Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

algarade

échange brusque de mots vifs. « J'avais bonne envie de lui dire le fond de ma pensée, mais ce n'était pas le moment de faire une algarade. » « Il ne se passe pas un jour sans que des algarades fâcheuses n'éclatent au dortoir. »

abaya

abayatunique noire portée par les femmes musulmanes, couvrant tout le corps à l'exception du visage, des pieds et des mains. Son port est obligatoire en Arabie saoudite et dans les pays du golfe Persique. « Dubaï est sans aucun doute la ville la plus tolérante de la région du Golfe. Le port du voile n'y est pas obligatoire, pas plus que celui de l'abaya. »

Sorcières de Salem

En 1692, aux environs de Salem (Massachusetts), plusieurs jeunes filles présentent tout à coup des troubles du comportement inexplicables. C'est le point de départ d'une longue série de procès pour sorcellerie, aboutissant à vingt condamnations à mort.
L'ensorcellement présumé pourrait être en fait le résultat d'une intoxication à l'ergot de seigle, champignon parasite des céréales, fortement hallucinogène (utilisé pour produire le LSD).
L'affaire a eu un impact si profond qu'elle a contribué à réduire l'influence de la foi puritaine sur le gouvernement de Nouvelle-Angleterre et a indirectement conduit aux principes fondateurs des États-Unis.

aller à Canossa

fig: aller demander pardon avec humilité ; reconnaître ses fautes, ses erreurs de façon humiliante. « Après une longue traversée du désert, l'ancien ministre va à Canossa et demande sa réintégration au parti. »
l'origine de l'expression est la "pénitence de Canossa" : en 1077, Henri IV, roi du Saint-Empire romain germanique, s'agenouille devant le pape à Canossa (Italie) afin qu'il lève l'excommunication prononcée contre lui.

pétole

pétole[navigation] absence de vent, calme plat. « La météo promettait une pétole carabinée pour les soixante-douze heures suivantes. » « Nous voilà quelque part sous les Tropiques, encalminés dans la pétole, sans un pet d’air. »

privauté

privauté comportement trop familier avec des personnes non intimes. Privauté de langage. « Je fis sans regrets le sacrifice de la familiarité du tutoiement et d'autres privautés. »
plur.: familiarité déplacée, inconvenante (ex: dans un rapport h/f). Privautés amoureuses; s'interdire toute privauté avec qqn; prendre, une/des privauté(s); supporter des privautés. « Il se serait permis des privautés avec une employée. »

leucoderme

leucodermedont la peau est de couleur claire (≠mélanoderme). « Les Européens, la plupart des Asiatiques occidentaux et des Africains du nord sont leucodermes. »

déshérence

situation dans laquelle se trouve un bien ou un patrimoine lorsque son propriétaire est décédé sans laisser d'héritier connu. Propriété, succession en déshérence; bien tombé en déshérence.
fig.: [laissé] à l'abandon. usage, pays, peuple en déshérence. « C'est un siècle de culture populaire qui tombe en déshérence. »

gourmander

Réprimander vivement en adressant des paroles sévères (=gronder, sermonner, tancer, engueuler). Gourmander un enfant pour son bien, devant tout le monde. Au collège j'étais toujours puni, maltraité, gourmandé. Son épouse le traitait à présent avec rudesse et autorité, elle le gourmandait sans cesse pour tout ce qu'il faisait et pour tout ce qu'il ne faisait pas.
Blâmer avec vigueur. « Gourmander l'égoïsme, la paresse de qqn. »
Gourmander qqn sur qqc. « Il gourmande Alfred de Musset sur ses désespoirs égoïstes et pour s'être désintéressé de la chose publique. »

stochastique

qui dépend, qui résulte du hasard ; aléatoire (p.oppos. au déterminisme). Phénomène stochastique. « Le processus stochastique d'évolution des molécules. »

fadette

liste détaillée des appels émis et reçus depuis un téléphone mobile.
Le mot est une déformation de "facdet", raccourci de "facturation détaillée".

