Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

clisse

clisse petite claie d'osier ou de jonc qui sert à faire égoutter les fromages.
enveloppe d'osier tressé ou de jonc dont on entoure des bouteilles et des verres pour les empêcher de se casser.
lame de bois ou de carton servant à maintenir les os fracturés.
clisser : garnir de clisses (une bouteille). « Il nous offrit du vin de Sicile en bouteille clissée. »

luciférine

luciférinesubstance qui produit la luminescence chez certains insectes (luciole, lampyre, etc.) et poissons. Luciférine de luciole. « La femelle lampyre, pour attirer le mâle, agite dans la nuit le dessous de son ventre dont les annelets terminaux sont porteurs de luciférine. »

lambrequin

lambrequin volet d'étoffe, souvent découpé, tombant du cimier du heaume et flottant sur les épaules. « Chevaliers aux tournures superbes, aux panaches monstrueux, aux lambrequins farouches, aux morions exorbitants. »
étoffes pendantes et découpées en festons, souvent ornées de franges et de glands, qui décorent les ciels de lits, les rideaux, etc. Lambrequin de toile, de velours; lambrequins à franges et à glands. « Ce salon avait aux fenêtres des rideaux de vieux lampas rouge à lambrequins. » « Le lit avait de doubles rideaux et une quantité de lambrequins découpés. »
ornement pendant et découpé, en bois ou en métal, qui borde une toiture de pavillon, une marquise et dissimule les gouttières, les chéneaux.
retombée d'un store de magasin, souvent réservé à recevoir de la publicité ou à indiquer le nom du propriétaire.
motif de décoration figurant une draperie découpée et pendante. « Pièces de vaisselle décorées de lambrequins et de rinceaux bleus. »

magot

magot singe à queue rudimentaire du genre macaque vivant en Afrique du Nord et à Gibraltar.
s'emploie pour désigner une pers. très laide, très grossière ou très sotte : laid comme un magot. Comme s'il n'y avait pas déjà suffisamment de magots et de paltoquets sur la terre!
bibelot figurant un personnage plus ou moins grotesque, sculpté ou modelé, provenant ou imité de l'Extrême-Orient. « Magot en porcelaine. Magot de Chine. Luizzi leva les yeux sur la montre enfermée dans le ventre d'un magot en buis, qui figurait une pendule sur la cheminée. »

pastafarisme

pastafarismeparodie de religion dont la divinité est le Monstre en spaghetti volant. Son but était à l'origine de protester contre l'enseignement du dessein intelligent dans les cours de science au Kansas, au même titre que la théorie de l'évolution.
le pastafarisme, comme la théière de Russell ou la Licorne rose invisible, est une illustration du "rasoir d'Ockham", principe selon lequel l'explication la plus simple est la meilleure.

gégène

gégène argot milit.: groupe électrogène portatif utilisé pour alimenter les radiotéléphones de campagne.
détournée de sa vocation première, la gégène est aussi un instrument de torture à l'électricité. Passer, soumettre à la gégène. « On m'a soumis à la gégène, fouetté, flagellé et on m'a obligé à rester dehors la nuit. » « Les interrogatoires à la gégène, tristement célèbres en Indochine, ont repris de plus belle pendant la guerre d'Algérie. »

inique

très injuste. Verdict inique. « l’ISF, un impôt inique ? »

iniquité : injustice grave. Iniquité d'un système ; iniquité fiscale. « Ces femmes pourraient bien être victimes de la même iniquité que leurs grands-mères. »

hypocoristique

hypocoristiquequi exprime une intention caressante, affectueuse, notamment dans le langage des enfants ou ses imitations. Usage, valeur hypocoristique d'un mot.
Les termes hypocoristiques sont produits par des suffixes dits "diminutifs" (ex: fillette), le redoublement (ex: chien-chien, fifille), l'abrègement (ex: Mado, Alex), ou le choix de termes conventionnellement hypocoristiques (ex: mon chou).

cascatelle

cascatelle petite cascade. « Une eau sautant en cascatelles, fusant en gerbes éblouissantes. »
ce qui évoque une cascatelle pour l'œil ou pour l'oreille. « Les blanches cascatelles des guipures et des dentelles. »
série de petites choses qui se succèdent à un rythme rapide. « Une charmante cascatelle de paroles mielleuses. »

béjaune

béjaune [contraction de bec et jaune] oiseau jeune, qui a encore sur le bec une petite peau jaune.
fig.: jeune homme sot et niais.
pers. dénuée de bon sens, d'intelligence.
(fam.) "montrer à qqn son béjaune" = lui montrer sa sottise, son ignorance.

