Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

gorge-de-pigeon

gorge-de-pigeon aux reflets changeants allant du rose au bleu. Soie, taffetas gorge-de-pigeon. « Là-bas, les montagnes couleur gorge de pigeon, avec les grandes taches d'ombre de nuages. »
fig.: « ces histoires du pays des nuages, ces récits gorge-de-pigeon comme en savent les poètes, frissonnants, qui prennent des couleurs diverses selon les heures où nous les relisons. »
syn.: gorge de tourterelle => « une robe de velours gorge de tourterelle, constellée de grands boutons d'acier. » [couleur]

éonisme

éonismeadoption par un homme de comportements vestimentaires ou sociaux féminins (= travestisme, travestissement). Un adepte de l'éonisme.
Le Chevalier d'Éon, espion androgyne et homme de lettres français, a fait connaître cette pratique à la fin du 18e siècle.

chiourme

chiourme ensemble des rameurs d'une galère. « Esclave dans la chiourme d'une galère. »
ensemble des condamnés d'un bagne. « La chiourme de Toulon. » « Nous croisons la chiourme : prisonniers, forçats, accouplés deux à deux par de lourdes chaînes. »
p. métaph.: ensemble de personnes peu recommandables. « Ces chiourmes d'écrivains libres, recrutées dans les tavernes et les lieux suspects... »
lieu où le travail est très pénible; travail très pénible. « Tout travail accompli sans joie est une chiourme hideuse, et retombe en révolte et en douleur sur la société. »

garde-chiourme :
surveillant des forçats dans un bagne, sur une galère.
p. anal.: surveillant, personnage brutal et fruste. « La vie moderne, luxueuse, impitoyable et sceptique a fait à ces hommes comme à ces femmes des âmes de garde-chiourme ou de bandits. »

réplétion

état d'un organe ou d'une cavité anatomique qui est plein. Réplétion de la vessie. État de réplétion.
p. anal.: « on apprécie le degré de réplétion d'un récipient opaque en en frappant les parois avec le plat de la main. »
surcharge d'aliments dans l'appareil digestif d'un organisme humain; p. ext., la sensation qu'elle procure. « Je mange trop. La réplétion me répugne. Il y a dans la réplétion quelque chose d'ignoble et, quand il s'agit de moi, ce m'est particulièrement insupportable. »
fig.: plénitude, occupation totale d'un espace abstrait. « Une plénitude de recueillement, une réplétion de silence telle que la vie même semblait interrompue. »
pléthore, surabondance de qqch. « Abhorrant le manque, il exigeait une continuelle réplétion. »

reps

repsétoffe de soie, de laine et/ou de coton, à côtes perpendiculaires aux lisières, employée notamment pour l'ameublement (rideaux, fauteuils). « J'avais trop chaud l'été sous les courtines de reps du grand lit. » « Une robe en reps vert. »

incarnat

incarnat d'une couleur située entre le rose et le rouge, et rappelant celle de la chair. Tissu, ciel incarnat ; lèvres, fleurs incarnates.
teinte vive que donne le sang affluant au visage (sous l'effet d'une émotion, d'un effort). « La caresse du soleil parait ses joues d'un léger incarnat. » [couleur]

patricien

patricien pers. qui appartenait, de par sa naissance, à la classe sociale la plus élevée chez les citoyens romains, qui jouissait de nombreux privilèges et qui, à l'origine, pouvait seule prétendre à une haute magistrature (≠plébéien). « Si l'on avait annoncé à un patricien romain du siècle d'Auguste l'abolition future de l'esclavage, il n'y aurait pas cru. » « Les plébéiens obéissaient; faibles, généralement pauvres, ils pliaient sous la force du corps patricien. »
p. ext. Personne issue de la noblesse, d'une classe sociale privilégiée (= aristocrate, noble). « Madame Barrès, de taille altière, belle comme une patricienne florentine, blonde. » « Son père passait pour le patricien le plus riche du pays. »
empl. adj.: qui est propre, qui a trait aux nobles, aux privilégiés. Éducation, famille patricienne; gouvernement patricien; orgueil patricien. « Faute d'être renouvelé, le sang patricien est usé. Pour retrouver la force, la chaleur et la vie, il a besoin de se mêler au sang plus jeune, plus chaud, plus vivace du peuple et de la bourgeoisie. »
qui présente un aspect aristocratique, raffiné; qui évoque la richesse, l'élégance. Allure, demeure patricienne. « Haute, libre, sportive, d'une patricienne et rêveuse élégance, elle semblait debout sur la terrasse d'un hôtel d'altitude. »
p. anal.: qui appartient à une élite (intellectuelle ou morale). « L'amour de l'humanité chez les grands patriciens de l'esprit, chez un Érasme, un Malebranche, un Spinoza, un Goethe. »

