Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

spermaceti

spermaceti graisse crânienne des cachalots (= blanc de baleine, ambre blanc). « Les baleines sont une véritable mine de produits alimentaires et industriels: elles fournissent de l'huile utilisée pour la fabrication de la margarine et des savons , du spermaceti et de l'ambre gris pour la parfumerie . »
organe produisant cette graisse. « À mesure que le cachalot s'enfonce dans les profondeurs pour chasser, la température diminue et fait cristalliser les lipides du spermaceti. »

houe

houe outil à main composé d'une lame tranchante faisant un angle aigu avec le manche et servant à ameublir le sol (=binette). Biner, sarcler à la houe. « Grâce aux peintures égyptiennes et aux fouilles faites dans ce pays, nous pouvons suivre toutes les étapes de l'évolution qui fit de la houe une charrue. Le manche devint une pièce de bois, la lame un soc, puis on ajouta des mancherons. Bientôt l'instrument ne fut plus traîné par des hommes mais par des bêtes de somme, signe typique des hautes civilisations. »
instrument de labour à traction animale. Houe bineuse, houe à cheval.

houer : travailler la terre avec la houe. « Il houe cette terre, ce jardin. » « Ce vigneron ne fait que houer toute la journée. »

genièvre

genièvre nom vulgaire du genévrier commun, arbuste odoriférant dont les feuilles sont cylindriques, un peu longues et pointues par le bout, et qui porte, comme le laurier, un petit fruit rond et noir. Bois, baie, grain de genièvre. « Des genièvres aux aiguilles bleuâtres et aux grains fripés, d'un indigo noir. » « Après la pluie, ces rocailles poreuses élèvent dans l'air matinal une puissante odeur de lavande, de thym et de genièvre. »
p. méton.: bois du genévrier. « Il fumait une pipette de genièvre. »
fruit du genévrier utilisé comme aromate. Eau-de-vie de genièvre, extrait de genièvre.
eau-de-vie obtenue par distillation de moûts fermentés de grains (de céréales) contenant des baies de genévrier (= gin). « La jeunesse des fosses, buvant plus de genièvre que de bière. »

pourpoint

pourpointvêtement d'homme, en usage du XIIIème au XVIIème s. en Europe, qui couvrait le torse jusqu'au-dessous de la ceinture. Pourpoint de buffle, de satin, de soie, de velours. « Harpagon met son chapeau au-devant de son pourpoint, pour montrer à Brindavoine comment il doit faire pour cacher la tache d'huile. » « Rodrigue quitte le pourpoint noir et gris d'une jeunesse radieuse, pour endosser la cuirasse noire et or du Cid triomphant. »

à brûle-pourpoint : brusquement, sans ménagement ; en face. Poser une question à brûle-pourpoint.
l'expression a d'abord signifié « tout près, au point de pouvoir brûler le pourpoint » en parlant d'une arme à feu dont on pointe le canon sur l'adversaire : tirer sur qqn à brûle-pourpoint (=à bout portant).

moule du pourpoint : corps; p. méton. peau, vie. Y laisser le moule du pourpoint : y laisser la vie. « Si tu refuses, on te perce tout de suite le moule du pourpoint, sans plus de façons. À toi de voir. » « Adieu, mon cher ami. Portez-vous bien et soignez le moule du pourpoint. »

prétorien

prétorien relatif au préteur (magistrat qui rendait la justice à Rome ou qui gouvernait une province). Dignité, juridiction, armée prétorienne.
droit prétorien : droit fixé, parallèlement au droit civil, par les édits des prêteurs (appelés édits prétoriens).
cohorte, garde prétorienne : garde personnelle de l'empereur (=prétoire) « Le chef de la garde prétorienne avait le titre de préfet du prétoire. »
soldat de la garde personnelle de l'empereur « Claude accède à l'Empire grâce aux cadeaux distribués aux prétoriens. »
péj.: qui soutient un régime dictatorial, qui est partisan d'un régime militaire.
propre aux partisans d'un régime dictatorial ou militaire. Autoritarisme prétorien. « L'esprit prétorien représenté par Boulanger et le boulangisme. »

prétorianisme : régime dictatorial qui s'appuie sur l'armée. Vladimir Poutine et le prétorianisme russe.

