Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

recru

épuisé, à bout de forces (=fourbu, harassé, vanné). « Il était trop recru pour trouver, dans sa poitrine, l'haleine d'un hurlement. »
recru de...=> recru de fatigue = épuisé, harassé de fatigue. « Il arrivait affamé, recru de fatigue, mangeait comme un ogre et se couchait à neuf heures. »
brisé, submergé par l'excès de. Recru de douleur. « Et il continuait à faire l'espiègle, recru de sommeil, cramponné à son rôle. » « Un vieil homme, recru d'épreuves, sentant venir le froid éternel. »

bucolique

bucoliquerelatif à la vie des bergers ou à la poésie pastorale. Existence, poème bucolique. Avoir une âme bucolique. « Fi des grands axes, une petite route bucolique serpente jusqu'à la côte à travers champs et hameaux. »

pétroleuse

pétroleuse nom donné aux femmes qui, pendant la Commune de 1871, utilisaient du pétrole pour allumer des incendies. Les pétroleuses de la Commune.
p. ext.: celui, celle qui incendie au pétrole. « Fripouilles, crapules, bandits, pétroleurs ! »
femme membre d'un syndicat, d'une association, d'un parti qui manifeste son militantisme avec passion. « Une de ces pétroleuses revanchardes qu'il vaut mieux ne pas se mettre à dos. » « Simone de Beauvoir, une pétroleuse rangée. »

péronnelle

fam., péj. femme ou fille sotte et bavarde. « Eh bien ! qu'est-ce que tu fais là avec ces péronnelles ? »

monder

monder débarrasser les grains vêtus (orge, avoine, riz) ou certains fruits secs (noix, amandes) de leur pellicule adhérente. Monder de l’orge ; grains mondés ; amandes mal mondées.
cuis.: plonger un légume ou un fruit quelques secondes dans l’eau bouillante pour mieux le peler ensuite. Monder une tomate. Salade de tomates mondées.
p. anal. ou au fig.: « ce n'était plus la voix de la femme, mais une voix tenant de celle de l'enfant, adoucie, mondée. »
se monder : se purifier. « Maintenant qu'il n'avait plus à se monder, à se passer au van des confessions, il restait irrésolu. »

parentectomie

parentectomie néol.: thérapie consistant à séparer un enfant de son/ses parent(s).
p ext.: rupture du lien entre parent et enfant. « La parentectomie est une maltraitance psychologique qui ampute l’enfant d’une source identitaire capitale. »

conduite intérieure

conduite intérieureautomobile dont la carrosserie est entièrement fermée (p. oppos. aux premières voitures qui n'avaient pas d'habitacle). « La législation française définit six catégories de carrosserie : conduite intérieure (la plus courante), cabriolet, break, commerciale, handicapés et divers. » « Il gare sa conduite intérieure sur la place, à l'ombre des tilleuls. »

Mammon

dans le Nouveau Testament, personnification de la richesse matérielle (ou de l'avarice) et représentation de l'un des sept princes de l'Enfer. « On ne peut servir à la fois Dieu et Mammon. »
p ext.: « J'ai toujours été l'esclave de Mammon. » « Comment venir à bout de la prostitution, cette mammonisation de la vie amoureuse ? »

vent catabatique

du grec "katabatikos, qui descend la pente, le vent catabatique est produit par le poids d'une masse d'air froide dévalant un relief. Sa vitesse peut être extrêmement élevée (>300 km/h).
Le mistral est un vent catabatique, tout comme le vent qui descend des montagnes par une nuit dégagée et froide.
À l'inverse, le vent anabatique est un vent ascensionnel d'une masse d'air le long d'un relief, dû au réchauffement de celui-ci. Aussi appelé "vent de pente", il est prisé des amateurs de vol à voile.

nombre d'or

nombre d'ornombre désigné par la lettre φ (phi) de l'alphabet grec, en l'honneur de Phidias, sculpteur et architecte grec du Parthénon.
Sa valeur approximative est 1,618.
Également appelé "proportion dorée" ou "divine proportion", il se retrouve dans de nombreuses constructions, naturelles ou artificielles.
les pommes de pin, les coquilles d’escargot ou encore les étoiles de mer sont naturellement agencées selon les proportions du nombre d’or.
le Parthénon d'Athènes s'inscrit dans un rectangle doré : le rapport de la longueur à la hauteur est égal au nombre d'or.
la spirale d'or ou spirale de Fibonacci s'élargit par un facteur de φ (phi) à chaque quart de tour.
de nombreux tableaux font usage de la proportion dorée. Ex.: L'homme de Vitruve de Léonard de Vinci et La Naissance de Vénus de Sandro Botticelli.

