Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

onanisme

syn. de masturbation [de Onan, nom d'un personnage biblique qui, contraint par la loi du lévirat d'épouser la veuve de son frère, refusa une postérité qui ne serait pas la sienne en «laissant perdre à terre»]. « L'onanisme, une pratique banale mais encore souvent empreinte de honte. »
p. métaph.: « Philosophie, onanisme intellectuel ? »

onaniste
relatif à l'onanisme. Pratiques, pulsions onanistes.
qui se livre à l'onanisme. « On relève moins de cancers de la prostate chez les onanistes. »
p.métaph.: « Ces onanistes de la raison qui veulent toujours tout expliquer. »

méronymie

relation sémantique entre mots, lorsqu'un terme désigne une partie d'un second terme.
Ex: bras est un méronyme de corps ; toit est un méronyme de maison.

étai

étai câble servant à maintenir le mât d'un voilier vers l'avant. Grand étai, étai du grand mât, de hune, d'artimon; tenir un mât en étai. « L'étai maintient le mât vers l'avant, tandis que les haubans et les galhaubans le maintiennent latéralement. »
voile d'étai = voile supplémentaire hissée sur un étai. « Le jeune capitaine avait hissé ses bonnettes et ses voiles d'étai pour profiter des moindres souffles. »
pièce de charpente servant à soutenir ou à épauler provisoirement toute partie d'un ouvrage fragilisé. Chevron, poutre, madrier d'étai. « Des poutres d'étai avaient été arrachées à la façade d'une maison voisine et couchées sur les futailles. »
p. ext.: tout ce qui sert de support, de point d'appui pour assurer l'équilibre de qqch. « Je pensais à ces statues accoudées sur un étai qui les met d'aplomb et qui tomberaient sans ce point d'appui. » « Un étai, pareil à celui qui assure l'équilibre des cadres-chevalet, l'inclinait gracieusement en arrière. »
[dans une mine, une galerie, pour empêcher un éboulement] « Les galeries sont étayées avec des étais en bois de pin. »
[agric., pour servir de tuteur à une plante] « Un pommier si vieux que seul un étai l'empêchait de tomber et le forçait à vivre. »
fig., litt.: aide, appui, soutien. « Notre fragile démocratie ne pouvait se passer d'étai. » « Combien lui manquait ce cénacle d'intelligences fraternelles, où la sienne s'alimentait si substantiellement! Il était seul, maintenant, sans étai, sans repère, sans réconfort... »

doxologie

doxologie[liturg.] louange de la Trinité exécutée en tant que finale de prières. Répéter la doxologie, se terminer par la doxologie.
Exemple de doxologie : Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et à jamais pour les siècles des siècles. Amen.
« Ne discernant plus la fin des psaumes qu'au retour de la doxologie, au "Gloria patri et filio" qui les séparait les uns des autres. »

escarpe

escarpe talus intérieur d'un fossé de fortification, qui fait face à la contrescarpe. « Je descendis dans le fossé, je grimpai contre le mur d'escarpe en me cramponnant aux pierres. »
en escarpe(s). « Nous redescendons vers Saint-Jean par une des ruelles en escarpes, rapides et sombres, du vieux Fourvière. »

punique

relatif aux colonies phéniciennes d'Afrique et principalement à Carthage (ancienne cité prospère de Tunisie) et aux Carthaginois. Art, constitution, flotte, médaille, religion punique. « Les habitants des terres puniques se distinguaient surtout par leur génie commerçant. »
guerres puniques : les trois guerres des Romains contre Carthage. « J'étais à deux doigts de ma perte, comme Rome aux pires temps des guerres puniques. »
Carthage a été détruite à l'issue de la 3ème guerre punique [cf. la célèbre phrase de Caton "Delenda Carthago est"]
fig., litt.: qui évoque la ruse, la perfidie attribuées aux Carthaginois. « Que disent de cette loyauté punique les économistes? » « Ce travail punique, incontestablement autorisé par la guerre qui admet le piège. »
foi punique = mauvaise foi insigne. « On aurait pu dire la foi romaine, à plus juste titre que la foi punique, tant Rome était habile à éluder ses serments ou hardie à les violer. »
langue punique = langue sémitique parlée par les Carthaginois.
★ Le nom de la ville espagnole Cartagène vient du latin "Carthago Nova" = "la nouvelle Carthage". En effet elle fut fondée par les carthaginois (de Tunisie) pendant la 2ème guerre punique.