patriciat :
dignité, fonction de patricien.
groupe social possédant le pouvoir, les privilèges, les richesses. Le patriciat des villes; le patriciat et le prolétariat.
l élite (intellectuelle, morale). « La plèbe grossière est assise au pied de l'autel, et le patriciat intellectuel est debout à la porte. »

cascabelle

cascabelle serpent à sonnettes de l'Amérique du Sud. « Des cascabelles ondulaient entre deux eaux. »
organe sonore de la queue des crotales ("sonnette"). « Le crotale fait vibrer sa cascabelle. »
fig.: sonnette, grelot « La nouvelle fit carillonner mes cascabelles d’une horrible félicité. »

cupule

cupule fém. organe écailleux ou épineux, creusé en forme de petite coupe, entourant la fleur, puis le fruit de certains arbres (chênes, châtaigniers, hêtres, etc.). « L'eau brillante où flottaient les cupules de glands. »
p. anal.: objet ayant la forme d'une petite coupe. « Des entremets servis dans des cupules d'un métal mystérieux. »

embauchoir

embauchoirforme rigide qu'on introduit dans les chaussures pour éviter qu'elles se déforment. Mettre les embauchoirs à une paire de bottes. Mettre les bottes à l'embauchoir. « Faute d'être lus, les journaux servaient d'embauchoirs et d'allume-feux. »

ménarche

ménarchepériode des premières menstruations. « L'âge moyen de la ménarche est passé de 17 à 13 ans en un siècle. » « La baisse de l'âge ménarchique s'est stabilisée depuis les années 1980 à 1990. »

prismatique

prismatique qui a ou qui rappelle la forme d'un prisme (objet en trois dimensions délimité par deux polygones). « Longs cristaux prismatiques striés. »
[opt.] qui est muni d'un ou plusieurs prisme(s) optique(s). Jumelles prismatiques.
couleurs prismatiques = couleurs qu'on aperçoit à travers un prisme optique et qui résultent de la décomposition de la lumière blanche.
litt.: qui rappelle les couleurs aperçues à travers le prisme optique. Parures à l'éclat prismatique. « Les rayons du soleil reflètent leurs prismatiques irradiations sur les glaces de Venise et les rideaux de damas. » « Cette lumière palpitante, prismatique que M. Monet emprisonne dans ses toiles. »

arsouille

voyou, crapule. Un arsouille. Un air arsouille. « Avec son pif en trompette, son ventre mastoc et son allure arsouille, on l'eût prise pour une marinière. »
ivrogne.

larron

brigand, voleur. « L'inoffensif pèlerin, menacé par des larrons qui ne se font pas scrupule de le détrousser. »
[p. réf. aux deux malfaiteurs qui furent crucifiés avec Jésus Christ et dont l'un se repentit de ses crimes avant de mourir] Le bon, le mauvais larron. « C'est toujours l'histoire du bon larron, béni parce qu'il s'est repenti. »
le troisième larron : celui qui tire profit de la querelle de deux autres personnes.
s'entendre comme larrons en foire : très bien s'entendre.

