Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

ganache

fauteuil capitonné, sans bois apparent, très en vogue au dix-neuvième siècle. « Au coin de la cheminée, deux ganaches, et au fond, des divans recouverts de tapis d'Orient. » « Le major, à demi-couché dans un voluptueux fauteuil ganache. »
partie de la mâchoire inférieure du cheval.
pop.: mâchoire de l'homme.« Ni leur ganache britannique ni l'aubergine de leur pif..., rien n'a pu me les faire aimer. »
péj., pop.: personne incapable et bornée (=imbécile). « Tu devrais consulter qqn d'intelligent. Les ganaches qui te soignent ne peuvent que te donner de mauvais conseils. » « Faut-il être ganache pour laisser des coups pareils! » « Sous mon air timide et ganache j'ai une violence au fond de moi. »
vieille ganache : vieillard décrépit et radoteur (=vieille baderne, vieux gâteux). « Un tas de vieilles ganaches en gilet de flanelle. »
p. plaisant.: votre vieille ganache; cette vieille ganache de (+ nom propre) = formule familière pour se désigner à un ami. « Votre vieille ganache romantique et libérale vous embrasse tendrement. »

appéter

(vx.) désirer vivement ce qui satisfait les penchants, les besoins naturels : l'estomac appète les aliments qui lui conviennent.
fig.: désirer, souhaiter. « Appéter la gloire ».

paterne

parfois péj.: qui témoigne ou est empreint de sentiments bienveillants et protecteurs qui évoquent le comportement d'un père (=bienveillant, débonnaire, doucereux, protecteur).
air, ton, physionomie paterne. « Sous l'oeil paterne du professeur. » « Ne vous en faites donc pas! dit le principal de sa grosse voix paterne. »

verrat

verrat mâle non castré de la truie, employé dans un élevage de porcs pour ses qualités de reproducteur.
p. compar.: gras, sale comme un verrat.« Sa grossièreté cossue paraissait assise dans la graisse d'une prospérité de verrat. »
pop.: écumer comme un verrat = se laisser facilement aller à la colère et aux débordements d'humeur. « Point n'est besoin d'écumer comme un verrat! »
fig: cochon, porc, salaud. « Qui c'est le verrat qu'a éteint l'électricité? » « »

pampille

pampille frange de passementerie, caractérisée par un macaron terminé par des pendeloques. Galon à pampilles. « Tant de ruches de crêpe, de rubans, de pampilles... Fallait-il qu'elle eût l'imagination bouillonnante pour s'habiller de la sorte! »
p.méton.: pendeloque. Pampilles de corail; collier, lustre à pampilles. « Les grandes robes du soir sont d'une somptuosité encore jamais atteinte: une immense cloche d'organdi noir, brodée de grappes de fleurs d'or et piquée de pampilles de vrai corail »

pendeloque

petit bijou qui se porte suspendu (à une chaîne, à un ruban, à un collier, à un bracelet). Synon.: pendentif.
chacune des pièces de cristal ou de verre taillé, en forme de poire ou de prisme à facettes, qui pend à un lustre.

malouinière

malouinièrevaste demeure de plaisance construite par des armateurs de Saint-Malo aux 17ème et 18ème siècles. « Je regrette le confort de la malouinière familiale. »

pergola

pergolaconstruction légère placée dans un parc, un jardin ou sur une terrasse dont la toiture est faite de poutres espacées reposant sur des piliers ou des colonnes et qui sert de support à des plantes grimpantes. La terrasse qu'abritait une pergola fleurie. « Nous dînons à la table de la señora Teresa, sous la pergola de vigne. Le sarment, gros comme un tronc, se multiplie et s'étend sur toute la pergola. »

musophobie

crainte exagérée des souris

compassé

fait comme au compas, avec régularité, symétrie. « Les jardins monarchiques et compassés de Le Nôtre. »
fig.: qui est réglé minutieusement, codifié, qui ne laisse aucune place à l'imprévu. « Tout cela si bien réglé, si compassé, si méthodique... »
péj.: [En parlant d'une manière d'être ou d'une pers.] qui est mesuré, étudié, retenu dans de strictes limites, qui bannit toute spontanéité, toute vivacité. « Air, attitude, gestes, manières, maintien, pas, démarche, ton compassé(e, s) ; personne compassée. Il avait ce maintien compassé... »
style compassé (en litt., peint., mus.) ; portrait, prose compassé(e).

