Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

substantif

synonyme de "nom".
qui a rapport au nom (= nominal). Proposition substantive. « La construction substantive offre le moyen d'exprimer sans verbe une notion d'état ou d'existence (par exemple "le beau", "l'imaginaire"). »

adjectif substantivé
adjectif transformé en nom (substantif = nom). Ex: "Il est jeune" (adjectif) et "c'est un jeune" (adjectif substantivé, donc nom).

fixeur

[journalisme] pers. faisant office à la fois d'interprète, de guide, d'aide de camp pour un journaliste étranger (="accompagnateur"). Il peut par ex. organiser une rencontre avec tel ou tel personnage local. Sa connaissance du terrain et des administrations locales fait de lui un intermédiaire indispensable avec la population et les autorités.

distique

[versif.] groupe de deux vers constituant un énoncé complet. « La voix scanda ce distique : Nous n'sommes pas le jour de l'an, À bécoter papa maman. »
[bot.] disposition d'organes végétaux (feuilles, fleurs) en deux rangées opposées, de part et d'autre de la tige. « Les feuilles distiques de l'Orme. »

laisse de mer

laisse de meraccumulation sur le rivage de débris laissés par la mer. Ces débris sont naturels (coquillages, algues, bois mort, etc.) ou d'origine anthropique (déchets). « La laisse de mer dessine une bande qui trace la limite supérieure des eaux. »

congréganiste

 relatif, propre à congrégation religieuse. Collège, école, enseignement congréganiste. « Les douces filles congréganistes. »
membre d'une congrégation ou d'une confrérie religieuse. « Une vieille fille laide et parcheminée comme la doyenne des congréganistes. »

mazal tov

"bonne chance" en hébreu. Phrase souvent prononcée, parfois en élevant la voix, à l'occasion des mariages et Bar Mitsvas. (en arabe : mabrouk)

concupiscence

attrait naturel vers les biens matériels, terrestres, et en particulier penchant aux plaisirs sensuels. Concupiscence charnelle ; exciter la concupiscence ; avec concupiscence.

bouquin

vieux bouc. « J'entendais bêlements et voyais batailles joyeuses entre chèvres et bouquins. »
mâle du lièvre ou du lapin.

ramage

ramage rameau, branchage.
branche d'une ligne généalogique. « Les Goëllo sont des bannerets bretons et seraient un ramage des Rieux-Sourdéac. »
plur.: dessin représentant des rameaux, des feuilles ainsi que des fleurs ou des arabesques.
à ramages => soie à ramages; robe, tapis à ramages. « Félicité obtint qu'on tapissât la pièce d'un papier orange à grands ramages. »
p. anal.: « il fait un lourd temps d'été, avec de gros nuages extrêmement foncés, à ramages. » « Quelques-uns fumaient et les ramages de fumée se perdaient jusqu'au plafond. »
chant des oiseaux. Ramage confus; doux, gai ramage. Le ramage du pinson, du rossignol.
langage humain, discours souvent abondant, dénué de sens. Babil d'enfants, de femmes. « À travers le ramage néerlandais du garçon, je finis par comprendre que j'arrivais en pleine kermesse. »
ramageur = bavard. « Plus ramageur à lui tout seul que toutes les gamines du coin. »

chanstiquer

arg.: changer, modifier, trafiquer. « Il a chanstiqué son blaze. » « Moi non plus je ne t'aurais pas reconnu, c'est qu'en dix ans on a pris du poids ! On a chanstiqué... »

gobeloter

fam.: boire à petits coups (=siroter). « Confortablement installé au fond de la salle, gobelotant un verre de porto. »
fam.: boire des boissons alcoolisées avec excès. (=picoler, biberonner).

gobeloteur = qui a coutume de boire avec excès. « Il devenait un gobeloteur. »

