Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

parturition

parturition accouchement, mise-bas. « La parturition humaine est définie cliniquement par ces trois événements caractéristiques : la contraction du myomètre, la maturation du col, c’est-à-dire sa dilatation et son effacement, la rupture des membranes fœtales. » « L'accueil de la parturiente représente un enjeu important dans la bonne prise en charge d'un accouchement. »
p. métaph. « Je suis, quand j'écris, dans la situation d'un enfantement interminable, d'un travail puerpéral qui se contrarierait obstinément lui-même, et ne garderait que la souffrance de l'accouchement sans s'accorder la délivrance finale. La parturition sans son fruit. »

vêlage

mise bas chez la vache. Vêlage précoce. « Le comportement de la vache change à l’approche du vêlage. »
rupture d’un glacier donnant naissance à un bloc de glace, à un iceberg. « À la mi-juillet, la période de vêlage a déjà bien commencé, et des blocs de glace peuvent à tout moment se détacher. »

parèdre

divinité associée, à un rang subalterne, au culte et aux fonctions d'une autre divinité. « Les juifs d'Éléphantine, s'ils adoraient en premier lieu Yahvé, le dieu national, adoraient aussi, à côté de lui, une déesse Anat, sa parèdre. »
p. métaph. « Lucile de Chateaubriand, Eugénie de Guérin, Henriette Renan, toutes ces «parèdres» ardentes et chastes qui meurent d'un amour fraternel. »
[en Grèce] fonctionnaire municipal; magistrat adjoint à un juge. « Les communes rurales sont administrées par des fonctionnaires municipaux qui portent le nom de parèdres. »

rétorsion

vx. action de rétorquer, de retourner un argument contre celui qui l'a émis. « Belle rétorsion! »
[dr. int.] mesure de coercition licite, prise par un état à l'encontre d'un autre état, en réponse à une mesure de même nature. « La Chine adopte des mesures de rétorsion contre les Etats-Unis. »
p. anal.: riposte individuelle à un acte jugé agressif. « Désormais on pouvait prévoir des actes de rétorsion, et s'attendre à de grands mouvements de violence. »

écologie intégrale

concept de la religion chrétienne d'une écologie au sens large : à la fois environnementale, morale, économique, sociale et politique. Pas de solution à la crise écologique sans prendre en compte chacun de ses éléments constitutifs (cf. écologie profonde).
« L’Eglise catholique parle d’écologie intégrale pour bien signifier le fait que l’indispensable conversion écologique ne se limite pas aux seules questions environnementales stricto sensu. » « Lors de leur Assemblée plénière de novembre 2019, les évêques ont décidé ensemble de faire de la mise en œuvre de l’écologie intégrale une priorité de leur travail en commun. »

fol-en-Christ

fol-en-Christpers. qui, dans un esprit religieux, abandonne ses biens matériels et mène une vie de transgression des conventions sociales (=yourodivi). Cette folie simulée permet de remettre en cause les normes d'une époque, de lancer des prophéties ou de masquer sa piété. « Saint Paul, saint François d'Assise, saint Benoît-Joseph Labre : les grandes figures des fols en Christ. » « La foule anonyme des ermites, des errants, des fols en Christ. »

moraline

dans l'œuvre de Friedrich Nietzsche, morale chrétienne, dominante et bien-pensante. Le suffixe -ine est accolé à "morale" pour suggérer une substance pharmaceutique désignant un produit imaginaire permettant de donner une bonne moralité (conservatisme religieux ou de conformisme bourgeois). Cette forme dégradée de la morale découlerait, selon Nietzsche, principalement du judéo-christianisme, qui impose des règles formelles et un système culpabilisant au lieu de la responsabilité individuelle.
Au xxie siècle, on parle de « Morale de la pensée unique » .

ex professo

en tant que spécialiste qui a étudié la question. Parler ex professo. Traiter un sujet ex professo. « Je ne peux pas parler ex professo mais j'ai cru comprendre que les philosophes grecs n'aimaient pas les sophistes. »

bioremédiation

bioremédiationdépollution biologique par l'action d'insectes, de micro-organismes, de champignons, de végétaux. Décontamination par bioremédiation. Bioremédiation des sols pollués.

