Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

(vent) coulis

vent qui se glisse par des interstices, par des ouvertures mal jointes. « Je m'arrêtai avec extase à renifler l'odeur d'un vent coulis qui passait par la porte. »
p. métaph. [en parlant du souffle de la bouche] : « de petits vents coulis fusaient à travers ses lèvres mal jointes, elle bâillait sous son sourire »
courant d'air. « Il me semblait être touché, frôlé par des coulis d'air glacé. »
p. ext. [en parlant d'autres éléments, terre, lumière] glissement ou coulée. « C'étaient des petits bruits pas à l'ordinaire : des coulis de terre, des choses molles qui passaient dans la tranchée comme du vent. » « Au centre du tableau, un coulis de lumière fait surgir les visages de l'obscurité. »

vol à l’américaine

escroquerie consistant à se faire remettre une somme importante d'argent en échange d’objets sans valeur laissés en gage.

prétérition

figure de rhétorique consistant à déclarer que l'on ne parle pas d'une chose alors qu'on le fait (=paralipse). « Monsieur Paul, pour ne pas le nommer. » « Inutile de vous présenter monsieur Paul. » « Sans commentaire. »
action de taire, de passer sous silence, omission volontaire. Traiter une affaire par prétérition.

tautologie

répétition d'une même idée en termes différents dans certaines formules (=pléonasme). Ex: « Au jour d'aujourd'hui », « Je l'ai vu de mes yeux », « Monter en haut ».

amphitryon

fam. [p. allus. à deux vers de l'Amphitryon de Molière] personne chez laquelle ou aux frais de laquelle on dîne. Voilà l'amphitryon, notre amphitryon nous a bien régalés. « Le prince de Talleyrand, réputé pour le plus accompli des amphitryons, découpait lui-même les viandes et en faisait passer une part à chacun. »

dauber

attaquer verbalement en raillant, en dénigrant. « J'ai daubé d'importance les Américains, peuple de marchands sans génie, qu'un Tocqueville peut seul admirer. »
dauber sur : « à table tout le monde daube sur M. Roosevelt et ses calculs politiques. »

surjet

surjet cout.: point très serré, réalisé à cheval sur deux morceaux d'étoffe placés bord à bord, et que l'on effectue de droite à gauche; couture ainsi obtenue. Faire un surjet; coudre en surjet; point de surjet. « Joindre les deux lés avec un surjet très serré. »
p métaph.: « Ce petit surjet d'écume qui luit là-bas. » « Monique dort, éparpillée en travers du lit, la paupière cousue à la joue par un surjet de cils. »
p. anal., chir.: réunion des lèvres d’une plaie (suture) avec un seul fil.

surjeter : effectuer un surjet (sur qqch). Machine à surjeter. Écussons surjetés au fil noir.
p métaph.: « Le fond du récit est évidemment vrai, mais une inconsciente vanité tout au long du récit surjette en quelque sorte l'erreur et la vérité. »

noosphère

[du gr. noos, "intelligence", "esprit" + sphère] philos.: couche pensante (humaine) de la Terre, constituant un règne nouveau, un tout spécifique et organique. « La noosphère est la troisième phase du développement de la Terre, après la géosphère (matière inanimée) et la biosphère (vie biologique). »
noosphérique : relatif à la noosphère. « Nous n'avons encore aucune idée de la grandeur possible des effets "noosphériques". La résonance de vibrations humaines par millions! Toute une nappe de conscience pressant sur l'Avenir en même temps! »

cassine

cassine petite maison isolée à la campagne. « Les vieilles cassines enterrées sous la neige. »
[milit.] petite maison isolée dans les champs utilisée autrefois comme poste d'embuscade (=blockhaus).
p. ext., rare : jolie maison à la campagne.
péj., pop.: petite maison d'aspect minable, dont l'habitant est pauvre ou de condition modeste. (=baraque, cabane). Ce n'est qu'une cassine. La cassine du savetier.
petit restaurant ou petite boutique mal tenue. « Quatre énormes bouteilles de vin que le gendarme envoyé à la cassine avait rapportées, aidé par un paysan. »

genreux

fam., vx.: affecté, maniéré. « Une histoire scandaleuse, dont potine à cette heure tout le Paris genreux. » « C'est mignon, c'est genreux, et ça papote dans les coins, en grignotant des petits fours avec d'élégants froufrous. »
fam.: qui a des manières affectées. « Un tas de genreux, de femmes maquillées (demi-mondaines ou mondaines tout entières), de théâtreuses indiscrètes et cramponnes. »

tirant d'eau

hauteur de la partie immergée du bateau, mesurée depuis le dessous de la quille jusqu'à la ligne de flottaison (=enfoncement). Faible, fort tirant d'eau.
fig. ou p. métaph. « De nous tous, Rostand est le seul qui ait la gloire, qui déplace les foules. C'est un fait, il a un tirant d'eau formidable. »

tirant d'air
hauteur maximum des superstructures au-dessus de la ligne de flottaison. S'emploie surtout pour des bâtiments fluviaux qui doivent passer sous les ponts.
p méton.: hauteur libre d'un pont au-dessus d'un fleuve ou d'une rivière.

