Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

herméneutique

qui concerne, qui a pour objet l'interprétation des textes religieux ou philosophiques, en particulier des Écritures saintes. Recherches herméneutiques. « Nous disposons aujourd'hui de moyens herméneutiques que les anciens n'avaient pas. »
science des règles permettant d'interpréter la Bible et les textes sacrés, d'en expliquer le vrai sens. « Des dictionnaires d'hagiographie, des manuels d'herméneutique sacrée, de droit canon, d'apologétique chrétienne, d'exégèse biblique. ».
philos.: science de l'interprétation des signes, de leur valeur symbolique. « Appelons herméneutique l'ensemble des connaissances et des techniques qui permettent de faire parler les signes et de découvrir leur sens. »

herméneute : celui qui explique, interprète l'Écriture. « Quand donc viendra l'herméneute, l'explicateur comme il ne s'en est jamais vu, par qui nous saurons enfin que le Cantique des Cantiques est simplement un récit préalable de la Passion, antérieur d'une trentaine de générations aux quatre évangiles? »

bruxisme

syn. de grincement de dents.
Il peut être diurne et conscient mais, aussi et surtout, nocturne et inconscient. Il est fréquent et physiologique durant l'enfance, où son rôle est l'usure des dents de lait. Il est problématique chez l'adulte.

cagot

personne misérable appartenant à un groupe proscrit pour des raisons mal définies (lèpre, etc.).
qui montre une dévotion outrée, généralement mal comprise ou hypocrite. « Je ne sais quelle conjuration de cagots et de vieilles filles a pu réussir, en deux siècles à discréditer le mot plaisir. »
qui manifeste ou dénote du fanatisme religieux, de la bigoterie hypocrite.

coquemar

coquemar bouilloire de terre ou de métal, munie d'une anse et parfois d'un couvercle, d'un bec et de trois pieds. « Un coquemar de terre brune laissait fuser une fine vapeur de son couvercle. Un coquemar de fonte pendu à la crémaillère. »
p. méton.: contenu d'un coquemar. « Des décoctions d'écorce de saule, dont un grand coquemar bouillonnait sur le feu. »

bossuer

faire des bosses (=bosseler). Bossuer une vieille bassine à coups de pierres. « Il mangeait, à grosses bouchées qui lui bossuaient les joues. »
p passé: pavé bossué ; front bossué.
p. ext. [en parlant d'un paysage] : « du Havre à Motteville, c'étaient des prairies, des champs plats, coupés de haies vives, plantés de pommiers; et, jusqu'à Rouen ensuite, le pays se bossuait, désert. »

condottiere

(plur.: condottieri) chefs des compagnies de mercenaires, se mettant, par contrat (condotta), au service des princes ou des villes (dans l'Italie du Moyen Âge et de la Renaissance).
p. métaph.: aventurier.

dont acte

acte est pris de ce qui vient d'être dit.
Il est pris bonne note de la chose. « Après cet incident, vous m’avez présenté vos excuses. Dont acte, n’en parlons plus. »

Monsieur Loyal

nom d'un directeur de cirque, passé dans le langage courant pour désigner le maître de la piste, le chef d’orchestre des numéros, particulièrement des entrées de clowns.

panachure

panachure bandes, taches de couleurs diverses qui se mêlent à la couleur principale. Panachures d'un plumage, des fleurs, des feuilles, des fruits. « Une palette des verts, allant des verts noirs aux verts tendres, en passant par toutes les panachures variées des houx, des fusains, des aucubas. »
panachure (des mammifères) : formation de zones blanches sur le fond coloré de la peau ou du pelage de certains animaux. « Deux souris panachées ont une descendance qui ne comprend que des panachées. Mais cette panachure est variable comme étendue, depuis une simple tache jusqu'à un animal entièrement blanc. »

