Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

componction

tristesse profonde éprouvée à l'idée d'avoir offensé Dieu (=contrition). « Ce qu'elle disait à Dieu, nous le savons à peu près comme elle. C'étaient des retours pleins de sincérité et de componction sur les légères fautes qu'elle avait pu commettre dans l'accomplissement de ses devoirs, dans la journée. »
attitude de regret, d'humilité, de recueillement qui peut être affectée et ostentatoire (=gravité). « Les gens parlaient de la guerre avec décence et componction. »
p. iron.: air solennel un peu ridicule, gravité exagérée. « Vieille demoiselle pleine d'onction et de componction. Il l'écoutait avec componction. »

pot aux roses

"découvrir le pot aux roses" = mettre à jour quelque chose qui vous était tenu intentionnellement caché

turpitude

laideur morale, ignominie qui résulte d'un comportement indigne (=déshonneur, infamie, vilenie). Connaître, dévoiler, montrer la turpitude de qqn.
action, parole, pensée particulièrement basse, honteuse (=bassesse, ignominie). « Ce roman est une turpitude. » « Cette soumission à son rival était la pire turpitude. »
plur.: turpitudes politiques; turpitudes de la presse; écrire des turpitudes sur qqn; accuser qqn de mille turpitudes. « Il semblait que toutes les turpitudes fussent lavées, que tous les péchés fussent blanchis, que tout fût de neige. »

fluence

action de couler, mouvement de ce qui coule.
fig.: fluidité, clarté d’un propos, éloquence. « C’est vraiment un bon orateur, quelle fluence ! »
fluence de lecture : capacité à lire avec aisance. « Une mauvaise fluence de lecture pénalise la compréhension du texte. »

bâtonnier

bâtonnier chef élu de l'Ordre des avocats, chargé de présider et de surveiller leurs assemblées. « Le bâtonnier des avocats. »
détenteur du bâton symbolique d'une confrérie dont il est le chef. « La confrérie des bouchers, à l'élection annuelle de son bâtonnier, revoit ses articles constitutifs. »

isabelle

isabelle de couleur jaune pâle. « Une robe de soirée aux dessins ramagés, sur fond isabelle. »
[en parlant de la robe d'un cheval] « Deux chevaux au pelage isabelle. »
un isabelle = cheval dont la robe a cette couleur. [couleur]

euphémisme

adoucissement d'une expression jugée trot crue, trop choquante (ex: il nous a quittés pour dire il est mort).

épistolaire

qui se rapporte à la correspondance, aux lettres.

séminal

séminal relatif à la semence, à la graine des végétaux. « On appelle feuilles séminales les deux premières feuilles qui sortent de la graine. »
chez l'homme et chez l'animal, relatif à la semence du mâle (=spermatique). « La pollution est responsable d'une détérioration de la qualité séminale. »
glandes séminales = testicules.
liqueur séminale = sperme. « Un écoulement involontaire de liqueur séminale, qui affaiblit les malades. »
[philos.] raison séminale = chez les stoïciens, principe actif qui est la loi de l'être et qui, ne faisant qu'un avec la matière, en est comme le germe, en explique le premier mouvement comme toutes les formes. « Dieu est la raison séminale du monde. »
p ext.: « Cette inclusion native, cette incorporation séminale du Mal dans le Bien me paraissait un mystère tel qu'une vie entière ne suffirait pas à le résoudre. »
p ext.: « Vincent van Gogh, figure séminale de la modernité en art. » « L'essai séminal d'Alain Finkielkraut est La ­Défaite de la pensée, paru en 1987. »

faire long feu

échouer, en parlant d’un tir de mousquet, la poudre se consumant au lieu d'exploser.
fig: manquer son but, échouer. « Gaza : la trêve a fait long feu. »

les expressions "faire long feu" et "ne pas faire long feu" ne sont pas antagonistes. Elles induisent toutes deux la notion d'échec. « Une belle idée qui hélas n'a pas fait long feu… »

streaker

streaker exhibitionniste courant nu dans le stade au cours d'un événement sportif.
p ext.: individu perturbant un événement sportif en courant dans le stade. « Le match est arrêté après l'arrivée sur le terrain de trois streakers, rapidement maîtrisés par les équipes de la sécurité. »

