Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

youpala

youpalaappareil composé d'un cadre à roulettes et d'un dispositif destiné à soutenir le corps et les jambes d'un jeune enfant dans l'apprentissage de la marche (=trotteur). « Avec un youpala, nous arriverons peut-être à le faire marcher. »

ouvrir le parapluie

dégager sa responsabilité ou la faire porter sur un autre. « Evite d'ouvrir le parapluie sans arrêt, d'essayer de faire porter les responsabilités aux autres. »

chacunière

lieu où l'on se retire, logement, appartement. « Comme il se faisait tard, chacun se retira en sa chacunière. »

cothurne

chez les Grecs et les Romains, chaussure de cuir enserrant la jambe jusqu'à mi-mollet et à lanières lacées par-devant. « Du bout de son cothurne, il lui avança un tapis sous la tête. »
lacets, lanières ou rubans servant à attacher une chaussure de femme et montant jusqu'au mollet. « Des souliers à cothurne. Sur ses bas de soie noirs se nouaient les rubans des cothurnes qui chaussaient ses pieds étroits. »
chausser, mettre, prendre le cothurne = jouer la tragédie ; adopter le ton de la tragédie. Utiliser un style pompeux.

loyaliste

qui témoigne de la fidélité à son souverain ou au régime et aux institutions établis. Armée loyaliste. « Mes deux compétiteurs, l'un loyaliste, l'autre libéral, viennent de passer dans mon camp. »

realpolitik

mot allemand signifiant "politique réaliste", et désignant des rapports internationaux fondés sur l'importance économique des intervenants et non sur des a priori idéologiques.

scripturaire

relatif aux saintes Écritures. « L'inspiration scripturaire dans le théâtre et la poésie de Paul Claudel. »
relatif à l'écriture, au style (=scriptural). Système scripturaire. « Une génération de romanciers connue pour ses audaces scripturaires. »

gens de revue

gens qui se revoient en de fréquentes occasions. « Nous aurons l'occasion d'en reparler, nous sommes gens de revue, comme on dit. »

marigot

marigoten Afrique, tout point d'eau alimenté par les pluies, les débordements d'un fleuve ou des nappes souterraines. « Des caïmans s'enlisent traîtreusement dans les boues jaunes des marigots. » « Je parviens au bord d'un marigot aux eaux abondantes. »

bergerade

bergerade tableau représentant des scènes de bergers dans le goût du 18ème siècle. Chambre, paravents à bergerades.
p. ext. et péj.: poésie pastorale fade et ennuyeuse, chanson sans agrément. « Fredonner de sirupeuses bergerades. »
vie idyllique, mais monotone. « Pensez-vous que nous vivions une éternelle bergerade ? un roman blanc, entre gens qui s'aiment toujours ? »

maroufler

coller à la colle forte (une toile peinte, un papier, un élément de décoration) sur un support (ex: mur à revêtir). « Maroufler une décoration. Utilisez la roulette à joint pour bien maroufler les bords de dalle afin qu'ils ne se relèvent pas. »

vert-galant

[p. allus. au vert-galant ou galant de feuillée, bandit qui se postait dans les bois pour attaquer les passants] très hardi et entreprenant avec les femmes. « Nous n'avions alors que vingt-huit ans, et nous étions, ma foi, tous deux de verts galants. »
le Vert galant : surnom du roi Henri IV de France, en raison de ses nombreuses conquêtes féminines.

innocuité

caractère de ce qui n'est pas toxique, nocif. Innocuité d'un médicament, d'une inoculation; vaccin d'une parfaite innocuité; être d'une innocuité absolue.
caractère de ce qui ne cause aucun dommage. « L'innocuité de la propagande chez les esprits libres ». « L'innocuité d'un adversaire désarmé. »

ultima ratio

force qui emporte la décision. « Le gouvernement fléchira devant l'ultima ratio du sabre. »
fig.: argument d'autorité. « Le droit de veto, cet ultima ratio des souverainetés malmenées... »

"ultima ratio regum" : en latin "le dernier argument des rois", cette formule justifie l'emploi de la force lorsque les recours pacifiques ont été épuisés.
Louis XIV la fit graver sur ses canons.