voluptuaire

fait pour le plaisir, le luxe. « Le cuir florentin, les laines imprimées témoignent de l'excellence italienne dans les produits voluptuaires. »
dépenses voluptuaires : dépenses de luxe, n'ayant pas un caractère nécessaire, utile (=dépenses somptuaires).
voluptueux

tangible

perceptible par le toucher (=matériel, palpable, sensible). Réalité tangible. « Les blessures, la marque des coups, le fait matériel, visible et tangible, est là. » « L'amour de quelque chose de tangible, l'amour du sol natal. » « Je ne me fie qu'au créé et au tangible. »
dont l'existence, dont la réalité est indéniable (=concret, manifeste).Preuves tangibles. « Le bonheur immédiat et tangible est plus humain que la songerie énervante où je vivais. »

intangible
que l'on ne peut toucher (=impalpable, insaisissable). « Je devins intangible, invisible, incompréhensible. » « Certaines preuves sont palpables et sûres, d'autres sont intangibles, extranaturelles. » « C'est une prise de contact avec l'invisible, l'intangible, l'insaisissable. »
que l'on ne doit (ou ne peut) pas changer, modifier; auquel on ne doit pas porter atteinte (=immuable, inviolable). Loi, institution, principe intangible. « Je considère comme intangibles la forme et la beauté de la langue française. » « Un agent diplomatique est intangible, c'est-à-dire qu'il doit pouvoir exercer sa mission en toute liberté, sans la moindre immixtion des autorités locales. »

tribulation

[du lat. tribulatio, tourment]
relig.: affliction, tourment moral, souvent considéré comme une épreuve. « C'est par la tribulation qu'on entre dans le royaume de Dieu. » « Selon la justice ecclésiastique, la prison était un lieu favorable où le condamné faisait, en mangeant le pain de douleur et en buvant l'eau de tribulation, une pénitence perpétuelle. »
adversité, épreuve physique ou morale (=ennui, peine). « Une tribulation qui lui valut bien du chagrin. »
plur.: suite d'aventures plus ou moins désagréables, de revers, d'obstacles surmontés (=aventures, mésaventures, difficultés). « Vous n'êtes pas au bout de vos tribulations. » « Les tribulations de la vie avaient mis dans les restes de sa beauté une implacable dureté. »

fioretti

fiorettianecdotes, histoires merveilleuses ou miracles illustrant la vie d'un saint. « Sur ses exploits et ses miracles, des centaines de fioretti circulent, plus ou moins crédibles. »

Les Fioretti de saint François d'Assise : recueil d'anecdotes, miracles et histoires merveilleuses de la vie de saint François d'Assise et de ses compagnons. L'ouvrage relate notamment que le saint exposa à frère Léon la joie parfaite, consistant à se glorifier des tourments et des injures par amour du Christ, qu'il prêcha aux oiseaux, convertit le très féroce loup de Gubbio, guérit un lépreux d'âme et de corps, convertit trois brigands homicides, prêcha nu à Assise « sur le mépris du monde, sur la sainte pénitence, sur la pauvreté volontaire, sur le désir du royaume céleste, et sur la nudité et les opprobres de la passion » du Christ, et qu'il apprivoisa des tourterelles sauvages.

frison

frison pers. qui habite la Frise (province des Pays-Bas) ou qui en est originaire. « Les Frisons étaient des gens sauvages et sans nulle connaissance des choses de l'honneur et de la chevalerie. »
animal que l'on rencontre en Frise ou qui en est originaire. Poule, vache frisonne. « Le Frison est un cheval de selle et de trait apprécié pour le spectacle et le cinéma en raison de sa grande élégance, de sa robe et de son port de tête relevé. » « Zingaro est un étalon noir de race Frison, connu pour avoir donné son nom au théâtre équestre de Bartabas. »
qui concerne la Frise. Langue frisonne. « Cinq cents navires danois, frisons et flamands portant dix-mille hommes. »

épiphyte

épiphyte [bot.] qui vit et croît sur d'autres végétaux sans se nourrir à leurs dépens (≠ parasite). Plante épiphyte ; fougères épiphytes. « Une part importante des orchidées tropicales sont épiphytes, croissant sur les branches des arbres. » « Certaines algues voient leur résistance augmentée par la présence d'épiphytes, espèces moins sensibles aux grandes intensités lumineuses. »
p ext.: « Chacune de ses préfaces s'épanouit en épiphyte, telle l'orchidée qui vit et croît sur les branches des arbres. »

atourner

parer, orner, embellir (une femme). « Des joyaux étincelants atournaient ses cheveux, son front, ses oreilles, son cou, ses doigts, et trahissaient sa fortune. »
p. plaisant. ou iron. « Femme atournée de sa robe de soie à la mode brabançonne. »
s'atourner = se parer.