fongible

fongiblebien qui peut être consommé et remplacé par un autre de même nature, de même qualité et en même quantité, par opposition à un bien non fongible que l'usage laisse entier et qui se restitue en nature. Chose, bien fongible. « L’argent, le blé, l'huile ou le vin sont des choses fongibles. Un appartement dans un immeuble ou une œuvre d'art sont des biens non fongibles. »

grenaille

grenaille graine utilisée pour nourrir la volaille et pour les semences. Semer des grenailles. Halle aux grains et grenailles. « Je ne connais que la terre que je retourne, et, dans mon tablier noué, le ruissellement sur mes doigts de la grenaille des semences. »
matière (le plus souvent métal) réduite en petits grains. Grenaille de fer, de liège; plomb en grenailles; lester un objet avec de la grenaille. « L'arme, avec une poire à poudre, de la grenaille et des capsules dans une boîte en fer-blanc. »

s'ingénier

faire preuve d'ingéniosité; se donner du mal pour parvenir au but recherché. « Bref, petit à petit, en s'ingéniant, en étendant ses travaux et son commerce, il s'est trouvé dans l'aisance. Inutile de chercher, de s'appliquer, de s'ingénier... »
p. métaph.: « le pollen, pour pénétrer dans l'ovule, s'ingénie comme s'il savait les lois du vide. »
s'ingénier à, de = s'évertuer. « Chaque beauté, chaque chose réussie, l'homme s'ingénie à la gâcher, même quand elle est sa création. »

résilience

force morale; qualité de quelqu'un qui ne se décourage pas, ne se laisse pas abattre. « Dans ce deuil, elle étonna ses amis par son immédiate résilience. »
résistance d'un matériau au choc. « Les plastiques de la carrosserie doivent avoir une résilience suffisante. »
capacité de reproduction d'une espèce animale inemployée en raison d'une ambiance hostile, mais susceptible d'une expansion soudaine si cette ambiance s'améliore. « Les cyprinidés ont parmi les poissons une forte résilience en raison du grand nombre d'oeufs qu'ils pondent. »

fuligineux

fuligineux [en parlant d'une flamme, de vapeurs] qui est chargé de suie. Flamme fuligineuse. « À la lueur de torches fuligineuses » « des matières fuligineuses provenant de la fumée du train. »
noirâtre comme la suie. Enduit, ciel fuligineux; atmosphère, clarté, couleur, tache, teinte fuligineuse. « Il a le teint brouillé et fuligineux. » « Un tableau fuligineux » « La lueur fuligineuse des chandelles. »
fig.: qui manque de clarté, obscur, confus. « La rhétorique fuligineuse de ces orateurs révolutionnaires. »
fuligine : suie. « Une teinture faite de noirs de fuligine, de gris de cendre. »
[couleur]

orbe

orbe1) orbite. Orbe lent de la lune. L'orbe des étoiles.
litt. [en parlant d'un astre] globe. Orbe du soleil. « La lune remplissant seule de son orbe démesuré tout le dôme céleste. »
p. ext.: tout corps circulaire. « Le fiacre aux quatre orbes agiles. »
orbe étoilé = voûte du ciel. « Le haut d'une montagne a, sous l'orbe étoilé, Pris des ailes et s'est tout à coup envolé. »
ligne, mouvement circulaire. Orbes d'un serpent; tracer des orbes dans le ciel. « L'épervier resserre peu à peu les orbes de son vol circulaire avant de fondre sur sa proie. »
fig.: zone d'influence (=orbite). « Le communisme et les différents mouvements révolutionnaires qui gravitent dans son orbe. »

2) qui n'a pas d'ouverture. Mur orbe (= mur plein).