messeoir

littér. [surtout employé à la forme négative et à la 3e pers.] ne pas convenir; n'être pas séant (contraire de seoir). Ne pas messeoir à qqn ou qqc. « La simplicité des vêtements ne messied pas à la grandeur. » « Un peu de fantaisie ne messied pas en art. » « Un peu de discrétion ne messiérait pas. »

liquidambar

liquidambar grand arbre ornemental à résine balsamique. « À l'ombre des érables et des liquidambars. » « Le grand parc, planté de tilleuls, de séquoias et d'un liquidambar, était mangé par la forêt. »
p. méton.: résine du liquidambar, utilisée en médecine et en parfumerie (=ambre liquide),

casse

casseboîte ou meuble divisé en petites cases contenant les caractères typographiques.
bas de casse = partie inférieure du meuble proche de la main du typographe et contenant les caractères les plus courants, rangés par ordre de fréquence, en particulier minuscules. P. méton.: minuscules.
haut de casse = partie supérieure où sont rangées les lettres à l'emploi le moins fréquent (capitales, lettres accentuées, etc.).
casseau = compartiment spécial servant à conserver le trop-plein des caractères.

saurien

saurientaxon regroupant les oiseaux et bon nombre de reptiles vivants.
Il désignait autrefois l'ensemble des lézards et des dinosaures. Les oiseaux, descendant des dinosaures, ont ensuite été inclus à ce groupe.

non-régression

en programmation informatique, les tests de "non-régression" ont pour objectif de vérifier que des modifications apportées à une application n'ont pas introduit de défaut sur des parties déjà existantes.

bouilleur de cru

propriétaire autorisé à distiller chez lui, pour sa consommation personnelle, des produits provenant exclusivement de sa récolte. « Autrefois, avant que la loi sur les bouilleurs de cru nous eût spoliés, chacun de nous possédait son alambic. »
p. ext.: défenseur des intérêts des bouilleurs de cru. « J'en demande bien pardon à la Chambre, mais ce n'est ni comme bouilleur, ni comme antibouilleur que je suis à cette tribune. »

nidoreux

nidoreux qui a une odeur, un goût d'oeufs pourris.
p. ext.: puant. Haleine nidoreuse.

emphytéose

bail de longue durée (de 18 à 99 ans) dans lequel le locataire a un droit réel sur l’immeuble ou sur un terrain agricole, c'est-à-dire qu'il peut l’hypothéquer, le louer ou le sous-louer (=bail emphytéotique).

feuille de boucher

couteau de boucher, évoquant par sa forme une feuille format A5, le manche dépassant par le bord long.

capeler

(faire) passer par-dessus.
p. ext.: rabattre et attacher par un capelage (une voile). Capeler le hunier.
p. ext.: mettre sur soi, revêtir. Capeler un ciré, une vareuse.
fam.: capeler l'habit = s'équiper d'un scaphandre.

hayon

hayon panneau de bois amovible servant à fermer l'arrière ou l'avant d'une charrette, d'un tombereau
ensemble lunette arrière/porte de coffre s'ouvrant ensemble. « Coffre à hayon. L'essor du marché des berlines compactes dotées de quatre portes et hayon. »
hayon élévateur : système de plate-forme élévatrice disposé à l'arrière de la caisse d'un camion. Il permet d'y disposer de lourdes charges sans devoir le mettre à quai.

floralies

floralies[p. allus. aux fêtes printanières célébrées à Rome en l'honneur de Flore] fête horticole, et en partic., exposition de fleurs. « Les floralies nationales, créées en 1906, sont organisées chaque année dans une ville différente. »

tenir la dragée haute à qqn.

lui faire payer cher ce qu'il demande, le faire attendre. « Je restais maîtresse de l'argent; je lui tenais la dragée haute. »

aiguière

aiguière vase élégant avec anse et bec, pouvant affecter les formes les plus diverses, destiné à contenir de l'eau (parfumée ou non) pour l'ablution des doigts ou des mains généralement après les repas, de l'eau (tiède) pour la toilette, ou de l'eau (fraîche) pour boire, exceptionnellement du vin, du thé. « Aiguière d'argent, d'or, de vermeil. » (=buire)
objet de toilette. « Un esclave, tenant une aiguière d'or et un bassin d'argent, verse une eau pure sur les mains du prêtre d'Homère. »
vase pour la boisson. Des aiguières à long col enserrant des vins inconnus. Une aiguière d'eau fraîche à portée de la main.
objet de décoration.
métaph.: ce qui ressemble à une aiguière par sa forme, sa fonction. « Le jasmin tend ses aiguières, et la garance ses guerres. »

caroncule

caroncule petite excroissance non pathologique de chair.
caroncule lacrymale : excroissance située dans l'angle interne de l'oeil, visible à l'oeil nu. « Il s'essuie la caroncule, où ne perle aucune larme. »
excroissance de chair située sur le front, la gorge, etc. de certains oiseaux. « La caroncule charnue, de forme conique qui s'élève sur la base du bec supérieur du dindon. » « De magnifiques coqs, noirs de crête, de caroncule et d'épiderme. »
p. métaph.: « il se dit anarchiste et littérateur, en arborant quelle caroncule de dindon! »

pancrace

pancracesport de combat grec, permettant au temps des Jeux olympiques antiques quasiment tous les coups, y compris mortels. Le pancrace devrait prochainement revenir dans les Jeux Olympiques, sous une forme revue et corrigée.

