Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

mise en abyme

[ou "mise en abîme"] procédé consistant à incruster une image en elle-même, ou, d'une manière générale, à représenter une oeuvre dans une oeuvre de même type. On y retrouve le type d'"autosimilarité" qui constitue également le principe des fractales ou de la récursivité en mathématiques.
en littérature, procédé consistant à placer à l'intérieur du récit principal un récit qui reprend de façon plus ou moins fidèle des actions ou des thèmes du récit principal. Ex: à l'intérieur de la pièce (Hamlet) se joue une pièce de théâtre qui dénoncera l'adultère et le meurtre du père d'Hamlet.
dans Les Ménines de Diego Vélasquez, le procédé est utilisé de façon paradoxale parce qu'on ne voit pas réellement le tableau qu'il est en train de peindre, ce qui ajoute au trouble.

mêlé cass(is)

mélange d'eau-de-vie et de cassis. « On potine, on rigole, on fait du bruit, en sirotant des petits verres de mêlé-cassis. »
p. anal.: mélange d'éléments hétéroclites. « étrange mêlé-cassis rédigé en caractères hiéroglyphiques. »
pop.: voix de mêlé-cass = voix éraillée ("cassée") par l'abus de l'alcool. « Des ouvrages de dame? J'en ai soupé! laisse tomber d'une voix de mêlé-cass la marquise Adelaïde »
adj : « un ténor mêlécasse. »

plumitif

plumitif registre tenu par le greffier pendant l'audience sur lequel il note les diverses phases de l'audience et l'essentiel des décisions.
p. anal.: greffier, clerc de notaire, secrétaire, employé aux écritures.
(péj.) qui vit de sa plume (=bureaucrate, gratte-papier, rond-de-cuir, scribouillard.). « Le papier, les plumes, les mille fournitures inutiles, dont aiment à s'entourer les plumitifs désoeuvrés des grandes administrations . »
qui se caractérise par des travaux d'écriture. « Les clercs, cette république plumitive ne franchit jamais les dix marches qui la séparent du patron. »
écrivain ou journaliste généralement médiocre, besogneux, peu scrupuleux. « Cet homme, si féroce, était ému aux larmes dès que le dernier des plumitifs faisait sur lui un bout d'article. »
qui se rapporte au métier d'écrire. « Mes maigres recettes plumitives. »

haïk

haïklong voile blanc ou noir recouvrant tout le corps et la partie inférieure du visage. « On croise encore des femmes en haïk dans les rues d'Alger. » « Qui reconnaîtrait cette femme sous le haïk qui l'enveloppe de la tête aux pieds et ne laisse voir que les yeux? »
p. métaph.: « la timidité, comme un haïk de confusion qui l'enveloppe. »

pupille de la nation

orphelin de guerre adoptés par la Nation avec une prise en charge totale.

tabide

d'une maigreur excessive.
fig.: sans volonté, sans force. Esprit tabide et léthargique.

luddisme

mouvement ouvrier des années 1811-1812 en Angleterre, connu pour ses destructions de machines (métiers à tisser notamment), dont on craignait qu'elles paupérisent le prolétariat. Ces ouvriers sont appelés luddistes ou luddites.
Le terme "luddisme" est maintenant utilisé plus généralement de façon péjorative pour fustiger ceux qui s'opposent aux nouvelles technologies (on parle même de "neo-luddisme").

soluté

préparation liquide obtenue en faisant dissoudre une ou plusieurs substances médicamenteuses ou un principe actif dans un solvant. « Soluté vermifuge; soluté de digitaline; Conserver le soluté d'eau oxygénée dans des flacons fermés. Benzoate de mercure en soluté chloruré à 8 pour 1000 en injections sous-cutanées. »
soluté alcoolique = préparation obtenue par dissolution d'une ou plusieurs substances médicamenteuses dans l'alcool.
soluté physiologique = sérum physiologique (solution saline assimilée aux liquides corporels, utilisée pour nettoyez le nez ou les yeux, et pour remplir les prothèses mammaires)
chim.: substance dissoute dans un solvant.

