Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

floquet

floquet petite touffe floconneuse. « Un pelage gris avec çà et là de petits floquets blancs. » « Des gentianes bleues, des joncs, des linaigrettes à floquet de soie ».
p. ext.: petite houppe floconneuse servant de décoration. « Le floquet de rubans à la Watteau, placé en haut de ses blonds cheveux frisés. » « Leurs chevaux, tous harnachés de même, à grelots et à floquets de laine bleue. »

rouet

rouet machine à roue mue par une pédale ou par une manivelle, servant à filer le lin, le chanvre, la laine, etc. Filer au rouet; ronron, ronflement du rouet.
ronronnement, bruit sourd et monotone. Rouet des guêpes. « Je m'endors, bercé par le rouet monotone du fleuve. »
cage à rouet = cage munie d'un cylindre tournant. « Une cage à rouet avec un écureuil dedans. »
fig. être au rouet = être dans un cercle vicieux, dans l'embarras. « Je suis au rouet à l'idée de quitter ce pays que j'aime. »

emboucaner

sentir mauvais, puer. « Ah! triste chose que l'humanité. Incarcérée, elle ne sent pas la rose, dehors libérée, elle emboucane, elle fouette à vomir. »
importuner par son odeur. « Mes codétenus m'ont réveillé en m'emboucanant. »

gémonies

gémonies [antiq.] nom d'un escalier au flanc du Capitole (Rome), où étaient exposés les corps des suppliciés avant d'être jetés dans le Tibre.
p. ext.: lieu de supplice et de mort. « Des prédicateurs vindicatifs, qui menacent leurs ouailles de gémonies et d'apocalypse »
fig.: traîner, vouer (qqn ou qqc.) aux gémonies : humilier, outrager publiquement (qqn ou qqc.) « Je ne voue pas l'ensemble des journalistes aux gémonies mais déplore la frilosité de certains. » « Mon frère souffrit sans protestations qu'on traînât son œuvre aux gémonies. »

fascine

assemblage de menu bois, de branchages (=fagot). Fascine de joncs, de bruyères. « J'aperçus alors, au bord du sentier, un abri constitué par un toit de fascines posant sur quatre piquets. La tranchée était plutôt bâtie que creusée, composée de sacs, de fascines et de claies. »

argentin

son très vibrant, qui résonne comme l'argent. « On n'entendait que la voix grave et sonore du colon, et par instants le timbre pur et argentin de celle de Jenny. » « Les clochettes se mirent à tintinnabuler joyeusement avec leurs petites voix grêles, argentines ou cuivrées... »
qui a l'éclat et la blancheur de l'argent. « Sable argentin. » « La lune brillait, et nous donnait sa lumière argentine. » « Au clair argentin de la lune. »
ton argentin, peinture argentine : effet de couleur qui rappelle le blanc d'argent. « La peinture de Manet est argentine et blonde, débarbouillée des terres de momie et des jus de pipes qui ont crassé si longtemps les toiles. »

habitudinaire

celui qui commet toujours le même péché. « Ces habitudinaires qui n'osent plus, après de persévérantes chutes, franchir le seuil de l'église. »

mica

mica silico-aluminate présent dans les roches éruptives, métamorphiques et sédimentaires. « Micas blancs alumineux; micas noirs; micas durs calciques. Une sape s'enfonçait dans le granit, à six mètres au moins de profondeur. Du mica étincelait. »
[Le mica en tant que matériau] Feuille, lame, lamelle de mica; écran de mica. « Ce sont les cheminées en verre ou en mica. Elle regardait, par l'étroite fenêtre de mica, au bas du poêle de fonte émaillée, rougeoyer les charbons. »
p. méton. pièce manufacturée, objet en mica.
de mica = qui brille comme le mica. « Un Arménien aux yeux de mica. Il vit l'avion entre les feuilles, un éclat de mica dans le ciel, il pensa... "Bon voyage!". »

