Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

Sabin

qui habitait la Sabine, région voisine de Rome.
l’enlèvement des Sabines par les Romains est un épisode mythique de l’histoire de la Rome primitive. Pour combler le manque de femmes, Romulus et ses compagnons enlèvent celles de leurs voisins, les Sabins. Lorsque les Sabins attaquent Rome pour récupérer leurs femmes, celles-ci, ne pouvant choisir entre leurs maris et leurs pères, s'interposent et parviennent à les réconcilier. Certains voient dans cet épisode le premier cas connu de syndrome de Stockholm.

viduité

veuvage. « Après la virginité, c'est la viduité qui a joui partout du respect des hommes. »
délai de viduité : délai que doit respecter une femme veuve ou divorcée avant de pouvoir se remarier.
fig.: état d'abandon; isolement affectif. « Privé des sens, son intelligence est condamnée à une éternelle viduité. »
vacuité. « C'est partout la même viduité. Cette pauvreté de pensée, ce manque de cœur a gagné tout le parti socialiste. »

madrassa (=médersa)

terme arabe désignant une école, laïque ou religieuse.
établissement d'enseignement supérieur dans les pays musulmans.
université théologique musulmane.

passepoil

passepoil liseré, bande étroite de tissu ou de cuir qui borde certaines parties d'un vêtement ou les coutures, de manière à former une garniture en relief. Passepoil d'une boutonnière, d'une poche ; mettre un passepoil. « La redingote est bordée d'un petit passepoil. »
liseré de couleur qui borde les coutures des uniformes militaires et qui constitue un signe distinctif des corps de troupes. « Des gardes arrivaient, avec leur uniforme à passepoil jaune. »
passepoiler = border, garnir d'un passepoil. Passepoiler des boutonnières, un pantalon.
passepoilé = qui est bordé, garni d'un passepoil. Poche passepoilée. « Une culotte noire passepoilée de grenat. » [habits]

cosmogonie

Ensembles de récits mythiques ou de conjectures scientifiques, cherchant à expliquer l'origine et l'évolution de l'univers. Ex: la cosmogonie est un genre littéraire les plus riches et les plus antiques qui soient. On dirait que le monde est à peine plus âgé que l'art de faire le monde.

heuristique

[fém., du gr. anc. eurisko, « je trouve », même racine que eurêka] art d'inventer, de faire des découvertes.
utile à la découverte. Une (méthode) heuristique.
art de repérer de manière exhaustive toute la documentation relative à un sujet d’étude. Investigation heuristique.
méthode permettant de solutionner rapidement un problème complexe par approximations (=raccourci cognitif). « Connaissez-vous les différents types d'heuristiques ou raccourcis mentaux que nous utilisons lorsque nous devons faire face à un problème ? » « Les heuristiques permettent aux individus un gain de temps car en les utilisant, ils ne tiennent pas compte de toute la complexité des informations pertinentes à la situation. Cependant, elles mènent parfois à des biais et des erreurs dans la prise de décision. »
carte heuristique (=carte cognitive ou mind map) : représentation sous forme de schéma du fonctionnement et du cheminement de la pensée. « Développer sa créativité et sa capacité d'analyse en utilisant la méthode des cartes heuristiques (mind-mapping). »

glyphe

inscription, trait gravé en creux. « On ne connaît pas en France de gravures rupestres autres que les glyphes des rochers de la Vendée. »
trait. « Ô stylographe à la plume de platine, qui trace sur le papier les glyphes alphabétiques. »
trait gravé en creux dans un ornement architectural (=cannelure, ciselure, rainure).

janissaire

janissaire soldat d'élite de l'infanterie turque, du XIVe au XIXe siècle, appartenant à la garde immédiate du sultan. « Les janissaires de Mahomet II ivres d'opium, de victoires et de femmes, le cimeterre à la main, le front festonné du turban sanglant. »
p. anal., péj., vx.: satellite d'une autorité despotique. « Les jésuites sont les janissaires du catholicisme, aujourd'hui les oppresseurs du monde ». (Proudhon)

serge

étoffe présentant de fines côtes obliques. Serge fine; grosse serge; serge de coton, de laine, de soie. « L'homme, vêtu d'un costume marin en grosse serge... »
sergette= étoffe de laine mince et légère.« On me fit endosser l'uniforme de sergette amarante... » [habits]

faire florès

briller, faire une dépense d'éclat, gén. sans suite : « quand il a de l'argent, il fait florès. »
obtenir un succès dans le monde, une réputation flatteuse, une réussite brillante : « tu as fait florès, mon cher ! » « Depuis la campagne d'Égypte, le turban fait florès. »