3) coup orbe : coup qui n'entame pas la chair, mais qui fait une forte contusion, une grande meurtrissure.

igné

igné qui est en feu, qui est produit par l'action du feu. « Ils portaient des torches ignées. »
comparable au feu par la couleur, l'éclat ou la chaleur (=embrasé, étincelant, brillant, écarlate). « Des pastèques entrouvertes montrant leur coeur igné comme des planètes éclatées. »
fig.: ardent, véhément. Amour ignée; vengeance ignée.

hystérésis

[du grec husterêsis, retard]
Retard de l'effet sur la cause, ou persistance d'un phénomène quand cesse la cause qui l'a produit (= hystérèse) (≈ inertie, latence). Hystérésis du chômage ; hystérésis de l’habitus ; boucle d’hystérésis ; phénomènes hystérétiques. « Nous assistons à ce qu’on appelle l’hystérésis du chômage : le taux de chômage ne baisse pas malgré la reprise économique. » « L'hystérésis de l’habitus désigne la persistance des habitudes et des dispositions acquises malgré des changements dans l'environnement social. »

cycle de Beau de Rochas

cycle de Beau de Rochascycle à quatre temps, inventé par l'ingénieur français Beau de Rochas (1862). « Le moteur à explosion est un moteur à combustion interne qui fonctionne suivant le cycle de Beau de Rochas. » « Le cycle de Beau de Rochas ou cycle à quatre temps est le cycle le plus utilisé dans le domaine des transports et de l'industrie. »

Détail du cycle de Beau de Rochas (= cycle à quatre temps) :
1- admission : l'essence est injectée dans le moteur par une soupape pendant que le piston descend
2- compression : le piston remonte et compresse le mélange air-essence
3- explosion : l'étincelle apparaît et enflamme ce mélange, qui repousse le piston
4- échappement : le piston remonte et les gaz brûlés sont évacués par une autre soupape.

shlemiel

[du yiddish "bon à rien" ou "idiot"] pers. de l'humour juif, dont la maladresse est à l'origine des situations les plus invraisemblables. Blagues de schlemiel. « Le schlemiel, c'est, dans le ghetto, le maladroit, le malchanceux qui laisse toujours tomber sa tartine sur le côté beurré. » « Charlot portait en lui le schlemiel, ce petit homme maladroit de la culture yiddish. »

rond-de-cuir

rond-de-cuirsobriquet attribué aux employés de bureau sédentaires par référence à l'usage qu'ils faisaient autrefois de coussins de cuir ronds, appelés ronds-de-cuir, destinés à soulager la position assise prolongée. « Vas-tu rester toute ta vie ce modeste rond-de-cuir tremblant devant son chef de bureau ? »
p. ext.: personne qui se comporte d'une manière mécanique et indolente, dans l'exercice d'une activité administrative (= bureaucrate). « Les fonctionnaires ne sont pas tous des ronds de cuir planqués des décennies derrière le même bureau ! »

pergola

pergolaconstruction légère placée dans un parc, un jardin ou sur une terrasse dont la toiture est faite de poutres espacées reposant sur des piliers ou des colonnes et qui sert de support à des plantes grimpantes. La terrasse qu'abritait une pergola fleurie. « Nous dînons à la table de la señora Teresa, sous la pergola de vigne. Le sarment, gros comme un tronc, se multiplie et s'étend sur toute la pergola. »

tristimanie

vx.: mélancolie profonde et durable (= lypémanie, catatonie, psycho-névrose obsessionnelle). « Tombée dans la tristimanie depuis sa séparation. »

kudos

kudos[du grec kudos, "ce dont on a entendu parler"] gloire, prestige, lauriers. « Kudos au lauréat ! » « Honnêtement, il ne mérite pas tous les kudos qu'on lui accorde. »

seine

seine(ou "senne") : filet de pêche qui se compose d'une nappe simple que l'on traîne sur le fond des eaux. « La seine ramenée à ses pieds était pleine de poissons. » « Les douces, les pacifiantes lumières de Panama city, comme la rangée de flotteurs d'une seine. »
seiner, senner = pêcher à la seine.
senneur = bateau équipé d'une senne pour pêcher. « Une flottille de thoniers senneurs. »

ukiyo-e

ukiyo-eterme japonais signifiant "image du monde flottant", utilisé durant l'époque d’Edo (1603-1868) pour désigner les estampes populaires et peu coûteuses apparues avec l'essor de la bourgeoisie, aux dépens de l'aristocratique école de peinture "Kano".
Tout d'abord considéré au Japon comme vulgaire par sa valorisation de sujets du quotidien, ce genre influence fortement les Impressionnistes européens (van Gogh, Manet, Degas, Renoir, Pissaro, Klimt, Monet, Gauguin), ce qui va donner naissance au "japonisme".
« Les écrivains et les impressionnistes se passionnent pour l'ukiyo-e, ces images d'un monde éphémère (ou flottant). »

