Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

hanneton

[p. réf. au vol lourd du hanneton qui se cogne aux obstacles] « être étourdi comme un hanneton. Elle allait çà et là comme un hanneton; elle courait à l'étourdie. »
attraper des hannetons = se livrer à des occupations futiles. « D'autres vont pêcher la baleine : Moi j'attrappe les hannetons. »
fig.: personne d'aspect lourd et maladroit, stupidement agitée, irréfléchie ou de comportement nuisible. « Ô critiques! race de hannetons qui déchiquetez les belles feuilles de l'art! Le vulgaire hanneton auquel on me présenta, et qui pirouetta pour me dire bonjour avec une lourde désinvolture qu'il croyait élégante. c'était un niais, un pauvre hanneton, ne voulant jamais en faire qu'à sa tête, sans demander conseil à personne. »
idée fixe, manie, folie douce. « Il allait, les yeux obliques, le front penché, et l'on se demandait ironiquement quel hanneton lui dévorait le crâne. »
avoir un hanneton (dans le cerveau, etc.) = avoir l'esprit un peu dérangé. « Il y a vraiment des jours où elle a l'air d'avoir un petit hanneton. »
pour exprimer une certaine intensité, une qualité partic.] pas piqué des hannetons (=pas piqué des vers) : bien conservé, intact, très réussi, exceptionnel. « Une jeunesse entre quinze et seize, point piquée des hannetons, un vrai bouton de rose. Il fait à Aix, l'hiver, un petit froid qui n'est pas piqué des hannetons. Il m'a offert un déjeuner qui n'était pas piqué des hannetons... »
hannetonnier : qui évoque le hanneton. « Il avait gardé, du bébé, le bon rire, la mobilité d'esprit hannetonnière, l'oubli facile des petits embêtements de la vie. »

Gondwana

masse continentale d'un seul tenant réunissant il y a 200 millions d'années l'Amérique du sud, l'Afrique, Madagascar, l'Inde et l'Australie. « Deux continents principaux, séparés par un océan, occupaient la surface du globe : la Laurasia au nord-ouest et le Gondwana au sud-est. »

lazzi

plur.: plaisanteries, propos moqueurs à l'égard de quelqu'un. Cribler de lazzis; jeter des lazzis; bordée, concert de lazzis. « Les mordants lazzis, les plus douces paroles, il ne les entendait pas. »
sing.: moquerie.

atlante

atlante statue d'homme, servant de support à un ouvrage d'architecture tel que balcon, corniche, entablement, tribune (=télamon). Un atlante géant; les atlantes d'une cheminée; un balcon à atlantes. « Les Grecs furent les premiers qui posèrent une architrave, tantôt sur des figures d'hommes qu'on appelle télamons ou atlantes, en mémoire d'Atlas, qui porte le ciel, tantôt sur des figures de femmes, que l'on nomme caryatides. »
peuple ancien, fixé à la partie orientale de l'Atlas, non loin des éthiopiens.
habitant de l'Atlantide.

matassin

matassin bouffon imitant comiquement des danses guerrières (=paillasse).
danseur comique. « J'avais préparé pour intermède une scène de matassins avec une poursuite bouffonne parmi le public. »
p. ext.: pers. ridicule, objet de moquerie. « N'avez-vous pas vu ces matassins, auxquels on a retourné leur habit, à la figure desquels on a convié la population à cracher ? »
médecin bouffon (=médicastre).
p. méton.: ancienne danse bouffonne. Danser les matassins.

perfecto

perfectoblouson de cuir porté en particulier par les rockers. [habits]

écoutille

écoutilleouverture carrée ou rectangulaire, pratiquée dans le pont d'un navire, permettant l'accès à l'intérieur. Fermer les écoutilles. « Les salles à manger du navire ne recevaient l'air et la lumière du jour que par une simple écoutille. »

majolique

majoliquefaïence italienne de la Renaissance. Le nom vient de l'italien "Maiolica" qui désignait autrefois l'île de Majorque (en effet la céramique espagnole, caractérisées par ses reflets métalliques, était répandue en Italie à cette époque). Pot, poterie, vase de majolique. « On y retrouve le soleil jaune triste des majoliques italiennes. »

bistrer

donner la couleur du bistre. « Quelle passion avait bistré sa face bulbeuse, qui, dessinée en caricature, aurait paru hors du vrai? ; Hélène est très excitante avec ses yeux bistrés... » [couleur]

tycoon

mot anglais dérivé du mot japonais "Taikun", signifiant "grand homme" ou "prince". Pendant la période Edo, le mot était utilisé pour désigner les grands chefs militaires. Aujourd'hui on l'utilise en anglais pour "magnat" ou "nabab", c'est à dire un homme d'affaires riche et influent.

