Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

phalange

armée, troupe (en particulier de fantassins). « La phalange napoléonienne. »
les phalanges célestes, divines = Les anges considérés comme organisés militairement. « Archange Michel, chef des phalanges célestes. »
litt.: groupement humain étroitement uni par un idéal, des goûts, des intérêts (=camarilla, clan, cohorte, faction). « Toute une phalange de jeunes peintres, désireux de réintégrer Dame peinture dans son véritable domaine. La noblesse n'est plus cette phalange impénétrable qui souleva contre elle tant d'inimitiés acharnées. »
p. ext.: groupe nombreux, grand nombre, multitude, légion. « La Révolution française enfante tous les jours des phalanges de héros. Des phalanges d'enfants. »

épigramme (fém.)

[Chez les Anciens] Inscription en vers ou en prose gravée sur un monument (=épitaphe) : « épigramme funéraire. »
petit poème traduit ou imité du latin. « Composer une épigramme en vers. »
petit poème satirique se terminant par un trait d'esprit. « Un homme d'esprit fit là-dessus une épigramme de quatre vers qui fut trouvée piquante. »
p. méton.: trait d'esprit piquant et satirique. « Il laissa passer l'épigramme sans paraître y faire attention. »

pontuseau

pontuseau[papèterie] chacune des tringles qui soutiennent les vergeures de la forme, dans la fabrication du papier à la main.
sur les machines à papier modernes, chacun des rouleaux supportant la toile de la machine.
chacune des lignes claires, verticales et espacées, visibles par transparence dans la feuille de papier à la forme qui coupe perpendiculairement les vergeures. « Les pontuseaux sont verticaux, les vergeures horizontales. »

juste

non-juif qui a risqué sa vie pour sauver des juifs en danger. Médaille des Justes. « Les arbres de l'allée des Justes à Yad Vashem honorent ceux qui, au péril de leur vie, se portèrent à l'aide des Juifs persécutés. »
le Juste = le Christ. « le Juste mourant pour les pêcheurs. »

château lapompe

fam.: eau du robinet

confabuler

s'entretenir familièrement avec quelqu'un. « Nous confabulions à voix basse. »

embabouiner

fam. amener (qqn) à faire ce que l'on désire en (le) séduisant par des flatteries, des cajoleries (=embobiner, embobeliner). « Elle l'a embabouiné. » « Il n'est pas de ceux qui se laissent intimider et embabouiner. »
[pronom., en parlant d'un navire] se mettre en mauvaise posture (dans des écueils, des hauts-fonds, etc). « Cargos grecs, maltais ou syriens qui allèrent s'embabouiner, par leur ignorance des courants, sur tous ces récifs érythréens. »

saunier

saunier ouvrier qui travaille à l'extraction du sel dans un marais salant (=paludier). « Les sauniers tirent le sel et l'entassent en mulons. »
qui produit du sel ou fait commerce de sel.
faux saunier : qui faisait la contrebande du sel. « Un quartier interlope ou se côtoient braconniers, contrebandiers et faux sauniers. »

sur

acide, aigre. Pommes sures.
[odeur] âcre, piquant(e). « Elle respirait l'odeur fraîche, un peu sure, des couloirs aux volets toujours mi-clos... »

dodeliner

balancer doucement, bercer. « Elle dodelinait l'enfant, pour qu'il se calmât. »
p. métaph.: « tandis que ces pensées dodelinaient ainsi mon esprit, je brossai mon habit et mon pantalon. »
balancer doucement (une partie du corps). « L'homme dodelina la tête. »
(se) balancer doucement. Dodeliner de la tête ; dodeliner du chef, des épaules, du ventre. « Devant nous des croupes de chevaux dodelinent. »
pronom. : « Endormie au bleu de la croisée, où le jardin mélodieux se dodeline... »

sente

sentepetit chemin, sentier (= laie, layon). Sente boueuse, herbeuse, moussue, pierreuse; sente rapide. « Une sente très étroite qui s'insinuait dans la forêt. » « Je m'en irai, suivant les sentes ombragées, les voies pavées, les routes sinueuses. »