patricien

patricien pers. qui appartenait, de par sa naissance, à la classe sociale la plus élevée chez les citoyens romains, qui jouissait de nombreux privilèges et qui, à l'origine, pouvait seule prétendre à une haute magistrature (≠plébéien). « Si l'on avait annoncé à un patricien romain du siècle d'Auguste l'abolition future de l'esclavage, il n'y aurait pas cru. » « Les plébéiens obéissaient; faibles, généralement pauvres, ils pliaient sous la force du corps patricien. »
p. ext. Personne issue de la noblesse, d'une classe sociale privilégiée (= aristocrate, noble). « Madame Barrès, de taille altière, belle comme une patricienne florentine, blonde. » « Son père passait pour le patricien le plus riche du pays. »
empl. adj.: qui est propre, qui a trait aux nobles, aux privilégiés. Éducation, famille patricienne; gouvernement patricien; orgueil patricien. « Faute d'être renouvelé, le sang patricien est usé. Pour retrouver la force, la chaleur et la vie, il a besoin de se mêler au sang plus jeune, plus chaud, plus vivace du peuple et de la bourgeoisie. »
qui présente un aspect aristocratique, raffiné; qui évoque la richesse, l'élégance. Allure, demeure patricienne. « Haute, libre, sportive, d'une patricienne et rêveuse élégance, elle semblait debout sur la terrasse d'un hôtel d'altitude. »
p. anal.: qui appartient à une élite (intellectuelle ou morale). « L'amour de l'humanité chez les grands patriciens de l'esprit, chez un Érasme, un Malebranche, un Spinoza, un Goethe. »

patriciat :
dignité, fonction de patricien.
groupe social possédant le pouvoir, les privilèges, les richesses. Le patriciat des villes; le patriciat et le prolétariat.
l élite (intellectuelle, morale). « La plèbe grossière est assise au pied de l'autel, et le patriciat intellectuel est debout à la porte. »

cascabelle

cascabelle serpent à sonnettes de l'Amérique du Sud. « Des cascabelles ondulaient entre deux eaux. »
organe sonore de la queue des crotales ("sonnette"). « Le crotale fait vibrer sa cascabelle. »
fig.: sonnette, grelot « La nouvelle fit carillonner mes cascabelles d’une horrible félicité. »

cupule

cupule fém. organe écailleux ou épineux, creusé en forme de petite coupe, entourant la fleur, puis le fruit de certains arbres (chênes, châtaigniers, hêtres, etc.). « L'eau brillante où flottaient les cupules de glands. »
p. anal.: objet ayant la forme d'une petite coupe. « Des entremets servis dans des cupules d'un métal mystérieux. »

embauchoir

embauchoirforme rigide qu'on introduit dans les chaussures pour éviter qu'elles se déforment. Mettre les embauchoirs à une paire de bottes. Mettre les bottes à l'embauchoir. « Faute d'être lus, les journaux servaient d'embauchoirs et d'allume-feux. »

prismatique

prismatique qui a ou qui rappelle la forme d'un prisme (objet en trois dimensions délimité par deux polygones). « Longs cristaux prismatiques striés. »
[opt.] qui est muni d'un ou plusieurs prisme(s) optique(s). Jumelles prismatiques.
couleurs prismatiques = couleurs qu'on aperçoit à travers un prisme optique et qui résultent de la décomposition de la lumière blanche.
litt.: qui rappelle les couleurs aperçues à travers le prisme optique. Parures à l'éclat prismatique. « Les rayons du soleil reflètent leurs prismatiques irradiations sur les glaces de Venise et les rideaux de damas. » « Cette lumière palpitante, prismatique que M. Monet emprisonne dans ses toiles. »

arsouille

voyou, crapule. Un arsouille. Un air arsouille. « Avec son pif en trompette, son ventre mastoc et son allure arsouille, on l'eût prise pour une marinière. »
ivrogne.

