répéter les instructions, bis repetita placent ! »

indolence

disposition à se donner le moins de peine possible, à agir avec lenteur et mollesse (=nonchalance). « Le ciel trop doux, le soleil trop resplendissant, l'air où traînait comme un souffle de langueur, qui invitait à l'indolence et à la volupté très lente. » « Son indolence naturelle l'incitait à laisser les choses en l'état, à se contenter de ce qu'il avait. »
état d'une âme qui s'est mise au-dessus des passions (=ataraxie, insensibilité, impassibilité). « L'indolence des stoïciens est difficile à concevoir. »
absence de passion, de sensibilité morale (=indifférence). « Il les regardait se chamailler de loin, avec un air de voluptueuse indolence. »
méd.: fait de ne pas provoquer de douleur. Indolence d'une tumeur.

reductio ad Hitlerum

critique facile basée sur l'association à Adolf Hitler. Ex: « Hitler était végétarien, donc le régime végétarien est condamnable. » « Faute d'arguments valables, ils recourent à la reductio ad hitlerum. » « La reductio ad Hitlerum ou sa variante française non moins affligeante : la "reductio ad lepenum". »

Pandémonium

capitale imaginaire des enfers où les esprits démoniaques se rassemblent autour de Satan. « Ma mère, elle, me voit déjà sur la grand'route du Pandémonium et croit que je veux pervertir mes soeurs. »
p.anal.: lieu où règnent la corruption, le désordre, l'agitation, la souffrance. « Dans ces prisons, sombres pandémoniums où un prévenu peut entrer pur, mais d'où il sort presque toujours corrompu. » « Oh! ce Paris, ce pandémonium, cet enfer! »
pandémoniaque = qui est propre au Pandémonium; qui est digne d'un pandémonium. « Le capharnaüm pandémoniaque de la solitude. »

quenouille

quenouille tige de bois munie d'une tête renflée ou fourchue, souvent décorée, utilisée autrefois pour maintenir le textile à filer. « Des vieilles filaient le chanvre, tirant le fil de quenouilles chargées d'étoupe. »
p. métaph. « Dans les tours, des hommes cachés jusqu'aux épaules promenaient, au bord des grands arcs tendus, des quenouilles en fer garnies d'étoupe allumées. »
poteau, colonne qui porte un ciel de lit. Lit à quenouilles. « Dans l'ancien temps, il y avait au-dessus du lit, un dais carré de planches porté par quatre quenouilles, et, tout autour, s'accrochaient des rideaux jaunes à bordure verte. »
en quenouille : en forme de quenouille, qui a reçu cette forme. « En hiver, on ramasse la feuille et on émonde les chênes en quenouille. »

quenouillé : qui est pourvu d'une quenouille, d'une touffe de matière textile. « Un piquet quenouillé de ses dix mètres de cordelette. »
quenouillée : qté de matière textile garnissant une quenouille. P. métaph.: « Un visage menu que des cheveux semblables à une quenouillée d'or couronnaient d'un édifice brillant. » « Trois arbres enchevêtrés ressemblaient à des araignées, avec leurs bras cassés chargés de quenouillées grises. »

tomber en quenouille : passer aux mains des femmes. « Tous les hommes de sa famille avaient été tués, la terre était tombée en quenouille. » « C'est la République tombée en quenouille. »
p. ext.: aller à l'abandon; tomber dans l'oubli, en désuétude. « Un privilège qu'il semblait laisser tomber en quenouille. »

mordoré

mordoré qui est d'un brun chaud à reflets dorés. Cuir, drap mordoré; feuillage mordoré; frondaisons, montagnes mordorées ; Roux, vert mordoré ; teinte mordorée ; un automne mordoré. « Les feuilles des arbres versaient leurs larmes vertes et mordorées. »
p ext: qui a des reflets brun rouge. « Les flaques mordorées des rues goudronnées. » [couleur]

chanterelle

chanterelle première corde, la plus fine et la plus aiguë dans un instrument à manche. La chanterelle d'une guitare, d'un luth, d'un violon. « Dans le fond, un violon accordait sa chanterelle, qui jetait de petits cris plaintifs. »
voix de chanterelle : voix très haute.
fig. appuyer sur la chanterelle : insister vivement sur un point sensible ou important pour convaincre quelqu'un. « Sans vouloir trop appuyer sur la chanterelle, j'ajouterais que... »
fig. et fam. : « ne haussez pas tant la chanterelle ; je vous ferai baisser la chanterelle » => ne le prenez pas si haut, je vous ferai baisser le ton, je vous rabattrai le caquet.

margelle

margelle pierre ou assise de pierre formant le rebord d'un puits, d'une fontaine, d'une piscine. Margelle de pierre; margelle usée. « Assis sur la margelle de la fontaine. » « La margelle est la bordure qui entoure le bassin. Légèrement surélevée, elle protège les rebords de la piscine. »
p. ext.: petite marge; bordure plus ou moins saillante de qqch. Margelle d'une fenêtre.
en margelle : en saillie, à la manière d'une margelle. « Sa singulière lèvre en margelle dépasse un peu, rouge, sa moustache qui rejoint sa barbe. »

gueuse

lingot de fonte de première fusion, utilisé comme lest dans les navires ou comme contrepoids sur des appareils de levage. Lourdes gueuses de fonte. « Les lourds espars, quelques tonnes de gueuses qui formaient le lest, furent reportés à l'arrière du brick, pour faciliter de leur poids le dégagement de l'étrave. »
p. méton.: moule servant à couler cette fonte.
spéc.: masse de métal utilisée dans les sports pour les exercices de force.

