Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

tapinois

en se cachant, à la dérobée, avec dissimulation. (= en cachette, en catimini). « Il se glissa en tapinois dans la chambre. »

rigodon

ancienne danse du xvii eet xviii es., exécutée sur un air vif et gai par des couples de danseurs sautant sur place. « Il se vantait d'avoir fait danser le rigodon aux bourgeoises. »
air très vif à deux temps sur lequel on exécute cette danse. « Moi, jouant en sourdine un rigaudon de Rameau sur un piano de campagne aux sons vieillots, et trouvant délicieuse cette musiquette du temps passé . »
batterie, sonnerie, mouvement de fanion exécutés au champ de tir pour signaler qu'une balle est placée au centre de la cible.
p. méton.: balle placée au centre de la cible. Faire un rigodon. « − Bon Dieu, bien visé, m'sieur le duc! sacré nom! − Eh oui! rigodon! . »

anthroposophie

[du gr. ánthrōpos, "être humain", et sophíā, "sagesse"] nom d'un mouvement d'ésotérisme chrétien, d'inspiration rosicrucienne et manichéenne, fondé en 1913 par Rudolf Steiner.
Bien que qualifiée de pseudo-science, présentant des risques de dérive sectaire, l'anthroposophie a de nombreux domaines d'application : la pédagogie (écoles Steiner), la médecine, l'agriculture biodynamique, etc.

incontinent

qui manque de retenue, de modération dans son langage. « Et voici qu'Andrée, aussi incontinente de parole que de plume, irait publier qu'elle est ma maîtresse! » « Il bondit de son hamac pour nous souhaiter la bienvenue avec une volubile incontinence de paroles. » « Rabelais et sa fameuse incontinence verbale. »
qui fait preuve d'incontinence dans sa vie sexuelle ; qui vit dans la débauche (= débauché). Jeune homme incontinent. « De quelque façon que nous considérions les hommes depuis la chute d'Adam, nous les voyons affamés et incontinents. » « Ces hommes avaient tous à un très haut degré le vice de l’incontinence, ne se contentant presque jamais d’une seule femme. »
p. méton.: « Elle avait versé sur son mari la meilleure part de sa tendresse incontinente. » « Ouvrages remplis d'incontinentes descriptions, d'insipides harangues. »
qui est affecté d'incontinence (émission involontaire d’urine ou de matières fécales). Incontinence urinaire. Enfant, vieillard incontinent.

[vx ou litt.] sans aucun délai, sans le moindre retard. (=aussitôt, illico, immédiatement) S'en aller, partir, répondre incontinent. « Le frère Porcher lui dit qu'il s'en était allé dans la direction du bois. Incontinent le père Magloire se dirigea de ce côté . » « Vous n'avez pas eu besoin de parler haut. Tout ce qui vit dans ce château a su incontinent que vous étiez là. »
incontinent après « La résolution formelle où il était de faire prononcer sa séparation d'avec sa femme la reine Marguerite, et de contracter mariage incontinent après. »
tout incontinent « Croyez-vous, Chère Madame, qu'on puisse vous répondre tout incontinent? »

bailli

au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime, agent du roi placé à la tête d'un bailliage (territoire administratif). Bailli royal, seigneurial, épiscopal ; grand, petit bailli ; bailli de village : « Le bailli de village qui, de blanches manchettes sur ses mains de bailli, fait danser la mariée qui rougit. »
personnage investi de fonctions judiciaires. « Le bailli du Palais, compétent pour toutes les causes civiles ou criminelles dans l'enceinte du palais de justice. »
se dit encore, dans quelques parties de l'Allemagne et en Suisse, de certains magistrats préposés à l'exécution des lois. Le grand bailli de Zürich.
dans l'ordre de Malte, chevalier d'un grade supérieur à celui de commandeur. « Malte était gouvernée par un grand maître nommé à vie, assisté de huit baillis conventuels qui avaient la grand'croix et soixante écus de gages. » Grand bailli ; bailli drapier.