peine-à-jouir

fam.: personne longue à la détente.

goujatisme

goujaterie érigée en système de vie. « Aucun d'eux ne m'avait parlé et le bavardage ne s'était pas ralenti une seconde à mon entrée, le goujatisme contemporain ne comportant pas la déférence pour l'étranger. »

hydrolat

préparation aqueuse aromatique obtenue en distillant de l'eau où baigne une substance végétale. Hydrolat de roses, de fleurs d'oranger.

pontet

pontet partie métallique de la sous-garde d'une arme à feu, entourant la détente pour éviter son déclenchement inopiné. « C'était "son" fusil, avec le froid de son acier, la courbe douce, sous ses doigts, de son pontet. »

mariachi

mariachi formation musicale originaire du Mexique.
par ext.: style de musique et culture musicale.

cassonade

cassonade sucre impur de canne ou de betterave, en morceaux ou en poudre, n'ayant subi que la première opération de raffinage, appelé aussi, en raison de sa couleur, sucre roux. « Cassonade brute, rouge; une poignée de cassonade. »
p. méton.: couleur d'un blond roux. « Les draps couleur cassonade. La cassonade dorée des plages. » [couleur]

décaméron

[par réf. au Décaméron de Boccace, le "livre des dix jours"] ouvrage contenant une suite de récits faits en dix jours. « Florilège de chevalerie, décaméron d'amour qui charmera les nobles oisivetés des manoirs. » « Un recueil de textes épars, dont la cosmogonie évoque Les Mille et Une Nuits ou Le Décaméron. »
p. méton.: société dépeinte dans le Décaméron de Boccace ou comparable à celle-ci; société pouvant produire un jeu littéraire du type du Décaméron. « Des entretiens galants, des rendez-vous de chasse, des décamérons dans les grands parcs à terrasses. » « Autour d'une vieille femme, un décaméron de vieillards affreux. »

Décaméron de Boccace : titre d'un recueil de cent nouvelles de l'écrivain italien Boccace (14 e siècle). Il y met en scène un groupe de jeunes gens reclus dans une villa isolée pour échapper à la peste. Pour éviter de penser aux horreurs vues, ils passent dix jours à se dire des contes.

parégorique

vx. (médicament) qui calme la douleur. Remède parégorique, un parégorique.
p. métaph.: « Les vertus parégoriques de la méditation. »
élixir parégorique : préparation à base d'opium utilisée contre les coliques et les douleurs intestinales.

mirepoix

mirepoix préparation à base de légumes, d'aromates et parfois de jambon ou de lard, généralement coupés en petits dés, qui entre dans la confection de certaines sauces ou qui sert à accommoder une viande ou un poisson.
p. méton.: sauce contenant cette préparation. « Faites cuire le foie gras dans une mirepoix, avec un verre de madère. La mirepoix est une sauce que l'on ajoute aux viandes ou aux poissons pour en augmenter la saveur: => Sauce mirepoix. »

troll

[internet] (issu de l'anglais "trolling" : pêche à la traîne).
action de nature à créer une polémique en provoquant les participants d'un espace de discussion (de type forum, newsgroup ou wiki). Le mot désigne également un utilisateur qui a recours a ce type d'action.
message polémique ou excessivement provocateur, et dénué d'intérêt per se.
par ext.: débat conflictuel dans sa globalité. Les participants peuvent alors tout aussi bien être qualifiés de "trolls" que de "trolleurs".

lithosphère

enveloppe solide, rocheuse, discontinue qui constitue la croûte terrestre.