blutoir

blutoir appareil servant au blutage ou au criblage de diverses matières préalablement broyées. « Écoutant le bruit de la cascade, les révolutions de la roue, le roulement de la meule, le sassement du blutoir... »
p. compar.: « L'horloge de l'église qui nous épluche le temps miette à miette comme le blutoir le grain... »
p. métaph.: « Là dans le cabinet particulier du banquier se décidaient les affaires. Là était le blutoir où l'on tamisait les propositions, le parloir où s'examinait la place. »

bluter
faire passer toute matière pulvérulente par un blutoir (= tamiser). Bluter de la farine. Féculents blutés. « Pour faire du pain blanc, la farine est blutée de façon plus complète, ce qui la prive de ses principes les plus utiles. »
p. métaph. : « maintenant, il faut bluter celles des opinions de l'auteur qui sont devenues quelconques et sans intérêt. » « une voix asexuée, filtrée par les litanies, blutée par les oraisons, passée aux cribles des adorations et des pleurs. »

gabier

gabier [de "gabies", ancien nom des hunes, plate-formes intermédiaires dans les mâts] matelot chargé d'entretenir les voiles, le gréement, la mâture. Un vieux gabier de la marine royale; gabier de beaupré, de misaine. « Par tous les temps, jour et nuit, les gabiers bravent le danger, montent dans les hunes pour hisser ou affaler les vergues et les voiles, mais aussi pour entretenir la mâture et les gréements. »
mod.: matelot breveté dans la spécialité de la manœuvre, chargé du soin de la mâture, du gréement, des embarcations et des ancres. « Les "gabiers" qui sont chargés de tout ce qui concerne la manœuvre du navire. »

croquant

croquant paysan révolté, à la fin du 16 e siècle. La jacquerie des croquants. « Les croquants, malheureux paysans français à qui les soldats du roi Henri faisaient la guerre pour n'avoir pu payer la taille. »
péj.: cul terreux, rustre, miséreux. « Un sans-le-sou, un croquant. » « Bande de croquants ! »

croquant de l'oreille : partie cartilagineuse du pavillon de l'oreille. « L'auteur baisa l'actrice sur le croquant de l'oreille, par égard pour le maquillage. »

cagnard

indolent, nonchalant (=cossard, flemmard). Mener une vie cagnarde. « Un vrai cagnard sans grande hardiesse à vivre. »
emplacement ensoleillé à l'abri du vent. « J'allais faire la sieste dans un cagnard ensoleillé, entre les racines d'un pin ou au creux d'un rocher. »
faire du cagnard = se reposer au soleil. « Vous devriez aller faire un peu de cagnard dans l'opportun midi. »
p. métaph.: « Les miradores, cagnards vitrés à l'abri du vent qui tourbillonne... »

cagnarder : paresser. « Il se leva tard, après avoir cagnardé au lit. »
acagnarder : rendre oisif, paresseux.
s'acagnarder : s'installer de manière à mener une vie paresseuse. « Il s'acagnardait des après-midi dans un fauteuil. » « Soumis, toujours content quand il pouvait en pantoufles s'acagnarder au logis. »
fig.: « on s'acagnarde dans ses propres habitudes, et l'on désapprend le libre jeu de sa propre vie. Pour maintenir sa souplesse, il faut modifier souvent son milieu. »

ensauvager

ensauvager rendre sauvage. Ensauvager qqn, qqch. Ensauvager un territoire. Ensauvager des moeurs. « Un air de douceur entêtée, que le reflet gris de ses yeux d'acier ensauvageait par éclairs. »
emploi pronom.: se rendre, devenir sauvage. « C'est là où il passait les meilleures heures de sa vie à planter, à marteler, à s'ensauvager. »

réensauvager : redonner un caractère sauvage à. « Un mois d'abandon suffit pour réensauvager un jardin. » « Réensauvager la planète pour ralentir l'effondrement écologique. »

palatable

palatable[aliment] de goût agréable. « Dans les pays occidentaux, la disponibilité courante d’aliments hautement palatables n'est pas étrangère à l’accroissement de l'obésité. » « On parle de "faim hédonique" lorsqu'un aliment, jugé comme étant très palatable, provoque le désir de manger. »

dispendieux

qui exige beaucoup de dépense, entraîne de grands frais (synon: onéreux, coûteux, ruineux). Plaisirs, train de vie dispendieux ; entreprise, guerre dispendieuse. « Il regrettait jusqu'aux dîners dispendieux qu'il avait offerts à la jeune fille. »

rubéfier

rubéfier rendre rouge. « Une goutte de sang frais et vif rubéfiait ses lèvres. » « Des sardines fraîches se rubéfient sur les braises du foyer. » « L'action des eaux d'infiltration a oxydé et rubéfié le sol. »
méd.: rendre (la peau) rouge par l'effet d'une cause irritante. Rubéfier la peau.

