Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2750 mots)

pigeonnant

pigeonnant



se dit d'une poitrine de femme haute et ronde qui rappelle la forme d'une gorge de pigeon. « Hélas! ni le regard d'azur, ni la gorge pigeonnante de la danseuse ne parvinrent à éblouir les spectateurs. »
p. méton. [en parlant d'un soutien-gorge ou d'une robe qui rehausse la poitrine] : « elle portait une robe échancrée dans le dos et pigeonnante à souhait. » « De nouveaux soutiens-gorges pigeonnants, balconnants, obsédants. »

forfaiture



[dr. féodal] acte commis en violation du serment de foi prêté par un vassal à son suzerain et entraînant la confiscation du fief tenu par ce vassal.
crime commis par un fonctionnaire public dans l'exercice de ses fonctions (=prévarication). « Le juge qui viole le principe d'impartialité se rend coupable de forfaiture et peut être poursuivi au civil et au pénal. »
p. ext.: manquement grave à une parole donnée, à son devoir; trahison de la confiance d'autrui. « Ne pas leur venir en aide serait, de notre part, une forfaiture. » « Ai-je donc commis quelque forfaiture dont la teneur m'est inconnue ? »

melliflu

melliflu



qui a la douceur du miel. « Le son de sa voix doux et melliflu captivait. »
péj.: fade, doucereux. « D'une voix flûtée, il commence en style melliflu une homélie qui dure trois heures. »

tribade



lesbienne : « c'était une tribade, qui n'aimait des plaisirs de l'amour que ceux que lui donnait la femme. »
tribader : se livrer à l'homosexualité féminine.

assuétude

assuétude



addiction, dépendance. Assuétude à une drogue, à la course à pied, au chocolat. « Votre thérapie m'a sauvé d'une épouvantable assuétude. » « L'assuétude au jeu, la toxicomanie et l'alcoolisme augmentent l'exclusion sociale. »

halieutique

halieutique



qui concerne la pêche, notamment la pêche en mer. Activité halieutique ; traité halieutique. « Des ressources halieutiques menacées par la surpêche. »
art de la pêche, notamment de la pêche en mer. « Ingénieur agronome spécialisé dans l'halieutique. »

grenaille

grenaille



graine utilisée pour nourrir la volaille et pour les semences. Semer des grenailles. Halle aux grains et grenailles. « Je ne connais que la terre que je retourne, et, dans mon tablier noué, le ruissellement sur mes doigts de la grenaille des semences. »
matière (le plus souvent métal) réduite en petits grains. Grenaille de fer, de liège; plomb en grenailles; lester un objet avec de la grenaille. « L'arme, avec une poire à poudre, de la grenaille et des capsules dans une boîte en fer-blanc. »

palinodie



pièce de vers où l'auteur rétracte ce qu'il a exprimé précédemment.
rétractation, désaveu de ce qu'on a dit auparavant.
fig.: chanter la palinodie : « Ah! comme ils se défilaient, ergotaient, chicanaient, chantaient la palinodie, désavouaient les copains! »
au plur.: changement d'opinion et principalement d'opinion politique (=revirement, volte-face). « Les palinodies des politiciens tiennent parfois moins à un excès d'ambition qu'à un manque de mémoire. »
palinodier = tourner en palinodie. « Le mérite de la création donne le droit de retoucher son oeuvre, au besoin de la palinodier et de la renier. »

eschatologie



théol.: doctrine relative au jugement dernier et au salut de l'homme et de l'humanité. Eschatologie juive, eschatologie chrétienne ; eschatologie personnelle, eschatologie cosmique. « Un lieu considéré dans l’eschatologie islamique comme celui de la victoire finale sur les forces de Satan. »
philos.: considérations relatives à l'au-delà de la situation actuelle de l'humanité, à l'au-delà de l'histoire. Eschatologie kantienne, eschatologie marxiste, eschatologie nazie. « Selon une eschatologie New Age, décembre 2012 devait marquer la fin du monde ou un changement majeur de celui-ci. »

eschatologique : discours, vision eschatologique. « L'attente eschatologique d'un nouveau Règne. » « La dimension eschatologique du djihad au Levant. »

enrêner

enrêner



mettre les guides, les rênes à (un cheval).
fig.: contenir, retenir (qqn) dans son action (=brider.) « T'es trop faible... Mais défends-toi! Te laisse pas enrêner. »

dirimant



[droit] empêchement dirimant = empêchement absolu qui met obstacle à un mariage ou l'annule de plein droit, qu'il soit contracté de bonne ou de mauvaise foi. « Le mariage ne peut être conféré qu'à des personnes non liées par des empêchements dirimants »
p. ext.: dont la force contraignante ne laisse aucune possibilité de recours. « Ce témoignage non vérifiable n'est en rien dirimant. » « L'absurdité n'a jamais constitué un obstacle dirimant à la réalisation d'un projet. »