fréter

[mar.] conclure un contrat d'affrètement considéré du point de vue de celui qui met le navire à disposition (anton. affréter). « Des caravelles frétées par les négociants qui convoitaient les trésors du Nouveau monde. »
prendre (un bâtiment) en affrètement (=noliser). « Nous frétâmes un bateau du pays, dans lequel nous descendîmes la rivière Onéida »
p. ext. louer un véhicule quelconque (considéré du point de vue du preneur). « Fréter une charrette pour aller chercher l'animal. » « Je frète une auto particulière qui me dépose à la Messuguière à l'heure du thé . »
charger, équiper un bateau : « Voici au reste comment les bâtiments sont armés pour la pêche de la baleine. Un armateur annonce qu'il va fréter un navire pour cette destination. Les courtiers des ports font bientôt circuler cette nouvelle qui parvient d'abord aux capitaines qu'ils protègent. »

essartage

défrichement d'un terrain boisé en vue de sa mise en culture temporaire ou permanente. « L'essartage demeure très important en Afrique noire. Le paysan brûle un coin de forêt ou de savane, cultive à la houe pendant un an ou deux, puis va plus loin. »
servitude des propriétaires de forêts, qui doivent enlever les bois et broussailles sur une largeur de 20 m de part et d'autre des grandes routes.

gaillard

gaillard[marine] gaillard d'avant, d'arrière : dans l'ancienne marine à voile, chacune des deux parties surélevées, à l'avant et à l'arrière du pont supérieur d'un navire, avec leurs superstructures. « Sur le gaillard d'arrière, les seconds et les harponneurs dansaient avec les filles olivâtres qui s'étaient laissé enlever par eux aux îles polynésiennes. »
superstructure placée sur l'avant du pont supérieur et qui s'étend d'un côté à l'autre du navire.

baille

sorte de baquet de bois plus large du fond que du haut qui servait à des usages divers dans la marine à voile. « J'ordonnai donc de mettre des bailles pleines de braise sous le gaillard et dans l'entrepont où couchaient les équipages. »
p. anal.: baquet de blanchisseuse.
cuve dans laquelle on fait fermenter le raisin`` (Lar. 19e );
péj.: bateau en mauvais état, vieux rafiot. « Une vieille baille noire tachée de minium qui allait chercher en Lettonie les émigrants les plus pauvres d'Europe pour les transporter à New-York. »
surnom de l'École navale ; relatif à l'École Navale.
eau. À la baille! « À la baille! ... à la flotte! » « Après avoir lesté le macchab, les tueurs l'avaient filé à la baille. »

bordée

[marine] chemin parcouru par un bâtiment sans virer de bord. Continuer sa bordée, courir la bordée, prolonger la bordée.
p. ext.: « Les copains coururent quelques bordées à la recherche d'une auberge . »
p. méton.: partie de l'équipage affectée au service à bord sur un côté du navire en marche ou au repos. « Le soir venu, la bordée de jour remontait pour être remplacée par la bordée de nuit. » « À l'avant, la bordée de quart se promenait sur le pont. À l'arrière, l'homme de barre était seul à son poste. »
sortie en ville des marins pour ravitailler le navire ou pour se divertir.
arg.: absence illégale, débauche qui se prolonge. Un marin en bordée. « Coupeau tira une bordée, cette nuit-là. »
ligne d'artillerie disposée au complet sur le flanc d'un vaisseau.
p. méton.: décharge simultanée de tous les canons situés d'un même côté du navire. Lâcher une bordée. « Le navire répond à l'assaut par une bordée de coups de canon. »
p. ext.: salve d'artillerie ou fusillade particulièrement nourrie. « Malgré le désordre que la bordée meurtrière avait jeté parmi les rangs... »
région.: grosse quantité de. Quelques bordées de grêlons. Une grosse bordée de neige.
fam.: attaque verbale, grosse quantité de. Bordée de boutades. « Le colonel lança une bordée de jurons. » « De la chambrée, arrachée à sa bienheureuse torpeur, s'élevait une bordée d'injures. »

border [marine]
longer de son bord, ou longer le bord de qqch. Border les côtes. Border un vaisseau ennemi.
placer sur le bord d'une embarcation. Border les avirons : les mettre sur le bord du bateau, prêts à servir.
saisir par le bord. Border les voiles : les tendre par leur bord inférieur.