larron

brigand, voleur. « L'inoffensif pèlerin, menacé par des larrons qui ne se font pas scrupule de le détrousser. »
[p. réf. aux deux malfaiteurs qui furent crucifiés avec Jésus Christ et dont l'un se repentit de ses crimes avant de mourir] Le bon, le mauvais larron. « C'est toujours l'histoire du bon larron, béni parce qu'il s'est repenti. »
le troisième larron : celui qui tire profit de la querelle de deux autres personnes.
s'entendre comme larrons en foire : très bien s'entendre.

voluptuaire

fait pour le plaisir, le luxe. « Le cuir florentin, les laines imprimées témoignent de l'excellence italienne dans les produits voluptuaires. »
dépenses voluptuaires : dépenses de luxe, n'ayant pas un caractère nécessaire, utile (=dépenses somptuaires).
voluptueux

tangible

perceptible par le toucher (=matériel, palpable, sensible). Réalité tangible. « Les blessures, la marque des coups, le fait matériel, visible et tangible, est là. » « L'amour de quelque chose de tangible, l'amour du sol natal. » « Je ne me fie qu'au créé et au tangible. »
dont l'existence, dont la réalité est indéniable (=concret, manifeste).Preuves tangibles. « Le bonheur immédiat et tangible est plus humain que la songerie énervante où je vivais. »

intangible
que l'on ne peut toucher (=impalpable, insaisissable). « Je devins intangible, invisible, incompréhensible. » « Certaines preuves sont palpables et sûres, d'autres sont intangibles, extranaturelles. » « C'est une prise de contact avec l'invisible, l'intangible, l'insaisissable. »
que l'on ne doit (ou ne peut) pas changer, modifier; auquel on ne doit pas porter atteinte (=immuable, inviolable). Loi, institution, principe intangible. « Je considère comme intangibles la forme et la beauté de la langue française. » « Un agent diplomatique est intangible, c'est-à-dire qu'il doit pouvoir exercer sa mission en toute liberté, sans la moindre immixtion des autorités locales. »

tribulation

[du lat. tribulatio, tourment]
relig.: affliction, tourment moral, souvent considéré comme une épreuve. « C'est par la tribulation qu'on entre dans le royaume de Dieu. » « Selon la justice ecclésiastique, la prison était un lieu favorable où le condamné faisait, en mangeant le pain de douleur et en buvant l'eau de tribulation, une pénitence perpétuelle. »
adversité, épreuve physique ou morale (=ennui, peine). « Une tribulation qui lui valut bien du chagrin. »
plur.: suite d'aventures plus ou moins désagréables, de revers, d'obstacles surmontés (=aventures, mésaventures, difficultés). « Vous n'êtes pas au bout de vos tribulations. » « Les tribulations de la vie avaient mis dans les restes de sa beauté une implacable dureté. »

fioretti

fiorettianecdotes, histoires merveilleuses ou miracles illustrant la vie d'un saint. « Sur ses exploits et ses miracles, des centaines de fioretti circulent, plus ou moins crédibles. »

Les Fioretti de saint François d'Assise : recueil d'anecdotes, miracles et histoires merveilleuses de la vie de saint François d'Assise et de ses compagnons. L'ouvrage relate notamment que le saint exposa à frère Léon la joie parfaite, consistant à se glorifier des tourments et des injures par amour du Christ, qu'il prêcha aux oiseaux, convertit le très féroce loup de Gubbio, guérit un lépreux d'âme et de corps, convertit trois brigands homicides, prêcha nu à Assise « sur le mépris du monde, sur la sainte pénitence, sur la pauvreté volontaire, sur le désir du royaume céleste, et sur la nudité et les opprobres de la passion » du Christ, et qu'il apprivoisa des tourterelles sauvages.

