Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

chahada

profession de foi musulmane ("témoignage" ou "attestation" en arabe).
Très brève, elle se limite à ces quelques mots : « Je témoigne qu’il n’y a de vraie divinité que Dieu et que Mohamed est son messager. »

promission

promesse. « En ce temps-là j'étais crédule, un mot m'était promission. »
terre de promission = terre promise. « Le Messie est né parmi les hommes et il nous rétablira dans la terre de promission. »
p. anal.: pays abondant et fertile; endroit rêvé. « Ces plateaux: terre de promission pour le blé qui, grâce à la profondeur de ses racines, n'a pas besoin d'être constamment humecté. »

punchline

terme utilisé par les rappeurs pour désigner une succession d'assonances et d'allitérations, formant une phrase au contenu cinglant. La punchline est souvent utilisée pour mettre en valeur la personne qui l'emploie.

baculum

baculumos pénien, présent dans le pénis de la plupart des mammifères à l'exception des humains, équidés, lagomorphes, marsupiaux. « Le baculum, "bâton" en latin, est un os long et légèrement courbé, dont le but est de faciliter l'accouplement. »

coquecigrue

coquecigrue(fém.) oiseau imaginaire, fabuleux.
À la venue des coquecigrues = jamais (=à la Saint Glin-glin).
fig.: fantasme, illusion. « S'arracher aux coquecigrues d'un demi-sommeil. »
regarder voler des coquecigrues = se faire des illusions, s'occuper de choses chimériques.
baliverne, sornette, sottise. Conter, débiter des coquecigrues; se payer de coquecigrues. « Les coquecigrues d'un prêtre naïf. Un inventeur de coquecigrues entouré de gobe-mouches. »
p. méton.: personne qui raconte des sottises, imbécile, ridicule. « Parler, raisonner comme une coquecigrue. Une histoire coquecigrue. »

marâtre

femme du père, par rapport aux enfants nés d'un précédent mariage.
péj.: femme qui maltraite les enfants que son mari a eus d'un mariage précédent. « La marâtre jalouse dit qu'on caresse trop ces étrangers aux dépens de ses propres fils. »
p. ext.: mère cruelle qui maltraite ses enfants. « La bonne mère devint une marâtre, elle morigéna ce pauvre enfant, elle le tracassa. »
p. anal.: désigne une pers., une collectivité ou une force naturelle, qui ne remplit pas la mission de protection qu'on lui prête et qui se montre cruelle et injuste. « Notre république traite en marâtre le professorat et lui pleure les vivres. »
adj. fém.: qui agit en marâtre, qui est cruelle et injuste. « Partout chez les femmes sous un émail de candeur, un argile vil et grossier : jeune, des maîtresses décevantes, infidèles, sordides; vieux, des épouses adultères et marâtres. »
p. anal.: fortune, société marâtre. « Moi, jeté au dernier rang par une providence marâtre, moi à qui elle a donné un coeur noble et pas mille francs de rente, c'est-à-dire pas de pain. »

clabauder

pour un chien: aboyer fort ou en dehors des voies, mal à propos. « Je m'en suis allé pendant que les chiens, sur mes pas, recommençaient de clabauder. »
crier à tort et à travers. « Quand un outsider est demandé, les parieurs clabaudent, ils crient comme si on les écorchait. »
critiquer injustement une personne, médire. Clabauder sur, contre, qqc. ou qqn. « La nouvelle qui fit le plus clabauder le salon jaune, fut celle de la démission du sous-préfet. » « Le pays se vengeait en clabaudant sur le couple. »
faire savoir quelque chose de manière bruyante et peu discrète. « S'il apprend que Costals s'est marié, il clabaudera partout l'histoire de la lettre-parachute. »

ergastule

ergastule antiq. rom.: cachot, prison souterraine. « Une plainte montait du fond des ergastules. » « César laissa Vercingétorix croupir dans un ergastule avant de lui donner la mort par strangulation. »
p. ext.: prison, cellule où les conditions de vie sont particulièrement éprouvantes. « Le peu d'air corrompu qui emplissait le couloir pénétrait à grand peine dans ces ergastules infects »

impavide

qui n'éprouve ou ne laisse paraître aucune peur; qui semble indifférent (=calme, impassible, imperturbable). Héros impavide.
p. méton.: qui traduit l'absence de peur, l'indifférence. « Et l'hôte de répondre avec sa politesse impavide : − Je suis enchanté de te voir. »

