Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)

bagad

bagad



ensemble musical breton, inspiré du pipe band écossais, composé de bombardes, cornemuses écossaises et percussions. « On a fait venir un bagad pour saluer le cortège à coups de biniou. » « Le Bagad de Lann-Bihoué, ambassadeur de la Marine nationale, est le dernier bagad militaire français encore en activité. »

blurb



court texte de présentation ou résumé qui accompagne un travail créatif (livre, cd, dvd, article, site web, etc). Le mot a été inventé en 1907 par l'humoriste américain Gelett Burgess.

s'ingénier



faire preuve d'ingéniosité; se donner du mal pour parvenir au but recherché. « Bref, petit à petit, en s'ingéniant, en étendant ses travaux et son commerce, il s'est trouvé dans l'aisance. Inutile de chercher, de s'appliquer, de s'ingénier... »
p. métaph.: « le pollen, pour pénétrer dans l'ovule, s'ingénie comme s'il savait les lois du vide. »
s'ingénier à, de = s'évertuer. « Chaque beauté, chaque chose réussie, l'homme s'ingénie à la gâcher, même quand elle est sa création. »

gaupe

gaupe



prostituée de bas étage; p. ext. femme dévergondée, d'une conduite lamentable (=garce, putain). « Les prunelles quémandeuses des gaupes de faubourg. »
femme malpropre et désagréable (=souillon).

baccara



jeu de cartes qui se joue entre un banquier et un certain nombre de joueurs appelés pontes, et dans lequel les points de 10, 20, 30 sont nommés baccara.
arg.: faillite, échec. Avoir baccara : être perdant.
être en plein baccara (arg.) :
être dans une misère noire. « J'suis en plein baccara. »
rester sans réaction suite à des ennuis sérieux ayant atteint le moral. « Depuis la mort de sa nana, il est en plein baccara. »

pleuviner

pleuviner



pleuvoir doucement, à très fines gouttes (=bruiner). « Il pleuvinait toujours, mais le ciel déchiqueté montrait vers l'ouest une déchirure bleue, une blessure d'azur brillante. »
fig.: survenir comme une pluie fine et persistante, en apportant la mélancolie, l'ennui. « Des souvenirs douloureux sur mon âme pleuvinent. »

cousu de fil blanc



peu élaboré, grossier, qui ressemble à quelque chose dont les coutures seraient apparentes. Ex: « intrigue, film, roman, mensonge cousu de fil blanc ; des explications de femme cousues de fil blanc. »
>> Cousu de gros fil, de corde à puits : « ça ne prend pas avec moi, ces malices cousues de cordes à puits. »

ad hominem



l'argument ad hominem ("à l'homme" en latin) consiste à discréditer son adversaire en s’attaquant à sa personne plutôt qu’à ses propos. Argument, accusation, attaque ad hominem. « À cours d'arguments, les opposants en viennent aux invectives et aux attaques ad hominem. »

souffreteux



qui est dans le besoin, la pauvreté, qui manque des choses les plus nécessaires à la vie (=besogneux, misérable). Vieillesse, indigence souffreteuse; années souffreteuses.
pauvre, minable. « Ce ne sont point ces pages souffreteuses, humble labeur ignoré des jours présents, qui ajouteront quelque lustre à la renommée poétique des jours passés. »
de constitution maladive ou en mauvaise santé (=chétif, malingre, languissant). Avoir l'air souffreteux. Expression, mine, voix souffreteuse. « Je l'ai trouvé tout souffreteux. »
p. ext.: « elle est toujours très excitante avec ses yeux bistrés, sa distinction souffreteuse,.. »
[végétal] rabougri. Arbres souffreteux.
[objet] défectueux. « Il fit à son ordinateur souffreteux les réparations qu'il réclamait. »

endogène (/exogène)



qui provient de l'intérieur, qui a une cause interne.
qui a sa source dans l'organisme. Poison, protéine, affection, déficience endogène. « L'impulsivité est endogène, elle est une sorte de spasme spontané. »
qui se produit à l'intérieur. « Régulation endogène de la vie économique. » « Nous devons faire face à un terrorisme endogène, extrêmement diffus, difficile à anticiper. »

