Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

vairon

vairon yeux vairons : qui n'ont pas la même couleur ou dont l'iris est dépigmenté, cerclé de blanc. « Elle fascine avec ses yeux vairons, l'un bleu, l'autre marron. » « Un grand chien dont les yeux vairons, pleins de douceur, exprimaient une détresse infinie. »
qui a une couleur indécise, variée, changeante. « Les lueurs troubles de ses yeux vairons. » « Ses yeux vairons, un peu glauques. »
qui a les yeux vairons. Cheval, chien vairon.
qui présente une teinte différente. « Cette prunelle agrandie et cette vitre vairone, juxtaposées augmentaient chez Simon la sensation d'inconfort. » [couleur]

moleskine

moleskine étoffe de coton très fort présentant une face croisée et qui servait à faire notamment des doublures de vêtements d'hommes. « Un monsieur en habit de moleskine. »
toile de coton recouverte d'un enduit, mat ou verni, qui lui donne l'aspect du cuir (en anglais moleskin, ou mole skin, signifie peau de taupe). « Sur la molesquine d'une banquette. » « Un divan de moleskine, moelleux comme un lit. » « Portant sous le bras ma serviette de molesquine, je descendis l'escalier... »
les fameux carnets de "moleskine" tiennent leur nom de cette matière, dont ils sont couverts. Ils font partie de la panoplie indispensable de l'écrivain voyageur. « Un carnet de moleskine noire. » On dit aussi "un Moleskine", rapport à la marque éponyme. Les Moleskines reviennent à la mode.
[habits]

incube

démon masculin, supposé abuser des femmes durant leur sommeil (p. oppos. à succube).

ligneux

ligneux constitutif du bois. Tissu ligneux, fibres ligneuses.
qui a les caractères, les propriétés du bois. Plante ligneuse (p. oppos. à plante herbacée). « L'arbuste, premier specimen ligneux faisant ombre. »
qui a l'aspect du bois. « Il reste là, à épousseter de sa main ligneuse la bourre bleue de sa veste propre. » « Les crocodiles qui lèvent vers nous leurs têtes ligneuses. »
fig.: rigide, physiquement ou moralement. « Elle semblait encore plus absente que naguère, aussi pétrifiée et ligneuse que les aigles de pierre et de bois qui encombraient ses lugubres salons. » « Un homme sévère et particulièrement ligneux. »

riviera

riviera mot d'origine italienne désignant une région côtière, et en particulier la zone côtière de la région Ligurie. Riviera ligure ; Riviera de Gênes.
p ext.: région où la montagne rencontre brutalement la mer.
p ext.: littoral à climat attractif, prisé touristiquement. French Riviera (Côte d'Azur) ; Riviera vaudoise ; Riviera allemande. « La Riviera, qui s'étend du Var jusqu'à La Spezia, et qu'on appelle Côte d'Azur côté français. »

plastination

plastinationtechnique de préservation des tissus biologiques consistant à remplacer les liquides organiques par du silicone. Cette méthode permet de préserver de toute dégradation n'importe quel organe, coeur, poumons, intestins, foie et même des corps entiers. « Une dépouille mortelle conservée en l'état, par la grâce de la plastination. »
plastiner : organe, corps plastiné. « Pour ses expositions de corps plastinés, l'anatomiste Gunther von Hagens est soupçonné de trafic de cadavres de condamnés à mort chinois. »

unicorne

unicorne animal qui n'a qu'une seule corne. « Rhinocéros unicorne. »
licorne.
licorne de mer ou narval.

élimer

user une étoffe par un frottement répété. « Il a élimé son veston. » « Les lumières de l'intérieur des boutiques élimaient la trame comme les étoiles éliment la nuit. »
p. métaph. « À polir et repolir cent fois un ouvrage, on finit par élimer la trame de telle façon qu'elle se dépersonnalise. »
pronom. à sens passif : « Cette étoffe s'élime. » « Cette veste s'élime aux coudes et aux poignets. »
p. anal. « C'était une vieille alliance d'or. On sentait que la main où elle s'était élimée ainsi, ne reculait devant aucune besogne. »