haro

haro [vx.] cri poussé par la victime d'un flagrant délit pour attirer l'attention, et qui rend obligatoire l'intervention de ceux qui l'entendent pour faire cesser le délit et arrêter le coupable. Faire haro sur qqn. « Ce vieux cri de "Haro!", qui jadis faisait accourir les passants. »
clameur de haro : clameur poussée par qqn pour attirer l'attention sur le coupable d'un forfait.
fig.: manifestation bruyante d'hostilité contre qqn. « Il se fit une clameur de haro sur la mauvaise foi du commerçant. »
litt.: terme servant à désigner à la réprobation générale. Haro sur l'intelligence! Haro sur le lobbying. Haro sur le bobo.
expression ou manifestation d'indignation, de réprobation (envers qqn ou qqc. qu'on désigne comme responsable). Affronter le haro. « Un haro général s'élève contre lui : Il a, le malheureux, mangé l'herbe d'autrui! »
crier haro (sur qqn ou qqc.) : désigner qqn (ou qqc.) à la réprobation générale en le faisant passer pour coupable. « Dès qu'il eut parlé, tout le monde cria haro sur lui. »
(crier) haro sur le baudet (p. allus. à la fable de La Fontaine Les animaux malades de la peste) : locution utilisée pour désigner un innocent à la vindicte populaire (=bouc émissaire). « Si je réussis, qui m'en saura gré? si j'échoue, haro sur le baudet. » « Je ne crois pas qu'on puisse crier haro sur le baudet et englober toute la hiérarchie ecclésiastique dans la même accusation. »

débouquer

mar.: quitter une passe, un détroit, un canal étroits pour déboucher en haute mer.« Ces vents du nord me décidèrent à débouquer par le canal qui est au sud de l'île Marikan »

colophane

colophane résine jaunâtre obtenue par la distillation de la térébenthine, servant à frotter les archets des instruments à corde et entrant dans la préparation d'onguents et d'emplâtres (=arcanson). « D'un brun de colophane virant au noir de poix. L'archet dont il frotta les soies de colophane. »
colophaner = enduire de colophane. « Colophaner le crin d'un archet, une composition typographique. »
colophané => « des mains colophanées. »[couleur]

cheviotte

laine du mouton cheviot, abondante et fine.
p. méton.: tissu léger et souple fait avec cette laine. Veston, jaquette, costume de cheviotte, cheviotte rayée. « Un petit complet en cheviotte d'Angleterre ».[habits]

orbitèle

orbitèlearaignée qui tisse une toile circulaire. « La confection de la toile des araignées orbitèles a été soigneusement étudiée. »

trébuchet

trébuchet petite balance de précision dont la moindre augmentation de poids faisait trébucher, pencher le plateau chargé, et qui servait à vérifier le poids des pièces de monnaie. Peser de l'or au trébuchet.
petite balance de grande précision servant aux pesées délicates (bijoux, pierres précieuses; pesées de laboratoire).
fig.: pesé au trébuchet = d'une précision extrême. « Ici, tout est juste, évident, pesé au trébuchet jusqu’à l’illusion de l’improvisation : c’est l’âme légère de la musique. »
machine de guerre à contrepoids utilisée pour lancer des pierres contre les murailles des châteaux et des villes.
piège à bascule pour oiseaux et petits animaux nuisibles (belettes, fouines, rats). « Échapper au trébuchet. »
loc. fig.: « Lui, il était le maladroit tombé dans le panneau, pris au trébuchet. »
arg.: guillotine. Faire le trébuchet = être guillotiné. « Il y en a bien d'autres qui ont fait le trébuchet sur la place de Grève »

scopitone

scopitone(du grec scopein - regarder - et tonos - tonalité) jukebox associant l'image au son, créé en France en 1960.
Le mot Scopitone décrit parfois aussi les films eux-mêmes, ancêtre des clips d'aujourd'hui.

grasseyer

parler en articulant avec la partie postérieure de la cavité buccale. « Godefroid ne grasseyait pas, ne gasconnait pas, ne normandisait pas, il parlait purement et correctement. »
dire quelque chose en grasseyant. « Voilà une lettre que l'ouvreuse m'a dit de vous vous remettre, grasseya une grosse fille roupieuse. »
"grasseyer l'r" : « l'usage général de grasseyer l'r n'empêche pas beaucoup de personnes de le rouler. »
grasseyant : « sa voix était éraillée, sa prononciation grasseyante. »
grasseyement: prononciation de quelqu'un qui grasseye. « L'insupportable grasseyement des faubourgs de Montluçon. »

jasserie

jasserieconstruction de montagne où les bergers d'Auvergne fabriquent la fourme.

