Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

courir le guilledou

rechercher, multiplier les aventures galantes (=courir la prétentaine). « Sa fille courait le guilledou. »
coureur, coureuse de guilledou : personne de moeurs légères.

impavide

qui n'éprouve ou ne laisse paraître aucune peur; qui semble indifférent (=calme, impassible, imperturbable). Héros impavide.
p. méton.: qui traduit l'absence de peur, l'indifférence. « Et l'hôte de répondre avec sa politesse impavide : − Je suis enchanté de te voir. »

égailler

(se) disperser. Égailler un groupe. « La réception est finie, les convives s'égaillent par petits groupes. » « Le troupeau s'égaille dans les bois. »
égailler les cartes = les disperser.
p. métaph.: « Près du village qui s'égaille là sous les chênes avec sa tour, ses fagotiers, il est un champ dont certaine place demeure toujours nue. »

jusant

jusant marée descendante (= ebbe). « À l'heure où le jusant découvre les côtes lointaines. » « Les rocs qu'ont usés les flots et les jusants, »
p. méton.: moment où se produit le jusant. « Au jusant, les bateaux amarrés près du rivage reposent sur le flanc. »
p. métaph.: « le flux et le jusant des transgressions de nos lois pénales. »

collapsologie

collapsologie[néologisme issu du latin collapsus : "tombé d'un bloc"] doctrine de l’effondrement imminent de la civilisation industrielle, conséquence du pic de production du pétrole, du réchauffement climatique, de l’augmentation de la population et de la toxicité des pesticides.
« Nouvelle science interdisciplinaire, la collapsologie regroupe les études et les données démontrant que la catastrophe environnementale a commencé. » « Pour les collapsologues, être catastrophiste, c’est être lucide. »

dazibao

dazibaole dazibao en Chine est une affiche rédigée par un simple citoyen, traitant d'un sujet politique ou moral, et placardée pour être lue par le public. « Le mouvement des gardes rouges est né sous la forme d'un dazibao, journal mural écrit par de jeunes cadres maoïstes de l'université de Pékin. »

écornifler

se procurer à bon compte, par ruse, en volant. « Je parierais que c'est le nouveau qui m'a écorniflé mon pain l'autre jour. »
manger sans payer. « Écornifler les tables, est le propre ou d'un indigent, ou d'un homme qui se respecte peu. »
érafler, endommager (=écorner). « Mes sièges d'acajou neuf sont tout écorniflés par les guêtres de peau de bique, les souliers à clous, et les sarraux. »
fig.: endommager, porter atteinte à. « Ces histoires de putinerie écorniflent la morale. »
écornifleur : personne qui se procure à bon compte, par ruse, en volant, en parasitant, ce qui est nécessaire à son existence (=parasite, tricheur). « Impossible de trouver un aussi grand écornifleur et un aussi bas coquin... »
p. ext.: personne qui profite d'une situation. « Cet écornifleur administratif laissait aller les choses, soucieux seulement de toucher son traitement. »

amarescent

légèrement amer ; qui devient amer. Saveur amarescente. « On retire de cette plante un extrait amarescent et balsamique. »

ouvroir

lieu où l'on se rassemble, dans une communauté de femmes ou dans un couvent, notamment pour effectuer des travaux d'aiguille. « Dans les ouvroirs domestiques se confectionnent beaucoup des vêtements nécessaires aux personnes de la maison. »
atelier où des personnes bénévoles effectuent des travaux d'aiguille pour des ornements d'église ou au profit d'une oeuvre de bienfaisance, d'un hôpital ou de nécessiteux. « Beaucoup de personnes qui s'occupent d'oeuvres sociales travaillent dans des bureaux ou tricotent dans des ouvroirs. »
ensemble des femmes travaillant dans un ouvroir. « Elle amusait l'ouvroir avec ses anecdotes. »
p.plaisant.: Ouvroir de Littérature Potentielle (oulipo) = petit groupe de recherches de littérature expérimentale constitué en 1960 autour de François Le Lionnais et de Raymond Queneau.