breuil

petit bois ou taillis fermé par des haies, servant de retraite au gibier.
fig.: « Le cœur est un breuil touffu, ma chère, et je suis malhabile chasseur. »

pétauriste

pétauriste antiq gr.: danseur de corde, acrobate, sauteur. « Bateleurs et charlatans, pétauristes envolés de leur haut perchoir. »
écureuil géant, de la taille d'un chat, capable d'effectuer des sauts planés de plus de 100 m. « Les pétaurisles, plus connus sous le nom de phalangers volants, sont des écureuils nocturnes particuliers à l'Asie de l'Est. »

oligo

oligo[du grec ancien oligos, "peu abondant"] préfixe indiquant une faible quantité.
oligo-éléments : éléments minéraux indispensables au bon fonctionnement de l'organisme, mais en quantités infimes (ex: fer, zinc, iode, magnésium, sélénium, cuivre, etc.)
oligophrénie [oligos + phrên, "esprit"] : faiblesse d'esprit, handicap mental.

torpide

tombé dans un état de torpeur (=engourdi). « Elle resta chez elle, couchée pendant des journées entières, buvant des grogs, anéantie et torpide. »
qui provoque la torpeur, qui accable, engourdit (=accablant, engourdissant). « Le crépuscule déverse sa torpide obscurité dans les couloirs et les chambres du château désert. »
qui a les signes, le caractère d'un état de torpeur. « Une curiosité torpide s'empare des enfants, plongeant la classe dans un silence inhabituel. »

bleu perruquier

bleu criard, d'une intensité excessive. « Maisons peintes en rouge vif ou en bleu de perruquier. » « Des panneaux de bois finement sculptés, hélas recouverts d'un hideux bleu perruquier... »

bure

bure étoffe grossière de laine brune, lourde, rêche et robuste. Robe, vêtement de bure. « Ses formes gracieuses se révélaient sous la bure épaisse de sa robe. »
p. méton. vêtement confectionné avec cette étoffe. Vêtu, couvert d'une bure; bure de berger, de forçat, de moine.
fig. [p. réf. à la couleur et/ou à la rugosité du vêtement de bure] : « la bure tenace des feuilles mortes demeurait attachée aux chênes. »
p. métaph. : « le crépuscule envahissait la mer et le palais, et la longue bure du soir s'étendait sur le monde. »
p. méton. [p. réf. à l'austérité du vêtement de moine] : « la science a fait comme la liberté : originale et créatrice sous la bure, routinière et paresseuse sous la livrée. »

cretonne

cretonneforte toile, de coton ou de lin et de chanvre, blanche ou imprimée. Cretonne d'ameublement, à fleurs; rideaux, coussins de cretonne. « Une chambre tendue d'une cretonne jaune à ramages verts. » « Un lit à quenouilles encourtiné de cretonne bleue et blanche. »

fruste

qui présente un relief usé par le temps. « Un blason fruste que le plus habile héraut d'armes eût été impuissant à déchiffrer. » « Quelques statues frustes recueillies au hasard des fouilles. »
mot, expression effacé(e) par l'usage, qui a perdu son sens. « Un mot devenu trop fruste d'avoir servi à désigner tout le contraire de ce à quoi on l'applique. »
qui présente un relief rugueux, mal poli, usé. « L'aspect gris et fruste d'une carrière de pierre. » « Un mur de granit, à gros blocs frustes, mal équarris, mal ajustés. »
peu élaboré. « Ces poèmes, si frustes dans leur ton et dans leur forme qu'on leur a quelquefois reproché de manquer un peu d'art. »
qui manque de finesse, qui est mal dégrossi. Âme, manière fruste; homme fruste. « Ce grand gaillard de Parisien, au mot brutal, au geste fruste, mais au cœur franc. »
frustement : d'une manière fruste. « Là était la maison de Karelina. On y vivait frustement. »

binaural

binaural ayant ou ayant trait aux deux oreilles. L'audition binaurale, par comparaisons de fréquences, permet à l'homme et aux animaux de déterminer la direction d'origine des sons.
battement binaural, son binaural = artéfact auditif (son apparent) produit par la stimulation de l'audition binaurale.