can(n)etille

fil de métal très fin et tortillé, utilisé en broderie, pour la composition de fleurs artificielles, etc. « Une de ces somptueuses robes, toute passementée de cannetille. »
mus.: fil de laiton argenté entouré en spirale sur un boyau pour former les grosses cordes de violons, violoncelles, contrebasses. « Cordes à canetille d'argent. »

ganache

fauteuil capitonné, sans bois apparent, très en vogue au dix-neuvième siècle. « Au coin de la cheminée, deux ganaches, et au fond, des divans recouverts de tapis d'Orient. » « Le major, à demi-couché dans un voluptueux fauteuil ganache. »
partie de la mâchoire inférieure du cheval.
pop.: mâchoire de l'homme.« Ni leur ganache britannique ni l'aubergine de leur pif..., rien n'a pu me les faire aimer. »
péj., pop.: personne incapable et bornée (=imbécile). « Tu devrais consulter qqn d'intelligent. Les ganaches qui te soignent ne peuvent que te donner de mauvais conseils. » « Faut-il être ganache pour laisser des coups pareils! » « Sous mon air timide et ganache j'ai une violence au fond de moi. »
vieille ganache : vieillard décrépit et radoteur (=vieille baderne, vieux gâteux). « Un tas de vieilles ganaches en gilet de flanelle. »
p. plaisant.: votre vieille ganache; cette vieille ganache de (+ nom propre) = formule familière pour se désigner à un ami. « Votre vieille ganache romantique et libérale vous embrasse tendrement. »

appéter

(vx.) désirer vivement ce qui satisfait les penchants, les besoins naturels : l'estomac appète les aliments qui lui conviennent.
fig.: désirer, souhaiter. « Appéter la gloire ».

paterne

parfois péj.: qui témoigne ou est empreint de sentiments bienveillants et protecteurs qui évoquent le comportement d'un père (=bienveillant, débonnaire, doucereux, protecteur).
air, ton, physionomie paterne. « Sous l'oeil paterne du professeur. » « Ne vous en faites donc pas! dit le principal de sa grosse voix paterne. »

pendeloque

petit bijou qui se porte suspendu (à une chaîne, à un ruban, à un collier, à un bracelet). Synon.: pendentif.
chacune des pièces de cristal ou de verre taillé, en forme de poire ou de prisme à facettes, qui pend à un lustre.

malouinière

malouinièrevaste demeure de plaisance construite par des armateurs de Saint-Malo aux 17ème et 18ème siècles. « Je regrette le confort de la malouinière familiale. »

comice

antiq. romaine : assemblée du peuple présidée par un magistrat et ayant pouvoir de statuer sur certaines questions d'ordre soit législatif, soit judiciaire, soit électoral.
sous la Révolution française : réunion, assemblée de citoyens pour les élections.
comice agricole : association privée d'agriculteurs visant à l'amélioration de leurs techniques et de leurs productions. « Les subventions aux comices et associations agricoles seront allouées par le ministre compétent. »
concours de bestiaux.« Vous avez eu des vaches couronnées, aux derniers comices agricoles. »

monomanie

délire caractérisé par la fixation de l'esprit sur un objet unique.
p. ext.: passion concentrée sur un seul objet (=idée fixe, obsession). « L'idée de réussir, de voir toute sa famille arriver à la fortune, était devenue une monomanie chez Félicité. La monomanie d'enrichissement. »
goût excessif pour quelque chose, habitude bizarre, agaçante, irritante. « Il tombe dans la monomanie du calembour. »

trench-coat

trench-coatmanteau imperméable, d'abord long et exclusivement masculin, puis raccourci et adapté aux femmes par Yves Saint-Laurent. « Le trench-coat iconique de Burberry. » [habits]

palmiste

palmistearec dont le bourgeon terminal en forme de chou est comestible. « Peu d'arbres prospèrent sur cette île [la Polynésie] à l'exception du palmiste à chou, qui y est très multiplié. »

mandoline

mandolinecouteau-rabot à lame unie ou cannelée, employé pour tailler les légumes en julienne ou en minces lamelles.

