Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

Des mots choisis, définis et illustrés avec soin, qui seront du plus bel effet dans votre prochain roman, ou votre prochain twitt.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2490 mots)

hyalin

hyalin



qui a la transparence du verre. « Ici, l'air possède une transparence hyaline; l'atmosphère vibre, cassante, vitrifiée. »

hiémal

hiémal



littér. ou poét. [à propos de la végétation, de la nature...] qui appartient à l'hiver, qui se produit en hiver. (=hivernal). Vent hiémal; travaux hiémaux. « Les flocons tombent dru, le paysage est hiémal. » « L'eau restait fraîche toujours ainsi que les eaux hiémales. » « La vie hiémale des abeilles est alentie mais non pas arrêtée. » « Elle s'éveillait d'un long sommeil hiémal. »
montagne hiémale : montagne couverte de neige éternelle.

chilienne

chilienne



chaise longue en bois et toile, sans accoudoirs. « Ils profitent du soleil, allongés dans l'herbe ou sur des chiliennes. »
La chilienne se distingue du transat par l'inclinaison moindre du dossier et l'absence de support pour les jambes.

mélopée



chant monotone et triste. « Ignorant la clameur de la foule, ils chantent une mélopée cadencée, un chant de gouffre, un chant de bagne. » « À la tombée du jour, les oiseaux chantaient leur mélopée. »

nivéal

nivéal



qui fleurit en hiver ou qui se trouve dans la neige.
qui évoque la neige. « L'essaim de papillons blancs, d'abord nombreux et nivéal, puis rare et contaminé de poussières. »
nivéen : qui évoque la neige par sa blancheur. « La masse nivéenne du brouillard qui avance. » [couleur]

smaragdin

smaragdin



qui est d'un vert émeraude. Pierre smaragdine. « L'antique table smaragdine avec ses colonnes de marbre vert. »
fig., littér.: qui se distingue par un éclat singulier. « Ce qui fait la splendeur smaragdine de ces poèmes, leur perfection et leur attirance de gemmes, c'est qu'ils sont polis et brillants et pourtant sans fond. »

poudre de succession

poudre de succession



nom donné au 17e siècle à l'arsenic, suite à de nombreux cas d'empoisonnement dans des affaires d'héritage. « Mon docteur, capable de poudre de succession s'il devait hériter, mais d'un savoir cosmétique merveilleux! » « Catherine Deshayes, épouse Monvoisin et surnommée "La Voisin", célèbre empoisonneuse qui donna à l'arsenic son nom de "poudre de succession". »

nitescence

nitescence



lueur, éclat. « Elle irradiait une sorte de nitescence langoureuse qui faisait tourner les têtes. » « La nitescence que donnent au teint l'air pur des montagnes et le reflet des neiges... »

nitescent : lumineux, éclatant. « La beauté nitescente de Calixte, marchant dans l'éclat solaire d'un jour d'été. »

petrichor

petrichor



odeur particulière, habituellement agréable, que prend la terre après la pluie. « L’odeur de la terre après la pluie, on appelle ça le petrichor. Mais la ville mouillée, je crois que ça n’a pas de nom... »

flavescent

flavescent



d'une couleur qui tire sur le blond, sur le jaune d'or. « Ses cheveux étaient dorés, flavescents par mèches et flamboyants par touffes. » [couleur]

gaudriole



propos gai et licencieux (= grivoiserie, gauloiserie, polissonnerie). Dire, chanter, débiter des gaudrioles. « On a été sage ce soir, très sage! Pas une gaudriole, pas un mot pour rire! » « Un peu ivre, il leur lançait des gaudrioles. »

immarcescible

immarcescible



qui ne peut se flétrir, impérissable. « Un souvenir immarcescible : un de ces souvenirs si solides, si présents qu'on a pour ainsi dire jamais besoin d'y penser. »

obombrer

obombrer



couvrir d'une ombre. « Quelques poils commençaient à obombrer les commissures de ses lèvres. »
couvrir (d'une ombre) pour protéger; protéger. « Les anges l'obombraient de leurs ailes. » « Des passants noirs, obombrés de parapluies difformes, s'entrecroisaient. »
fig.: cacher, recouvrir, dissimuler. « L'œuvre de Voltaire, remplie d'idées subversives derrière le voile de conformisme qui les obombre. »
assombrir, rendre terne, triste. « Mon esprit subtilement actif, que n'obombre aucune inquiétude. »