munichisme

munichismepar les accords de Munich en 1938, la France, le Royaume-Uni et l'Italie (représentés par Daladier, Chamberlain et Mussolini) renoncent à protéger la Tchécoslovaquie de l'invasion allemande, en échange de l'arrêt des hostilités en Europe centrale. Hélas, la loyauté sera absente des deux camps : le Reich ne respectera pas les accords de Munich et la Seconde Guerre mondiale éclatera quelques mois plus tard.
p ext., le munichisme désigne une volonté de paix à tout prix, même celui de la lâcheté. « Le pacifisme oui, mais pas la veulerie, pas le munichisme ! » « Le munichisme de cette France bien-pensante, sans générosité, cauteleuse. »

Esculape

Asclépios ou Esculape chez les Romains, était le dieu de la médecine .
Ses attributs étaient le serpent, le coq, le bâton, la coupe. Dans le temple d'Asclépios, où des serpents non-venimeux se promenaient en toute liberté, Asclépios apparaissait en songe aux prêtres et leur révélait le remède qui rendait la santé.
Les descendants d'Asclepios, les Asclépiades, formèrent une confrérie, avec ses rites secrets. Hyppocrate, le grand médecin de l'antiquité, serait un descendant d'Asclépios.

vermifuge

qui a la propriété de détruire ou d'expulser les vers intestinaux. Sirop vermifuge. « Quant au ver solitaire, le meilleur vermifuge est la décoction de racines de fougère mâle. »

bourriche

bourrichepanier oblong, grossièrement tressé, sans anses, servant au transport du gibier ou de la marée, plus rarement des fruits. « Bourriche d'huîtres, de gibier, de poisson, etc. »

vilipender

Traiter quelque chose, quelqu'un avec beaucoup de mépris, dénigrer : vilipender une doctrine, un écrivain, un peintre. « Un homme ne s'élève à la gloire que sur des monceaux d'injures, et, pour quiconque pense et agit, c'est mauvais signe que de n'être point vilipendé, insulté, menacé. »

mantille

mantille voile léger de soie ou de dentelle, le plus souvent noir, couvrant la tête et les épaules, qui fait partie du costume traditionnel des Espagnoles.
fig.: « une pluie fine déposait une mantille aux mailles serrées sur leurs crânes et leurs épaules. » « Une mantille sombre s'était déployée sur la ville, étouffant la lumière du jour. »
p. anal: coiffure féminine rappelant cette coiffure traditionnelle. « Ces mantilles de laine enveloppent la tête des dames lorsqu'elles sont dans la rue et qu'il fait froid. » [habits]

timon

timon1/ longue pièce de bois ou de métal à l'avant d'un engin agricole, à laquelle on attelle des bêtes de trait ou un tracteur. « Enfant des champs, il connaissait l'art de soumettre les bœufs au joug et de les lier au timon. »
fig.: être attaché à un même timon = être attaché à un même projet. « Nous sommes attelés à un même timon. »
p. ext.: toute longue pièce de bois ou de métal. « Fouettant de leurs durs timons la croupe des chevaux. »

2/ (barre de) gouvernail d'un navire. « Le pilote assis, la main sur le timon. »
fig.: « Ces hommes modérés et sages qui étaient alors au timon de l'État. » « Quelquefois l'imagination enlève le timon au jugement; alors l'homme devient fou. »

timonier :
chacun des chevaux attelés de chaque côté du timon d'une voiture ou d'une charrue. Un vigoureux timonier.
marin tenant le timon, ou à la direction d'un navire.
p. anal.: guide, dirigeant. Le timonier de l'État
"le Grand Timonier" = Mao Zedong (chef suprême de la Chine).