comice

antiq. romaine : assemblée du peuple présidée par un magistrat et ayant pouvoir de statuer sur certaines questions d'ordre soit législatif, soit judiciaire, soit électoral.
sous la Révolution française : réunion, assemblée de citoyens pour les élections.
comice agricole : association privée d'agriculteurs visant à l'amélioration de leurs techniques et de leurs productions. « Les subventions aux comices et associations agricoles seront allouées par le ministre compétent. »
concours de bestiaux.« Vous avez eu des vaches couronnées, aux derniers comices agricoles. »

monomanie

délire caractérisé par la fixation de l'esprit sur un objet unique.
p. ext.: passion concentrée sur un seul objet (=idée fixe, obsession). « L'idée de réussir, de voir toute sa famille arriver à la fortune, était devenue une monomanie chez Félicité. La monomanie d'enrichissement. »
goût excessif pour quelque chose, habitude bizarre, agaçante, irritante. « Il tombe dans la monomanie du calembour. »

trench-coat

trench-coatmanteau imperméable, d'abord long et exclusivement masculin, puis raccourci et adapté aux femmes par Yves Saint-Laurent. « Le trench-coat iconique de Burberry. » [habits]

palmiste

palmistearec dont le bourgeon terminal en forme de chou est comestible. « Peu d'arbres prospèrent sur cette île [la Polynésie] à l'exception du palmiste à chou, qui y est très multiplié. »

lavallière

lavallière cravate à large noeud flottant. Lavallière à pois. Foulard noué en lavallière. « Ses longs cheveux bouclaient sur un large col blanc orné d'une généreuse lavallière. »
en appos.: « Ses cravates lavallière toujours flottantes. »
(reliure) de couleur feuille morte. Maroquin lavallière.

mandoline

mandolinecouteau-rabot à lame unie ou cannelée, employé pour tailler les légumes en julienne ou en minces lamelles.

sulpicien

péj. [p. réf. aux magasins d'art relig. entourant l'église Saint-Sulpice à Paris] art religieux sans originalité, fade, conventionnel.
sulpicier (hapax) = donner un aspect conventionnel, mièvre. « La pauvre église! on a sulpicié ses murs en les recouvrant avec les banales images de cette pieuse leucorrhée de la peinture que fut Flandrin! »

chicane

difficulté que l'on soulève dans un procès sur un point mineur de droit pour embrouiller l'affaire : « la coutume n'était pas obstruée alors par cette haute futaie de chicanes et de procédures que ces jurisconsultes y plantèrent au seizième siècle. »
p. méton.: procédure compliquée, subtile. Il était intelligent et avait étudié la chicane dans l'étude de son père...
hommes, gens de chicane = hommes de loi, gens au goût procéduriers.
fam.: carrière judiciaire.
p. ext., usuel.: contestation de mauvaise foi sur un détail de peu d'importance; querelle futile : « j'ai horreur des chicanes, des polémiques, de tous les petits combats irritants. »

passage en zigzag pratiqué à l'intérieur d'une position retranchée permettant le cheminement des éléments amis tout en les protégeant contre les tirs adverses.
p. ext.: passage tortueux à travers une série d'obstacles : les Allemands maîtres dans l'art d'utiliser les chicanes de la nature.
en chicane = en zigzag

poire d'angoisse

poire d'un goût très âpre, qu'on a peine à avaler.
fig., litt.: mauvais traitements, mortifications, vifs déplaisirs, grands chagrins. « Les ennuis commencent : moires de sueur, siphons glacés, bâillements, morves, larmes, poire d'angoisse, noeud au plexus solaire. »
fam.: avaler des poires d'angoisse = éprouver de grands déplaisirs (la poire d'angoisse était à la fois un bâillon et un instrument de torture)
faire avaler des poires d'angoisse à qqn = lui donner du chagrin.
fig.: « si la progression des soviets et l'action de leurs agents faisaient subir à certains gouvernements réfugiés le supplice de la poire d'angoisse, par contre le président Benès et ses ministres affectaient de s'en inquiéter peu pour la Tchécoslovaquie. »