brigue

action de briguer une faveur, un poste, une charge : la brigue des emplois.
ensemble de manœuvres détournées employées pour triompher d'un concurrent ou pour obtenir quelque chose. Faire, former une (des) brigue(s).
p. méton.: « une brigue de lords en quête d'influence. »

coquillard

personne, chose qui a rapport avec une/la coquille.
malfaiteur (p. réf. à la Coquille, bande de voleurs).
pop.: oeil [p. réf. à la forme de la coquille]. « S'en tamponner le coquillard » = s'en battre l'œil = s'en moquer.
pop.: anus.
mendiant dont les vêtements étaient ornés de coquilles et qui se faisait passer pour pèlerin. En effet, les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle avaient pour coutume de rapporter comme témoignage de leur voyage des coquilles de pectens, qu'ils fixaient à leur manteau ou à leur chapeau (d'où le nom de coquilles Saint-Jacques donné par la suite à ces mollusques).

andouiller

andouiller ramification en forme de corne qui pousse sur le bois du cerf, du chevreuil et du daim et dont le nombre, s'accroissant généralement d'une unité chaque été à la repousse des bois, permet d'établir l'âge de l'animal (=cors). Premier, second andouiller; coup d'andouiller. « Les hommes formaient un cercle autour du cerf, mais sans oser en venir à portée de ses andouillers menaçants. Le cerf, qui était noir et monstrueux de taille, portait seize andouillers avec une barbe blanche. »
p. méton.: le bois et ses ramifications : « la salle à manger avec ses gravures anciennes et ses andouillers, ses autographes et ses lourdes argenteries. »

satyriasis

exagération morbide des désirs sexuels de l'homme (=nymphomanie de l'homme).
satyriase (=satyriasique) = atteint de satyriasis.

volige

volige mince latte de bois blanc sur laquelle sont fixées les ardoises ou les tuiles d'un toit. « Les voliges forment sous les tuiles un plancher continu. »
planche mince : voliges de peuplier, de sapin.

épisodique

qui appartient à un épisode d'une action, d'une œuvre. « Les personnages épisodiques d'un roman. »
non essentiel, accessoire, secondaire. « C'est un événement purement épisodique. »
qui ne se produit que de temps en temps, sans régularité ; intermittent. « Je le vois, mais de façon épisodique. »

jocrisse

personnage de comédie, type du valet bouffon, crédule et maladroit. Faire le Jocrisse.
p. ext.: benêt qui se laisse duper. Un jocrisse.

souffreteux

qui est dans le besoin, la pauvreté, qui manque des choses les plus nécessaires à la vie (=besogneux, misérable). Vieillesse, indigence souffreteuse; années souffreteuses.
pauvre, minable. « Ce ne sont point ces pages souffreteuses, humble labeur ignoré des jours présents, qui ajouteront quelque lustre à la renommée poétique des jours passés. »
de constitution maladive ou en mauvaise santé (=chétif, malingre, languissant). Avoir l'air souffreteux. Expression, mine, voix souffreteuse. « Je l'ai trouvé tout souffreteux. »
p. ext.: « elle est toujours très excitante avec ses yeux bistrés, sa distinction souffreteuse,.. »
[végétal] rabougri. Arbres souffreteux.
[objet] défectueux. « Il fit à son ordinateur souffreteux les réparations qu'il réclamait. »

essoriller

essoriller couper les oreilles. Essoriller un chien. « Que Montfleury s'en aille, Ou bien je l'essorille et le désentripaille! »
fam.: couper très court les cheveux. « Qui vous a ainsi essorillé? »

émonder

émonder débarrasser de rameaux morts ou inutiles, de branches qui déséquilibrent la croissance, des plantes parasites (=ébrancher, élaguer, tailler). Émonder un chêne ; arbres non émondés. « Il fallait émonder l'arbre, ne lui laisser que les maîtresses branches. » « Des arbustes tous bien émondés, déployés ça et là en charmilles. »
p. ext.: soigner une plante. « Elle émonde avec soin ses plantes d'intérieur. »
enlever, supprimer. « Vous avez émondé tout ce qui a pu être greffé sur vous, et vous vous êtes fait petit. » « On ne gagne rien à faire des concessions, à s'émonder, à se dulcifier. »
débarrasser du superflu, dépouiller, purifier (=monder). Émonder un texte, une doctrine, une science. « On a révisé la constitution pour en émonder tout ce qui blessait l'omnipotence des cantons. »

vouivre

vouivrecréature mythologique prenant la forme, selon les traditions, d'un dragon ailé, d'un serpent ailé, ou d'une jeune fille accompagnée de serpents (= guivre). « Au creux des ombres de la forêt, nous songions à la légende de la vouivre, ce serpent fantastique qui cache un trésor inaccessible. » « La Vouivre des campagnes jurassiennes, c'est à proprement parler la fille aux serpents. »

