Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

calade

calade rue pavée, souvent pentue, « La calade qui descend à la fontaine. »
équit.: terrain en pente sur lequel on exerce les chevaux à descendre au galop.

calader : paver, empierrer. « Mon village, avec ses petites rues caladées et ses passages sous voûtes. »

foucade

fam.: impulsion vive et passagère, comportement capricieux (=caprice, coup-de-tête, lubie, toquade). « Il prenait tout bien, même les foucades et les fougues de Nicolas. »
par foucade(s): de manière irrégulière. Travailler par foucade. « Une femme doit être traitée comme une maîtresse, et cela non pas par foucades, mais constamment. »

tympaniser

[du lat. tympanizare , « jouer du tambour »]
litt.: critiquer, ridiculiser, décrier publiquement qqn ou qqc. « Les commerçants tremblaient de mécontenter ce journaliste capable de tympaniser leurs établissements. »
tympaniser (les oreilles de) qqn = casser les oreilles de qqn. « Leurs braillements nous tympanisaient jusqu'à l'aube. »

ad feminam

[p oppos. à ad hominem] contre une femme. « Une critique ad feminam qui fait passer au lit de Procuste les écrits portant une signature féminine. » « Cet argument ad hominem, ou plutôt ad feminam, cloua Mme Paul Minck muette et pâle à sa place. »

khôl

khôlpoudre cosmétique utilisée depuis l'antiquité pour maquiller les yeux. Crayon khôl. « Pour accentuer l'effet allongé, le trait de khôl doit dépasser de la paupière. » « J'aime quand tu colores tes yeux de khôl noir. » « Le kajal et le khôl sont tous deux sont des crayons très pigmentés, le premier provenant d'Inde, le second d'Égypte. »

choryphée

chef de chœur ou de ballet. « Quand le conteur devient choryphée. »
p. métaph.: « Les meneurs, les chefs, les choryphées... »

lône

lône[fém.] bras d’un fleuve en retrait du lit principal. « Les lônes du Rhône abritent plusieurs espèces protégées dont le castor d’Europe et le martin pêcheur. »
on parle de broteau (ou brotteau) pour désigner les îlots inondables et en constante évolution formés par les lônes.

poulbot

poulbotenfant pauvre de Paris, Montmartre en particulier. « Tu le reconnaîtras à sa bonne humeur et sa gouaille de Poulbot. »
du nom du dessinateur Francisque Poulbot, qui représenta de manière humoristique les gamins des rues de Paris, en particulier de Montmartre.

barguigner

marchander.
fam.: hésiter, ne pas arriver à se décider, mettre du temps à agir. « Il n'y a pas à barguigner. »

minaudière

minaudièreaccessoire de mode féminin, de forme oblongue et plate et tenant facilement en main, servant à ranger poudrier, rouge à lèvres, briquet, clés, etc. « Cette magnifique minaudière en satin noir se porte à la main ou à l'épaule »

conjungo

conjungomariage (du latin "je conjoins"). Prononcer le conjungo. « Il s'est enfin décidé à lui proposer le conjungo. » « Quand un homme unit les casseroles à l'idée d'une femme, alors, il n'est pas loin du conjungo! »

roussin

roussin cheval de bât, mauvais cheval. « Ils sont très habiles maquignons, ils arrivent à faire d'un vieux roussin une bête fringante. »
âne. « L'âne de la cure était un roussin fort têtu. »

ithyphalle

ithyphalle amulette ou objet représentant un phallus en érection, porté autrefois pour les fêtes de Bacchus.

ithyphallique : qui a rapport à un ithyphalle. Fêtes ityphalliques. « Les menhirs, témoignage d'un culte ithyphallique dans toute la basse Bretagne. »
qui présente un phallus en érection. Figure, statue ithyphallique.
qui, par sa forme, évoque un phallus en érection. Une théière ithyphallique. « Ces coquillages de toutes formes, univalves, bivalves, coniques, ithyphalliques... »
p. ext. [en parlant d'une pers. ou de son lang.] : obscène. « Un vieux barbon ithyphallique. »