infundibuliforme

infundibuliforme[du lat. infundibulum, "entonnoir"] qui a la forme d'un entonnoir. Fleur à corolle infundibuliforme.

prophylaxie

prophylaxie ce qui prévient l'apparition, la propagation ou l'aggravation d'une maladie. Prophylaxie antituberculeuse, antivénérienne ; prophylaxie contre le VIH ; prophylaxie des épidémies. « Le respect des mesures de prophylaxie est indispensable pour éviter la propagation du virus. » « L'abattage du cheptel comme moyen de prophylaxie collective. »
prophylaxie mentale : ensemble des mesures destinées à assurer le maintien de la santé mentale, la protection contre les psychonévroses et les diverses formes d'aliénation.
p. anal.: ensemble de mesures prises pour prévenir un mal. Prophylaxie du crime ; prophylaxie antiraciste.

feuilletis

[joaill.] contour d'un diamant, bord (tranchant) où les facettes se terminent.
[géol.] endroit où l'ardoise se divise facilement en feuillets, en feuilles.

keepsake

keepsake [de l'anglais to keep, garder, et sake, amour] livre-album élégamment présenté, comportant des poésies et des fragments de prose, autrefois offert en cadeau à Noël et au jour de l'an. « Incapable de lui écrire un sonnet, il finit par en copier un dans un keepsake. » « En décembre il pleut inévitablement des almanachs et des keepsakes. »
figure, image, paysage, etc. de keepsake = d'une élégance raffinée, d'une grâce délicate. « Ici, dans ce décor de keepsake, l'imagination se refuse à concevoir la menace qui pèse si lourdement sur le monde. » « Les îlots, les ponts rustiques et les pièces d'eau se succédent dans des paysages de keepsake. »
d'un raffinement excessif, artificiel ou un peu mièvre. « Une dame coiffée avec une afféterie de keepsake. » « De vraies élégantes et non des bourgeoises de keepsake, qui veulent avoir de l'âme. »

sylphe

sylphe créature ailée masculine, représentant l'esprit de l'air dans les mythologies celte et germanique. « Entendez-vous glisser dans l'air, sylphe léger comme une abeille, et rapide comme l'éclair ? »
p.. anal.: homme très mince, évoquant un être immatériel.
homme (notamment danseur) ou petit animal ailé qui rappelle un sylphe par sa prestesse, sa grâce déliée. « Le papillon, ce sylphe gracieux et léger qu'un rien blesse. »
fig.: créature de rêve, notamment homme idéal qui suscite un amour romantique, éthéré. « Partagée entre le désir brutal d'un homme et l'amour éthéré d'un sylphe. »
fig.: chose ou pers. qui évoque un sylphe par sa vivacité, sa fugacité ou son caractère rêveur, poétique. « Ces plaisirs fugaces, sylphes de la jeunesse... »

comminatoire

qui menace pour intimider. « La justice du Tout-Puissant, par rapport à l'homme, n'est souvent que comminatoire. »
qui contient une menace. Style, terme, message, ton comminatoire. « Une lettre comminatoire enjoignant aux bénéficiaires de rembourser les sommes perçues. » « Qui n'a jamais reçu d'e-mail comminatoire un vendredi soir requérant un dossier à rendre le lundi matin ? »

labret

labret ornementation portée dans certains peuples sur la lèvre inférieure ou supérieure. Il s'agit soit d'une cheville, soit d'un disque élargissant la taille de la lèvre (plateau labial).
p ext.: piercing de la lèvre. « Le piercing de la lèvre, ou labret, est une ornementation labiale très répandue aujourd'hui. »

