Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

manne

manne grand panier d'osier de forme rectangulaire ou cylindrique, muni de deux anses, qui sert à transporter divers objets. « Manne de poissons ; manne à linge, manne de pâtissier ; agenouillées sous les riflards de cotonnade bleue, larges comme des tentes, elles échangeaient des réflexions, parmi les mannes d'osier emplies de fromages, et les cages à claire-voie où grouillaient des volailles. »
nourriture providentielle que Dieu envoya aux Hébreux pendant la traversée du désert.
nourriture abondante et inespérée. « Sa brûlante imagination lui peignait une destinée calme au bord d'un ruisseau frais, sous un bananier qui dispensait une manne savoureuse, sans culture. »
fig.: bienfait d'origine divine, grâce. « Mais pour goûter ce repos sacré, pour savourer cette manne, il faut une parfaite tranquillité extérieure. »

chrysocale

alliage de cuivre, de zinc et d'étain en proportions variables et ayant l'aspect de l'or : « une montre attachée par une chaîne en chrysocale. » [couleur]

baume

plante odoriférante, notamment menthe. « Baume des champs, des jardins »
Médicament à base de substances aromatiques végétales (=onguent)
p. métaph. : ce qui adoucit, guérit les maux de l'âme : « j'ai trouvé dans ses paroles un secours inespéré, un baume qui me fait revivre. »
baume bienfaisant, consolateur, divin, rafraîchissant, restaurateur, salutaire; distiller, jeter, mettre, répandre du baume sur (les plaies, les blessures, etc.). Fam. Mettre du baume au/dans le coeur/sang.
substance résineuse : son utilisation par les égyptiens a donné le verbe "embaumer", au sens de préserver les corps de la corruption.
parfum extrait du baume. « Fleurer (ou flairer) comme baume »
p. anal. Parfum émané de toute autre substance : « languide et terreux arôme, odeur du sol, le dernier baume, autour des corps muets et froids. »
p. métaph. : « l'enfance est l'essence de la vie. Nous délayons ce baume précieux dans le cours des années insipides qui s'écoulent après. Aussi, devons-nous nous estimer heureux quand, au milieu de notre existence le goût de ce parfum n'est pas entièrement évaporé. »

chassieux

qui a de la chassie (humeur onctueuse et jaunâtre sécrétée sur le bord des paupières). Yeux chassieux. « Il passe ses journées enfermé chez lui, le cheveu ébouriffé, les yeux chassieux. »
fig.: qui a l'apparence de la chassie. « Une humidité chassieuse suintait des murs. »

biffer

barrer, annuler d'un trait de plume ce qui est écrit. « Ses manuscrits étaient biffés, rebiffés, raturés, grattés, chargés. La tâche dite de "révision de la copie" consiste à rectifier les erreurs, à biffer les redites, etc. »
p. métaph.: supprimer, retrancher, détruire. « Vous êtes si aimable aujourd'hui! si c'était possible je bifferais tout ce que je vous ai dit hier. Le vieillard, décidé à ne biffer sa vie que quand il n'aurait plus une heure à vivre, opposait à toutes les supplications un obstiné "pas encore". »

cosse

cosse enveloppe allongée des graines de légumineuses notamment comestibles : pois, haricots, fèves, lentilles, etc. (=tégument). Cosse de pois, pois en cosses.
p ext.: objet enveloppant
fig.: laisser les cosses = s'attribuer la meilleure part.
pop.: paresse, flemme. Avoir la cosse. Tirer, secouer sa cosse (=ne rien faire). « Elles se vautraient dans une vraie cosse. »

saccharine

saccharine qui est de la nature du sucre, qui en contient. Richesse saccharine des betteraves ; acide saccharin. « Les raisins exposés au soleil prennent de belles teintes mais voient leur richesse saccharine diminuer. »
qui est relatif au sucre (=sucrier). Industrie saccharine.
substance édulcorante, au pouvoir sucrant 300 fois plus élevé que le sucre, mais à l'arrière goût amer.