performatif

verbe qui non seulement décrit l'action de celui qui les utilise, mais à la fois implique cette action. Ex: je te conseille de, je jure que, je t'ordonne de.
p. ext.: qui réalise une action par le fait même de son énonciation (anton.: constatatif). Fonction performative, énoncé performatif.
p. méton.: énoncé qui a ces caractères. « Je-t-aime est sans nuances. Il supprime les explications, les aménagements, les degrés, les scrupules. Il n'a d'autre référent que sa profération : c'est un performatif. »

panthéoniser

honorer une personnalité en transférant ses restes au Panthéon.

lenticulaire

lenticulaireen forme de lentille. Verre, pierre, corps lenticulaire. « Des nuages lenticulaires survolant la ville faisaient penser à une invasion extraterrestre. »

ordonnance de Villers-Cotterêts

document signé par François 1er en 1539 à Villers-Cotterêts (Aisne), faisant du français la langue officielle du droit et de l'administration, en lieu et place du latin et des langues régionales.

cliffhanger

cliffhangerde l'anglais "pendu à une falaise", désigne une fin ouverte visant à créer un fort suspense (dans un film ou un roman). On dira qu’il y a cliffhanger quand un récit s’achève avant son dénouement, à un point crucial de l’intrigue, quitte à laisser un personnage dans une situation difficile. Ce type de fin, très fréquent dans les feuilletons, implique souvent que le récit ait une suite. « Le cliffhanger de ce premier épisode captive le téléspectateur et le pousse vers le "binge watching". »

dame-jeanne

dame-jeannegrande bonbonne, souvent enveloppée d'osier ou de jonc. « On avait posé sur la table une dame-jeanne d'une cinquantaine de litres de vin nouveau. »

kafir

kafirmot arabe signifiant mécréant, infidèle, non musulman. Parfois francisé en "cafre". « Avant 1967, il était interdit à un "kafir" de visiter l’esplanade des mosquées. »
kafir est à l'origine du mot français "cafard".

toison d’or

myth. gr.: toison d'un bélier ailé que son propriétaire, le roi de Colchide, fait garder par un dragon. Jason et les Argonautes parviennent pourtant à s'en emparer, avec le soutien de Médée, la fille du roi. « Les argonautes, héros grecs, ont accompagné Jason en Colchide dans sa quête de la Toison d'or. »
nom d'un ordre de chevalerie institué par Philippe le Bon, dont l'insigne est un mouton d'or. Le nom est inspiré du mythe grec. « Chevalier de l'ordre de la Toison d'or. »

népotisme

tendance à accorder des avantages aux membres de sa famille, à ses amis ou à ses relations indépendamment de leur valeur (=favoritisme). « On a écrit qu'en choisissant son neveu pour secrétaire, puis pour successeur, Lord Salisbury n'avait pas fait acte de népotisme. Mr. Balfour eût été en effet un homme remarquable. La vénalité, la cooptation, le népotisme viciaient l'administration. »

haut-relief

haut-reliefsculpture, souvent monumentale, dont les motifs et les figures en relief se détachent presque complètement du fond, à la différence du bas-relief. « Une cloche de bronze doré, toute chargée de ciselures et de hauts-reliefs. »
en haut-relief. « Le dessus de la porte est occupé par des armoiries en haut-relief. »
p. métaph.: « Cette grande dame est une sorte d'abrégé, en haut-relief, de ce qui fait au fond le caractère des femmes de son rang. » « La côte, ciselée à coups de vagues comme un haut-relief. »