hucher



appeler quelqu'un d'une voix forte, ou en sifflant très fort. Hucher à pleine voix. « J'entendis la voix claire de Denise qui me huchait de toute sa force, tout en riant, d'un bord de la clairière à l'autre. »
crier qqch à qqn d'une voix forte. « On hucha la nouvelle à tout le groupe. »
placer qqch/qqn en un lieu élevé et d'accès plus ou moins difficile (=jucher, percher). « Je lui ai parlé par sa fenêtre, huché que j'étais sur les épaules de quatre hommes. » « J'avais dû me hucher sur un mur pour que tout le groupe pût me voir. » « Il hucha son bagage au sommet de la pile. »
fig. « Quand on est huché sur l'Antiquité, les modernes ne vous semblent pas fort élevés de stature. »

madrigal



chez les poètes mondains du 17ème s., pièce de poésie consistant en une pensée exprimée avec finesse en quelques vers de forme libre et prenant souvent, à l'égard d'une femme, la tournure d'un compliment galant. « Quand roucoulerez-vous, ô reines de salon! Ces madrigaux ouvrés et ces fadaises tendres Qu'improvisaient pour vous de précieux Clitandres? ».
p. ext.: compliment, propos galant adressé à une femme.

toute honte bue



sans aucune honte ni crainte du déshonneur. « Aux premières difficultés de son parti, toute honte bue, il changea de bord. »
avoir toute honte bue → « Ils devraient mourir de honte s’ils n’avaient pas toute honte bue. »

adobe

adobe



argile qui, mélangée d'eau et d'une faible quantité de paille hachée, peut être façonnée en briques.
briques ainsi obtenues. « Une maison faite d'adobes, ces briques de terre crue séchées au soleil. »
construction faite avec ces briques.

lampadophore

lampadophore



antiq. gr.: porteur de flambeau (=lampadiste).
litt.: « La laïcité, lampadophore de l'esprit des Lumières. »
p. plais. [désignant un porteur de torche électrique]: « Maintenant, dit doucement le lampadophore, si on veut pas se faire repérer, il faut partir chacun de son côté. »

plogging

plogging



[néologisme formé des mots "plocka upp", "ramasser" en suédois, et "jogging"] nouvelle discipline sportive consistant à ramasser les déchets en faisant son jogging. « Le plogging, la nouvelle tendance venue de Suède. » « Un esprit sain dans un environnement sain. Tel est le mantra des ploggers. »

aboucher

aboucher



mettre face à face, joindre des tubes par leur ouverture. Aboucher deux tuyaux.
(s')aboucher : (se) mettre en rapport, être en contact : « Je voulais en secret vous aboucher tous deux. » « Le carrefour qui abouche l'avenue. » « Il s'est abouché avec un bien étrange personnage. » « Je suivis le canal jusqu'au point où il s'abouche au lac. »

peccadille



péché véniel, sans gravité. S'accuser d'une peccadille.
par ext.: faute légère (= erreur, manquement, légèreté, bavure). Légère, simple peccadille; peccadille de jeunesse; se reprocher une peccadille; être puni pour une peccadille. « Pour cette peccadille, le malheureux fut condamné à deux ans de prison. »

pampre

pampre



branche, rameau de vigne portant ses feuilles, ses vrilles et, souvent, ses grappes de raisin. « La brise remuait les pampres de la tonnelle. » « La vigne suspend à toutes les branches ses vrilles fantasques et ses pampres découpés comme un ornement arabe. » « La treille où sous l'ombre du pampre a rougi le raisin. »
p.méton., litt., poét.: le raisin, la vigne. « Les fruits y sont délicieux, les pampres, d'une grosseur et d'un goût exquis. » « Le jus enivrant du pampre au fruit vermeil. » « Tonnelle couverte de pampres. »
représentation ornementale du pampre. Pampres en fer forgé; festons de pampres; un calice décoré de pampres.

apparoir



jur.: être constaté. « Il appert des pièces présentées que la demande du plaignant est fondée. » « Il a fait apparoir de son bon droit. » « Ainsi qu'il appert sur votre extrait de baptême. »
fig.: apparaître, se manifester. « Le soleil, qui appert en Orient, a déjà épanché sur le monde trois gouttes de sa coupe de lumière. »
★ verbe utilisé presque uniquement dans l'expression "il appert que" (même famille que "apparaître).