micacé : qui contient du mica. « Grès, schiste micacé. La pierre, là-bas, c'est un granit à peine micacé, aux reflets brillants. »
qui appartient au mica. « Un éclat micacé. Les murailles blanchies à la chaux, avaient des scintillements micacés. »
qui ressemble au mica par sa brillance. « Août est arrivé: un ruissellement d'une lumière pétillante et micacée sur le frisotis des genévriers. Et du côté de la terre sur un mince liseré d'horizon c'étaient les lignes vagues de villes de lointains baignées de pulvérulences micacées. Des petits tas de sucre où luisent des paillettes micacées. »
micacées par : « des glaces micacées par un soleil froid. »
aspect de mica. « Ces surfaces givreuses et miroitantes qui ont le micacé des crins coupés. » [couleur]

jais

jais variété de lignite (=charbon), combustible, dur et d'aspect compact, d'un beau noir brillant (= ambre noir). Bloc de jais; noir comme (du) jais; briller comme du jais.
le jais est considéré comme pierre fine lorsqu'il est taillé. Il sert alors à la confection de bijoux, de parures de deuil, de garnitures de passementerie, etc. Bouton, collier, grains, perles, paillettes de jais; (costume) brodé, passementé, perlé de jais.
jais artificiel, faux jais = métal émaillé ou verre poli teint en noir, imitant le jais et utilisé de la même façon. « Sa petite pélerine tricotée, dont chaque maille retient une perle de faux jais. »
jais + couleur = verre coloré imitant le jais. « Le jais blanc vient de Norvège, le jais noir vient d'Angleterre. » « Sa ceinture est de platine et de jais vert. »
dont la couleur, l'éclat rappelle le jais (noir intense et brillant). D'un noir de jais; barbe, chevelure, cheveux, yeux de jais; un brillant, un luisant, un miroitement de jais. « L'eau était noire comme l'eau d'une lagune, et sur sa surface de jais tremblait la lueur d'un réverbère agité par le vent ». « Ses prunelles de jais manquaient de douceur. »[couleur]

colonne Morris

édicule cylindrique servant à apposer les affiches publicitaires des spectacles. L'espace à l'intérieur est parfois utilisé pour abriter des toilettes ou des téléphones publics. « Un attroupement de jeunes devant une colonne Morris. »

pays de Cocagne

Pays imaginaire dans lequel on mène une vie de luxe, de plaisir et d'abondance. Cocagne désigne la chance dans les régions méridionales.
La cocagne est une friandise que l'on attrape au sommet du mât de cocagne lors des foires des pays du nord.
Son origine vient de la "cocanha" ,boule de feuilles séchées de pastel qui servait à la coloration des tissus, et qui fit la prospérité de Toulouse (et de ses bourgeois, les "Capitouls") au Moyen Age. C'est Marco polo qui a 'tué' ce pays de cocagne en ramenant l'indigo de Chine.

salacité

penchant excessif pour les rapprochements sexuels (=lasciveté, lubricité). « Dites-vous qu'après tout, la salacité n'est point la plus impardonnable des fautes. »
caractère des propos ou des comportements érotiques, lubriques, obscènes. « Seule face aux hommes, à leurs sarcasmes, à la salacité de leurs regards... »

volute

volute motif d'ornementation formé d'un enroulement en spirale. « Les volutes italiennes s'enroulent autour du gothique tardif. » « Une grille en fer battu, à riches volutes. »
ce qui est en forme de spirale; chose recourbée ou partie recourbée de quelque chose. Volutes du lierre ; volutes blanches, bleues de la fumée; volutes d'encens ; s'enrouler en volutes. « Les volutes des nuages. » « Ses moustaches s'infléchissaient en deux volutes harmonieuses. »
p. métaph.: « le musicien donne libre cours à sa tendresse, à son brio, à ce déroulement de volutes charmantes qui sont comme la fleur spontanée de son art. »
en volute = enroulé en spirale. « Un bel écureuil en gilet blanc, la queue en volute par-dessus la tête. »
voluter : (s')enrouler en volute, faire des volutes. « La lumière qui se filtre par la verdure tendre des marronniers s'en vient voluter autour de ses formes que la marche ondule. »

pervenche

pervenche plante herbacée aux tiges couchées et aux fleurs bleues ou mauves, poussant dans les lieux ombragés et les sous-bois
(de) pervenche : bleu clair tirant sur le mauve. Regard pervenche ; robe bleu pervenche ; ciel bleu de pervenche. « La fumée qui sort des toits est couleur de pervenche. » « Ses yeux bleus, ses yeux de pervenche me parurent une chose surnaturelle. » « Une maison ocre à volets bleu pervenche »
fam.: nom donné aux contractuelles, par allusion à leur uniforme bleu pervenche.
[couleur]