barbelure

barbelure pointe, aspérité disposée en barbe d'épi. Les barbelures d'une flèche. Harpon à barbelures. « Il sentait tout le long de ses membres courir comme le chatouillement de barbelures de plumes. »
p. métaph. « Elle sourit plissant ses yeux auxquels de très longs cils faisaient des barbelures d'étoiles. »

chéneau

chéneau conduit situé à la partie inférieure d'un toit pour recueillir les eaux de pluie et les conduire au tuyau de descente ou à des dégorgeoirs (cf. gouttière). Chéneau de bois, de pierre, de fonte, de zinc; chéneau percé de gargouilles. « La pluie ruisselait parmi les arbres et sanglotait en débordant des chéneaux du toit. »

passavant

passavant[marine] pont latéral, situé au niveau du plat bord et des ponts de gaillards, permettant le passage d'un gaillard à l'autre. « Les deux chefs se joignirent sur un des passavants, ce passage étroit qui communique du gaillard d’avant à l’arrière. » « Un mouvement très remarquable avait réuni tous les officiers sur la dunette, et une grande partie de l'équipage sur les passavants. »
[aujourd'hui] passage latéral sur le pont d'un bateau, reliant l'avant à l'arrière, le long du cockpit et du roof.
laissez-passer qui autorise à transporter d’un lieu à un autre des denrées ou marchandises qui ont déjà payé le droit ou qui en sont exemptes. Se faire délivrer un passavant. « Le passavant doit être présenté aux préposés, sur la route, toutes les fois qu’ils le requièrent. »
p. métaph.: « Chaque année le budget nous arrive trop tard pour être examiné avec soin: nous nous en plaignons, et nous n'en donnons pas moins notre passavant au milliard annuel. » « Quand toute imprudence de jeunesse aura obtenu son visa, ou que tout acte de libertinage aura pris son passavant, qu'arrivera-t-il? »

virole

virole anneau plat de métal, qu'on met au bout de certains objets (manche d'outil, de couteau, etc.) pour les empêcher de se fendre (=frette-écrou). Virole d'un pinceau, d'un tournevis, d'une canne.
petit anneau de métal plat muni d'une ouverture en fente permettant d'ouvrir un couteau pliant et qui tourne de façon à bloquer la lame. Couteau à virole. « Un grand couteau périgourdin qui se transformait en poignard lorsqu'on avait tourné une petite virole en cuivre qui l'empêchait désormais de se fermer. »
tube métallique placé à l'extrémité de certains brins de cannes à pêche pour permettre de les réunir entre eux. « Les viroles se composent de deux parties qui s'emboîtent l'une dans l'autre. La partie intérieure se nomme virole mâle, la partie extérieure se nomme virole femelle . »
[dans la frappe des monnaies et des médailles] bague d'acier dans laquelle est placé le flan avant d'être soumis à l'action des coins et qui sert ainsi à façonner la tranche.

virolé : muni d'une virole. Un manche virolé.