épiphyte

épiphyte [bot.] qui vit et croît sur d'autres végétaux sans se nourrir à leurs dépens (≠ parasite). Plante épiphyte ; fougères épiphytes. « Une part importante des orchidées tropicales sont épiphytes, croissant sur les branches des arbres. » « Certaines algues voient leur résistance augmentée par la présence d'épiphytes, espèces moins sensibles aux grandes intensités lumineuses. »
p ext.: « Chacune de ses préfaces s'épanouit en épiphyte, telle l'orchidée qui vit et croît sur les branches des arbres. »

atourner

parer, orner, embellir (une femme). « Des joyaux étincelants atournaient ses cheveux, son front, ses oreilles, son cou, ses doigts, et trahissaient sa fortune. »
p. plaisant. ou iron. « Femme atournée de sa robe de soie à la mode brabançonne. »
s'atourner = se parer.

grésil

grésil phénomène météorologique consistant en la précipitation de granules formés de neige et de cristaux de glace. « Au dehors, un ciel gris, le vent, le grésil, les collines chauves, des prairies inondées, de longues rangées de vignes mortes. »
p. anal. et p. métaph. Grésil de qqc.: phénomène qu'on dit ressembler à une averse de grésil. Le grésil des étoiles. « Le grésil rose d'un pêcher en fleur sous le réseau d'une averse. »
p. méton.: bruit (semblable à celui) d'une précipitation de grésil. « Le fiacre roulait sur les pavés avec un fracas de ferrailles et un grésil de vitres secouées. »
granules formés de neige et de cristaux de glace qui tombent au printemps, en automne. Averse de grésil. « Au-dessus du bois Magnin, la pluie était glacée et mêlée de grésil. » « Des volées de grésil tourbillonnaient, s'amoncelant sous les pruniers frileux. »
p. anal. et p. métaph.: « Des milliers de bouts d'allumettes saupoudraient de grésil le plancher. » « La blancheur du plastron, d'une finesse de grésil et dont le frivole plissage avait des clochettes comme celles du muguet. »

comité Théodule

comité ou une commission qui a peu ou pas d'utilité. « Sommet parlementaire pour le climat : espoir pour la planète ou énième comité Théodule ? »
l'expression a été créée par le général de Gaulle lors d'un discours en 1963 : « L'essentiel pour lui, ce n'est pas ce que peuvent penser le comité Gustave, le comité Théodule ou le comité Hippolyte, l'essentiel pour le Général de Gaulle, président de la République française, c'est ce qui est utile au peuple français, ce que sent, ce que veut le peuple français. »

noroît

nord-ouest; p. méton. vent du nord-ouest (=norois). Vent de noroît. Le vent tournait au noroît. « Sur la côte, le noroît déchaîné courbe les arbres, arrête un homme en marche. » « De longs sapins solitaires qui se lancent et, les jours de norois, se balancent dans le ciel brouillé. »
ⓘ Les termes noroît, suroît, suet et nordet, respectivement nord-ouest, sud-ouest, sud-est et nord-est, reviennent régulièrement dans la littérature maritime.

suroît

sud-ouest; p. méton. vent du sud-ouest. « Des tuiles et des ardoises soufflées des pignons par les premières rafales du suroît. »
ⓘ Les termes noroît, suroît, suet et nordet, respectivement nord-ouest, sud-ouest, sud-est et nord-est, reviennent régulièrement dans la littérature maritime.
vareuse, vêtement imperméable que mettent les marins et les pêcheurs pour se protéger du vent et de la pluie. « Les pêcheurs en suroît de toile brique vont ramasser les harengs au ventre d'argent . »
chapeau imperméable en toile huilée ou cirée à large bord arrière couvrant la nuque, à oreillères et muni de deux cordons se nouant sous le menton. « Il avait ajouté à son accoutrement un suroit, un manteau de caoutchouc et une paire de bottes . »

mandrin

poinçon dont se servaient les forgerons et dont se servent encore les serruriers pour percer ou agrandir, à chaud, des trous dans le fer.
partie d’une machine-outil enserrant un objet destiné à être mis en rotation. Ex: partie d'une perceuse enserrant le foret.
cylindre de bois ou de fer « Il enroulait le fil autour d'un mandrin, une baguette d'acier très mince. »
arg.: pénis. « Gros pif possédait un mandrin comac ! Au point que les putes osaient pas le grimper. »
avoir le mandrin : être en érection (=avoir le gourdin).
vx.: escroc, filou. « Les mandrins furent arrêtés et jetés en prison. »