jaboter

[oiseau] pousser des cris en secouant le jabot. Entendez-vous jaboter ces perruches?
[pers] bavarder sans arrêt de façon plus ou moins futile ou oiseuse (=babiller, jaser, cancaner). « Ils avaient jacassé ensemble près d'une heure, et je me demandais de quoi ils pouvaient jaboter si longtemps. Une conversation jabotante et pailletée abbés et philosophes à la mode. J'entends en ce moment jaboter dans la chambre voisine de la mienne une petite fille de ton âge qui me fait songer à toi, chère enfant. »

régalien

régalien qui appartient à la royauté, au roi, ce qui lui est propre, qui le concerne. « La Maison régalienne désigne la famille descendante d'un roi. »
p. ext.: du ressort exclusif de l'État ou de son représentant suprême. Droits, pouvoirs régaliens ; fonctions régaliennes. « En France, les ministères régaliens sont la Défense, les Affaires étrangères, la Justice, les Finances et l'Intérieur. » « Le droit de grâce du président de la République est un droit régalien. »

stellé

stellé qui est semé, parsemé d'étoiles (=constellé, étoilé). « Dans les nuits toujours stellées, les bouches toujours mêlées se baisent éperdument. »
p. anal.: qui est orné d'objets brillants. Manteau stellé.
stellé de = orné de. « Les sables stellés de lagunes d'opales. »
en forme d'étoile. « Les réseaux de chemins se classent en deux types, les quadrillés et les stellés. »

toute honte bue

sans aucune honte ni crainte du déshonneur. « Aux premières difficultés de son parti, toute honte bue, il changea de bord. »
avoir toute honte bue → « Ils devraient mourir de honte s’ils n’avaient pas toute honte bue. »

exorde

(masc.) première partie d'un discours. Exorde d'une harangue, d'un plaidoyer. Exorde pompeux, solennel, véhément.
p. ext.: entrée en matière, introduction (à un entretien, à un écrit, à une composition musicale, etc.) Exorde d'un livre, d'un poème. « Foin des exordes, veuillez me parler de vous. »
fig.: commencement d'une chose. « Cette conception, qui fut comme l'exorde du monde. »

aubier, aubour

partie tendre du bois, blanchâtre ("albus" = blanc en latin), qui se forme chaque année sous l'écorce autour du cœur de l'arbre. « L'aubier est trop tendre pour être utilisé en menuiserie, on lui préfère le duramen, la partie interne du bois. »
p. métaph. Toute matière vivante, tendre et fragile. « Cette part de moi que je veux oublier, pourrie jusqu'au cœur de l'aubier. »

bourbillon

petit amas de boue. « Ils se vautraient tout nus dans les bourbillons du patio, et faillirent se noyer, un après-midi, en faisant l'amour dans le bassin. »
pointe blanchâtre de pus au centre d’un furoncle, dont l’élimination précède la guérison de celui-ci. « On trouve deux types de furoncles : l'un comporte un bourbillon, l'autre pas. »

cenelle

cenellebaie rouge vif, fruit du houx et de l'aubépine. « Un gros buisson couvert de cenelles. »

draisienne

véhicule à deux roues alignées que l'on fait avancer en poussant sur le sol avec ses pieds.

tristimanie

vx.: mélancolie profonde et durable (= lypémanie, catatonie, psycho-névrose obsessionnelle). « Tombée dans la tristimanie depuis sa séparation. »

opération Overlord

nom de code de la Bataille de Normandie, qui commença par le débarquement des troupes alliées sur les côtes normandes le 6 juin 1944 (surnommé le "Jour J") pour s'achever en août 1944, avec la Libération de Paris de l'occupation allemande.
l'opération Overlord est le débarquement le plus important de l'histoire, avec trois millions de soldats débarqués.

Bataille d'Hernani

célèbre querelle entre classiques et romantiques, qui eut lieu en 1830 à la Comédie-Française, à l'occasion de la première représentation de Hernani, drame romantique de Victor Hugo.
Face aux tenants du théâtre traditionnel, Victor Hugo reçoit entre autres le soutien de Théophile Gautier, Honoré de Balzac et Gérard de Nerval.