perroquet

perroquetsur les grands voiliers, voile haute, carrée, s'établissant au-dessus des huniers. Mât de perroquet. « Il y a un grand perroquet qui surmonte le grand hunier, un petit perroquet qui surmonte le petit hunier. »
perroquet de fougue : voile carrée portée par le mât établi au-dessus du mât d'artimon.
perroquet de beaupré : voile carrée hissée sur un mât au-dessus du mât de beaupré. « À la fin du XVe siècle, le voilier commercial était gréé de cinq voiles: un perroquet de beaupré, une voile carrée de misaine, une grand-voile surmontée d'un perroquet, et une voile latine d'artimon. »

héliotrope

héliotrope[du gr hêlios, "soleil" et treipen, "tourner"] plante aux petites fleurs colorées et odorantes, qui ont la particularité de se tourner vers le soleil. « Parmi les parfums des roses et des héliotropes. » « La verrucaire, en gréco-français héliotrope, tourne selon le soleil ses odorantes fleurs violettes. »
[emploi adj.] qui tourne ses fleurs vers le soleil. « Mes yeux suivent les siens, aussi irrésistiblement que les héliotropes suivent le soleil. »
couleur violette caractéristique de l'héliotrope. « Pour les couleurs, la mode est à présent à l'héliotrope ou canaque, autrement dit bordeaux mêlé de jaune. »
[minér.] variété de calcédoine vert foncé, tachée de rouge et opaque. « L'héliotrope ou jaspe sanguin offre un fond vert avec de belles taches rouges. »
[opt.] instrument propre à renvoyer les rayons solaires à grandes distances et utilisé dans l'arpentage géodésique.

héliotropisme : attraction d'une plante ou d'un animal vers le soleil, afin de favoriser l'apport de lumière. L'héliotropisme des tournesols. « Animaux héliotropiques, irrésistiblement attirés par la lumière. »
phénomène d'attirance des populations vers les régions ensoleillées. « L'héliotropisme est, avec les incitations fiscales, une des causes de migration vers le sud de l'Europe. »

rayère

rayère ouverture longue et étroite, pratiquée au Moyen Âge dans les murailles afin de donner du jour.
p. anal.: ouverture verticale, très étroite, pratiquée dans le mur d'une tour pour éclairer un escalier, un clocher. « Nous atteignîmes en très peu de temps la tour méridionale. le vent de ce soir-là pénétrant dans les rayères, créait des courants d'air. »

myrmécophile

myrmécophile qui vit avec les fourmis. Espèces, végétaux, pucerons myrmécophiles. « Les espèces myrmécophiles vivent en commensales, en hôtes recherchés, en parasites, ou enfin en ennemis. »
animal commensal ou parasite des fourmis, vivant dans leur nid, pouvant être soigné par elles, ou susceptible de les dévorer ou de manger leurs provisions.
myrmécophilie : caractère symbiotique entre les fourmis et certaines espèces végétales.

Alexandre le Grand

[356 - 323 av. J.-C] élève du philosophe Aristote et roi de Macédoine, il est considéré comme le meilleur stratège et le plus grand conquérant de l'Antiquité. En onze ans, il conquiert « l'ensemble du monde connu » : l'Empire perse, le Proche-Orient, l'Égypte, jusqu'aux rives de l'Indus. Son rêve de faire fusionner les civilisations grecque et orientales est le point de départ de la civilisation hellénistique.
Il meurt à l'âge de 32 ans à Babylone, suite à de violentes fièvres (malaria ou empoisonnement). Immédiatement après sa mort, ses généraux se partagent son empire.

Lion de Belfort

sculpture monumentale (22 m x 11 m) de Frédéric Bartholdi, située à Belfort en France. Elle commémore la résistance héroïque de Belfort (menée par le colonel Denfert-Rochereau) pendant son siège de la ville par l'armée prussienne en 1870/1871.

havir

brûler, dessécher qqch en surface sans cuire en dedans. « Le trop grand feu havit la viande. »
fig. « ne laissez pas vos enfants se hâvir l'imagination au foyer desséchant de la télévision. »

chaume

chaume tige des graminées en général, des céréales en particulier. « Le chaume ploie sous les grains. »
partie de la tige des céréales restant en terre après la moisson. Chaume d'avoine, de blé, de seigle. « Une colline couverte de chaume coupé ras. » « La moisson, rassemblée en javelles sur le chaume. »
le champ lui-même après la moisson (champ de chaume). « À l'angle du chaume d'avoine et de la petite prairie. »
paille longue utilisée pour couvrir les maisons. Toit de chaume. « Les maisons des paysans, coiffées d'un chaume poli par le temps. »
chaumière. « Un petit chaume à la lisière de la forêt. » « Un vieux chaume croulant qui s'étoile le soir. »
symbole des pauvres, des simples. Être né, vivre sous le chaume.
paille. Feu de chaume ; lit de chaume.

