Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2750 mots)

bucolique

bucolique



relatif à la vie des bergers ou à la poésie pastorale. Existence, poème bucolique. Avoir une âme bucolique. « Fi des grands axes, une petite route bucolique serpente jusqu'à la côte à travers champs et hameaux. »

engeance



groupe, catégorie de personnes que l'on méprise. « L'engeance des marchandeurs pour qui les commerçant haussent les prix avant d'accorder un rabais. »

truisme



vérité trop évidente pour devoir être énoncée (=banalité, évidence, lapalissade). « Les anciens méritent le respect, voilà un truisme qu'il n'est pas inutile de rappeler. »

thuya

thuya



conifère ornemental voisin du cyprès, aux rameaux aplatis, couverts d'écailles foliaires, et aux très petits cônes. Thuya géant; thuya d'Occident; allée, haie de thuyas.
bois de ce conifère, recherché en ébénisterie pour son grain serré et sa couleur brune mouchetée. Boîte à bijoux en thuya.

rodomont



personnage fanfaron et hautain, qui se vante de prétendus actes de bravoure (=fier-à-bras). Faire le rodomont.
« Retroussant sa moustache grise et faisant le rodomont. »
qui témoigne d'un tel comportement. « Le style rodomont de Barbey d'Aurevilly me fait penser à ces enfants qui se font des moustaches avec du bouchon. »

rodomontades : propos fanfarons, attitude prétentieuse et ridicule (=fanfaronnade). « Il cherchait à intimider son adversaire par des éclats de voix, des menaces et des rodomontades. »

margouillis



boue interlope, bourbier, tas d'ordures, gâchis, désordre. « Là, une ânesse qui brait; là, un margouillis qui clapote; là, un champ de betteraves ; au premier abord, ses toiles sont un margouillis de tons bataillants et de contours frustes, un amas de zébrures de vermillon et de bleu de Prusse. »

pélagique

pélagique



relatif à la pleine mer. Courants, terrains, eaux pélagiques.
qui vit, se trouve en pleine mer. Poisson, faune, vie pélagique. « Les animaux pélagiques que mangent les baleines sont surtout de petits crustacés. »
dépôt, sédiment pélagique : dépôt constitué de boue et d'argile qui se forme au fond de la mer.

pilou

pilou



tissu de coton duveté, d'aspect pelucheux. Chemise, jupe de pilou. « Quand on va voir des amis, il est de bon ton de les en informer à l'avance pour ne pas trouver madame en peignoir de pilou, monsieur en savates et mal rasé. »

ajax

ajax



guerrier intrépide et impétueux (du nom d'Ajax, roi de Salamine, qui lutta un jour entier contre Hector). « Cet ajax homérique a conquis sa gloire au fil des combats »
danse d'Ajax = danse où l'on imite la fureur d'Ajax.
acronyme d'Asynchronous JavaScript and XML, architecture informatique utilisée pour construire des applications et sites web dynamiques.

prospectif



philos.: qui est orienté vers l'avenir. (anton. rétrospectif). « Tout homme est un être prospectif, nous sommes "condamnés" à espérer. »
qui anticipe sur l'avenir. Synon. prévisionnel. « Une étude prospective du type de civilisation qui sera celle de la France en 2100... »

étiage

étiage



niveau moyen le plus bas d'un cours d'eau, parfois marqué par un zéro pour mesurer la hauteur des eaux au-dessus de ce point au moyen de chiffres inscrits sur une échelle. « Les eaux sont au-dessous de l'étiage. » « Les eaux accrues par les pluies s'étaient encore élevées d'un pied au-dessus de l'étiage. »
abaissement exceptionnel du débit d'un cours d'eau. « Il n'y a pas vraiment d'avantage à provoquer une crue extrême ou un étiage très prononcé sur ces cours d'eau. »
fig.: niveau, degré le plus bas de quelque chose. « Abruti, vieilli, sentant ma pensée à son étiage. »

punique



Qui est relatif aux colonies phéniciennes d'Afrique et principalement à Carthage (ancienne cité prospère de Tunisie) et aux Carthaginois. « Les habitants des terres puniques se distinguaient surtout par leur génie commerçant. »
Guerres puniques : les trois guerres des Romains contre Carthage. « J'étais à deux doigts de ma perte, comme Rome aux pires temps des guerres puniques. »
Carthage a été détruite à l'issue de la 3e guerre punique [cf. la célèbre phrase de Caton "Delenda Carthago est"]
fig., littér.: qui évoque la ruse, la perfidie attribuées aux Carthaginois. « Que disent de cette loyauté punique les économistes? Ce travail punique, incontestablement autorisé par la guerre qui admet le piège, était si bien fait que Haxo, envoyé par l'empereur pour reconnaître les batteries ennemies, n'en avait rien vu. »
Foi punique = mauvaise foi insigne. « On aurait pu dire la foi romaine, à plus juste titre que la foi punique, tant Rome était habile à éluder ses serments ou hardie à les violer. »
Langue punique = langue sémitique parlée par les Carthaginois.
Rem : le nom de la ville espagnole Cartagène vient du latin "Carthago Nova" = "la nouvelle Carthage". En effet elle fut fondée par les carthaginois (de Tunisie) pendant la 2ème guerre punique.