escarcelle

escarcelle grande bourse attachée à la ceinture, en usage jusqu'au 16è siècle. « Une clef qu'il portait toujours sur lui dans l'escarcelle pendue à son côté. »
fam.: bourse, portefeuille. « Dix mille francs qui sont rentrés dans mon escarcelle. » « Il se met en quête d'un cabaret à la portée de son escarcelle. » « Presque toujours une gratification tombait dans l'escarcelle du maître d'hôtel. »

hispide

hispide [en parlant d'un végétal] garni de poils. Tige hispide.
p. anal.: « terres hispides et sans culture. »
[en parlant d'une pers.] à la barbe ou aux cheveux hirsutes, d'aspect revêche. « Une bouchère hispide que le beau Swan avait dédaignée. »

anabase

du grec "ascension", ce terme a plusieurs acceptions :
relig.: ascension de l'esprit au Royaume de Dieu ou dans le monde céleste.
expédition militaire. « les Anabases de Napoléon d'un bout à l'autre de l'Europe. » « La folle anabase commença : après Ankara, on s'engagea dans des solitudes montagneuses, sans villes ni cultures, où la cavalerie turcomane harcelait les Croisés. »
méd.: phase d'aggravation d'une maladie.

photophore

photophore porte-bougie surmonté d'un verre servant à protéger la flamme. « La lueur haletante de la bougie dans le photophore au verre plus qu'à demi brisé. »
organe luminescent ou photogène pouvant émettre une certaine lumière.
lampe portative à manchon incandescent et munie d'un réflecteur. Photophore de mineur, de spéléologue.

poivrière

poivrière guérite à toiture pointue en forme de cône, placée à l'angle d'un bastion, sur le faîte d'un mur.
en poivrière = [construction] conique ou surmontée d'un toit en forme de cône. Tours en poivrière ; toit en poivrière ; échauguette en poivrière.

exoplanète

planète située en dehors du Système solaire (= planète extrasolaire).

polygraphe

auteur qui traite de sujets nombreux et variés, le plus souvent de caractère didactique, sans être spécialiste. Phrasilas était un polygraphe estimé dont on n'aurait su dire au juste s'il était philosophe, historien ou mythologue.
péj.: auteur qui, n'étant pas spécialiste, écrit sans originalité sur des matières variées. Ce répugnant polygraphe qui, dans le fond, est incapable de comprendre rien à rien.
appareil permettant d'enregistrer simultanément plusieurs phénomènes physiologiques (activité cardiaque, cérébrale, musculaire).

Popol-Vuh

littéralement « livre du temps » ou « livre des événements » en quiché, c'est le document le plus important dont nous disposons sur les mythes de la civilisation maya. Il s'agit en fait d'une sorte de "Bible" maya relatant l'origine du monde et plus particulièrement du peuple maya-quiché. (l'une des plus puissantes ethnies mayas, basée à l'ouest du Guatemala actuel).

plein-cintre

en plein-cintre, se dit pour un arc dont la courbe correspond à un demi-cercle. Voûte ou arcade en plein-cintre de l'art roman. Le plein-cintre en opposition à un arc brisé ou ogive.

égosurfer

pratiquer l'égosurf, c'est-à-dire surfer sur le Web à la recherche d'informations sur soi-même, sur son patronyme ou sur les liens pointant vers son site.

énucléer

énucléer[du lat. enucleare, "dénoyauter"]
extraire une tumeur ou un organe rond (rappelant un noyau). Énucléer un kyste, un fibrome. « Cette tumeur sera facile à énucléer. »
[ophtalm.] procéder à l'ablation du globe oculaire. « En cas d'infection, on devra parfois énucléer l’œil blessé. »
[bot.] enlever le noyau d'un fruit (=dénoyauter). Énucléer des cerises.
p. anal.: « Elle [maman] guillotine les carottes, énuclée rageusement les pommes de terre. »

ordres (en architecture)

en architecture, les ordres déterminent les proportions et l'ornementation des constructions(en particulier des colonnes). Les grecs n'en reconnaissaient que trois : l’ordre dorique, l’ordre ionique et l’ordre corinthien, les romains en ont ajouté deux : l’ordre toscan et l’ordre composite.

margoter

[En parlant de la caille] Pousser son cri : les cailles margotent.

marengo

"à la marengo" : plat composé d'une viande (généralement du veau) découpée en morceaux accompagnée d'oignons, d'ail, de tomates, de champignons et de vin blanc : « veau à la marengo, poulet marengo. »
(brun) marengo : couleur brune semée de petits points blancs semblables à la poussière. « Une redingote brun marengo. » [couleur]