vernal

vernal qui est propre ou relatif au printemps. « Le feuillage ondulait doucement sous la caresse de la brise vernale. » « Enfin le retour des hirondelles dans le ciel vernal. » « L'odeur vernale des vacances de Pâques. »
qui se produit au printemps. « Le vol vernal des cygnes. »
astron.: point vernal = point du lever de soleil le jour de l'équinoxe de printemps.
bot.: qui s'épanouit, fleurit au printemps. La gentiane vernale.
maladie, éruption, fièvre vernale = qui se manifeste au printemps.

caudalie

caudalie[du lat. cauda, "queue"] unité de mesure de la persistance aromatique du vin. Une caudalie équivaut à une seconde. 6/7 caudalies indiquent que le vin est bon, 10 qu'il est magnifique. Certains vins très expressifs atteignent 20 caudalies. « Ce vin a 8 caudalies. »

agacinant

qui agace de manière répétée : « Séduisante, agacinante, elle avait des manières mignardes, précieuses, niaisottes; elle jouait la fillette... »

bateau pilote

bateau pilotebateau rapide utilisé pour transporter le pilote à bord des navires qui arrivent ou quittent le port (= pilotine). « Propriété du port, le bateau pilote sert occasionnellement de bateau de lamanage. »

introjection

processus inconscient par lequel l'image, le modèle d'une pers., est incorporé, identifié au moi ou au sur-moi (≈ identification). Introjection de l'image des parents par l'enfant. « Le surmoi m'apparaît comme une introjection des parents + une introjection des frustrations du monde extérieur + la projection d'un mécanisme de défense contre ces frustrations mêmes. »

introjecter : incorporer au moi ou au sur-moi, par un processus inconscient, l'image, le modèle d'une personne. « L'histoire de la passion et de l'impossible rupture est atroce, car le poète a comme introjecté cette femme tout à fait en dehors de ses expériences amoureuses. »

introjectif : qui procède de l'introjection. « Tantôt la conscience se nourrit des milieux qu'elle traverse, cédant plus ou moins lourdement à la somnolence de cette digestion. Tantôt elle prévient, attaque, s'affirme. Conscience introjective et conscience éjective collaborent à l'expérience de la sociabilité. »

duplice

double, ambigu. « Il y a chez l’amant la même duplice et impossible exigence que chez le mari; il veut sa maîtresse absolument sienne et pourtant étrangère. » « Mercure, le dieu duplice du vol et du commerce. »
fourbe, hypocrite, qui dissimule ses pensées, qui fait preuve de duplicité, de fausseté. « Je me reprochais d’être duplice, hypocrite. »

tennis

au jeu de paume, au moment du service, on prévenait son adversaire en criant : "Tenez Messire !" (ancien fr.: "Tenetz"). Ce mot passa en angleterre avec le jeu et fut déformé en "Tennis" par nos amis anglo-saxons, qui parleront de "real tennis" pour évoquer le jeu de paume et le différencier du "lawn tennis", jeu actuel, breveté par le major Walter C. WINGFIELD en 1874.

rasoir d'Ockham

rasoir d'Ockham[de raser, qui en philosophie signifie "éliminer des explications improbables", et Ockham, nom d'un philosophe du XIVe siècle]
principe selon lequel l’explication la plus simple est la meilleure (= "principe de simplicité" ou "principe de parcimonie").
dans le langage courant, ce principe s'exprime par la phrase « Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? »
« Le rasoir d'Ockham permet de conclure qu'il est le seul coupable. » « Il fonde son jugement sur le rasoir d'Ockham. » « Soyons pragmatiques, sortons le rasoir d’Ockham et écartons les hypothèses improbables. »

Le rasoir de Hanlon est une règle de raisonnement inspirée du rasoir d'Ockham : « Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer ».
Michel Rocard reformule à sa façon le rasoir de Hanlon : « Toujours préférer l'hypothèse de la connerie à celle du complot. La connerie est courante. Le complot demande un esprit rare. »

magnan

magnanver à soie.
magnanier = éleveur de vers à soie (=sériciculteur).