passavant

passavant[marine] pont latéral, situé au niveau du plat bord et des ponts de gaillards, permettant le passage d'un gaillard à l'autre. « Les deux chefs se joignirent sur un des passavants, ce passage étroit qui communique du gaillard d’avant à l’arrière. » « Un mouvement très remarquable avait réuni tous les officiers sur la dunette, et une grande partie de l'équipage sur les passavants. »
[aujourd'hui] passage latéral sur le pont d'un bateau, reliant l'avant à l'arrière, le long du cockpit et du roof.
laissez-passer accordé aux marchandises qui ont déjà payé le droit ou qui en sont exemptes (= laissez-passer). Se faire délivrer un passavant. « Le passavant doit être présenté aux préposés, sur la route, toutes les fois qu’ils le requièrent. »
p. métaph.: « Chaque année le budget nous arrive trop tard pour être examiné avec soin: nous nous en plaignons, et nous n'en donnons pas moins notre passavant au milliard annuel. » « Quand toute imprudence de jeunesse aura obtenu son visa, ou que tout acte de libertinage aura pris son passavant, qu'arrivera-t-il? »

héliotrope

héliotrope[du gr hêlios, "soleil" et treipen, "tourner"] plante aux petites fleurs colorées et odorantes, qui ont la particularité de se tourner vers le soleil. « Parmi les parfums des roses et des héliotropes. » « La verrucaire, en gréco-français héliotrope, tourne selon le soleil ses odorantes fleurs violettes. »
[emploi adj.] qui tourne ses fleurs vers le soleil. « Mes yeux suivent les siens, aussi irrésistiblement que les héliotropes suivent le soleil. »
couleur violette caractéristique de l'héliotrope. « Pour les couleurs, la mode est à présent à l'héliotrope ou canaque, autrement dit bordeaux mêlé de jaune. »
[minér.] variété de calcédoine vert foncé, tachée de rouge et opaque. « L'héliotrope ou jaspe sanguin offre un fond vert avec de belles taches rouges. »
[opt.] instrument propre à renvoyer les rayons solaires à grandes distances et utilisé dans l'arpentage géodésique.

héliotropisme : attraction d'une plante ou d'un animal vers le soleil, afin de favoriser l'apport de lumière. L'héliotropisme des tournesols. « Animaux héliotropiques, irrésistiblement attirés par la lumière. »
phénomène d'attirance des populations vers les régions ensoleillées. « L'héliotropisme est, avec les incitations fiscales, une des causes de migration vers le sud de l'Europe. »

Immaculée Conception

Immaculée Conceptiondogme (promulgué en 1854) de l’Église catholique romaine qui proclame que la Vierge Marie, mère de Jésus-Christ, fut conçue exempte du péché originel, et préservée du péché de chair. « Les protestants ne croient pas en l'Immaculée conception ni en l'Assomption. Pour eux Jésus est le seul intercesseur et seul Dieu est digne d’un culte. »
l'Immaculée Conception ne doit pas être confondue avec la doctrine de la conception virginale (Marie aurait conçu Jésus tout en restant vierge).

existentialisme

[philos.] doctrine selon laquelle l'homme n'est pas déterminé d'avance par son essence, mais libre et responsable de son existence. L’existentialisme s’oppose donc à l’essentialisme.
On distingue l’existentialisme chrétien (ex: Blaise Pascal) et l’existentialisme athée (ex: Jean-Paul Sartre).
« La célèbre phrase de Simone de Beauvoir "On ne naît pas femme : on le devient" applique l'existentialisme à la condition féminine. »

foudre

foudretonneau de grande dimension pouvant contenir de 50 à 300 hectolitres. « Pinot noir vieilli en foudre de chêne. »
foudrier = tonnelier spécialiste de la fabrication des foudres. « On entend les foudriers cercler les fûts dans lesquels se fera le cidre des récoltes prochaines. »

irrédentisme

doctrine nationaliste (apparue en Italie en 1877) prônant l'annexion de territoires tombés sous domination étrangère. « L'Autriche-Hongrie se sent menacée par l'éternel irrédentisme italien qui convoite Trieste. »
p. ext.: mouvement nationaliste de revendication territoriale. « Groupuscules irrédentistes. »

French Connection

organisation criminelle du trafic d'héroïne entre la France (principalement Marseille et Paris) et les États-Unis, des années 50 aux années 70.