Chimène

« avec les yeux de Chimène » : porter sur quelqu'un un regard amoureux, avoir une passion secrète.
dans la pièce de Corneille, le Cid, Chimène dut, malgré son amour, condamner son amant Rodrigue l'assassin de son père.

récliné

[botanique] dont l'extrémité pointe vers le sol. Feuilles réclinées.

camerlingue

cardinal de curie assurant l'administration temporelle de l'Église pendant la vacance du siège pontifical. « Le camerlingue est le chef du gouvernement pendant l'espace de temps qui s'écoule entre la mort du pape et la réunion des cardinaux. »

écueil

rocher marin
obstacle : « franchir l'écueil du vote ; un écueil imprévisible. »

chafouin

personne petite, fluette et à la mine sournoise, comme une fouine. Un petit chafouin; une mine de chafouin. « Le Censeur, le chafouin, la face subitement maigrie et jaunie, les yeux fureteurs, enregistrait les délits, pointait les coupables. »
[visage] sournois, rusé. Un air chafouin; une figure, une mine chafouine.
chafouinerie = sournoiserie. « Chez un novice bénédictin, aucune trace de chafouinerie, de bigoterie, de pharisaïsme, de componction. »

peccadille

péché véniel, sans gravité. S'accuser d'une peccadille.
par ext.: faute légère (= erreur, manquement, légèreté, bavure). Légère, simple peccadille; peccadille de jeunesse; se reprocher une peccadille; être puni pour une peccadille. « Pour cette peccadille, le malheureux fut condamné à deux ans de prison. »

arpent

ancienne mesure de surface, variant suivant les localités. Un arpent de terre labourable, de forêt, de vigne, de prés. « Un minuscule terrain de quelques arpents, clos par une simple haie d'épines. »
fig.: « son mutisme agrandit encore de quelques arpents nébuleux le mystère qui entoure cette affaire. »
avoir le nez, le visage "d'un arpent" = avoir le nez, le visage très long.
« quelques arpents de neige » : Voltaire désignait ainsi le Canada, en raison de sa valeur économique quasi nulle à ses yeux (le Canada était au 18ème siècle, une colonie française, la "Nouvelle-France"). Cette expression reste régulièment employée par les Canadiens.

vernaculaire

propre à un pays, à ses habitants (=indigène, autochtone, domestique). Ex: coutumes vernaculaires ; constructions vernaculaires.
langue vernaculaire (p. oppos. à langue véhiculaire) = langue communément parlée dans les limites d'une communauté.
(sc. nat.) nom vernaculaire = nom vulgaire d'animal ou de végétal (par opposition aux noms scientifiques).

commensal

commensal[du lat. cum, avec, et mensa, table] pers. qui mange à la même table qu'une autre ; compagnon de table ; hôte.
être commensal d'une maison : y être attaché, y manger habituellement. Commensal de la maison du roi.
p anal.: animal qui se nourrit des débris de repas ou des parasites d'un autre (cf. commensalisme). « Les pique-boeufs sont commensaux des herbivores sauvages : ils se nourrissent des tiques dont ils débarrassent leurs hôtes. » « Les cafards vivent la nuit, comme beaucoup d'espèces commensales de l'homme. »
p anal. animal domestique nourri par l'homme. « Chiens et chats sont des commensaux de l'homme. »

tréfiler

étirer à froid certains métaux pour les transformer en fil à la suite de passages successifs au travers des trous de différentes filières. Tréfiler du fer, du laiton.
p. métaph., empl. pronom : « tandis qu'elle essayait de réagir contre le découragement, elle entrait dans le laminoir de la vie purgative, et s'y tréfilait. »

poterne

poternepetite porte intégrée aux murailles d'une fortification, permettant aux occupants de sortir ou rentrer à l’insu de l’assiégeant. « Une poterne basse à voussure de brique. »

lansquenet

lansquenetmercenaire des armées de Charles Quint (Saint-Empire romain germanique) reconnaissable à son chapeau à plume, sa hallebarde et sa braguette proéminente en forme de phallus en érection,
Les lansquenets furent notamment appelés à la rescousse lors du siège de Vienne par Soliman II le Magnifique en 1529. Impécunieux, ils semèrent la terreur chez les paysans.

contremarque

billet remis à un spectateur qui quitte momentanément un lieu de spectacle, afin qu'il ait la faculté de réoccuper sa place. « Il présenta sa contre-marque au contrôleur, d'une main qui ne tremblait pas, puis reparut à côté de son voisin, au parterre. »

chantre

celui qui chante lors des offices religieux.
celui qui célèbre un héros, un grand fait, etc. « Le rossignol est le chantre du printemps. »

fourgue

receleur, fourgueur (=qui traffique des biens volés).

omerta

loi du silence imposée par la mafia (en partic.: interdiction de collaborer avec la police). « Il est temps de faire la lumière et briser l'omerta entretenue autour de cette affaire. »

malthusianisme

restriction volontaire de la procréation.
ralentissement volontaire de la production, de l'expansion économique.