obombré => « toujours, elle apparaissait lointaine, minuscule, obombrée, comme exilée de son propre drame. »

gourmer

gourmer



brider un cheval en lui mettant la gourmette. « Il faut gourmer ce cheval plus court. »
p. métaph.: « Lorsque les auteurs cesseront de gourmer leur fantaisie, ils nous donneront une très bonne pièce qui ne rougira pas d'être comique. »
se gourmer (fig.) : affecter un air, un maintien raide et compassé. « Il se raidit, il se gourme, il se fait solennel . »

gourmé : qui offre une apparence raide, compassée, sans naturel. Air, maintien gourmé; attitude, figure gourmée; gestes gourmés. « Ce petit magistrat, si gourmé, si solennel, qui s'imagine que l'homme est sur la terre en visite de cérémonie. » « Ces vers râpeux et gourmés, cet indigent vocabulaire aux teintes insonores et plates, le suppliciaient. » « Malgré le gourmé, la gravité des têtes, on eût dit de grands écoliers, ridés et grisonnants. »

faux-fuyant



vx.: sentier dans un bois pour les gens à pied ; chemin par où l'on peut fuir sans être vu. « Qu'il était beau ce parc! Les anciens eussent dit que la chaste Diane Aimait à parcourir ses sombres faux-fuyants. »
fig.: moyen détourné par lequel on se tire d'une situation embarrassante, on évite de s'engager (=échappatoire, excuse, prétexte). « Je voudrais bien trouver un biais, une espèce de subterfuge, une manière de faux-fuyant pour ne pas me brouiller avec lui. » « Cette fois il se voyait pris : elle était trop fine et trop décidée à savoir; aucun faux-fuyant ne le tirerait plus de ce mauvais pas. »

vespéral

vespéral



du soir. Lumière, ombre, brise vespérale. Oraison vespérale. « Les ardoises des toits luisent dans la lumière vespérale. » « Le journal télévisé du soir, notre cérémonial vespéral national. »

alliciant



séducteur, attirant. « Mer! tu tends à tes amants comme appâts tes seins alliciants, tes lèvres entrouvertes. » « Que d'aventures alliciantes pour un jeune écrivain, ou un jeune peintre... » « Il vit des femmes qui lui parurent alliciantes. »

incoercible



qu'on ne peut retenir, contenir. Frisson, haine incoercible ; vomissements, bâillements incoercibles.
fig.: « Un mouvement d'incoercible fureur. » « L'élan incoercible des végétaux vers la clarté. » « Une petite fille de quatre ans assurée dans sa puissance et dans sa séduction, et à peu près incoercible. »

contadin

contadin



caractéristique du paysan. « Le superbe paysan, la veste contadine sur l'épaule. »
habitant de la campagne, paysan. « Tandis que j'étais l'objet des agaceries d'une contadine; remarquez que je dis contadine pour ne pas dire paysanne. »

céladon

céladon



fam. et iron. [p. réf. à Céladon, berger, personnage de l'Astrée] amoureux fidèle, sentimental et généralement platonique. « Le roi fait figure d'un céladon. » « Lettre qu'il trouva plus céladon encore et plus plate que la précédente. »
p. méton. [en réf. avec la couleur du costume de Céladon] couleur vert tendre, pâle et bleuté. Bleu, vert céladon.
porcelaine recouverte d'émail craquelé, généralement de couleur vert tendre. Objet en céladon. Des céladons chinois.
céladonique : qui dénote la fadeur, la langueur et la mièvrerie propre au céladon. « Ces lettres céladoniques écrites à l'adolescence... »

cépée

cépée



touffe de jeunes tiges sortant de la souche d'un arbre coupé. « Un taillis se développe à partir d'une souche, par un ensemble de tiges que l'on nomme cépée. » « On entendait le bruit de ses brodequins qui heurtaient les cépées et brisaient les ronces. »
bois d'un an ou deux : « à travers les fourrés, les ronciers, les cépées... »

amphigouri



texte ou discours obscur, embrouillé, peu intelligible. « Je n'ai rien compris à ce discours. C'est un amphigouri d'un bout à l'autre. »

perclus

perclus



impotent, paralysé. « Il demeure à peu près perclus de tout un côté. » « Il était presque perclus de goutte. » « Vieille et percluse au point de ne marcher qu'avec deux cannes. » « C'était un perclus, à la fois boiteux et manchot. »
qui ne sert plus, hors d'usage. « Les clochers de la région sont morts et ses moulins perclus. »
qui est (partiellement) paralysé par l'effet d'une cause passagère. Perclus de fatigue, de froid, de douleur, de stupéfaction, d'ennui, de timidité, etc.