naïade

naïade nymphe des sources et des ruisseaux. « En sa claire fontaine, la naïade s'endort au sein des verts roseaux. »
p. méton.: représentation plastique de cette divinité (=nymphe). « On entend le bruit de l'eau perlant sur le torse ébréché des naïades. »
p. anal.: baigneuse, nageuse. « Vos cheveux noirs qui ont l'air toujours mouillés, comme ceux d'une naïade sortant du bain. »

ballotin

ballotinpetite boîte en carton destinée à contenir des pralines. « Pour soi ou pour offrir, le ballotin de chocolats est le cadeau de toutes les occasions gourmandes. »

piriforme

piriformequi a la forme d'une poire. « Sa tête piriforme était encadrée par les frisons de sa chevelure et de ses minces favoris. » « Le tenancier est un poussah piriforme; la tête est petite et pointue; le menton semble s'être fondu dans le cou, le cou avoir coulé dans les épaules, et le torse s'élargir jusqu'au fond du pantalon. » « Lulu Doumer, avec ses petits nichons piriformes. »
piriformité. « Toutes ces montagnes se ressemblent dans leur piriformité. »

dosseret

dossier d'un siège en forme de dais, dais surmontant un siège. « Des sièges seigneuriaux à dosserets. »
pilastre ou saillie servant de support à un arc, ou de jambage à une ouverture. « Des dosserets supportent les retombées des arcs. »

ectogénèse

ectogénèseprocréation d'un être humain dans un utérus artificiel. « Avec l’ectogénèse, qui déchargera la femme de la gestation, s’achèvera la révolution de la condition féminine. »

saccharicole

(du grec sakkharos, "sucre") propre à la culture de la canne à sucre ou de la betterave sucrière. « Pays saccharicole. »

phrénologie

phrénologiethéorie selon laquelle les instincts, le caractère, les aptitudes, les facultés mentales sont conditionnés par la conformation externe du crâne. Synon.: cran(i)ologie.

darse

darsebassin rectangulaire destiné principalement à l'accostage des cargos.
Dans les grandes zones portuaires industrielles, les darses sont séparées par des môles ou des traverses, et implantées en épi par rapport au chenal d'accès. « La darse du port de Saint Nazaire »

joncaille

joncaille(argot) or sous forme de bijoux ou de lingots.

meulon

meulon petite meule de foin provisoire. « On fait des foins; les paysans en rapportent des meulons sur leurs têtes. »
p. anal. petit tas de sel extrait d'un marais salant (=javelle, mulon).

rouleur

littér.: qui roule, emporte quelque chose. « Des mers, rouleuses de galets, monte un puissant murmure. » « Torrent rouleur d'or. »
manoeuvre chargé de déplacer, de pousser des charges. Rouleur de brouettes.
dans les mines, manoeuvre employé au roulage (=hercheur). « Il était rouleur, c'est-à-dire qu'il poussait, qu'il roulait sur des rails un wagon nommé benne. »

les Protocoles des Sages de Sion

faux document censé être un plan de conquête du monde par les Juifs et la Franc-Maçonnerie. Il fut fabriqué par Mathieu Golovinski, un Russe vivant à Paris, à la demande de la police secrète du tsar et à l'intention de Nicolas II de Russie. C'est en réalité un plagiat du texte du Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu, publié à Bruxelles en 1864 par Maurice Joly, qui y dénonce un plan fictif de conquête du monde par Napoléon III.
L'auteur et ses commanditaires voulaient mettre en garde le tsar contre les aspirations modernistes des Juifs de l'Empire, intéressés par un changement libéral de régime depuis que leur statut avait été dégradé par les tsars réactionnaires comme Alexandre III.
Le plan des Juifs serait de s'appuyer sur la modernisation industrielle et le capitalisme pour installer un pouvoir juif.
Ce texte fut notamment repris par Hitler comme pièce maîtresse de la propagande antisémite du Troisième Reich. Il est devenu un grand classique de l'antisémitisme et du négationnisme et figure comme référence dans la Charte du mouvement islamiste palestinien Hamas.