forfaiture

[dr. féodal] acte commis en violation du serment de foi prêté par un vassal à son suzerain et entraînant la confiscation du fief tenu par ce vassal.
crime commis par un fonctionnaire public dans l'exercice de ses fonctions (=prévarication). « Le juge qui viole le principe d'impartialité se rend coupable de forfaiture et peut être poursuivi au civil et au pénal. »
p. ext.: manquement grave à une parole donnée, à son devoir; trahison de la confiance d'autrui. « Ne pas leur venir en aide serait, de notre part, une forfaiture. » « Ai-je donc commis quelque forfaiture dont la teneur m'est inconnue ? »

Yemanja (ou Iemanja)

Yemanja (ou Iemanja)divinité africaine et afro-américaine associée à la mer, au monde aquatique et à la maternité. Parfois représentée comme une sirène ou une créature fabuleuse émergeant des flots, elle est la déesse protectrice des pêcheurs et des enfants.
Yemanja est célébrée le 2 février. La fête la plus populaire a lieu à Salvador de Bahia, au Brésil. Des milliers de personnes y participent : blancs, noirs, riches et pauvres, Brésiliens et étrangers.

padawan

padawandans la saga Star Wars, apprenti et disciple d'un Jedi. Le padawan porte les cheveux courts et une natte. Il devient un Jedi une fois sa formation terminée. Il peut alors lâcher ses cheveux.

obduration

littér.: endurcissement intérieur, fait de devenir insensible, intraitable. « Ce magistrat se distingue par son obduration. »

Diogène

Diogènepers. dont le cynisme et la sobriété sont comparables à ceux de Diogène, philosophe grec, fondateur de l'école cynique. « Un nouveau Diogène qui va, la lanterne à la main, cherchant un reste de moralité dans ce monde corrompu. » « Il comprit la manœuvre de l'édile et refusa son aide, tel un Diogène répondant à Alexandre : "Ôte-toi de mon soleil". »
diogénique : qui appartient ou est relatif à Diogène. Cynisme diogénique. Lanterne diogénique.
syndrome de Diogène : trouble du comportement conduisant à des conditions de vie négligées et au besoin ascétique d'une absence totale d'objets, ou au contraire à l'accumulation compulsive (syllogomanie).

poupard

poupard nourrisson bien portant, gros et joufflu.
[fig., arg.] nourrir le poupard : préparer de longue main une affaire, combiner un vol, un cambriolage. « C'est un petit poupard, que moi et ma femelle nous nourrissions depuis deux mois, et qui ne demande qu'à marcher. »
poupée représentant un bébé (=poupon, baigneur).
p. anal.: pers. physique replet, au visage rond, rose, semblable à celui d'un bébé. « De gros poupards bouffis. » « Un gars d'Alsace, blond, yeux bleu, poupard. »
p. méton.: air, visage poupard. « Une figure joviale et épanouie, aux traits poupards. »

gravide

gravide femelle pleine ; femme enceinte (du lat. graviditas, grossesse). « Les femelles gravides sont plus craintives. » « Les femmes gravides bénéficient de mesures de protection. »
état gravide = gravidation = grossesse.
utérus gravide = dans lequel se développe un embryon ou un fœtus.
gravidique : qui concerne la grossesse, qui se produit au cours de la grossesse. Vomissements gravidiques.

capiteux

qui monte à la tête, qui produit une certaine ivresse. « Vin capiteux. »
qui excite, qui trouble les sens. « Femme capiteuse, charme capiteux. »

pidgin

langue composite, née du contact de l'anglais avec une langue d'Extrême-Orient. Pidgin de Chine, pidgin mélanésien. « Le système du pidgin est beaucoup plus complet que celui du sabir, son vocabulaire couvrant de nombreuses activités. »

holocène

holocèneépoque géologique contemporaine, entamée il y a 10.000 ans. « La période du Quaternaire est subdivisée en deux époques géologiques : Pléistocène et Holocène. On y ajoute parfois une troisième époque : l'Anthropocène. » « La sixième extinction massive, nommée "extinction de l'Holocène" ou "entrée dans l'Anthropocène", est directement liée à l'activité humaine. »