Rodinia

"terre mère" en Russe. Rodinia est le nom du supercontinent formé il y a environ 1.100 millions d'années, ancêtre d'un autre super-continent, la Pangée, lui-même ancêtre des continents actuels.
« La première grande glaciation, provoquée par la dislocation du supercontinent Rodinia, il y a 715 millions d'années. »

chiourme

chiourme ensemble des rameurs d'une galère. « Esclave dans la chiourme d'une galère. »
ensemble des condamnés d'un bagne. « La chiourme de Toulon. » « Nous croisons la chiourme : prisonniers, forçats, accouplés deux à deux par de lourdes chaînes. »
p. métaph.: ensemble de personnes peu recommandables. « Ces chiourmes d'écrivains libres, recrutées dans les tavernes et les lieux suspects... »
lieu où le travail est très pénible; travail très pénible. « Tout travail accompli sans joie est une chiourme hideuse, et retombe en révolte et en douleur sur la société. »

garde-chiourme :
surveillant des forçats dans un bagne, sur une galère.
p. anal.: surveillant, personnage brutal et fruste. « La vie moderne, luxueuse, impitoyable et sceptique a fait à ces hommes comme à ces femmes des âmes de garde-chiourme ou de bandits. »

ichtyologie

ichtyologie étude scientifique des poissons et animaux marins. « Hirohito, passionné de biologie marine, avait fait installer au palais impérial un laboratoire d'ichtyologie. »
p. plaisant.: « quelque écrivain, quelque amateur d'ichtyologie humaine, qui se complaisait à classer ses semblables selon la taille de leur appendice buccal. »
Ichtyologique : relatif à l'ichtyologie, aux poissons.

capé

capé sportif sélectionné en équipe nationale. « Avec 142 sélections, Lilian Thuram est le footballeur français le plus capé. »
p ext.: le plus capé = le plus expérimenté. « L'ancien ministre est le candidat le plus capé de cette élection. »
produit financier dont la hausse est limitée par un contrat à un certain niveau. « Un prêt bancaire capé à 6%. »

ab ovo

depuis l'origine, depuis le commencement ("depuis l’œuf" en latin). « Cette manière de prendre toutes les questions ab ovo comme si on avait affaire à des écoliers... » « L’identité juive est une identité clivée ab ovo, et « Juif » n'est autre que le nom de cette fissure originaire. »

eurythmie

beauté harmonieuse résultant d'un agencement heureux et équilibré, de lignes, de formes, de gestes ou de sons. « Le merveilleux type de beauté et d'eurythmie qu'est notre cathédrale française. » « L'harmonie, le balancement des lignes, l'eurythmie dans les mouvements apparaissent au rêveur comme des nécessités. »
p. ext.: harmonie d'une réalité naturelle. Eurythmie universelle. « L'eurythmie mystérieuse des mondes. »
méd.: régularité dans les battements du cœur.
fig.: équilibre, harmonie des facultés, des passions. « Une vie disposée selon les règles d'une belle eurythmie. »

eurythmique
relatif à l'eurythmie. Préoccupations eurythmiques.
qui a de l'eurythmie. « Un être vaste, immense, compliqué mais eurythmique. »

alezan

alezan(cheval) dont la robe et les crins sont de couleur fauve tirant sur le roux. Cheval alezan, alezan clair, alezan brûlé, alezan moreau, alezan doré. Couleur, robe alezane, poil alezan. « Je m'agrippai à la crinière du fougueux alezan qui galopait ventre à terre. »

purpurin

purpurinde couleur pourpre (rouge) ou voisine de la pourpre (=pourpré, pourprin). Lèvres purpurines. « Cette fraîcheur rosée, ces couleurs purpurines qui décorent les joues de la femme pendant son âge d'insouciance. » [couleur]

châsse

châsse coffre précieux, souvent richement orné, où l'on conserve les reliques d'un saint. Châsse de bois doré, de verre, d'or. « Ses reliques furent déposées au milieu du choeur, dans une châsse d'argent massif constellé d'émeraudes. »
[en parlant d'une pers. richement habillée] être parée comme une châsse.
porter qqn ou qqc. comme une châsse = porter avec beaucoup de soin, de respect. « Traité comme une châsse, le piano fût porté dehors. »
bâtir une châsse autour de qqn, de qqch = faire preuve d'une admiration extrême pour qqn, qqch. « Faire une châsse à la femme qu'on aime. »
cage aux parois vitrées servant à abriter un objet précieux de l'air et de la poussière. « Comme un diamant dans une châsse. » « La châsse de verre où dormait sa poupée de cire. »
pop.: cercueil, bière
argot : yeux. « Quand j'vois tes châsses. Moi ça m'suffit pour imaginer l'paradis. »
technol.: cadre, monture qui maintient une pièce en place. « La châsse d'un verre de lunette, d'un bijou. »

