Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

palatin

qui relève du palais. « La Sainte-Chapelle, chapelle palatine édifiée par saint Louis pour abriter la Sainte Couronne d’épines, est l'un des vestiges du palais de la Cité. »
anat.: relatif au palais. Os, voile palatin; fosse, membrane, voûte palatine.

bestiaire

recueil poétique ou iconographique sur les animaux : « Faites de tons chauds, d'une étonnante conservation, ces peintures forment le plus riche des bestiaires du Moyen Âge. »
homme destiné à combattre les fauves au cirque. « La veille de leur combat, on servait aux bestiaires romains un repas somptueux, peut-être leur dernier. »

empathie

Faculté de sympathiser avec autrui, de ressentir, d'éprouver les mêmes impressions que lui.

tontine

groupe d'épargnants d'âges différents au sein duquel les parts des associés qui meurent sont réparties entre les survivants.
p. méton.: cette rente (=pension). Recevoir sa tontine. « Je n'ai pas encore touché ma tontine. »
hortic.: paillon, poignée de paille, filet ou panier maintenant la motte qui entoure les racines d'un arbre ou d'un arbuste pendant sa transplantation.
tontiner : garnir d'une tontine. « Les plantes étaient "tontinées", emmaillotées par une sorte de mousse protectrice. »

tératologie

science des monstres, qui traite des anomalies congénitales ou héréditaires, en établit les classements d'après leur aspect anatomique, étudie le développement de l'embryon mal formé et tente de déceler les causes de ces malformations.
par métaphore : « cette tératologie sublime du progrès faisant effort vers l'idéal, donne ce monstre et produit ce chef-d'oeuvre: Paris. »

expurger

abréger un texte en éliminant ce qui est contraire à une morale, un dogme (=épurer). « La version expurgée d’un film. »

cuistre

pédant ridicule. Personne qui fait un étalage intempestif d’un savoir mal assimilé. « C'est un cuistre / avoir l'air cuistre. »

magnat

personnage puissant. « Les magnats du pétrole. »

épître (fem.)

fragment de l'Ecriture sainte
lettre.
pièce en vers adressée à quelqu'un. « Une épître interminable de ma cousine. »
(voir "épistolaire")

sarcler

arracher une plante, désherber.

quadrige

quadrige char antique attelé de quatre chevaux.
ensemble de quatre chevaux attelés à un char. « Un char traîné par un quadrige de chevaux blancs. »
archit.: motif décoratif sculpté ou gravé figurant un attelage de quatre chevaux.

organdi

organdimousseline de coton légère, claire et apprêtée (=organza).
« Ex : elle l'attendit à la gare: sa robe d'organdi s'épanouissait au soleil. » [habits]

Habit vert (et épée)

costume officiel d'un académicien (Académie Française)

coprophage

Qui se nourrit d'excréments. Insecte coprophage.

ratafia

ratafialiqueur préparée en faisant macérer, dans de l'eau-de-vie additionnée de sucre, des fruits ou des substances végétales. Ratafia d'anis, de cerise, de coing, « Son petit verre de ratafia bu, il en vida un second. »
ratafia de champagne : vin de liqueur préparé avec du moût de raisin et du marc de champagne. « Le ratafia de champagne se boit frais, en apéritif ou en fin de repas. »
pop.: ratafia de grenouilles : eau. « Je ne bois que du ratafia de grenouilles. » « Le semailles sont terminées, vivement qu'il tombe du ratafia de grenouilles. »

reître

autrefois, cavalier allemand payé par la France comme mercenaire.
guerrier brutal et grossier; homme qui se complaît dans la violence et la grossièreté (=soudard). « Tu me chasses? Ce reître irrité que tu attendais, est-ce ma faute si je ne lui ressemble pas? » « J'arrivais à lui faire convenir que son Herbert avait toujours été pas mal reître, plus gentilhomme de nom que de façons. »
vieux reître : homme d'expérience, homme rusé (=vieux routier). « Deux vieux reîtres comme nous mèneront la barque à bon port, dit Bertrand. »

prosélytisme

zèle déployé pour répandre la foi, pour faire des adeptes, des prosélytes.
p.ext: zèle déployé pour convertir autrui à ses idées, pour tenter d'imposer ses convictions. « Rien ne me choque plus que le prosélytisme et ses moyens, toujours impurs. »

cimeau

haut d'un arbre, cime. « Sur le ciel clair, les cimeaux [des sapins] se détachaient en noir, avec une singulière netteté. »
arbre mort; grosse branche dépouillée de ses feuilles, sur laquelle viennent percher des oiseaux, qui peuvent être tirés par les chasseurs à l'affût. « Autour du poste, sont plantés des arbres morts, des cimeaux, comme on les nomme. »