pot au noir

ceinture de basses pressions équatoriales, s'étendant sur des régions chaudes, humides et peu venteuses qui reçoivent, sous forme d'orages quasi quotidiens, de fortes précipitations. « Il existe sur l'océan trois régions des brumes, une équatoriale, deux polaires; les marins leur donnent un seul nom: le pot au noir. »
"gare le pot au noir!" se dit à colin-maillard, pour avertir celui qui a les yeux bandés qu’il va se cogner, se faire un noir, une bosse.
fig.: situation difficile et dangereuse, dont on ne peut se dépêtrer (=gêne, infortune, mélasse, panade). « Je ne vois que la guerre pour me tirer du pot au noir où je me suis fourré sans savoir ce que je faisais. »

vopo

vopopolicier de l'ex-Allemagne de l'Est (de "Volkspolizei", nom de la police nationale). « Je traverse la gare, sous le regard acéré des VoPos. »

pélerine

pélerinemanteau ample, sans manches, généralement muni d'un capuchon servant à se protéger du froid ou de la pluie. « Outre les manteaux chargés de passementeries, dans la vie courante, on porte des pélerines courtes ou longues, fourrées en hiver. » [habits]

rinceau

rinceau ornement de sculpture, de peinture, d'orfèvrerie, etc., emprunté aux rameaux des plantes qui se recourbent en volutes. Rinceaux contournés, fleuris; rinceaux gothiques; rinceaux d'or; rinceaux de fleurs, de feuillages; fenêtre à rinceaux. « Les portes sont décorées de rinceaux gracieusement enroulés, martelés et ciselés. » « Pièces de vaisselle décorées de lambrequins et de rinceaux bleus. »
support de métal en forme de branche recourbée destiné à retenir les rideaux.

dodécaphonisme

le dodécaphonisme, ou musique dodécaphonique, est une technique de composition musicale développée par l'autrichien Arnold Schönberg, donnant une importance comparable aux 12 notes de la gamme chromatique — il n'y a plus de tonique ni de dominante. « Se faire l'apôtre du dodécaphonisme. »

Canaan

Abraham (="père d'une multitude") est né à Ur, en Chaldée (l'Irak actuel), environ 1800 ans avant notre ère. Il a 99 ans quand Dieu lui apparaît en songe.
Selon le premier livre de la Bible, la Genèse, Yahvé ("Celui qui suis") fait don à Abraham de son "Alliance". Il l'engage à quitter sa contrée et à partir vers la terre de Canaan, ainsi nommée d'après Cham, l'un des fils de Noé. Dieu annonce aussi à Abraham qu'il aura un fils, Isaac, de son épouse Sara et qu'il sera le père d'une multitude de nations ! Abraham part donc avec son peuple, qu'on dénomme les Hébreux, d'un mot qui signifie "ceux qui passent".
Après une longue errance, la petite troupe s'établit enfin dans le pays de Canaan, "où coulent le lait et le miel" sous la conduite d'Isaac et de son fils Jacob, surnommé Israël ("Dieu s'est montré fort") en souvenir de son combat contre un ange relaté par la Bible. Ce pays de Canaan, entre le Jourdain et la Méditerranée, n'est autre que l'actuelle Palestine.

litanie

plur. prière formée d'une longue suite d'invocations à Dieu, à Jésus-Christ, à la Vierge, aux saints, dites par le célébrant, ses assistants ou les chantres et suivies d'une formule récitée ou chantée par l'assemblée. Ex: chanter, réciter des litanies ; il prie à haute voix et dit les litanies pour votre âme
vx. Mettre qqn dans ses litanies. Souhaiter du bien à quelqu'un. P. iron. Vouloir du mal à quelqu'un.
Suite monotone et répétitive de paroles. Le copain était déjà couché sous les arbres, à la même place, qu'on entendait encore sa litanie pâteuse : "Oh! madame, madame, madame..." ; ivre, il dévidait les litanies de sa rancoeur ; c'est toujours la même litanie.
énumération longue (souvent ennuyeuse). Ex: Il continuait à dévider l'effrayante litanie de ses crimes.
"En litanie". Ex: La main à la taille, la poissonnière se met à chanter en litanie tous les noms de ses poissons.
Suite, file ininterrompue. Ex: dans les cours des litanies d'enfants défilant deux par deux.
fleuve Litani : fleuve du Liban, à une vingtaine de kilomètres au nord de la frontière israélienne.