rosière

rosière jeune fille à laquelle on décerne prix un de vertu symbolisé par une couronne de roses. Couronnement des rosières ; Fête de la Rosière. « Certaines localités célèbrent encore la fête de la Rosière, mais l'institution a évolué : on ne récompense plus la « pureté » et la virginité comme autrefois, mais l'implication dans la vie associative par exemple. »
p. ext., et qqf. p. iron.: jeune fille vertueuse, candide. « Je sais bien que je n'ai plus vingt-cinq ans et je ne pose pas pour la rosière, mais on garde sa petite coquetterie tout de même. »
p. iron.: jouer les rosières effarouchées : affecter l'innocence bafouée. « Arrêtez monsieur de jouer les rosières effarouchées, les gens connaissent votre réputation et ne sont pas dupes. »
adj.: « je m'endormais la conscience toute rosière »
rosier [cf. Maupassant, Le Rosier de Mme Husson] jeune homme vertueux et naïf. « Le combat terrible livré dans l'âme du rosier entre le mal et le bien, contre la tentation dans son coeur timide et vierge. »

goémon

goémonensemble des algues marines ramassées sur les plages (goémon de laisse) ou coupées à marée basse (goémon de coupe), servant notamment à la production d'engrais (=varech). Ramasser le goémon. « L'air froid était rempli de la senteur âcre du goémon. »
goémon d'épave : goémon rejeté à la côte par la mer. « Le goémon d'épave, masses déracinées et rejetées par le flot, que les femmes recueillent et transportent pour amender les champs. »

goémonier : homme, bateau qui fait la récolte du goémon« . La fumée légère qui monte des tranchées des goémoniers. »

coupellation

opération pratiquée dans une coupelle et consistant à isoler les métaux précieux des métaux auxquels ils sont alliés, par oxydation de ces derniers à l'air chaud.

mulon

mulon petit tas en forme de meule. Mulon de sable. « La construction ne consistait qu'en un petit mulon formé de tronçons d'arbres, revêtu d'écorce de bouleau. »
petit tas de foin (=meulon). « C'était la saison des foins, et à travers une vapeur blanche, je voyais les mulons qui bordaient le chemin. »
petit tas de sel tiré des marais salants. « Les sauniers "tirent le sel" et l'entassent en mulons. »

lagomorphes

lagomorphesordre de mammifères constitué notamment des léporidés (lièvres, lapins). « Viandes de volaille et de lagomorphes. » « Attention à ne pas confondre l'ordre des lagomorphes avec celui des rongeurs. »

gluau

planchette ou branche menue enduite de glu, utilisée pour prendre les petits oiseaux. « Au pied de l'arbre nous avions placé des gluaux, et nous guettions, le cœur battant, le premier petit oiseau qui allait s'y laisser prendre. »

cor

cornombre de pointes de la ramure d'un cerf (=andouiller). Cerf huit-cors, dix-cors, etc. « A 5, 6 ans le cerf devient un dix cors. »

trille

ornement musical réalisé par la répétition, rapide et alternative, d'une note principale avec une note auxiliaire supérieure d'un ton ou d'un demi-ton, produite par un instrument de musique ou par la voix (=tremblement, trémolo).
tout bruit ou son évoquant cette exécution musicale. « Aucune lueur ne révélait que ce fût l'aube, mais seulement ce trille interrompu de merle. »
triller = exécuter un trille. Triller des points d'orgue. « Une alouette suspendue au-dessus de la lande, trillait dans un frisson d'ailes, se taisait brusquement, tombait à pic, sa chanson cassée comme un fil. »

sardonique

rire, sourire sardonique => se traduisant par une forte contraction des muscles de la face donnant à la bouche une expression acerbe et moqueuse. « Un sourire sardonique errait sur les lèvres du docteur Maugredie, esprit distingué, mais pyrrhonien et moqueur. »
p. méton.: « la bouche sardonique et les yeux froids de ce vieillard dodeliné par les vices. »
pathol.:.rire, rictus sardonique = rictus convulsif, contraction involontaire des muscles de la face qui s'observe dans certaines affections graves (notamment le tétanos) et qui donne l'impression d'un rire forcé dans un faciès grimaçant (= rire, spasme cynique). « Un rire sardonique voltigeait sur ses lèvres pâles, interrompu de temps à autre par un claquement de dents fiévreux. »
p. méton., péj.: qui traduit une expression de moquerie, une intention railleuse ou sarcastique, amère ou méchante. « Ricanements sardoniques; regards sardoniques. Une étrange contradiction subsistait toujours malgré lui entre ses pensées et ses paroles; jamais pensées plus magnifiques et élevées; jamais paroles plus sardoniques et basses. »
[en parlant d'une pers.] ironique, moqueur. « Méprisante et sardonique, elle le traitait de "pauvre malheureux!" »
Haut de page