alanguir



mettre dans un état de langueur, d'abattement, de mollesse. « Cette chaleur lourde m'alanguit. »
p ext., litt.: rendre langoureux, emplir d'une langueur douce et tendre. « Cette senteur douce nous imprègne, nous enivre, nous alanguit, nous verse une torpeur somnolente et rêvante. »
devenir languissant, perdre sa vigueur. « Ma circulation s'alanguit jusqu'à faire hésiter ma vie. »
p ext., litt.: se laisser envahir par une langueur tendre, s'abandonner. « Son visage martial dont l'expression s'alanguissait lorsqu'il posait les yeux sur elle. »

parfiler

parfiler



défaire fil à fil un tissu précieux pour en récupérer l'or ou l'argent qui recouvre les fils (=effiler). « Le duc tuait le temps à parfiler du galon d'or. » « Nos mères de leurs doigts oisifs s'amusaient à parfiler, décousant broderies et galons, détachant chaque fil un par un. »
tisser une étoffe ou un galon en entremêlant des fils de matières ou de couleurs différentes. « Damas parfilé d'argent et bordé de martre. » « Les courants d'air sont si forts qu'ils ont dû faire parfiler les rideaux de fils d'acier. » « Ô femme, qui avez parfilé la soie de ma vie » « De lourds nuages que le crépuscule parfile d'or. »
pronom.: « En coulisse, où les coeurs se lient, où les histoires se parfilent. »
parfilage : action de parfiler; résultat de cette action. « J'occupais mes soirées à faire du parfilage. »

collier de misère



travail pénible qu'on ne peut interrompre que très provisoirement. « Attends-moi pour déjeuner. Je reviendrai du Ministère, libre de mon collier de misère. »

notule

notule



petite note; courte publication. « Des échanges de petits billets, de notules diplomatiques. » « Un petit libelle de format réduit qui contenait, outre des pamphlets politiques, quantité de notules sur les scandales de la saison et sur les mésaventures de personnes en vue. »
notulateur = auteur de notules. « C'étaient les petits merciers de l'histoire, des camelots, des notulateurs qui pointillaient sans donner un ensemble, comme font maintenant les peintres qui punaisent les tons. »

lénifier



du latin lenis (doux) et facere (faire) : calmer, adoucir, apaiser, soulager. « Le calme de cette thébaïde pourra détendre ses nerfs et lénifier son esprit. »

lénitif (=lénifiant) : calmant, apaisant, consolant. « Le miel est un bon lénitif pour la gorge. »
fig.: tendresse lénitive. « Cet endroit dégage une atmosphère lénitive. » « Il répétait avec une douceur lénifiante : tu as tort de t'inquiéter. »
péj.: fade, douceâtre, amollissant. Atmosphère lénifiante. « Un scénario lénifiant, ennuyeux. »

caligineux

caligineux



qui est de la nature du brouillard. Sombre, obscur. « Les brumes matinales s'effilochèrent. Le temps matineux, caligineux s'évaporait en une journée s'annonçant caniculaire. »
fig.: qui manque de clarté d'esprit : « ces fétides et caligineux administrateurs... »

ocelle

ocelle



(masc.) tache ronde dont le centre est d'une autre couleur que la circonférence, et dont sont pourvus certains animaux (ex: félins, oiseaux, papillons). « Les ocelles des plumes caudales du paon. »
littér.: tache colorée, de forme arrondie, qui se détache sur un fond d'une autre couleur. « Un ocelle ensoleillé, vert pâle, se déplace rapidement parmi le vert sombre des forêts. » « Le soir cernait de roux les ocelles de l'eau, pareilles aux taches sur le plumage des paons. »
ocellement (hapax) : « des ocellements de paon »

péronnelle



fam., péj. femme ou fille sotte et bavarde. « Eh bien ! qu'est-ce que tu fais là avec ces péronnelles ? »

callipyge

callipyge



qui a de belles fesses, harmonieusement arrondies. Femme callipyge. « Les danseurs sont sûrs d'eux-mêmes, vigoureux, callipyges. »