délitement

action de déliter, de se déliter.
p. métaph.: l« e délitement démocratique annoncé par Maurras a déjà amené de sinistres résultats quant à l'art dramatique français. »

Tantra

Terme sanscrit signifiant "tissé ensemble". C'est un concept hindouiste et bouddhiste fondé sur une la prédominance de l'énergie active et l'harmonie des énergies féminine et masculine, privilégiant certains rites (cérémonies magiques, yoga, pratiques sexuelles, visualisation d'images, répétition de formules ésotériques, etc.) ayant pour but l'accomplissement de soi, le dépassement de la condition humaine, l'union avec le divin. Ex: « la rédaction des Tantras ne s'est jamais interrompue ; adepte du tantra, du tantrisme ; les Tantristes. »

frette

frette cercle métallique dont on entoure une pièce de section cylindrique pour la renforcer ou l'empêcher de se fendre. Frette d'un manche d'outil, d'un moyeu de roue (=virole). « Il effleura en passant, de la frette de la roue, la robe du pasteur. » « L'humidité a rongé les frettes de fer et pourri le bois. » « Une frette métallique, dont le but principal est d'éviter l'usure de la jante en contact avec le sol. » « Les conduites sont ceinturées par des frettes qui augmentent leur résistance. »
petite barrette, souvent métallique, placée en travers du manche de certains instruments de musique (ex: guitare)
fretter : garnir d'une frette, assembler par des frettes. Fretter un canon, le manche d'un outil, un moyeu.

dégoiser

débiter rapidement, avec une volubilité excessive (des propos, des chansons, etc.). Dégoiser un discours, des inepties, des injures. « Elle commençait de dégoiser des horreurs sur le monde d'ici ; Sur ce verre, par exemple, il pouvait dégoiser pendant des heures »
raconter : « dégoise-nous quelque chose ; L'abbé dégoisa l'affaire avec une admirable bonhomie ; j'ai tant de choses à vous dégoiser... ; je m'en vais leur dégoiser tout ce qui m'étouffe! »
dégoiser qqc. à, contre, sur qqn/qqc.« Il dégoisait contre les Allemands les plus plaisantes invectives »
dégoiser des blagues, des bourdes, des compliments, des gaudrioles; dégoiser un boniment, un couplet; se mettre à dégoiser qqc.
en dégoiser : parler abondamment et en connaissance de cause. « Celui qui nous a démontré la chose est un muscadin de Paris. C'est un gaillard qui en dégoise. »

expédient

utile, opportun. « Avoir quelques bons camarades et s'en servir quand il y a lieu, voilà, je crois, la méthode la plus expédiente pour vivre en paix. » « J'ai cru expédient de l'inviter tout aussitôt. »
moyen ingénieux auquel on recourt pour sortir d'une situation délicate. Expédient provisoire; avoir recours à/ trouver un expédient; être à bout d'expédients; vivre d'expédients.

harpie

monstre fabuleux à tête de femme, à corps d'oiseau et à griffes acérées.
femme méchante et acariâtre. « Cette troupe de harpies les entourait, les menaçait du poing, hurlait et vociférait... »

linéament

linéament ensemble des lignes essentielles caractérisant l'aspect général d'un être, d'un objet. Premier linéament; linéaments primordiaux. « L'art florentin conserva quelques-uns des linéaments de l'art antique. »
plur.: traits particuliers d'un visage. « La pointe du menton et l'os du nez soulèvent et tendent la peau en émergeant des chairs. Ce sont les seuls linéaments sensibles dans ce visage. »
premières traces d'organisation de l'embryon chez tout être vivant. « Depuis l'apparition des premiers linéaments dans le foetus jusqu'à son développement... »
fig.: lignes qui forment l'esquisse ou l'ébauche d'une oeuvre. Dessiner les linéaments. « Néanmoins nous devons tracer les premiers linéaments et poser les premiers jalons de cette classification. » « Je demeurais un adolescent à travers ces troubles, c'est-à-dire un être encore incertain, inachevé, en qui s'ébauchaient les linéaments de son âme à venir. »
linéamentaire: qui se résume à des linéaments. « Dépossédé de tous ses biens, il se vit réduit à condescendre aux plus linéamentaires expédients. »