pavé



(jeter, lancer) un pavé dans la mare (aux canards, aux grenouilles) : prendre une position, faire une révélation qui fait scandale ou jette le trouble. « Effarement général à la suite de ce pavé tombé dans la mare aux grenouilles. » « La ministre a jeté un pavé dans la mare en évoquant des "trahisons". »
pavé de l'ours [p. allus. à la fable de La Fontaine L'Ours et l'Amateur de jardin] : action (notamment un éloge) accomplie avec bonne intention mais qui, par sa maladresse, se retourne contre celui que l'on voulait aider. « Ah non! Pas votre pitié! Assez de pavés de l'ours! N'en jetez plus! »
battre le pavé (d'une ville) : errer, parcourir un lieu à la recherche de qqch. « J'ai passé la semaine à battre le pavé de Naples à sa recherche. »
batteur de pavé. « Un batteur de pavé, D'origine quelconque et de sang peu prouvé. »
litt.: « Bien connu sur le pavé de la littérature. » « Ils étaient dans les champs et avaient quitté le pavé des hommes. »

pilori

pilori



poteau ou appareil tournant sur un pilier situé sur une place publique, auquel on attachait un condamné, avec un carcan au cou, pour l'exposer aux regards de la foule et marquer ainsi son infamie. Roue du pilori; monter au pilori; attaché au pilori.
fig.: mettre, clouer au pilori : signaler à l'indignation publique, au mépris (= vouer aux gémonies). « L'occident peut-il se permettre de clouer la Chine au pilori ? »
pilorier = faire subir le supplice du pilori, mettre au pilori. « Avez-vous jamais vu pilorier, ma chère Mahiette? »

éployer



littér. = déployer.
[En parlant des ailes d'un oiseau] Étendre ce qui est replié. « Le vautour sacré éploie ses ailes au-dessus du pharaon. »
emploi pronom.= s'étendre, s'ouvrir. « Avec une grâce espagnole, les filles dont les larges manches s'éploient comme des ailes, dandinent leurs tailles serrées. Elle entendait le bruit sec et sourd des longues ailes qui s'éployaient soudain comme d'immenses éventails, emportant d'un vol calme cette bête dédaigneuse [un aigle]. »
p. méton. [Le suj. désigne un oiseau] Ouvrir ses ailes (pour prendre son vol).« Un timide oiseau de nuit siffla de joie parmi les fruits des chênes, puis s'éploya. »
p. ext.= étendre largement. « Il déposait son sac plein de grenouilles, éployait un linge blanc et sortait son couteau de sa poche. Le bataillon qui était éployé dans la plaine, gagnait la colline. »
emploi pronom.= « une lourde vapeur jour et nuit s'éploie au-dessus des villes. Des drapeaux déjà hissés, de couleur toute fraîche, claquent et s'éploient. »
fig.= donner toute son ampleur à quelque chose (qualité, faculté...). « La Loire peut éployer sa grâce matinale, ni les reflets nacrés des nuages, ni la pâleur opaque des mouilles n'émeuvent les sens et le coeur de Georges. »
emploi pronom. réfl. Donner toute sa mesure, s'épanouir. « L'automne s'éployant sur les arbres couchés fut splendide. Une activité impatiente pourtant de s'éployer, de se dépenser. Décidément, j'étais saisonnière. Cette année encore, au premier souffle du printemps, je m'éployai, je respirai gaiement l'odeur du goudron chaud. »
Largement étendues. « Il portait sur sa poitrine l'image d'un kiwi héraldique, aux ailes éployées qui lui mordait le coeur. »
p. méton. [En parlant d'un oiseau] Qui a les ailes étendues. « Mme Barmann est coiffée d'une chouette éployée. »
p. ext. Largement étendu, déployé. « Journal, cheveux éployé(s). L'immense paysage éployé sous leurs yeux fixes, comme un drap de verdure. Jérôme Barère, l'historien pansu à la barbe éployée. »

algorithme

algorithme



suite d'instructions permettant de faire qqch (=méthode, procédure). « Une recette de cuisine, une notice d'emploi sont des algorithmes, au même titre qu'une application informatique. » « L'algorithme d'Euclide est la méthode permettant de trouver le plus grand commun diviseur de deux nombres. »

bretteur



celui qui se bat souvent à l'épée, qui aime ferrailler (=duelliste, ferrailleur, spadassin).
fig.: fanfaron.