culer

[marine] faire marche arrière; marcher par la poupe.
à culer : de telle manière que le bateau fasse marche arrière. Brasser (les voiles) à culer.
arg.: brasser à culer = céder, reculer, faire marche arrière devant qqn ou qqch. « Ce que j'ai dit est dit, je ne brasse jamais à culer. »
(en parlant du vent) tourner de façon à souffler à l'arrière du bateau. « Vers dix heures, le vent calme et cule. »
p. ext., vx.: reculer. Faire culer un cheval ; culer une charrette.

tillac

autrefois, pont supérieur d'un navire. « Nous restâmes à causer sur le tillac jusqu’à ce que le ciel fut criblé d’étoiles. »

souille

[vén.] lieu bourbeux où le sanglier se vautre. « Les souilles ne sont pas les mêmes l'été et l'hiver, ce sont là choses bien connues sur tout terroir de chasse. »
p. anal.: réduit servant de chambre, maison très petite où l'on se niche, ou s'isole. « La maison de Ralph et de Deborah est une souille d'amoureux. »
[mar.] empreinte que laisse l'étrave d'un navire échoué dans le sable ou la vase.
fosse creusée et draguée au pied d'un quai permettant de recevoir des bâtiments de grande calaison. « On ménage à ces bâtiments une souille spéciale en un point déterminé de l'avant-port . »
tranchée, sillon creusé dans le sol.

buccin

trompette recourbée ou droite qui servait à sonner, dans les camps, les heures du jour et les veilles de la nuit. « Les Carthaginois entendaient de leurs maisons la fanfare des buccins qui réglait les exercices. »
symbole d'une forme recourbée. « Des petits bœufs bossus, aux cornes en buccin. »
gros mollusque gastéropode à coquille univalve en spirale, très commun sur les côtes d'Europe.

tinctorial

qui sert à teindre (=colorant). Eau, liqueur tinctoriale; substances, plantes tinctoriales.
relatif à la teinture, à l'art de teindre. Art tinctorial; opération tinctoriale. « Produit au pouvoir tinctorial cent fois supérieur à celui de la garance. »

réséda

herbe (résédacée) aux petites fleurs en grappes verdâtres, jaunes ou rougeâtres, au fruit en capsule, répandue dans le bassin méditerranéen. « Elles iront recueillir le pollen rouge du réséda. » « La mollesse odorante que lui communiquait la proche corbeille de résédas. » « Réséda des teinturiers, à fleurs jaunes, autrefois utilisé comme plante tinctoriale. »
p. méton.: vert pâle tirant sur le jaune ou le gris. (Couleur, vert) réséda. « Les tentures réséda éteignaient un peu l'éclat des lumières . » « À côté des verts réséda pâlissant jusqu'au soufre, les roses atténués. » « Nous avons fait la guerre, porté les couleurs de nos nations, le bleu horizon, le gris, le kaki, le réséda. »
parfum extrait du réséda « Nous ne rapportions plus l'odeur du tabac fumé en cachette, mais le parfum des petites Américaines. Était-ce le géranium ou le réséda? »
p. métaph.: « Flava, tu es le flacon le plus odorant, le réséda le plus suave, le baume arabique le plus précieux! »

caliorne

[marine] gros palan à poulies triples. Caliorne de bas-mât, de misaine. « Les canons furent hissées au moyen de caliornes et de grues. »

cadène

vx.: chaîne de fer à laquelle on attachait les forçats (= cadenne). Être à la cadène, mettre à la cadène.
p. méton.: ensemble de forçats enchaînés. « Ensuite, c’est la chaîne ou la cadène, un convoi de 200 prisonniers enchaînés qui traverse la France pour aller au bagne. »
grande cadenne : nom donné aux bandes de forçats que l'on conduisait de Paris à Toulon ou à Brest et que l'on appelait aussi la chaîne.
[mar.] chaîne de fer à longues mailles servant à rider les haubans contre le bordage d'un navire. « Un navire dont les haubans coupés pendaient encore à leurs cadènes. »