bougie

bougiele mot "bougie" est apparu dans la langue française au XIVe siècle, issu du nom de la ville fournissant alors la cire des chandelles : "Bgayet" ou "Béjaia" (principale ville de la Kabylie).

pierre de rosette

en 1799, l'officier français Pierre Bouchard appartenant à l'expédition que Bonaparte mène en Egypte, exhume une stèle de basalte noire. Sans le savoir, il vient de mettre la main sur un décret datant de Ptolémée V retranscrit en trois écritures, grecque, démotique et hiéroglyphique : la Pierre de Rosette.
Cette pierre permit au jeune Champollion de déchiffrer l'égyptien ancien, jusque là hermétique aux savants européens.
Elle est exposée au British Museum à Londres depuis 1802.

uberisation

uberisationadoption d’un modèle de commerce consistant à mettre des ressources à disposition des clients depuis leurs smartphones, à tout moment et sans délai, pour un prix réduit par rapport au modèle classique. « Amazon réfléchit à une "uberisation" de ses livraisons : n'importe qui pourra devenir livreur de colis. » « Les entreprises qui tiennent le marché n'ont qu'une peur : celle de se faire "ubériser". »

déjeter

déformer en faisant subir une déviation. « Une génuflexion qui lui déjetait la taille. » « Renoir, déjeté par le rhumatisme. » « Son vieux corps, déjeté par l'arthrose. » « Les besognes pénibles qui rendent les paysans déjetés, noueux, pareils à des souches. » « La chaleur du climat, qui déjette les grandes pièces de bois. » « Ceps tordus et déjetés. »
[emploi pronom.] se courber, se contourner. « Sa colonne vertébrale s'est un peu déjetée. » « Oliviers nains, dont les branches se contournent, se déjettent. » « Le bois de ce meuble s' est déjeté. »
réfléchi, p. métaph. « Depuis les Grecs l’homme, en se développant, s’est déjeté ; il s’est déjeté tout d’un côté par la prédominance de la vie cérébrale. »

onomastique

qui est relatif aux noms propres. Études onomastiques, table, index onomastique.
discipline ayant pour objet l'étude des noms propres. « L’onomastique est à la fois l'étude des noms de personnes, l'anthroponymie, et celle des noms de lieux, la toponymie, »

quatrième pouvoir

presse, médias. « L'influence grandissante du quatrième pouvoir sur la vie politique. »
p ext.: moyens de communication pouvant servir de contre-pouvoir aux pouvoirs étatiques (exécutif, législatif et judiciaire).

virelangue

groupe de mots difficiles à articuler, assemblés dans un but ludique ou pour servir d'exercice d'élocution. « Le virelangue du "chasseur sachant chasser" est un des plus connus en France. »

embarrure

embarrurefracture de la boîte crânienne avec enfoncement de la partie fracturée. « Une embarrure est consécutive à un traumatisme crânien important. Le signe caractéristique en est l'enfoncement d'une petite partie de la surface du crâne, avec déplacement du fragment d'os fracturé. »

cycle oestral

cycle oestralensemble des phénomènes cycliques qui rythment la vie sexuelle de la femme et de la femelle du mammifère. « Un cycle oestral correspond à l’intervalle entre 2 ovulations. »
oestrus : phase du cycle oestral correspondant à l'ovulation et pendant laquelle la fécondation est possible. « Grâce à un mécanisme naturel de survie, appelé faux œstrus, les lionnes ne peuvent pas porter les petits de mâles inconnus. »

grisbi

arg.: argent (=fric, pognon). « Touche pas au grisbi, salope ! » (Michel Audiard, Les Tontons flingueurs.)

