Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

faucard

grande faux à plusieurs lames, utilisée pour couper les herbes dans les cours d'eau, les étangs
faucarder = couper les herbes qui encombrent un cours d'eau. Faucarder un étang. « Il profita du printemps pour nettoyer ses biefs qui sentaient mauvais, il se mit à faucarder soigneusement les herbes. »

réification

1- transformation, transposition d'une abstraction en objet concret, en chose (=chosification).
2- tendance à rendre statique ce qui est mouvant, mobile. Que savez-vous de la réalité, que savez-vous des « lignes intérieures de la structure des choses », et par quelle grossière réification des concepts venez-vous lui essayer vos catégories mentales d'immobile ou mobile?
3- [Chez Marx, Lukács] transformation de l'activité humaine en marchandise qui aboutit dans l'économie capitaliste à une véritable fétichisation de l'objet en tant que valeur d'échange dominant complètement la valeur d'usage. Ex: la réification a donc transformé au cours des derniers siècles toutes les sphères de la vie sociale. Alors que dans les époques antérieures, les sphères politiques, économiques, juridiques et religieuses s'articulaient indissolublement l'une sur l'autre, avec l'avènement de la société capitaliste marchande, la sphère économique a conquis une autonomie presque totale.

fatuité

caractère du fat; satisfaction excessive et ridicule de soi-même (=infatuation, contentement de soi, suffisance, vanité). « Plein de fatuité ; se remplir de fatuité ; un air, un ton, un sourire de fatuité ; dans quel pays du monde la fatuité n'est-elle pas une ressource de l'amour-propre pour cacher la médiocrité naturelle? »

éthologie

étude scientifique du comportement des animaux dans leur milieu naturel. « En parallèle de sa carrière de pianiste, Hélène Grimaud a obtenu un diplôme d'éthologie et a créé une fondation pour l'étude et la réhabilitation des loups. »

Mechanical Turk

En référence à une célèbre supercherie (un automate inventé au XVIIIè siècle prétendument capable de jouer aux échecs mais en réalité actionné par un être humain), Amazon a eu l’idée de proposer aux internautes de réaliser des opérations que l’ordinateur a parfois du mal à effectuer : identifier une photo, traduire un paragraphe, vérifier la validité d’un e-mail, etc.
Ce concept est associé au "crowdsourcing", utilisé par la Nasa pour répertorier les cratères de la planète mars sur des images satellites ou par "Google Image Labeler" pour tagger des images par mots-clés.

patère

patèrecrochet fixé à un mur pour suspendre des vêtements. « Accrocher une veste à la patère. »

catogan

catogan mèche de cheveux retenue derrière la tête par un ruban (=cadogan). Cheveux noués en catogan; perruque à catogan; porter le catogan.
p. ext.: manière de couper la queue d'un cheval.

faux-nez

pièce imitant un nez, porté en déguisement ou par un mutilé de la face.
prête-nom, personne placée à un poste pour cacher le réel décideur. « Un collectif d'étudiants gaulliste accusé d'être un faux-nez de l'extrême-droite à l'université »

slug

anglicisme désignant un label court donné à un article publié ou en cours de publication, afin de l'identifier simplement.
sur internet, l'utilisation de slugs dans les urls est un moyen d'améliorer le référencement.

perfecto

perfectoblouson de cuir porté en particulier par les rockers. [habits]

écoutille

écoutilleouverture carrée ou rectangulaire, pratiquée dans le pont d'un navire, permettant l'accès à l'intérieur. Fermer les écoutilles. « Les salles à manger du navire ne recevaient l'air et la lumière du jour que par une simple écoutille. »

majolique

majoliquefaïence italienne de la Renaissance. Le nom vient de l'italien "Maiolica" qui désignait autrefois l'île de Majorque (en effet la céramique espagnole, caractérisées par ses reflets métalliques, était répandue en Italie à cette époque). Pot, poterie, vase de majolique. « On y retrouve le soleil jaune triste des majoliques italiennes. »

tycoon

mot anglais dérivé du mot japonais "Taikun", signifiant "grand homme" ou "prince". Pendant la période Edo, le mot était utilisé pour désigner les grands chefs militaires. Aujourd'hui on l'utilise en anglais pour "magnat" ou "nabab", c'est à dire un homme d'affaires riche et influent.

munichisme

munichismepar les accords de Munich en 1938, la France, le Royaume-Uni et l'Italie (représentés par Daladier, Chamberlain et Mussolini) renoncent à protéger la Tchécoslovaquie de l'invasion allemande, en échange de l'arrêt des hostilités en Europe centrale. Hélas, la loyauté sera absente des deux camps : le Reich ne respectera pas les accords de Munich et la Seconde Guerre mondiale éclatera quelques mois plus tard.
p ext., le munichisme désigne une volonté de paix à tout prix, même celui de la lâcheté. « Le pacifisme oui, mais pas la veulerie, pas le munichisme ! » « Le munichisme de cette France bien-pensante, sans générosité, cauteleuse. »