coprah

coprah(masc.) amande desséchée de la noix de coco, employée en pâtisserie, et dont on extrait une huile utilisée dans l'alimentation, la fabrication de savon et de bio-carburants. « Huile de coprah ».
★ le monoï ("huile parfumée" ou "huile sacrée" en tahitien) est extrait du coprah.

guillochis

guillochismotif formé de traits symétriques, ondés, croisés ou parallèles (=guilloché). « Le pavillon est orné de guillochis, de rinceaux et de motifs floraux. » « Essentiellement décoratif, le guillochis est également utilisé sur les billets de banque et les documents d'identité, pour compliquer le travail des faussaires. »

guillochure : chacun des traits formant un guillochis.

guillocher : orner de guillochis. Guillocher une montre. « Vous ne trouverez pas une superficie d'un pouce carré, qui ne soit guillochée, festonnée, dorée, brodée ou peinte. » « Un œuf en or guilloché, recouvert d'émail nacré. »
P. métaph.: « Un homme au corps guilloché de cicatrices. »

Sublime Porte

Sublime Portesurnom de l'Empire ottoman, d'après la porte monumentale du grand vizirat de Constantinople. « En 1802 est signé un traité de paix définitif entre la république française et la Sublime Porte ottomane. »

écuisser

écuisser faire éclater le tronc d'un arbre. « Un hêtre qu'une roue de charrette avait dernièrement écuissé. » « De vieux pommiers au tronc écuissé. »

déhiscence

déhiscence ouverture spontanée d'organes végétaux clos pour libérer leur contenu : fruit, graine, pollen ou spore. « La déhiscence d’une capsule libère les graines. » « C'est l'époque de la déhiscence, le fruit s'ouvre et les graines sautent. »
libération d'un ovule par l'ovaire.
littér.: séparation ; dissémination des membres d’une communauté « Encore un mois et la maison sera vide. Je ne peux y songer sans un serrement de coeur. C'est l'époque de la déhiscence... le fruit s'ouvre et les graines sautent. » « De dix-huit à vingt ans, l'adolescent doit se détacher par une sorte de déhiscence non pas de la famille en soi mais de cette communauté caduque qui fut la forme infantile de ses rapports familiaux. »

déhiscent : dont la paroi s'ouvre. Fruits déhiscents. « Le colchique, l'iris, le pavot ont des fruits déhiscents. » « Un coléoptère allongé caractérisé par ses élytres déhiscents. »
p anal., litt.: qui peut s'ouvrir, ou qui libère son contenu par intermittence. Coffre déhiscent. « Dormant sous l'oeil discret d'un déhiscent soleil. »

indéhiscent : qui reste clos, fermé, même après maturité. Fruit indéhiscent.
litt.: style, personnalité indéhiscent(e).

girandole

girandole faisceau de plusieurs jets d'eau
pyrotechnie : gerbe de fusées partant d'une roue tournant autour d'un axe vertical et donnant lieu au bouquet. « Chacun poussa des exclamations qui partirent comme les fusées d'une girandole. »
décoration : chandelier à plusieurs branches disposées en forme de pyramide, souvent orné de pendeloques de cristal. « Une girandole à trois branches éclaire ce curieux oratoire. »
p. méton.: branche de la girandole. « Je courus dans la pièce voisine et vis remuer les girandoles des chandeliers. »
valeur d'adj.: « de chaque côté de la cheminée était fixée une lampe girandole en porcelaine. »
p. métaph.: « des floraisons courent en girandoles et en espaliers. » « Une délicieuse girandole d'azur. »
[p. réf. aux pendeloques de cristal qui décorent souvent les girandoles] ensemble de pierres précieuses, disposées en pendants d'oreille. « Toutes les filles d'Archidona portent aux oreilles de longues girandoles ornées de pierres de couleur. »