au pied levé

sans préparation, à l'improviste. « Doubler un rôle au pied levé. » « Vous me posez une question difficile : vous me prenez au pied levé. » « Il m'a fallu faire cette conférence au pied levé. »

bélître

mendiant.
homme de rien, sot, importun. « J'étais donc tête à tête avec le grand Erwin lorsqu'un bélître est venu me déranger. C'était un domestique qui réclamait son salaire. »

alopécie

alopécieaccélération de la chute des cheveux et/ou des poils.
le mot vient du grec "alopex", renard, car cet animal subit une importante perte de poils chaque année, au début du printemps.

limbes

séjour des innocents, des justes morts avant d'avoir été sauvés par la Rédemption. « On inventa pour les enfants le palliatif des limbes, un petit enfer plus doux où ils flotteraient toujours, loin de leurs mères, en pleurant. » « Et nos funèbres coeurs roulent des souvenirs plaintifs comme le vol des âmes dans les limbes. »
[litt.] de limbes = pâle et terne. Clarté de limbes. « Une allée de haute futaie, où est une lumière de limbes, qui a l'air d'une lumière électrique au travers d'un globe dépoli. » « Une pâleur de limbes paraissait suinter du rivage dans cette étale morne du petit jour. »
état incertain, indécis. Dans les limbes ; sortir des limbes ; limbes de l'avenir, de l'enfance, de l'inconscient, du souvenir. « Un projet resté dans les limbes. »

limbique : relatif aux limbes, qui rappelle les limbes. « L'immensité mystérieuse et limbique du palais. »

contumélie

offense grave et blessante. « Il vivent au ban de la société, endurant persécutions et contumélies. »

arpète

fam.: apprenti(e). Arpète en bijouterie. « Il a commencé arpète à 14 ans. » « Un arpète devenu patron. »
apprentie modiste ou couturière. « En tant qu'arpète, elle touche environ 550 francs par semaine; devenue première main qualifiée, elle pourra gagner dix fois plus. »
p. ext.: aide-vendeur, garçon de courses.

coolie

coolie asiatique qui s'engageait comme travailleur salarié dans une colonie; en partic., émigrant chinois en Amérique. « Une émigration de coolies pour l'Amérique. »
dans les pays de l'Est asiatique, homme engagé pour porter les bagages de l'armée.
p. ext.: homme employé aux travaux pénibles : manœuvre, porteur, tire-pousse. « Un coolie est venu proposer ses services. » « Les coolies chinois chargent le minerai dans des paniers suspendus aux deux extrémités d'un bâton placé sur l'épaule. »

circonlocution

détours de langage qui, en évitant les termes précis, visent à masquer la pensée ou à adoucir ce que l'on veut dire. Périphrases et circonlocutions. « Je vous ai parlé sans détours ni circonlocutions. »
p ext. « Vous avez préféré trois pages de circonlocution où je ne puis comprendre autre chose, sinon que vous seriez revenue, si vous n'étiez pas restée. »
p métaph. « Mes circonlocutions, mes parenthèses, mon mode indirect d'approche des êtres. » « Avec de tels personnages il ne doit y avoir ni détours, ni circonlocutions, ni demi-teintes. »

bolduc

bolduc[de Bois-le-Duc, ville des Pays-Bas où cette sorte de ruban fut d’abord fabriquée] ruban fin, généralement de couleur vive, servant à ficeler et à parer l'emballage des paquets. « Elle tenait un petit paquet rectangulaire qu'une ficelle rouge et plate, du bolduc, reliait au manche de son ombrelle. »

ghazel

poésie arabe parlant de femmes, de vin et de fleurs. « Je me rappelle un ghazel persan où un amant célèbre la finesse de la peau de sa maîtresse: "Quand elle boit du vin rouge, dit-il, on le voit passer le long de sa gorge". »

mirepoix

mirepoix préparation à base de légumes, d'aromates et parfois de jambon ou de lard, généralement coupés en petits dés, qui entre dans la confection de certaines sauces ou qui sert à accommoder une viande ou un poisson.
p. méton.: sauce contenant cette préparation. « Faites cuire le foie gras dans une mirepoix, avec un verre de madère. La mirepoix est une sauce que l'on ajoute aux viandes ou aux poissons pour en augmenter la saveur: => Sauce mirepoix. »

obfuscation

obfuscationl'obfuscation (=offuscation ou "assombrissement"), est une stratégie de protection de la vie privée qui consiste à "noyer" les informations réelles dans une multitude de données sans rapport.
en informatique, l'obfuscation ou consiste en la production de "code impénétrable" (obfuscated code), par exemple pour protéger un code propriétaire.

