Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2666 mots)

zéphyr

zéphyr



vent d'ouest; p. ext., vent doux et agréable. Doux, frais, léger, tiède zéphyr; au moindre zéphyr; parfum, souffle du zéphyr. « Je vois de clairs rameaux bercés par le zéphir. » « Le zéphyr amoureux murmure faiblement dans les bois ténébreux. »
myth. grecque: dieu du vent d'ouest, généralement représenté sous la forme d'un jeune homme aux ailes de papillon. Le zéphyr ailé.
plur.: fils du dieu du vent d'ouest. « Des invocations à Vénus, aux Zéphyrs et aux Amours. »
p. ext.: vent fort, désagréable. « Dans la petite rue bien resserrée, il passait un zéphyr glacial. »
fig.: tendance, impulsion. « Un petit zéphir de fortune lui tourne la tête. »

tissu de coton façonné utilisé dans la confection de vêtements légers, de sous-vêtements. « Il se montre sur le seuil, culotté d'un caleçon de zéphir rayé mauve. »
laine zéphire = laine moderne filée et retordue avec des fils de différentes couleurs.

poudre de succession

poudre de succession



nom donné au 17e siècle à l'arsenic, suite à de nombreux cas d'empoisonnement dans des affaires d'héritage. « Mon docteur, capable de poudre de succession s'il devait hériter, mais d'un savoir cosmétique merveilleux! » « Catherine Deshayes, épouse Monvoisin et surnommée "La Voisin", célèbre empoisonneuse qui donna à l'arsenic son nom de "poudre de succession". »

satori

satori



éveil soudain de l'esprit, rendu possible par la méditation zen. « Le moine nous raconta son expérience de l’Éveil, lors d’un premier satori, d’une première "illumination". »
p ext.: « J'ai eu alors un satori. C'était comme un voile qui tombait d'un coup. Depuis lors, je suis devenu libre, et je le suis resté. » « La découverte du jazz fut pour lui un satori. »

grigner



cout.: plisser, onduler, froncer, rider. étoffe qui grigne. « Le fil doit être tenu lâche pour que les points ne fassent pas grigner le tissu de fond. »
vx.: plisser les lèvres en montrant les dents, grimacer.

déhiscence



fonction de certains organes végétaux qui s'ouvrent sans se déchirer à certaines époques pour libérer leur contenu : fruit, graine, pollen ou spore.
libération d'un ovule par l'ovaire.
littér.: séparation. « Encore un mois et la maison sera vide. Je ne peux y songer sans un serrement de coeur. C'est l'époque de la déhiscence... le fruit s'ouvre et les graines sautent. » « De dix-huit à vingt ans, l'adolescent doit se détacher par une sorte de déhiscence non pas de la famille en soi mais de cette communauté caduque qui fut la forme infantile de ses rapports familiaux. »

syllogisme

syllogisme



énoncé de deux propositions supposées vraies (nommées "prémisses") pour en tirer une conclusion logique. « Tous les hommes sont mortels. Or Socrate est un homme, donc Socrate est mortel. »
introduite par Aristote, la syllogistique (science des syllogismes) est l'ancêtre de la logique mathématique moderne.

syllogisme juridique : mode de raisonnement déductif des juristes en trois étapes : le rappel de la règle de droit, le rappel des faits, l’application de la règle aux faits.

chanterelle

chanterelle



première corde, la plus fine et la plus aiguë dans un instrument à manche. La chanterelle d'une guitare, d'un luth, d'un violon. « Dans le fond, un violon accordait sa chanterelle, qui jetait de petits cris plaintifs. »
voix de chanterelle : voix très haute.
fig. appuyer sur la chanterelle : insister vivement sur un point sensible ou important pour convaincre quelqu'un. « Sans vouloir trop appuyer sur la chanterelle, j'ajouterais que... »
fig. et fam. : « ne haussez pas tant la chanterelle ; je vous ferai baisser la chanterelle » => ne le prenez pas si haut, je vous ferai baisser le ton, je vous rabattrai le caquet.