Armageddon

dans le Nouveau Testament (texte de l'Apocalypse), lieu symbolique du combat final entre le Bien et le Mal.
fig.: scène d’un combat gigantesque et décisif. « On attendait l'ultime Armageddon, l'explosion finale. »

censitaire

celui qui était assujetti au paiement du cens à un seigneur. « Les censitaires et autres débiteurs de droits féodaux. »
suffrage censitaire : mode de suffrage dans lequel seuls les citoyens dont le total des contributions dépasse un seuil, appelé cens, sont électeurs. « Brutalement, le corps électoral, jusque-là restreint par le suffrage censitaire, passe de 246 000 à plus de 9 millions d'électeurs, dont bon nombre d'analphabètes. »
p. métaph.: relatif au suffrage censitaire. Monarchie censitaire. « Aux temps royalistes et censitaires. » « Un monde d'oppression censitaire et de sacralisation de la propriété privée. »

longévif

longévif[arbre, espèce] qui vit longtemps. « Le charme, arbre de taille moyenne assez peu longévif. » « Le lynx du Canada est une espèce longévive dont le taux de reproduction est faible. »

usurier

personne qui pratique l'usure. « Les nobles Polonais voient les juifs comme une race nomade, mercantile et usurière. »
p. anal.: personne avide, intraitable dans les questions d'argent (=rapace). « Quel usurier! »

écot

quote-part incombant à chacun dans une dépense commune, en particulier un repas. Payer son écot ; un gros écot. « Stephen dînait avec eux en payant son écot pour ne pas être à leur charge. » « L'écot fut fixé à trois francs par tête. »
p. anal.: contribution non financière. Payer, apporter son écot. « Chacun paye son écot de bonne humeur. » « Dans ce milieu charmant, j'apporte en écot ma tête frisée, mes yeux soupçonneux et doux. » « Après dîner elles me prièrent de payer mon écot de quelque air de piano. » « Il payait son écot en racontant des histoires au dessert. »
bien payer son écot : être agréable en société. « Toujours d'humeur joviale, il paye bien son écot. »
ce qui revient à qqn. « Je viens user mon écot de soleil. »

inflorescence

inflorescence disposition des fleurs sur la tige d'une plante. Inflorescence uniflore, pluriflore, multiflore. « Une plante haute et robuste à l'inflorescence en épis, relativement dense. »
p. anal. « Sous la rose inflorescence de la jeune fille, les marques d'une vie de disette. »

dispendieux

qui exige beaucoup de dépense, entraîne de grands frais (synon: onéreux, coûteux, ruineux). Plaisirs, train de vie dispendieux ; entreprise, guerre dispendieuse. « Il regrettait jusqu'aux dîners dispendieux qu'il avait offerts à la jeune fille. »

hétéronome

philos.: dépendant de facteurs, de lois extérieur(e)s. Anton.: autonome. « La moralisation de nos actes est ce passage d’une hétéronomie qui me fait percevoir mes devoirs comme autant de contraintes pesant sur ma liberté, à une autonomie qui me fait reconnaître mes devoirs comme une libre acceptation rationnelle. »
biol.: qui dévie, dans sa structure, des lois normales de l'espèce considérée.

héritier présomptif

personne désignée d'avance par la parenté ou par l'ordre de la naissance pour succéder à quelqu'un, pour en hériter. « Nous ne sommes pour nos parents que des héritiers présomptifs. Ils n'exigent de nous que deux choses: d'abord, que nous profitions des sacrifices qu'ils font pour nous; et ensuite, que nous nous laissions modeler à leur guise... »
prince, princesse qui doit succéder à un souverain. « Le fils aîné du Roi, l'héritier présomptif de la couronne, suscite la jalousie de ses proches. »

plastination

plastinationtechnique de préservation des tissus biologiques consistant à remplacer les liquides organiques par du silicone. « Une dépouille mortelle conservée en l'état, par la grâce de la plastination. »
plastiner : organe, corps plastiné. « Pour ses expositions de corps plastinés, l'anatomiste Gunther von Hagens est soupçonné de trafic de cadavres de condamnés à mort chinois. »