idoine

convenable, propice. Lieu, personne, solution idoine. « Au bain-marie, portez le liquide à la température idoine. » « Les militants, rompus aux guérillas zadistes, ont revêtu la tenue idoine : casque, genouillères et masque à gaz. »

azyme

(pain) non levé (qui n'a pas gonflé sous l'effet du levain) utilisé par les Juifs pour la Pâque et par l'Église romaine pour la célébration eucharistique. « Et si Jésus n'avait rompu du pain azyme à ses disciples mais au contraire du pain levé ? » « Sous forme de feuille, le pain azyme est nommé "papier azyme" ou "papier hostie". »
p. ext.: qui est sans goût. « Les abonnés connaissent trop ce genre littéraire et ne lisent plus ces tartines azymes. »
fig. personne pure, sans corruption. « À mon air enjoué, mon rire sur la lèvre, vous me croyez heureux, doux, azyme et sans fièvre. »

pampre

pampre branche, rameau de vigne portant ses feuilles, ses vrilles et, souvent, ses grappes de raisin. « La brise remuait les pampres de la tonnelle. » « La vigne suspend à toutes les branches ses vrilles fantasques et ses pampres découpés comme un ornement arabe. » « La treille où sous l'ombre du pampre a rougi le raisin. »
p.méton., litt., poét.: le raisin, la vigne. « Les fruits y sont délicieux, les pampres, d'une grosseur et d'un goût exquis. » « Le jus enivrant du pampre au fruit vermeil. » « Tonnelle couverte de pampres. »
représentation ornementale du pampre. Pampres en fer forgé; festons de pampres; un calice décoré de pampres.

ductile

qui peut être étiré, étendu sans se rompre (= malléable, plastique). Acier ductile.
dont la forme est modifiable, changeante. « Le mensonge a des ressources merveilleuses. Il est ductile, il est plastique. »
influençable. « Elle est d'un naturel émotif et ductile. »

croquenote

croquenotepauvre musicien sans talent; en partic. musicien qui exécute facilement, mais sans expression et sans goût. « Cette nuée de croquenotes qui courent le cachet dans la banlieue. »

abjection

état abject (=qui est rejeté et digne de l'être, et par conséquent, vil, méprisable). Tomber dans l'abjection. « Il vécut dans la débauche et l'abjection. »
rebut. « L'opprobre des hommes et l'abjection du peuple. »

berme

berme petit espace ménagé entre le pied d'un rempart et un fossé, pour éviter les éboulements ou servir de retraite. « Le fort est entouré d'un fossé, considérablement rétréci par une sorte de berme accolée à l'escarpe. »
chemin, passage entre une levée et un canal, un fossé, le long d'une route. « Au bord du chemin, sur la berme pleine de pâquerettes et de grillons. »

feston

feston guirlande de feuillage, de fleurs ou de fruits dont on décorait aux jours de fête les façades des maisons. « Les rues étaient décorées de festons. »
ornement sculpté, peint ou brodé en forme de guirlande.
p. anal.: « Le feston des cimes enneigées. » « Les festons de la baie. »
p. métaph.: « les triolets déroulent maintenant leurs festons délicats. »
en festons = suivant une ligne formée d'arcs accolés. « Des barques dont les voiles sont nouées en festons. »
festonné = orné de festons. « Un autel festonné. » « Le col festonné d'un corsage. » « Rivage festonné d'écume. »

camarilla

entourage d'un souverain exerçant sur celui-ci une influence occulte et souvent néfaste. « La camarilla du roi Carol II, une coterie néfaste qui montrait à quel point la démocratie roumaine s'était dégradée. »
p. ext.: groupe d'individus agissant sur le pouvoir ou l'autorité par l'intrigue et la cabale.« La Camarilla ne s'évite jamais, partout où il s'élève un pouvoir, si petit qu'il puisse être. » « Une camarilla d'aventuriers spéculateurs a réussi à prendre assez d'influence sur le tsar pour le jeter dans la guerre, à l'insu et contre la politique de son ministre des affaires étrangères. »

part des anges

partie du volume d'un alcool qui s'évapore pendant son vieillissement en fût. « À Cognac, des chais aux toits de tuiles noircies par la part des anges, l'évaporation de l'alcool. »

pathognomonique

pathol.: qui caractérise spécifiquement une maladie, qui en permet le diagnostic certain (= diacritique). Signe pathognomonique. « Ce râle est le caractère pathognomonique de la pneumonie. » « La présence de petites taches blanchâtres sur la muqueuse buccale est pathognomonique de la rougeole. » « Le discours pathognomonique de la dépression. »
pathognomonie : étude des signes ou symptômes pathognomoniques.