abscons



obscur, mystérieux, difficile à pénétrer (=abstrus).
« L'écrivain a exploré les galeries profondes, a produit à la lumière les choses absconses... » « Un langage abscons et fleuri de métaphores. » « Les formules abstruses du langage administratif. »

monder

monder



débarrasser les grains vêtus (orge, avoine, riz) ou certains fruits secs (noix, amandes) de leur pellicule adhérente. Monder de l’orge ; grains mondés ; amandes mal mondées.
cuis.: plonger un légume ou un fruit quelques secondes dans l’eau bouillante pour mieux le peler ensuite. Monder une tomate. Salade de tomates mondées.
p. anal. ou au fig.: « ce n'était plus la voix de la femme, mais une voix tenant de celle de l'enfant, adoucie, mondée. »
se monder : se purifier. « Maintenant qu'il n'avait plus à se monder, à se passer au van des confessions, il restait irrésolu. »

obsidional

obsidional



qui concerne le siège d'une ville. « Pendant la période obsidionale, les habitants retenaient leur souffle. »
[antiq. romaine] couronne obsidionale : couronne décernée à celui qui avait délivré une ville assiégée. « Si j'avais délivré la Rome chrétienne, je ne demandais qu'une couronne obsidionale, une tresse d'herbe cueillie dans la ville éternelle. »
monnaie obsidionale : monnaie frappée durant un siège pour suppléer à la rareté des espèces. « Des monnaies obsidionales, faites des matériaux les plus improbables. »
qui frappe les habitants d'un lieu assiégé. « La malheureuse ville semblait plongée dans la torpeur obsidionale. » « La vision obsidionale d'une immigration porteuse d'insécurité. »
fièvre, folie obsidionale : désordre mental qui frappe la population d'une ville assiégée. « La fièvre obsidionale favorisait l'agitation révolutionnaire. »
délire obsidional : délire, folie d'une personne qui se croit assiégée, persécutée. « Victime d'un étrange délire obsidional, il ne sort plus de chez lui. »

eustache

eustache



couteau. Un eustache à manche de corne. « On nous munit d'un long couteau à cran d'arrêt, l'eustache des assassins. » « Il lance son eustache contre un arbre. »

industrieux



qui fait preuve d'habileté, d'adresse; qui a du savoir-faire, de l'ingéniosité. Artiste, manœuvre, ouvrier, peuple industrieux; insecte industrieux. « Le ver de terre tout nu, moins industrieux que l'huître, n'a pas l'intelligence de se revêtir d'une coquille. » Esprit, recherches, sensibilité industrieux(euses). « Un meuble de son industrieuse invention, lit pendant la nuit, et tour à tour tous les autres meubles pendant la journée. L'industrieuse profondeur des écrits de Mallarmé. »
qui fait preuve d'une activité intense et efficace. « Ce matin je me lève un peu fatigué mais le cerveau lucide, industrieux et voluptueusement actif. »

pers

pers



d'une couleur où le bleu domine. Des yeux pers, gris pers. Une robe perse. Un ciel pers.
bleu pers : bleu qui tire sur une autre couleur (le vert, le violet). « Ciel fantasque, où, sur le fin bleu pers les nuages affairés couraient. » [couleur]

incarnat

incarnat



d'une couleur située entre le rose et le rouge, et rappelant celle de la chair. Tissu, ciel incarnat ; lèvres, fleurs incarnates.
teinte vive que donne le sang affluant au visage (sous l'effet d'une émotion, d'un effort). « La caresse du soleil parait ses joues d'un léger incarnat. » [couleur]

déparer



vx.: dégarnir de ce qui pare, ôter une parure (≠ parer, décorer).
déparer la marchandise : choisir le dessus d'un panier de fruits ou d'autres denrées, prendre ce qu'il y a de plus beau. Emploi pronom.: « tout pâlit; l'autel se dépare. »
rendre moins agréable, altérer l'effet esthétique, l'harmonie d'un petit ensemble (=enlaidir, gâter). « Rien ne peut déparer une tête de quinze ans. » « Une façade déparée par un vilain ciment. »
fig.: « Ces âmes, inclinées à se regarder elles-mêmes, cherchent surtout à connaître les défauts et les vices qui les déparent, et les vertus dont elles se doivent orner. »

