Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

coquecigrue

coquecigrue(fém.) oiseau imaginaire, fabuleux.
À la venue des coquecigrues = jamais (=à la Saint Glin-glin).
fig.: fantasme, illusion. « S'arracher aux coquecigrues d'un demi-sommeil. »
regarder voler des coquecigrues = se faire des illusions, s'occuper de choses chimériques.
baliverne, sornette, sottise. Conter, débiter des coquecigrues; se payer de coquecigrues. « Les coquecigrues d'un prêtre naïf. Un inventeur de coquecigrues entouré de gobe-mouches. »
p. méton.: personne qui raconte des sottises, imbécile, ridicule. « Parler, raisonner comme une coquecigrue. Une histoire coquecigrue. »

marâtre

femme du père, par rapport aux enfants nés d'un précédent mariage.
péj.: femme qui maltraite les enfants que son mari a eus d'un mariage précédent. « La marâtre jalouse dit qu'on caresse trop ces étrangers aux dépens de ses propres fils. »
p. ext.: mère cruelle qui maltraite ses enfants. « La bonne mère devint une marâtre, elle morigéna ce pauvre enfant, elle le tracassa. »
p. anal.: désigne une pers., une collectivité ou une force naturelle, qui ne remplit pas la mission de protection qu'on lui prête et qui se montre cruelle et injuste. « Notre république traite en marâtre le professorat et lui pleure les vivres. »
adj. fém.: qui agit en marâtre, qui est cruelle et injuste. « Partout chez les femmes sous un émail de candeur, un argile vil et grossier : jeune, des maîtresses décevantes, infidèles, sordides; vieux, des épouses adultères et marâtres. »
p. anal.: fortune, société marâtre. « Moi, jeté au dernier rang par une providence marâtre, moi à qui elle a donné un coeur noble et pas mille francs de rente, c'est-à-dire pas de pain. »

ergastule

ergastule antiq. rom.: cachot, prison souterraine. « Une plainte montait du fond des ergastules. » « César laissa Vercingétorix croupir dans un ergastule avant de lui donner la mort par strangulation. »
p. ext.: prison, cellule où les conditions de vie sont particulièrement éprouvantes. « Le peu d'air corrompu qui emplissait le couloir pénétrait à grand peine dans ces ergastules infects »

tumescent

qui s'enfle, qui grossit, qui est boursouflé. Organe, nez tumescent. « Sa tête joviale, écarlate et tumescente. »
p. métaph.: « Barnabooth, quel nom tumescent ! »
tumescence : état d'un organe qui se gonfle au cours de certaines fonctions physiologiques (=turgescence). Tumescence du clitoris, du mamelon du sein. « La tumescence du pénis s'appelle érection. »

hyalin

hyalinqui a la transparence du verre. « Ici, l'air possède une transparence hyaline; l'atmosphère vibre, cassante, vitrifiée. »

impavide

qui n'éprouve ou ne laisse paraître aucune peur; qui semble indifférent (=calme, impassible, imperturbable). Héros impavide.
p. méton.: qui traduit l'absence de peur, l'indifférence. « Et l'hôte de répondre avec sa politesse impavide : − Je suis enchanté de te voir. »

cornucopianisme

cornucopianisme[de cornucopia, corne d’abondance] croyance en des ressources illimitées et au fait que les innovations technologiques permettront toujours de pallier l’épuisement des ressources naturelles. « Le cornucopianisme nous incite à croire que nous allons pouvoir continuer de croître sans perturber notre environnement – ce qu’on appelle le découplage. »

jaboter

[oiseau] pousser des cris en secouant le jabot. Entendez-vous jaboter ces perruches?
[pers] bavarder sans arrêt de façon plus ou moins futile ou oiseuse (=babiller, jaser, cancaner). « Ils avaient jacassé ensemble près d'une heure, et je me demandais de quoi ils pouvaient jaboter si longtemps. Une conversation jabotante et pailletée abbés et philosophes à la mode. J'entends en ce moment jaboter dans la chambre voisine de la mienne une petite fille de ton âge qui me fait songer à toi, chère enfant. »

chahada

profession de foi musulmane ("témoignage" ou "attestation" en arabe).
Très brève, elle se limite à ces quelques mots : « Je témoigne qu’il n’y a de vraie divinité que Dieu et que Mohamed est son messager. »

origami

[de oru, plier, et kami, papier] nom japonais de l'art du pliage du papier.