escarmouche

combat localisé et de courte durée entre éléments isolés ou détachements ennemis (= accrochage, échauffourée). Furieuse, légère, rude, vive escarmouche; escarmouche meurtrière; commencer, engager l'escarmouche. « On se borna d'abord à quelques escarmouches, à de légers combats de détachement à détachement. » « Nos forces ne livrent plus seulement des escarmouches mais se risquent à des engagements en bonne et due forme. »
fig.: attaque écrite ou verbale, ouvrant un débat, une polémique plus importante. Escarmouches parlementaires, de plume.
en partic.: bref échange de propos vifs et sans conséquence. (= altercation, chamaillerie, querelle). « Mais ce sont là, je le répète, des orages brefs, des escarmouches réservées aux samedis et aux dimanches. »

escarmoucher
engager une escarmouche, combattre par escarmouches. « Les forces de l'intérieur de la région escarmouchaient sans relâche contre les détachements allemands et les éléments fascistes italiens qui opéraient sur le versant français. »
fig.: échanger des propos vifs mais sans conséquence.
emploi pronom. (=se quereller) « Les plus grands s'escarmouchaient autour des perrons. »

escarmoucheur
vx.: soldat qui escarmouche.
[emploi fig.] « Le spirituel escarmoucheur Henri Beyle (Stendhal), dans ses hardies brochures, allait redisant avec gaieté : "M. Auger l'a dit, je suis un sectaire". »

embobeliner

vx.: envelopper soigneusement qqch ou qqn (=emmitoufler). Embobeliner un nourrisson dans un linge. « Il les aperçut embobelinant leur sémillante maman dans sa pelisse. » « Ils marchent la tête embobelinée dans des linges. » « En attendant les voitures, on s'embobelina dans les capelines et les manteaux. » « Hier je suis allé à l'imprimerie, tout embobeliné de laine et de foulard. »
fam.: séduire (qqn) par des paroles en vue de le tromper (=emberlificoter). Il veut nous embobeliner. « Il reconnut Mademoiselle Laheyrard. − Voilà, pensa-t-il, la dangereuse créature qui a embobeliné Gérard. »

apparaux

matériel fixe servant à effectuer, sur un navire, les manœuvres et les opérations de manutention. Apparaux de pêche, de mouillage, de remorquage. « Le baleineau était accosté le long du bord, et les apparaux étaient tout prêts pour commencer à le dépecer. »
p. ext.: appareils servant à manœuvrer des pièces lourdes ou de grande dimension
ensemble d'appareils équipant une salle de gymnastique.

aniline

alcaloïde organique obtenu par dérivation du nitrobenzène, et dont on extrait diverses matières colorantes artificielles. Couleur, violet, bleu, d'aniline; crayon d'aniline. « Une de ces adorables et fragiles teintes violâtres et burgeautées que donne l'aniline. » « Un dispositif ayant pour effet de rendre les billets de banque inutilisables en les colorants à l'aniline. » « Attention, l'aniline est très toxique. »

aniliné : additionné d'aniline. Eau anilinée.

capelage

ensemble des boucles des manœuvres dormantes qui embrassent la tête d'un mât, l'extrémité d'une vergue. Capelage d'un mât, d'une vergue. « Le lieutenant gravit les haubans, et, en quelques instants, il eut atteint le capelage du mât de hune. »
p. ext.: partie du mât, de la vergue, portant le capelage.

loch

[mar.] appareil simple servant à mesurer la vitesse du navire en considération du temps que met à se dévider une ligne comportant un poids qui fait résistance dans l'eau et un certain nombre de nœuds qui sont espacés d'un cent-vingtième de mille. Filer le loch; houache, ligne, tour de loch. « Les nouvelles du bord sont des plus intéressantes : on vient de jeter le loch; le navire file dix nœuds. »
lac de montagne, de forme très allongée. Le monstre du loch Ness.
golfe profond et étroit, résultant de l'invasion d'une auge glaciaire par la mer.
lagune littorale. « Des aires maritimes assez bien circonscrites, telles que certaines lagunes de la côte dalmate, ou certains lochs écossais. »

