Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

transalpin

transalpin au-delà des Alpes. Région transalpine. « Liaison ferroviaire transalpine Lyon - Turin. »
p ext.: Italie, Italien « La pizza, symbole incontournable de la cuisine transalpine. » « Vous autres les transalpins... »

grenouiller

pop.: boire beaucoup (d'eau ou d'alcool).
fam.: se baigner; barboter. « La jeunesse bourgeoise grenouillait aux bains Deligny, où l'eau était filtrée. »
fig., péj.: participer à des intrigues, à des tractations malhonnêtes. « Le grenouillage n'est grenouillage qu'à l'échelon subalterne. À celui des grands intérêts de l'État, il devient profondeur et subtilité. Le nom change, le fond est le même. »

grenouillage : ensemble d'intrigues, de manœuvres, de tractations malhonnêtes. « Autour des élections, quel grenouillage! » « Les grenouillages politiques sont odieux. »
grenouilleur : celui qui pratique le grenouillage. « Espérons qu’il sera assez fort pour discipliner les grenouilleurs des hautes sphères... »

refend

refend rainure destinée à marquer les assises de pierre et les joints verticaux, qui forme ce que l'on appelle une ligne de refend. P. ext.: moulure de décoration de façade. « Tous ces refends, tous ces bossages qui sillonnent les faces de ce palais lui donnent ce caractère d'austérité et de grandeur. »
bois de refend : bois scié en long.
feuilles de refend : feuilles à découpures profondes comme les feuilles d'acanthe. « Les moulures sont souvent ornées de feuilles de refend. »
(mur de) refend : mur porteur intérieur. « Plus que tout autre mur, le mur de refend doit être parfaitement droit. » « Il abattit le refend pour agrandir le salon. »
pierre de refend : pierre angulaire.

duramen

duramen(du latin durare, durer) partie interne du bois, appelée également « bois de cœur » ou « bois parfait ». Le duramen est dur, dense, imputrescible, et plus sombre que l'aubier qui l'entoure. « La transformation de l'aubier en duramen, caractérisée notamment par des dépôts de tanins et d'oléorésines, nécessite 20 ans chez le chêne, 3 ou 4 ans seulement chez le châtaignier ; elle n'a pas lieu chez le hêtre et le sapin. »

layetier(-emballeur)

ouvrier qui fabrique des coffres, des caisses en bois servant généralement d'emballage. « Louis Vuitton, parti à pied à 14 ans de son Jura natal pour entamer une carrière de layetier à Paris. »

hégire

fuite de Mahomet de la Mecque à Médine en 622 après J.-C.
Cette date marque le début de l'Islam et du calendrier musulman. « En 2016 commence l'an 1438 de l'hégire. » « La Révolution deviendra une époque nationale, comme la captivité de Babylone chez les Juifs, et l'an de l'Hégire chez les Arabes et les Turcs. »
p. anal.: « C'est à Lausanne que Sainte-Beuve deviendra décidément le grand paysagiste littéraire. L'hégire au Léman, de 1837, marque le grand tournant. »

flaccidité

caractère d'une chose flasque. Flaccidité d'un corps, d'un muscle. « Ses seins ont la flaccidité et le reploiement mou de crêpes posées sur des coupes. »
fig.: caractère de ce qui manque de vigueur. Flaccidité d'un style ; flaccidité intellectuelle. « Je ne supporte ni la flaccidité de sa pensée ni l'aménité de son style »

flaccide
qui n'a pas de tenue (=flasque). Muscles, tissus flaccides.
fig.: « Un roman d'une écriture soignée, encore que trop flaccide à mon goût. »

anguiforme

anguiformequi a la forme d'un serpent (=serpentiforme). « Le requin-lézard, avec son allure anguiforme, peut atteindre 2 mètres de long. »

drageon

drageon jeune pousse qui sort du sol à une distance plus ou moins grande soit des tiges, soit des racines et qui, détachée et replantée, peut servir à la reproduction (=rejet, rejeton, surgeon). Drageons d'arbres fruitiers, de vigne ; reproduction par drageons. « Cet arbre se multiplie plus facilement de marcottes, de drageons et de boutures, que de semences. » « Un terrain à demi sauvage, mangé de ronces et de drageons. »
p. métaph.: « la danseuse se mouvait avec une souplesse de drageon. »

drageonner : produire des drageons. « Les racines du peuplier qui s'étendent à une grande distance drageonnent beaucoup. » « Les cépées drageonnantes. »
p. métaph.: « Cette obsession, chiendent de l'âme, qui soudain drageonne et jaillit en d'inextricables touffes. »