affidé



en qui on peut avoir une confiance totale en raison de son attachement personnel. « Arrivé en Espagne avec un laquais affidé, et ma vieille femme de chambre... »
qui se prête en agent sûr aux mauvais coups d'un grand personnage auquel il est attaché. « Un serviteur affidé fut introduit dans sa chambre, et l'étrangla pendant qu'elle dormait. »
complice, conspirateur, espion, etc. « Le chef du réseau et ses affidés. »

opale

opale



silice d'un blanc laiteux et bleuâtre, à reflets irisés, qui la font rechercher en joaillerie comme pierre précieuse. Opale noble, opale de feu, chatoyante ou girasol, opale arlequine.
litt.: couleur, éclat à la beauté indéfinissable, à la manière des reflets changeants de l'opale. « Voici l'aurore, une opale infinie remplit l'espace. »
d'opale : aux reflets changeants d'opale. « Ce matin, un peu avant quatre heures, tout était d'un bleu d'opale. » « Le soleil étale sa chevelure d'or et sa robe d'opale. »

opalin : qui est d'une teinte laiteuse et bleuâtre, avec des reflets irisés, comme ceux de l'opale. « Une petite bouteille d'un liquide trouble, opalin, irisé de reflets bleuâtres. »[couleur]
opalisé : qui a pris les caractéristiques, la teinte, les reflets irisés de l'opale. « De longues mains blanches aux ongles opalisés. » « Cette noire Centauresse qui galope sur les nues opalisées, à travers les régions éthérées. »

atlantisme

atlantisme



alignement (de l'Europe) sur la politique des États-Unis, fidèlement au traité de l'Atlantique nord (OTAN). « Nicolas Sarkozy délaisse le gaullo-mitterrandisme de ses prédécesseurs et cède aux sirènes de l'atlantisme, que certains nomment maintenant "néo-conservatisme". »

rogue



qui manifeste envers autrui de la morgue, du dédain, du mépris (=dédaigneux, hautain, méprisant). « Il était surpris de cette inertie: ces êtres rogues et engourdis ressemblaient si peu aux Français qu'il imaginait ! »
qui témoigne de cette attitude. Air, ton, voix rogue. « L'institutrice était d'un caractère si rogue, fantasque et brutal, elle malmenait tellement l'enfant qu'on la remercia. » « Plus encore que ses rogues manières, on redoutait la bonhomie pateline et froide dont il s'accoutrait quelquefois. »
roguerie = façon d'être, attitude, comportement d'une personne rogue : « sa figure n'avait plus la dureté et la roguerie philosophique qu'y imprimait le sentiment continu de son infériorité. »

fenaison

fenaison



fauchage et récolte des foins. « La fenaison se prolongea fort tard dans la soirée. » « On était à l'époque de la fenaison et de l'odeur amoureuse des foins coupés. »
faire la (les) fenaison(s) : faire le fauchage et la récolte des foins.
p méton.: époque où a lieu cette récolte. « La fenaison approche. »
produit de cette récolte (=foin). « Il craignait pour le lendemain quelque pluie d'orage, et il entassait sa fenaison pour qu'elle ne fût pas délavée par l'eau. » « Parfum des fleurs d'avril, senteur des fenaisons. »

rubéfier

rubéfier



rendre rouge. « Une goutte de sang frais et vif rubéfiait ses lèvres. » « Des sardines fraîches se rubéfient sur les braises du foyer. » « L'action des eaux d'infiltration a oxydé et rubéfié le sol. »

littérarité



fait d'être littéraire, d'un style qui fait preuve d'une grande culture en lettres. « Les critères de lisibilité et de littérarité ne sont pas antinomiques. » « L'emploi de telles formules est un indice de littérarité. »

ventoyer



onduler, tournoyer sous l'effet du vent. « Le vent soulevait des écharpes de sable qui ventoyaient capricieusement. »
p. anal.: suivre une trace sinueuse. « De hauts murs, où ventoyait le lierre. »

nescience



littér.: absence de savoir, de connaissance (=ignorance, méconnaissance). « Les paysannes croyantes sont dégrevées du poids affreux du doute, elles possèdent la nescience presque absolue du Mal. »
nescient : qui ne sait pas, qui ignore. « Le charme est l'innocente suggestion de l'agent, l'heureuse réceptivité du patient, la mutuelle fraternisation des deux partenaires ; un enchanteur nescient qui est tout le contraire d'un hypnotiseur, un patient plutôt complice que subjugué... »