chiffre

chiffre dessin formé de plusieurs lettres (ex: initiales d'un nom) utilisé pour marquer des objets personnels (=monogramme). « Un superbe sac de cuir du Levant, marqué d'un chiffre illisiblement entortillé, surmonté d'une couronne de baron. »
p. métaph. : « La fleur capucine brode de ses chiffres de pourpre les murs sacrés des couvents. »
caractères d'écriture (lettres ou chiffres) représentant par convention secrète les lettres ou les groupes de lettres des mots d'une langue. Lettre écrite en chiffres.
p. méton.: écriture secrète ainsi constituée. « Une écriture à rebours, chiffre dont tous les secrets n'ont pas été pénétrés encore. »
code, règles permettant d'écrire ou de déchiffrer un langage secret (=code, clef). « Des dépêches dont le gouvernement avait le chiffre. » « Il écrivit au ministre une lettre chiffrée et lui transmit le chiffre sous la même enveloppe. » « Le miracle est un phénomène naturel dont on n'a pas encore le chiffre. » « La Bible contient pour chacun de nous un message chiffré. Le chiffre, c'est la foi qui nous le donne. » « Peut-être un seul mot qu'elle eût dit, un sourire, m'eussent fourni une clef, un chiffre inattendus, pour lire l'expression de sa figure et de sa démarche, qui seraient aussitôt devenues banales. »
p. méton.: service d'un ministère, d'une armée, etc., chargé de transcrire les messages en chiffre ou de les déchiffrer. Section, officier du chiffre.
p. ext.: langage secret quelconque; règles permettant de le pratiquer. « Ils utilisaient pour leur correspondance un chiffre ou argot qu'on a peine à pénétrer. »
symbole conventionnel. « Le soufre, qui est le chiffre du feu. »
technol.: arrangement secret de chiffres, de lettres, permettant à celui qui l'a conçu ou y est initié d'ouvrir la porte d'un coffre-fort (=combinaison). « Le coffre-fort dont il repoussa la porte sans brouiller le chiffre. » « Un coffre-fort qui s'ouvre lorsque l'on a disposé les lettres de la serrure selon un certain chiffre qui sert de clé. »

lusitanien

lusitanienpropre au Portugal, à ses habitants. « La vieille ville de Macao, encore empreinte de l'âme des navigateurs lusitaniens. »

banche

banche coffrage ou panneau de coffrage utilisé pour la réalisation des murs en béton armé ou en pisé. « Les murs plans sont réalisés en coulant du béton entre des banches. »
bancher : couler du béton dans des banches. « Béton banché. »

comédon

comédon[du latin comedo, « mangeur », la matière sébacée qui le constitue étant réputée manger la peau] petit bouton contenant du sébum, au sommet noir (point noir) ou blanc (point blanc). « Les points noirs, que l'on appelle des comédons ouverts, sont le cauchemar de dizaines de millions d'adolescents. »

tennis

au jeu de paume, au moment du service, on prévenait son adversaire en criant : "Tenez Messire !" (ancien fr.: "Tenetz"). Ce mot passa en angleterre avec le jeu et fut déformé en "Tennis" par nos amis anglo-saxons, qui parleront de "real tennis" pour évoquer le jeu de paume et le différencier du "lawn tennis", jeu actuel, breveté par le major Walter C. WINGFIELD en 1874.

se faire porter pâle

Se faire porter malade. Un lieutenant s'en mêla; rien n'y fit. Il déclara qu'il ne se battrait pas, qu'il aimait mieux devenir boche, et qu'il allait se faire «porter pâle»

Cracovie

Avoir ses lettres de Cracovie : être expert dans l'art du mensonge et de la tromperie. Réussir à faire passer le faux pour du vrai (craque désigne une blague, craqueur un imposteur, Cracovie en est la déformation).

indienne

indienneétoffe de coton peinte ou imprimée, fabriquée primitivement en Inde, puis imitée par les manufacturiers européens. La couleur rouge y est prédominante, en raison de l'utilisation de teinture à base de racines de garance. Robe, rideaux d'indienne. « Les soieries de Lyon, les calicots d'Alsace, les indiennes de Rouen... »
indiennerie = fabrique d'indiennes. « Le chiffre d'affaires des indienneries mulhousiennes. »
indienneur: ouvrier travaillant à la fabrication des indiennes et, p. ext., à l'impression des tissus de coton. 222

muditā

muditājoie altruiste des philosophies bouddhiste et hindoue. « La joie altruiste, muditā, se manifeste quand nous voyons d'autres êtres se réjouir et que leur bonheur nous réjouit. »