refendre

refendre fendre ou scier dans le sens de la longueur. Refendre du bois, de l'ardoise. Scie, hache à refendre. « Un tuyau primitif, formé d'un tronc d'arbre refendu, dont chaque moitié creusée en gouttière est chevillée. »
textile, reliure : diviser ou couper dans le sens de la longueur. Soies refendues. « La bande imprimée est refendue en deux à l'aide du massicot. »
peausserie : diviser en plusieurs épaisseurs. « On sépare le cuir en fleur et croûte à l'aide d'une machine à refendre les cuirs. »
agric.: labourer dans le même sens que précédemment, mais en faisant passer la charrue entre les sillons du premier labour. « Il se mit à genoux dans le sillon qu'il allait refendre, et fit sa prière du matin. »

datcha

datchaEn Russie, résidence secondaire à la campagne, souvent aux abords d'une grande ville. « Chaque vendredi, de Moscou à Vladivostok, les Russes n'ont qu'une idée en tête : tous à la datcha ! »

marqueterie

marqueterie technique (et p. méton. ouvrage) d'ébénisterie assemblant des pièces de bois, d'essence et de tons différents, juxtaposées sur un fond de menuiserie en vue d'obtenir des dessins, des motifs variés. Meuble de/en marqueterie. « Peut-on refuser une espèce de génie à ces véritables poètes qui, en mariant dans des marqueteries chatoyantes les essences étrangères, thuya, violette, amarante, ont empreint dans ces humbles choses, un fauteuil, une bergère, une vie opulente et légère? »
p. métaph.: « Ses écrits sont une marqueterie de métaphores, toutes plus raffinées les unes que les autres. »
inspiré de la technique de la marqueterie. « Un peintre doit avoir deux manières, l'une lâche et violente, l'autre miniature et de marqueterie. »
fig., péj.: ouvrage d'esprit composé de morceaux disparates, reliés artificiellement entre eux (=mosaïque). Ce livre est une marqueterie/un ouvrage de marqueterie; une vraie marqueterie. « J'ai volontairement passé sous silence l'Opéra qui n'est qu'une marqueterie de tous styles, un raccord de toutes les époques. »
p. ext.: « Je m'extasiais devant ce chef-d'œuvre de la littérature, j'admirais les marqueteries irrégulières et bizarres de ce style... »
p. ext.: ouvrage de ce genre employant (sur fond de menuiserie) d'autres matériaux que le bois. Marqueterie d'or, d'argent, de nacre. « Le clinquant de la marqueterie de cuivre, d'ivoire et d'écaille, plaisent aux contemporains de Napoléon III. »

marqueter
marquer de couleurs, de dessins décoratifs variés; en partic.: travailler en marqueterie,
meuble, ouvrage, marqueté. « Sur le couvercle en bois, son prénom en lettres marquetées. » « On entendait les souliers ferrés piétiner les parquets marquetés. » « Chaînes d'or marquetées d'argent. »
marquer, parsemer (être parsemé) de plusieurs petites marques ou taches naturelles ou accidentelles pouvant prendre l'aspect de dessins variés (=tacheté). Léopard marqueté; chien, cheval marqueté. « Les jeunes marcassins ont encore le corps barré et marqueté de poils d'une autre couleur, alors que le vieux sanglier est noir. » « Un marécage miroitant, fourmillant d'herbes humides et marqueté de places lumineuses. » « Ses joues sont marquetées de taches de rousseur. » « Sa peau s'est marquetée de taches rouges et bleues. »

étal

étal table sur tréteaux ou charrette, souvent protégée par un auvent, servant à exposer les marchandises au marché. Étal de fruits et légumes, de poissonnier; vendre à l'étal. « Il faisait le tour des étals aussi lentement, aussi sérieusement que s'il avait quarante personnes à nourrir. »
table haute et épaisse en bois ou en marbre où le boucher découpe la viande. Viande à l'étal. « Le boucher découpait sa viande sur l'étal. »
p. méton.: commerce de boucherie. Ouvrir un étal. Les crocs de l'étal (d'un boucher). « Cette chair lamentable pendait, comme un déchet de viande à l'étal d'un boucher. »
p. anal.: table sur laquelle on découpe la morue à bord des navires morutiers.