grégaire



qui vit en groupe, en troupeau. Animaux, plantes, arbres grégaires.
instinct grégaire = tendance instinctive qui pousse des individus d'une même espèce à se rassembler et à adopter un même comportement. « La foule obéit à un instinct grégaire inné à l'homme comme aux autres espèces animales. Le même instinct grégaire qui pousse les moutons dans les champs à entourer la brebis sur le point d'agneler. »
fig.: qui résulte de la vie en communauté et qui est propre à la foule. Sentiment, opinion grégaire. « Je ne sais quelle méchanceté grégaire m'apparente aux brutes du hameau. » « Les enfants qui vivent en commun ont tous ce que les philosophes appellent l'âme grégaire. Ce caractère grégaire est à la fois le danger ou le bienfait possible de l'éducation en commun. »
péj.: qui tend à suivre docilement les impulsions du groupe (=moutonnier). Tendance, mentalité grégaire. « Le foudroyant succès d'un tel homme restait hors de proportion avec son mérite et s'expliquait par la veulerie, l'esprit grégaire du public. »

grégarisme : tendance à vivre en groupe, à suivre les impulsions du groupe. « L'homme n'a aucune raison de se marier, il le fait par grégarisme. Il est donc assez naturel que la loi fasse à l'homme, dans le mariage, une situation plus belle qu'à la femme. »

grégarité : état de ce qui est grégaire. La grégarité des citadins.

volubile



qui parle beaucoup, vite et avec aisance. Parler de façon volubile; explication volubile. « D'une voix volubile, elle raconte son histoire. » Fig.: « le bruit volubile des eaux qui descendent vers la terre. »
plante dont la tige grêle s'enroule autour des corps voisins (ex: liseron, houblon, glycine).

ganse

ganse



cordonnet rond, ruban plat tressé employé soit pour attacher, soit pour orner ou border un vêtement, un tissu d'ameublement. Coudre, poser une ganse; robe bordée d'une ganse. « Vêtu encore de velours noir, soutaché d'une ganse d'or tel qu'un jeune seigneur. »
attache faite avec ce cordonnet plié. Ganse de botte. « Un manteau court lui pendait de l'épaule, retenu par une ganse dont les glands retombaient sur la poitrine. »
boutonnière faite avec une bride formée par ce cordonnet. « Une robe fermée par soixante olives sous lesquelles passaient autant de ganses. »
ganse de cheveux: tresse de cheveux pour l'ornement de la coiffure.
fig.: « Vois tout au lointain s'allumer droitement la ligne des lanternes, mettant leur ganse jaune au long des chemins gris. »

ganser : border, garnir d'une ganse. Ganser un col, une robe.

damasquiner

damasquiner



incruster à froid, au marteau, de petits filets (d'argent, d'or, de cuivre) formant décor, dans un autre métal (fer, acier, cuivre). « Un estoc damasquiné le fer. » (= damassé)
[le suj. désigne le métal incrusté] : « Lame que l'or damasquine. » « Un poignard que mon sang damasquine. » « Sous un grand dais d'azur que l'astre damasquine. »
(fig.) se damasquiner = s'enjoliver. « Il faudra joliment se brosser, se ficeler, se damasquiner. »
★ damasquinerie : ouvrage damasquiné. « Stalles dominées par une galerie d'une somptueuse damasquinerie de vieil or. »

minium

minium



pigment rouge à rouge orangé constitué par un oxyde de plomb. « Des papillons d'un rouge minium un peu sombre. » « Une petite femme, les cheveux outrageusement teints, les lèvres passées au minium. »
peinture antirouille au minium de plomb. « Les slogans du parti peints au minium sur les murs. » [couleur]