chevesne

chevesnepoisson de la famille des Cyprinidés à corps allongé et à tête massive, vivant dans les rivières aux eaux claires et fraîches. « Les chevesnes m'éclaboussaient de leurs bonds lumineux. »

pathognomonique

pathol.: qui caractérise spécifiquement une maladie, qui en permet le diagnostic certain (= diacritique). Signe pathognomonique. « Ce râle est le caractère pathognomonique de la pneumonie. » « La présence de petites taches blanchâtres sur la muqueuse buccale est pathognomonique de la rougeole. » « Le discours pathognomonique de la dépression. »
pathognomonie : étude des signes ou symptômes pathognomoniques.

vent catabatique

[du gr "katabatikos", qui descend la pente]
vent produit par le poids d'une masse d'air froide dévalant un relief. Sa vitesse peut être extrêmement élevée (>300 km/h).
« Le mistral est un vent catabatique, tout comme le vent qui descend des montagnes par une nuit dégagée et froide. »

À l'inverse, le vent anabatique est un vent ascensionnel d'une masse d'air le long d'un relief, dû au réchauffement de celui-ci. Aussi appelé "vent de pente", il est prisé des amateurs de vol à voile.

keepsake

keepsake [de l'anglais to keep, garder, et sake, amour] livre-album élégamment présenté, comportant des poésies et des fragments de prose, autrefois offert en cadeau à Noël et au jour de l'an. « Incapable de lui écrire un sonnet, il finit par en copier un dans un keepsake. » « En décembre il pleut inévitablement des almanachs et des keepsakes. »
figure, image, paysage, etc. de keepsake = d'une élégance raffinée, d'une grâce délicate. « Ici, dans ce décor de keepsake, l'imagination se refuse à concevoir la menace qui pèse si lourdement sur le monde. » « Les îlots, les ponts rustiques et les pièces d'eau se succédent dans des paysages de keepsake. »
d'un raffinement excessif, artificiel ou un peu mièvre. « Une dame coiffée avec une afféterie de keepsake. » « De vraies élégantes et non des bourgeoises de keepsake, qui veulent avoir de l'âme. »

musqué

qui a une odeur semblable à celle du musc, qui rappelle le parfum pénétrant du musc. « Les émanations musquées des grands félins d'Afrique. » « L'odeur des arbres centenaires, vigoureux et musqués comme des bêtes. » « Je ne sais quelle saveur musquée, sauvage et fine. »
qui est parfumé de musc. Gants musqués. « L'officier glissait à la jeune fille un billet doux musqué. »
fig.: qui est trop affecté, maniéré. Écrivain, orateur musqué. Style musqué, phrases musquées. « Une correspondance galante et musquée, pleine de madrigaux et d'étincelles. »

musquer : parfumer avec du musc. Musquer une peau, des gants. « Habitué à se musquer au point d'entêter ses amis... »
p. métaph.: « Les langues sont des créations spontanées, elles ont par elles-mêmes un goût robuste de terroir: on ne gagne rien à les musquer. »

comminatoire

qui menace pour intimider. « La justice du Tout-Puissant, par rapport à l'homme, n'est souvent que comminatoire. »
qui contient une menace. Style, terme, message, ton comminatoire. « Une lettre comminatoire enjoignant aux bénéficiaires de rembourser les sommes perçues. » « Qui n'a jamais reçu d'e-mail comminatoire un vendredi soir requérant un dossier à rendre le lundi matin ? »

murin

murin qui est relatif au rat, à la souris; en partic., qui affecte le rat, la souris; qui est propagé par ces animaux. Typhus murin; septicémie d'origine murine. « La cryoconservation : un outil pour la sauvegarde des lignées murines. »
qui ressemble au rat, à la souris. « Un marsupial à allure murine. »
qui est de couleur gris souris.