aréopage

le tribunal d'Athènes qui siégeait sur la colline d'Arès.
assemblée plus ou moins solennelle de personnes réunies, pour débattre d'affaires relevant de leur compétence : « je les ai réunis en comité, en aréopage, et nous avons rendu la décision suivante... »

sentine

partie de la cale d'un navire où s'amassent les eaux et d'où elles peuvent être pompées. Vider la sentine. « Il faut écoper la sentine, sinon l'eau atteindra le caillebotis sur lequel reposent les marchandises. »
p. anal.: lieu malpropre et humide. « Il régnait dans la sentine du charbonnier une odeur qui prenait à la gorge, avec une épaisse fumée, et il y faisait noir comme au fond d'une marmite. »
p. métaph.: corruption morale. La sentine du vice. « Ils arrivent à Paris, la cité dolente, la sentine du monde. »

exotérique

qui peut être divulgué, enseigné publiquement. Contraire d'ésotérique, occulte. Ex: « le Coran a un sens exotérique à l'usage du vulgaire, et un sens ésotérique. »

céruse

céruse substance blanche fabriquée à partir de carbonate de plomb, utilisée autrefois comme fard, puis interdit à cause de sa toxicité.
blanc de céruse = blanc d'argent.
p. méton : couleur blanche. « Une églisette aux vitres bicolores, raisin sec et céruse. »
cérusé : bois qui a subi le procédé de cérusage, technique consistant à remplir les pores du bois d'une matière dure, de couleur tranchant avec le bois. Meubles de bois cérusé ; parquet flottant en chêne cérusé.

céruséen = blanc. « Le jour céruséen et velouté de la lune. » « Son visage lisse, au teint pâle, presque céruséen, mais d'un velouté exquis, et sa bouche d'un corail dont tous les pêcheurs de Sicile eussent été jaloux » [couleur]

nettoyer les écuries d'Augias

Cinquième des douze travaux d'Hercule, consistant à nettoyer en une journée les étables d'Augias, l'homme le plus riche de la terre en bétail, dont les écuries n'avaient pas été nettoyés depuis trente ans. Hercule y parvint en détournant deux fleuves, dont les eaux, en s'engouffrant dans les bâtiments, nettoyèrent immédiatement la saleté accumulée.
p ext.: grand ménage, grand nettoyage.
fig.: assainissement nécessaire d'une institution, d'une administration, d'une entreprise, etc. « Le pape François nettoie les écuries d'Augias de la banque du Vatican. »

oiseleur

oiseleur personne qui prend les petits oiseaux à la pipée, aux pièges ou aux filets. Marchand oiseleur. « Des oiseaux sauvages, pris dans les rets de l'oiseleur. ».
animal qui capture de petits oiseaux pour sa nourriture. Serpent oiseleur.
vents oiseleurs : vents réguliers et périodiques, qui soufflent tous les ans dans la même saison (= vents étésiens). « Les vents oiseleurs, les vents étésiens brassent la Méditerranée à chaque saison, avec leurs retours réguliers »

rasoir d'Ockham

[de raser, qui en philosophie signifie "éliminer des explications improbables", et Ockham, nom d'un philosophe du XIVe siècle] principe selon lequel l’explication la plus simple est la meilleure (= "principe de simplicité" ou "principe de parcimonie").
dans le langage courant, ce principe s'exprime par la phrase « Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? » « Le rasoir d'Ockham permet de conclure qu'il est le seul coupable. » « Il fonde son jugement sur le rasoir d'Ockham. » « Soyons pragmatiques, sortons le rasoir d’Ockham et écartons les hypothèses improbables. »

pertinacité

obstination, opiniâtreté. Pertinacité dans un engagement ; pertinacité du labeur. « Le vouloir continu, la pertinacité du maréchal battant son fer. »

pugilat

pugilat [antiq.] jeu de lutte à coups de poings. « Pythagore passait pour avoir eu le prix du pugilat. »
p. ext.: bagarre à coups de poing (=rixe). « La querelle dégénère en pugilat. » « La discussion tourne au pugilat. » « Interné suite à une affaire de pugilat avec un cocher. »
p. métaph.: « Ce pugilat à outrance entre notre égoïsme et notre devoir. » « Taux de change du yuan : gare au pugilat américano-chinois ! »

levantin

levantin originaire du Levant, des côtes de l'Asie et de l'Égypte (=proche-oriental). Peuples levantins; nations, villes levantines. « La civilisation apparue autour des mers levantines. » « Les Levantins de l'Empire ottoman. »
caractéristique des habitants de ces pays. Élégance levantine; costumes levantins. « Ils avaient cet air levantin caractéristique des rives de la Méditerranée. »
étoffe de soie unie fabriquée à l'origine dans les pays du Levant. Robe, mante de levantine.