Caudines

« passer sous les fourches caudines » : devoir accepter des conditions sévères, ruineuses et humiliante. La peine infamante du joug dans le défilé de Caudium, pour les Romains : passer en se courbant, les mains liées dans le dos, sous une pique ou une fourche tendue à l'horizontale.

venelle

venellepetite rue étroite (=ruelle). « Une venelle déserte menant aux jardins potagers. »

obsécration

prière ou demande instante adressée à Dieu ou aux hommes (=déprécation). « Il priait avec la sensation que ses obsécrations ne portaient point, n'étaient pas entendues. » « Il répétait inlassablement son obsécration : prenez pitié d'un pauvre aveugle! »

monophysisme

[du gr. une seule nature]
doctrine chrétienne qui affirme que, dans la personne de Jésus-Christ, il existe une seule nature (divine) et non deux natures distinctes (divine et humaine). Cette position s'oppose au dyophysisme, qui reconnaît en Jésus-Christ deux natures, divine et humaine, unies en une seule personne. « L'Église arménienne, l'Église copte et l'Église syrienne sont des Églises monophysites : elles ne reconnaissent pas le dyophysisme (une seule personne et deux natures) adopté au Concile de Chalcédoine. »

moins-disant

qui fait l'offre la plus basse (dans une adjudication) (≠ mieux-disant). L'entreprise moins-disante. « Le moins-disant réglementaire l'emporte, en dépit des risques. »
révision à la baisse. Moins-disant social, salarial. « Une déréglementation totale aboutirait à un moins-disant social, fiscal et environnemental. »
[adj.] de moindre valeur. « Le gouvernement tente de dissuader les gens d’acheter des produits moins-disants écologiquement. »

syndrome de Takotsubo

syndrome de Takotsubocardiomyopathie de stress liée à un stress physique ou psychologique intense, le plus souvent chez une femme de plus de 50 ans. Elle se traduit par des signes évocateurs d’un infarctus aigu du myocarde (= syndrome du cœur brisé). « Souvent pris pour une crise cardiaque, le syndrome du cœur brisé ou syndrome de Takotsubo fait suite à une très forte émotion qui entraîne une déformation du cœur. »

brasero

brasero récipient métallique percé de trous, supporté par des pieds, et rempli de charbons ardents, destiné au chauffage en plein air. « Le brasero, meuble très-primitif avec lequel on a le choix de geler ou de s'asphyxier. »
p. compar. : « La quarante-deuxième rue fond dans la lumière, avec ses maisons trouées de rouge, comme des braseros. »

coliformes

coliformesgroupe de bactéries principalement présentes dans les intestins des animaux à sang chaud, y compris les humains.
Les coliformes sont utilisés dans les tests de potabilité et la surveillance des eaux. Leur présence en nombre élevé indique une contamination, souvent d'origine fécale. « Escherichia coli est une bactérie du sous-groupe des coliformes fécaux. »

pépouze

[argot] pépère ; tranquille ; peinard. « Un p’tit job pépouze. » « Des nuages avançaient, tranquilles, pépouzes, leurs gros ventres en avant, Obélix de vapeur. »

ailurophile

[du gr aílouros, chat]
qui aime les chats (≠ ailurophobe). « Ernest Hemingway était ce que nous pourrions appeler un « ailurophile ». »
relatif à l’amour des chats. « J’ai exactement le même sentiment que toi Annick, et certains textes trouvés au hasard de mes modestes recherches ailurophiles, font particulièrement écho. »

cothurne

cothurne chez les Grecs et les Romains, chaussure de cuir enserrant la jambe jusqu'à mi-mollet et à lanières lacées par-devant. « Du bout de son cothurne, il lui avança un tapis sous la tête. »
lacets, lanières ou rubans servant à attacher une chaussure de femme et montant jusqu'au mollet. Souliers à cothurne. « Sur ses bas de soie noirs se nouaient les rubans des cothurnes qui chaussaient ses pieds étroits. »
chausser, mettre, prendre le cothurne = jouer la tragédie ; adopter le ton de la tragédie. Utiliser un style pompeux.