cohober

chim.: concentrer en distillant plusieurs fois de suite.
fig.: condenser, exalter. « Des Esseintes voulait écrire un roman concentré en quelques phrases qui contiendraient le suc cohobé des centaines de pages toujours employées à établir le milieu. »

déparer

vx.: dégarnir de ce qui pare, ôter une parure (≠ parer, décorer).
déparer la marchandise : choisir le dessus d'un panier de fruits ou d'autres denrées, prendre ce qu'il y a de plus beau. Emploi pronom.: « tout pâlit; l'autel se dépare. »
rendre moins agréable, altérer l'effet esthétique, l'harmonie d'un petit ensemble (=enlaidir, gâter). « Rien ne peut déparer une tête de quinze ans. » « Une façade déparée par un vilain ciment. »
fig.: « Ces âmes, inclinées à se regarder elles-mêmes, cherchent surtout à connaître les défauts et les vices qui les déparent, et les vertus dont elles se doivent orner. »

panspermie

panspermiethéorie selon laquelle les premiers germes de la vie seraient venus d'autres planètes, à travers les espaces sidéraux.
panspermiste. La doctrine panspermiste. « Les panspermistes soutiennent que les germes des êtres vivants sont disséminés partout et qu'ils se développent lorsque les conditions sont favorables. »

turquin

turquinbleu foncé et mat, tirant sur l'ardoise. Yeux bleu turquin, velours turquin. « La chambre est ouverte au ciel bleu-turquin. » « Les faïences brillaient toujours de leur bleu turquin délicat. »

galimafrée

vx.: fricassée de viande. Galimafrée de veau.
p. ext., péj.: mets peu appétissant, composé de divers restes; repas copieux, indigeste, nourriture lourde. « Chaque soir, on servait une galimafréé des restes du dîner. »
p. métaph.: « Une galimafrée de projets farfelus. »

bois de brésil

bois exotique de couleur rouge qui, séché et pulvérisé, fournit une matière colorante rouge.
brésiller = teindre avec du bois de brésil. [couleur]

fenaison

fenaison fauchage et récolte des foins. « La fenaison se prolongea fort tard dans la soirée. » « On était à l'époque de la fenaison et de l'odeur amoureuse des foins coupés. »
faire la (les) fenaison(s) : faire le fauchage et la récolte des foins.
p méton.: époque où a lieu cette récolte. « La fenaison approche. »
produit de cette récolte (=foin). « Il craignait pour le lendemain quelque pluie d'orage, et il entassait sa fenaison pour qu'elle ne fût pas délavée par l'eau. » « Parfum des fleurs d'avril, senteur des fenaisons. »

gibbosité

gibbosité méd.: bosse du thorax due à une déformation de la colonne vertébrale (par exemple une scoliose). « Sa gibbosité le ployait vers l’avant. »
bot.: bosse, excroissance sur un végétal. « Ces feuilles de vigne pleines de gibbosités violettes. »
litt.: ce qui fait saillie; déformation en relief (=protubérance). « À l'horizon surgissent les gibbosités monstrueuses du Jura. Les dernières ondulations de ces énormes vagues de granit qu'on appelle les Alpes. »

zéphyr

zéphyr vent d'ouest; p. ext., vent doux et agréable. Doux, frais, léger, tiède zéphyr; au moindre zéphyr; parfum, souffle du zéphyr. « Je vois de clairs rameaux bercés par le zéphir. » « Le zéphyr amoureux murmure faiblement dans les bois ténébreux. »
myth. grecque: dieu du vent d'ouest, généralement représenté sous la forme d'un jeune homme aux ailes de papillon. Le zéphyr ailé.
plur.: fils du dieu du vent d'ouest. « Des invocations à Vénus, aux Zéphyrs et aux Amours. »
p. ext.: vent fort, désagréable. « Dans la petite rue bien resserrée, il passait un zéphyr glacial. »
fig.: tendance, impulsion. « Un petit zéphir de fortune lui tourne la tête. »

tissu de coton façonné utilisé dans la confection de vêtements légers, de sous-vêtements. « Il se montre sur le seuil, culotté d'un caleçon de zéphir rayé mauve. »
laine zéphire = laine moderne filée et retordue avec des fils de différentes couleurs.