orant

orant archéol.: figure symbolique représentant un personnage généralement féminin, debout, les deux bras étendus dans le geste de la prière. « Vierge orante. Les orantes de l'Acropole. »
figure peinte ou sculptée, au Moyen Âge et à la Renaissance, représentant un personnage dans l'attitude de la prière (=priant).
adj.: « deux anges orants. »
litt.: personne en prière. « Les expressions simples et concentrées de ces orantes recueillies devant la croix, dégageaient une saveur religieuse réelle. » « Les trois orantes commencèrent, à genoux sur des mottes de terre, les prières du chemin de la croix. »
adj.: « les mains orantes, jointes par-dessus les cheveux. »

embosser

s'installer dans une position solide. « Marie Duvalle, embossée ce matin-là derrière la fenêtre de la salle à manger. »
s'abriter, s'envelopper. « Il rabattit son chapeau sur ses yeux, s'embossa à l'espagnole dans un manteau de couleur sombre, et sortit de l'hôtel à pas de loup. »

insexuel

sexuellement indifférencié. « Des femmes à l'érudition immense, aux poitrines garçonnières et inertes d'anges, insexuelles pour ainsi dire. »
p. méton. [en parlant d'un attribut de la pers., d'un vêtement] tenue, coiffure insexuelle.
qui n'éveille aucun désir sexuel. « Elle est insexuelle. Elle ne s'adresse par rien aux sens de l'homme. »
qui n'a pas de désir sexuel. « Bien qu'il connût sa fille et qu'il eût depuis longtemps perdu tout soupçon sur elle, tant il la croyait insexuelle, il la surveillait toujours avec une attention curieuse. »

matamore

Personnage de la comédie espagnole qui se vante à tout propos de ses exploits guerriers contre les Maures (Mata Moros) et que l'on représente généralement en uniforme chamarré au geste large et au verbe haut.
P. ext. Faux brave, vantard plus courageux en paroles qu'en actes. Synon. bravache, fanfaron, hâbleur. Air, arrogance, grimaces de matamore; attitude, discours, ton de matamore. Ex: tous nos matamores reculaient à l'idée de ne plus se trouver seulement en face de foules désarmées.

succube

succubedémon qui prend l'apparence d'une femme pour avoir des relations sexuelles avec un homme (≠ incube). « Lilith est un succube de la plus belle espèce. »
succubat = manifestation des succubes; phénomène diabolique qui fait d'un homme l'instrument d'un succube.(contraire de incubat).

modus vivendi

accord permettant à deux parties en litige de s'accommoder d'une situation en réservant la solution du litige.
accommodement, arrangement dans une relation, une manière de vivre ; compromis. Trouver un modus vivendi.

mâchicoulis

mâchicoulis[composé de "mâcher" et de "col", la finalité du machicoulis étant d'écraser le cou des assaillants]
galerie à encorbellement établie dans le haut d'un ouvrage de fortification, percée de meurtrières à sa base dans le but d'envoyer sur l'attaquant projectiles et matières brûlantes. « Le village est dominé par un très beau donjon carré avec créneaux et mâchicoulis qui se détache sur le vert de la forêt et le bleu intense du ciel. »
p. méton. la meurtrière elle-même.

sectateur

adepte déclaré d'une doctrine philosophique, religieuse ou politique (=partisan, séide). Les sectateurs de Confucius, de Platon. « Personne ne s'est montré plus fidèle sectateur des anciens Grecs qu'émile Boutmy. »
p. iron.: pers. qui éprouve un intérêt passionné. « Rien au monde ne contrastait mieux que le désordonné, le vigoureux Raoul, et Félix de Vandenesse, sectateur de l'élégance anglaise. »

mirabilis

mirabilis[du lat. mirabilis, "admirable"] plante herbacée de la famille des nyctagynacées, dont les fleurs aux couleurs vives s'ouvrent la nuit et qu'on appelle aussi belle-de-nuit. « C'est à la clarté de la lune que la mirabilis et l'arbre triste ouvrent leurs fleurs. »
annus mirabilis : "année merveilleuse" en latin, désigne une année particulièrement féconde, tout particulièrement dans le domaine de la physique. « 1905 est l'annus mirabilis d'Albert Einstein. »