chicane

difficulté que l'on soulève dans un procès sur un point mineur de droit pour embrouiller l'affaire : « la coutume n'était pas obstruée alors par cette haute futaie de chicanes et de procédures que ces jurisconsultes y plantèrent au seizième siècle. »
p. méton.: procédure compliquée, subtile. Il était intelligent et avait étudié la chicane dans l'étude de son père...
hommes, gens de chicane = hommes de loi, gens au goût procéduriers.
fam.: carrière judiciaire.
p. ext., usuel.: contestation de mauvaise foi sur un détail de peu d'importance; querelle futile : « j'ai horreur des chicanes, des polémiques, de tous les petits combats irritants. »

passage en zigzag pratiqué à l'intérieur d'une position retranchée permettant le cheminement des éléments amis tout en les protégeant contre les tirs adverses.
p. ext.: passage tortueux à travers une série d'obstacles : les Allemands maîtres dans l'art d'utiliser les chicanes de la nature.
en chicane = en zigzag

poire d'angoisse

poire d'un goût très âpre, qu'on a peine à avaler.
fig., litt.: mauvais traitements, mortifications, vifs déplaisirs, grands chagrins. « Les ennuis commencent : moires de sueur, siphons glacés, bâillements, morves, larmes, poire d'angoisse, noeud au plexus solaire. »
fam.: avaler des poires d'angoisse = éprouver de grands déplaisirs (la poire d'angoisse était à la fois un bâillon et un instrument de torture)
faire avaler des poires d'angoisse à qqn = lui donner du chagrin.
fig.: « si la progression des soviets et l'action de leurs agents faisaient subir à certains gouvernements réfugiés le supplice de la poire d'angoisse, par contre le président Benès et ses ministres affectaient de s'en inquiéter peu pour la Tchécoslovaquie. »

sequin

sequin ancienne monnaie d'or de Venise.
(collier, parure) de sequins = parure faite de pièces de monnaie d'or, que les femmes portaient en diadème, autour de la tête ou en pectoral. « Sa coiffure de sequins sur ses longues nattes. »
mode : petit disque de métal doré ou argenté que l'on coud sur un vêtement en guise d'ornement. Foulard, jupe à sequins; robe semée de sequins.[habits]

morganatique

mariage morganatique = mariage d'un souverain (ou d'un prince) avec une personne d'un rang inférieur, qui est exclue des prérogatives de caste et d'héritage de son époux (de même que les enfants issus de cette union).
p. méton.: [en parlant de l'épouse dans ce type de mariage] : « Mme de Maintenon fut l'épouse morganatique de Louis XIV. Femme morganatique du grand-duc Paul. »
p. méton. [en parlant d'un couple] : « à peine ce couple morganatique avait-il atteint la porte, que le comte interrompit sa conversation avec Eugène. »

franc du collier

[en parlant d'un cheval] qui tire librement et énergiquement un collier.
fig.: qui fait preuve de décision et d'absence de toute arrière pensée, dans ses paroles comme dans ses actes (=franc, hardi, indépendant)
à plein collier : vigoureusement, avec énergie. « Nos inspecteurs travaillent à plein collier avec ceux de la Police Judiciaire. »
donner un coup de collier : faire un effort énergique mais épisodique. « Il va falloir donner un fameux coup de collier d'ici les examens. »

pérorer

souvent péj.: discourir longuement, avec emphase, souvent avec prétention, avec suffisance. « Quelques-uns de ces petits Parisiens de douze ou treize ans élevés par les méthodes les plus perfectionnées, qui déjà déclament, pérorent, ont des idées en politique... »
pérorer contre, en faveur de qqn ou de qqc. « M. Leduc, qui pérore contre la Révolution. »
pérorer pour, à propos de, au sujet de, sur qqc. « Un jour que j'avais péroré au Luxembourg pour la liberté de la presse. »
p ext., fam.: parler beaucoup (=bavarder, discuter). « Ils péroraient gaiement. »

terraqué

[En parlant de la planète Terre, du lat. terra et de l'angl. aqueous] composé de terre et d'eau. « L'oscillation des eaux universelles, le plissement des couches terraquées, le gémissement du globe volant sous l'effort contrarié de la gravitation. »
le globe, le monde, la planète terraqué(e) = la Terre. « Il préféra quitter ce monde terraqué. Le globe terraqué, roulant parmi les étoiles, souffrait d'un mal intérieur qui éclatait ici ou là... »

flandrin

de Flandre. Vache flandrine.
fam.: grand garçon un peu gauche et emprunté. « J'étais un grand flandrin, pâli par la croissance, horriblement timide. » « Une belle-fille finira bien par venir dégauchir leur flandrin de fils. »
p. anal.: « Il frémit de toute sa longueur, ainsi que le grand flandrin de cyprès au vent du sud. »

condominium

droit de souveraineté exercé en commun par plusieurs puissances sur un même territoire. « Les accords Sykes-Picot prévoyaient le partage du Proche-Orient entre la France et le Royaume-Uni, et un condominium franco-britannique sur la Palestine. »
p. ext: « les émissions françaises de la BBC sont passées en 1944 sous condominium franco-britannique. »

indéfectible

éternel, immuable, infaillible. Amitié, dévouement, santé indéfectible.