tarentule



fig.: être mordu/piqué de la tarentule = être saisi par une grande excitation; éprouver un engouement, une passion irrépressible. « Gayet, piqué depuis peu de tarentule politique, venait de se porter candidat aux élections sénatoriales. lorsque Fritz Mannheimer fut piqué par la tarentule de la collection, il ne faisait que suivre une mode »
engouement, passion soudaine irrépressible. « On croirait vraiment que la tarentule de marier est donnée aux gens par le génie de l'espèce, comme il leur donne la tarentule de s'accoupler. »

épisodique



qui appartient à un épisode d'une action, d'une œuvre. « Les personnages épisodiques d'un roman. »
non essentiel, accessoire, secondaire. « C'est un événement purement épisodique. »
qui ne se produit que de temps en temps, sans régularité ; intermittent. « Je le vois, mais de façon épisodique. »

bouge

bouge



petite pièce, pièce de grenier en hémicycle où il n'y a place que pour un lit. « Un évêque d'Allemagne venait de prendre la dernière chambre, et il ne restait plus que deux petits bouges. »
p métaph.: « ce bouge à commentaires, ce grenier à bavardages, appelé l'École de Droit. »
hôtel, chambre d'hôtel misérable. Bouge affreux, infâme; bouge à matelots; hôtel-bouge. « Nous nous sommes établis dans un misérable bouge qu'on nous avait donné pour un hôtel. »
p. ext.: maison, logement misérable des artisans et du bas-peuple; taudis. « Les manants dans leurs bouges. »
café, cabaret mal famé. « Il court les bouges, les bastringues et les maisons infâmes. »

taxinomie

taxinomie



science des lois et des principes de la classification des organismes vivants (=taxonomie).
p. ext.: science de la classification (=systématique). En biologie, classification des organismes vivants par famille et sous familes. Exemple: vertébrés/invertébrés, avec sous les vertébrés, les mammifères, les ovipares, etc. Les mammifères sont donc une sous-catégorie (sous-classe) des vertébrés.
classification d'éléments; suite d'éléments formant des listes qui concernent un domaine, une science. Taxinomie bactériologique, botanique, chimique, zoologique. La taxonomie classe les Animaux et les Plantes en différentes catégories. Elle range tous les êtres vivants suivant les caractères qu'ils ont en commun, des plus généraux (règne) aux plus particuliers (espèce).
ling.: classification d'éléments, de suites d'éléments formant des listes qui permettront, par leurs règles de combinaison, de rendre compte des phrases d'une langue.
★ Le web sémantique utilise ce concept, notamment dans la taxinomie des documents.

épizootie



épidémie qui frappe les animaux. « Et, quant au surcroît de produit, vienne une gelée, une sécheresse, une épizootie, et tout l'espoir du laboureur est anéanti. »

duègne



femme âgée, chargée de veiller sur la conduite d'une jeune personne. « Sous la surveillance d'une duègne; donner une duègne (à qqn). »
p. métaph.: « et vos sourires sont les duègnes de votre vertu. »
p. ext., péj.: vieille femme insupportable et gênante, généralement chargée de surveiller une jeune personne. « Une vieille, une sotte duègne; une duègne revêche. Une affreuse duègne. »

bouts-rimés



jeu consistant à composer un poème sur un sujet prédéfini à l’aide de rimes données d’avance.

coprah

coprah



(masc.) amande desséchée de la noix de coco, employée en pâtisserie, et dont on extrait une huile utilisée dans l'alimentation, la fabrication de savon et de bio-carburants. « Huile de coprah ».
★ le monoï ("huile parfumée" ou "huile sacrée" en tahitien) est extrait du coprah.

volige

volige



mince latte de bois blanc sur laquelle sont fixées les ardoises ou les tuiles d'un toit. « Les voliges forment sous les tuiles un plancher continu. »
planche mince : voliges de peuplier, de sapin.