Vénus callipyge : type particulier de statue grecque représentant Vénus (ou Aphrodite) soulevant sa tunique pour regarder ses fesses par dessus l'épaule.

chanterelle

chanterelle



première corde, la plus fine et la plus aiguë dans un instrument à manche. La chanterelle d'une guitare, d'un luth, d'un violon. « Dans le fond, un violon accordait sa chanterelle, qui jetait de petits cris plaintifs. »
voix de chanterelle : voix très haute.
fig. appuyer sur la chanterelle : insister vivement sur un point sensible ou important pour convaincre quelqu'un. « Sans vouloir trop appuyer sur la chanterelle, j'ajouterais que... »
fig. et fam. : « ne haussez pas tant la chanterelle ; je vous ferai baisser la chanterelle » => ne le prenez pas si haut, je vous ferai baisser le ton, je vous rabattrai le caquet.

vulnéraire

vulnéraire



qui guérit les blessures, les plaies. Médicament, poudre, plante vulnéraire.
eau vulnéraire = préparation obtenue en faisant infuser des plantes vulnéraires dans de l'alcool (=eau d'arquebuse).
préparation tonique à l'usage d'un malade, d'un blessé. « Les moines composèrent des vulnéraires à base de plantes pour soigner leurs hôtes malades ou blessés. »
fam.: alcool.

flexueux

flexueux



[bot.] qui est courbé, fléchi plusieurs fois en divers sens dans sa longueur. Tige flexueuse, pédoncule flexueux (=sinueux). « Le saule, qui trouve dans l'humidité du sol de quoi alimenter son bois flexueux. »
fig., littér.: qui ondule, serpente(=sinueux, ondoyant). « La grande femme folle et vague avec son visage de fée! Plus vaine que l'eau qui fuit, plus que le Rhin flexueuse. » « Nos sentiments, même les plus indurés, sont mobiles et flexueux. »

monder



[en parlant de plantes ou de fruits] enlever les écorces, les pelures, les pépins ou les diverses impuretés ; nettoyer. Monder l'orge; amandes de cacao mal mondées.
p. anal. ou au fig.: « ce n'était plus la voix de la femme, mais une voix tenant de celle de l'enfant, adoucie, mondée. »
se monder : se purifier. « Maintenant qu'il n'avait plus à se monder, à se passer au van des confessions, il restait irrésolu. »

hapax



mot, forme dont on n'a pu relever qu'un seul exemple.
p. métaph.: « toute vraie occasion est un hapax, c'est-à-dire qu'elle ne comporte ni précédent, ni réédition, ni avant-goût ni arrière-goût; elle ne s'annonce pas par des signes précurseurs et ne connaît pas de "seconde fois". »
« Pour Michel Onfray, l'hapax existentiel est une expérience déterminante capable de pousser un homme à devenir un philosophe, c'est-à-dire l'inventeur d'un système. »

tavelé

tavelé



constellé, parsemé de petites taches (= moucheté, piqueté, tacheté). Peau, visage tavelé(e); mains tavelées; fruit tavelé; serpent tavelé. « Figurez-vous une de ces photographies jaunies, tavelées, piquées de chiures de mouches. » « Sa petite figure de rouquin, tavelée de son mûri, qui s'empourprait si facilement. »
taveler : « un long gaillard osseux, au visage étroit et hâlé que tavelaient des éphélides. » « La peau se tavelle sous le soleil. »
tavelure : apect que présente une chose, une surface tavelée; chacune des petites taches qui la parsèment (=moucheture). Tavelures de la peau. « Elle cacha sa figure dans ses deux mains. Je n'en avais jamais remarqué, comme ce jour-là, les grosses veines, les tavelures. »

drosser

drosser



pousser un navire vers un danger, une obstruction. « Un vent violent nous drosse tout droit sur la côte. » « L'embrun avait tellement drossé le trois-mâts que sa grand'vergue taillait dans l'eau. »
p. anal.: « il est venu de Pythô, le fugitif, drossé par la rafale de tous les dieux! »

agape(s)

agape(s)



dans l'Église primitive, repas fraternel à caractère liturgique que les chrétiens prenaient en commun.
repas copieux et joyeux entre amis ; festin. Somptueuses agapes ; les agapes de Noël. « Il croyait présider une de ces agapes fraternelles comme en tenaient les premiers Chrétiens. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2490 mots)