spécisme

hiérarchisation des espèces établissant la supériorité de l'homme sur l'animal. « C’est par analogie avec le sexisme que le spécisme a été défini en 1970 par Richard D. Ryder comme une discrimination selon l’espèce. »
p ext.: mauvais traitement, exploitation des animaux. « Stop au spécisme ! »

antispécisme : opposé au spécisme. « L’ouvrage collectif La Révolution antispéciste questionne notre rapport à l’animal et appelle à un renversement du spécisme, la discrimination fondée sur l’espèce. »

épisser

épisserrelier un bout de cordage à un autre en entrelaçant les torons. Épisser une corde, un câble. « Les femmes, réunies au sous-sol, épissaient des cordes ou effilaient des monceaux de vieille toile. »
p. anal.: réunir deux conducteurs électriques, deux câbles métalliques, en entrelaçant leurs extrémités. « J'épisse un second fil au bout du premier pour obtenir une longueur suffisante. »

épissure : assemblage de deux cordages ou deux conducteurs électriques par entrelacement de leurs extrémités. « Raccordement effectué au moyen d'une épissure. »

somnambulique

somnambulique relatif au somnambulisme. État, hyperesthésie, sommeil, crise somnambulique.
effectué, produit dans un état de somnambulisme. Écriture somnambulique.
qui rappelle l'état de somnambulisme, ses manifestations. « Elle s'éloigna, d'un pas somnambulique, le long des arbres dépouillés. »

somnambuliquement
dans un état de somnambulisme. « Tout son bonheur tomba, comme tombe un homme qui, parvenu somnambuliquement sur la cime d'un toit, entend une voix, avance et s'écrase sur le pavé. »
à la manière d'un somnambule (=machinalement). « Elle faisait son ouvrage machinalement, somnambuliquement. »

légitimiste

légitimiste partisan de la branche aînée des Bourbons (dynastie capétienne), p. oppos. à orléaniste ou bonapartiste. « Le rejet des Bourbons a entraîné une méfiance vis-à-vis du clergé, ouvertement légitimiste. » « Le prétendant légitimiste au trône de France est Louis XX, aîné des Capétiens depuis 1989. »
partisan du pouvoir en place. « L'ex-ministre, légitimiste, n'a pas osé défier le président sortant. »

acuminé

acuminé[du lat. acutus, "aigu", "pointu"] pointu, en forme de pointe. Arbre à feuilles acuminées. « Le têtard est facile à reconnaître : son corps est ovale, arrondi, peu acuminé vers le museau. »

lupin

lupin plante herbacée annuelle à feuilles alternes digitées dont les fleurs se dressent en longs épis coniques. Lupin blanc, bleu, jaune, bigarré. « De magnifiques lupins bleus qui rivalisent par la couleur et la splendeur avec les variétés cultivées. »
propre au loup. « La population lupine a doublé dans cette région. »

improuver

désapprouver, blâmer. Improuver la conduite de qqn; improuver une action; jugement improuvé. « Je baissais les yeux, pour éviter de l'approuver ou de l'improuver par mon regard. »

jonchaie, jonchère

lieu où croissent des joncs. « D'immenses vols de canards passaient à faible hauteur, cherchant la première jonchaie pour s'ébrouer »

non serviam

expression latine signifiant "je ne servirai pas", attribuée à Lucifer comme marque d'insoumission à l'autorité divine.
par ext.: expression de l'insoumission à une autorité morale ou à un ordre établi.
par ext.: expression marquant le refus d'être candidat à une élection ou d'assumer une charge électorale.