indigence

pauvreté, misère. Vivre, mourir, tomber dans l'indigence
dénuement, pauvreté (de qqch). L'indigence d'un logis, d'un vêtement, d'un décor.
p métaph.: indigence du cœur, de l'esprit, de l'âme, d'idées ; indigence intellectuelle, morale. Sentiment d'indigence. « Il voit cet échec comme la preuve de son indigence et de sa nullité. »
insuffisance, manque. Indigence de la natalité, des effectifs. Indigence de la langue, du vocabulaire.
fig.: médiocrité, petitesse. Indigence du théâtre contemporain, de la sculpture. « Je compte sur votre imagination pour relever l'indigence de mes lettres et colorer les pâleurs de mes expressions. »

vol à l’américaine

escroquerie consistant à se faire remettre une somme importante d'argent en échange d’objets sans valeur laissés en gage.

prétérition

figure de rhétorique consistant à déclarer que l'on ne parle pas d'une chose alors qu'on le fait (=paralipse). « Monsieur Paul, pour ne pas le nommer. » « Inutile de vous présenter monsieur Paul. » « Sans commentaire. »
action de taire, de passer sous silence, omission volontaire. Traiter une affaire par prétérition.

tautologie

répétition d'une même idée en termes différents dans certaines formules (=pléonasme). Ex: « Au jour d'aujourd'hui », « Je l'ai vu de mes yeux », « Monter en haut ».

amphitryon

fam. [p. allus. à deux vers de l'Amphitryon de Molière] personne chez laquelle ou aux frais de laquelle on dîne. Voilà l'amphitryon, notre amphitryon nous a bien régalés. « Le prince de Talleyrand, réputé pour le plus accompli des amphitryons, découpait lui-même les viandes et en faisait passer une part à chacun. »

surjet

surjet cout.: point très serré, réalisé à cheval sur deux morceaux d'étoffe placés bord à bord, et que l'on effectue de droite à gauche; couture ainsi obtenue. Faire un surjet; coudre en surjet; point de surjet. « Joindre les deux lés avec un surjet très serré. »
p métaph.: « Ce petit surjet d'écume qui luit là-bas. » « Monique dort, éparpillée en travers du lit, la paupière cousue à la joue par un surjet de cils. »
p. anal., chir.: réunion des lèvres d’une plaie (suture) avec un seul fil.

surjeter : effectuer un surjet (sur qqch). Machine à surjeter. Écussons surjetés au fil noir.
p métaph.: « Le fond du récit est évidemment vrai, mais une inconsciente vanité tout au long du récit surjette en quelque sorte l'erreur et la vérité. »

cassine

cassine petite maison isolée à la campagne. « Les vieilles cassines enterrées sous la neige. »
[milit.] petite maison isolée dans les champs utilisée autrefois comme poste d'embuscade (=blockhaus).
p. ext., rare : jolie maison à la campagne.
péj., pop.: petite maison d'aspect minable, dont l'habitant est pauvre ou de condition modeste. (=baraque, cabane). Ce n'est qu'une cassine. La cassine du savetier.
petit restaurant ou petite boutique mal tenue. « Quatre énormes bouteilles de vin que le gendarme envoyé à la cassine avait rapportées, aidé par un paysan. »