saurer

faire sécher un aliment à la fumée pour en assurer la conservation (= saurir). Saurer un jambon, des harengs.
p. métaph.: « cette figure de femme nue aux chairs comme sauries par la patine du temps. »

planètes du système solaire

classement par ordre de proximité, en partant du Soleil :
Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton.
mnémotechnique : « Merci vous tous, maintenant je sais unir neuf planètes ! »

juste

non-juif qui a risqué sa vie pour sauver des juifs en danger. Médaille des Justes. « Les arbres de l'allée des Justes à Yad Vashem honorent ceux qui, au péril de leur vie, se portèrent à l'aide des Juifs persécutés. »
le Juste = le Christ. « le Juste mourant pour les pêcheurs. »

embâcle

embâcle formation d'un amoncellement, en particulier de glaçons ou de bois flottés, qui obstrue un cours d'eau.
p. méton.: cet amoncellement. « Les embâcles que fait naître l'accumulation des glaces. »

canisse

canisseroseau souple et résistant fendu en deux dans le sens de la longueur et dont on fait des claies ou des rideaux protecteurs. « Les portes de "canisses" tressées. »
« Le matin derrière ses canisses, alors qu'elle est moitié nue, sur les murs devant chez Mélissa y'a tout plein d'inconnus. »

concréter

rendre concret, solide (=durcir, épaissir, solidifier). « Le froid concrète la plupart des liquides. » « La plaie se concrète en croûte par coagulation sanguine. »
p. métaph. « Tout cela est en moi, dans une gangue dure et grise que j'ai laissée se concréter et que je ne puis briser. » « Instant où s'amalgament et se concrètent les courants, les principes de notre vie, les éléments encore fluides de notre destin, et que l'avenir durcira. »
fig.: faire prendre corps à qqch. « Il est temps de réaliser mes rêves, de concréter mes ambitions. ».
se concréter en, par qqc. = se concrétiser. « Les investissements publics se concrètent enfin en une reprise de la croissance. »

samsara

samsaraselon la loi du karma (=mérite individuel), cycle des réincarnations successives jusqu'à la délivrance finale que constitue le nirvana. (syn: métempsychose, transmigration). « Le Samsara est composé de six mondes : trois "inférieurs" et trois "supérieurs". »

pancrace

pancracesport de combat grec, permettant au temps des Jeux olympiques antiques quasiment tous les coups, y compris mortels. Le pancrace devrait prochainement revenir dans les Jeux Olympiques, sous une forme revue et corrigée.

goujatisme

goujaterie érigée en système de vie. « Aucun d'eux ne m'avait parlé et le bavardage ne s'était pas ralenti une seconde à mon entrée, le goujatisme contemporain ne comportant pas la déférence pour l'étranger. »

méliorisme

philos.: doctrine selon laquelle le monde tend à s'améliorer ou peut être amélioré par l'effort de l'Homme; plus généralement tendance à s'améliorer.
mélioriste : propre au méliorisme, partisan du méliorisme. Philosophie mélioriste.

épigénétique

épigénétiqueétude des changements du caractère des gènes en fonction de l'environnement, sans mutation de l'ADN.
Ex: une même larve d'abeille devient soit reine soit ouvrière en fonction de la nourriture qu'elle reçoit. Un même œuf de tortue devient soit mâle soit femelle en fonction de la température.

porte-queue

celui qui porte la traîne du vêtement d'un grand personnage (=caudataire.) « L'héritière eût-elle désiré un porte-queue, on lui en aurait trouvé un. »
papillon (machaon) dont les ailes inférieures sont pourvues de prolongements. « Je vois un banc de porte-queues, la plupart noirs zébrés d'azur. »

péréquation

péréquation [du lat. "peraequare" : égaliser, niveler] répartition des charges, des impôts, etc., tendant à une égalité. « Les banques sont vent debout contre le projet du gouvernement de créer un fonds de péréquation, pour venir en aide aux collectivités locales. »
réajustement du montant des traitements et des pensions des fonctionnaires.
péréquation douanière = majoration des droits de douane pour ramener le prix d'un produit étranger au prix d'un produit local. Péréquation de prix.