indienne

indienneétoffe de coton peinte ou imprimée, fabriquée primitivement en Inde, puis imitée par les manufacturiers européens. La couleur rouge y est prédominante, en raison de l'utilisation de teinture à base de racines de garance. Robe, rideaux d'indienne. « Les soieries de Lyon, les calicots d'Alsace, les indiennes de Rouen... »
indiennerie = fabrique d'indiennes. « Le chiffre d'affaires des indienneries mulhousiennes. »
indienneur: ouvrier travaillant à la fabrication des indiennes et, p. ext., à l'impression des tissus de coton. 222

colorature

coloratureEn musique classique, une coloratura, ou colorature (de l'allemand "Koloratur", "vocalise") est une voix virtuose apte à réaliser de périlleuses vocalises au sein d'un répertoire richement orné : trilles, arpèges, notes piquées, etc.
Depuis la disparition des castrats, les coloratures sont exclusivement des voix féminines (soprano et mezzo-soprano).
partitions de coloratures : la Reine de la Nuit, dans La Flûte enchantée de Mozart ; Rosina, dans Le Barbier de Séville de Rossini.

veule

qui manque de force, d'énergie (physique ou morale); qui n'a aucune volonté (=amorphe, apathique, faible, mou). « Elles s'abattaient fourbues et veules sur les divans. » « Comment je l'explique, sa désertion? Mais parce que c'est le type le plus lâche, le plus veule qu'on puisse imaginer! » « Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule! »

tarentule

tarentule fig.: être mordu/piqué de la tarentule = être saisi par une grande excitation; éprouver un engouement, une passion irrépressible. « Gayet, piqué depuis peu de tarentule politique, venait de se porter candidat aux élections sénatoriales. » « lorsque Fritz Mannheimer fut piqué par la tarentule de la collection, il ne faisait que suivre une mode. »
engouement, passion soudaine irrépressible. « On croirait vraiment que la tarentule de marier est donnée aux gens par le génie de l'espèce, comme il leur donne la tarentule de s'accoupler. »

pilori

piloripoteau ou appareil tournant sur un pilier situé sur une place publique, auquel on attachait un condamné, avec un carcan au cou, pour l'exposer aux regards de la foule et marquer ainsi son infamie. Roue du pilori; monter au pilori; attaché au pilori.
fig.: mettre, clouer au pilori : signaler à l'indignation publique, au mépris (= vouer aux gémonies). « L'occident peut-il se permettre de clouer la Chine au pilori ? »

pilorier : faire subir le supplice du pilori ; fig.: diffamer qqn, manifester son infamie. « Il a été pilorié dans plusieurs écrits publics. »

holisme

doctrine ou point de vue qui consiste à considérer les phénomènes comme des totalités.
holistique : qui relève de l'holisme, qui s'intéresse à son objet comme constituant un tout. Théorie holistique, approche holistique d'un phénomène.

s'ingénier

faire preuve d'ingéniosité; se donner du mal pour parvenir au but recherché. « Bref, petit à petit, en s'ingéniant, en étendant ses travaux et son commerce, il s'est trouvé dans l'aisance. Inutile de chercher, de s'appliquer, de s'ingénier... »
p. métaph.: « le pollen, pour pénétrer dans l'ovule, s'ingénie comme s'il savait les lois du vide. »
s'ingénier à, de = s'évertuer. « Chaque beauté, chaque chose réussie, l'homme s'ingénie à la gâcher, même quand elle est sa création. »

cinétose

mal des transports. « La cinétose est un trouble qui se manifeste dans une situation de discordance entre la perception visuelle et le système vestibulaire. Selon la cause, on peut aussi l'appeler mal de voiture, mal de l'air ou mal de mer. »

chamade

du piémontais "ciamada" (clameur, appel) : sonnerie de trompette ou appel de tambour émis par des assiégés et signalant à l'ennemi leur intention de parlementer. Sonner, battre la chamade.
p. métaph. [le suj. désigne le coeur] battre à un rythme accéléré sous le coup d'une émotion. Coeur battant la chamade ; coeur chamadant. « Grande chamade sous les côtes du jeune homme! »

phylactère

phylactère (du grec phulactérion, amulette) morceau de parchemin portant un passage de l'"écriture", ou une petite boîte cubique enfermant des bandes de parchemin ou de vélin sur lesquelles sont inscrits des versets de la Bible, que les Juifs s'attachent au bras gauche (lié au coeur) et sur le front (lié à l'esprit), pendant la prière du matin.
dans l'art chrétien médiéval, moyen graphique semblable à une petite banderole, sur laquelle se déploient les paroles prononcées par le personnage que l'on représente.
p. ext.: syn. de bulle dans une bande dessinée. « Un phylactère typique de la bande dessinée, de forme ovale avec une pointe. »

charmille

charmille pépinière de petits charmes.
charmes plantés et taillés pour former une allée, une haie, des palissades, des berceaux, des tonnelles de verdure. Charmille à la française (ex: Versailles); allée, labyrinthe, rideau de charmille; émonder la charmille. « Une magnifique allée en berceau, fermée sur les côtés par des charmilles taillées en portiques »
p. ext. [en parlant d'autres arbres ou arbustes] « La place plantée de tilleuls taillés en charmilles. »
berceau de verdure ou de fleurs. « Sous une charmille de roses, de liserons, d'acacias et d'orangers. »
Haut de page