élimé
qui a été usé par un long usage (=râpé, usé). Linge, tapis, tissu élimé; cet habit est tout élimé. « Son linge était malpropre, sa jaquette usée, son pantalon élimé. » « Il était vêtu d'un veston d'intérieur tellement élimé sur le devant qu'à cet endroit il y avait comme une large plaque blanchâtre : c'était la corde du vêtement qui apparaissait. »
p. anal. « Il y a bal sur la place du Castillo, entre de vieux acacias élimés. »
fig.: fatigué, usé. Corps élimé; personne élimée jusqu'à la corde. « Il était usé de corps, élimé d'âme, inapte à aimer. »

s'anuiter

vx.: s'obscurcir avec la tombée de la nuit : « l'île s'anuitait déjà, on eût dit qu'avant l'heure les fantômes du soir se hâtaient de reprendre possession de la lande. »
vx.: se laisser surprendre par la tombée de la nuit : « j'errais à pas lents et je m'anuitai : on ferma les portes. J'essayai de trouver une issue. »

bobèche

bobèche petite pièce concave à rebord, percée à son milieu d’un trou cylindrique, qu’on adapte aux chandeliers, aux lustres, aux girandoles, afin de recueillir leur cire fondue. Bobèche d’argent, de cuivre, de cristal. « Elle claqua la porte si fort qu'une bobèche dansa et tinta autour d'une bougie. »
joueur de parade, pitre, bouffon. Costume de bobèche. « Un bobèche au pantalon couleur de souffre, au gilet jaune agrémenté de passements rouges, distrayait l'assemblée. »
fig., pop.: niais. Un vrai bobèche.

chalouper

imiter en marchant ou en dansant le roulis d'une chaloupe. « Il la tenait par la taille, et ils chaloupaient, tête contre tête, entre les passants. » « Elle a une démarche chaloupée. »
p. ext. [le suj. désigne un inanimé] basculer. « Tout chavire, tout chaloupe, tout s'affaisse, s'incline. »
bousculer (rare) : « chalouper les barricades. »

aporie

contradiction insoluble (du grec "aporia", absence de passage, difficulté, embarras). Les apories du modèle capitaliste.
aporétique : qui tient de l'aporie ; contradictoire. « Cette dualité n'est pas aporétique, elle permet au contraire une meilleure synergie. »

belluaire

belluaire celui qui combattait contre les bêtes fauves dans les amphithéâtres romains (=bestiaire, gladiateur), ou qui entretenait les animaux du cirque.
p. ext, litt.: dompteur de bêtes fauves dans les cirques ou plus spécialement celui qui est chargé de les soigner. Le tigre, fouaillé par un belluaire, tâchait de lui happer son fouet et d'en avaler la mèche.

taxinomie

taxinomie science des lois et des principes de la classification des organismes vivants (=taxonomie).
p. ext.: science de la classification (=systématique). En biologie, classification des organismes vivants par famille et sous familes. Exemple: vertébrés/invertébrés, avec sous les vertébrés, les mammifères, les ovipares, etc. Les mammifères sont donc une sous-catégorie (sous-classe) des vertébrés.
classification d'éléments; suite d'éléments formant des listes qui concernent un domaine, une science. Taxinomie bactériologique, botanique, chimique, zoologique. La taxonomie classe les Animaux et les Plantes en différentes catégories. Elle range tous les êtres vivants suivant les caractères qu'ils ont en commun, des plus généraux (règne) aux plus particuliers (espèce).
ling.: classification d'éléments, de suites d'éléments formant des listes qui permettront, par leurs règles de combinaison, de rendre compte des phrases d'une langue.
★ Le web sémantique utilise ce concept, notamment dans la taxinomie des documents.

écoline

écolineflacon de peinture aquarelle, ou "encre aquarelle", hautement soluble à l'eau, permettant de réaliser des dégradés très subtils. Utilisée en bande dessinée et dans les compositions et paysages. « Coloriser une illustration à l'écoline. »

allogène

se dit d'un groupe ethnique installé depuis relativement peu de temps sur un territoire et présentant encore des caractères raciaux ou ethniques qui le distinguent de la population autochtone. (contraire de indigène, aborigène, autochtone). « Combien de temps faut-il pour qu'une population allogène devienne indigène ? »
qui provient d'un autre domaine « notion allogène. »

flétrissure

altération de la fraîcheur, de l'éclat, de la vitalité. Flétrissure des fleurs, du teint, de la peau.
marque imprimée à un criminel avec un fer chaud. « Il regrettait le bagne, avec son costume infamant, sa chaîne au pied, sa flétrissure sur l'épaule. »
p. ext.: condamnation infamante infligée par un tribunal. « Il vivait mal la flétrissure que la justice avait imprimée à sa première faute. »
fig.: grave atteinte à l'honneur, à la réputation de qqn. « C'est une flétrissure qui ne pourra jamais s'effacer. »