garder une poire pour la soif

épargner pour les jours difficiles à venir. « Quand j'ai quitté ma famille, j'emportais comme réserve, comme poire pour la soif, une paire de boucles d'oreilles en diamants. »
être une poire pour la soif = être une réserve en cas de nécessité. « Tenez, dit le général, gardez ce diamant; nous jouons souvent gros jeu; que cela vous soit au besoin une poire pour la soif. »

casuiste

théologien qui, par profession, résout les cas de conscience. Casuiste relâché, rigide; minutie de casuiste : « le casuiste vit dans les interstices qui séparent la vertu des vertus et la règle des cas particuliers. »
p. ext., péj.: celui qui aime à subtiliser, qui argumente avec subtilité de manière à justifier ses fautes ou celles d'autrui. Casuiste politique.

sequin

sequin ancienne monnaie d'or de Venise.
(collier, parure) de sequins = parure faite de pièces de monnaie d'or, que les femmes portaient en diadème, autour de la tête ou en pectoral. « Sa coiffure de sequins sur ses longues nattes. »
mode : petit disque de métal doré ou argenté que l'on coud sur un vêtement en guise d'ornement. Foulard, jupe à sequins; robe semée de sequins.[habits]

morganatique

mariage morganatique = mariage d'un souverain (ou d'un prince) avec une personne d'un rang inférieur, qui est exclue des prérogatives de caste et d'héritage de son époux (de même que les enfants issus de cette union).
p. méton.: [en parlant de l'épouse dans ce type de mariage] : « Mme de Maintenon fut l'épouse morganatique de Louis XIV. Femme morganatique du grand-duc Paul. »
p. méton. [en parlant d'un couple] : « à peine ce couple morganatique avait-il atteint la porte, que le comte interrompit sa conversation avec Eugène. »

franc du collier

[en parlant d'un cheval] qui tire librement et énergiquement un collier.
fig.: qui fait preuve de décision et d'absence de toute arrière pensée, dans ses paroles comme dans ses actes (=franc, hardi, indépendant)
à plein collier : vigoureusement, avec énergie. « Nos inspecteurs travaillent à plein collier avec ceux de la Police Judiciaire. »
donner un coup de collier : faire un effort énergique mais épisodique. « Il va falloir donner un fameux coup de collier d'ici les examens. »

pérorer

souvent péj.: discourir longuement, avec emphase, souvent avec prétention, avec suffisance. « Quelques-uns de ces petits Parisiens de douze ou treize ans élevés par les méthodes les plus perfectionnées, qui déjà déclament, pérorent, ont des idées en politique... »
pérorer contre, en faveur de qqn ou de qqc. « M. Leduc, qui pérore contre la Révolution. »
pérorer pour, à propos de, au sujet de, sur qqc. « Un jour que j'avais péroré au Luxembourg pour la liberté de la presse. »
p ext., fam.: parler beaucoup (=bavarder, discuter). « Ils péroraient gaiement. »

terraqué

[En parlant de la planète Terre, du lat. terra et de l'angl. aqueous] composé de terre et d'eau. « L'oscillation des eaux universelles, le plissement des couches terraquées, le gémissement du globe volant sous l'effort contrarié de la gravitation. »
le globe, le monde, la planète terraqué(e) = la Terre. « Il préféra quitter ce monde terraqué. Le globe terraqué, roulant parmi les étoiles, souffrait d'un mal intérieur qui éclatait ici ou là... »

flandrin

de Flandre. Vache flandrine.
fam.: grand garçon un peu gauche et emprunté. « J'étais un grand flandrin, pâli par la croissance, horriblement timide. » « Une belle-fille finira bien par venir dégauchir leur flandrin de fils. »
p. anal.: « Il frémit de toute sa longueur, ainsi que le grand flandrin de cyprès au vent du sud. »