merlon

merlon fortif.: intervalle plein entre deux créneaux. « L'archer quitte l'abri du merlon pour décocher sa flèche. »
levée de terre servant d'écran phonique et/ou visuel. Merlon anti-bruit.
levée de terre servant à arrêter ou dévier les pierres et blocs rocheux provenant des falaises et versants. Merlon pare-blocs. « Un merlon de 150 mètres de long et 4 mètres de haut protège la route d'éventuelles chutes de blocs. »
levée de terre dont on entoure les dépôts d'explosifs ou les bâtiments, dans une poudrerie.

grésil

grésil phénomène météorologique consistant en la précipitation de granules formés de neige et de cristaux de glace. « Au dehors, un ciel gris, le vent, le grésil, les collines chauves, des prairies inondées, de longues rangées de vignes mortes. »
p. anal. et p. métaph. Grésil de qqc.: phénomène qu'on dit ressembler à une averse de grésil. Le grésil des étoiles. « Le grésil rose d'un pêcher en fleur sous le réseau d'une averse. »
p. méton.: bruit (semblable à celui) d'une précipitation de grésil. « Le fiacre roulait sur les pavés avec un fracas de ferrailles et un grésil de vitres secouées. »
granules formés de neige et de cristaux de glace qui tombent au printemps, en automne. Averse de grésil. « Au-dessus du bois Magnin, la pluie était glacée et mêlée de grésil. » « Des volées de grésil tourbillonnaient, s'amoncelant sous les pruniers frileux. »
p. anal. et p. métaph.: « Des milliers de bouts d'allumettes saupoudraient de grésil le plancher. » « La blancheur du plastron, d'une finesse de grésil et dont le frivole plissage avait des clochettes comme celles du muguet. »

comité Théodule

comité ou une commission qui a peu ou pas d'utilité. « Création d'une convention citoyenne pour le climat : espoir pour la planète ou énième comité Théodule ? »
l'expression a été créée par le général de Gaulle lors d'un discours en 1963 : « L'essentiel pour lui, ce n'est pas ce que peuvent penser le comité Gustave, le comité Théodule ou le comité Hippolyte, l'essentiel pour le Général de Gaulle, président de la République française, c'est ce qui est utile au peuple français, ce que sent, ce que veut le peuple français. »

passavant

passavant[marine] pont latéral, situé au niveau du plat bord et des ponts de gaillards, permettant le passage d'un gaillard à l'autre. « Les deux chefs se joignirent sur un des passavants, ce passage étroit qui communique du gaillard d’avant à l’arrière. » « Un mouvement très remarquable avait réuni tous les officiers sur la dunette, et une grande partie de l'équipage sur les passavants. »
[aujourd'hui] passage latéral sur le pont d'un bateau, reliant l'avant à l'arrière, le long du cockpit et du roof.
laissez-passer accordé aux marchandises qui ont déjà payé le droit ou qui en sont exemptes (= laissez-passer). Se faire délivrer un passavant. « Le passavant doit être présenté aux préposés, sur la route, toutes les fois qu’ils le requièrent. »
p. métaph.: « Chaque année le budget nous arrive trop tard pour être examiné avec soin: nous nous en plaignons, et nous n'en donnons pas moins notre passavant au milliard annuel. » « Quand toute imprudence de jeunesse aura obtenu son visa, ou que tout acte de libertinage aura pris son passavant, qu'arrivera-t-il? »