encomium

du latin encōmium, "éloge", genre littéraire de la rhétorique grecque visant à faire l’éloge de qqn ou qqch. Rédiger un encomium en l’honneur de qqn. « En 1499, Erasme rédige un Encomium medicinae (Éloge de la médecine), un pseudo-encomium en réalité, qui sous l'apparence d'un éloge dénonce le charlatanisme des médecins. »
dictionnaire (désuet)

empoicrer

salir, engluer comme le ferait la poix (=empouacrer). « Des nappes gluantes de vin répandu, empouacrées de débris de charcuterie. » « Un goût de bête morte m'empouacrait la langue. » « Banlieue empouacrée. »

déisme

croyance à l'existence d'un dieu et à son influence dans la création de l'Univers, sans pour autant s'appuyer sur des textes sacrés ou dépendre d'une religion révélée.
Le déisme prône une « religion naturelle » qui se vit par l'expérience individuelle et qui ne repose pas sur une tradition écrite ou un rituel religieux.
Les déistes affirment que Dieu (« l'Architecte suprême ») a un plan pour l'Univers qu'il n'altère ni en intervenant dans les affaires humaines, ni en suspendant les lois naturelles.

glauque

glauqued'une couleur verte blanchâtre ou bleuâtre comme l'eau de mer. « Il avait les yeux pers ou glauques, comme ceux des lions ou des anciens barbares. » « Une robe de vert glauque, de cette nuance que seules les blondes les plus sûres de leur teint peuvent affronter. » « L'air, trop chargé de vapeur pour être parfaitement limpide, étale sur les verts sombres des forêts et les verts glauques des savanes, un glacis de nacre azurée. »
« La lumière était immobile et stagnante, d'un glauque aussi glacial et morne que celui d'un abîme marin. »
fig., péj.: qui manque de netteté, de précision. « Un film à l'atmosphère sombre et glauque. »
se glauquer : prendre une couleur glauque. « L'atmosphère se glauque avec des teintes d'aquarium »

blurb

court texte de présentation ou résumé qui accompagne un travail créatif (livre, cd, dvd, article, site web, etc). Le mot a été inventé en 1907 par l'humoriste américain Gelett Burgess.

titraille

en journalisme, ensemble des éléments entrant dans la composition d'un titre (surtitre, titre, sous-titre, chapeau), qui le cas échéant doit s'accorder à l'illustration.

souquenille

longue blouse de grosse toile que revêtent sur leurs habits les paysans, les valets, en particulier les palefreniers et les cochers pour panser les chevaux. Palefrenier en souquenille. « Melchior, vêtu d'une souquenille de palefrenier, occupé à extraire du crottin à la pelle dans les écuries du château. »
blouse flottante de clown, agrémentée d’une collerette et de petits volants aux chevilles et aux poignets, dont l’ampleur et la souplesse sont empruntées au personnage de Pierrot. « Brague s'étire devant une glace, devenu, sous son masque blanc, dans sa flottante souquenille de Pierrot, d'une minceur immatérielle. »
p. ext.: vêtement en piteux état, usé ou sale. « Un gueux déguenillé, dont la souquenille laisse voir une poitrine sans linge, contemple la scène avec extase. » [habits]

préquelle

(fém. - ou "prequel", masc.) épisode précédent mais réalisé après un épisode déjà diffusé (ex: Star Wars - Episode 1 à 3).
Il s'agit de la francisation du mot prequel, néologisme anglais réunissant sequel (suite) et le préfixe "pre" (avant).

putatif

enfant, père putatif = qui est supposé être l'enfant de. « Je soupçonne que je ne suis que son fils putatif. »
p. métaph.: « Lavoisier, le père putatif de toutes les découvertes qui font du bruit. »
mariage putatif.: mariage que les parties ont contracté à tort, mais de bonne foi, dans l'ignorance où elles sont des empêchements qui s'opposaient à leur union.
p. ext.: qui est supposé être. « Peut-être mon offenseur putatif ne voulait-il pas m'offenser... »