noliser

affréter, fréter un navire. Noliser un navire, des raffiots. « Nous nolisâmes une petite barque pour Jersey, et l'on nous entassa dans la cale de cette barque. » « Elle avait tout préparé pour l'éventualité de sa fuite. Une felouque espagnole, nolisée par les soins de son fattore, attendait leurs ordres à Gaëte. »
p. ext., litt.: louer (qqch de mobile). Voiture nolisée. « Tout le château sortit pour les voir remporter leur présent dans la charrette paysanne qu'ils avaient nolisée. »

avion, vol nolisé = charter. « À l'inverse des vols commerciaux, les vols nolisés sont réalisés selon vos besoins. »

arcasse

dans la construction navale en bois, partie renforcée de la charpente arrière de navire.
barre d'arcasse : la plus élevée des barres. « Sur la barre d’arcasse était assis un personnage qui me parut extraordinaire et surprenant : le capitaine Bildad. »
[mécanique] chacune des deux pièces qui supportent l’axe d’une poulie.

revolin

tourbillon, changement de direction du vent lorsqu'il est réfléchi par un obstacle. « À cause du château, des remous qu'il occasionnait, des revolins se formaient en soulevant des panaches. »

ralingue

ralingue cordage qui est cousu sur les bords d'une voile afin de les renforcer. « Les voiles furent bordées de fortes ralingues. »
être en ralingue, mettre les voiles en ralingue : de telle sorte que, les ralingues étant parallèles à la direction du vent, les voiles battent violemment sans se remplir (=ralinguer). « Il nous fallut mettre en ralingue pour nous laisser dériver dans le vent. » « Le navire resta en travers exposé comme un roc à toute la fureur des flots, bien que le grand hunier fût en ralingue et le foc bordé au vent. »
p. anal.: cordage dont on garnit les bords d'un filet de pêche afin de les renforcer. Filet à ralingue. « La senne est un filet à simple nappe, dont la ralingue supérieure est fortement liégée et celle inférieure plombé. »
[cirque] corde tendue au sommet du chapiteau pour maintenir la toile d'un toit.

ralinguer
coudre une ralingue sur les bords d'une voile. Ralinguer une voile.
orienter une voile de telle sorte que, les ralingues étant parallèles à la direction du vent, elle batte au vent sans se remplir (= mettre une voile en ralingue). « Il faut ralinguer ou masquer le perroquet de fougue. »
battre violemment au vent (= faseyer.) « Notre voile d'avant ralinguait contre le mât. »

choquer

[marine] relâcher une manœuvre (réduire la tension sur un cordage pour éviter sa rupture). Choquer l’écoute d’une voile.
p ext.: laisser le vent écarter une voile de la coque. Choquer la grand voile.

subsumer

ranger un cas d’espèce sous un concept plus général. Penser le particulier sous le général (un individu sous une espèce, une espèce sous un genre). « Le mot fruit subsume le mot pomme. »
p. ext.: dépasser, transcender. « Cette proposition subsume les idéologies partielles, les idéologies-relais. » « Le con est de loin le roi des imbéciles, celui qui subsume et synthétise tous les autres. »
[philos. kantienne] ramener la diversité des données de l'intuition à l'unité des concepts purs de l'entendement. « Nous réunissons nos diverses intuitions sensibles au moyen des concepts de l'entendement, ou, pour parler le langage de Kant, nous les subsumons sous les concepts. »

subsomption
action de penser le particulier sous le général; résultat de cette action. « La subsomption d'un concept inférieur sous un concept supérieur. »
acte par lequel on subsume (=recognition.) « C'est se satisfaire à trop bon marché que de définir le concept et le jugement par la subsomption. »

béhaviorisme

[psychol.] étude du comportement, rejetant l’introspection, ramenant les conduites à une chaîne de stimulus et de réponses.