héliotrope

héliotrope[du gr hêlios, "soleil" et treipen, "tourner"] plante aux petites fleurs colorées et odorantes, qui ont la particularité de se tourner vers le soleil. « Parmi les parfums des roses et des héliotropes. » « La verrucaire, en gréco-français héliotrope, tourne selon le soleil ses odorantes fleurs violettes. »
[emploi adj.] qui tourne ses fleurs vers le soleil. « Mes yeux suivent les siens, aussi irrésistiblement que les héliotropes suivent le soleil. »
couleur violette caractéristique de l'héliotrope. « Pour les couleurs, la mode est à présent à l'héliotrope ou canaque, autrement dit bordeaux mêlé de jaune. »
[minér.] variété de calcédoine vert foncé, tachée de rouge et opaque. « L'héliotrope ou jaspe sanguin offre un fond vert avec de belles taches rouges. »
[opt.] instrument propre à renvoyer les rayons solaires à grandes distances et utilisé dans l'arpentage géodésique.

héliotropisme : attraction d'une plante ou d'un animal vers le soleil, afin de favoriser l'apport de lumière. L'héliotropisme des tournesols. « Animaux héliotropiques, irrésistiblement attirés par la lumière. »
phénomène d'attirance des populations vers les régions ensoleillées. « L'héliotropisme est, avec les incitations fiscales, une des causes de migration vers le sud de l'Europe. »

foudre

foudretonneau de grande dimension pouvant contenir de 50 à 300 hectolitres. « Pinot noir vieilli en foudre de chêne. »
foudrier = tonnelier spécialiste de la fabrication des foudres. « On entend les foudriers cercler les fûts dans lesquels se fera le cidre des récoltes prochaines. »

caprin

caprinrelatif à la chèvre. Le cheptel caprin; l'espèce, la race caprine.
p. ext.: qui rappelle la chèvre . « Il était très grand, très brun, avec de beaux yeux trop rapprochés dans sa figure coupante, caprine. »

irrédentisme

doctrine nationaliste (apparue en Italie en 1877) prônant l'annexion de territoires tombés sous domination étrangère. « L'Autriche-Hongrie se sent menacée par l'éternel irrédentisme italien qui convoite Trieste. »
p. ext.: mouvement nationaliste de revendication territoriale. « Groupuscules irrédentistes. »

insexuel

sexuellement indifférencié. « Des femmes à l'érudition immense, aux poitrines garçonnières et inertes d'anges, insexuelles pour ainsi dire. »
p. méton. [en parlant d'un attribut de la pers., d'un vêtement] tenue, coiffure insexuelle.
qui n'éveille aucun désir sexuel. « Elle est insexuelle. Elle ne s'adresse par rien aux sens de l'homme. »
qui n'a pas de désir sexuel. « Bien qu'il connût sa fille et qu'il eût depuis longtemps perdu tout soupçon sur elle, tant il la croyait insexuelle, il la surveillait toujours avec une attention curieuse. »

matamore

Personnage de la comédie espagnole qui se vante à tout propos de ses exploits guerriers contre les Maures (Mata Moros) et que l'on représente généralement en uniforme chamarré au geste large et au verbe haut.
P. ext. Faux brave, vantard plus courageux en paroles qu'en actes. Synon. bravache, fanfaron, hâbleur. Air, arrogance, grimaces de matamore; attitude, discours, ton de matamore. Ex: tous nos matamores reculaient à l'idée de ne plus se trouver seulement en face de foules désarmées.

mirabilis

mirabilis[du lat. mirabilis, "admirable"] plante herbacée de la famille des nyctagynacées, dont les fleurs aux couleurs vives s'ouvrent la nuit et qu'on appelle aussi belle-de-nuit. « C'est à la clarté de la lune que la mirabilis et l'arbre triste ouvrent leurs fleurs. »
annus mirabilis : "année merveilleuse" en latin, désigne une année particulièrement féconde, tout particulièrement dans le domaine de la physique. « 1905 est l'annus mirabilis d'Albert Einstein. »

sophisme

[du gr. sophisma, habileté, invention ingénieuse, raisonnement trompeur, dérivé de sophia, sagesse, savoir.]
argument qui, partant de prémisses vraies, aboutit à une conclusion absurde et difficile à réfuter. Ex: « Tout ce qui est rare est cher, un cheval bon marché est rare, donc un cheval bon marché est cher. »
raisonnement vicié à la base reposant sur un jeu de mots, un argument séduisant mais faux, destiné à induire l'interlocuteur en erreur.
fig., litt.: erreur, illusion. Les sophismes de l'imagination. « Les sophismes du haschisch sont nombreux et admirables, tendant généralement à l'optimisme, et l'un des principaux, le plus efficace, est celui qui transforme le désir en réalité. »