impécunieux

qui manque d'argent : « l'homme impécunieux pour attirer l'argent devient ingénieux ; le morne troupeau, inactif et impécunieux, des fonctionnaires à la retraite... »

faconde

grande facilité de parole (=éloquence). Une faconde étourdissante, intarissable. « Sa bonhomie et sa faconde font le bonheur de l'assemblée. »

ignescent

ignescenten feu, incandescent. « Une averse de brandons ignescents. »

esperluette

esperluettelogogramme "&", résultant de la ligature du e et du t par les copistes médiévaux (="perluète", "esperluète" ou "et commercial").

matois

bandit, voleur. « La grande nation des tire-laine, matois, coupeurs de bourse et bohêmes. »
capable de finesse, de ruse, malgré des dehors débonnaires (=rusé, roué). « Matois comme un courtier véreux. »
p. méton.: air matois; bonhomie, pensée matoise. « Ce sourire matois des paysans qui plisse les yeux en amincissant la lèvre un peu mauvaisement. »
emploi subst.: « un fin matois » ; « un matois égrillard, rieur, pour qui la vie de Paris n'avait plus de secrets »

onanisme

syn. de masturbation [de Onan, nom d'un personnage biblique qui, contraint par la loi du lévirat d'épouser la veuve de son frère, refusa une postérité qui ne serait pas la sienne en «laissant perdre à terre»]. « L'onanisme, une pratique banale mais encore souvent empreinte de honte. »
p. métaph.: « Philosophie, onanisme intellectuel ? »

onaniste
relatif à l'onanisme. Pratiques, pulsions onanistes.
qui se livre à l'onanisme. « On relève moins de cancers de la prostate chez les onanistes. »
p.métaph.: « Ces onanistes de la raison qui veulent toujours tout expliquer. »

méronymie

relation sémantique entre mots, lorsqu'un terme désigne une partie d'un second terme.
Ex: bras est un méronyme de corps ; toit est un méronyme de maison.

doxologie

doxologie[liturg.] louange de la Trinité exécutée en tant que finale de prières. Répéter la doxologie, se terminer par la doxologie.
Exemple de doxologie : Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et à jamais pour les siècles des siècles. Amen.
« Ne discernant plus la fin des psaumes qu'au retour de la doxologie, au "Gloria patri et filio" qui les séparait les uns des autres. »

escarpe

escarpe talus intérieur d'un fossé de fortification, qui fait face à la contrescarpe. « Je descendis dans le fossé, je grimpai contre le mur d'escarpe en me cramponnant aux pierres. »
en escarpe(s). « Nous redescendons vers Saint-Jean par une des ruelles en escarpes, rapides et sombres, du vieux Fourvière. »

punique

relatif aux colonies phéniciennes d'Afrique et principalement à Carthage (ancienne cité prospère de Tunisie) et aux Carthaginois. Art, constitution, flotte, médaille, religion punique. « Les habitants des terres puniques se distinguaient surtout par leur génie commerçant. »
guerres puniques : les trois guerres des Romains contre Carthage. « J'étais à deux doigts de ma perte, comme Rome aux pires temps des guerres puniques. »
Carthage a été détruite à l'issue de la 3ème guerre punique [cf. la célèbre phrase de Caton "Delenda Carthago est"]
fig., litt.: qui évoque la ruse, la perfidie attribuées aux Carthaginois. « Que disent de cette loyauté punique les économistes? » « Ce travail punique, incontestablement autorisé par la guerre qui admet le piège. »
foi punique = mauvaise foi insigne. « On aurait pu dire la foi romaine, à plus juste titre que la foi punique, tant Rome était habile à éluder ses serments ou hardie à les violer. »
langue punique = langue sémitique parlée par les Carthaginois.
★ Le nom de la ville espagnole Cartagène vient du latin "Carthago Nova" = "la nouvelle Carthage". En effet elle fut fondée par les carthaginois (de Tunisie) pendant la 2ème guerre punique.

vernal

vernal qui est propre ou relatif au printemps. « Le feuillage ondulait doucement sous la caresse de la brise vernale. » « Enfin le retour des hirondelles dans le ciel vernal. » « L'odeur vernale des vacances de Pâques. »
qui se produit au printemps. « Le vol vernal des cygnes. »
astron.: point vernal = point du lever de soleil le jour de l'équinoxe de printemps.
bot.: qui s'épanouit, fleurit au printemps. La gentiane vernale.
maladie, éruption, fièvre vernale = qui se manifeste au printemps.