genreux

fam., vx.: affecté, maniéré. « Une histoire scandaleuse, dont potine à cette heure tout le Paris genreux. » « C'est mignon, c'est genreux, et ça papote dans les coins, en grignotant des petits fours avec d'élégants froufrous. »
fam.: qui a des manières affectées. « Un tas de genreux, de femmes maquillées (demi-mondaines ou mondaines tout entières), de théâtreuses indiscrètes et cramponnes. »

tirant d'eau

hauteur de la partie immergée du bateau, mesurée depuis le dessous de la quille jusqu'à la ligne de flottaison (=enfoncement). Faible, fort tirant d'eau.
fig. ou p. métaph. « De nous tous, Rostand est le seul qui ait la gloire, qui déplace les foules. C'est un fait, il a un tirant d'eau formidable. »

tirant d'air
hauteur maximum des superstructures au-dessus de la ligne de flottaison. S'emploie surtout pour des bâtiments fluviaux qui doivent passer sous les ponts.
p méton.: hauteur libre d'un pont au-dessus d'un fleuve ou d'une rivière.

breuil

petit bois ou taillis fermé par des haies, servant de retraite au gibier.
fig.: « Le cœur est un breuil touffu, ma chère, et je suis malhabile chasseur. »

pétauriste

pétauriste antiq gr.: danseur de corde, acrobate, sauteur. « Bateleurs et charlatans, pétauristes envolés de leur haut perchoir. »
écureuil géant, de la taille d'un chat, capable d'effectuer des sauts planés de plus de 100 m. « Les pétaurisles, plus connus sous le nom de phalangers volants, sont des écureuils nocturnes particuliers à l'Asie de l'Est. »

oligo

oligo[du grec ancien oligos, "peu abondant"] préfixe indiquant une faible quantité.
oligo-éléments : éléments minéraux indispensables au bon fonctionnement de l'organisme, mais en quantités infimes (ex: fer, zinc, iode, magnésium, sélénium, cuivre, etc.)
oligophrénie [oligos + phrên, "esprit"] : faiblesse d'esprit, handicap mental.

torpide

tombé dans un état de torpeur (=engourdi). « Elle resta chez elle, couchée pendant des journées entières, buvant des grogs, anéantie et torpide. »
qui provoque la torpeur, qui accable, engourdit (=accablant, engourdissant). « Le crépuscule déverse sa torpide obscurité dans les couloirs et les chambres du château désert. »
qui a les signes, le caractère d'un état de torpeur. « Une curiosité torpide s'empare des enfants, plongeant la classe dans un silence inhabituel. »

bleu perruquier

bleu criard, d'une intensité excessive. « Maisons peintes en rouge vif ou en bleu de perruquier. » « Des panneaux de bois finement sculptés, hélas recouverts d'un hideux bleu perruquier... »

bure

bure étoffe grossière de laine brune, lourde, rêche et robuste. Robe, vêtement de bure. « Ses formes gracieuses se révélaient sous la bure épaisse de sa robe. »
p. méton. vêtement confectionné avec cette étoffe. Vêtu, couvert d'une bure; bure de berger, de forçat, de moine.
fig. [p. réf. à la couleur et/ou à la rugosité du vêtement de bure] : « la bure tenace des feuilles mortes demeurait attachée aux chênes. »
p. métaph. : « le crépuscule envahissait la mer et le palais, et la longue bure du soir s'étendait sur le monde. »
p. méton. [p. réf. à l'austérité du vêtement de moine] : « la science a fait comme la liberté : originale et créatrice sous la bure, routinière et paresseuse sous la livrée. »

cretonne

cretonneforte toile, de coton ou de lin et de chanvre, blanche ou imprimée. Cretonne d'ameublement, à fleurs; rideaux, coussins de cretonne. « Une chambre tendue d'une cretonne jaune à ramages verts. » « Un lit à quenouilles encourtiné de cretonne bleue et blanche. »