shlemiel

[du yiddish "bon à rien" ou "idiot"] pers. de l'humour juif, dont la maladresse est à l'origine des situations les plus invraisemblables. Blagues de schlemiel. « Le schlemiel, c'est, dans le ghetto, le maladroit, le malchanceux qui laisse toujours tomber sa tartine sur le côté beurré. » « Charlot portait en lui le schlemiel, ce petit homme maladroit de la culture yiddish. »

ramille

ramille ensemble de petites branches d'arbres. « La ramille d’un buisson touffu. » « Parmi les stères de bois empilé et les tas de ramille. »
dernière division du rameau; petit rameau; petite branche; brindille. « Des ramilles blanches de givre, à terre. » « Nous marchons dans la forêt, les étoiles luisent à travers les ramilles noires. » « Allongé sur un tapis de ramilles de pin. »
p. anal.: division d'une autre partie arborescente d'une plante. « Parmi les ramilles d'une racine immergée. »

ramillon = ramille. « Bourrasques brusques faisant gesticuler les rameaux et les ramillons. »

syndrome d'Asperger

forme d'autisme caractérisée par l'hypersensibilité, la synesthésie, et des capacités de mémorisation hors du commun.
Rain Man, le personnage du film éponyme, souffre du syndrome d'Asperger.

médicastre

médecin médiocre, charlatan ou incompétent. Médicastre de province, de quartier.
p. métaph.: « Des médicastres littéraires en mal d'amélioration. »

gourmette

gourmette chaînette passant sous la mâchoire inférieure du cheval et servant à fixer le mors dans sa bouche. « Le cliquetis clair du cheval qui secoue, en levant la tête, la gourmette et le mors. »
rompre sa gourmette (fig.) : se dissiper, après s'être contraint quelque temps, après avoir vécu dans la retenue. « Ce jeune homme a rompu sa gourmette. »
resserrer la gourmette de la bride : tenir un cheval serré. P. métaph.: « Tout en l'adoucissant, il sut donc resserrer par ces paroles la gourmette de la bride. »
lâcher la gourmette à qqn. : lui donner plus de liberté.

chien jaune

opérateur guidant les aéronef sur un porte-avions. Son nom lui vient de son gilet jaune mais aussi du "Wave off!" (dégagez le pont!) qu'il hurle régulièrement et qui rappelle l'aboiement du chien.

capiton

capiton bourre de soie qui était employée surtout pour le rembourrage des sièges. « La malheureuse, étouffant ses sanglots et ses cris dans les capitons de soie... »
p. métaph.: épaisseur, rondeur : « un capiton de chair rose. »
p. méton.: compartiment que forme la piqûre sur la surface d'un tissu matelassé. « Une chambre de velours rouge, à petits capitons d'argent. »

bissac

bissacbesace ouverte en long par le milieu et fermée par les deux bouts, que portaient les paysans, les compagnons ou les chemineaux. Bissac de toile grise; vider des victuailles de son bissac.
p. métaph. : « la mort a dans son bissac des tours d'un écolier narquois : elle coupe avec des ciseaux la corde du chien qui conduit un aveugle, et l'aveugle est à deux pas d'une fosse ouverte... »

claie

claie treillis d'osier à claire-voie tendu sur un support en bois. « Claie d'alfa, de branchages, de roseaux, de rotin, de bois. Nous nous sommes étendus, en les attendant, sur des claies de jonc. Une claie faite de branchages entrelacés. »
par ext.: brancard. « Tu as vu le berger des Campas, quand on l'a rapporté sur la claie? »
peine infamante consistant à attacher un condamné sur une claie et à le faire tirer souvent par un cheval dans les rues de la ville.« Condamner qqn à la claie; promener les suppliciés sur des claies; traîner qqn sur la claie. »
p. métaph.: « et ces hommes qui avaient traîné Louise sur la claie du sarcasme, étaient-ils méchants? Sa mémoire comme son corps, tantôt au Panthéon et tantôt sur la claie! Malgré lui, ses yeux se braquaient sur ce prie-dieu où il avait si cruellement souffert. Dire qu'il allait falloir se remettre sur cette claie! »