main courante

barre en métal ou en bois servant de rampe.
dans le domaine commercial, registre sur lequel sont consignées des opérations.
les commissariats, casernes de pompiers, hôpitaux, etc. ont aussi leur main courante, où sont notés incidents et interventions. « Déposer une main courante permet de laisser une trace écrite d'un incident, sans pour autant porter plainte. » « La tournée des mains courantes est le premier devoir quotidien du localier : les faits divers sont la rubrique la plus lue du journal. »

labret

labret ornementation portée dans certains peuples sur la lèvre inférieure ou supérieure. Il s'agit soit d'une cheville, soit d'un disque élargissant la taille de la lèvre (plateau labial).
p ext.: piercing de la lèvre. « Le piercing de la lèvre, ou labret, est une ornementation labiale très répandue aujourd'hui. »

capé

capé sportif sélectionné en équipe nationale. « Avec 142 sélections, Lilian Thuram est le footballeur français le plus capé. »
p ext.: le plus capé = le plus expérimenté. « L'ancien ministre est le candidat le plus capé de cette élection. »
produit financier dont la hausse est limitée par un contrat à un certain niveau. « Un prêt bancaire capé à 6%. »

eurythmie

beauté harmonieuse résultant d'un agencement heureux et équilibré, de lignes, de formes, de gestes ou de sons. « Le merveilleux type de beauté et d'eurythmie qu'est notre cathédrale française. » « L'harmonie, le balancement des lignes, l'eurythmie dans les mouvements apparaissent au rêveur comme des nécessités. »
p. ext.: harmonie d'une réalité naturelle. Eurythmie universelle. « L'eurythmie mystérieuse des mondes. »
méd.: régularité dans les battements du cœur.
fig.: équilibre, harmonie des facultés, des passions. « Une vie disposée selon les règles d'une belle eurythmie. »

eurythmique
relatif à l'eurythmie. Préoccupations eurythmiques.
qui a de l'eurythmie. « Un être vaste, immense, compliqué mais eurythmique. »

atterrage

atterrage espace de la mer voisin des terres (généralement plur., syn.: approches). Les atterrages de Brest. Îles aux atterrages particulièrement poissonneux.
être à l'atterrage : être aux approches d'une terre.
action d'arriver de la haute mer dans le voisinage d'une terre; action d'atterrer. Faire son atterrage (= atterrissage).
p. méton.: lieu où l'on aborde, où l'on peut prendre terre. « Ce littoral ne présentait aucun atterrage. » « Nous abordâmes à un des rares atterrages. » « Atterrages semés d'écueils. »

Onc, On(c)ques

un jour, à quelque moment. « Femme passionnée, s'il en fut oncques. »
avec une valeur négative, servant, avec ne, à former une négation de temps. « Elle a fait son devoir, c'est a dire que Onques elle n'eut de souhait Impossible... »

châsse

châsse coffre précieux, souvent richement orné, où l'on conserve les reliques d'un saint. Châsse de bois doré, de verre, d'or. « Ses reliques furent déposées au milieu du choeur, dans une châsse d'argent massif constellé d'émeraudes. »
[en parlant d'une pers. richement habillée] être parée comme une châsse.
porter qqn ou qqc. comme une châsse = porter avec beaucoup de soin, de respect. « Traité comme une châsse, le piano fût porté dehors. »
bâtir une châsse autour de qqn, de qqch = faire preuve d'une admiration extrême pour qqn, qqch. « Faire une châsse à la femme qu'on aime. »
cage aux parois vitrées servant à abriter un objet précieux de l'air et de la poussière. « Comme un diamant dans une châsse. » « La châsse de verre où dormait sa poupée de cire. »
pop.: cercueil, bière
argot : yeux. « Quand j'vois tes châsses. Moi ça m'suffit pour imaginer l'paradis. »
technol.: cadre, monture qui maintient une pièce en place. « La châsse d'un verre de lunette, d'un bijou. »