(tout) son soûl

à satiété, en suffisance (=son content). Manger, consommer, dormir, rire tout son soûl. « Enfin je suis libre ! Je peux boire et manger tout mon soûl. » « L'été ne faisait que commencer, j'étais loin d'avoir mon soûl de soleil et de mer. » « J'en ai plus que mon soûl de vos brimades. »
à son saoul : « enfin, dit-il, je vais m'embêter à mon saoûl, tranquillement. »

gourgandine

femme légère, facile, dévergondée (=catin, coureuse, fille, gaupe, sauteuse).
« La mère est une gourgandine qui s'est frottée pendant des années à tous les uniformes d'Algérie! »
=> gourgandinage

fluctuat nec mergitur

locution latine pouvant être traduite par « il est battu par les flots mais ne sombre pas », adoptée comme devise de la ville de Paris. Elle symbolise à la fois la puissance de la corporation des nautes de Lutèce (à l'origine de Paris) et la vitalité inaltérable de la ville en dépit de son histoire mouvementée.

cygne noir

espèce de cygne de couleur noire, originaire d'Australie.
fig.: événement imprévu aux effets majeurs, susceptible de remettre en question tout un système. « Le philosophe Nassim Nicholas Taleb explique que les événements cygne noir sont à l'origine des grandes ruptures dans notre histoire: invention de la roue, de l'ordinateur personnel, d'internet, mais aussi conflits mondiaux et crises financières. »

mème

mèmeconcept (texte, image, vidéo) massivement repris, décliné et détourné sur Internet de manière souvent parodique, qui se répand très vite, créant ainsi le buzz.

mémétique : étude des mèmes

ressortir à

dr.: être du ressort, de la compétence d'une juridiction. « Ce procès ressortit à la cour d'appel. »
p. ext.: être relatif à, relever de. « Tout ce qui, de près ou de loin, ressortit à l'élégance féminine. » « Ces réflexions me restent douloureuses, comme tout ce qui ressortissait à ce chagrin profond. »

grume

grume écorce laissée sur le bois coupé. Bois de grume, en grume.
tronc d’arbre abattu et ébranché. Équarrir des grumes. Vendre les bois en grume.
région.: grain de raisin. Manger une grume.

artimon

artimonmât le plus à l'arrière d'un voilier, derrière le grand mât. Mât d'artimon ; voile, foc, étai d'artimon. « Ferlez votre voile d'artimon quand votre ketch est au vent arrière, sinon elle volera le vent de votre grand-voile. »

corbillard

corbillardvéhicule servant à transporter les morts de l'église au lieu d'inhumation.
le mot est issu de "corbillat", nom du bateau qui faisait la liaison entre Paris et Corbeil, dont la lenteur évoquait celle du véhicule funéraire.

plurivoque

qui a plusieurs sens (par opposition à univoque). Mot à contenu plurivoque; relation plurivoque.

nervi

arg.: portefaix.
péj.: homme de main, tueur. « Passé à tabac par des nervis fachos. »

syndrome de Stendhal

trouble psychosomatique (malaises, hallucinations) ressenti au contact de nombreuses œuvres d’art. Ce syndrome est décrit pour la première fois par l’écrivain français Stendhal lors de son voyage à Florence. « Avez-vous déjà ressenti le syndrome de Stendhal ? Lorsqu'un trop plein de beauté vous coupe le souffle et vous donne le vertige ? »

biocénose

ensemble des êtres vivants qui occupent un milieu donné (le biotope), en interaction les uns avec les autres et avec ce milieu. « La biocénose forme, avec son biotope, un écosystème. » « Je parle de l'environnement au sens de couplage biotope - biocénose, flore et faune. » « Les moutons détruisent le couvert végétal, menaçant ainsi l'avenir de toute la biocénose. »
biocénose ouverte / fermée = qui peut / ne peut pas accueillir de nouvelles espèces.