enchâsser
déposer, enfermer dans une châsse. Enchâsser la dépouille d'un saint, enchâsser des reliques.
p. iron.: entourer de soins extrêmes. « On couve le futur gendre, on le soigne, on l'enchâsserait. »
encastrer, fixer un objet dans une entaille, un support, un châssis. « La lourde porte vint s'enchâsser entre les deux montants de granit. » « Un portrait d'ancêtre enchâssé dans la boiserie. »
[joaill.] sertir, enchatonner. Enchâsser une pierre dans un chaton, dans une monture. « On voyait briller à son doigt un petit anneau d'or qui enchâssait une étincelle de rubis où se réverbérait la lampe. »
fig., litt.: intercaler, insérer une phrase, un mot, un son pour les mettre en valeur. « Les mots enflammés qu'elle lui écrit, il les lui renvoie enchâssés en deux éclatants sonnets. »
sens passif : « Il ne se passait pas de semaine sans que son malheureux nom ne vînt s'enchâsser dans quelque sonnet atroce. »

brandon

brandon espèce de flambeau fait avec de la paille tortillée. Un brandon de paille. Allumer des brandons. « Taïmaha, approchant de mon visage un brandon enflammé, se mit à m'examiner avec une extrême attention. »
corps enflammés qui s’élèvent d’un incendie. « Le vent poussait des brandons qui portaient l’incendie de tous côtés. »
fig.: ce qui provoque des troubles. Les brandons de la discorde. « Jeter le brandon de la discorde parmi les citoyens. » « Cet homme est un brandon de discorde. » « Cet écrit est un brandon de guerre civile. »

pruine

pruine poussière cireuse recouvrant des parties de certaines plantes (fruits, feuilles, chapeau et lamelles de champignons en particulier). « Framboise embrumée de pruine mauve. Pruine des grains de raisin, de la feuille de chou. »
pruiné [en parlant de la couleur d'un fruit] = recouvert de pruine, modifié par la présence de la pruine. « Des baies d'un beau bleu pruiné »

crédence

crédence buffet sur lequel on faisait l'épreuve des mets et des boissons destinés aux princes afin d'éviter leur empoisonnement.
p. méton.: partie d'un buffet située entre le corps supérieur et le corps inférieur, dont les étagères permettent l'exposition de pièces de vaisselle (=desserte, dressoir).
p. anal.: table sur laquelle sont déposés les mets, la vaisselle nécessaire au service du repas et qui sert éventuellement à la découpe des viandes; meuble de salle à manger dans lequel est rangée la vaisselle et dont la table d'applique permet l'exposition d'objets et le dépôt des plats. « L'écuyer-tranchant découpa sur une crédence les viandes. » « Au-dessus de cette crédence d'albâtre où s'empilaient tant de coupes. »
petite armoire à étagères dans laquelle sont rangés les objets nécessaires à l'essai. « Près de la table, un petit meuble fermé, la crédence, qui contient les objets employés à l'essai des mets. »
p. ext., rare: meuble fermé destiné à recevoir des objets précieux. « Cachez toujours bien vos feuillets dans la crédence que j'ai fait mettre en votre chambre. »
dans une église, petite console placée près de l'autel, sur laquelle on prépare ce qui est nécessaire à l'office (burettes, encensoir, etc.) « À coté, sur une crédence, s'étalait un autre livre, le registre de paroisse.«

réfulgent

réfulgentfig.: éclatant, brillant, splendide. « Un palais biblique, réfulgent de toutes les gemmes orientales. » « La très illustre et réfulgente maison de Bourgogne. »

sanhédrin

sanhédrinautorité législative et religieuse d’Israël à l'époque gréco-romaine, siégeant à Jérusalem (="Grand Conseil"). « Selon les Évangiles synoptiques, ce n'est pas Ponce Pilate mais le Sanhédrin qui condamne Jésus à mort pour blasphème, après qu'il ait réaffirmé qu'il était le fils de Dieu. »