égotisme

culte du moi, intérêt excessif porté à sa propre personnalité

grau

graudans le Languedoc, chenal reliant un étang côtier à la mer ou embouchure d'un fleuve côtier. Le Grau-d'Agde ; Le Grau-du-Roi. « De place en place un flamant rose mouchetait de sa petite flamme l'eau terne et mate d'un grau. »

fronce

fronce pli de la peau provoqué par contraction musculaire. « Anxieux, des fronces au sourcil... »
p. anal. de forme : « la nuée aux grosses fronces s'échelonnant et plafonnant. »
plur.: petite ondulation (du tissu) réalisée par le resserrement de fils coulissés. Fronces de satin bleu ; robe à fronces. « Une garniture en satin carmin, ayant sur chaque fronce de la passementerie de jais. » [habits]

pancrace

pancracesport de combat grec, permettant au temps des Jeux olympiques antiques quasiment tous les coups, y compris mortels. Le pancrace devrait prochainement revenir dans les Jeux Olympiques, sous une forme revue et corrigée.

goujatisme

goujaterie érigée en système de vie. « Aucun d'eux ne m'avait parlé et le bavardage ne s'était pas ralenti une seconde à mon entrée, le goujatisme contemporain ne comportant pas la déférence pour l'étranger. »

axiologie

science des valeurs philosophiques, esthétiques ou morales.
hiérarchisation des valeurs ; système de valeurs. « La prospérité ou le déclin d'une civilisation peut s'expliquer par ses préférences axiologiques, son système de valeurs. »
neutralité axiologique : absence de jugement de valeur.

inventaire à la Prévert

inventaire à la Prévertliste, énumération hétéroclite, inventaire qui n’a apparemment ni queue ni tête (p. allus. au poème Inventaire de Jacques Prévert : « Une douzaine d’huîtres un citron un pain un rayon de soleil une lame de fond six musiciens une porte avec son paillasson un monsieur décoré de la légion d'honneur un autre raton laveur... »)

combe

combepetite vallée encaissée. « Mon village, blotti au fond de sa combe. »
combe à neige : zone à enneigement prolongé, où se développe une flore particulière. « La végétation des combes à neige, à l'abri du vent et du froid intense, profite des éléments nutritifs libérés lors de la fonte des neiges. »

chanfrein

chanfrein moulure plate obtenue en abattant l'arête d'une pierre, d'une pièce de bois ou de métal. « Il est sage d'abattre pour les remplacer par des chanfreins, les arêtes des pierres de taille qui forment l'encadrement des baies. »
petite coupe en biseau effectuée sur l'arête vive d'une pièce de bois ; surface oblique ainsi obtenue.

pièce d'armure en cuir ou en métal qui protégeait le devant de la tête d'un cheval de guerre. « L'étalon dessanglé, libre du lourd chanfrein, broute le gazon frais. »
p. ext.: panache qui orne la tête des chevaux de parade.
p. anal.: marque blanche que certains chevaux portent sur la partie antérieure de la tête.
p. méton.: partie de la tête du cheval, et de certains mammifères à tête allongée, comprise entre le front et les naseaux. « Le chanfrein busqué du taureau dessinait une bosse très accentuée. » « Il voulut maintenir la tête du cheval et serra au chanfrein d'un mouvement nerveux. L'animal poussa un hennissement de douleur. »

liniment

pommade, onguent. « Le liniment oléo-calcaire est un mélange d'huile d'olive et d'eau de chaux, principalement utilisé pour nettoyer les fesses des bébés. »
p. métaph. : « Des regrets amoureux, auxquels la brume des étangs d'Aigues-Mortes avait été un liniment et un feutrage contre la vie. »