billabong

billabongen Australie, point d'eau qui ne s'assèche jamais et où toute la vie animale se regroupe pour survivre en saison sèche.

stabulation

séjour, mode d'entretien du bétail en local fermé, et plus particulièrement des bovins à l'étable ou dans un espace limité à l'air libre. La stabulation favorise l'engraissement.
stabulation entravée : stabulation dans laquelle les animaux restent attachés pendant tout leur séjour à l'étable (par oppos. à stabulation libre).
séjour, élevage des poissons en vivier, des huîtres dans un parc.

Bar Mitsvah

Communion juive, ou âge de la majorité religieuse (13 ans pour le garçon et 12 ans pour la fille).
La tradition veut qu'elle soit l'objet d'offices particuliers où le jeune (garçon) remplacera le chantre ou le rabbin. Suivant ses capacités, il pourra conduire la totalité de l'office ou, au minimum, lire dans la Torah le passage affecté à la semaine de sa majorité.
La lecture de la Torah n'est pas particulièrement aisée car le texte hébreu s'écrit sans voyelles et qu'aucune erreur n'est permise. Elle demande donc soit un travail de mémorisation soit une très bonne connaissance de la langue. De plus, il faut chanter avec les Téamims, sorte de notes de musique qui indiquent l'intonation que l'on doit avoir. La Communauté, et surtout les parents, sont fiers de l'aisance avec laquelle leur fils ou leur fille assure la lecture de la Torah et le chant des prières.

espagnolette

espagnolettesystème de fermeture de châssis (fenêtre, volet, porte) composé d'une tige de fer munie d'une poignée et dont les extrémités à crochets viennent s'emboîter dans des gâches (p. méton: la poignée de ce système).
fermer (deux châssis) à l'espagnolette : les laisser entrouverts en ne les maintenant que par la poignée. « On avait simplement fermé le volet à l'espagnolette, sans l'attacher de l'intérieur. »

disert

qui s'exprime, parle facilement et avec élégance. « Le comte a le soin de la phrase, une certaine élégance fleurie et diserte ; Les lettrés guettaient sur ses lèvres disertes l'apparition de belles sentences antiques. »

logomachie

querelle de mots; désaccord quant à l'acception que l'on attribue aux mêmes mots. « Il y a beaucoup de discussions qui ne roulent que sur une logomachie ; Pour en finir avec cette logomachie, je répète que par abolition de la propriété, je n'entends que l'abolition des revenus des capitaux. »
discours oiseux et empreint de verbalisme. « Mon nouvel ami parle une langue précise, pure, qui tranche sur la redondante logomachie d'alors. »

acrimonie

mauvaise humeur qui se manifeste par un ton, des propos acerbes et mordants : « Elles avaient l'acrimonie facile des filles, mais aussi le manque absolu de toute rancune ; Aujourd'hui, le roi est à terre, mais vous lui faites vos sanglants reproches avec la même acrimonie et le même fiel que s'il était encore sur le trône. »

syntone

dont les sentiments sont en accord, en harmonie (avec l'entourage). « Ce qui spécifie le syntone, c'est qu'il adapte spontanément à l'ambiance les perspectives qu'il se choisit. S'il fallait le résumer en deux mots, nous choisirions: bonne volonté et aisance. » « Chez le syntone, c'est la totalité de la personne qui réagit; il est joyeux dans une ambiance joyeuse, triste dans une ambiance triste. »
syntonie : accord affectif de l'individu et de son milieu. « La caravane parle le langage du désert, elle est en parfaite syntonie avec lui. »