belluaire

belluaire celui qui combattait contre les bêtes fauves dans les amphithéâtres romains, ou qui était chargé d'entretenir les animaux du cirque (=bestiaire). « Au fond de l'arène oblongue du cirque, les belluaires ouvraient la cage des bêtes féroces. »
littér.: dompteur de bêtes fauves dans les cirques ou plus spécialement celui qui est chargé de les soigner (=dompteur, garçon de cirque). « Un tigre bouffe, fouaillé par un belluaire, tâchait de lui happer son fouet. »
p. métaph., littér.: « les quatre vertus cardinales sont somptuaires, mais les Théologales sont belluaires. »

voie Appienne

voie romaine de près de 500 km de longueur, reliant Rome au Sud de l'Italie (région des Pouilles).
Surnommée « la Reine des voies » par les Romains, elle à l'origine de l'expression « prendre la voie royale ».

irrédentisme

mouvement de revendication des nationalistes italiens apparu en 1877 et réclamant l'annexion des territoires considérés comme italiens et demeurés en la possession de nations étrangères, notamment l'Autriche-Hongrie. « L'Autriche-Hongrie se sent menacée par l'éternel irrédentisme italien qui convoite Trieste. »
p. anal.: mouvement nationaliste se référant aux mêmes principes. « Groupuscules irrédentistes. »

inflorescence

inflorescence disposition des fleurs sur la tige d'une plante. Inflorescence uniflore, pluriflore, multiflore. « Une plante haute et robuste à l'inflorescence en épis, relativement dense. »
p. anal. « Sous la rose inflorescence de la jeune fille, les marques d'une vie de disette. »

shiksa

shiksaterme yiddish péjoratif pour désigner une femme non juive (le cas échéant mariée à un juif). « Il a épousé une shiksa. »
Le terme équivalent pour un homme non juif, moins fréquemment utilisé, est shegetz.

forcené

rendu particulièrement violent par un accès de folie, une forte émotion. Brute forcenée; passion, orgueil forcené(e). « Elle haïssait comme peste ce forcené gentilhomme, qui la poursuivait de ses galanteries violentes et scandaleuses. » « Avec un geste forcené, il poussa le verrou qui fermait l'auvent au dehors. »
qui est d'une très grande violence. « J'ai entendu le cri des Bédouins, ce cri forcené avant-coureur des massacres. »
qui dépasse toute mesure dans sa passion pour. Partisan, amateur forcené de qqc. « Un antidreyfusard forcené. »
poussé à l'excès. Désir, goût forcené de qqc.; travail forcené; individualisme, nationalisme forcené. « Avec une application forcenée, un infini scrupule, je tâche d'exprimer l'essentiel de ma pensée. »
p. anal.: développement, industrialisation forcené(e).
subst.: pers. en proie à une crise de folie furieuse. Se démener comme un forcené. « Les gendarmes, venus arrêter Léopold dans son établissement, s'étaient vus dans l'obligation d'abattre le forcené. » « Notre attitude nous avait valu à l'avance une solide réputation de forcenés. »
pers. qui s'adonne sans mesure à une passion, une activité. « Je lisais, je lisais comme un forcené, tout ce qu'il y avait dans la bibliothèque. »

mercure

métal d'aspect brillant et argenté utilisé dans l'industrie à l'état liquide.
de mercure = qui présente l'aspect du mercure. « Les fontaines miroitantes avec des reflets de mercure. » « Ce matin le golfe est de mercure, calme et splendide. »
entremetteur, messager d'amour (du nom du messager des dieux de la myth. lat.)
Mercure françois (= Mercure français) : nom de la première revue française connue, publiée annuellement de 1611 à 1648 et relatant les faits marquants de l'année antérieure. En préface, l'imprimeur écrit : "Je te donne dans ce livre les choses les plus remarquables que mon messager (que j'appelle Mercure françois) m'a apporté des quatre parties du monde, en diverses langues". « Oh ! pourvu que je sois dans les petits papiers du Mercure François » (Cyrano de Bergerac).

bedeau

bedeauemployé laïque d'une église, chargé de l'ordre et du service matériel (= sacristain, marguillier). « Le bedeau balaye l’église, sonne l’angélus, guide les fidèles, ouvre le passage aux ecclésiastiques... »

battant des lames

du battant des lames au sommet des montagnes : au sens premier, désignait le mode de répartition des concessions territoriales aux colons de l'île de La Réunion.
p. ext.: du littoral aux plus hauts reliefs => en tout lieu, partout.