caudalie

caudalie[du lat. cauda, "queue"] unité de mesure de la persistance aromatique du vin. Une caudalie équivaut à une seconde. 6/7 caudalies indiquent que le vin est bon, 10 qu'il est magnifique. Certains vins très expressifs atteignent 20 caudalies. « Ce vin a 8 caudalies. »

agacinant

qui agace de manière répétée : « Séduisante, agacinante, elle avait des manières mignardes, précieuses, niaisottes; elle jouait la fillette... »

bateau pilote

bateau pilotebateau rapide utilisé pour transporter le pilote à bord des navires qui arrivent ou quittent le port (= pilotine). « Propriété du port, le bateau pilote sert occasionnellement de bateau de lamanage. »

introjection

processus inconscient par lequel l'image, le modèle d'une pers., est incorporé, identifié au moi ou au sur-moi (≈ identification). Introjection de l'image des parents par l'enfant. « Le surmoi m'apparaît comme une introjection des parents + une introjection des frustrations du monde extérieur + la projection d'un mécanisme de défense contre ces frustrations mêmes. »

introjecter : incorporer au moi ou au sur-moi, par un processus inconscient, l'image, le modèle d'une personne. « L'histoire de la passion et de l'impossible rupture est atroce, car le poète a comme introjecté cette femme tout à fait en dehors de ses expériences amoureuses. »

introjectif : qui procède de l'introjection. « Tantôt la conscience se nourrit des milieux qu'elle traverse, cédant plus ou moins lourdement à la somnolence de cette digestion. Tantôt elle prévient, attaque, s'affirme. Conscience introjective et conscience éjective collaborent à l'expérience de la sociabilité. »

duplice

double, ambigu. « Il y a chez l’amant la même duplice et impossible exigence que chez le mari; il veut sa maîtresse absolument sienne et pourtant étrangère. » « Mercure, le dieu duplice du vol et du commerce. »
fourbe, hypocrite, qui dissimule ses pensées, qui fait preuve de duplicité, de fausseté. « Je me reprochais d’être duplice, hypocrite. »

plastination

plastinationtechnique de préservation des tissus biologiques consistant à remplacer les liquides organiques par du silicone. Cette méthode permet de préserver de toute dégradation n'importe quel organe, coeur, poumons, intestins, foie et même des corps entiers. « Une dépouille mortelle conservée en l'état, par la grâce de la plastination. »
plastiner : organe, corps plastiné. « Pour ses expositions de corps plastinés, l'anatomiste Gunther von Hagens est soupçonné de trafic de cadavres de condamnés à mort chinois. »

tennis

au jeu de paume, au moment du service, on prévenait son adversaire en criant : "Tenez Messire !" (ancien fr.: "Tenetz"). Ce mot passa en angleterre avec le jeu et fut déformé en "Tennis" par nos amis anglo-saxons, qui parleront de "real tennis" pour évoquer le jeu de paume et le différencier du "lawn tennis", jeu actuel, breveté par le major Walter C. WINGFIELD en 1874.

tombolo

tombolocordon littoral, constitué de sable ou de galets, reliant une île à la côte. « Le tombolo menant au rocher. » « Le Tombolo de Giens est double, avec deux plages détachées du rivage. »

rasoir d'Ockham

rasoir d'Ockham[de raser, qui en philosophie signifie "éliminer des explications improbables", et Ockham, nom d'un philosophe du XIVe siècle]
principe selon lequel l’explication la plus simple est la meilleure (= "principe de simplicité" ou "principe de parcimonie").
dans le langage courant, ce principe s'exprime par la phrase « Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? »
« Le rasoir d'Ockham permet de conclure qu'il est le seul coupable. » « Il fonde son jugement sur le rasoir d'Ockham. » « Soyons pragmatiques, sortons le rasoir d’Ockham et écartons les hypothèses improbables. »

Le rasoir de Hanlon est une règle de raisonnement inspirée du rasoir d'Ockham : « Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer ».
Michel Rocard reformule à sa façon le rasoir de Hanlon : « Toujours préférer l'hypothèse de la connerie à celle du complot. La connerie est courante. Le complot demande un esprit rare. »

magnan

magnanver à soie.
magnanier = éleveur de vers à soie (=sériciculteur).