trique

arg.: interdiction de séjour. « Il avait dix piges de trique à se farcir. »
tricard = personne interdite de séjour; personne mise à la porte, exclue. « Tricard de tous les lycées de France. »

pivotal

qui constitue le pivot, qui est au centre de quelque chose. « Il y a dans tout groupe une individualité pivotale, autour de laquelle les autres s'implantent et gravitent comme un système de planètes autour de leur astre. »

vue cavalière

perspective cavalière, plan cavalier, vue cavalière : perspective, plan, vue selon l'angle visuel d'un observateur placé en un point élevé. « Un plan cavalier de la ville. »
p. métaph. : « J'ai trouvé à mon retour un flot accumulé de journaux et ai pu prendre une vue cavalière de tout ce qui s'était écrit durant ces dernières semaines. »

Cythère

Ile grecque où se trouve le sanctuaire d'Aphrodite, la déesse de la beauté et de l'amour.
p. ext.: allégorie des plaisirs amoureux. Cythère inspira de nombreux artistes : Baudelaire, Verlaine, Gauthier, Watteau, etc.

cythéréen : relatif à Cythère. Les rochers cythéréens.
fig.: qui se rapporte, prédispose à l'amour, à ses plaisirs. « Allées cythéréennes bordées d'arbres en fleurs. »

tifosi

supporters de football italiens (sing.=tifoso)

Trimurti

La Trimurti ("trois formes" en sanskrit) est l'équivalent hindou de la Trinité chrétienne. Les dieux Brahmâ, Vishnou et Shiva (ou Rudra, une forme terrible de Shiva), symbolisant respectivement la création, la préservation et la destruction.
Dieu le père, le procréateur, est à rapprocher de Shiva, le dieu se substituant à son organe de création, le lingam. Vishnou serait alors Dieu le fils, descendant sur la terre sous forme d'avatar, et Brahmâ, le Saint-Esprit.

baroud

arg. des casernes : combat, bagarre. « Il va y avoir du baroud un de ces jours. »
baroud d'honneur. Combat désespéré ou inégal que l'on livre pour sauver l'honneur : « Si les alliés entrent en Syrie de toutes parts et en grand nombre, il n'y aura qu'un baroud d'honneur. »
p. métaph. : « il y a des femmes qui résistent quelque temps, même quand elles sont décidées à se rendre. Le baroud d'honneur... Piqûres, médicaments, rayons : arsenal inutile! Simple baroud d'honneur contre la maladie. »

sine die

sans indiquer aucune date (pour une autre réunion, pour une autre audience). « Prolonger, renvoyer, reporter, repousser un débat, une affaire sine die. »

excipient

substance neutre à laquelle on incorpore le principe actif d'un médicament pour lui servir de support ou de véhicule. « Médicaments à excipient aqueux. » « On conseille de la déguiser dans divers excipients : confiture, miel... »
p. métaph.: « toute œuvre écrite devenait pour ces âmes timorées, un véhicule de péchés, un excipient de fautes! »
p. anal.: substance qui sert naturellement de support ou de véhicule à un corps. « Les métaux comme le phosphore trouvent un excipient dans les matières grasses du tube digestif et pénétrent ainsi dans l'organisme. »

buffetier

tenancier ou gérant d'un buffet de gare. « Le voyageur pressé doit souvent passer sous les fourches caudines des buffetiers de quai dont les prestations sont souvent à un prix excessif comparativement à leur qualité... »

sébile

petit récipient rond et creux en bois ou en terre, en forme de coupe peu profonde et servant à divers usages.« On remplissait les sébiles d'une sorte de bouillon sur lequel flottait un très léger morceau de boeuf. »
petit récipient que présentent les mendiants ou les bonimenteurs pour recevoir de l'argent. « L'aveugle qui entend retentir dans la sébile de son chien l'obole implorée. »
tendre la sébile = demander l'aumône. « Et je me souvenais de ceux-là qui, lépreux dans le Sud, à cause de lois concernant la lèpre, rançonnaient les oasis du haut de leur cheval dont ils n'avaient point le droit de descendre. Tendant leur sébile au bout d'un bâton. »
Haut de page