capillarité

capillarité ténuité comparable à celle d'un cheveu. « La gondole serpente à travers l'infinie capillarité des rues aquatiques. »
phénomène d'élévation d'un liquide au-dessus du point de contact avec un corps (ex: sucre qui noircit trempé dans le café).
p. ext.: propriétés d'un corps dans lequel on observe le phénomène. La capillarité d'un corps. « La capillarité du tissu végétal favorise-t-elle l'ascension de la sève ? »
p. ext.: « Elle apprend l'écriture de manière instinctive, presque par capillarité, en lisant des livres. » « L'avenir s'y dessinait naturellement, orienté par une sorte de capillarité du bonheur. »
capillarité sociale = mouvement d'ascension des individus dans l'échelle sociale. « Dans une démocratie, tout petit bourgeois peut et veut s'élever. Ce phénomène de capillarité n'est possible que dans un pays d'égalité politique et d'inégalité économique. »

blackbouler

blackbouler évincer par un vote en mettant une boule noire dans l'urne.
rejeter une candidature. Blackbouler un candidat. « Son petit cousin se présentait au cercle. Il craignait qu'il ne fût blackboulé. »
fam.: évincer, repousser. Blackbouler un article (en refusant son insertion).

décours

période de temps comprise entre la pleine et la nouvelle lune. Au décours de la lune. Quand la lune entre en décours.
p. anal.: période de déclin d'une maladie. Période, phase de décours. « La fièvre était en son décours. »
p métaph.: « Au décours d'une révolution, le peuple redevient veule et cupide. »

aventurine

aventurinevariété de quartz d'aspect pailleté, de couleur jaune, brun rougeâtre ou verte.
On appelle aussi cette pierre "pluie d'or" ou "pluie d'argent" à cause des particules scintillantes qui la caractérisent. « Une bague ancienne qui portait, sur des fils d'or pâle tressés, en chaton, une aventurine. »
p. méton.: de la couleur de l'aventurine. « Ses doux yeux d'aventurine... »

col bleu

arg.: ouvrier ou travailleur manuel, par opposition au "col blanc", dirigeant ou cadre (p allus. à l'habit bleu des ouvriers).

quantum

quantité déterminée « Il faut un certain quantum de bien-être pour que l'homme reste homme. »
montant « La nature et le quantum de l'aide accordée ne sont pas encore connus. »
montant ou durée d'une peine « Le quantum des dommages sera fixé par jugement. » « Le quantum de la peine est fixé à deux ans. »
théorie des quanta (Planck) : certaines grandeurs physiques ne varient pas de façon continue mais passent par des valeurs discontinues (discrètes) correspondant chacune à un nombre entier de quanta.
quantum satis : en quantité suffisante (ou "q.s.p." : quantité suffisante pour). « En pharmacie, "q.s.p." désigne la quantité (d'excipient) suffisante pour la préparation d'un médicament. » « Je vais rester chez vous jusqu'à demain matin pour dormir quantum satis. »

chaintre

chaintre espace nécessaire pour tourner la charrue, à chaque extrémité d'un champ labouré (=tournière). « Il termina le sillon et en arrivant au chaintre, retint le cheval et s'arrêta. »
chemin à l'extrémité d'une terre, à la lisière d'un bois.
mode de culture de la vigne ou les rangs de vigne alternent avec des cultures intercalaires.

planchéier

planchéiergarnir de planches le sol d'une pièce. « La chambre n'était ni carrelée, ni planchéiée. »
p. anal.: former, garnir le fond de quelque chose. « Le charbon de bois, planchéiant les fours, clignait brun sur rouge. »

liberty

liberty tissu fin inventé par l'anglais Arthur Lasenby Liberty, identifiable par ses motifs à petites fleurs. « Une jeune brune habillée de liberty mandarine bordé de cygne blanc. » « Des coussins liberty mettent partout leur note acidulée. »
impression qui représente un semis de fleurs; style qui utilise ce motif. Papier-peint liberty.

proactif

[néol. issu de l’anglais "proactive"] qui anticipe les attentes, prend l'initiative de l'action. Gestion proactive. « Un candidat proactif et motivé. »

volition

philos.: acte de volonté, manifestation de la volonté. Acte de volition. Volition de. « Une ferme volition de mettre arrêt à tout examen et de fixer le jugement. »

coudrier

noisetier (=coudre). Bois de coudrier; rameau de coudrier.
bois de cet arbre. « Ses sabots de coudrier avaient fait place aux bottes fortes d'un postillon. »
coudraie, coudrette = lieu planté de coudriers. « Il prenait l'air sous sa coudrette. »

miché, micheton

arg.: client d'une fille publique. Il me semblait, parfois, que nous étions en maison et que nous attendions le miché. De vieilles catins qui traînent sur les bancs, cherchant l'ombre pour leurs rides et de pauvres michés pas difficiles.
p. ext.: homme qui entretient une femme. C'est une fille qui a son genre de vie, elle saura jamais garder un miché.