flanquer

Construire/être construit sur le(s) flanc(s) ou en angle d'un édifice principal, ou d'un ensemble architectural. « Mon grand-père s'est donné tant de peine pour déguiser sa maison en château, jusqu'à le flanquer d'une tourelle supplémentaire. Deux pavillons à terrasses balustrées flanquaient la porte de bronze. Les seigneurs féodaux flanquaient leurs châteaux de remparts et de fossés. »
Placer une ou plusieurs personnes au(x) côté(s) d'une autre. « Demoiselle d'honneur, on l'avait flanquée de ce silencieux Américain. »
Accompagner, se trouver aux côtés de quelqu'un. « Quatre soldats nous flanquaient, de peur que l'on ne s'échappe. L'homme aux yeux de jais, que flanquaient toujours Françoise Liberté, la fille aux belles mamelles, et la sage-femme à lunettes. »

giton

jeune homme entretenu par un homosexuel (=mignon). « C'est la réunion des plus horribles choses : gitons efféminés, tribades, fellatrices. »

patouner

patouner (en parlant du chaton) pétrir la mamelle de sa mère pendant la tétée, au moyen de ses pattes avant, afin de stimuler la montée du lait.
(en parlant du chat) piétiner des pattes avant contre un objet moelleux, en signe de bien-être. « Le chat patoune son coussin avant de s'installer dessus avec un plaisir évident. »

shanzhai

secteur de la contrefaçon chinoise (électronique en particulier). « Le "shanzhai", cette culture de la contrefaçon qui fait si peur aux industriels occidentaux. » « Les marques shanzhai, populaires dans les pays en développement. »
Littéralement "village de montagne" ou "forteresse de montagne", le terme serait une déformation de Shenzhen, bastion de la contrefaçon en Chine.
p. ext.: sosies, biens de médiocre qualité.

môle

môle construction à l'entrée d'un port pour le protéger des vagues trop fortes (=brise-lames, digue).
ouvrage d'accostage qui s'avance dans l'eau d'un port. « Les bateaux accostent un môle construit en eau profonde. » « Le plan d'eau compris entre les môles constitue une darse. »
fig.: « L'Ardenne est restée en dehors des grands courants qui l'entourent; elle est le môle autour duquel ils se divisent, en pointe entre le Rhin et les Néerlandes germaniques, elle est demeurée wallonne, c'est-à-dire française. »

bleu pétrole

bleu pétrolebleu profond, tirant sur le vert, principalement utilisé dans le domaine de la mode. « Un sweater bleu pétrole. »

crypto-judaïsme

adhérence secrète au judaïsme, en professant publiquement une autre foi. « Les crypto-Juifs, dont le but est d'échapper aux discriminations anti-juives. »
dans le monde chrétien, le crypto-judaïsme a notamment pris l'aspect du marranisme.
on parle aussi de crypto-christianisme et de crypto-Islam (crypto-musulmans).

abouter

joindre, lier en joignant deux objets par leurs bouts. « Ces troncs qui aboutaient leurs rameaux le long des voûtes. »
fig.: mettre en rapport deux personnes ou deux groupes de personnes. « Il nous abouta et nous le repoussâmes du pied quand il eut accompli son inconsciente tâche... »
aboutir à, se terminer à. « Ce chemin-aboute à champs : c'est une impasse, un cul de sac. »
mener jusqu'au bout. « Le navire n'a pu abouter sa cargaison. »
s'abouter avec qqn.: se joindre à. « Il a dit qu'un bataillon d'Autrichiens passerait sur la fin du jour et qu'un autre descendait pour s'abouter avec lui. »
Se joindre comme deux objets mis bout à bout : « Les deux morceaux de sa vie, ou de ce qui en restait, allaient pouvoir se rejoindre, s'abouter par-dessus la mort. »

vermiculaire

vermiculairequi a un aspect, des mouvements semblables à ceux d'un ver. « Le ciel, zébré d'éclairs vermiculaires. » « De minuscules petits canaux vermiculaires. » (cf.:vermiculé)

martingale

jeu : coup consistant à doubler la mise qu'on a perdue au coup précédent. Jouer la martingale à la roulette.
fig.: « il s'enfonce toujours plus avant dans ses malheureuses combinaisons et poursuit une folle martingale, au bout de laquelle ne se sont jamais trouvés que la ruine et le désespoir... »
habillement : patte, semblable à une demi-ceinture, placée dans le dos d'un vêtement pour en retenir l'ampleur ou pour marquer l'emplacement de la taille. « Il la tenait par la martingale de son petit paletot marin. »