équanimité

égalité d'humeur. « Une patiente équanimité de vieillard. Il m'a semblé peu doué pour l'équanimité si nécessaire à l'homme d'état. »

panoptique

panoptiquequi est aménagé de telle sorte que d'un point de l'édifice on puisse en voir tout l'intérieur. Ex: Prison, système panoptique.

chemin de Damas

[p. allus. à la conversion de Paul de Tarse après l'apparition du Christ sur le chemin de Damas]
conversion au christianisme.
p ext.: changement brusque d’opinion ; révélation. « Ce fut son chemin de Damas. »
trouver son chemin de Damas : trouver sa voie ; renoncer à ses anciennes idées pour de nouvelles que l'on va défendre passionnément. « Il a trouvé son chemin de Damas au milieu de sa vie, en découvrant le monde rural. »

ouvroir

lieu où l'on se rassemble, dans une communauté de femmes ou dans un couvent, notamment pour effectuer des travaux d'aiguille. « Dans les ouvroirs domestiques se confectionnent beaucoup des vêtements nécessaires aux personnes de la maison. »
atelier où des personnes bénévoles effectuent des travaux d'aiguille pour des ornements d'église ou au profit d'une oeuvre de bienfaisance, d'un hôpital ou de nécessiteux. « Beaucoup de personnes qui s'occupent d'oeuvres sociales travaillent dans des bureaux ou tricotent dans des ouvroirs. »
ensemble des femmes travaillant dans un ouvroir. « Elle amusait l'ouvroir avec ses anecdotes. »
p.plaisant.: Ouvroir de Littérature Potentielle (oulipo) = petit groupe de recherches de littérature expérimentale constitué en 1960 autour de François Le Lionnais et de Raymond Queneau.

caudataire

caudataire qui porte la queue de la robe ou du manteau d'un grand personnage (cardinal, roi, reine, etc.) lors des cérémonies (=porte-queue). Gentilhomme caudataire. « Les cardinaux s'avancent, deux caudataires portent leur queue violette. »
p. métaph.: courtisan servile. « Le ministre et son cortège de caudataires. » « Il faut empêcher la France de devenir une seconde Autriche, une caudataire de l'Allemagne. »

incunable

incunable livre qui date des premiers temps de l'imprimerie (avant 1500). Édition, ouvrage incunable. Collection d'incunables.
p. ext. (lithographie, photographie, copie de film) rare ou datant des premières réalisations de cette technique. Lithographie incunable. « Les "incunables", les copies rares, c'est-à-dire des films qu'on n'a pas vus depuis très longtemps ou que parfois on n'a jamais vus. »

lulibérine

hormone produite dans l'hypothalamus, responsable de l'appétit sexuel. « Caresses, baisers, mots doux... C'est à la lulibérine, l’hormone du désir, d’entrer en scène. »

seriner

seriner seriner un oiseau : instruire un oiseau chanteur au moyen d'une serinette (petit orgue à manivelle pour apprendre à chanter aux oiseaux).
sens figuré : répéter continuellement une chose à qqn. « Ne nous serine pas avec tes questions. » « Le poste de radio , après avoir seriné en sourdine des mélodies sentimentales, annonça que la peste avait fait cent trente victimes. »

tiers-lieu

lieu de rencontre, distinct de la maison et du travail, autour d'un projet commun (garage, potager participatif, hackerspace, etc.) « Les tiers-lieux proposent un mélange d’usages au sein d’un même espace, avec un objectif partagé. Ils sont un excellent moyen de créer du lien. » « Un tiers-lieu c'est 3 choses : les gens, l'endroit, l'action. »

coralligène

coralligène qui produit la substance calcaire du corail ou qui doit son existence à une production corallienne. Îles coralligènes.
écosystème sous-marin caractérisé par l'abondance d'algues calcaires, dites algues coralligènes, capables de construire, par accumulation de dépôts, des massifs comparables aux massifs coralliens. « Le coralligène est l’écosystème majeur de Méditerranée au-delà de 30-40 m de profondeur. » « Les récifs coralligènes, un habitat sous-marin riche en biodiversité mais vulnérable. »

aduste

vx.: se disait autrefois du sang et des humeurs du corps humain « brûlés » par la chaleur ou la soif. Sang, humeurs aduste(s).
p. ext.: desséché ou assoiffé : « Les abeilles, adustes de tempérament, doivent se désaltérer souvent. »
p. anal.: hâlé par le soleil et le vent. « De son visage aduste, embroussaillé d'une barbe noire et crasseuse, ressortaient deux yeux ronds et luisants comme ceux d'une vipère. »

abside

abside extrémité du chœur d'une église, de forme semi-circulaire ou polygonale. « La nef comporte trois travées et se termine par une abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four. »
polygone de toile destiné à prolonger et à agrandir une tente. « Les chaussures sous l'abside signalent la présence des campeurs. »
Haut de page