tire-laine

rôdeur qui volait les manteaux des passants ou les détroussait. « En mettant la main dans sa poche, il rencontre celle d'un tire-laine en train de le dévaliser. »
p. ext.: voleur. « Ces tire-laine de haut rang qui dirigent le pays. »

effranger

effiler un tissu sur les bords de manière que les fils pendent en formant des franges. Effranger une blouse, un châle, un foulard. « Une éternelle robe noire effrangée. »
pronom.: « Ces bas de pantalon qui s'effrangent et vous donnent l'air d'un misérable. »
p. métaph.: se déchiqueter. Brouillard qui s'effrange « Au-dessus de Paris, les nuages s'effrangeaient, devenaient d'une pâleur livide. »

godet

godet petit récipient à boire sans pied ni anse (=gobelet, timbale).
arg.: contenu de ce récipient : « un godet de rouge. Il s'est mis une dizaine de godets derrière la cravate. »
p. métaph.: « Tant de gens ont à peine une goutte de poésie dans le large godet de leur existence! »
petit récipient ou réceptacle : « La lampe du chœur brûlait seule dans son godet d'huile jaune. Le fuseau sur lequel s'enroulait le coton pivotait dans un godet de bois. »
petit vase dans lequel on donne à boire aux oiseaux en cage. « Elle versait à boire aux oiseaux dans un petit godet de porcelaine. »
petit récipient servant à recueillir l'huile destinée à graisser les différentes pièces d'une machine. « Les godets graisseurs des cylindres. »
« Les norias sont constituées essentiellement par des chaînes entre lesquelles sont interposés des godets qui contiennent la matière à transporter. »
godet de pelleteuse = extrémité du bras articulé, servant de pelle.

nantissement

contrat par lequel un débiteur remet au créancier, en vue de garantir le paiement de sa dette, un bien meuble ou immeuble.
bien ainsi remis. Prêter, prêt sur nantissement(s). « Il lui fallut mettre aussi ses joyaux en nantissement chez un riche négociant. »

suber

suber synonyme scientifique de liège.
substance végétale dont la transformation aboutit à l'élaboration du liège. « Liste des principes immédiats végétaux : la sève, le tannin, la résine, le caoutchouc, le ligneux, le suber. »
subéreux = qui contient ou qui est constitué par du liège. « Assise subéreuse d'un tronc; écorce, couche subéreuse. Lorsque la couche de cellules subéreuses atteint 2 à 3 centimètres d'épaisseur, on procède à l'exploitation. »
p. anal.: qui a la consistance du liège. « Réceptacles charnus, subéreux ou ligneux. »

fondrière

fondrière endroit d'un terrain (de niveau plus bas que les terrains environnants) qui, souvent envahi par l'eau, est généralement marécageux. « Des fondrières meublées d'arbres épars et des vallons obscurs. » « Ce terrain ne vaut rien : il est gâté par une fondrière marécageuse. »
p ext.: trou bourbeux. « Coupant à travers le bois, il sautait, tombait dans les fondrières. » « Sautant les flaques d'eau et les fondrières... »
crevasse, faille. « De larges ravins, des fondrières en forme d'entonnoir... »

apostille

annotation ajoutée en bas ou en marge d'une lettre, d'un écrit. « Quelques-unes des pièces portent des apostilles de la main même de Napoléon. Je transmets le courrier tel quel, avec l'apostille : "Ah! elle est bien bonne!" »
courte recommandation ajoutée à une requête. « En marge de cette pétition était une apostille signée du baron, et qui commençait par cette ligne : "J'ai eu l'honneur de parler hier du bon sujet qui fait cette demande...". »
petite note marginale ajoutée à un écrit pour l'éclairer, le critiquer ou le rectifier (=annotation).

apostiller :
mettre une apostille dans la marge ou en bas d'une pétition, d'une requête, d'une lettre, etc. « Ils passent leur vie à signer, parapher, apostiller en marge les lettres à répondre et celles répondues. »
p. ext.: commenter (surtout oralement).