peausserie

peausserie art de travailler les peaux; négoce des peaux ou des articles de peau. « La peausserie est un commerce considérable en France. » « Il est dans la peausserie ».
manufacture où se fabriquent les articles de peau. « Des ouvrières qui travaillent aux peausseries et filatures du quartier. »
peau travaillée. « On a vendu beaucoup de peausserie à cette foire. »

cathéter

cathéterinstrument en forme de tige servant à dilater, sonder ou nettoyer un conduit naturel ou un vaisseau sanguin.

catéchumène

catéchumène personne qui reçoit une instruction religieuse en vue du baptême. « Une jeune catéchumène; les nouveaux catéchumènes. »
p. anal.: personne que l'on initie, qui aspire à quelque chose.

épure

épure plan préalable à une construction. Épure d'une charpente, d'une colonne, d'une église, d'une voûte.
p. métaph.: « il faisait des plans pour des drames imaginaires, traçait des épures de scènes, ajustait des charpentes. »
fig.: grandes lignes d'une oeuvre ou d'un système de pensée. « Il faut considérer ces pièces comme des épures singulièrement précises que Pierre Corneille dessine pour les architectures de son avenir. »

Hérodote

historien grec, 482-425 av. J.C. Né à Halicarnasse (aujourd'hui Bodrum, Turquie). Il a été surnommé « le père de l'Histoire », mais aussi du reportage : il est considéré comme l'un des premiers explorateurs. [personne]

nahuatl

langue parlée au Mexique et au Salvador par les nahuas (groupe ethnique duquel les Aztèques faisaient partie). Le nahuatl reste la langue indigène la plus parlée au Mexique.

jacobin

jacobin membre du "club des Jacobins". acteur majeur de la Révolution française, à qui l'on doit la République indivisible et la souveraineté populaire, mais aussi la "Terreur" sous l'impulsion de Robespierre.
p ext.: partisan de l’unité nationale, de la centralisation du pouvoir et de la bureaucratie (on parle aussi de "parisianisme"). Le jacobinisme s'oppose au régionalisme et au fédéralisme (→ "girondins"). « Le bonapartisme réunit la vocation de la grandeur nationale, tradition monarchique, et la passion de l’unité nationale, tradition jacobine. »

caroncule

caroncule petite excroissance non pathologique de chair.
caroncule lacrymale : excroissance située dans l'angle interne de l'oeil, visible à l'oeil nu. « Il s'essuie la caroncule, où ne perle aucune larme. »
excroissance de chair située sur le front, la gorge, etc. de certains oiseaux. « La caroncule charnue, de forme conique qui s'élève sur la base du bec supérieur du dindon. » « De magnifiques coqs, noirs de crête, de caroncule et d'épiderme. »
p. métaph.: « il se dit anarchiste et littérateur, en arborant quelle caroncule de dindon! »

brésiller

rompre, réduire en petits morceaux, effriter.« Le vieux cuir du sofa se brésille, s'en va en écailles. »
p. métaph.: « Elle avait encombré sa vie de maintes préoccupations adventices, de sorte que l'idée de devoir, souvent, se brésillait chez elle en un tas de menues obligations. »
teindre avec du bois de brésil (couleur rouge).

récolement

[du lat. recolere, "passer en revue"] vérification de l'exactitude d'un inventaire, de l'intégrité d'une collection, ou de la conformité d'un travail achevé. Récolement d'inventaire, des meubles saisis, d'une coupe de bois, de travaux.
« Un récolement des travaux est requis pour obtenir les certificats de conformité. »
« Le créancier peut procéder au récolement des meubles saisis et saisir par extension les biens omis. »
« Le Code du patrimoine impose le récolement décennal des collections des musées labellisés Musée de France. »
p. méton.: procès-verbal de cette opération. Procès-verbal de récolement.