béhavioriste : partisan du behaviorisme ; propre au behaviorisme. « Le critère behavioriste d'adaptation. »

sankalpa

sankalpa[résolution, intention ou engagement en Sanskrit] intention, désir profond de transformation exprimé de manière claire et concise. La répétition quotidienne de cette phrase (ou visualisation) finit par l'enraciner dans le subconscient, au point d'accomplir la transformation attendue.
Exemples de sankalpa : « Je suis dans l'instant présent. » « J'ai confiance en moi. » « Je suis libre de toute dépendance. »
« On prononce le Sankalpa en début et en fin de Yoga Nidra, le soir en s’endormant, le matin au réveil, ou à tout autre moment, sans en changer un mot jusqu'à sa réalisation. »

sentience

capacité à ressentir, à éprouver des choses de manière consciente (ex: plaisir, bien-être, souffrance). « Tous les êtres sentients, animaux compris, ont droit au respect de leur intégrité morale et physique. »

eudémonisme

[du grec eudaimonía, "béatitude"] doctrine philosophique selon laquelle le bonheur est le but de la vie humaine. Il n'est pas opposé à la raison, au contraire, il en est la finalité. L'eudémonisme se distingue de l'hédonisme, qui fixe le plaisir et non le bonheur comme but de la vie.
« Le concept de bien-être est basé soit sur une approche hédoniste ou épicurienne de maximisation du plaisir (école utilitariste de Jérémy Bentham, interprétation dévoyée de l’hédonisme d’Epicure qui recommandait d’éviter les excès), soit sur une approche eudémonique d’épanouissement de l’homme (Socrate, Aristote). »

rouge Titien

rouge Titienteinte de rouge doré caractéristique des œuvres du peintre italien Titien.
p ext.: couleur de cheveux (=roux Titien). « Affirmez votre personnalité avec une couleur chatoyante comme le roux Titien ou le blond vénitien. » « Elle roule entre ses doigts blancs ses longs cheveux rouge Titien. »
p ext.: [secteur automobile] « Laque rouge Titien irisé. »

baratter

baratter battre la crème du lait dans un récipient spécial (une baratte) pour la transformer en beurre. « Les Tibétaines barattent le beurre de yack en chantant. »
p. métaph.: « Une tempête violente baratte la mer et la fait écumer. » « Deux vieilles amies qui barattent leurs souvenirs. » « On baratte le vide, avec des mots, dans l'espoir éperdu qu'il finira par prendre une forme... »
fig.: « Les turpitudes de cette fille trempée dès l'enfance dans les incestes, barattée dès sa puberté par des passions de vieillard... »

se baratter la cervelle : s'exciter, s'agiter en vain. « Ils continuent à se surchauffer l'imagination, à se baratter la cervelle dans des cénacles. »

biome

biomevaste région biogéographique s’étendant sous un même climat et présentant une homogénéité (= écorégion). Ex: la toundra, la forêt tropicale, la savane, la mangrove, le désert, le littoral, les récifs coralliens, les abysses, etc. « L'importance vitale du biome amazonien pour la planète. »

syndicats jaunes

syndicats jaunes syndicats refusant la grève et l'affrontement avec le patronat (appelés aussi "les jaunes" ou "droite prolétarienne"). Ils s'opposent aux syndicats rouges, socialistes et communistes, favorables à la grève. « Comme tous les syndicats jaunes, cette centrale défend plus le patronat que les travailleurs. » « Les jaunes et les rouges sont irréconciliables. »
p ext.: travailleur qui compromet l'efficacité d'une grève en refusant d’y participer (en concertation ou non avec le patronat).

catch 22

catch 22 roman de Joseph Heller publié en 1961, dénonçant l'absurdité de la guerre (Seconde Guerre mondiale) et du fonctionnement de l'armée américaine.
p ext.: situation perdant-perdant, inextricable. Se retrouver dans un Catch-22. « C'est un catch 22 : on ne veut pas m'embaucher sans expérience, mais tant qu'on ne m'embauchera pas, je n'aurai pas d'expérience. »

plat-bord

plat-bord ceinture horizontale en bois surmontant le bordé d'un navire. « De lourdes nefs, des péniches venaient, comme endormies, de l'eau jusqu'aux plats-bords. »
madrier pouvant provenir de bateaux détruits.

bordage

bordage[marine] planche servant à former le "bordé" : la partie extérieure de la coque d'un bateau.
planche servant à former les planchers d'un navire.