ultima ratio

[lat. dernier argument]
force qui emporte la décision. « Le gouvernement fléchira devant l'ultima ratio du sabre. »
fig.: argument d'autorité. « Le droit de veto, cet ultima ratio des souverainetés malmenées... »

nidoreux

nidoreux qui a une odeur, un goût d'oeufs pourris.
p. ext.: puant. Haleine nidoreuse.

tragus

traguspetite saillie triangulaire de l'orifice externe du conduit auditif. « Une pression sur le tragus peut être douloureuse. » « Piercing du tragus. »

montueux

1 qui est très inégal, coupé de tertres, de collines, de monticules, entrecoupé d'élévations isolées. Contrée, plaine montueuse. « Un paysage montueux, rocailleux, tourmenté, où des chemins gris et caillouteux serpentent dans la pierraille. »
p. métaph.: « Le dernier cap de Galles qui s'enfonce au plus loin parmi des vagues montueuses. » « Son corps si féminin, vallonné, montueux ». »Le front montueux, les arcades sourcilières proéminentes, le nez en bec d'aigle donnaient à la tête un relief d'une vigueur singulière. »
2 qui se caractérise par une forte montée. « Au bout de la rue montueuse qui mène au château. »
p métaph.: « il y a des jours montueux et malaisés qu'on met un temps infini à gravir et des jours en pente qui se laissent descendre à fond de train en chantant. »

Faust

alchimiste allemand du 16ème siècle et personnage éponyme de deux pièces de Goethe (1808 et 1832), considérées comme l'oeuvre la plus importante de la littérature allemande.
Résumé :
Faust, pour assouvir son ardent désir de savoir, a étudié toutes les sciences, y compris la magie et la nécromancie. En vain.
Accablé par l'insignifiance de son savoir, il signe un pacte avec Méphistophélès. Celui-ci doit l'initier aux jouissances terrestres et le servir fidèlement dans ce monde. En échange de cela, Faust s'engage à lui livrer son âme dès que,au lieu de chercher sans trêve de nouvelles jouissances, il dira paresseusement à l'instant qui passe "Arrête-toi, tu es si beau ! ".
Après ce pacte commence le voyage à travers une vie agitée.
Faust rencontre Marguerite, une pure et délicieuse jeune fille et demande au Diable de l'aider à la conquérir.
Cet amour sera si fort qu'il conduira la prude Marguerite à l'infanticide (elle noiera l'enfant de Faust, né du péché) et à la folie. Lorsque Faust et Méphisto tenteront de la délivrer du cachot elle préférera mourir et rejoindre Dieu.
À la fin, alors que l'âme de Faust doit revenir au diable, une armée céleste triomphe de Méphisto et emmène l'âme de Faust au Paradis. La conclusion propose un message d'espoir : malgré les erreurs et les échecs, l'âme humaine peut être rachetée par un effort continu vers le bien.

moukère

femme maghrébine. « Les vedettes se croient obligées à des torsions de croupe et à des ballottements de la poitrine, du genre "moukère" qui plaît infiniment à ces salles d'Orientaux. » « La fatma, me fait signe de venir, de monter dans son gourbi... Elle me prend la main, la moukère, elle me la retourne, elle va me faire les lignes. »
pop : femme, maîtresse, prostituée. « Le citoyen se précipita sur le sac à main d'une dame et s'enfuit au pas de course. La mouquère se mit à brailler. »

raout

(vieilli) grande réception mondaine. Raout ministériel, parisien; donner un raout; inviter qqn à un raout. « On finit par se reconnaître au milieu de ce raout de beautés anglaises les plus fines et les plus aristocratiques du monde. » « À 6 heures, raout à l'Ambassade de France. Tout le Caire était là. »

dinanderie

dinanderie[mot issu de "Dinant", nom de la ville d'origine de la dinanderie (Belgique)]
ensemble d'ustensiles de cuivre jaune, tels que pièces de vaisselle, chandeliers, aiguières, etc. Ouvrages de dinanderie.
usine où l'on fabrique des objets en cuivre jaune.

schlemiel

[yiddish: bon à rien ou idiot] dans l’humour juif, archétype de l'idiot gentil, du "loser" toujours fourré dans des situations improbables (= schlémil). Blagues de schlémi(e)l. « Le schlémil, c’est, dans le ghetto, le maladroit, le malchanceux qui laisse toujours tomber sa tartine sur le côté beurré, celui dont on dit que, s’il faisait des cercueils, les hommes s’arrêteraient de mourir, ou que, s’il vendait de la chandelle, la nuit n’arriverait jamais. »
dans ses films, Woody Allen joue souvent le rôle du schlemiel.