Esculape

Asclépios ou Esculape chez les Romains, était le dieu de la médecine .
Ses attributs étaient le serpent, le coq, le bâton, la coupe. Dans le temple d'Asclépios, où des serpents non-venimeux se promenaient en toute liberté, Asclépios apparaissait en songe aux prêtres et leur révélait le remède qui rendait la santé.
Les descendants d'Asclepios, les Asclépiades, formèrent une confrérie, avec ses rites secrets. Hyppocrate, le grand médecin de l'antiquité, serait un descendant d'Asclépios.

vermifuge

qui a la propriété de détruire ou d'expulser les vers intestinaux. Sirop vermifuge. « Quant au ver solitaire, le meilleur vermifuge est la décoction de racines de fougère mâle. »

bourriche

bourrichepanier oblong, grossièrement tressé, sans anses, servant au transport du gibier ou de la marée, plus rarement des fruits. « Bourriche d'huîtres, de gibier, de poisson, etc. »

mantille

mantille voile léger de soie ou de dentelle, le plus souvent noir, couvrant la tête et les épaules, qui fait partie du costume traditionnel des Espagnoles.
fig.: « une pluie fine déposait une mantille aux mailles serrées sur leurs crânes et leurs épaules. » « Une mantille sombre s'était déployée sur la ville, étouffant la lumière du jour. »
p. anal: coiffure féminine rappelant cette coiffure traditionnelle. « Ces mantilles de laine enveloppent la tête des dames lorsqu'elles sont dans la rue et qu'il fait froid. » [habits]

picoler

ce verbe est dérivé de "piccolo", nom que donnaient les ouvriers italiens au vin d'Argenteuil, en comparaison avec les grands vins tels le Bourgogne ou le Bordeaux.

pontuseau

pontuseau le pontuseau est une fine tige en bois ou en métal soutenant les vergeures (trame de fils de laiton serrés, qui reçoit la pâte à papier).
chacune des lignes verticales et espacées qui coupent perpendiculairement les vergeures. « Les pontuseaux sont verticaux, les vergeures horizontales. »

timon

timon1/ longue pièce de bois ou de métal à l'avant d'un engin agricole, à laquelle on attelle des bêtes de trait ou un tracteur. « Enfant des champs, il connaissait l'art de soumettre les bœufs au joug et de les lier au timon. »
fig.: être attaché à un même timon = être attaché à un même projet. « Nous sommes attelés à un même timon. »
p. ext.: toute longue pièce de bois ou de métal. « Fouettant de leurs durs timons la croupe des chevaux. »

2/ (barre de) gouvernail d'un navire. « Le pilote assis, la main sur le timon. »
fig.: « Ces hommes modérés et sages qui étaient alors au timon de l'État. » « Quelquefois l'imagination enlève le timon au jugement; alors l'homme devient fou. »

timonier :
chacun des chevaux attelés de chaque côté du timon d'une voiture ou d'une charrue. Un vigoureux timonier.
marin tenant le timon, ou à la direction d'un navire.
p. anal.: guide, dirigeant. Le timonier de l'État
"le Grand Timonier" = Mao Zedong (chef suprême de la Chine).

exoréisme

exoréismecaractère des régions dont les eaux courantes vont vers la mer (contraire d'"endoréisme" : écoulement des eaux n’atteignant pas la mer, et d'"aréisme" : absence d’écoulement).

voie Appienne

voie romaine de près de 500 km de longueur, reliant Rome au Sud de l'Italie (région des Pouilles).
Surnommée « la Reine des voies » par les Romains, elle à l'origine de l'expression « prendre la voie royale ».

irrédentisme

mouvement de revendication des nationalistes italiens apparu en 1877 et réclamant l'annexion des territoires considérés comme italiens et demeurés en la possession de nations étrangères, notamment l'Autriche-Hongrie. « L'Autriche-Hongrie se sent menacée par l'éternel irrédentisme italien qui convoite Trieste. »
p. anal.: mouvement nationaliste se référant aux mêmes principes. « Groupuscules irrédentistes. »

inflorescence

inflorescence disposition des fleurs sur la tige d'une plante. Inflorescence uniflore, pluriflore, multiflore. « Une plante haute et robuste à l'inflorescence en épis, relativement dense. »
p. anal. « Sous la rose inflorescence de la jeune fille, les marques d'une vie de disette. »

shiksa

shiksaterme yiddish péjoratif pour désigner une femme non juive (le cas échéant mariée à un juif). « Il a épousé une shiksa. »
Le terme équivalent pour un homme non juif, moins fréquemment utilisé, est shegetz.