enchâsser
déposer, enfermer dans une châsse. Enchâsser la dépouille d'un saint, enchâsser des reliques.
p. iron.: entourer de soins extrêmes. « On couve le futur gendre, on le soigne, on l'enchâsserait. »
encastrer, fixer un objet dans une entaille, un support, un châssis. « La lourde porte vint s'enchâsser entre les deux montants de granit. » « Un portrait d'ancêtre enchâssé dans la boiserie. »
[joaill.] sertir, enchatonner. Enchâsser une pierre dans un chaton, dans une monture. « On voyait briller à son doigt un petit anneau d'or qui enchâssait une étincelle de rubis où se réverbérait la lampe. »
fig., litt.: intercaler, insérer une phrase, un mot, un son pour les mettre en valeur. « Les mots enflammés qu'elle lui écrit, il les lui renvoie enchâssés en deux éclatants sonnets. »
sens passif : « Il ne se passait pas de semaine sans que son malheureux nom ne vînt s'enchâsser dans quelque sonnet atroce. »

tabernacle

tabernacle[du lat. tabernaculum, "tente"]
tente sous laquelle habitaient les Hébreux dans le désert.
p. anal.: fixer son, ses tabernacle = s'établir à (tel endroit). « J'ai été heureuse d'apprendre que vous avez définitivement choisi ce pays pour y fixer vos tabernacles. »
fête des Tabernacles (="Souccot" ou "fête des Tentes") : fête religieuse durant laquelle les Juifs habitent des cabanes de branchages en souvenir de l'Exode.
litt., poét. les tabernacles éternels = la demeure de Dieu. « Dieu, daigne m'accueillir dans les tabernacles éternels. »
tente qui abritait l'Arche d'alliance à l'époque de Moïse, avant la construction du Temple de Jérusalem. Tabernacle de L'Alliance ; Tabernacle originel. « Dieu se manifestait au tabernacle de l'alliance dans une colonne de nuée, et il y parlait à Moïse bouche à bouche. »
p. méton.: Arche d'alliance renfermant les tables de la Loi.
partie la plus retirée du Temple où se trouvait l'arche d'alliance (=Saint des saints).
cath.: ouvrage en forme d'armoire fermant à clef, généralement fixé au centre de l'autel, où sont conservées les hosties consacrées.
litt.: lieu ou pers. habité(e) par la présence divine. « Cela tombe sous le sens qu'il existe des tabernacles vivants, et que parfois nous soyons obligés d'adorer la présence visible de Dieu dans un homme. »
lieu ou pers. qui recèle qqch de sacré, de mystérieux ou de précieux. « Cette enfant, tabernacle de toutes les grâces. » « Les océans, tabernacles de la vie. »

brandon

brandon espèce de flambeau fait avec de la paille tortillée. Un brandon de paille. Allumer des brandons. « Taïmaha, approchant de mon visage un brandon enflammé, se mit à m'examiner avec une extrême attention. »
corps enflammés qui s’élèvent d’un incendie. « Le vent poussait des brandons qui portaient l’incendie de tous côtés. »
fig.: ce qui provoque des troubles. Les brandons de la discorde. « Jeter le brandon de la discorde parmi les citoyens. » « Cet homme est un brandon de discorde. » « Cet écrit est un brandon de guerre civile. »

pélagianisme

doctrine de Pélage, moine du 5e siècle, selon laquelle l'homme peut atteindre le salut par ses seuls mérites, sans l'aide de la grâce divine, en choisissant le bien. « Saint Augustin s'opposait au pélagianisme et défendait la nécessité de la grâce divine. Elle seule permettrait à l'individu de surmonter sa nature pécheresse, héritée du péché originel. »
p. ext. toute doctrine qui met un accent excessif sur la bonté naturelle de l'homme. « Ni un homme, ni une nation, ni une classe ne se sauvent par les seules forces de l'homme, et si le pélagianisme et l'athéisme de la bourgeoisie sont adoptés par le prolétariat, ce sera pour la faillite historique de celui-ci. »