empois

gelée faite avec de l'amidon et servant à apprêter le linge. Ex: « Passer du linge à l'empois ; plastron raidi à l'empois. »
fig.: « la reine Marie-Thérèse, une belle fille blonde et blanche, moutonnière et tendre sous un empois héréditaire d'orgueil royal. »
p. méton : raideur. Ex: « tout à l'heure ils [les cils] vont retrouver leur noirceur, leur empois artificiel. »

catafalque

catafalque estrade décorative élevée pour recevoir un cercueil. Un catafalque de marbre blanc. « Les employés des pompes funèbres transportèrent la bière sur le catafalque dressé au seuil de la chapelle. »
p. métaph.: « je vous apporte une bonne nouvelle, et vous avez l'air de catafalques. »

provende

provende provision (propre ou fig.). « Une provende de légumes et de fruits. » « Il allait joyeux, furieux, avec sa provende de douleur et de plaisir qu'il ne démêlait pas encore. » « Le journal quotidien et sa provende d'actualité toute chaude. »
aller à la provende = aller faire des provisions.
nourriture du bétail. Porter la provende aux bestiaux. « Les chèvres allaient chercher leur provende dans les jachères, les jardins et les bois. »

hure

hure tête du sanglier, du porc, p ext. de certaines bêtes fauves et de poissons à tête allongée. La hure d'un lion, d'un loup; la hure d'un brochet, d'un saumon, d'un dauphin. « Une hure de sanglier en faïence couronnait un dressoir. »
visage hirsute, aux traits grossiers (=gueule). « C'est un robuste gaillard, à la hure hirsute, dont le nez aplati tombe sur une épaisse lippe rouge. » « Entre hommes, on continue à se marteler la hure et à se piétiner les parties. »

pléonasme

= tautologie. Ex: "monter en haut".

vétilleux

Qui a l'habitude de s'attacher à des vétilles; qui témoigne d'une minutie pointilleuse, tatillone.

think tank

cercle de réflexion ou « réservoir de pensée », càd un groupe de personnes émettant des idées dans le domaine des sciences sociales qui fonctionne soit de façon informelle soit sous la forme structurée d'un institut privé de recherche.

rets

rets filet, ouvrage de corde ou de fil à grosses mailles servant à capturer des oiseaux, du gibier, des poissons. « Tendre des rets. »
p. métaph.: « le rets féodal, si serré et si pesant sur tout l'Europe... »
p. anal.: réseau.
fig.: artifice, ruse. « Ainsi tente-t-on, aux préludes d'un grand amour, de secouer les rets où vous emprisonne la femme que l'on a pour objet de rendre captive. »
prendre qqn dans ses rets = le faire tomber dans les pièges qu'on lui a tendus.

babilan

homme atteint d’impuissance sexuelle. Un babilan. « Voyez-vous, il faut être imaginatif quand on est babilan. »

Canada Dry

marque de sodas célèbre pour son slogan publicitaire "Ça a la couleur de l'alcool, le goût de l'alcool... mais ce n'est pas de l'alcool."
p ext.: dont l'apparence est trompeuse. Diplôme, contrat, justice "Canada Dry". « C’est en quelque sorte un budget "Canada dry" qui est mis sur la table : il a toutes les apparences du sérieux mais il s'avère farfelu. »

bushido

code des principes moraux que les samouraïs japonais étaient tenus d'observer.

kairos

kairos [myth. gr.] dieu du temps opportun, de l'occasion à saisir, par opposition à Chronos, dieu du temps linéaire, et Aiôn, dieu du temps cyclique.
[philos.] temps de l’occasion opportune. « Toutes ces occasions manquées, ces kairos fulgurants qui ont un jour surgi, qu’on n’a pas su saisir et qui se sont enfoncés pour toujours dans le néant… »
p ext.: « Cette fois, pas question de laisser passer le kairos ! » « Il est trop tôt pour agir, le kairos n’est pas encore là. »

mème

mèmeconcept (texte, image, vidéo) massivement repris, décliné et détourné sur Internet de manière souvent parodique, qui se répand très vite, créant ainsi le buzz.