cariatide

cariatide



statue de femme, plus rarement d'homme, tenant lieu de colonne ou de pilastre et soutenant sur sa tête une corniche, une architrave, un balcon, etc.
immobilité de cariatide.
apposé avec valeur adj.: « des monstres cariatides se tordent affreusement sous l'énorme pression et font de la peine aux yeux. »
péj. [p. réf. à l'immobilité de la cariatide] femme qui se tient à l'entrée d'un mauvais lieu. « Cariatide de lupanar. » « Mlle Pynsaert était devenue une des cariatides du Nain jaune. Tous les soirs elle s'asseyait la première à la table. »

engeance



groupe, catégorie de personnes que l'on méprise. « L'engeance des marchandeurs pour qui les commerçant haussent les prix avant d'accorder un rabais. »

thuya

thuya



conifère ornemental voisin du cyprès, aux rameaux aplatis, couverts d'écailles foliaires, et aux très petits cônes. Thuya géant; thuya d'Occident; allée, haie de thuyas.
bois de ce conifère, recherché en ébénisterie pour son grain serré et sa couleur brune mouchetée. Boîte à bijoux en thuya.

rodomont



personnage fanfaron et hautain, qui se vante de prétendus actes de bravoure (=fier-à-bras). Faire le rodomont.
« Retroussant sa moustache grise et faisant le rodomont. »
qui témoigne d'un tel comportement. « Le style rodomont de Barbey d'Aurevilly me fait penser à ces enfants qui se font des moustaches avec du bouchon. »

rodomontades : propos fanfarons, attitude prétentieuse et ridicule (=fanfaronnade). « Il cherchait à intimider son adversaire par des éclats de voix, des menaces et des rodomontades. »

clabauder



pour un chien: aboyer fort ou en dehors des voies, mal à propos. « Je m'en suis allé pendant que les chiens, sur mes pas, recommençaient de clabauder. »
crier à tort et à travers. « Quand un outsider est demandé, les parieurs clabaudent, ils crient comme si on les écorchait. »
critiquer injustement une personne, médire. Clabauder sur, contre, qqc. ou qqn. « La nouvelle qui fit le plus clabauder le salon jaune, fut celle de la démission du sous-préfet ; le pays se vengeait en clabaudant sur le couple. »
faire savoir quelque chose de manière bruyante et peu discrète. « S'il apprend que Costals s'est marié, il clabaudera partout l'histoire de la lettre-parachute. »

fomenter



littér.: échauffer, réchauffer qqn; entretenir (la chaleur de qqch). « Il faut d'abord ranimer ce coeur, fomenter ce qui reste de chaleur » « Comme une mère nourrit et fomente sur son coeur son dernier-né. »
provoquer et entretenir, exciter (=soulever, tramer). Fomenter un conflit, une insurrection, des troubles, des discordes, des haines ; fomenter les passions. « Des paroles qui fomentaient dans mon coeur une colère dévastatrice. »
passif.: « il doit se fomenter autour de chaque être un complot très particulier qui n'existe pas seulement dans son imagination. »
rare : fomenter le bien. « Les anges se plurent à aiguillonner son intelligence et à fomenter son génie. »

ajax

ajax



guerrier intrépide et impétueux (du nom d'Ajax, roi de Salamine, qui lutta un jour entier contre Hector). « Cet ajax homérique a conquis sa gloire au fil des combats »
danse d'Ajax = danse où l'on imite la fureur d'Ajax.
acronyme d'Asynchronous JavaScript and XML, architecture informatique utilisée pour construire des applications et sites web dynamiques.

subodorer



1- Vieilli. Reconnaître une odeur; sentir de loin. Synon. flairer. Le garçon qui devait ramener les chevaux se tenait à leur tête et modérait leur allure, car ils hâtaient le pas, subodorant de loin le chaud parfum de l'écurie.
2- Sentir par intuition quelque chose qui est caché, latent. Synon. deviner, se douter de, flairer, pressentir, soupçonner. Ex: Subodorer une gaffe, une mésentente, un mystère, un piège, un secret, une supercherie, une vérité compromettante. À la grandeur de la barque, au nombre des rameurs, il avait subodoré avec son instinct mercantile quelque riche voyageur ; je subodorais qu'ils en avaient pour moi de la tendresse.

formique



appartenant aux, ou provenant des fourmis.
acide formique : liquide incolore fumant à l'air, à forte odeur piquante, corrosif, naturellement présent dans l'organisme des fourmis, les orties, la sueur, l'urine, etc. Il sert entre autre de décolorant et de désinfectant en teinturerie, tannerie, brasserie, distillerie, etc.