forcené

rendu particulièrement violent par un accès de folie, une forte émotion. Brute forcenée; passion, orgueil forcené(e). « Elle haïssait comme peste ce forcené gentilhomme, qui la poursuivait de ses galanteries violentes et scandaleuses. » « Avec un geste forcené, il poussa le verrou qui fermait l'auvent au dehors. »
qui est d'une très grande violence. « J'ai entendu le cri des Bédouins, ce cri forcené avant-coureur des massacres. »
qui dépasse toute mesure dans sa passion pour. Partisan, amateur forcené de qqc. « Un antidreyfusard forcené. »
poussé à l'excès. Désir, goût forcené de qqc.; travail forcené; individualisme, nationalisme forcené. « Avec une application forcenée, un infini scrupule, je tâche d'exprimer l'essentiel de ma pensée. »
p. anal.: développement, industrialisation forcené(e).
subst.: pers. en proie à une crise de folie furieuse. Se démener comme un forcené. « Les gendarmes, venus arrêter Léopold dans son établissement, s'étaient vus dans l'obligation d'abattre le forcené. » « Notre attitude nous avait valu à l'avance une solide réputation de forcenés. »
pers. qui s'adonne sans mesure à une passion, une activité. « Je lisais, je lisais comme un forcené, tout ce qu'il y avait dans la bibliothèque. »

tête de nègre

de couleur marron foncé. Brun tête de nègre. « La couleur tête-de-nègre, le ton de Sienne crue de cette carapace salissait les reflets du tapis sans les activer. »
meringue fourrée de crème et recouverte de chocolat.

mercure

métal d'aspect brillant et argenté utilisé dans l'industrie à l'état liquide.
de mercure = qui présente l'aspect du mercure. « Les fontaines miroitantes avec des reflets de mercure. » « Ce matin le golfe est de mercure, calme et splendide. »
entremetteur, messager d'amour (du nom du messager des dieux de la myth. lat.)
Mercure françois (= Mercure français) : nom de la première revue française connue, publiée annuellement de 1611 à 1648 et relatant les faits marquants de l'année antérieure. En préface, l'imprimeur écrit : "Je te donne dans ce livre les choses les plus remarquables que mon messager (que j'appelle Mercure françois) m'a apporté des quatre parties du monde, en diverses langues". « Oh ! pourvu que je sois dans les petits papiers du Mercure François » (Cyrano de Bergerac).

bedeau

bedeauemployé laïque d'une église, chargé de l'ordre et du service matériel (= sacristain, marguillier). « Le bedeau balaye l’église, sonne l’angélus, guide les fidèles, ouvre le passage aux ecclésiastiques... »

ysopet

recueil de fables d'animaux composées au XIIIe siècle, dont on attribue la paternité à Ésope.
p. méton.: fable. « La fable, qu'au Moyen Âge on appelle aussi ysopet, à cause d'Ésope, le grand fabuliste grec qui inspira La Fontaine. »

battant des lames

du battant des lames au sommet des montagnes : au sens premier, désignait le mode de répartition des concessions territoriales aux colons de l'île de La Réunion.
p. ext.: du littoral aux plus hauts reliefs => en tout lieu, partout.

empois

gelée faite avec de l'amidon et servant à apprêter le linge. Ex: « Passer du linge à l'empois ; plastron raidi à l'empois. »
fig.: « la reine Marie-Thérèse, une belle fille blonde et blanche, moutonnière et tendre sous un empois héréditaire d'orgueil royal. »
p. méton : raideur. Ex: « tout à l'heure ils [les cils] vont retrouver leur noirceur, leur empois artificiel. »

catafalque

catafalque estrade décorative élevée pour recevoir un cercueil. Un catafalque de marbre blanc. « Les employés des pompes funèbres transportèrent la bière sur le catafalque dressé au seuil de la chapelle. »
p. métaph.: « je vous apporte une bonne nouvelle, et vous avez l'air de catafalques. »

provende

provende provision (propre ou fig.). « Une provende de légumes et de fruits. » « Il allait joyeux, furieux, avec sa provende de douleur et de plaisir qu'il ne démêlait pas encore. » « Le journal quotidien et sa provende d'actualité toute chaude. »
aller à la provende = aller faire des provisions.
nourriture du bétail. Porter la provende aux bestiaux. « Les chèvres allaient chercher leur provende dans les jachères, les jardins et les bois. »

hure

hure tête du sanglier, du porc, p ext. de certaines bêtes fauves et de poissons à tête allongée. La hure d'un lion, d'un loup; la hure d'un brochet, d'un saumon, d'un dauphin. « Une hure de sanglier en faïence couronnait un dressoir. »
visage hirsute, aux traits grossiers (=gueule). « C'est un robuste gaillard, à la hure hirsute, dont le nez aplati tombe sur une épaisse lippe rouge. » « Entre hommes, on continue à se marteler la hure et à se piétiner les parties. »

pléonasme

= tautologie. Ex: "monter en haut".