entretoise

entretoisepièce rigide, cylindrique ou conique, qui en relie deux autres et les maintient dans un écartement fixe.
l'entretoise d'un meuble est le croisement de traverses qui relie ses pieds, de façon à les maintenir dans un écartement fixe (elle peut être en "H" ou en "X").
on utilise fréquemment des entretoises pour fixer des circuits imprimés. Ces entretoises sont généralement des pièces tubulaires en plastique ou en métal.
« La carte mère est isolée du châssis de l'ordinateur par une dizaine d'entretoises, pour éviter tout risque de court-circuit. »

nonce

nonceécclésiastique ambassadeur du Saint-Siège auprès d'un gouvernement étranger. Nonce du pape. « Les nonces ont encore la préséance sur tous les ambassadeurs; mais cette vieille prérogative n'est plus qu'une simple politesse. »

lattis

lattisgarniture, ouvrage de lattes. Lattis jointif ou espacé. « La façade de la ferme était couverte d'un lattis, où grimpaient jusque sous le toit des gros ceps de vignes noueux. » « Une vaste salle divisée en deux, sur toute la hauteur, par un lattis de bois à claire-voie. »

simarre

simarre longue robe d'apparat portée par les notables, les seigneurs et notamment par les sénateurs vénitiens. « Des seigneurs en simarre de velours. »
p. anal., littér.: longue robe de femme. « Elle sanglote, la tête appuyée contre une colonne, les cheveux pendants, le corps affaissé dans une longue simarre brune. »
robe de dessous portée par certains magistrats ou professeurs d'université. « La simarre rouge des professeurs de droit. »[habits]

dartre

maladie de la peau qui se manifeste par des rougeurs et des démangeaisons.« Il faisait tomber sur la table des écailles de sa joue, mangée par une immense dartre. »
p. métaph. « L'opprobre est une lèpre et le crime une dartre. » « Une vie souillée par l'insulte de la boue et la dartre du péché. »
dartreux : affection, peau, tumeur dartreuse. Un dartreux, une dartreuse.
p. métaph.: ravagé par le temps ou par les intempéries. « Une lugubre masure dartreuse et sombre. »

casuiste

théologien qui, par profession, résout les cas de conscience. Casuiste relâché, rigide; minutie de casuiste : « le casuiste vit dans les interstices qui séparent la vertu des vertus et la règle des cas particuliers. »
p. ext., péj.: celui qui aime à subtiliser, qui argumente avec subtilité de manière à justifier ses fautes ou celles d'autrui. Casuiste politique.

nécromancie

divination par l'évocation des morts. Scène de nécromancie. « Le procédé nécromantique doit certainement être classé parmi les plus anciens modes divinatoires. »
p. métaph: « tout regard habituel est une nécromancie et chaque visage qu'on aime, le miroir du passé. »

passement

passement tissu plat, plus ou moins large, formé par l'entrelacement régulier de fils d'or, d'argent, de soie ou de laine, servant à orner les vêtements, les tentures d'ameublement, les meubles et autrefois les voitures. « Un simple lit de damas jaune et incarnat, sans clinquant ni passement ». « un pourpoint garni de passements de soie. »
dentelle de fil de soie ou d'or, au fuseau, faite sur coussin et servant à border les vêtements.[habits]

apostat

qui a abandonné publiquement sa religion, ou renoncé à des voeux monastiques. « Un juif apostat, qui s'agenouille devant la croix, ne peut inspirer qu'aversion ou tristesse à ses coreligionnaires. »
p. anal.: qui trahit une cause, un parti, etc. Des républicains apostats. « Les apostats de toutes les opinions accourent en foule. »

oeil-de-boeuf

lucarne, fenêtre ronde ou ovale pratiquée dans la partie supérieure d'un édifice ou dans un mur.
antichambre (d'un château). J'étais là dans l'oeil-de-boeuf du château de Butschirad.
horloge oeil-de-boeuf : horloge dont le cadran rond ou ovale rappelle la forme de la lucarne du même nom. « Seules, les ménagères venues là pour laver leurs petits paquets de linge, se hâtaient, en regardant l'oeil-de-boeuf accroché au-dessus du bureau. »

jujube

jujube fruit sucré du jujubier, à pulpe jaune, consommé frais ou sec. « Le jujube est employé en décoction comme adoucissant contre la toux. »
de jujube : de la teinte de ce fruit. « Deux petites ailettes, rouge de jujube. »

apagogie

raisonnement par lequel on démontre la vérité d'une proposition en prouvant l'impossibilité ou l'absurdité de la proposition contraire (= raisonnement par l’absurde). Ex: « Il est debout sur ses deux jambes, donc il n'est pas paraplégique. » « L'intelligence, c'est pas sorcier, il suffit de penser à une connerie et de dire l'inverse. » (Coluche)
apagogique = par l'absurde. Raisonnement, méthode apagogique.