focalisation zéro

focalisation zéro



omniscience narrative : le narrateur sait tout, voit tout, connaît tout. Ce point de vue, très souvent utilisé dans le roman réaliste, peut donner l'impression de dominer la situation. Il permet surtout de donner de nombreuses informations en très peu de lignes. « Le réalisme traditionnel de l'époque de Flaubert exigeait une focalisation zéro, gage de réalisme objectif. »

permafrost

permafrost



zone du sous-sol gelée en permanence et complètement imperméable (=permagel, pergélisol, merzlota). « Au-dessus de ce permafrost, le sol dégèle en été. »

crural

crural



qui concerne la cuisse ou la jambe. Muscle crural; artère, veine crurale. « Quatre à quatre monter l'escalier, quel bonheur crural! »

briscard

briscard



soldat chevronné qui porte des brisques.
soldat qui a de nombreuses années de service à son actif. « Des brisquards de la garde impériale. » « Les briscards de la 2e division blindée. »
p. ext.: homme qui témoigne dans un domaine particulier d'une longue expérience. « Malgré son jeune âge, ce pilote affiche déjà sur la piste l'assurance d'un vieux briscard. »

brisques : galons posés sur la manche qui indiquent les rengagements et les campagnes d'un soldat.
"vieille brisque" = briscard. « Il était prêt, lui, "vieille brisque", à cadenasser le bec aux radoteurs, quels qu'ils fussent. »

fluence



action de couler, mouvement de ce qui coule.
fig.: fluidité, clarté d’un propos, éloquence. « C’est vraiment un bon orateur, quelle fluence ! »
fluence de lecture : capacité à lire avec aisance. « Une mauvaise fluence de lecture pénalise la compréhension du texte. »

épreindre



presser entre les doigts pour en faire sortir le jus ou le suc. Épreindre des herbes ; citron épreint.
p. méton.: faire sortir par pression. Épreindre du verjus; épreignez-en le suc.
fig.: tourmenter, assaillir de toutes parts. « N'est-ce pas affreux de se laisser ainsi épreindre et harceler sans répit par l'Esprit de Malice. »

encalminé



[en parlant d'un navire à voiles] pris par le calme, immobilisé par l'absence de vent ou à l'abri. Navire encalminé. « C'est à bord d'un voilier encalminé, en plein océan; calme plat, ennui sans borne. La brise de terre tombait régulièrement vers les dix heures du matin... nous restions encalminés, les voiles battantes »

homoncule



être vivant de très petite taille, aux pouvoirs néfastes et surnaturels que les alchimistes du moyen âge prétendaient pouvoir créer (=homuncule). « Les alchimistes, au XVIe siècle, se vantaient de pouvoir créer des homuncules, c'est-à-dire de petits hommes d'un pouce, que l'on conservait dans des fioles, en les nourrissant de vin et d'eau de rose. »
p. ext.: homme de petite taille, fluet.
péj.: petit homme contrefait (= avorton). « Toulouse-Lautrec, un homuncule ridicule, dont la déformation caricaturale semble se refléter dans chacun de ses dessins. »
fig.: expression caricaturale et amoindrie de l'homme. « De tristes homoncules que l'énergie vitale semble avoir abandonnés. »

vopo

vopo



policier de l'ex-Allemagne de l'Est (de "Volkspolizei", nom de la police nationale). « Je traverse la gare, sous le regard acéré des VoPos. »

camus

camus



qui a le nez (ou museau) court et aplati (=camard). Homme camus ; cheval camus ; un vilain camus. « La figure bienveillante, camuse et douce, le dos voûté... »
p. métaph. « Tant de fumée avait été vomie par la petite pièce camuse. »
fig., fam.: désappointé, penaud.
rendre un homme camus = le réduire à ne savoir que dire. « Il voulait faire le capable, on l'a rendu bien camus. »
nez aplati, écrasé. Le nez camus de nègres ; des narines camuses. « Une protubérance camuse avec deux trous. »
arg.: la Camuse = la Mort personnifiée, dépourvue de nez

satyriasis



exagération morbide des désirs sexuels de l'homme (=nymphomanie de l'homme).
satyriase (=satyriasique) = atteint de satyriasis.

ragusain



habitant de Dubrovnik, connue sous le nom de Raguse jusqu'en 1808.

billon

billon



alliage de cuivre et d'une faible dose d'argent, dont était faite la monnaie de même nom. Des pièces de cuivre ou de billon.
monnaie faite de cet alliage. Monnaie de billon.
arg.: menue monnaie; fam., ferraille.
p. méton.: lieu réservé à la refonte des pièces de monnaie défectueuses. Mettre, envoyer au billon.
p. métaph.: tout ce qui, aux yeux de quelqu'un, est sans valeur, digne d'être rejeté. Porter, mettre qqc. au billon (=mettre au rebut). « être la monnaie de billon de qqn. »

lit de Procuste

lit de Procuste



Procuste, brigand de la mythologie grecque, torturait les voyageurs en les attachant sur un lit où ils devaient tenir exactement. S'ils étaient trop grands, il leur coupait les membres qui dépassaient ; s'ils étaient trop petits, il les étiraient jusqu'à ce qu'ils atteignent la taille requise.
fig: règle étroite et tyrannique. « Passé par le lit de Procuste du politiquement correct, le langage finit par s'appauvrir. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2750 mots)