coprah

coprah(masc.) amande desséchée de la noix de coco, employée en pâtisserie, et dont on extrait une huile utilisée dans l'alimentation, la fabrication de savon et de bio-carburants. « Huile de coprah ».
★ le monoï ("huile parfumée" ou "huile sacrée" en tahitien) est extrait du coprah.

guillochis

guillochismotif formé de traits symétriques, ondés, croisés ou parallèles (=guilloché). « Le pavillon est orné de guillochis, de rinceaux et de motifs floraux. » « Essentiellement décoratif, le guillochis est également utilisé sur les billets de banque et les documents d'identité, pour compliquer le travail des faussaires. »

guillochure : chacun des traits formant un guillochis.

guillocher : orner de guillochis. Guillocher une montre. « Vous ne trouverez pas une superficie d'un pouce carré, qui ne soit guillochée, festonnée, dorée, brodée ou peinte. » « Un œuf en or guilloché, recouvert d'émail nacré. »
P. métaph.: « Un homme au corps guilloché de cicatrices. »

Sublime Porte

Sublime Portesurnom de l'Empire ottoman, d'après la porte monumentale du grand vizirat de Constantinople. « En 1802 est signé un traité de paix définitif entre la république française et la Sublime Porte ottomane. »

écuisser

écuisser faire éclater le tronc d'un arbre. « Un hêtre qu'une roue de charrette avait dernièrement écuissé. » « De vieux pommiers au tronc écuissé. »

déhiscence

déhiscence ouverture spontanée d'organes végétaux clos pour libérer leur contenu : fruit, graine, pollen ou spore. « La déhiscence d’une capsule libère les graines. » « C'est l'époque de la déhiscence, le fruit s'ouvre et les graines sautent. »
libération d'un ovule par l'ovaire.
littér.: séparation ; dissémination des membres d’une communauté « Encore un mois et la maison sera vide. Je ne peux y songer sans un serrement de coeur. C'est l'époque de la déhiscence... le fruit s'ouvre et les graines sautent. » « De dix-huit à vingt ans, l'adolescent doit se détacher par une sorte de déhiscence non pas de la famille en soi mais de cette communauté caduque qui fut la forme infantile de ses rapports familiaux. »

déhiscent : dont la paroi s'ouvre. Fruits déhiscents. « Le colchique, l'iris, le pavot ont des fruits déhiscents. » « Un coléoptère allongé caractérisé par ses élytres déhiscents. »
p anal., litt.: qui peut s'ouvrir, ou qui libère son contenu par intermittence. Coffre déhiscent. « Dormant sous l'oeil discret d'un déhiscent soleil. »

indéhiscent : qui reste clos, fermé, même après maturité. Fruit indéhiscent.
litt.: style, personnalité indéhiscent(e).

girandole

girandole faisceau de plusieurs jets d'eau
pyrotechnie : gerbe de fusées partant d'une roue tournant autour d'un axe vertical et donnant lieu au bouquet. « Chacun poussa des exclamations qui partirent comme les fusées d'une girandole. »
décoration : chandelier à plusieurs branches disposées en forme de pyramide, souvent orné de pendeloques de cristal. « Une girandole à trois branches éclaire ce curieux oratoire. »
p. méton.: branche de la girandole. « Je courus dans la pièce voisine et vis remuer les girandoles des chandeliers. »
valeur d'adj.: « de chaque côté de la cheminée était fixée une lampe girandole en porcelaine. »
p. métaph.: « des floraisons courent en girandoles et en espaliers. » « Une délicieuse girandole d'azur. »
[p. réf. aux pendeloques de cristal qui décorent souvent les girandoles] ensemble de pierres précieuses, disposées en pendants d'oreille. « Toutes les filles d'Archidona portent aux oreilles de longues girandoles ornées de pierres de couleur. »

flanquer

Construire/être construit sur le(s) flanc(s) ou en angle d'un édifice principal, ou d'un ensemble architectural. « Mon grand-père s'est donné tant de peine pour déguiser sa maison en château, jusqu'à le flanquer d'une tourelle supplémentaire. Deux pavillons à terrasses balustrées flanquaient la porte de bronze. Les seigneurs féodaux flanquaient leurs châteaux de remparts et de fossés. »
Placer une ou plusieurs personnes au(x) côté(s) d'une autre. « Demoiselle d'honneur, on l'avait flanquée de ce silencieux Américain. »
Accompagner, se trouver aux côtés de quelqu'un. « Quatre soldats nous flanquaient, de peur que l'on ne s'échappe. L'homme aux yeux de jais, que flanquaient toujours Françoise Liberté, la fille aux belles mamelles, et la sage-femme à lunettes. »
Haut de page