calfater

rendre étanche, au moyen d'étoupe goudronnée, les points et les interstices des bordages du pont d'un navire
p métaph.: « Dès qu'il ne peut assouplir sa pensée aux conditions de la mesure et de la rime, il prend hors de cette pensée quelque détail insignifiant dont il bouche et calfate tant bien que mal son vers. »
p. ext.: fermer hermétiquement; boucher. « Nous avions calfaté les brèches des fenêtres du mieux possible. »

guéret

guéret terrain labouré (ou qu'on est en train de labourer) et qui n'est pas encore ensemencé. « Un guéret labouré de la veille. »
terrain laissé en jachère; pâturage maigre, terre inculte. « Sur cent trente hectares il y en avait une quarantaine de cultivables. Le reste : des guérets, des bois. »
lever, relever les guérets = labourer une terre que l'on a laissée se reposer pendant un an.

crevé

crevé ouverture pratiquée dans un vêtement généralement en forme de losange et laissant apparaître un autre tissu de couleur différente. « Sa robe à manches garnies de crevés de satin rose liserés de passequilles de jais. »
(petit) crevé = jeune homme efféminé, malingre et adorateur servile de la mode. « Ce jeune crevé, hâve, voûté, avec sa coiffure de rhétoricien. » « Les petits crevés aux vestons courts jusques aux nuques... »

forgerie

litt., fig.: rédaction d'un faux en écriture ; document contrefait. « La signature en bas de ce contrat est une forgerie. »
tromperie, machination. « Si cependant tout cela était faux, une forgerie, une infernale invention de femme méchante et jalouse! »
forger : fabriquer faussement. « Des infidélités que sa jalousie maladive forgeait de toutes pièces. »

chabler

chabler chabler des noix = les faire tomber à l'aide d'une gaule.
pop.: frapper. « Oh! il m'aurait volontiers chablé, le chacal. »
pop.: ça va chabler = ça va barder,
chablis : arbre déraciné sous l'action de différents agents naturels (vent, orage, neige, vieillesse, etc).

palanque (fem)

mur de retranchement, de défense ou d'obstacle, fait de troncs d'arbres, de pieux plantés verticalement et jointivement. Ex : « les Autrichiens, derrière leurs palanques, tiraient par des créneaux percés entre les joints. »
au plur., équit.: obstacle de concours, formé de trois planches superposées, que supportent deux piliers.
palanquer : munir de palanques. Ex : « des petites places palanquées. »

babillard

fam.: qui aime à babiller, à parler avec abondance, parfois sans réfléchir (=bavard, loquace, prolixe). « Elle était d'humeur enjouée, active, et si babillarde qu'on lui avait donné le surnom de caquet bon bec... » « Le Grec est babillard, discuteur et aime à politiquer. »
p. anal.: la babillarde hirondelle ; les ruisseaux babillards.
arg.: livre, journal. « Griffonneur de babillards. » Une babillarde : une lettre. Porteur de babillardes : facteur.

historicisme

doctrine selon laquelle la connaissance historique permet d'expliquer la totalité ou certains aspects du devenir humain. « L'historicisme de Hegel soutient que les idées et les institutions ne peuvent être comprises qu'en comprenant leur histoire. »

cornecul

absurde, ridicule, comique. « C'est une histoire de cornecul : il pensait avoir affaire au grand patron, mais il parlait au stagiaire. »

dation

action d'attribuer.
action de désigner qqn par décision judiciaire ou par disposition testamentaire. Dation de tuteur, de curateur. Dation d'un conseil judiciaire.
dation en paiement : cession par le débiteur de la propriété d'un bien en règlement du montant de sa dette.
Haut de page