tudesque

qui se rapporte aux anciens Germains; qui leur est propre. Art, langue tudesque; lettres tudesques.
langue germanique parlée au haut Moyen Âge. « En Europe, l'ancien slavon, le tudesque, le gothique, le normannique se retrouvent au-dessous des idiomes slaves et germaniques. »
p. ext., vieilli: Allemand, germanique. Communautés tudesques. « Que représente-t-elle aux yeux de ces Tudesques, de ces Anglo-Saxons, de ces Slaves? »
fig., péj.: qui manque de finesse, d'élégance; qui est grossier, brutal. Style, jargon tudesque. « Il a des manières tudesques. »

havresac

havresac sac se portant sur le dos, contenant l'équipement du fantassin. « La foule admirait ces soldats que ni la défaite, ni le froid, ni la faim, ni l'or gonflant leurs havresacs n'avaient détournés de leur devoir. »
p ext.: sac de peu d'encombrement, se portant sur le dos ou sur l'épaule, servant à transporter des provisions, des effets, de l'outillage. « Il dévorait des provisions tirées de son havresac. »

bordier

qui borde, qui sépare deux terrains limitrophes. Mers bordières ; platanes bordiers ; végétation bordière. « Les départements bordiers de la Manche. »
propriétaire dont les terres touchaient un grand chemin.
en Suisse, pers. dont la propriété est située en bordure d'une route ou d'une rue (=riverain).
[mar.] qui incline de côté parce qu'il a un bord plus fort que l'autre. Vaisseau bordier.

dionysiaque, dionysien

relatif à Dionysos (dieu du vin et de la fête). Culte, fête dionysiaque, dionysien(ne).
les Dionysiaques : fêtes religieuses en l'honneur de Dionysos. Grandes Dionysiaques, petites Dionysiaques.
philos.: qui participe de la tendance à la démesure ou à l'ivresse de l'enthousiasme et de l'irrationnel. « Le contraste entre les attitudes dionysienne et apollinienne, la première tendant au débordement, la seconde à l'équilibre et au quant-à-soi. »
art.: relatif à une inspiration délirante et tumultueuse, comme si Dionysos en était l'inspirateur. Oeuvre dionysiaque. « Il y a dans ses ouvrages si bien ordonnés une sorte d'ivresse dionysiaque, et parfois quelque raffinement y fait entendre un écho mozartien. »
passionnément enthousiaste. Élan dionysiaque, délire dionysiaque.

lexicographie

lexicographie technique de confection des dictionnaires.
p. méton.: réalisation de lexiques, de dictionnaires.
lexicographe : qui pratique la lexicographie. « Linguiste et lexicographe, Alain Rey est l'un des principaux créateurs des dictionnaires Le Robert. »

sélecter

choisir, retenir des éléments de façon raisonnée, méthodique; sélectionner. « Voilà ce qui doit retenir notre attention pour sélecter et instruire les futurs orateurs. »
biol.: permettre la survivance de certains éléments, retenir par voie de sélection naturelle. « Certains caractères inutiles, voire nuisibles, se trouvent pourtant sélectés car dépendant de gènes utiles par ailleurs. »

hypostyle

hypostyledont le plafond est soutenu par des colonnes. Temple, salle hypostyle. « La grande salle hypostyle du temple de Karnak, à Louxor. »

fournier

fournier ouvrier qui assure le fonctionnement d'un four. « Quand les souffleurs finissaient, les fourniers revenaient et recommençaient à fondre. »
p. ext.: ouvrier qui travaille au four à pain. « Les hommes qui buvaient devaient être des fourniers à en juger par leurs bonnets couverts de son. »
petit passereau d'Amérique du sud, dont le nid a la forme d'un four. « Plusieurs, comme le fournier, bâtissent un nid double en deux appartements : dans l'alcôve couve la mère; au vestibule veille le père. »
petit-fournier: qui fait des petits fours. « Cette multitude de pâtisseries légères qui constituent l'art assez récent du pâtissier petit-fournier. »