sophiste
orateur et professeur d'éloquence de la Grèce antique, et contre lequel la philosophie va se développer. Pour Socrate et Platon, les sophistes sont des imposteurs qui jouent sur la vraisemblance pour piéger leurs auditeurs, ou pour paraître avoir raison en toute circonstance.
pers. utilisant des sophismes, des arguments ou des raisonnements spécieux pour tromper ou faire illusion.

sophistique : de la nature du sophisme (=captieux). Raisonnement sophistique.

dadaïsme

dadaïsmemouvement fondé en 1916 à Zurich par Tristan Tzara, qui vise à renverser la conception traditionnelle de l'art par la provocation et la dérision. Les dadaïstes (Aragon, André Breton, Éluard, etc.) refusent de participer à la guerre et appellent au renversement des valeurs établies.
Le mouvement dada a influencé le surréalisme.

éréthisme

excitation anormale. Éréthisme cardio-vasculaire; éréthisme des vaisseaux. « Des phases successives d'éréthisme et d'affaiblissement cardiaque. »
p. ext.: « Une remise en question permanente, une sorte d’éréthisme cérébral qui la pousse à travailler sans relâche. » « L'éréthisme nerveux que le café et les émotions du procès portaient à son comble. » « Il ne se sentait plus vivre que dans l'éréthisme que donne le danger. »

berme

berme petit espace ménagé entre le pied d'un rempart et un fossé, pour éviter les éboulements ou servir de retraite. « Le fort est entouré d'un fossé, considérablement rétréci par une sorte de berme accolée à l'escarpe. »
chemin, passage entre une levée et un canal, un fossé, le long d'une route. « Au bord du chemin, sur la berme pleine de pâquerettes et de grillons. »

palimpseste

palimpseste manuscrit constitué d’un parchemin déjà utilisé, dont on a fait disparaître les inscriptions pour pouvoir y écrire de nouveau. « La lecture des palimpsestes, surtout quand il s'agit de textes inconnus, demande aux paléographes des trésors d'habileté et de patience. »
p.anal.: support sur lequel on écrit, susceptible d'être effacé après usage. « Au Maroc, le palimpseste est la planche sur laquelle écrivent les enfants à l'école. »
fig.: oeuvre dont l'état présent laisse supposer et apparaître des traces de versions antérieures. « Toute oeuvre est un palimpseste. » « En déchiffrant l'étrange palimpseste qu'est la littérature moderne, on découvre les nombreuses traces que la religion a laissé dans l'âme de notre race. »
mécanisme psychologique tel que les faits nouvellement mémorisés se substituent à ceux qui leur préexistaient dans la mémoire. « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. Qu'un accident survienne, et tous les effacements revivent dans les interlignes de la mémoire étonnée. »

mohair

mohair poil de chèvre angora, fin et soyeux
p. méton.: laine ou étoffe légère et chaude confectionnée avec ce poil. « Sa robe blanche en mohair brillant. » « De la laine brillante de la chèvre angora on fait le mohair et le tissu nommé "alpaga". »
à valeur adj.: costume, tricot mohair. [habits]

apologétique

qui contient une apologie; qui tient de l'apologie (= éloge). Lettre, ouvrage, œuvre, note, manuscrit, point de vue, littérature, méthode apologétique. « La publicité, de par sa nature apologétique, rend souvent les produits plus beaux qu'ils ne sont. »
branche de la théologie chrétienne visant à fournir une justification rationnelle aux prétentions de véracité de la foi chrétienne. Apologétique positive, constructive, subjective, pascalienne. Livre, cours, thèse, recherches d'apologétique. « Les Pensées de Pascal : d'un projet apologétique à un texte poétique. »
démonstration de la légitimité d'une position, d'une cause, d'un postulat. Texte, discours apologétique.
p. méton.: écrit apologétique (= éloge). « Heure par heure, les journaux versaient dans la rue des apologétiques ou des diffamations. »