Semi-pélagianisme : doctrine officielle de l'Église après le Concile de Trente selon laquelle, si la grâce rend possible le salut de l'homme, il faut encore que celui-ci y collabore par ses oeuvres. « Les jansénistes se situaient du côté de l’augustinisme (la grâce est première et absolument nécessaire pour permettre à l’homme de faire le bien et d’obtenir la vie éternelle), tandis que leurs adversaires jésuites défendaient une vision dite « semi-pélagienne » (le libre arbitre jouant un rôle déterminant dans le salut). »

mottainai

mottainai terme japonais signifiant "quel gaspillage" et exprimant un désarroi face au gaspillage matériel.
p ext.: mode de vie anti-gaspillage, opposé au consumérisme. « Le Mottainai est inscrit dans la culture japonaise, empreinte de sobriété bouddhiste et d'animisme shintoïste. » « Le Furoshiki est une technique de pliage de tissu qui, en évitant l'utilisation d'emballage plastique ou papier, s’inscrit dans le mouvement Mottainai. »

hystérectomie

hystérectomieablation chirurgicale de l'utérus.

séquelle

péj.: suite de personnes attachées à qqn ou qch. « Je me moque de lui et de toute sa séquelle. » « Toute sa famille était là, toute la séquelle, jusqu'aux arrière-petits-cousins. »
suite de choses. « Il est venu me faire une longue séquelle de questions ridicules. » « Après le champagne est venu le punch, après le punch nous avons pris du grog, ensuite le kirsch, le rhum, toute la séquelle. »
[méd.] trouble persistant après une guérison. Séquelles motrices, psychiques; traîner les séquelles d'un accident, d'une maladie; guérison sans séquelles. « La syphilis, encore dans sa férocité, laissait de terribles séquelles. »
conséquence fâcheuse d'un événement passé. Séquelles économiques, sociales. « Le déracinement culturel, séquelle de la conquête, de la colonisation ou de l'esclavage. »

commensal

commensal[du lat. cum, avec, et mensa, table] pers. qui mange à la même table qu'une autre ; compagnon de table ; hôte.
être commensal d'une maison : y être attaché, y manger habituellement. Commensal de la maison du roi.
p anal.: animal qui se nourrit des débris de repas ou des parasites d'un autre (cf. commensalisme). « Les pique-boeufs sont commensaux des herbivores sauvages : ils se nourrissent des tiques dont ils débarrassent leurs hôtes. » « Les cafards vivent la nuit, comme beaucoup d'espèces commensales de l'homme. »
p anal. animal domestique nourri par l'homme. « Chiens et chats sont des commensaux de l'homme. »

lacs

lacs cordon mince et résistant. « Des filets tressés avec des lacs de soie. »
lacs d'amour : cordon replié sur lui-même et formant ainsi un 8 couché.
p. anal.: motif décoratif ressemblant aux lacs d'amour. Bague à lacs d'amour.
ruban de toile solide employé pour exercer des tractions lors de l'accouchement ou maintenir une attelle.
cordon disposé en nœud coulant pour capturer le gibier (=lacet, rets). « Le chasseur attrape les petits oiseaux avec cet invisible lacs entre deux branches. »
fig.: filet, piège. « Cette fille, prise dans les lacs de son impatience et de sa colère, dit un mot que l'abbé trouva sublime. » « Je n'échappais à l'une que pour tomber dans les lacs de quelque autre et n'en conquérais aucune, que d'abord je ne fusse conquis. »

babilan

homme atteint d’impuissance sexuelle. Un babilan. « Voyez-vous, il faut être imaginatif quand on est babilan. »

rue de nuages

nuages dispersés en lignes parallèles à la direction du vent.