ana

terminaison latine qu'on ajoute à certains noms propres pour indiquer un recueil de bons mots, d'anecdotes qu'on attribue à ces personnages. Le Voltairiana.
recueil d'anecdotes, de traits attribués à un auteur célèbre. Un ana. « Cela traîne dans tous les ana. »

grand-bi

grand-bibicyclette à roue avant de très grand diamètre et roue arrière beaucoup plus petite. « Apparu en 1874, le grand bi, dont la roue avant mesure au moins 1,20 m, permet un plus grand développement du mouvement, donc de la vitesse. »

fusil de Tchekhov

principe dramaturgique attribué à Anton Tchekhov, selon lequel chaque élément du récit doit être nécessaire et irremplaçable.
« Supprimez tout ce qui n'est pas pertinent dans l'histoire. Si dans le premier acte vous dites qu'il y a un fusil accroché au mur, alors il faut absolument qu'un coup de feu soit tiré avec au second ou au troisième acte. S'il n'est pas destiné à être utilisé, il n'a rien à faire là. »Tchekhov fait allusion à un monologue qu'il juge superflu et sans lien avec le reste de sa pièce.
par ext.: tout élément apparemment anodin mais qui se révèle crucial dans la suite du récit.

complanter

planter ensemble des espèces différentes. « De vastes surfaces complantées d'un faible nombre de variétés. »
couvrir d'arbres, de plantations. « Domaine complanté de vignes et de fruitiers. » « Pâtures complantées de pommiers. »
fig.: « Ce hasard a voulu que je naisse sur l'extrême branche d'un arbre généalogique épuisé, d'un olivier stérile complanté dans les derniers jardins de la foi. »

pas de clerc

action maladroite due à l’inexpérience ou à l’imprudence. « Il a fait un pas de clerc qui a ruiné son affaire. »

macule

salissure, tache (=maculature). Macules de boue. « Elle portait un chemisier de satin blanc cinq jours, sans une macule, sans une ombre. »
fig.: souillure. « Il voulait laver son âme de ses péchés, de ses macules. »
p. ext.: tache de couleur ou d'aspect différent par rapport à un fond. « Sa peau rouge était semée de macules jaunes qui disparaissaient dans les poils rudes de sa barbe grisonnante. »
impr.: tache d'encre sur une feuille imprimée (=maculature).

fine mouche

pers. fine et rusée ("mouche" désignait autrefois un espion).
« Pavla est une fine mouche, une intrigante à l'esprit inventif. »

avoir la haute main

fig.: avoir, en qqch, l’autorité supérieure. « Le clan a la haute main sur l'exploitation des richesses du pays. » « L'État conserve la haute main sur le secteur de l'énergie. »

dissipateur

celui, celle qui dissipe (=dilapide) son bien. « C'est un dissipateur, un mange tout, un joueur! » « Le dissipateur a troqué sa mort contre toutes les jouissances de la vie, mais abondantes, mais fécondes! »
p. anal. « C'est le Sardanapale de la poésie, un des plus grands dissipateurs des dons de Dieu. »
dépensier, prodigue. Un gouvernement dissipateur. Une administration dissipatrice et fastueuse. « Ils veillaient à ses dépenses, la sachant dissipatrice. »

paillon

feuille brillante de métal qu'on place sous un émail translucide ou au fond du chaton d'une pierre précieuse pour en augmenter l'éclat. Émeraude sur paillons. Émaux colorés sur paillon d'or. « Des lettres gravées sur l’émail où le paillon s’irise. »
grosse paillette. Galon, habit brodé de paillons. « Serre-tête couvert de paillons et de verroteries. » « Des robes à paillons et des grandes jupes espagnoles. »
petite corbeille de paille. Paillon de boulanger; tresser des paillons.
enveloppe de paille pour les bouteilles de liqueur ou de vin fin.
fig., arg.: infidélité en amour. « Elle m'faisait des paillons, j'l'ai virée. »
fleuve côtier se jetant dans la méditerranée en passant par la ville de Nice (partiellement enfoui).