gambit

gambitaux échecs, le gambit (de l'italien "gambetto", croc-en-jambe) est un sacrifice volontaire d'un pion dans la phase d'ouverture du jeu, afin d'obtenir un avantage stratégique. « Les parties débutant par un gambit sont souvent très rythmées, car le camp qui l'aura joué s'efforcera de ne pas perdre son avantage. »
fig.: « Elle joue un gambit en acceptant ce poste : ce sera soit un tremplin, soit un frein pour sa carrière. » « Le gambit démocratique de Poutine : un risque calculé de sacrifier un peu pour gagner beaucoup. » « J'accuse de Zola, le gambit de la victoire dreyfusarde. »

parfiler

parfiler défaire fil à fil un tissu précieux pour en récupérer l'or ou l'argent qui recouvre les fils (=effiler). « Le duc tuait le temps à parfiler du galon d'or. » « Nos mères de leurs doigts oisifs s'amusaient à parfiler, décousant broderies et galons, détachant chaque fil un par un. »
tisser une étoffe ou un galon en entremêlant des fils de matières ou de couleurs différentes. « Damas parfilé d'argent et bordé de martre. » « Les courants d'air sont si forts qu'ils ont dû faire parfiler les rideaux de fils d'acier. » « Ô femme, qui avez parfilé la soie de ma vie » « De lourds nuages que le crépuscule parfile d'or. »
pronom.: « En coulisse, où les coeurs se lient, où les histoires se parfilent. »
parfilage : action de parfiler; résultat de cette action. « J'occupais mes soirées à faire du parfilage. »

davier

davier instrument en forme de tenaille courbée utilisé par les dentistes pour arracher les dents. Le davier du dentiste. « Brandir au bout de son davier une dent bleue où pendait du rouge. »
[marine] réa (≈poulie) utilisé pour actionner un câble ou une chaîne. Davier d’ancre.

épancher

faire couler, (dé)verser, répandre. « L'Oise dans la Seine épanche ses eaux bleues. » « Une cuve, d'où le vin s'épanche par un robinet. »
fig.: « mes yeux s'épanchèrent en ruisseaux. » « Elles s'épanchaient en pleurs sincères. » « Les derniers flots de ma vie s'épanchaient dans cet adieu. »
p. anal.: répandre généreusement. « L'aube épanchait une clarté laiteuse au haut des futaies. » « Un blanc magnolia épanche son parfum de neige et de melon. »
p. métaph. : « Bianca, ton chaste nom, lorsqu'il flotte à la bouche, d'un charme toujours neuf vous remue et vous touche, et comme le parfum nage autour de la fleur, sur Venise il épanche une amoureuse odeur. » « La lumière s'épanchait magnifiquement dans la brume lointaine. » « Sa chevelure s'épanche au gré du vent. » « Sa douce chevelure s'épanche comme un flot de lumière immobile. »
fig.: donner libre cours à un sentiment, le confier en toute liberté et sincérité. Épancher son cœur, sa joie. « Un cœur où je pourrais épancher mes douleurs quand elles surabondent. » « L'indignation et la douleur trop longtemps contenues s'épanchèrent. »
épancher sa bile, son fiel = donner libre cours à son amertume, à son indignation. « Il y a des jours où je brûle d'être journaliste, pour épancher ma bile. » « Il dut se borner à épancher son fiel en un soliloque navré et imprécis. »
se confier, s'exprimer en toute liberté et sincérité. S'épancher dans le sein de qqn, besoin de s'épancher. « Il avait besoin de s'épancher, de trouver quelqu'un à qui tout dire. » « Il s'épanche volontiers en confidences, en rires ou en pleurs. »
p. ext.: se répandre abondamment. « L'amour est inépuisable; il vit et renaît de lui-même, et plus il s'épanche, plus il surabonde. »

brimborion

(fam) petit objet de peu de valeur (=bibelot, babiole, colifichet). « Un vendeur de brimborions. »
fait sans importance. « Appeler évènements des brimborions sans importance, ça fait pitié quand on y pense. »
un brimborion de = un brin, un morceau de. « Un brimborion de peau. J'avais pas une bribe, pas un brimborion d'honneur. »
[avec une valeur coll.] le brimborion = l'ensemble des éléments vulgaires et futiles. « Prenons garde de tomber dans le brimborion. »
p. ext. [s'appliquant à un animé] Individu de petite taille, personne insignifiante. « Qu'ils sont petits! Quels brimborions que les élèves d'une école maternelle! ».
Haut de page