Germanopratin

gentilé de Saint-Germain-des-Prés. « Boris Vian le Germanopratin. »

corroyer

préparer une matière en la battant, en l'étirant, en la foulant.
transformer (le cuir) après le tannage, en lui donnant la souplesse, la couleur, le grain, le dernier apprêt requis pour ses divers usages. Corroyer le cuir; corroyer des peaux de bœuf, de vache, des cuirs.
p. métaph.: tanner. « Les soleils d'Italie, les neiges d'Allemagne avaient corroyé sa peau. »
menuis.: dégrossir (une pièce de bois). « Les outils employés pour corroyer le bois sont les rabots, galères, varlopes, etc. »« Les bois une fois corroyés ont une épaisseur moindre que ceux bruts de sciage. »
malaxer et pétrir avec de l'eau (le sable, la chaux, la glaise), pour en faire un mortier, un enduit. Corroyer du mortier. « L'argile, imbibée d'eau, corroyée ensuite avec les pieds et les poignets des manipulateurs... »
p. ext.: revêtir d'un enduit. Corroyer un mur, un bassin de fontaine, un canal. « Les murs corroyés de stuc mêlé de bouze de vache. »

hypégiaphobie

peur des responsabilités. « Atteint d'hypégiaphobie, il perd ses moyens dès qu'il lui faut prendre une décision. »

verbatim

("mot" en latin) littéralement, textuellement, mot pour mot, texto. « Je ne signerai ma confrontation que si ces propos sont reportés verbatim. »
reproduction intégrale des propos prononcés ; compte rendu fidèle. « Ici, aucun commentaire n’est nécessaire : il suffit de lire le verbatim. »

valétudinaire

dont la santé est chancelante, délicate, qui est souvent malade (=cacochyme, égrotant, maladif). « Watteau était valétudinaire, mélancolique, voyait tout en noir et n'avait de rose que sur sa palette. »
valétudinaire de + subst : « Ces valétudinaires de la pensée que la nature morale a condamnés comme la nature physique a condamné les phtisiques. »
p. métaph : « Je me confesse à vous comme le sait faire l'homme à l'homme, la nature faible à la forte, l'âme troublée et valétudinaire à l'intelligence sereine et haute. »
[en parlant d'une période de l'existence] qui se passe dans un état quasi continu de maladie, de faiblesse. Enfance, vieillesse valétudinaire.
qui est en mauvais état, d'apparence fragile. « le bruit endimanché d'une cloche très vieille et valétudinaire ».
fig.: fragile, chancelant. « La Russie, ce grand empire valétudinaire. »

vent catabatique

du grec "katabatikos, qui descend la pente, le vent catabatique est produit par le poids d'une masse d'air froide dévalant un relief. Sa vitesse peut être extrêmement élevée (>300 km/h).
Le mistral est un vent catabatique, tout comme le vent qui descend des montagnes par une nuit dégagée et froide.
À l'inverse, le vent anabatique est un vent ascensionnel d'une masse d'air le long d'un relief, dû au réchauffement de celui-ci. Aussi appelé "vent de pente", il est prisé des amateurs de vol à voile.

contrevent

contrevent volet de bois placé à l'extérieur d'une fenêtre pour la protéger des intempéries.
« Le pluvieux automne chuchotait sur les tuiles. Un contrevent claquait; le cahot d'une charrette s'éloignait. »
écran protecteur contre le vent.

nolens volens

qu’on le veuille ou pas, bon gré mal gré (du latin "nolo", je ne veux pas, et "volo", je veux). « Des déficits abyssaux qui conduiront nolens volens la France à augmenter ses impôts. »

venue

manière dont une plante pousse, un animal grandit (= croissance). « Des plantes d'une belle ou d'une bonne venue. Un cerf de bonne venue, daguet à sa première tête, passera huit-cors à sa 2ème tête et dix-cors à sa 3ème. »
manière dont une action se déroule. « L'auteur a écrit cette nouvelle d'une seule venue » (= d'un trait).

factitif

qui indique que le sujet fait faire ou cause l'action, mais ne la fait pas lui-même. Emploi, sens factitif; valeur, construction factitive. « Le verbe « montrer » (faire que quelqu'un voie) est factitif. »
causatif : en anglais, le suffixe verbal -ize, ou nominal -izer, a un sens causal et factitif; de même en français le suffixe -gène, (psychotogène, épileptogène).
en français, le factitif s'exprime souvent par l'auxiliaire « faire » : « faire faire une robe ».

flibustier

flibustier aventuriers français, hollandais et anglais qui aux 16ème et 17ème siècles écumaient les côtes et dévastaient les possessions espagnoles en Amérique.
homme rusé et malhonnête
Haut de page