karma

karmadans le bouddhisme et l'hindouisme, somme de ce qu'un individu a fait, est en train de faire ou fera. Chaque individu est responsable de son karma (de ses actes), et donc de sa sortie du "Samsara" (cycle des réincarnations). « Encore une épreuve. Cela fait probablement partie de mon karma. »

karmique : qui concerne le karma. Loi karmique ; rétribution karmique. « Vie après vie, nous progressons sur l’échelle karmique, de la créature la plus insignifiante jusqu'à l'être transcendantal. »

vélin

vélin peau de veau mort-né préparée pour l'écriture ou l'illustration, plus lisse et plus fine que le parchemin ordinaire. Dessiner, écrire sur vélin; manuscrit, miniature sur vélin.
p. méton.: ouvrage ancien imprimé sur vélin.
(papier) vélin = papier de luxe imitant la blancheur et l'uni du vélin. Exemplaire sur vélin. « Faites imprimer ces poésies sur vélin satiné. »
toile vélin = toile métallique sur laquelle on estampe le filigrane des billets de la Banque de France.

stellé

stellé qui est semé, parsemé d'étoiles (=constellé, étoilé). « Dans les nuits toujours stellées, les bouches toujours mêlées se baisent éperdument. »
p. anal.: qui est orné d'objets brillants. Manteau stellé.
stellé de = orné de. « Les sables stellés de lagunes d'opales. »
en forme d'étoile. « Les réseaux de chemins se classent en deux types, les quadrillés et les stellés. »

toute honte bue

sans aucune honte ni crainte du déshonneur. « Aux premières difficultés de son parti, toute honte bue, il changea de bord. »
avoir toute honte bue → « Ils devraient mourir de honte s’ils n’avaient pas toute honte bue. »

tribade

lesbienne : « c'était une tribade, qui n'aimait des plaisirs de l'amour que ceux que lui donnait la femme. »
tribader : se livrer à l'homosexualité féminine.

exorde

(masc.) première partie d'un discours. Exorde d'une harangue, d'un plaidoyer. Exorde pompeux, solennel, véhément.
p. ext.: entrée en matière, introduction (à un entretien, à un écrit, à une composition musicale, etc.) Exorde d'un livre, d'un poème. « Foin des exordes, veuillez me parler de vous. »
fig.: commencement d'une chose. « Cette conception, qui fut comme l'exorde du monde. »

adret

adretversant d'une montagne exposé au soleil, orienté au sud ou à l'est (contraire de ubac). « La ligne de crête sépare les deux versants d'ubac et d'adret, l'un déjà sombre, l'autre toujours ensoleillé. »

girandole

girandole faisceau de plusieurs jets d'eau
pyrotechnie : gerbe de fusées partant d'une roue tournant autour d'un axe vertical et donnant lieu au bouquet. « Chacun poussa des exclamations qui partirent comme les fusées d'une girandole. »
décoration : chandelier à plusieurs branches disposées en forme de pyramide, souvent orné de pendeloques de cristal. « Une girandole à trois branches éclaire ce curieux oratoire. »
p. méton.: branche de la girandole. « Je courus dans la pièce voisine et vis remuer les girandoles des chandeliers. »
valeur d'adj.: « de chaque côté de la cheminée était fixée une lampe girandole en porcelaine. »
p. métaph.: « des floraisons courent en girandoles et en espaliers. » « Une délicieuse girandole d'azur. »
[p. réf. aux pendeloques de cristal qui décorent souvent les girandoles] ensemble de pierres précieuses, disposées en pendants d'oreille. « Toutes les filles d'Archidona portent aux oreilles de longues girandoles ornées de pierres de couleur. »

bourbillon

petit amas de boue. « Ils se vautraient tout nus dans les bourbillons du patio, et faillirent se noyer, un après-midi, en faisant l'amour dans le bassin. »
pointe blanchâtre de pus au centre d’un furoncle, dont l’élimination précède la guérison de celui-ci. « On trouve deux types de furoncles : l'un comporte un bourbillon, l'autre pas. »

cenelle

cenellebaie rouge vif, fruit du houx et de l'aubépine. « Un gros buisson couvert de cenelles. »

ouvrir le parapluie

dégager sa responsabilité ou la faire porter sur un autre. « Dès le début de l'affaire, l'élu a ouvert le parapluie et pris ses distances. »

draisienne

véhicule à deux roues alignées que l'on fait avancer en poussant sur le sol avec ses pieds.