mémétique : étude des mèmes

dévider

dévider dérouler. Dévider la soie, du coton, une bobine.
fig.: exprimer à la suite et sans interruption (=débiter). Dévider son histoire, ses souvenirs. « C'est un homme qui passe ses idées au laminoir et qui dévide en vingt pages une pensée qui pourrait s'exprimer en quelques mots. » « Il l'écoutait patiemment dévider sa monotone histoire. »
fig.: dévider sa bobine, son écheveau, son chapelet. Exprimer avec véhémence et sans interruption ce que l'on a à dire (=vider son sac). « Elle va me dévider son chapelet, me reprocher ma longue absence. »

adulescent

adulescentjeune adulte qui continue à se comporter comme un adolescent. « Il y a les adulescents, ces jeunes adultes qui refusent d'être adultes, et les "quincados", ces quinquas qui se comportent comme des trentenaires. »

haquenée

haquenée petit cheval ou jument aisé(e) à monter, qui va l'amble et qui servait autrefois de monture aux dames. « Une dame magnifiquement parée, montée sur une haquenée. »
p. métaph.: « mon âme, haquenée boiteuse des fatigues du jour, repose maintenant sur la litière dorée des songes. »
aller sur la haquenée des cordeliers : aller à pied, un bâton à la main.
fig.: femme laide, mal bâtie, d'allure masculine. « Mademoiselle Goujet appartenait au genre des grandes haquenées. Elle se savait laide, elle riait la première de sa laideur. »
courtisane, femme de mœurs légères. « C'est Anne Boleyn, la haquenée d'Angleterre, qui prit la place de Catherine répudiée. »

catoblépas

catoblépas [du grec ancien katoblepon, "qui regarde vers le bas"] grande antilope d'Afrique à grosse tête inclinée.
myth.: animal fabuleux à la tête si lourde qu'elle est toujours inclinée vers le bas, et dont le regard passait pour être mortel.
litt.: buffle noir, avec une tête de porc tombant jusqu'à terre, ayant la particularité de se dévorer lui-même. « Le budget que vous présentez, on pourrait aussi bien le comparer à cet animal fabuleux, le catoblépas, qui se dévore lui-même ; il n’a même pas la force de lever la tête, celle-ci traîne à terre, et il dévore ses propres jambes. »
p ext.: animal symbolisant la laideur et la bêtise. La bêtise du catoblépas. « Elle empoignait ses aliments à deux mains, et moi, la devinant d'une stupidité divine, je pensais qu'elle allait, comme le Catoblépas, dévorer le bout de ses doigts sans s'en apercevoir. »

globish

[global + English] version simplifiée de l'anglais utilisée par les locuteurs non anglophones (= "anglais d'aéroport" ou "broken English").

mesmériser

mesmérisermagnétiser (une personne). Du nom Franz-Anton Mesmer, médecin du 18ème s., théoricien du magnétisme animal ou "mesmérisme", selon lequel un fluide naturel permettrait au magnétiseur une action thérapeutique.
Après une période d'engouement, le mesmérisme a été qualifié de "pseudo-science", et ses pratiquants accusés de charlatanisme.

obituaire

obituaire registre renfermant le nom des morts et la date anniversaire de leur sépulture. Tenir un registre obituaire.
cimetière. « Il quitta la tombe et parcourut à pied tout l'obituaire. »
relatif à la mort. « Au centre de l'hémicycle obituaire, une espèce de cachot noir d'où s'exhale un relent de catacombe. » « Je m'endormis las, plongé dans ces pensées obituaires. »

trotte-menu

animal qui se déplace à pas sautillants, souris ou rat en particulier. « La gent trotte-menu. »
allure d'un animal qui se déplace à petits pas rapides et sautillants. « On entend le trotte-menu du lapin dans les feuilles. »
qui marche à pas rapides et légers. « La tante trotte-menu, si preste, si drôle, me préparait le café. »
rapide, sautillant. « On entendait les pas lourds de Thierry et de son père, et la marche trotte-menu de Clémence. »
fig.: léger, qui n'a pas de poids, sans profondeur. « Son amabilité trotte-menue. » « Sa beauté trotte-menu ne pouvait être devinée que par les Parisiens adonnés à la chasse des grisettes. »

CamelCase

mode d'écriture utilisé notamment en informatique et dans le marketing, consistant à mettre en majuscule la première lettre des mots et à supprimer les espaces entre les mots liés. Ex: « McDonald's, PlayStation, QuickTime. »
Ce terme, traduisible en français par "casse de chameau", fait référence aux creux et bosses du dos d'un chameau, qui symbolisent l'alternance de majuscules et minuscules.

prasin

prasin vert clair. « Un carré de soie prasine. » « Les bottines vert prasin de l'acrobate. »

pidgin

langue composite, née du contact de l'anglais avec une langue d'Extrême-Orient. Pidgin de Chine, pidgin mélanésien. « Le système du pidgin est beaucoup plus complet que celui du sabir, son vocabulaire couvrant de nombreuses activités. »
Haut de page