château lapompe



fam.: eau du robinet

cymbalisation

cymbalisation



chant des cigales mâles, destiné à attirer les femelles. « La cymbalisation est produite par un organe phonatoire spécialisé, les cymbales, situé dans l'abdomen de la cigale mâle. » « La cigale stridule, ou plus exactement elle "cymbalise". »

vulgate



[du lat. vulgata, "rendue accessible"] première Bible traduite en latin, à partir du texte hébreu.
La vulgate fut le premier livre imprimé par Gutenberg, en 1454. « Je préfère cette vieille Vulgate, à cause du latin. Comme ça ronfle, à côté de ce pauvre petit français malingre et pulmonique! »
p. anal.: texte qui fait foi.
péj.: idéologie, courant de pensée vulgarisés, à l'usage du plus grand nombre : La vulgate marxiste, nationaliste. « Deux fois par jour, à 13h00 et à 20h00, la vulgate libérale est récitée à l'unisson, sur toutes les chaines de télévision. »

fort Chabrol

fort Chabrol



en 1899, en marge de l'affaire Dreyfus, Jules Guérin, président de la Ligue antisémite, se barricade au 51 rue Chabrol à Paris. S'ensuit un siège de trente-huit jours par les forces de l'ordre, très médiatisé, communément appelé "Fort Chabrol".
p ext.: situation où un individu – généralement armé, parfois avec otages – se retranche dans un immeuble entouré par les forces de l'ordre. « On a cru à un Fort Chabrol ce matin, lorsqu'un homme a brandi une arme au guichet de la gare. »

gouleyant

gouleyant



[vin] frais et léger. « C'était un saint-véran, jeune et gouleyant. »
p ext.: « Ce texte, qu'il est gouleyant et pétillant ! »

pâmoison



évanouissement, syncope. Pâmoison subite; être pris de pâmoison; être sujet aux pâmoisons; tomber en pâmoison. « Tout d'un coup, il devint si pâle que je crus qu'il s'en allait en pâmoison. »
pâmoison de colère, de rage : suffocation due à la colère, à la rage.
litt. [en parlant de la nature] état d'immobilité, de sommeil. « La forêt, peu à peu, sortait de sa longue pâmoison. » « Je pris en haine les pâmoisons heureuses, l'abandon, ce corps trop caressé, trop bouchonné. »
fig.: affectation, manifestation d'un choc émotionnel important. Pâmoison d'admiration. « Mes vers la faisaient tomber en pâmoison. »

musarder



passer son temps à rêvasser: en partic. flâner en s'attardant à des riens. (=s'attarder, badauder (fam.), baguenauder (fam.), flâner, lanterner, traînailler, traînasser, traîner). « Musarder dans les rues, devant des vitrines, le long d'un chemin; perdre son temps à musarder. »
fig.: « la conversation familiale musardera le long de sujets non épineux »
perdre son temps au lieu de travailler; travailler sans énergie (=glander, lambiner, traînasser). « Je ne me plains pas, quoiqu'il n'y ait guère le temps de musarder : pour faire proprement tout ce qu'il y a à faire ici, une femme seule, il lui faudrait des jours de vingt-cinq heures. »

mohair

mohair



poil de chèvre angora, fin et soyeux
p. méton.: laine ou étoffe légère et chaude confectionnée avec ce poil. « Sa robe blanche en mohair brillant. » « De la laine brillante de la chèvre angora on fait le mohair et le tissu nommé "alpaga". »
à valeur adj.: costume, tricot mohair. [habits]

tête de pont



milit.: position conquise (sur une rive ou côte) et point d'entrée en territoire ennemi. « Nous avions conquis et organisé une solide tête de pont sur la rive droite du fleuve. »
p. anal.: « À cette époque, Liverpool était la tête de pont du commerce transatlantique. »

anagogie



élévation de l'âme vers les choses divines (=extase). « L'anagogie escarpée et sublime de Platon. »
p ext.: « les sommets des clochers sont l'anagogie de cette perfection que cherchent à atteindre, en s'élevant, ces âmes... »

de bon aloi



de bonne qualité. "Aloi" est la forme ancienne du mot "alliage" et en particulier l'alliage servant à fabriquer les pièces de monnaie. « J'avais espéré monnaie de bon aloi et ce ne sont que jetons de cuivre et de plomb doré ! »
d’un usage conforme au bon goût ou au bon sens. « Le nouveau venu fait preuve d'une humilité de bon aloi. » « Frondeur avant l'heure, il n'a pas attendu qu'il soit de bon aloi de critiquer l'attentisme du parti. »

babélien

babélien



qui rappelle la confusion des langues de la tour de Babel. Confusion babélienne.