accastillage

accastillage vx. château d'avant ou d'arrière d'un navire; l'ensemble des 2 châteaux : « une large coupée qui sépare l'accastillage de poupe de celui de l'avant, rend très facile l'embarquement des marchandises. »
p ext.: partie émergée d'un navire. « Il comparait les accastillages, regrettait les tours sur le pont et les hunes en entonnoir du Great Harry de 1514... » « L'ameublement des cabines, les tentures, les tapisseries, tout l'accastillage d'érable et de palissandre excita son admiration. »
ensemble des accessoires de pont (poulies, mousquetons, gouverne, etc). « Nous avons démonté et rangé dans la cabine les éléments d'accastillage, afin d'éviter qu'ils ne soient abîmés ou volés. »

pleuviner

pleuviner pleuvoir doucement, à très fines gouttes (=bruiner). « Il pleuvinait toujours, mais le ciel déchiqueté montrait vers l'ouest une déchirure bleue, une blessure d'azur brillante. »
fig.: survenir comme une pluie fine et persistante, en apportant la mélancolie, l'ennui. « Des souvenirs douloureux sur mon âme pleuvinent. »

mihrab

mihrabniche souvent richement décorée pratiquée dans le mur d'une mosquée pour indiquer la direction de La Mecque et dans laquelle l'imam dit la prière. « Le minbar est placé à droite du mihrab et fait face aux fidèles assemblés dans la salle de prière. » « Les conquérants musulmans étaient partout chez eux. Ils creusaient un mihrab dans le mur des églises qui regardait La Mecque. »

cataplasme

cataplasme préparation médicamenteuse de la consistance d'une bouillie épaisse qui, étalée entre deux linges, s'applique généralement chaude sur la partie du corps à soigner. Cataplasme sinapisé, émollient; cataplasme de graines de lin, de moutarde; appliquer un cataplasme.
p métaph.: « calmer l'injustice avec le cataplasme de la peur. »
un cataplasme sur une jambe de bois : remède inefficace (="un cautère sur une jambe de bois").

obvie

qui vient naturellement à l'esprit; qui va ou qui semble aller de soi (=évident). « De cette froideur formaliste, la cause était obvie : un très subtil parfum janséniste fumait sous ces voûtes depuis trois cents ans. »

chaîne de vacances

[vacance ayant ici le sens de "place libre"] mode de répartition des ressources au sein d'une population. Dans une chaîne de vacances, une nouvelle unité de ressource est prise par le premier individu en ligne, qui laisse alors son ancienne unité derrière lui. Cette ancienne unité est prise par un second individu, laissant à son tour son ancienne unité derrière lui, et ainsi de suite. « Le danger de changer de coquille provoque un comportement social appelé « chaîne de vacances » : de nombreux bernard-l'ermite de tailles différentes se réunissent autour d’une coquille vide adaptée à la croissance du plus gros d’entre eux, et chacun passe ensuite dans la coquille de l’autre, la plus petite restant vide. »

polder

polderterrain conquis sur la mer et protégé par des digues. Les polders des Pays-Bas. « Nous courons à toute vitesse à travers les polders, c'est-à-dire à travers les terrains conquis sur l'océan. » « Songdo, smart city de Corée du Sud bâtie sur un polder de 600 hectares gagné sur la mer Jaune. »

ostéophonie

ostéophoniepropagation du son jusqu'à l'oreille interne via les os du crâne (= conduction osseuse). Casque audio ostéophonique ou à conduction osseuse. « L'ostéophonie est la raison pour laquelle notre propre voix nous paraît plus basse qu'aux autres: les os du crâne transmettent mieux les fréquences basses que l'air. »

cale sèche

cale sèche lieu aménagé permettant de mettre à sec des bateaux dans un port (=forme de radoub). Paquebot en cale sèche pour carénage.
fig.: « Tout un secteur de l'économie en cale sèche, en attente d'un nouveau souffle. »

plafond de verre

(de l'anglais "glass ceiling") expression désignant l'impossibilité d'accès de certaines catégories (ex: femmes, immigrés) aux niveaux hiérarchique supérieurs. « Brisons le plafond de verre qui bloque les carrières des femmes dans le secteur. »
Haut de page