ad personam

l'argument ad personam ("à la personne" en latin) désigne une attaque personnelle sans rapport avec le fond du débat. Argument, accusation, attaque ad personam. « À cours d'arguments, les opposants en viennent aux invectives et aux attaques ad personam. »
l'argument ad personam s’oppose à l’argument « ad rem », « à la chose» – qui porte sur le véritable sujet du débat.
il ne faut pas le confondre avec l'argument « ad hominem » – qui porte sur des déclarations sans rapport avec le sujet du débat.

musagète

musagète [myth.] qui conduit les Muses. Apollon musagète. « Apollon Musagète, qui instruit les Muses et les conduit au Parnasse. »
p ext.: chorégraphe. « Pendant trente ans, ce musagète a régné en maître du Ballet de l'Opéra. »

euphémisme

adoucissement d'une expression jugée trot crue, trop choquante (ex: il nous a quittés pour dire il est mort).

bayadère

bayadère danseuse sacrée hindoue : « des bayadères vêtues de gazes roses brochées d'or et d'argent, qui dansaient merveilleusement. »
p. compar : « la plante distillait la chaleur vineuse de ses touffes par effluves aussi jolies que ses fleurs, ces bayadères de la botanique. »
danseuse professionnelle de spectacle : « vingt bayadères londoniennes se démenaient en mélodies et bacchanales impétueuses. »
péj : faire la bayadère : « n'est-ce pas près de l'Académie royale de Musique que de charmantes bayadères affriandent tous les soirs les élégants promeneurs ? »
« je ne suis pas née pour griffonner du papier... je suis née pour m'amuser, je veux mener une vie de bayadère ! »
étoffe ou vêtement à larges rayures multicolores : « un tissu bayadère une jupe de satin bayadère ; une robe bayadère. » [habits]

frontin

valet de comédie, effronté et rusé, conseillant habilement son maître dans ses affaires et ses divertissements, avec l'intention d'en tirer profit. « Les Frontins ont succédé aux Scapins, et figurent dans les pièces de Regnard, de Lesage, de Gresset, etc. »
p. ext.: domestique, homme de condition modeste, spirituel et intrigant, habile à duper son entourage avec la plus grande assurance. « Un de ces Frontins ou Mascarilles qui, les épaules hautes, le nez au vent, le regard assuré, l'œil sec, ne sont que d'impudents drôles. »

au doigt mouillé

fam.: approximativement, à vue de nez, au pif. Estimation au doigt mouillé. « On ne peut pas se permettre de donner des chiffres au doigt mouillé. »
l'expression a pour origine un moyen d'observer le sens du vent à l'aide d'un doigt mouillé de salive. Le vent, refroidissant le côté du doigt sur lequel il souffle, donne une idée approximative de sa direction.

concetti

traits d'esprit trop recherchés. « Sacrifiant au goût dominant de son siècle, il s’est trop souvent livré à des concetti, à des comparaisons outrées, qui nuisent à la vraisemblance, ou plutôt à la nature même de la situation. »

brande

brande bruyère des terrains incultes. Feu de brandes ; clôture en brande. « De l'épaisseur des fougères s'élevèrent les cabanes de brande où les Landais, en octobre, chassent les palombes. »
p. méton.: terre où croissent ces arbustes. « Chasser dans les brandes. »

fontaine ubérale

fontaine ubérale[du lat. "uber", mamelle, sein] fontaine ornée de statues de femmes lançant des jets d'eau par la pointe de leurs seins.