synopsie

synopsie



forme de synesthésie où la perception d'un son entraîne la perception d'une couleur (= audition chromatique ou colorée).
« En entendant ou en lisant une phrase, je vois les mots colorés déambuler devant moi comme sur un écran... Je me souviens de la couleur du nom d’une personne avant de me rappeler comment elle s’appelle : Anna est rouge et vert foncée et son anniversaire est violet blanc, ce qui ne peut être que le premier mai. »

objurgation



vive remontrance, critique, mise en garde sévères, en particulier pour détourner quelqu'un de ses projets. « Résister à toutes les objurgations. »
adjuration, prière pressante. « Il céda aux objurgations de ses amis et pardonna. »

jaculatoire

jaculatoire



[du lat. jaculum, "flèche", "javelot"]
qui se caractérise par un jaillissement ardent. « L'amour est trop exclusif, trop impérieux, trop jaculatoire. » « La joie pascalienne me paraît plus jaculatoire que contenue : il ne m'apparaît pas ami du silence. »
(relig.) en parlant d'une prière : qui exprime, de façon généralement concise, un vif élan de ferveur vers Dieu. « Les courtes prières effectuées au cours de la journée s'appellent des oraisons jaculatoires : "Seigneur, miséricorde!", "Seigneur, que votre volonté soit faite !", etc. »
p. ext., littér.: enthousiaste, exalté, lyrique. « Quand je rouvre aujourd'hui mes Cahiers d'André Walter, leur ton jaculatoire m'exaspère. »

jaculation
élan d'enthousiasme, de ferveur; effusion exaltée. « Les invités s'exclamèrent en jaculations admiratives. » « Il était projeté par l'une de ces impulsions qu'on ne peut traduire, par une de ces jaculations où il semble que le cœur enfle et va s'ouvrir. »

politesse des rois



ponctualité [p. allus. à la phrase favorite de Louis 18 : « L'exactitude est la politesse des rois »]

azurer

azurer



donner à qqch. une couleur d'azur ou bleutée. Teindre qqch en bleu d'azur. Azurer une étoffe ; azurer une pièce. « Le regard, à travers ce rideau de verdure, ne voit rien que le ciel et l’onde qu’il azure. »
fig.: apporter des sentiments de calme, de réconfort ou d'espoir.
[pronom.] litt: prendre une couleur d'azur ou une teinte légèrement bleutée. « Au loin, la mer s’azurait et scintillait. »
fig., rare.: revêtir une apparence de beauté. « La jeunesse rend supportables nos vices, sur ses flots les pires monstres s'azurent; mais les jeunes années une fois retirées, de flasques méduses jonchent nos plages... »

lulibérine



hormone produite dans l'hypothalamus, responsable de l'appétit sexuel. « Caresses, baisers, mots doux... C'est à la lulibérine, l’hormone du désir, d’entrer en scène. »

a silentio



qui est tu. « Il ne dit mot, ce que l'on peut interpréter comme une preuve a silentio de sa réprobation. »

myrmidon



petit homme insignifiant.

vendetta



en Corse, état d'inimitié et d'hostilité entre des familles, qui se concrétise par une vengeance exercée contre toute la famille de l'offenseur« . Là, après avoir bu dans le verre d'une jeune fille, Ninetta, il est forcé de se marier avec cette dernière, sous peine d'être en butte à la vendetta des cent cinquante membres de la famille. »

brûlot



[marine] bâtiment chargé de matières inflammables et explosives destiné à brûler les bâtiments de l'ennemi.
journal ou écrit très polémique. « Le livre d'Oriana Fallaci, brûlot contre l'islam. »

limbes (>limbique)



séjour des innocents, des justes morts avant d'avoir été sauvés par la Rédemption. Ex: « JC, après sa mort, tira des limbes les patriarches, les prophètes ; On inventa pour les enfants le palliatif des limbes, un petit enfer plus doux où ils flotteraient toujours, loin de leurs mères, en pleurant ; Et nos funèbres coeurs roulent des souvenirs Plaintifs comme le vol des âmes dans les limbes. »
Littér. [En parlant d'une lumière] De limbes = pâle et terne.« Clarté de limbes ; Une allée de haute futaie, où est une lumière de limbes, qui a l'air d'une lumière électrique au travers d'un globe dépoli ; Une pâleur de limbes paraissait suinter du rivage dans cette étale morne du petit jour. »
état incertain, indécis. « Ce projet est resté dans les limbes ; Descartes ne cherchait pas à percer le mystère de ses rêves : il les laissait dans les limbes du réveil ; Sortir des limbes ; limbes de l'avenir, de l'enfance, de l'inconscient, de la mémoire, du mystère, de l'oubli, de la pensée, du souvenir. » [couleur]