Quaker

Membre d'une église protestante fondée au XVIIe s. en Angleterre, qui se répandit surtout en Hollande et aux états-Unis, prêchant en particulier le pacifisme, la philanthropie et une très grande austérité de moeurs.« Il s'agit de quakers, et tu sais que ceux qui sont attachés à cette secte tutoient tout le monde, sont vêtus simplement, ne vont point à la guerre, ne font jamais de serment, agissent avec flegme, et surtout ne doivent jamais se mettre en colère. » La réprobation de l'esclavage a été inaugurée en Amérique par la secte des quakers.
P. métaph. Ex : « il se voyait déjà installé dans une petite maison tranquille et quakeresse comme celle-ci. »

schnouf

Drogue, stupéfiant; en partic., héroïne. Ex: un réseau de copains et de coquins partagés entre le mic-mac électoral et le trafic de la schnouf.

loufiat

loufiatpop.: garçon de café, de restaurant. « Le loufiat, indifférent, vint prendre la commande. »
loffiat : individu de peu de valeur. « C'était un homme sale, un loffiat. Elle le savait, mais jamais elle n'aurait cru qu'il fût aussi misérable. »

nèfle (fem.)

1- fruit du néflier comportant cinq noyaux, à la peau grisâtre ou rousse, qui se récolte au début de l'hiver et se consomme soit blet, soit en compote ou en confiture. Ex: la nèfle qui ne se mange que pourrie...
2- Populaire au plur.: Chose sans valeur ou de peu de prix; rien du tout. Ex: comme ces gens qui ont toujours peur d'être volés et restent assis sur leur trésor! Surtout que ce trésor c'est des nèfles et que personne n'essaye de le leur prendre...
3- Des nèfles! [Loc. interjective suivant prop. interr.; exprime hyperboliquement un refus, une dénégation] Synon. des clous! ex : L'épouser? Des nèfles!
3- Derrière, cul. Ex: assis sur leurs nèfles.

localier

journaliste local. Ex: « les localiers, ces journalistes-fourmis de la presse régionale, souvent inconnus, parfois méprisés. »

vulturin

litt.: qui ressemble à un vautour, qui rappelle un vautour. « Des rangées de crânes, des profils vulturins penchés sur la délibération des intérêts. »

palatin

qui relève du palais. « La Sainte-Chapelle, chapelle palatine édifiée par saint Louis pour abriter la Sainte Couronne d’épines, est l'un des vestiges du palais de la Cité. »
anat.: relatif au palais. Os, voile palatin; fosse, membrane, voûte palatine.

bestiaire

recueil poétique ou iconographique sur les animaux : « Faites de tons chauds, d'une étonnante conservation, ces peintures forment le plus riche des bestiaires du Moyen Âge. »
homme destiné à combattre les fauves au cirque. « La veille de leur combat, on servait aux bestiaires romains un repas somptueux, peut-être leur dernier. »

empathie

Faculté de sympathiser avec autrui, de ressentir, d'éprouver les mêmes impressions que lui.

tontine

groupe d'épargnants d'âges différents au sein duquel les parts des associés qui meurent sont réparties entre les survivants.
p. méton.: cette rente (=pension). Recevoir sa tontine. « Je n'ai pas encore touché ma tontine. »
hortic.: paillon, poignée de paille, filet ou panier maintenant la motte qui entoure les racines d'un arbre ou d'un arbuste pendant sa transplantation.
tontiner : garnir d'une tontine. « Les plantes étaient "tontinées", emmaillotées par une sorte de mousse protectrice. »

tératologie

science des monstres, qui traite des anomalies congénitales ou héréditaires, en établit les classements d'après leur aspect anatomique, étudie le développement de l'embryon mal formé et tente de déceler les causes de ces malformations.
par métaphore : « cette tératologie sublime du progrès faisant effort vers l'idéal, donne ce monstre et produit ce chef-d'oeuvre: Paris. »

expurger

abréger un texte en éliminant ce qui est contraire à une morale, un dogme (=épurer). « La version expurgée d’un film. »

cuistre

pédant ridicule. Personne qui fait un étalage intempestif d’un savoir mal assimilé. « C'est un cuistre / avoir l'air cuistre. »

magnat

personnage puissant. « Les magnats du pétrole. »