vermiculé

dont la surface présente de petites lignes, de petites stries sinueuses indiquant ou rappelant les sillons tracés par des vers (=vermicellé). « L'écorce vermiculée des chênes. »
[en parlant de l'épiderme] « Des pommettes vermiculées de couperose. »
[archit., décor., orfèvr.] qui est orné d'un entrelacs de fins sillons (taillés, gravés, ciselés, guillochés, etc.) « L'apparence des pierres vermiculées de l'architecture française. »

cénotaphe

cénotaphe[du grec kenos, vide, et taphos, tombeau]
tombeau vide élevé à la mémoire d'un mort, généralement illustre, qui a été enterré ailleurs ou qui n'a pas reçu de sépulture. Élever, ériger un cénotaphe; un riche cénotaphe. « Les Anglais ont édifié là un grand cénotaphe de pierre, hommage abstrait, devant lequel les passants se découvrent; mais le corps même du soldat est enterré à Westminster et personne ne s'occupe de lui. »
p. métaph. « Ce jardin, ce palais là-bas, où le soleil met une dernière lueur, c'est le cénotaphe de tout ce que Marie-Antoinette a eu de bonheur et d'illusions. »

élisabéthain

élisabéthain qui est relatif à l'époque du règne d'Élisabeth 1re d'Angleterre. Époque élisabéthaine; théâtre élisabéthain.
[écrivain] vivant à l'époque d'Élisabeth 1re d'Angleterre. « Les concetti qui d'ordinaire m'agacent et que je pardonne difficilement aux Élizabéthains. »

turne

pop. maison, en partic., maison mal tenue, logement sale et misérable. « Il retardait le plus possible le moment où il réintégrerait sa pauvre turne. » « Mon dabe a sa turne à la sortie du village. »
bistrot populaire parfois mal fréquenté. « Tu connaîtras pas, au pays, une petite turne où on pourrait boire frais, et puis s'entendre tous les deux ? »
endroit où l'on se rend pour travailler (bureau, usine, école...), jugé généralement déplaisant : « je l'ai vu les jours où il sortait de sa "turne", comme il appelait son collège. »
chambre, pièce exiguë et sans confort (=piaule, taule). « Pour gagner sa nouvelle turne, elle est forcée de passer par la chambre des parents. » « La petite turne avec son lit-cage et un calendrier des Postes et Télégraphes était sinistre à la lueur d'une lampe pigeon. »

écholalie

répétition systématique de paroles entendues. « L'écholalie, naturelle chez le jeune enfant, relève généralement chez l'adulte d'un trouble autistique. » « Affligé d'une énervante écholalie. »

impétrant

celui qui a obtenu de l'autorité compétente ce qu'il avait sollicité (charge, titre, privilège).
celui qui a obtenu un diplôme universitaire. « Un certificat constatant que l'impétrant est digne, par sa moralité, de se livrer à l'enseignement. »

épigénétique

épigénétiqueétude des changements du caractère des gènes en fonction de l'environnement, sans mutation de l'ADN.
Ex: une même larve d'abeille devient soit reine soit ouvrière en fonction de la nourriture qu'elle reçoit. Un même œuf de tortue devient soit mâle soit femelle en fonction de la température.

vésanie

vésaniedérèglement d'esprit, folie. « Le poète nous a conduit à une situation-limite, vers une limite qu'on craint de dépasser, entre vésanie et raison. »

perclus

perclus impotent, paralysé. « Il demeure à peu près perclus de tout un côté. » « Il était presque perclus de goutte. » « Vieille et percluse au point de ne marcher qu'avec deux cannes. » « C'était un perclus, à la fois boiteux et manchot. »
qui ne sert plus, hors d'usage. « Les clochers de la région sont morts et ses moulins perclus. »
qui est (partiellement) paralysé par l'effet d'une cause passagère. Perclus de fatigue, de froid, de douleur, de stupéfaction, d'ennui, de timidité, etc.