billon

billon alliage de cuivre et d'une faible dose d'argent, dont était faite la monnaie de même nom. Des pièces de cuivre ou de billon.
monnaie faite de cet alliage. Monnaie de billon.
arg.: menue monnaie; fam., ferraille.
p. méton.: lieu réservé à la refonte des pièces de monnaie défectueuses. Mettre, envoyer au billon.
p. métaph.: tout ce qui, aux yeux de quelqu'un, est sans valeur, digne d'être rejeté. Porter, mettre qqc. au billon (=mettre au rebut). « être la monnaie de billon de qqn. »

contrescarpe

contrescarpe talus extérieur d'un fossé de fortification, qui fait face à l'escarpe. « Les contrescarpes du château, surmontées d'un chemin couvert et de glacis. »
p. métaph.: « quelques gouttes de sueur, roulant à travers les ravines et les contrescarpes de son front, s'étaient arrêtées aux broussailles de ses sourcils grisonnants. »

passez muscade !

on appelle "muscade" une petite boule de liège, ressemblant à une noix de muscade, dont les escamoteurs se servent dans leurs tours. "Passez muscade !" annonce que la muscade va changer de gobelet.
fig.: se dit d'une manœuvre exécutée avec habileté et qui passe presque inaperçue. « Une baisse, même artificielle, des chiffres du chômage a suffi à redorer l'image du gouvernement. Et hop ! Passez muscade ! »

jansénisme

doctrine chrétienne issue de la pensée de Jansénius selon laquelle le salut serait accordé dès la naissance, et les mérites personnels n'y contribueraient pas. « La morale austère du jansénisme. »
mouvement politique issu du jansénisme religieux, provoqué par l'opposition de Port-Royal à Louis XIV et aux Jésuites.
austérité extrême, rigorisme inflexible dans la piété, la morale, les principes, et dans leur application (=puritanisme). « Il y a certainement un peu de jansénisme dans ce jugement moral qui veut rappeler les femmes au sérieux et à la pudeur. »
sévérité, rigorisme en matière d'art, de style.« Ce temps est aussi dans le jansénisme, dans le besoin de pureté que l'histoire a trop effacé derrière le faste du grand siècle. Les nouveaux romanciers ont un vocabulaire rigoureux, un style sans bavure, un jansénisme de l'expression qui leur fait dire : "Colette écrit mal". »
jansénisant : qui a des tendances jansénistes.
pour les jansénistes, tout est écrit à l’avance (prédestination) // pour les jésuites, la liberté personnelle dans toute décision.

bifide

bifide bot. [en parlant d'une partie de la fleur ou de la feuille] qui est fendue dans le sens de la longueur, en deux portions séparées par un angle rentrant aigu. Calice, feuille bifide; « l'aiguille bifide des pins ».
[en parlant d'un organe] qui est naturellement ou accidentellement fendu sur une partie de sa longueur. Nageoire bifide ;« la fameuse langue bifide de la vipère - une pointe pour Ève, une pointe pour Adam. »
littér. : « fascinée par les vêtements de l'homme, le pantalon surtout, bifide et mystérieux. »

haquet

haquetcharrette étroite et longue, dépourvue de ridelles, et servant essentiellement au transport des tonneaux. « Le marchand de tonneaux, avec son haquet attelé et le cheval allant au petit pas et les tonneaux sur le haquet »

sarrau

sarrau blouse de travail ample à manches longues, portée par-dessus les vêtements. Sarrau blanc; sarrau de toile; sarrau de paysan, de peintre, de roulier. « Les soldats, adolescents imberbes affublés de vieux shakos et de sarraus de labour. »
tablier d'enfant, d'écolier, à manches longues et boutonné par derrière. « Le collégien portait un sarrau noir bien tiré, à trois plis. » [habits]

halophile

qui vit dans les milieux salés. Algue, bactérie, plante halophile

chauvir

littér. [le suj. désigne un cheval] chauvir des oreilles = dresser, bouger les oreilles.« Ce cheval chauvit des oreilles. »
signe de colère, d'humeur capricieuse. « Je serrai les poings, je fronçai le nez, je chauvis des oreilles comme un âne en colère. »
« les oreilles chauvissantes du magnifique quadrige »

onomastique

qui est relatif aux noms propres, à leur étude; qui contient des noms propres. Études onomastiques; table, index onomastique.
discipline ayant pour objet l'étude des noms propres.

montaison

montaisonaction de monter ou de se monter.
migration des saumons qui remontent les rivières pour frayer; saison de cette migration.
montaison du blé = production des graines par une plante après floraison.
fou de montaison = homme à qui le sang monte à la tête et qui est en proie au délire à certaines époques de l'année.