sabrer

sillonner, marquer de traits, de hachures, rayer quelque chose. « Des bas noirs sabrés de vert. Des rides nouvelles sabraient ses joues. »
tracer, barrer à grands coups, à grands traits. « Une signature indéchiffrable sabrait le bas de la feuille. »
éxécuter rapidement, à grands traits une esquisse. « Et bientôt de ce travail sabré, sous le tâtonnement et la confusion des lignes, des contours, il commença à sortir comme l'apparence d'une jeune femme et d'un homme. »
fig.: éliminer, supprimer radicalement quelque chose, évincer quelqu'un. « Sabrer le droit de penser. Le Gouvernement n'a rien de mieux à faire que de sabrer les républicains, jusqu'à ce que l'équilibre soit rétabli et que l'ordre règne! »
fam.: se faire sabrer = être licencié, renvoyé d'un emploi, d'un établissement scolaire.
diminuer, écourter un texte. Il dut se résoudre à sabrer les parties touffues de ses oeuvres antérieures.
critiquer sans ménagement quelqu'un ou quelque chose (=démolir). Il nous en a lu bon nombre d'articles, les sabrant tout d'abord avec beaucoup d'esprit et de gaieté. Des mots cinglants et sabrants.
arg.: [Pour un homme] pratiquer l'acte sexuel; posséder sexuellement une femme. « Pas gêné par les bombes qui pleuvaient, il a sabré une souris, et pas à la sauvette, encore! Magistralement! »

laudatif

qui loue, qui exprime une louange (=louangeur, élogieux). Discours, terme laudatif; phrases, paroles laudatives. « Le journaliste se répandit en effusions laudatives. »

machicot

hist. relig.: bas officier de choeurs de l'église Notre-Dame de Paris.
p. anal., péj.: mauvais chantre d'église; incapable, imbécile
péj.: mauvais chanteur.

condominium

droit de souveraineté exercé en commun par plusieurs puissances sur un même territoire. « Les accords Sykes-Picot prévoyaient le partage du Proche-Orient entre la France et le Royaume-Uni, et un condominium franco-britannique sur la Palestine. »
p. ext: « les émissions françaises de la BBC sont passées en 1944 sous condominium franco-britannique. »

indéfectible

éternel, immuable, infaillible. Amitié, dévouement, santé indéfectible.

mâture

ensemble des mâts d'un navire.

sasser

passer au sas ou au sasseur (=cribler, tamiser). Sasser de la farine, du plâtre.
p. métaph.: « Le temps arrange : il détache le fruit mûr, sasse et crible les hommes, les moeurs et les idées. »
fig.: examiner avec soin et à plusieurs reprises (=passer au crible). Sasser une affaire.
sasser et ressasser : répéter inlassablement. « Il sasse et ressasse cet auteur et n'en sort pas. » « Une vieille histoire, une image sassée et ressassée. »

vérin

vérin appareil à vis placé sous des charges pour les soulever sur une faible course ou pour les soutenir.
appareil composé d'un cylindre, dans lequel se déplace un piston sous l'action d'une pression hydraulique ou pneumatique, et d'une tige solidaire du piston, qui peut tirer ou pousser une charge située à l'extérieur du cylindre. « Siège monté sur vérin hydraulique. »

trique

arg.: interdiction de séjour. « Il avait dix piges de trique à se farcir. »
tricard = personne interdite de séjour; personne mise à la porte, exclue. « Tricard de tous les lycées de France. »

pivotal

qui constitue le pivot, qui est au centre de quelque chose. « Il y a dans tout groupe une individualité pivotale, autour de laquelle les autres s'implantent et gravitent comme un système de planètes autour de leur astre. »

doxa

"opinion" en grec, la doxa est l'ensemble de préjugés populaires, de présuppositions généralement admises dans une société. « Ces analyses vont à l'encontre de la doxa dominante depuis un quart de siècle. »

vue cavalière

perspective cavalière, plan cavalier, vue cavalière : perspective, plan, vue selon l'angle visuel d'un observateur placé en un point élevé. « Un plan cavalier de la ville. »
p. métaph. : « J'ai trouvé à mon retour un flot accumulé de journaux et ai pu prendre une vue cavalière de tout ce qui s'était écrit durant ces dernières semaines. »