vagir

crier, en parlant du nouveau-né. « Le bébé continuait à vagir dans une berce d'osier. »
p. anal.: pousser des cris faibles et plaintifs, semblables à ceux de l'enfant qui vient de naître. « Il s'effondrait sur le lit, vagissait et s'endormait. »
crier, en parlant du lièvre ou du crocodile. « Les crocodiles vagissaient entre les roseaux du fleuve, imitant le cri d'un enfant en détresse. »
littér.: se faire entendre faiblement, en naissant. « On entend à chaque instant vagir de nouveaux cultes. »
vagir sur qqch. = se lamenter sur qqch. « Il n'allait tout de même pas vagir longtemps comme ça sur le passé tel un enfant abandonné par sa mère. »
empl. trans.: dire, faire entendre dans son jeune âge. « Parce que j'ai vagi des chants de royauté, Suis-je toujours rivé dans l'imbécillité? »

vagissant qui vagit. Bébé vagissant.
p anal.: qui pousse des cris faibles et plaintifs, semblables à ceux de l'enfant qui vient de naître. « Des corneilles vagissantes voletaient autour. »
[voix, cri] faible et plaintif. « Sa voix, faible d'abord et vagissante, devenait aiguë. »
fig.: qui, comme un nouveau-né, commence à se manifester, à se faire entendre (= balbutiant). « On chante déjà les merveilles du siècle naissant et vagissant. » « En 1992, l’astrophysicien George Smoot photographie la première lumière d’un Univers encore vagissant, 380.000 ans après le Big Bang. »

tankini

tankinimaillot de bain féminin composé d’un slip et d’un maillot style débardeur. « Le tankini est le nouvel incontournable du rayon maillots de bain : il associe la liberté de mouvement d'un bikini à la couvrance d’un maillot une pièce. »

gloriole

vaine gloire qui se tire de petites choses. Agir par gloriole. Tirer gloriole de. « Il aime la gloriole, le pompon, l’aigrette, la broderie, les paillettes, les grands mots, les grands titres, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. » « M. Élie n'avait pu se retenir, par gloriole, de dire qu'il y avait une femme dans sa vie. »

gourmette

gourmette chaînette passant sous la mâchoire inférieure du cheval et servant à fixer le mors dans sa bouche. « Le cliquetis clair du cheval qui secoue, en levant la tête, la gourmette et le mors. »
rompre sa gourmette (fig.) : se dissiper, après s'être contraint quelque temps, après avoir vécu dans la retenue. « Ce jeune homme a rompu sa gourmette. »
resserrer la gourmette de la bride : tenir un cheval serré. P. métaph.: « Tout en l'adoucissant, il sut donc resserrer par ces paroles la gourmette de la bride. »
lâcher la gourmette à qqn. : lui donner plus de liberté.

[orfèvr.] chaîne de montre, bracelet à mailles aplaties comme celles de la gourmette du cheval. Porter une gourmette en argent. « À son poignet musclé brillait une de ces larges gourmettes d'or. »

empois

gelée faite avec de l'amidon et servant à apprêter le linge. Ex: « Passer du linge à l'empois ; plastron raidi à l'empois. »
fig.: « la reine Marie-Thérèse, une belle fille blonde et blanche, moutonnière et tendre sous un empois héréditaire d'orgueil royal. »
p. méton : raideur. Ex: « tout à l'heure ils [les cils] vont retrouver leur noirceur, leur empois artificiel. »

argentin

son très vibrant, qui résonne comme l'argent. « On n'entendait que la voix grave et sonore du colon, et par instants le timbre pur et argentin de celle de Jenny. » « Les clochettes se mirent à tintinnabuler joyeusement avec leurs petites voix grêles, argentines ou cuivrées... »
qui a l'éclat et la blancheur de l'argent. « Sable argentin. » « La lune brillait, et nous donnait sa lumière argentine. » « Au clair argentin de la lune. »
ton argentin, peinture argentine : effet de couleur qui rappelle le blanc d'argent. « La peinture de Manet est argentine et blonde, débarbouillée des terres de momie et des jus de pipes qui ont crassé si longtemps les toiles. »