opération Overlord

nom de code de la Bataille de Normandie, qui commença par le débarquement des troupes alliées sur les côtes normandes le 6 juin 1944 (surnommé le "Jour J") pour s'achever en août 1944, avec la Libération de Paris de l'occupation allemande.
l'opération Overlord est le débarquement le plus important de l'histoire, avec trois millions de soldats débarqués.

fruste

qui présente un relief usé par le temps. « Un blason fruste que le plus habile héraut d'armes eût été impuissant à déchiffrer. » « Quelques statues frustes recueillies au hasard des fouilles. »
mot, expression effacé(e) par l'usage, qui a perdu son sens. « Un mot devenu trop fruste d'avoir servi à désigner tout le contraire de ce à quoi on l'applique. »
qui présente un relief rugueux, mal poli, usé. « L'aspect gris et fruste d'une carrière de pierre. » « Un mur de granit, à gros blocs frustes, mal équarris, mal ajustés. »
peu élaboré. « Ces poèmes, si frustes dans leur ton et dans leur forme qu'on leur a quelquefois reproché de manquer un peu d'art. »
qui manque de finesse, qui est mal dégrossi. Âme, manière fruste; homme fruste. « Ce grand gaillard de Parisien, au mot brutal, au geste fruste, mais au cœur franc. »
frustement : d'une manière fruste. « Là était la maison de Karelina. On y vivait frustement. »

giries

pop.: manières affectées. « Tu trouves charmantes les giries de la petite Camille et les mines altières de madame de Blinville. »
faire des giries = Faire des manières. « Je ne fais pas un tas de giries, je vais au but, soyez heureux. »
plaintes hypocrites, non justifiées (=jérémiade). « Si je retourne près de ma femme je vais subir des averses de giries et de pleurs. »

suède

suède cuir dont le côté chair utilisé à l'extérieur a été poncé de façon à prendre un aspect velouté (=daim). Gants de suède.
de la couleur naturelle du suède, d'un ton fauve ou brun clair. « Les jolies teintes rouille, feuille morte, suède, qui sont sobres et distinguées. »
▪ suédé
[en parlant d'une peau] apprêté selon le procédé donnant le suède. « Du chevreau suédé. »
[en parlant d'un tissu, d'un papier, d'une surface] qui a l'aspect du suède. « Mallette en cuir, intérieur suédé. »
▪ suédine
tissu ayant l'aspect du suède, utilisé en confection ou pour doubler certains objets (sacs, mallettes, etc.). « Blouson en très belle suédine marine. »

stiletto

stiletto[mot ital. signifiant "stylet", poignard à lame très pointue] escarpin à talon aiguille. « Elle portait une jupe affriolante et des stilettos vertigineux. » « Christian Louboutin a remis à la mode le stiletto dans les années 2000. »

Bataille d'Hernani

célèbre querelle entre classiques et romantiques, qui eut lieu en 1830 à la Comédie-Française, à l'occasion de la première représentation de Hernani, drame romantique de Victor Hugo.
Face aux tenants du théâtre traditionnel, Victor Hugo reçoit entre autres le soutien de Théophile Gautier, Honoré de Balzac et Gérard de Nerval.

pointille

chose, sujet léger ou de peu d'importance. « L'affaire ne roule que sur une pointille. »
dispute, chicane sur des bagatelles. « Ce ne sont que des pointilles perpétuelles. »

calame

calame roseau dont se servaient les anciens pour écrire sur le papyrus ou le parchemin.
p. ext.: plume, stylo. « Tremper son calame dans l'encrier. »

lapsus calami : substitution involontaire d'un mot par un autre, en écrivant (≠ lapsus linguæ)