calvaire

calvaire colline où Jésus-Christ fut crucifié (=Golgotha). « Les filles de Jérusalem pleurèrent sur lui; les saintes femmes l'accompagnèrent au Calvaire. »
fig. Épreuve, souffrance. Le calvaire des tranchées. Gravir, être au bout de son calvaire.
colline sur laquelle on a planté une croix et où on se rend en pèlerinage en s'arrêtant aux quatorze stations qui rappellent les principaux épisodes de la passion de Jésus-Christ.
chemin de croix.
représentation artistique de la Crucifixion et parfois d'autres scènes de la passion de la vie de Jésus.« Nous nous sommes arrêtés voir le calvaire, petit monument de granit, carré, dont chaque face représente un tableau de la vie de Jésus-Christ. »
croix dressée sur une plate-forme ou à un carrefour. « À tous les coins des chemins, de vieux calvaires étendaient leurs bras gris. »

col bleu

col bleuarg. (p allus. à l'habit bleu des ouvriers) : ouvrier ou travailleur manuel, par opposition au "col blanc", dirigeant ou cadre. « Les dockers figurent parmi les cols bleus les mieux payés des Etats-Unis. »

apostille

annotation ajoutée en bas ou en marge d'une lettre, d'un écrit. « Quelques-unes des pièces portent des apostilles de la main même de Napoléon. » « Je transmets le courrier tel quel, avec l'apostille : "Ah! elle est bien bonne!" »
courte recommandation ajoutée à une requête. « En marge de cette pétition était une apostille signée du baron, et qui commençait par cette ligne : "J'ai eu l'honneur de parler hier du bon sujet qui fait cette demande...". »
petite note marginale ajoutée à un écrit pour l'éclairer, le critiquer ou le rectifier (=annotation).

apostiller :
mettre une apostille dans la marge ou en bas d'une pétition, d'une requête, d'une lettre, etc. « Ils passent leur vie à signer, parapher, apostiller en marge les lettres à répondre et celles répondues. »
p. ext.: commenter (surtout oralement).

dialectique

qui concerne l'art de raisonner et de convaincre. « Les gens de loi forment une société fermée, toute puissante, parce que la clarté de leurs esprits et leur habileté dialectique les rendent indispensables. »

sophisme

[du gr. sophisma, habileté, invention ingénieuse, raisonnement trompeur, dérivé de sophia, sagesse, savoir.]
argument qui, partant de prémisses vraies, aboutit à une conclusion absurde et difficile à réfuter. Ex: « Tout ce qui est rare est cher, un cheval bon marché est rare, donc un cheval bon marché est cher. »
raisonnement vicié à la base reposant sur un jeu de mots, un argument séduisant mais faux, destiné à induire l'interlocuteur en erreur.
fig., litt.: erreur, illusion. Les sophismes de l'imagination. « Les sophismes du haschisch sont nombreux et admirables, tendant généralement à l'optimisme, et l'un des principaux, le plus efficace, est celui qui transforme le désir en réalité. »

sophiste
orateur et professeur d'éloquence de la Grèce antique, et contre lequel la philosophie va se développer. Pour Socrate et Platon, les sophistes sont des imposteurs qui jouent sur la vraisemblance pour piéger leurs auditeurs, ou pour paraître avoir raison en toute circonstance.
pers. utilisant des sophismes, des arguments ou des raisonnements spécieux pour tromper ou faire illusion.

sophistique : de la nature du sophisme (=captieux). Raisonnement sophistique.

chat en poche

chat en pocheacheter / vendre chat en poche = conclure un marché sans voir / montrer l'objet de la vente. « Quoiqu'il n’ait pas acheté chat en poche, il craint d'avoir fait une mauvaise affaire. »

dadaïsme

dadaïsmemouvement fondé en 1916 à Zurich par Tristan Tzara, qui vise à renverser la conception traditionnelle de l'art par la provocation et la dérision. Les dadaïstes (Aragon, André Breton, Éluard, etc.) refusent de participer à la guerre et appellent au renversement des valeurs établies.
Le mouvement dada a influencé le surréalisme.
Haut de page