lambin

fam.: qui agit avec lenteur, qui manque de vivacité, de dynamisme.« Cette fillette est une lambine. »
p. anal.: « ce lambin de corbillard. »
adj.: « un paresseux et lambin plumitif. »

boisseau

boisseau récipient de forme cylindrique destiné à évaluer une quantité. Un boisseau de blé, de charbon, de sel, de pommes de terre, etc.
quantité contenue dans ce récipient. P. ext.: grande quantité : « une fortune, des diamants à boisseaux... »
fig. : « le boisseau de mes dégoûts n'était pas comble : une épingle m'attachait encore à la vie. »
ce qui cache une chose ou des valeurs qui mériteraient d'être connues, révélées, développées. Garder, mettre qqc. ou qqn sous le boisseau. Etre mis, rester sous le boisseau. « Quel que soit l'auteur de l'indiscrétion, il faut le remercier d'avoir libéré du boisseau la lumière qui éclaire maintenant les yeux les plus troubles. »
faire trois pas dans un boisseau : être lent, avoir du mal à prendre une décision. « Une pesante diplomatie qui, suivant un dicton populaire, fait trois pas dans un boisseau. »

sibyllin

des sibylles (prophétesses qui rendaient des oracles). Oracles sibyllins.
fig.: dont le sens est obscur, mystérieux, symbolique comme celui des oracles. Style, texte, terme sibyllin ; parole, littérature sibylline. « Il avait le goût des déclarations sibyllines qui impressionnaient ses élèves. »

ganse

ganse cordonnet rond, ruban plat tressé employé soit pour attacher, soit pour orner ou border un vêtement, un tissu d'ameublement. Coudre, poser une ganse; robe bordée d'une ganse. « Vêtu encore de velours noir, soutaché d'une ganse d'or tel qu'un jeune seigneur. »
attache faite avec ce cordonnet plié. Ganse de botte. « Un manteau court lui pendait de l'épaule, retenu par une ganse dont les glands retombaient sur la poitrine. »
boutonnière faite avec une bride formée par ce cordonnet. « Une robe fermée par soixante olives sous lesquelles passaient autant de ganses. »
ganse de cheveux: tresse de cheveux pour l'ornement de la coiffure.
fig.: « Vois tout au lointain s'allumer droitement la ligne des lanternes, mettant leur ganse jaune au long des chemins gris. »

ganser : border, garnir d'une ganse. Ganser un col, une robe.

entrelacs

entrelacs ornement composé de motifs dont les courbes s'entrecroisent et s'enchevêtrent. « Un justaucorps de velours noir rayé d'entrelacs d'or. »
p. anal.: réseau formé de fils, de branches, se croisant les uns les autres. « Sous le meuble, un entrelacs de câbles. » « Le ciel limpide parmi les entrelacs de la vigne et des roses. »
fig.: enchevêtrement, imbrication. « L'entrelacs des intérêts privés, collectifs et étatiques. »

burgau

burgau coquillage univalve nacré. « L'estran onirique, étincelant de burgaux, de coraux, de cauris. »
nacre de ce coquillage. « Boîtes de burgau incrustées d'étoiles d'or. » « Des laques incrustés de burgau. »

burgauté
incrusté de nacre. Ébène burgauté, plateaux burgautés.
qui ressemble à la nacre du burgau. Nacre burgautée. « Une lumière mate, que tout absorbe, sauf les plateaux de nacre burgautée, qui la renvoient en jouant. »

drosser

drosserpousser un navire vers un danger, une obstruction. « Le vent violent drosse le navire sur les récifs. » « L'embrun avait tellement drossé le trois-mâts que sa grand'vergue taillait dans l'eau. »
p. anal.: « il est venu de Pythô, le fugitif, drossé par la rafale de tous les dieux! »

pers

pers d'une couleur où le bleu domine. Des yeux pers, gris pers. Une robe perse. Un ciel pers.
bleu pers : bleu qui tire sur une autre couleur (le vert, le violet). « Ciel fantasque, où, sur le fin bleu pers les nuages affairés couraient. » [couleur]
Haut de page