Zeitgeist

terme allemand signifiant "l'esprit du temps", théorisé par Hegel puis Heidegger. Il dénote le climat intellectuel ou culturel d'une époque.
Il se différencie du Volksgeist ("Esprit du peuple"), qui décrit l'âme d'une nation particulière, et du Weltgeist ("Esprit du Monde"), qui décrit l'esprit immuable de l'humanité.

alcyonien

alcyonienqui a rapport à l'alcyon (oiseau de mer mythologique, signe d'heureux présage car il ne construisait son nid que sur une mer calme).
jours alcyoniens : sept jours avant et sept jours après le solstice d'hiver, au cours desquels la mer serait suffisamment calme pour que l'alcyon construise son nid. « Longs jours alcyoniens, qui bercent comme un hamac d'une nuit à l'autre... »
p. ext., litt.: calme alcyonien : calme absolu. « Là, toutes les inquiétudes étaient aplanies par un calme alcyonien. » « L'hiver suivant, sous le ciel alcyonien de Nice, qui pour la première fois rayonna dans ma vie, j'ai trouvé le troisième Zarathoustra. »

emmi

emmiau milieu de. « Emmi les champs de chardons. » « La libellule erre emmi les roseaux. »

récliné

[botanique] dont l'extrémité pointe vers le sol. Feuilles réclinées.

ab ovo

depuis l'origine, depuis le commencement ("depuis l’œuf" en latin). « Cette manière de prendre toutes les questions ab ovo comme si on avait affaire à des écoliers... » « L’identité juive est une identité clivée ab ovo, et « Juif » n'est autre que le nom de cette fissure originaire. »

cinabre

cinabre sulfure de mercure de couleur rouge (sang), utilisé pour la fabrication du vermillon.
p. méton: couleur rouge vermillon.
cinabrin = de la couleur du cinabre. « Ses lèvres sont cinabrines. » [couleur]

imbelle

imbellequi n'aime pas la guerre; qui est impropre aux combats. Peuple imbelle. « Des armes d'apparat, belles et imbelles. »

tartan

tartan étoffe de laine à grands carreaux de diverses couleurs que les Écossais utilisent pour la confection de certains vêtements. « Un châle de tartan. » « D'immenses étoffes de soie bariolée d'incarnat, de vert et de jaune, à la façon du tartan écossais. »
vêtement écossais coupé dans du tartan, généralement un châle, un kilt ou un grand manteau. « Enveloppé dans son tartan écossais... »
vêtement, châle ou plaid fait d'un tissu semblable au tartan écossais. « La petite fille, malade, avait sur les jambes un tartan rouge à carreaux blancs. » « Elle jeta sur ses épaules un tartan à carreaux gris et blancs. »

coruscant

coruscant qui brille intensément, qui scintille (=brillant, scintillant). Lumière coruscante, aspect coruscant. « J'ai le cerveau plein de ces vents et de ces coruscantes vagues qui hennissent. » « Bouquets coruscants, peints sur fond noir. » « Tout le brillant, tout le coruscant du décor. »
fig.: « Vous étiez déjà charmant, drôle, pétillant d’humour, coruscant d’anecdotes… »
p ext.: style caractérisé par l'usage de tournures et de mots rares. « Auteur au style adamantin et coruscant. »

coruscation : éclat lumineux vif et passager. La coruscation d'un météore. Coruscations de pierres précieuses. « L'éclat de la mer et ses coruscations enflammaient les lointains. »

camerlingue

cardinal de curie assurant l'administration temporelle de l'Église pendant la vacance du siège pontifical. « Le camerlingue est le chef du gouvernement pendant l'espace de temps qui s'écoule entre la mort du pape et la réunion des cardinaux. »