veau marin

phoque. « Le phoque commun ou veau marin est un mammifère carnivore, de la famille des phocidés. »

poulaine

poulainechaussure à l'extrémité allongée en pointe, parfois relevée, à la mode au Moyen Âge. « Des chaussures à la poulaine. »
p. anal.: « Séoul et ses toits à la poulaine. »
comme les souliers à la poulaine. « Les cavaliers chinois ont des bottes de velours noir dont les bouts pointus se relèvent à la poulaine. »

ambre

ambreambre gris : substance organique molle, de couleur généralement cendrée, au parfum musqué, provenant des excrétions du cachalot et que l'on rencontre flottant sur les mers ou rejetée sur les côtes de certaines régions tropicales. Grain d'ambre, odeur d'ambre, sentir l'ambre. « Sur les plages de Sumatra, on rencontre, rejetées par le flot, des masses grises, poreuses comme de la ponce et dégageant une odeur musquée : c'est l'ambre gris. »
cette substance utilisée comme condiment, aromate ou reconstituant. Aromatiser à l'ambre gris. « Le maréchal de Richelieu, de glorieuse mémoire, mâchait habituellement des pastilles ambrées. »
parfum suave, tenace, réputé riche, dégagé par l'ambre ou tiré de lui. « Des parfums riches comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens. »
p. métaph. [pour évoquer un raffinement de luxe] : « elles n'ont point l'ambre et le fard des muses citadines. »
fin comme l'ambre : qui a l'esprit fin et pénétrant (comme le parfum de l'ambre). « Oriane de Guermantes, qui est fine comme l'ambre, douée pour tout, qui fait des aquarelles dignes d'un grand peintre, c'est le sang le plus pur, le plus vieux de France. »

ambre jaune : substance résineuse relativement tendre, d'origine végétale fossile, de couleur jaune mordoré, employée pour la fabrication de divers objets de luxe (=succin, carabé). L'ambre jaune est une "gemme organique", au même titre que les perles (nacre), le corail, le jais et l'ivoire. Collier d'ambre, couleur d'ambre. « Pour moi, la solitude est comme ce morceau d'ambre au sein duquel un insecte vit éternellement dans son immuable beauté. » « Cette ambre dorée, inconsistante et mystérieuse comme un crépuscule. »
p. méton.: couleur de l'ambre jaune. « Son visage, hâlé par le soleil, prenait, sous certains jours, des reflets d'ambre jaune. » « L'automne sur les bois sème la rouille et l'ambre. »

ambre noir : jais.

ambrer :
parfumer avec de l'ambre. Ambrer des gants.
donner à quelque chose une couleur d'ambre. « Sa nuque que des poils follets, semblables à des fils d'or ambraient légèrement. » [couleur]

salonnard

péj.: habitué des salons mondains, souvent snob et intrigant. « Des salonnardes charmantes, menteuses et trompeuses comme toutes les autres. » « D'un crayon habile, il stigmatisait politiciens vénaux et juges dociles, banquiers véreux et salonnards faisandés. »

être refait

fam.: être trompé, mystifié, escroqué. « Ne rouscaillez pas, on a été refaits cette nuit et nous ne possédons plus un pélo. »

couteaux tirés

être à (aux) couteaux tirés = être en complète inimitié. « Ce sont là deux demi-soeurs, qui, sorties de deux pères, se crachent à la figure en se traitant de bâtardes et vivent à couteaux tirés. »

landier

landiergrand chenet que l'on peut trouver aujourd'hui dans les cheminées d'agrément et qui autrefois, dans les grandes cheminées de cuisine, supportait des broches à rôtir et permettait de maintenir à la chaleur du charbon de bois des aliments dans les corbeilles de fer les surmontant. « On lui réchauffa les pieds contre des landiers brûlants. » « Sous le manteau de la cheminée, deux landiers supportent les bûches, dont la flamme lèche les flancs de la marmite. »

fait-diversier

propre aux faits-divers. « Une approche fait-diversière de l'histoire. » « Le journalisme fait-diversier. »
journaliste qui tient la rubrique des faits-divers. « Il entrait en qualité de « fait-diversier » dans un quotidien de Marseille. »

Bleu de méthylène

colorant et désinfectant d'un bleu vif, extrait de la houille.
p. métaph. « Je vois de ma fenêtre, sur la mer d'un bleu dansant de méthylène, les irradiations du zénith se multiplier en facettes miroitantes. » [couleur]

apodictique

qui présente un caractère de vérité absolue (≠assertorique). Argument, principe, valeur apodictique. Ex: Par un point passent toujours un nombre infini de droites. « La vérité n'est pas un simple événement de notre vie psychologique : elle existe en soi, elle est objective, elle a valeur universelle ou, comme disent les logiciens, elle est apodictique. » « Une parole prétendument apodictique. »
Emmanuel Kant distingue trois types de jugements : 1- l' apodictique, qui relève de la nécessité 2- le problématique qui relève de la possibilité, de l'hypothèse 3- l'assertorique qui relève de l'expérience subjective.