mégir

(=mégisser) tanner une peau au moyen d'un bain spécial, afin d'obtenir un cuir très souple. « Ces beaux tons qui ont du gris fauve de peaux de daim mégissées. Les peaux, préalablement mégies et encore humides, sont suspendues dans une chambre close. »
mégissier : ouvrier qui transforme les peaux en cuir fin et souple par tannage, pour la ganterie et la chaussure. « Toutes les façons d'une paire de bottes ne sont pas données par le bottier seulement, mais aussi par le nourrisseur de bestiaux, par le mégissier, par le corroyeur, etc. » [habits]

kriss

krisslong poignard malais, à manche oblique et à lame généralement ondulée. « Kriss malais à lame ondulée. »

linteau

traverse horizontale de bois, de pierre ou de métal, formant la partie supérieure d'une porte, d'une fenêtre et qui soutient la maçonnerie.« Un linteau de marbre noir, merveilleusement sculpté au-dessus de la porte ; Une seule fenêtre, pittoresque d'ailleurs, dont un pilier roman soutenait le linteau. »
traverse horizontale située à la partie supérieure d'une cheminée et supportant le manteau.

aruspice

[antiq. rom.] prêtre chargé de prédire l'avenir, d'interpréter la volonté des dieux en observant principalement les entrailles des victimes, mais aussi certains phénomènes naturels (tremblements de terre, orages, etc.). Consulter les aruspices.
fig. « Les aruspices des marchés qui auscultent les viscères du passé immédiat pour prédire le futur imminent. »

séquelle

péj.: suite de personnes attachées à qqn ou qch. « Je me moque de lui et de toute sa séquelle. » « Toute sa famille était là, toute la séquelle, jusqu'aux arrière-petits-cousins. »
suite de choses. « Il est venu me faire une longue séquelle de questions ridicules. » « Après le champagne est venu le punch, après le punch nous avons pris du grog, ensuite le kirsch, le rhum, toute la séquelle. »

exoréisme

exoréismecaractère des régions dont les eaux courantes vont vers la mer (contraire d'"endoréisme" : écoulement des eaux n’atteignant pas la mer, et d'"aréisme" : absence d’écoulement).

mazal tov

"bonne chance" en hébreu. Phrase souvent prononcée, parfois en élevant la voix, à l'occasion des mariages et Bar Mitsvas. (en arabe : mabrouk)

ghetto

ghettoC'est Venise qui a créé le premier ghetto juif. En 1516, l'ensemble de la population juive de Venise fut obligée de résider dans le quartier de Ghetto Novo, ou "Nouvelle Fonderie", car ce quartier hébergeait des fonderies. L'origine étymologique est le verbe italien "gettare" qui signifie "jeter".

hallali

cri qui marque la victoire imminente du chasseur sur l'animal poursuivi. « Hallali, compagnons, la victoire est à nous! »
cri ou sonnerie de chasse à courre, annonçant que l'animal poursuivi est sur le point de se rendre ou est pris. « Le cor du vieux chasseur se mit à exécuter, avec une splendeur triomphale, un admirable hallali. »
fig.: sonner l'hallali de qqn/qqc: annoncer la défaite, la ruine de quelqu'un/quelque chose; proclamer sa victoire sur telle personne, telle chose. « Cette transgression de sa dignité lui sonna à l'esprit l'hallali de sa propre estime. »
p. métaph.: « la fin de l'année est une époque ressemblant à un hallali. Tous les chiens, gueules ouvertes, se précipitent. »

Jézabel

[relig.] épouse d'Achab - roi d’Israël, qui persécutait les prophètes, encourageait le vice et l'idolâtrie. « Jézabel, la femme, qui excitait son mari à faire ce qui est mal aux yeux de l'Éternel. »
p ext.: femme vicieuse et malfaisante. « Tombé sous le charme d'une Jézabel manipulatrice. »

maître-bau

maître-bauplus grande largeur d'un navire. « 60m de longueur à la flottaison et 15m de largeur au maître-bau. »
Haut de page