oiseux



inutile, vide de sens, sans intérêt, superflu. Discussion oiseuse. « Son style est rempli d'ornements oiseux. » « Votre temps est compté, gardez-vous de le consumer en discours oiseux et en disputes frivoles. »
inactif, oisif. Gens oiseux et fainéants. « Ce Paris oiseux et désoeuvré, toujours affamé de scandales et de petites histoires contées sous le manteau. »

prévariquer



transgresser la loi divine, un devoir religieux, une obligation morale. « Dieu créa l'homme innocent, mais, circonvenu par les ruses du serpent, l'homme prévariqua contre l'ordre de Dieu. »
manquer aux obligations d'une charge, d'un mandat; commettre des prévarications. « Le ministre prévarique et abuse de ses pouvoirs. » « Les juges ont prévariqué dans leurs fonctions. »

prévarication
transgression de la loi divine, d'un devoir religieux, d'une obligation morale.
manquement grave aux obligations d'une charge, d'un mandat. « Une fortune acquise par la concussion, la prévarication et l'exploitation de l'esclavage. »
délit commis par un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions (=forfaiture, malversation). « Accusé de prévarication, le magistrat pourrait être suspendu. »

callipédie



[du gr. "kallos", beauté et "paidos", enfant] art d'avoir de beaux enfants. « La callipédie passe par le bien-être de la future mère. »
callipédique. « Avant d'entamer la discussion des diverses méthodes callipédiques, établissons ce qu'il faut entendre par un bel enfant. »

labile



fragile, instable, changeant, précaire. « Il n'existe pas de "civilisations". Il n'y a que des sociétés, des groupes culturellement et historiquement labiles. » « Les cellules de la peau sont des éléments labiles qui se renouvellent fréquemment. »
susceptible de subir des modifications. « En Amérique latine, les frontières sont encore labiles. »
mémoire labile = mémoire peu fidèle. « Je vois avec douleur ma mémoire devenir infidèle, lacunière, labile. »
bot.: qui se détache et tombe facilement. Pétales labiles.

accessit



distinction ou récompense décernée aux élèves qui ont le plus approché du prix. Avoir, gagner, mériter, obtenir, remporter un accessit. « Il a concouru cinq fois, et n'a obtenu qu'un accessit à l'Académie de Bruxelles. »
élève qui a obtenu un accessit. « Cet excellent homme était, sur toute la ligne, un premier accessit. »

gauchir



devenir gauche, subir une déformation. « Ce matériau a l'avantage d'être solide, de ne pas gauchir ni se déformer. »
p. métaph.: « Ses idées perdent de leur force, se gauchissent, se vulgarisent. »
s'écarter de la direction, de la trajectoire prévue (=dévier). « Le jet ne coule plus droit, il gauchit. »
fig.: prendre une mauvaise direction; s'écarter du vrai ou du bien, s'égarer. « Il a papillonné parfois, gauchi, trahi si l'on veut. » « Parfois, on ne sait pourquoi, les grands talents s'égarent, ils gauchissent. » « Un amusement qui corrompt l'âme, la fait gauchir de la droiture vers Dieu. »
rendre (qqch) gauche. « Le vent et la neige ont creusé les murs, gauchi les planches, rongé les peintures. »
gauchir une aile (d'oiseau, d'avion) : exercer sur elle une déformation momentanée pour infléchir le vol. « Le pilote gauchit l'aile de son appareil. » « La mouette gauchit ses ailes, les referme soudain pour plonger à pic. »
fig.: déformer, fausser qqch. « Le parti-pris gauchit le jugement. » « Cette révélation faussa nos rapports, gauchit notre lien amical. »
détourner qqch, l'écarter du vrai ou du bien. Gauchir un fait-divers. « Il a gauchi son destin à trop vouloir le changer. »

gauchissant
qui gauchit, qui dénature. Un compromis gauchissant.

gauchissement
déformation par rapport à une ligne ou à un plan de référence. « Mettre les livres à l'abri de la poussière, du gauchissement et des éraflures. » « L'involontaire frémissement des cils, le gauchissement du sourire, étaient flagrants. »
fig.: déformation, altération, dégradation. Gauchissement de la réalité, de la vérité ; gauchissement des vertus.
déviation, détournement. « La découverte de la nature méditerranéenne et le succès grandissant amènent un gauchissement de Matisse vers un art plus aimable. »

holisme



doctrine ou point de vue qui consiste à considérer les phénomènes comme des totalités.
holistique : qui relève de l'holisme, qui s'intéresse à son objet comme constituant un tout. Théorie holistique, approche holistique d'un phénomène.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2750 mots)