carrousel

carrousel tournoi exécuté par des cavaliers à l'occasion d'une fête, d'une réjouissance publique.
lieu où se donnaient les carrousels, les revues militaires, les manifestations officielles. La place, le pont du carrousel.
p. ext.: grand jeu équestre où des cavaliers se livrent à des évolutions variées. Parader dans un carrousel. « Il ne rêvait que protocole, galas et carrousels, chapelets du pape et ordres de rois. »
p. anal.: manège de chevaux de bois. Carrousel de foire.
p. méton.: ronde, succession rapide de personnels ou de choses sur un espace réduit. Le carrousel des autobus, des promeneurs, des voitures.
faire le carrousel = tourner. « Les mouches qui par dizaines font le carrousel au-dessus de nos têtes. »

crédence

crédence buffet sur lequel on faisait l'épreuve des mets et des boissons destinés aux princes afin d'éviter leur empoisonnement.
p. méton.: partie d'un buffet située entre le corps supérieur et le corps inférieur, dont les étagères permettent l'exposition de pièces de vaisselle (=desserte, dressoir).
p. anal.: table sur laquelle sont déposés les mets, la vaisselle nécessaire au service du repas et qui sert éventuellement à la découpe des viandes; meuble de salle à manger dans lequel est rangée la vaisselle et dont la table d'applique permet l'exposition d'objets et le dépôt des plats. « L'écuyer-tranchant découpa sur une crédence les viandes. » « Au-dessus de cette crédence d'albâtre où s'empilaient tant de coupes. »
petite armoire à étagères dans laquelle sont rangés les objets nécessaires à l'essai. « Près de la table, un petit meuble fermé, la crédence, qui contient les objets employés à l'essai des mets. »
p. ext., rare: meuble fermé destiné à recevoir des objets précieux. « Cachez toujours bien vos feuillets dans la crédence que j'ai fait mettre en votre chambre. »
dans une église, petite console placée près de l'autel, sur laquelle on prépare ce qui est nécessaire à l'office (burettes, encensoir, etc.) « À coté, sur une crédence, s'étalait un autre livre, le registre de paroisse.«

sanhédrin

sanhédrinautorité législative et religieuse d’Israël à l'époque gréco-romaine, siégeant à Jérusalem (="Grand Conseil"). « Selon les Évangiles synoptiques, ce n'est pas Ponce Pilate mais le Sanhédrin qui condamne Jésus à mort pour blasphème, après qu'il ait réaffirmé qu'il était le fils de Dieu. »

corroyer

préparer une matière en la battant, en l'étirant, en la foulant.
transformer (le cuir) après le tannage, en lui donnant la souplesse, la couleur, le grain, le dernier apprêt requis pour ses divers usages. Corroyer le cuir; corroyer des peaux de bœuf, de vache, des cuirs.
p. métaph.: tanner. « Les soleils d'Italie, les neiges d'Allemagne avaient corroyé sa peau. »
menuis.: dégrossir (une pièce de bois). « Les outils employés pour corroyer le bois sont les rabots, galères, varlopes, etc. »« Les bois une fois corroyés ont une épaisseur moindre que ceux bruts de sciage. »
malaxer et pétrir avec de l'eau (le sable, la chaux, la glaise), pour en faire un mortier, un enduit. Corroyer du mortier. « L'argile, imbibée d'eau, corroyée ensuite avec les pieds et les poignets des manipulateurs... »
p. ext.: revêtir d'un enduit. Corroyer un mur, un bassin de fontaine, un canal. « Les murs corroyés de stuc mêlé de bouze de vache. »

ad patres

fam. Vers ses pères, ses aïeux, dans l'autre monde (du latin "ad" : vers, et "patres" : pères, ancêtres).
aller ad patres = mourir. Envoyer ad patres = faire mourir. « Il a pris un médecin qui l'a envoyé ad patres. Il est ad patres. »
Haut de page