tégument

tégument ensemble des tissus et des formations organiques (peau, poils, plumes, carapace, écailles, etc.) qui constituent le revêtement externe du corps de l'homme et des animaux. Tégument lisse, mince; tégument nu des reptiles. « Des massages faciaux favorisent une bonne nutrition des téguments. »
p. métaph.: « Des machines qui cachent, dans leur ventre secret, sous leurs téguments métalliques, des viscères où le feu circule. »
bot.: membrane protectrice qui entoure un organe végétal. Tégument dur, rugueux; téguments séminaux. « L'orge imparfaitement dépouillée de son enveloppe prend le nom d'orge mondée, et quand ses grains sont complètement dépouillés de leur tégument propre, elle prend celui d'orge perlée. »

méplat

méplat partie relativement plane d'un objet (par opposition aux parties en saillie). « Des servantes munies d'un chiffon de laine, caressent toutes ses surfaces, tous ses méplats, tous ses reliefs. »
partie relativement plane du corps humain. « Méplat des joues, d'un muscle, du nez, des tempes. »
surface plane sur une pièce cylindrique.

lazaret

lazaret établissement de mise en quarantaine des personnes susceptibles d'avoir contracté une maladie épidémique. « À Gênes, il dut demeurer quelques jours au lazaret en quarantaine. »
léproserie, maladrerie. « Lépreux réunis dans les lazarets établis à Madère et à Manille. »

atrabilaire

litt.: porté à la mauvaise humeur, à l'irritation, à la colère, à la mélancolie (=bilieux)
fig.: qui exprime ou marque la mauvaise humeur. « Où avez-vous donc pris ce ton triste et atrabilaire ? »
vx.: un atrabilaire = personne d'un caractère désagréable, irritable. « Le mélancolique évite les hommes, l'atrabilaire les repousse. »

cohorte

division de la légion romaine constituée de six cents et commandée par un tribun militaire, un préfet ou un centurion.
groupe plus ou moins important de combattants, d'hommes de guerre. « Le massacre est fini; mais un reste d'enfer Est sur la Ville, en proie aux cohortes lombardes. »
groupe de personnes animées par un esprit commun et agissant plus ou moins de concert. « Cohorte de fidèles, d'amis. Jeunes enfants dont la cohorte arrive Au banquet somptueux qui caresse leur faim. Une cohorte de faméliques portant la misère et la souffrance sur leurs traits. »
p métaph.: « la planète, accompagnée de sa nombreuse cohorte de satellites. Un petit pré humide, enclos par la cohorte des arbres. »

resserre

endroit où l'on met à l'abri, où l'on range certaines choses (provisions, outils) (= remise, réserve). « Elle va chercher le lard à la resserre. »

béer

être largement ouvert. Un tonneau dont la bonde vide bée dans l'ombre.
regarder avec étonnement. J'ai trouvé la rue encombrée de peuple; les voisins béaient aux fenêtres.
béer de + subst = demeurer bouche ouverte sous l'effet d'un sentiment. Luce me regarde de loin et bée de surprise.

courtil

courtil vx.: petit jardin attenant à une maison de paysan, généralement clos de haies ou de barrières. « Les douces soirées d'été passées à jardiner notre courtil. »
p. méton.: petite maison ou chambre de paysan. « Le père Godard avait mis de la tuile neuve sur son courtil. » « Le courtil, attenant à la grange, fut une pièce intime, mi-bureau, mi-boudoir. »

prolégomènes

longue introduction placée en tête d'un ouvrage, contenant les notions préliminaires nécessaires à sa compréhension. « J'ai lu avec grand soin les prolégomènes qui sont imprimés en tête de l'édition de Shakespeare. »
p. anal.: préambule, explication préliminaire, entrée en matière dans un exposé oral. « De grâce, Monsieur Grégoire... dit Julien qui s'impatientait de ces prolégomènes. »
ensemble de notions préliminaires nécessaires à l'étude d'une science, d'une question particulière. « Tous les philosophes, dans leurs prolégomènes, ont présenté la philosophie comme une science mal faite jusqu'à eux... »

tancer

réprimander qqn (=admonester, morigéner, sermonner). Tancer qqn pour, sur qqc.; tancer qqn durement, sévèrement, vertement, d'importance. « Arrivé en retard, le haut fonctionnaire se fait tancer publiquement et doit s'excuser. » « Elle tança le maître d'hôtel de ne pas savoir préparé sa visite. »

djinn

djinn [dans le Coran et les légendes musulmanes] être intelligent, généralement malfaisant, créé de feu, entre l'homme et l'ange, qui peut apparaître sous différentes formes. « Je crois voir danser des flammes sur l'autre rive. Sont-ce les djinns qui m'appellent ? »
★ le mot a été popularisé par le poème de V. Hugo, "Les djinns".
Le mot "génie" (au sens merveilleux) est une francisation du mot "djinn".