opératique

opératiquequi concerne, qui est en rapport avec l’opéra. Style, voix, mise en scène opératique. « La détresse du personnage prend au fil du récit une majesté opératique. » « La Chartreuse de Parme, ce rêve d'une vie italienne, passionnée, opératique. »

papier pelure

papier fin et translucide comme une pelure d'oignon, utilisé notamment pour diminuer l'épaisseur ou le poids d'un courrier. « Les premiers temps, Graux se servait de papier à lettres ordinaire, mais sa mère lui avait fait remarquer que le port s'élevait parfois à quinze francs et elle lui avait envoyé de Moulins une rame de papier pelure. »

guimpe

guimpe corsage brodé ou froncé, sans manches, et très montant, qui se porte sous une robe décolletée. Guimpe de tulle; guimpe tuyautée. « Une jeune femme dont le châle glissait, découvrant une guimpe plissée à petits plis. »
robe à/en guimpe = robe à corsage montant. « Vêtue d'une robe à guimpe de percaline rose à mille raies. »
p. anal.: poitrail d'un animal, gorge d'un oiseau. « La plus charmante tourterelle que nous eussions vue; elle était blanche, sa guimpe semée de petites taches rouges et blanches, »
ornement de dentelle destiné à orner ou éventuellement à atténuer le décolleté d'une robe. « La ciselure du tuyautage d'une guimpe cachant l'entre-deux des seins de la femme décolletée. »
pièce de toile blanche, encadrant le visage et couvrant le cou et la poitrine, qui fait encore partie du costume de certaines religieuses. « La jolie figure de la religieuse est serrée dans une guimpe amidonnée. »

vasière

vasière endroit, trou, fond vaseux. « C'était d'une langueur, c'était d'une tiédeur de fleurs blanches qui, près de vasières, meurent. » « Ça grouille comme des têtards dans une vasière. »
partie d'estuaire, zone côtière ou sous-marine couverte de vase.
parc à moules. « La vasière de la baie de l'Aiguillon s'étend sur environ 3.700 hectares au sein de la réserve naturelle. »
réservoir destiné à stocker les eaux d'alimentation d'un marais salant.

boucanier

boucanier aventurier d'Amérique et des Antilles chassant le bœuf sauvage pour boucaner la viande et faire le commerce des peaux. « Pour toute arme, il n'avait que son couteau de boucanier. »
(fusil) boucanier : long fusil utilisé pour cette chasse.
p. ext.: pirate écumant, au 17e siècle, les mers de l'Amérique et des Antilles. « Tomber aux mains des boucaniers. »

marcotte

marcottebranche enterrée jusqu'à la formation de racines puis séparée de la plante mère pour constituer un nouvel individu autonome (=provin).

marcotter : multiplier (des végétaux) par des marcottes (=provigner). Marcotter des chèvrefeuilles, des œillets.

lai

frère lai, sœur laie : religieux non prêtre, religieuse non admise aux vœux solennels et qui assuraient des services matériels dans les couvents (=frère convers, sœur converse).

saie (ou sayon)

manteau court ne dépassant pas les genoux, porté notamment par les soldats romains et gaulois. « Le fantassin espagnol, si ferme au combat avec sa saie rouge et son épée à deux tranchants. »
litt.: manteau court d'étoffe grossière de paysan ou de berger. « Une saie de peau de mouton comme celle que portent nos paysans du Danube. »
Haut de page