clisse

clisse petite claie d'osier ou de jonc qui sert à faire égoutter les fromages.
enveloppe d'osier tressé ou de jonc dont on entoure des bouteilles et des verres pour les empêcher de se casser.
lame de bois ou de carton servant à maintenir les os fracturés.
clisser : garnir de clisses (une bouteille). « Il nous offrit du vin de Sicile en bouteille clissée. »

lambrequin

lambrequin volet d'étoffe, souvent découpé, tombant du cimier du heaume et flottant sur les épaules. « Chevaliers aux tournures superbes, aux panaches monstrueux, aux lambrequins farouches, aux morions exorbitants. »
étoffes pendantes et découpées en festons, souvent ornées de franges et de glands, qui décorent les ciels de lits, les rideaux, etc. Lambrequin de toile, de velours; lambrequins à franges et à glands. « Ce salon avait aux fenêtres des rideaux de vieux lampas rouge à lambrequins. » « Le lit avait de doubles rideaux et une quantité de lambrequins découpés. »
ornement pendant et découpé, en bois ou en métal, qui borde une toiture de pavillon, une marquise et dissimule les gouttières, les chéneaux.
retombée d'un store de magasin, souvent réservé à recevoir de la publicité ou à indiquer le nom du propriétaire.
motif de décoration figurant une draperie découpée et pendante. « Pièces de vaisselle décorées de lambrequins et de rinceaux bleus. »

catilinaire

litt. [p. réf. aux harangues de Cicéron contre Catilina] discours véhément contre qqn, satire très vive. « Je méditais, une catilinaire à la Cicéron, contre vous, petit père. »

quadrumane

quadrumanequi a les quatre membres terminés par une main. « L'homme, qu'on classe dans l'ordre des bimanes, par opposition aux singes qui sont des quadrumanes. »

magot

magot singe à queue rudimentaire du genre macaque vivant en Afrique du Nord et à Gibraltar.
s'emploie pour désigner une pers. très laide, très grossière ou très sotte : laid comme un magot. Comme s'il n'y avait pas déjà suffisamment de magots et de paltoquets sur la terre!
bibelot figurant un personnage plus ou moins grotesque, sculpté ou modelé, provenant ou imité de l'Extrême-Orient. « Magot en porcelaine. Magot de Chine. Luizzi leva les yeux sur la montre enfermée dans le ventre d'un magot en buis, qui figurait une pendule sur la cheminée. »

vibrisses

chez l'homme, poils situés à l'intérieur des narines.
moustaches du chat. « Les vibrisses du chat sont tellement sensibles qu'il peut ressentir la forme d'un objet en ressentant les turbulences dans un courant d'air. »

gégène

gégène argot milit.: groupe électrogène portatif utilisé pour alimenter les radiotéléphones de campagne.
détournée de sa vocation première, la gégène est aussi un instrument de torture à l'électricité. Passer, soumettre à la gégène. « On m'a soumis à la gégène, fouetté, flagellé et on m'a obligé à rester dehors la nuit. » « Les interrogatoires à la gégène, tristement célèbres en Indochine, ont repris de plus belle pendant la guerre d'Algérie. »

inique

très injuste. Verdict inique. « l’ISF, un impôt inique ? »

iniquité : injustice grave. Iniquité d'un système ; iniquité fiscale. « Ces femmes pourraient bien être victimes de la même iniquité que leurs grands-mères. »

béjaune

béjaune [contraction de bec et jaune] oiseau jeune, qui a encore sur le bec une petite peau jaune.
fig.: jeune homme sot et niais.
pers. dénuée de bon sens, d'intelligence.
(fam.) "montrer à qqn son béjaune" = lui montrer sa sottise, son ignorance.

blutoir

blutoir appareil servant au blutage ou au criblage de diverses matières préalablement broyées. « Écoutant le bruit de la cascade, les révolutions de la roue, le roulement de la meule, le sassement du blutoir... »
p. compar.: « L'horloge de l'église qui nous épluche le temps miette à miette comme le blutoir le grain... »
p. métaph.: « Là dans le cabinet particulier du banquier se décidaient les affaires. Là était le blutoir où l'on tamisait les propositions, le parloir où s'examinait la place. »

bluter
faire passer toute matière pulvérulente par un blutoir (= tamiser). Bluter de la farine. Féculents blutés. « Pour faire du pain blanc, la farine est blutée de façon plus complète, ce qui la prive de ses principes les plus utiles. »
p. métaph. : « maintenant, il faut bluter celles des opinions de l'auteur qui sont devenues quelconques et sans intérêt. » « une voix asexuée, filtrée par les litanies, blutée par les oraisons, passée aux cribles des adorations et des pleurs. »
Haut de page