étiage

étiage



niveau moyen le plus bas d'un cours d'eau, parfois marqué par un zéro pour mesurer la hauteur des eaux au-dessus de ce point au moyen de chiffres inscrits sur une échelle. « Les eaux sont au-dessous de l'étiage. » « Les eaux accrues par les pluies s'étaient encore élevées d'un pied au-dessus de l'étiage. »
abaissement exceptionnel du débit d'un cours d'eau. « Il n'y a pas vraiment d'avantage à provoquer une crue extrême ou un étiage très prononcé sur ces cours d'eau. »
fig.: niveau, degré le plus bas de quelque chose. « Abruti, vieilli, sentant ma pensée à son étiage. »

pavé



(jeter, lancer) un pavé dans la mare (aux canards, aux grenouilles) : prendre une position, faire une révélation qui fait scandale ou jette le trouble. « Effarement général à la suite de ce pavé tombé dans la mare aux grenouilles. » « La ministre a jeté un pavé dans la mare en évoquant des "trahisons". »
pavé de l'ours [p. allus. à la fable de La Fontaine L'Ours et l'Amateur de jardin] : action (notamment un éloge) accomplie avec bonne intention mais qui, par sa maladresse, se retourne contre celui que l'on voulait aider. « Ah non! Pas votre pitié! Assez de pavés de l'ours! N'en jetez plus! »
battre le pavé (d'une ville) : errer, parcourir un lieu à la recherche de qqch. « J'ai passé la semaine à battre le pavé de Naples à sa recherche. »
batteur de pavé. « Un batteur de pavé, D'origine quelconque et de sang peu prouvé. »
litt.: « Bien connu sur le pavé de la littérature. » « Ils étaient dans les champs et avaient quitté le pavé des hommes. »

pilori

pilori



poteau ou appareil tournant sur un pilier situé sur une place publique, auquel on attachait un condamné, avec un carcan au cou, pour l'exposer aux regards de la foule et marquer ainsi son infamie. Roue du pilori; monter au pilori; attaché au pilori.
fig.: mettre, clouer au pilori : signaler à l'indignation publique, au mépris (= vouer aux gémonies). « L'occident peut-il se permettre de clouer la Chine au pilori ? »
pilorier = faire subir le supplice du pilori, mettre au pilori. « Avez-vous jamais vu pilorier, ma chère Mahiette? »

éployer



littér. = déployer.
[En parlant des ailes d'un oiseau] Étendre ce qui est replié. « Le vautour sacré éploie ses ailes au-dessus du pharaon. »
emploi pronom.= s'étendre, s'ouvrir. « Avec une grâce espagnole, les filles dont les larges manches s'éploient comme des ailes, dandinent leurs tailles serrées. Elle entendait le bruit sec et sourd des longues ailes qui s'éployaient soudain comme d'immenses éventails, emportant d'un vol calme cette bête dédaigneuse [un aigle]. »
p. méton. [Le suj. désigne un oiseau] Ouvrir ses ailes (pour prendre son vol).« Un timide oiseau de nuit siffla de joie parmi les fruits des chênes, puis s'éploya. »
p. ext.= étendre largement. « Il déposait son sac plein de grenouilles, éployait un linge blanc et sortait son couteau de sa poche. Le bataillon qui était éployé dans la plaine, gagnait la colline. »
emploi pronom.= « une lourde vapeur jour et nuit s'éploie au-dessus des villes. Des drapeaux déjà hissés, de couleur toute fraîche, claquent et s'éploient. »
fig.= donner toute son ampleur à quelque chose (qualité, faculté...). « La Loire peut éployer sa grâce matinale, ni les reflets nacrés des nuages, ni la pâleur opaque des mouilles n'émeuvent les sens et le coeur de Georges. »
emploi pronom. réfl. Donner toute sa mesure, s'épanouir. « L'automne s'éployant sur les arbres couchés fut splendide. Une activité impatiente pourtant de s'éployer, de se dépenser. Décidément, j'étais saisonnière. Cette année encore, au premier souffle du printemps, je m'éployai, je respirai gaiement l'odeur du goudron chaud. »
Largement étendues. « Il portait sur sa poitrine l'image d'un kiwi héraldique, aux ailes éployées qui lui mordait le coeur. »
p. méton. [En parlant d'un oiseau] Qui a les ailes étendues. « Mme Barmann est coiffée d'une chouette éployée. »
p. ext. Largement étendu, déployé. « Journal, cheveux éployé(s). L'immense paysage éployé sous leurs yeux fixes, comme un drap de verdure. Jérôme Barère, l'historien pansu à la barbe éployée. »