cousu de fil blanc

peu élaboré, grossier, qui ressemble à quelque chose dont les coutures seraient apparentes. Ex: « intrigue, film, roman, mensonge cousu de fil blanc ; des explications de femme cousues de fil blanc. »
>> Cousu de gros fil, de corde à puits : « ça ne prend pas avec moi, ces malices cousues de corde à puits. »

bleu de Chine

bleu de Chine costume bleu indigo imposé par le président Mao Zedong et porté par les travailleurs chinois pendant la période communiste, puis adopté dans les régions méditerranéennes (ex: Marseille, Corse, Algérie, Tunisie). « Son bleu de Chine qu'il ne quitte que pour dormir. » « Il était vêtu d'une veste bleu de chine, ample, sans revers. »
couleur bleu foncé intense (= bleu indigo). « Pelotonnée sous l'édredon bleu de Chine. »

elliptique

[énoncé] qui procède par ellipses (= omissions de mots non essentiels à la compréhension), sous-entendus. Phrase, proposition elliptique. « Une langue adhésive, solitaire et secrète, pleine de rétractions de phrases, de tournures elliptiques, d'audacieux tropes. »

nyctalope

nyctalopequi voit dans l'obscurité.« La nuit, l'ombre nyctalope d'Harpagon examine mes dessins. » « Son regard, derrière d'énormes lunettes rondes, semblait avoir cette indécision particulière aux nyctalopes. »

bruant zizi

passereau d'Europe méridionale.

houppelande

houppelande ample et long vêtement de dessus, ouvert par devant, pourvu de manches larges, parfois ouaté ou doublé de fourrure. Valet en houppelande; houppelande de vair. « Le cocher à grosse houppelande bleue bordée de rouge vint déplier le marchepied. » « Une vieille houppelande marron à brandebourgs était croisée sur sa poitrine. »
simple pèlerine de paysan ou de berger (=limousine). La houppelande du berger. « Né paysan, il avait conservé le besoin d'aise et de solidité dans ses vêtements. Il portait chez lui et dans la ville une épaisse houppelande informe et de gros sabots. »[habits]

boustrophédon

boustrophédonécriture archaïque (grec, étrusque, etc.) dont les lignes se lisaient alternativement de gauche à droite puis de droite à gauche, à la manière des sillons tracés dans un champ. Écriture, écrire en boustrophédon.
p. anal.: démarche en boustrophédon. « Il allait et venait d'un mur à l'autre en boustrophédon. »

océaniser

couler un navire dont on veut se débarrasser.

erratique

qui erre, qui n'a pas de localisation fixe. Animaux, oiseaux erratiques. « Il se plaignait de sentir tous ses organes, devenus erratiques, se mouvoir sans cesse dans son corps. »
qui n'est pas constant, qui est discontinu, intermittent. « Fièvre erratique. »
instable. « C'est un être erratique et hétéroclite. »

tenancier

fermier d'une petite métairie dépendant d'une grosse ferme : « au lieu d'élever du bétail, la duchesse laissait ses terres à des tenanciers qui payaient mal leurs fermages ».
celui qui tient un établissement soumis à une autorisation d'ouverture et à une surveillance des pouvoirs publics : « tenancier de bar, de café, d'hôtel, de maison de jeux, de maison publique. »
p. anal., surtout au fém.: tenancière de cabinets, de lieux d'aisance, de chalet de nécessité; tenancière de vestiaire.
tenance = fief, possession. « Un million de rente, sans compter les châteaux fiefs, tenances, prébendes, dîmes et redevances. »

médullaire

médullaire qui concerne la moelle épinière ou osseuse. Artère, os, canal médullaire. Lésion médullaire.
p. anal.: qui forme la partie centrale d'un organe ou qui s'y rapporte.
fig.: qui concerne la partie essentielle, profonde de quelque chose. Substance médullaire. « Des phrases creuses, ne contenant aucun suc médullaire. » « Cette paix dont elle gardait le besoin médullaire. »
Haut de page