surseoir



suspendre momentanément une affaire; interrompre une procédure; remettre qqch à plus tard, différer qqch. « Les juges peuvent surseoir l'exécution des poursuites. »
surseoir à. Surseoir à statuer ; surseoir à l'exécution. « L'église a sursis à les promouvoir à la souveraine dignité de saints. » « Ordre au lieutenant de surseoir à son départ jusqu'à l'arrivée du capitaine Morhange. »
empl. abs.: « On me conseille de surseoir, de ne pas attendre. »

aménité



[En parlant d'un site ou du climat] Qualité de ce qui est agréable à voir ou à sentir, douceur. Ex: « nous parcourûmes cet archipel où l'aménité des rivages, la douceur et les parfums de l'air nous ravirent. »
P. ext. [En parlant d'une pers. ou de ses qualités morales, de son langage] Charme fait de douceur et de courtoisie. Ex: « au milieu de toutes ces privations, elle ne perdait rien de l'aménité de son caractère ; plein d'aménité ; l'aménité du caractère, aménité des manières, aménité des moeurs, aménité des propos... »
Par antiphrase (au plur.). Paroles déplaisantes, injures ou critiques. « échanger des aménités, se dire des aménités. »

chryséléphantin

chryséléphantin



[statue] composée d'or et d'ivoire. Sculpture chryséléphantine. « Le Parthénon d'Athène avait pour vocation d'abriter la colossale statue chryséléphantine d’Athéna Parthénos, la déesse vierge. » [couleur]

amarante

amarante



plante dont la fleur d'automne est d'un rouge pourpre velouté. « La branche d'amarante, symbole de la vertu qui ne se flétrit jamais... »
bois d'amarante : employé en marqueterie (appelé également bois violet). « Il compte les festons et les astragales, les boiseries en bois d'amarante... »
de couleur rouge velouté. « Couleur amarante. Le blason de la noble dame, brodé sur un écu de peluche amarante. » [couleur]

séquelle



péj.: suite de personnes attachées à qqn ou qch. « Je me moque de lui et de toute sa séquelle. » « Toute sa famille était là, toute la séquelle, jusqu'aux arrière-petits-cousins. »
suite de choses. « Il est venu me faire une longue séquelle de questions ridicules. » « Après le champagne est venu le punch, après le punch nous avons pris du grog, ensuite le kirsch, le rhum, toute la séquelle. »

esquille



petit fragment qui se détache d'un os fracturé ou cassé. « On lui a tiré plusieurs esquilles de la jambe. » « Une esquille osseuse a peut-être coupé une artère. »
p. anal.: fragment. Esquille de roche, de bois. « Tous les miroirs étaient brisés et la moquette, jonchée d'esquilles de verre. »

cosmogonie



Ensembles de récits mythiques ou de conjectures scientifiques, cherchant à expliquer l'origine et l'évolution de l'univers. Ex: la cosmogonie est un genre littéraire les plus riches et les plus antiques qui soient. On dirait que le monde est à peine plus âgé que l'art de faire le monde.

turgide



gonflé, enflé. « Il se releva, la face turgide et rougie, moins par la colère que par un effort inattendu. »
p. métaph : « Turgide d'orgueil. »

chenet

chenet



Chacun des supports de métal que l'on place dans le foyer d'une cheminée afin de maintenir les bûches au dessus de l'âtre pour en faciliter la combustion.
Fig. et fam.: Être les pieds sur les chenets = vivre dans un confort paresseux => « froissé par les hommes, j'ai besoin d'un intérieur bourgeois où je puisse être les pieds sur les chenets. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2666 mots)