durillon

petite partie de l'épiderme, de la paume de la main ou de la plante du pied, durcie et épaissie par suite de pressions ou de frottements répétés. Avoir un durillon à la main, au pied; ablation des cors et durillons. « Une main fine, dont je chéris les trois petits durillons qu'elle doit au râteau, au sécateur et au plantoir, lisse mes cheveux, pince mon oreille. »
p. métaph: « il m'a blessé si souvent et si souvent aux mêmes places que je lui suis redevable de maints durillons, salutaires, sinon confortables. »

sensille

sensilleorgane sensoriel sous forme de poil, couvrant le corps des insectes. « Sensilles olfactives ; une sensille gustative. »

princeps

princeps titre porté par les empereurs romains à partir d'Auguste. « Le titre de princeps confère à son détenteur un pouvoir quasi absolu sur ses sujets. »
premier. « L'étude princeps qui fit la lumière sur ce domaine, et qui allait être suivie d'une littérature abondante. »
édition princeps : première édition d'un ouvrage (=édition originale). « Le texte de l'édition princeps a été repris sans modification dans l'édition de 2015. »
médicament princeps : médicament d'origine qui sert de modèle aux médicaments génériques (=médicament de référence). « Produit d'investissements importants, le prix du médicament princeps est généralement supérieur à celui du générique. »

patte-d'oie

point d'embranchement de plusieurs routes (=carrefour).
rides qui se forment sur l'angle extérieur de chaque oeil.

reprendre le collier

se remettre au travail après une période d'interruption.

émétique

qui a des propriétés vomitives. Houx, tartre, racine, substance émétique.
p. anal. « Il éprouva comme une chaleur émétique au creux de l'estomac, en ressentant une terreur assez semblable à celle du criminel devant le gendarme. »

houri

houri vierge promise par le Coran aux musulmans fidèles qui accéderont au paradis. « Ils y trouveront des houris aux regards chastes, qu’avant eux aucun homme ou djinn n’aura déflorées. »
p. ext.: femme très belle et séduisante. « Telles des houris, ces danseuses me transportent au paradis. »

rambleur

rambleur région.: faible lueur blanche que la Marne châlonnaise projette parfois dans le ciel.
p. ext., lueur. La rambleur de la ville. « Au loin, derrière les collines, la rambleur d'un incendie. »

nymphéa

nymphéa plante aquatique vivace, à rhizome, à feuilles flottantes plates et arrondies, à fleurs hermaphrodites, souvent odorantes, dont la corolle est formée de nombreux pétales de couleur blanche ou rose mais aussi rouge, bleue.
littér.: nénuphar blanc (nymphaea alba) = lis d'eau, lune d'eau. « à fleur d'eau, dans la tiédeur de la nappe dormante doucement chauffée, des nymphéa ouvraient leurs étoiles roses. »
"Les nymphéas" : série de paysages d'eau, par Claude Monet.

pelisse

pelisse Vêtement de dessus, masculin ou féminin, long ou court, avec ou sans manches, garni, doublé ou fait de fourrure. « Les chevaux des Russes, effrayés à la vue des Polonais couverts de pelisses d'ours, le poil en dehors, refusaient d'avancer contre ce qui leur semblait une armée de bêtes féroces. »
La pelisse en peau de mouton, avec la laine en dedans, était un vêtement typique au Moyen-Age en Bulgarie et en Hongrie. Etroite, descendant à mi-jambes et ornée de brandebourgs sur l'ouverture de devant, c'était à la fois un costume populaire et un vêtement de cour, porté aussi par le roi.
à la fin du 18ème s., manteau de femme, tenant de la cape et du mantelet, ample et ouaté, bordé de fourrure et avec deux fentes pour passer les bras, parfois muni d'un coqueluchon, qui sera porté au début du 19ème s. et à l'époque romantique pour les sorties du soir. La jeune femme était enveloppée d'une grande pelisse qui lui laissait les bras libres, et dont le capuchon, rejeté en arrière, découvrait sa belle tête pâle de courroux, et sa luxuriante chevelure blonde.
à la fin du 19ème, début du 20ème s., grand pardessus d'homme fourré, porté surtout avec une tenue de soirée. Des beaux manteaux de serge noire et des pelisses à cols de loutre. Pelisse chaude, bordée d'hermine, à col de fourrure d'astrakan.
Au 19ème s. et jusqu'en 1930 env., manteau d'enfant long, ouatiné et muni d'une pèlerine.
Veste plus longue, de même couleur que la tunique, bordée d'astrakan noir, portée par les officiers français jusqu'en 1914.
Usuel: manteau, souvent imperméable, doublé de fourrure naturelle ou synthétique, porté surtout par les femmes. « Pelisse imitation daim. »[habits]
Haut de page