récoler : faire le récolement de qqch. Récoler un inventaire, une bibliothèque, une coupe de bois. Huissier récolant les meubles saisis.
relire à un témoin la déposition qu'il a faite pour vérifier s'il en maintient les termes. « L'instruction consiste à récoler les témoignages et confronter accusé(s) et témoin(s) »

gastrolâtre

celui qui voue un culte passionné à la bonne chère. « La digestion, en employant les forces humaines, constitue un combat intérieur qui, chez les gastrolâtres, équivaut aux plus hautes jouissances de l'amour. »
gastrolâtrie : culte passionné de la bonne chère. « Aussi Paris a-t-il ses thériakis, pour qui le jeu, la gastrolâtrie ou la courtisane sont un opium. »
gastrolâtrique : relatif à la gastrolâtrie. « Ne partageant pas leurs penchants gastrolâtriques, leurs agapes m'ennuyaient prodigieusement. »

alya (ou aliyah)

"ascension" ou "élévation spirituelle" en hébreu, ce terme désigne l'acte d'immigration en Terre sainte (Israël) par un Juif. « Fille de juifs tunisiens installés à Paris, elle a fait son alya en 2015. Le départ devait être définitif, mais elle est finalement revenue au bout d'un an. »
avant 1881, on parle d'alyas "religieuses" : leur but est de se rapprocher des lieux saints du judaïsme.
après 1881, on parle d'alyas "laïques" ou sionistes : leur but est de créer un État pour le peuple juif en Palestine.

écho

information sur les à-côtés de la politique, sur la vie mondaine ou locale, et rédigée dans un style anecdotique et piquant. « Je vous prierai de m'envoyer un petit écho de votre Paris et de la tumultueuse politique. » « Les deux petits échos parus dans ce sale journal de chantage.. »
échotier : rédacteur des échos dans un journal. « L'échotier qui, pour justifier ses ragots croustillants, joue la carte de la "transparence"... »

bourgeron

bourgeroncourte blouse de toile que portent les ouvriers, les soldats, pour certains travaux. « Il portait une blouse bleue, de celles qui descendent à peine sur les hanches et qu'on appelle bourgeron. »[habits]

componction

tristesse profonde éprouvée à l'idée d'avoir offensé Dieu (=contrition). « Ce qu'elle disait à Dieu, nous le savons à peu près comme elle. C'étaient des retours pleins de sincérité et de componction sur les légères fautes qu'elle avait pu commettre dans l'accomplissement de ses devoirs, dans la journée. »
attitude de regret, d'humilité, de recueillement qui peut être affectée et ostentatoire (=gravité). « Les gens parlaient de la guerre avec décence et componction. »
p. iron.: air solennel un peu ridicule, gravité exagérée. « Vieille demoiselle pleine d'onction et de componction. Il l'écoutait avec componction. »

pot aux roses

"découvrir le pot aux roses" = mettre à jour quelque chose qui vous était tenu intentionnellement caché

fluence

action de couler, mouvement de ce qui coule.
fig.: fluidité, clarté d’un propos, éloquence. « C’est vraiment un bon orateur, quelle fluence ! »
fluence de lecture : capacité à lire avec aisance. « Une mauvaise fluence de lecture pénalise la compréhension du texte. »

bâtonnier

bâtonnier chef élu de l'Ordre des avocats, chargé de présider et de surveiller leurs assemblées. « Le bâtonnier des avocats. »
détenteur du bâton symbolique d'une confrérie dont il est le chef. « La confrérie des bouchers, à l'élection annuelle de son bâtonnier, revoit ses articles constitutifs. »

isabelle

isabelle de couleur jaune pâle. « Une robe de soirée aux dessins ramagés, sur fond isabelle. »
[en parlant de la robe d'un cheval] « Deux chevaux au pelage isabelle. »
un isabelle = cheval dont la robe a cette couleur. [couleur]
Haut de page