autonyme

se dit d'un terme qui se désigne lui-même (= autoréférent). Énoncé, mot, autonyme. Par exemple, l'usage de « soir » et « espoir » dans « Soir rime avec espoir ».

coudée

coudée anc. mesure de longueur : distance du coude à l'extrémité des doigts, soit 50 cm environ. « Une coudée de longueur et deux pouces de largeur. »
cent, mille coudées = valeur considérable. Dépasser qqn de cent coudées, être à cent coudées au-dessus de qqn. « Il plaçait Alphonse Daudet à mille coudées au-dessus de Dickens. »
espace nécessaire pour remuer les coudes en prenant ces mesures. "Avoir les coudées franches" (avoir toute liberté d'action, n'être gêné par rien ni personne).

édile

hist. romaine : magistrat qui avait pour fonctions essentielles l'entretien des bâtiments, la voirie, la police, l'approvisionnement de la ville, l'organisation de jeux.
souvent p. plaisant.: conseiller municipal, généralement dans les grandes villes. Nos édiles. « Il espérait bien ne pas mourir sans avoir été l'objet des "suffrages de ses concitoyens". Devenir un des "édiles de la cité" c'était son rêve! »

faraud

pers. infatuée d'elle-même, en particulier homme qui se donne des airs avantageux auprès des femmes. Synon. bellâtre, fanfaron, prétentieux. « Je ne connais personne qui soit plus fort que moi! dit-il en battant les cartes avec une prétention à la grâce, digne de ces farauds d'estaminet si bien rendus par Bellangé dans ses caricatures. »
faire le faraud : afficher des prétentions à l'élégance, tirer vanité de son aspect physique. Synon. parader, se pavaner, plastronner, fanfaronner. « Poudre-toi, coiffe-toi, brosse-toi, fais le faraud, tu n'en iras pas moins en place de Grève. » « Les gars, dans les rues, font les farauds pour elle. »
« Ils la regardaient avec des sourires farauds, des airs farauds. »

prébende

revenu, profit attaché à une charge, à une fonction (ecclésiastique ou autre) - avantage attribué par faveur. Prébende électorale ; course aux prébendes ; ramasser des miettes de prébendes. « Ces professeurs à qui l'on paye de grosses prébendes... »

hégémonie

suprématie politique et militaire d'une ville, d'un état, d'un peuple sur d'autres. « Le Kaiser voulait imposer l'hégémonie germanique au monde. »
fig.: domination souveraine exercée sur quelque chose. Hégémonie culturelle.

landerneau

commune du département du Finistère.
"Cela va faire du bruit dans Landerneau" : expression utilisée lorsqu'un événement provoque un grand émoi dans un milieu fermé.
p ext.: milieu élevé et difficile d'accès. Le landerneau des grands restaurateurs ; Le Landerneau culturel ; le Landerneau économique. « L'affaire a agité le Landerneau syndical. »

taroupe

taroupetouffe de poils qui parfois pousse sur la glabelle, c’est-à-dire entre les sourcils. « On arrache la taroupe avec une pince à épiler. »

avoir du bien au soleil

avoir de l'argent placé, à l'abri. « Albert, dont le père avait du bien au soleil, était promis à Catherine. » « Union parfaite sous tous les rapports. Des écus au soleil. Un nom qui sonne altièrement. »

dito

[dans une énumération ou une nomenclature d'articles] de même, comme ci-dessus. « Un sac de café à cent sous, dix dito à mille. »

casimir

casimirdrap léger fait de laine croisée ou de coton, de dessins et de couleurs variés, très employé au 19ème siècle dans la fabrication des vêtements d'homme. Culotte, gilet, pantalon de casimir. Etre habillé en casimir. « Napoléon et son célèbre uniforme vert, traversé par son grand cordon rouge, rehaussé par le dessous blanc de sa culotte de casimir. »