épître (fem.)

fragment de l'Ecriture sainte
lettre.
pièce en vers adressée à quelqu'un. « Une épître interminable de ma cousine. »
(voir "épistolaire")

sarcler

arracher une plante, désherber.

quadrige

quadrige char antique attelé de quatre chevaux.
ensemble de quatre chevaux attelés à un char. « Un char traîné par un quadrige de chevaux blancs. »
archit.: motif décoratif sculpté ou gravé figurant un attelage de quatre chevaux.

organdi

organdimousseline de coton légère, claire et apprêtée (=organza).
« Ex : elle l'attendit à la gare: sa robe d'organdi s'épanouissait au soleil. » [habits]

Habit vert (et épée)

costume officiel d'un académicien (Académie Française)

coprophage

Qui se nourrit d'excréments. Insecte coprophage.

ratafia

ratafialiqueur préparée en faisant macérer, dans de l'eau-de-vie additionnée de sucre, des fruits ou des substances végétales. Ratafia d'anis, de cerise, de coing, « Son petit verre de ratafia bu, il en vida un second. »
ratafia de champagne : vin de liqueur préparé avec du moût de raisin et du marc de champagne. « Le ratafia de champagne se boit frais, en apéritif ou en fin de repas. »
pop.: ratafia de grenouilles : eau. « Je ne bois que du ratafia de grenouilles. » « Le semailles sont terminées, vivement qu'il tombe du ratafia de grenouilles. »

reître

autrefois, cavalier allemand payé par la France comme mercenaire.
guerrier brutal et grossier; homme qui se complaît dans la violence et la grossièreté (=soudard). « Tu me chasses? Ce reître irrité que tu attendais, est-ce ma faute si je ne lui ressemble pas? » « J'arrivais à lui faire convenir que son Herbert avait toujours été pas mal reître, plus gentilhomme de nom que de façons. »
vieux reître : homme d'expérience, homme rusé (=vieux routier). « Deux vieux reîtres comme nous mèneront la barque à bon port, dit Bertrand. »

prosélytisme

zèle déployé pour répandre la foi, pour faire des adeptes, des prosélytes.
p.ext: zèle déployé pour convertir autrui à ses idées, pour tenter d'imposer ses convictions. « Rien ne me choque plus que le prosélytisme et ses moyens, toujours impurs. »

cimeau

haut d'un arbre, cime. « Sur le ciel clair, les cimeaux [des sapins] se détachaient en noir, avec une singulière netteté. »
arbre mort; grosse branche dépouillée de ses feuilles, sur laquelle viennent percher des oiseaux, qui peuvent être tirés par les chasseurs à l'affût. « Autour du poste, sont plantés des arbres morts, des cimeaux, comme on les nomme. »

égotisme

culte du moi, intérêt excessif porté à sa propre personnalité

grau

graudans le Languedoc, chenal reliant un étang côtier à la mer ou embouchure d'un fleuve côtier. Le Grau-d'Agde ; Le Grau-du-Roi. « De place en place un flamant rose mouchetait de sa petite flamme l'eau terne et mate d'un grau. »

fronce

fronce pli de la peau provoqué par contraction musculaire. « Anxieux, des fronces au sourcil... »
p. anal. de forme : « la nuée aux grosses fronces s'échelonnant et plafonnant. »
plur.: petite ondulation (du tissu) réalisée par le resserrement de fils coulissés. Fronces de satin bleu ; robe à fronces. « Une garniture en satin carmin, ayant sur chaque fronce de la passementerie de jais. » [habits]

pancrace

pancracesport de combat grec, permettant au temps des Jeux olympiques antiques quasiment tous les coups, y compris mortels. Le pancrace devrait prochainement revenir dans les Jeux Olympiques, sous une forme revue et corrigée.

goujatisme

goujaterie érigée en système de vie. « Aucun d'eux ne m'avait parlé et le bavardage ne s'était pas ralenti une seconde à mon entrée, le goujatisme contemporain ne comportant pas la déférence pour l'étranger. »
Haut de page