palplanche

palplanchepoutrelle généralement métallique que l'on emboîte avec d'autres pour former une cloison étanche. Cloison, quai, môle en palplanches.

township

township [Afrique du Sud] ghetto réservé aux non-blancs aux abords des villes pendant l'apartheid. « Les émeutes de Soweto de 1976 ont fait du township le symbole de la résistance à l'apartheid. » [Amérique du Nord] unité cadastrale ; quartier.

judéo-bolchevisme

judéo-bolchevismeterme péjoratif assimilant la judéïté au bolchevisme et au communisme en général (équivalents : "judéo-communisme", "judéo-marxisme").
Le rôle important des Juifs dans l'avènement du communisme est la conséquence de l'oppression qu'ils subissaient de la part des monarchies chrétiennes. Cependant, leurs opposants (Russes blancs d'abord, puis mouvements antisémites européens) y ont vu un complot pour l'hégémonie du peuple Juif.
Avec la théorie du judéo-bolchevisme, les nazis réussirent à rallier à leur cause des fractions de la société jusqu'alors réticentes, comme l'Église, foncièrement anticommuniste.

ondinisme

paraphilie impliquant une excitation par l'urine (=urolagnie, urophilie, ou familièrement "douche dorée").

gaullo-mitterrandisme

principes de politique étrangère basés sur l’indépendance militaire et diplomatique de la France (des noms des présidents français Charles de Gaulle et François Mitterrand). « Un mandat marqué au sceau du gaullo-mitterrandisme. » « Le drame bosniaque nous invite à changer d’époque. Et à quitter les illusions du gaullo-mitterrandisme. »

gaullo-mitterrandien : relatif à, partisan de la doctrine gaullo-mitterrandiste. Politique gaullo-mitterrandienne.

historier

dire, raconter (qqch) avec des détails; enjoliver. « Il racontait son voyage, historiant chaque journée, chaque lieu qu'il avait visité. »
p. anal.: « le thème de La Ronde de nuit était trop banal pour que Rembrandt ne l'historiât pas de quelque manière, et d'autre part trop précis pour qu'il y mît beaucoup d'invention. »
p. méton.; agrémenter. « Le dîner fut extrêmement gai, plein de bonhomie, historié par de grosses plaisanteries. »
décorer, ornementer. « Des motifs religieux historient le parchemin. » « Un salon historié de statues, enluminé de peintures. » « Ce lambris est trop nu, il faudrait l’historier. »
lettre historiée : lettre (de l'alphabet) décorée ou ornée de scènes relatives au sujet de l'écrit.
p. ext. « Petits boutons de porcelaine historiant les coutures de sa blouse. »

paganiser

rendre païen, devenir païen. « L'action missionnaire est requise dans les anciennes chrétientés pour en reconquérir des secteurs paganisés. »

cénobite

moine qui vit en communauté (par oppos. à "anachorète").

congruent

qui convient, qui s'ajuste bien à. « L'apothicaire avait toujours des expressions congruentes à toutes les circonstances imaginables. » « Une philosophie politique congruente aux circonstances actuelles »
iron.: « les gondoles n'étant pas congruentes à la méditation, ils louèrent un vieux cabriolet »

ergophobie

du grec "ergon" (= travail) - aversion morbide pour le travail

parodonte

parodonteensemble des éléments qui soutiennent la dent (cément, os alvéolaire, gencive). « Les atteintes du parodonte ont une grande responsabilité dans l'altération dentaire. »
parodontal = qui se rapporte au parodonte. Maladies parodontales; soins parodontaux.

bisbille

querelle futile. « Elle passait sa vie à créer des brouilles et des bisbilles. »
être en bisbille avec qqn. = avoir un léger différend avec qqn. « Ces incidents nous mirent en bisbille, Thomas et moi. »

amarante

amarante plante dont la fleur d'automne est d'un rouge pourpre velouté. « La branche d'amarante, symbole de la vertu qui ne se flétrit jamais... »
bois d'amarante : employé en marqueterie (appelé également bois violet). « Il compte les festons et les astragales, les boiseries en bois d'amarante... »
de couleur rouge velouté. « Couleur amarante. Le blason de la noble dame, brodé sur un écu de peluche amarante. » [couleur]
Haut de page