faix



réunion d'éléments identiques (liés ensemble dans le sens de la longueur). « Faix de bois, d'herbes » (=fagot).
charge, corps pesant (=fardeau). « Plier, succomber sous le faix; colonnes qui portent un faix prodigieux. Un âne dont le faix ensanglantait le dos. »
fig.= ce qui constitue une charge, une contrainte morale qui pèse lourdement sur celui qui la subit. Faix de fatigue, de labeur, de douleurs; ployer, succomber sous le faix. Le voilà arrivé au bout du chemin, pliant sous le faix de sa vie. Plier, être courbé sous le faix des ans.

algorithme

algorithme



suite d'instructions permettant de faire qqch (=méthode, procédure). « Une recette de cuisine, une notice d'emploi sont des algorithmes, au même titre qu'une application informatique. » « L'algorithme d'Euclide est la méthode permettant de trouver le plus grand commun diviseur de deux nombres. »

tarentule



fig.: être mordu/piqué de la tarentule = être saisi par une grande excitation; éprouver un engouement, une passion irrépressible. « Gayet, piqué depuis peu de tarentule politique, venait de se porter candidat aux élections sénatoriales. lorsque Fritz Mannheimer fut piqué par la tarentule de la collection, il ne faisait que suivre une mode »
engouement, passion soudaine irrépressible. « On croirait vraiment que la tarentule de marier est donnée aux gens par le génie de l'espèce, comme il leur donne la tarentule de s'accoupler. »

épisodique



qui appartient à un épisode d'une action, d'une œuvre. « Les personnages épisodiques d'un roman. »
non essentiel, accessoire, secondaire. « C'est un événement purement épisodique. »
qui ne se produit que de temps en temps, sans régularité ; intermittent. « Je le vois, mais de façon épisodique. »

bouge

bouge



petite pièce, pièce de grenier en hémicycle où il n'y a place que pour un lit. « Un évêque d'Allemagne venait de prendre la dernière chambre, et il ne restait plus que deux petits bouges. »
p métaph.: « ce bouge à commentaires, ce grenier à bavardages, appelé l'École de Droit. »
hôtel, chambre d'hôtel misérable. Bouge affreux, infâme; bouge à matelots; hôtel-bouge. « Nous nous sommes établis dans un misérable bouge qu'on nous avait donné pour un hôtel. »
p. ext.: maison, logement misérable des artisans et du bas-peuple; taudis. « Les manants dans leurs bouges. »
café, cabaret mal famé. « Il court les bouges, les bastringues et les maisons infâmes. »

épizootie



épidémie qui frappe les animaux. « Et, quant au surcroît de produit, vienne une gelée, une sécheresse, une épizootie, et tout l'espoir du laboureur est anéanti. »

coprah

coprah



(masc.) amande desséchée de la noix de coco, employée en pâtisserie, et dont on extrait une huile utilisée dans l'alimentation, la fabrication de savon et de bio-carburants. « Huile de coprah ».
★ le monoï ("huile parfumée" ou "huile sacrée" en tahitien) est extrait du coprah.

volige

volige



mince latte de bois blanc sur laquelle sont fixées les ardoises ou les tuiles d'un toit. « Les voliges forment sous les tuiles un plancher continu. »
planche mince : voliges de peuplier, de sapin.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)