Cythère

Ile grecque où se trouve le sanctuaire d'Aphrodite, la déesse de la beauté et de l'amour.
p. ext.: allégorie des plaisirs amoureux. Cythère inspira de nombreux artistes : Baudelaire, Verlaine, Gauthier, Watteau, etc.

cythéréen : relatif à Cythère. Les rochers cythéréens.
fig.: qui se rapporte, prédispose à l'amour, à ses plaisirs. « Allées cythéréennes bordées d'arbres en fleurs. »

tifosi

supporters de football italiens (sing.=tifoso)

bronca

clameur d’indignation. Issu du vocabulaire de la tauromachie (manifestation bruyante du public en signe de désapprobation ou mécontentement). « Berlusconi a déclenché une bronca médiatique internationale. »
"bronco" est utilisé en anglo-américain pour désigner un cheval demi-sauvage.

lingam

lingamLe lingam ("signe" en sanskrit) est une pierre dressée, souvent d'apparence phallique, représentation classique de Shiva. On retrouve dans ce symbole l'ambivalence du dieu, à la fois ascète et figure majeure du tantrisme, principe destructeur et régénérateur du monde.
Le lingam, toujours dressé et donc potentiellement créateur, est souvent associé au yoni ("lieu"), symbole de la vulve.

Trimurti

La Trimurti ("trois formes" en sanskrit) est l'équivalent hindou de la Trinité chrétienne. Les dieux Brahmâ, Vishnou et Shiva (ou Rudra, une forme terrible de Shiva), symbolisant respectivement la création, la préservation et la destruction.
Dieu le père, le procréateur, est à rapprocher de Shiva, le dieu se substituant à son organe de création, le lingam. Vishnou serait alors Dieu le fils, descendant sur la terre sous forme d'avatar, et Brahmâ, le Saint-Esprit.

baroud

arg. des casernes : combat, bagarre. « Il va y avoir du baroud un de ces jours. »
baroud d'honneur. Combat désespéré ou inégal que l'on livre pour sauver l'honneur : « Si les alliés entrent en Syrie de toutes parts et en grand nombre, il n'y aura qu'un baroud d'honneur. »
p. métaph. : « il y a des femmes qui résistent quelque temps, même quand elles sont décidées à se rendre. Le baroud d'honneur... Piqûres, médicaments, rayons : arsenal inutile! Simple baroud d'honneur contre la maladie. »

sine die

sans indiquer aucune date (pour une autre réunion, pour une autre audience). « Prolonger, renvoyer, reporter, repousser un débat, une affaire sine die. »

persona non grata (PNG)

personne indésirable, tricard ("personne n'étant pas la bienvenue" en latin). « Donald Trump, persona non grata au Royaume-Uni ? »

jamboree

Rassemblement de scouts (mot d'origine zouloue, repris par par Baden-Powell, le fondateur du scoutisme).

excipient

substance neutre à laquelle on incorpore le principe actif d'un médicament pour lui servir de support ou de véhicule. « Médicaments à excipient aqueux. » « On conseille de la déguiser dans divers excipients : confiture, miel... »
p. métaph.: « toute œuvre écrite devenait pour ces âmes timorées, un véhicule de péchés, un excipient de fautes! »
p. anal.: substance qui sert naturellement de support ou de véhicule à un corps. « Les métaux comme le phosphore trouvent un excipient dans les matières grasses du tube digestif et pénétrent ainsi dans l'organisme. »

buffetier

tenancier ou gérant d'un buffet de gare. « Le voyageur pressé doit souvent passer sous les fourches caudines des buffetiers de quai dont les prestations sont souvent à un prix excessif comparativement à leur qualité... »
Haut de page