vétilleux

Qui a l'habitude de s'attacher à des vétilles; qui témoigne d'une minutie pointilleuse, tatillone.

think tank

cercle de réflexion ou « réservoir de pensée », càd un groupe de personnes émettant des idées dans le domaine des sciences sociales qui fonctionne soit de façon informelle soit sous la forme structurée d'un institut privé de recherche.

cisgenre

qui s’identifie au genre, masculin ou féminin, qui lui a été assigné à la naissance (≠transgenre). « C'est ma limite de femme hétérosexuelle cisgenre ! » « On peut être "cis" et trans friendly. »

rets

rets filet, ouvrage de corde ou de fil à grosses mailles servant à capturer des oiseaux, du gibier, des poissons. « Tendre des rets. »
p. métaph.: « le rets féodal, si serré et si pesant sur tout l'Europe... »
p. anal.: réseau.
fig.: artifice, ruse. « Ainsi tente-t-on, aux préludes d'un grand amour, de secouer les rets où vous emprisonne la femme que l'on a pour objet de rendre captive. »
prendre qqn dans ses rets = le faire tomber dans les pièges qu'on lui a tendus.

babilan

homme atteint d’impuissance sexuelle. Un babilan. « Voyez-vous, il faut être imaginatif quand on est babilan. »

Canada Dry

marque de sodas célèbre pour son slogan publicitaire "Ça a la couleur de l'alcool, le goût de l'alcool... mais ce n'est pas de l'alcool."
p ext.: dont l'apparence est trompeuse. Diplôme, contrat, justice "Canada Dry". « C’est en quelque sorte un budget "Canada dry" qui est mis sur la table : il a toutes les apparences du sérieux mais il s'avère farfelu. »

bushido

code des principes moraux que les samouraïs japonais étaient tenus d'observer.

kairos

kairos [myth. gr.] dieu du temps opportun, de l'occasion à saisir, par opposition à Chronos, dieu du temps linéaire, et Aiôn, dieu du temps cyclique.
[philos.] temps de l’occasion opportune. « Toutes ces occasions manquées, ces kairos fulgurants qui ont un jour surgi, qu’on n’a pas su saisir et qui se sont enfoncés pour toujours dans le néant… »
p ext.: « Cette fois, pas question de laisser passer le kairos ! » « Il est trop tôt pour agir, le kairos n’est pas encore là. »

zeste

zeste écorce d'un agrume qui, découpée en lamelles ou râpée, sert à aromatiser des préparations.
fam.: très petite quantité ; une pointe de. « Il a un zeste d'accent du Midi. »
entrain, vivacité. « Ce succès redonna à son caractère son zest ancien. »
caractère piquant de quelque chose. « Le policeman se tut pour assimiler le zest de la situation. »

ziste = partie blanche, souvent amère, sous le zeste des agrumes (orange, citron, cédrat, etc.)

entre le ziste et le zeste : dans un état ni bon, ni mauvais; ni bien, ni mal. « Une maison entre le ziste et le zeste, où il se vendait beaucoup de choses prohibées, mais que la douane n'a pas l'habitude de saisir. »
dans l'indécision, l'incertitude. « Il n'a jamais su prendre de décision, ç'a été toujours un homme entre le zist et le zest. »

regimber

ruer en refusant d'avancer (parlant d'un cheval). « Se laisser conduire comme un cheval et un mulet, et plus docilement encore, parce que ces animaux regimbent sous l'éperon. »
se montrer récalcitrant. « Cessez de regimber! Il regimbe contre votre complaisance. Il est inutile de regimber. »

au doigt mouillé

fam.: approximativement, à vue de nez, au pif. Estimation au doigt mouillé. « On ne peut pas se permettre de donner des chiffres au doigt mouillé. »
l'expression a pour origine un moyen d'observer le sens du vent à l'aide d'un doigt mouillé de salive. Le vent, refroidissant le côté du doigt sur lequel il souffle, donne une idée approximative de sa direction.

nœud gordien

nœud inextricable qui attachait le joug au timon du char du roi de Phrygie, Gordias. (La domination du monde était promise à celui qui le dénouerait. Alexandre le trancha.)
par métaph.: problème inextricable, finalement résolu par une action brutale. « Trancher le nœud gordien. »

mème

mèmeconcept (texte, image, vidéo) massivement repris, décliné et détourné sur Internet de manière souvent parodique, qui se répand très vite, créant ainsi le buzz.

mémétique : étude des mèmes
Haut de page