goule

goulevampire femelle qui, selon les superstitions orientales, dévore les cadavres dans les cimetières. « Elle me rappelait cette goule des Mille et une Nuits... »

samovar

samovarbouilloire en usage en Russie et dans les pays voisins, composée d'un réchaud surmonté d'une petite chaudière munie d'un robinet dans le bas, permettant de disposer en permanence d'eau bouillante pour les usages domestiques et le service du thé. « La maîtresse de la maison remplissait la théière au samovar, bouillant en face d'elle. »

sagittal

sagittal anat.: qui est en forme de flèche (du latin "sagitta", flèche).
plan sagittal = plan perpendiculaire au plan vu de face, suivant la direction d'une flèche tirée par l'observateur. « Le plan sagittal, ou plan de symétrie du corps, est à la fois perpendiculaire aux plans transversaux et aux plans frontaux. »

caparaçon

caparaçon housse que l'on met sur les chevaux dans un but ornemental ou pour les protéger (intempéries, insectes, etc.)
p métaph.: « l'imperceptible remuement de la terre, sous son caparaçon de gel ou de neige. »

caparaçonner :
couvrir d'un caparaçon. « On jette sur les reins des bêtes des couvertures blanches pour les caparaçonner. »
p. ext.: couvrir de manière originale. « En vain, on a voulu, d'un funéraire voile, caparaçonner ta gaîté. »

perfide Albion

surnom péjoratif de l'Angleterre et par extension du Royaume-Uni. "Perfide" signifie "qui ne respecte pas sa foi, sa parole", et Albion est le nom latin de la Grande-Bretagne ("alba", blanc, renvoie à la blancheur des falaises crayeuses de Douvres).
« La perfide Albion qui brûla Jeanne d’Arc sur le rocher de Sainte-Hélène. »

grège

grège soie grège : soie brute obtenue par le simple dévidage du cocon. « Un vêtement de soie grège. »
p. anal.: qui a la couleur écrue (à la fois grise et beige) de la soie grège. Une étoffe grège. Des chaussettes en laine grège.

écobuage

écobuage forme de défrichement où les mottes de terre et d'herbe sont retournées et brûlées pour préparer la mise en culture. « Pratique ancestrale, l'écobuage est une source majeure d'émissions de COV (composés organiques volatils). »
débroussaillement par le feu.

écobue :
houe spéciale servant à découper les mottes de gazon ou pendant l'écobuage. « Le sol qui doit être modifié par l'écobuage est généralement divisé en plaquettes, au moyen d'une écobue. »
p. méton.: parcelle de terre soumise à l'écobuage. « Les hautes bruyères qu'on allait brûler par meules dans une gigantesque écobue de cinq cents hectares. »
plur.: produit de l'écobuage. « Toutes scories et écobues qui se peuvent émonder, brûler et jeter aux vents. »

avitailler

ravitailler. « Une vaste cité, bien gardée de fossés, abondamment avitaillée où pullulaient les marchands, les tâcherons, les artisans et les gourgandines. »
p. métaph.: pourvoir, nourrir. « Puberté, collège, solitude, snobisme... Maigres pépinières, insuffisantes à engendrer et avitailler un vice nombreux, bien assis... »
se pourvoir de vivres. « Les pêcheurs français peuvent s'avitailler et s'abriter dans tous les ports. »

demoiselle

insecte de l'ordre zygoptères, se distinguant de la libellule par son corps plus grêle et ses ailes repliées au repos.

méhari

méhari dromadaire de selle très rapide, dressé pour les courses.
méharée = randonnée à dos de méhari. « Une méharée de dix-sept jours et de 120 km dans le Sahara »
méhariste = personne qui utilise le méhari comme monture.

longeron

longeron [bât.] poutre longitudinale destinée à supporter la charge dans une ossature porteuse, à structure quadrillée.
poutre latérale dans un châssis de véhicule. Une aile d'avion est maintenue par un longeron qui relie les deux extrémités.
barre métallique reliant entre eux les montants d'un échafaudage et servant de garde-corps.

nuit du doute

nuit au cours de laquelle est fixée la date du début du Ramadan, d'après l'observation du croissant lunaire.

hune

hune plate-forme intermédiaire dans les mâts des navires, utilisée notamment pour exécuter des travaux dans la mâture. C'est le poste le plus habituel pour les gabiers (la hune portait autrefois le nom de "gabie"). « Le petit havre était endormi. Quelques navires y étaient mouillés, cargues sur vergues, hunes capelées, et sans fanaux. »
grande hune = hune du grand mât.
hune de tir = tourelle de direction de tir d'un navire de guerre installée au sommet d'un mât.
mât de hune = mât placé au-dessus de la hune. « Le brick s'était fièrement redressé, quoiqu'il eût perdu son petit mât de hune dans la bourrasque. »
Haut de page