fruste

qui présente un relief usé par le temps. « Un blason fruste que le plus habile héraut d'armes eût été impuissant à déchiffrer. » « Quelques statues frustes recueillies au hasard des fouilles. »
mot, expression effacé(e) par l'usage, qui a perdu son sens. « Un mot devenu trop fruste d'avoir servi à désigner tout le contraire de ce à quoi on l'applique. »
qui présente un relief rugueux, mal poli, usé. « L'aspect gris et fruste d'une carrière de pierre. » « Un mur de granit, à gros blocs frustes, mal équarris, mal ajustés. »
peu élaboré. « Ces poèmes, si frustes dans leur ton et dans leur forme qu'on leur a quelquefois reproché de manquer un peu d'art. »
qui manque de finesse, qui est mal dégrossi. Âme, manière fruste; homme fruste. « Ce grand gaillard de Parisien, au mot brutal, au geste fruste, mais au cœur franc. »
frustement : d'une manière fruste. « Là était la maison de Karelina. On y vivait frustement. »

binaural

binaural ayant ou ayant trait aux deux oreilles. L'audition binaurale, par comparaisons de fréquences, permet à l'homme et aux animaux de déterminer la direction d'origine des sons.
battement binaural, son binaural = artéfact auditif (son apparent) produit par la stimulation de l'audition binaurale.

ballotin

ballotinpetite boîte en carton destinée à contenir des pralines. « Pour soi ou pour offrir, le ballotin de chocolats est le cadeau de toutes les occasions gourmandes. »

dosseret

dossier d'un siège en forme de dais, dais surmontant un siège. « Des sièges seigneuriaux à dosserets. »
pilastre ou saillie servant de support à un arc, ou de jambage à une ouverture. « Des dosserets supportent les retombées des arcs. »

ectogénèse

ectogénèseprocréation d'un être humain dans un utérus artificiel. « Avec l’ectogénèse, qui déchargera la femme de la gestation, s’achèvera la révolution de la condition féminine. »

phrénologie

phrénologiethéorie selon laquelle les instincts, le caractère, les aptitudes, les facultés mentales sont conditionnés par la conformation externe du crâne. Synon.: cran(i)ologie.

joncaille

joncaille(argot) or sous forme de bijoux ou de lingots.

meulon

meulon petite meule de foin provisoire. « On fait des foins; les paysans en rapportent des meulons sur leurs têtes. »
p. anal. petit tas de sel extrait d'un marais salant (=javelle, mulon).

rouleur

littér.: qui roule, emporte quelque chose. « Des mers, rouleuses de galets, monte un puissant murmure. » « Torrent rouleur d'or. »
manoeuvre chargé de déplacer, de pousser des charges. Rouleur de brouettes.
dans les mines, manoeuvre employé au roulage (=hercheur). « Il était rouleur, c'est-à-dire qu'il poussait, qu'il roulait sur des rails un wagon nommé benne. »

les Protocoles des Sages de Sion

faux document censé être un plan de conquête du monde par les Juifs et la Franc-Maçonnerie. Il fut fabriqué par Mathieu Golovinski, un Russe vivant à Paris, à la demande de la police secrète du tsar et à l'intention de Nicolas II de Russie. C'est en réalité un plagiat du texte du Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu, publié à Bruxelles en 1864 par Maurice Joly, qui y dénonce un plan fictif de conquête du monde par Napoléon III.
L'auteur et ses commanditaires voulaient mettre en garde le tsar contre les aspirations modernistes des Juifs de l'Empire, intéressés par un changement libéral de régime depuis que leur statut avait été dégradé par les tsars réactionnaires comme Alexandre III.
Le plan des Juifs serait de s'appuyer sur la modernisation industrielle et le capitalisme pour installer un pouvoir juif.
Ce texte fut notamment repris par Hitler comme pièce maîtresse de la propagande antisémite du Troisième Reich. Il est devenu un grand classique de l'antisémitisme et du négationnisme et figure comme référence dans la Charte du mouvement islamiste palestinien Hamas.