spéculaire

spéculaire qui réfléchit la lumière comme un miroir. « Le mica est un minéral spéculaire. »
pierre spéculaire = pierre transparente qui servait de vitre dans l'Antiquité. « Les fenêtres du temple étaient fermées soit par des verres, soit par des pierres spéculaires, ces lames minces d'albâtre ou de gypse transparent. »
produit par un miroir, qui semble produit par un miroir. Image, réflexion spéculaire. « Les bars ne sont que verre, miroirs où la vie s'enfonce, multipliée, spéculaire, spectaculaire. »
écriture spéculaire = écriture dans laquelle les lettres ou les mots se suivent de droite à gauche comme s'ils étaient vus dans un miroir. Certains aphasiques écrivent ainsi.
hallucination spéculaire = autoscopie = phénomène hallucinatoire par lequel un malade se voit lui-même, extérieurement ou intérieurement (autoscopie externe, interne). « Les prétendus dons d'autoscopie des somnambules. »
plante herbacée à fleurs violettes (=miroir-de-Vénus). « On cultive la spéculaire comme plante d'ornement. »
spéculairement = à la manière d'un miroir. « Les surfaces métalliques réfléchissent toujours plus ou moins abondamment, à la manière d'un miroir, la lumière blanche qui les éclaire, et cette lumière blanche, ainsi réfléchie spéculairement, s'ajoute à la lumière qui a pénétré tant soit peu entre les particules du corps. »

esche

escheappât que l'on fixe à l'hameçon. « le pain : une esche pas chère, pratique et très efficace. »
« Le brochet, la perche, le sandre se pêchent au vif, c'est-à-dire avec un poisson vivant en guise d'esche. »
escher : mettre une esche à l'hameçon. « Tous les appâts naturels sont autorisés, y compris l'asticot. Ils devront être eschés sur des hameçons simples sans ardillon. »

véganisme

mode de vie fondé sur le refus de l'exploitation et de la cruauté envers les animaux. Au-delà de l'adoption d'un régime alimentaire végétalien, les végans refusent tout produit issu d'animaux ou testé sur eux (cuir, fourrure, laine, soie, cire d'abeille, cosmétiques, loisirs, etc.).

platier

platier surface plane inclinée vers la mer, affleurement de roches, ou partie d'une plage apparaissant à marée basse.
surface horizontale d'un haut-fond sous marin, parfois visible à marée basse. « La plus grande partie du platier, immergée aux hautes mers, forme les îles qui jalonnent l'atoll. » « Lorsqu'on se promène à marée basse sur le platier du récif, on peut retrouver les vestiges de navires anciens. »

hérétique

contraire à l'orthodoxie. Ex: une affirmation hérétique

syndrome d'Asperger

forme d'autisme caractérisée par l'hypersensibilité, la synesthésie, et des capacités de mémorisation hors du commun. « Rain Man, le personnage du film éponyme, souffre du syndrome d'Asperger. »

sagette

sagetteflèche. Un arc et des sagettes.
fig: « Des traits d'esprit comme des sagettes décochées aux importuns. »

nielle

nielle [orfèvr.] [du latin nigellus, "noirci"] incrustations noires sur fond clair, ou réciproquement. « Des oeuvres finement ciselées où les nielles, les émaux et les ivoires rehaussent la beauté du métal. »
nieller : orner de nielles un bijou ou une pièce d'orfèvrerie. Nieller la poignée d'un sabre. Niellé d'or. « Un disque de métal décoré d'un triskell niellé d'or. » « Luttant contre l'ombre, la clarté de la lampe niellait la lame de paillettes étincelantes. »
[bot.] plante adventice des céréales aux graines toxiques. « Semences de céréales contaminées par des graines de nielle. »

dia

cri des charretiers pour faire aller leurs chevaux à gauche (anton.: hue).
p. anal. [en s'adressant à une pers.] « Hue donc! Hue donc!... Tu es le cheval... Dia, hue! Sale rosse, veux-tu marcher! »
à hue et à dia (fig.) : avec difficulté, en étant tiraillé de divers côtés. « Les examens je les franchis, à hue à dia, tout en gagnant ma croûte. »
aller à hue et à dia : ne pas suivre une ligne précise, progresser de manière cahotique. « Des généraux de quatre sous qui vont à hue et à dia... »
tirer à hue et à dia : agir en sens contraire, à contretemps. « Les uns tiraient à hue, les autres à dia, quand une solution mit tout le monde d'accord. »
p. métaph. tirailler, harceler. « Coûteux effort qui ne servait qu'à m'écarteler davantage, cœur et sens me tiraient à hue et à dia. »
au passif.: être tiraillé de divers côtés. « Le simple lecteur se trouve tiré à hue et à dia entre plusieurs solutions contraires. »
Haut de page