se rebéquer

pop.: se rebiffer, se révolter, répliquer avec insolence, avec colère. « Ne t'avise pas de te rebéquer! »

rebecca : bagarre.
faire du rebecca, aller au rebecca : protester, chercher la bagarre. « Je vais te passer l'envie de faire du rebecca! »

apocope

l'apocope est l'abréviation d'un mot, dont on ne conserve que la/les première(s) syllabe(s). Ex.: « auto » pour « automobile ».

l'aphérèse, au contraire, supprime le commencement du mot. Ex.: « bus » pour « autobus ».

la syncope, quant à elle, supprime des phonèmes à l'intérieur du mot. Ex.: « msieu » pour « monsieur ».

équarrir

équarrir tailler (une bille de bois, un bloc de pierre) à angles droits, rendre carré. Équarrir une poutre, une pierre, un bloc de marbre.
fig.: dégrossir, affiner. « Plus on s'efforcera d'équarrir l'intelligence des pauvres diables, plus on développera en eux les germes de la souffrance morale et de la haine »
dépecer et découper un animal mort. Équarrir un cheval, un mouton. « Cet équarrisseur littéraire ne discute pas une oeuvre, il la dépèce. »

prospectif

philos.: qui est orienté vers l'avenir. (anton. rétrospectif). « Tout homme est un être prospectif, nous sommes "condamnés" à espérer. »
qui anticipe sur l'avenir. Synon. prévisionnel. « Une étude prospective du type de civilisation qui sera celle de la France en 2100... »

écouvillon

écouvillon [boulangerie] vieux linge attaché à un long bâton, avec lequel on nettoie le four.
[artill.] petite brosse cylindrique dont on se sert pour nettoyer ou graisser les armes à feu. Écouvillon de fusil, de revolver. Passer l'écouvillon. « Pour les carabines, l'étroitesse du canon fait que l'écouvillon métallique passe difficilement. »
p anal.: brosse cylindrique munie d'un manche, employée pour nettoyer l'intérieur des bouteilles, des instruments de musique dans lesquels on souffle, etc.
[méd.] brosse ou boule de coton fixée au bout d'une longue tige et destinée à nettoyer une cavité profonde, à faire des prélèvements ou à appliquer des solutions antiseptiques.
arg.: tête d'écouvillon = tête rasée et dont les cheveux sont hérissés.

écouvillonner
nettoyer avec un écouvillon un four, le canon d'une arme à feu.
p. anal. [méd.] : nettoyer une cavité naturelle ou pathologique avec un écouvillon. « Prélèvements effectués au moyen d'un écouvillon stérile. »
fig.: nettoyer, purifier. « Nous nous sentîmes tous délivrés, soulagés, écouvillonnés, replacés dans un univers respirable. » « Une palmeraie, à l'horizon; les plus hauts palmiers écouvillonnent le ciel. »

antiphrase

figure par laquelle, par crainte, scrupule ou ironie, on emploie un mot ou locution avec l'intention d'exprimer le contraire de ce que l'on a dit. Syn: ironie. On peut aussi rapprocher l'antiphrase de l'euphémisme qui s'exprime parfois par antiphrase.

prophylactique

prophylactique qui prévient la maladie (=préventif). Traitement, méthode prophylactique. Mesures d'hygiène prophylactiques. « Un traitement prophylactique entamé dès la naissance permet de retarder, voire de prévenir l'apparition des troubles. »
métaph.: « la religion a incontestablement sur le suicide une action prophylactique » « Nous avons besoin de ce traitement, prophylactique pour certains, curatif pour d'autres, qui consiste à gueuler contre la haine, le racisme et le totalitarisme... »

escobar

personnage hypocrite, sachant utiliser d'adroits subterfuges pour arriver à ses fins ou les justifier.
escobarder : agir, parler en escobar. « Lord Whitworth escobarda comme il put, mais n'en maintint pas moins les assertions du document officiel. »
escobarderie : pratique (habituelle) de l'hypocrisie à la manière d'un escobar. « Tout ce que peuvent donner l'escobarderie patriotique, l'objection tacite et la restriction mentale se devinait dans ses mains de patte-pelu. ».
p. méton.: action, propos hypocrites, dignes d'un escobar. « Par les plus misérables escobarderies de la terre vous me demandez toujours des réponses sur ce que vous ne savez que trop. »
Haut de page