veau marin

phoque. « Le phoque commun ou veau marin est un mammifère carnivore, de la famille des phocidés. »

poulaine

poulainechaussure à l'extrémité allongée en pointe, parfois relevée, à la mode au Moyen Âge. « Des chaussures à la poulaine. »
p. anal.: « Séoul et ses toits à la poulaine. »
comme les souliers à la poulaine. « Les cavaliers chinois ont des bottes de velours noir dont les bouts pointus se relèvent à la poulaine. »

ambre

ambreambre gris : substance organique molle, de couleur généralement cendrée, au parfum musqué, provenant des excrétions du cachalot et que l'on rencontre flottant sur les mers ou rejetée sur les côtes de certaines régions tropicales. Grain d'ambre, odeur d'ambre, sentir l'ambre. « Sur les plages de Sumatra, on rencontre, rejetées par le flot, des masses grises, poreuses comme de la ponce et dégageant une odeur musquée : c'est l'ambre gris. »
cette substance utilisée comme condiment, aromate ou reconstituant. Aromatiser à l'ambre gris. « Le maréchal de Richelieu, de glorieuse mémoire, mâchait habituellement des pastilles ambrées. »
parfum suave, tenace, réputé riche, dégagé par l'ambre ou tiré de lui. « Des parfums riches comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens. »
p. métaph. [pour évoquer un raffinement de luxe] : « elles n'ont point l'ambre et le fard des muses citadines. »
fin comme l'ambre : qui a l'esprit fin et pénétrant (comme le parfum de l'ambre). « Oriane de Guermantes, qui est fine comme l'ambre, douée pour tout, qui fait des aquarelles dignes d'un grand peintre, c'est le sang le plus pur, le plus vieux de France. »

ambre jaune : substance résineuse relativement tendre, d'origine végétale fossile, de couleur jaune mordoré, employée pour la fabrication de divers objets de luxe (=succin, carabé). L'ambre jaune est une "gemme organique", au même titre que les perles (nacre), le corail, le jais et l'ivoire. Collier d'ambre, couleur d'ambre. « Pour moi, la solitude est comme ce morceau d'ambre au sein duquel un insecte vit éternellement dans son immuable beauté. » « Cette ambre dorée, inconsistante et mystérieuse comme un crépuscule. »
p. méton.: couleur de l'ambre jaune. « Son visage, hâlé par le soleil, prenait, sous certains jours, des reflets d'ambre jaune. » « L'automne sur les bois sème la rouille et l'ambre. »

ambre noir : jais.

ambrer :
parfumer avec de l'ambre. Ambrer des gants.
donner à quelque chose une couleur d'ambre. « Sa nuque que des poils follets, semblables à des fils d'or ambraient légèrement. » [couleur]

salonnard

péj.: habitué des salons mondains, souvent snob et intrigant. « Des salonnardes charmantes, menteuses et trompeuses comme toutes les autres. » « D'un crayon habile, il stigmatisait politiciens vénaux et juges dociles, banquiers véreux et salonnards faisandés. »

être refait

fam.: être trompé, mystifié, escroqué. « Ne rouscaillez pas, on a été refaits cette nuit et nous ne possédons plus un pélo. »

couteaux tirés

être à (aux) couteaux tirés = être en complète inimitié. « Ce sont là deux demi-soeurs, qui, sorties de deux pères, se crachent à la figure en se traitant de bâtardes et vivent à couteaux tirés. »

landier

landiergrand chenet que l'on peut trouver aujourd'hui dans les cheminées d'agrément et qui autrefois, dans les grandes cheminées de cuisine, supportait des broches à rôtir et permettait de maintenir à la chaleur du charbon de bois des aliments dans les corbeilles de fer les surmontant. « On lui réchauffa les pieds contre des landiers brûlants. » « Sous le manteau de la cheminée, deux landiers supportent les bûches, dont la flamme lèche les flancs de la marmite. »
Haut de page