tartare

se dit des peuples nomades turcs et mongoles arrivés en Occident au XIIe s. lors des invasions de Gengis Khan et de Timour-Lang. Hordes tartares ; invasions tartares.
le Tartare: dans la mythologie grecque et romaine, nom d'une région du fond des Enfers où demeuraient les dieux vaincus et les héros ayant offensé Zeus (s'oppose aux Champs-élysées, séjour heureux des âmes vertueuses). « Le Tartare est une région aride et brumeuse, avec parfois des étangs glacés, des lacs de soufre ou de poix bouillante entouré d'une rivière de feu. »
sauce tartare: mayonnaise épicée, relevée avec de la moutarde, des câpres, des herbes hachées, qui se sert avec de la viande ou du poisson. « La sauce tartare, simple à réaliser, accompagne idéalement vos viandes, poissons et légumes. »

chafouin

personne petite, fluette et à la mine sournoise, comme une fouine. Un petit chafouin; une mine de chafouin. « Le Censeur, le chafouin, la face subitement maigrie et jaunie, les yeux fureteurs, enregistrait les délits, pointait les coupables. »
[visage] sournois, rusé. Un air chafouin; une figure, une mine chafouine.
chafouinerie = sournoiserie. « Chez un novice bénédictin, aucune trace de chafouinerie, de bigoterie, de pharisaïsme, de componction. »

causeuse

causeuse petit canapé bas, le plus souvent capitonné, à dossier cintré, où peuvent s'asseoir deux personnes en particulier pour converser. « La profonde causeuse de la vieille dame est encore là et des bergers sourient à leurs bergères dans le rose fané des camaïeus. »

apophtegme

parole, sentence mémorable de personnages de l'Antiquité. Les apophtegmes des Sages, les apophtegmes de Caton.
p. ext.: parole, sentence mémorable, exprimée de façon concise et claire (=aphorisme, maxime).
p. ext., péj.: formule concise sur un sujet considéré comme important par celui qui parle, mais en réalité banal. Émettre des apophtegmes, parler par apophtegmes.

assassin

l'étymologie de ce mot est incertaine, mais une origine possible est le mot arabe "hashishiyya" ("fumeur de haschich"), nom donné aux Ismaëliens de Syrie, des musulmans fanatiques qui, au temps des croisades, assassinaient (sous l'emprise du haschich) des chefs chrétiens et musulmans.

tonnelle

tonnelle petite construction, le plus souvent circulaire, à sommet en voûte, faite d'un treillage le long duquel on fait grimper des plantes afin de former un abri ombragé (=berceau, gloriette). « Une tonnelle de jasmins et de clématites. » « Des tonnelles en treillis vert mal dissimulées par les feuilles du lierre. » « La charmille, plantée de petits pieds arrachés dans le bois, que l'on dirigera en tonnelle continue appelée "cabinet de verdure". »
filet utilisé pour la chasse aux oiseaux. « Un lent rabat dirige les perdrix ou les canards vers la tonnelle. »

suivez-moi-jeune-homme

suivez-moi-jeune-hommeruban qui pend au derrière du chapeau ou de la robe d'une femme. « Son chapeau faisait sourire à cause du "suivez-moi jeune homme" dont elle l’agrémentait. »

peccadille

péché véniel, sans gravité. S'accuser d'une peccadille.
par ext.: faute légère (= erreur, manquement, légèreté, bavure). Légère, simple peccadille; peccadille de jeunesse; se reprocher une peccadille; être puni pour une peccadille. « Pour cette peccadille, le malheureux fut condamné à deux ans de prison. »

réfulgent

réfulgentfig.: éclatant, brillant, splendide. « Un palais biblique, réfulgent de toutes les gemmes orientales. » « La très illustre et réfulgente maison de Bourgogne. »

arpent

ancienne mesure de surface, variant suivant les localités. Un arpent de terre labourable, de forêt, de vigne, de prés. « Un minuscule terrain de quelques arpents, clos par une simple haie d'épines. »
fig.: « son mutisme agrandit encore de quelques arpents nébuleux le mystère qui entoure cette affaire. »
avoir le nez, le visage "d'un arpent" = avoir le nez, le visage très long.
« quelques arpents de neige » : Voltaire désignait ainsi le Canada, en raison de sa valeur économique quasi nulle à ses yeux (le Canada était au 18ème siècle, une colonie française, la "Nouvelle-France"). Cette expression reste régulièment employée par les Canadiens.
Haut de page