peau de chagrin

[du roman d'Honoré de Balzac, La Peau de chagrin] qui se réduit, rétrécit inexorablement. Réduire à peau de chagrin, comme peau de chagrin. « Les grands singes d'Afrique voient leur habitat naturel se rétrécir comme peau de chagrin. »

gouvernail

gouvernailensemble du mécanisme de direction d'un bateau. Il comporte trois parties :
- la barre où se tient le pilote qui commande le mouvement du navire
- la mèche qui est la tige verticale reliée à la barre permettant de faire pivoter le safran
- le safran qui ressemble à un aileron immergé qui agit sur l'eau pour modifier la trajectoire.
Gouvernail à large safran. « Le safran du gouvernail, heurté par le travers, donna une affreuse secousse à la barre: les trois hommes qui la tenaient furent renversés sur le pont. » « La mèche de safran doit être maintenue bien dans l'axe de son logement. »

ketch

ketchvoilier à deux mâts et à gréement aurique ou gréement Marconi, avec un grand mât à l'avant et un mât plus petit à l'arrière, appelé mât d'artimon. « Ferlez votre voile d'artimon quand votre ketch est au vent arrière, sinon elle volera le vent de votre grand-voile. » « Ce qui distingue le ketch du yawl, c'est la position du mât d'artimon : avant la mèche de safran sur le ketch, en arrière de la mèche de safran sur le yawl. »

guerre des Deux-Roses

guerre des Deux-Rosesguerre civile qui eut lieu en Angleterre de 1455 à 1485, entre la famille royale de Lancastre et la famille royale d'York.
Le nom « Deux-Roses » vient des emblèmes des deux maisons, la rose rouge de Lancastre et la rose blanche d'York.
La guerre des Deux-Roses donnera naissance à la dynastie des Tudor, qui réunira les deux maisons grâce au mariage d'Henri VII, dernier descendant des Lancastre, à Élisabeth d'York, héritière de la maison d'York.
L'emblème des Tudors, une rose rouge et blanche, unit la rose blanche d'York à la rose rouge de Lancastre.

forts des Halles

forts des Hallesnom des manutentionnaires des anciennes Halles de Paris. Personnages incontournables des Halles, c'est eux qui chaque premier mai apportaient le muguet au président de la République.
p ext. le mot « forts » désigne l'ensemble des manutentionnaires attachés à un établissement. « Les forts des Abattoirs de Lille. »
les forts des Halles sont à l'origine du célèbre maillot sans manches connu aujourd'hui sous le nom de « marcel ».

infibulation

suture des lèvres de la vulve afin d'empêcher les rapports sexuels. Tradition de certains peuples d'Afrique noire, souvent en complément de l’excision clitoridienne, elle est aujourd'hui illégale dans la plupart des pays.
chez l'homme, l'infibulation consiste en la mise en place d'un fermoir à travers le prépuce (rare).

euscarien

euscarienbasque. « Des lettres écrites en langue euskarienne. » « Les Basques, qui s'appellent eux-mêmes les Euskariens, c'est-à-dire "le peuple qui précéda", sont un des plus vieux peuples du monde. »

carmagnole

carmagnole veste étroite, à collet sur les épaules, revers courts, nombreux boutons, courtes basques, adoptée en particulier par les révolutionnaires. « Des spectateurs en carmagnole percée, la pique sur l'épaule. »
révolutionnaire fanatique portant la carmagnole. « Robespierre aurait préféré la collaboration des bourgeois à celle des sinistres carmagnoles déchaînées par Danton. »
chant et ronde révolutionnaires. « Les neuf muses, seins nus, chantaient la Carmagnole. »
fig.: faire danser la carmagnole à qqn. = se débarrasser de qqn, en particulier en le guillotinant.

transcendance

caractère de ce qui se situe hors d'atteinte de l'expérience et de la pensée de l'homme. « Dans la théologie musulmane l'essence d'Allah, d'une transcendance absolue, n'admet aucune représentation. »
tout ce qui se situe au-dessus. Réalité transcendante
Haut de page