Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

flanquer

Construire/être construit sur le(s) flanc(s) ou en angle d'un édifice principal, ou d'un ensemble architectural. « Mon grand-père s'est donné tant de peine pour déguiser sa maison en château, jusqu'à le flanquer d'une tourelle supplémentaire. Deux pavillons à terrasses balustrées flanquaient la porte de bronze. Les seigneurs féodaux flanquaient leurs châteaux de remparts et de fossés. »
Placer une ou plusieurs personnes au(x) côté(s) d'une autre. « Demoiselle d'honneur, on l'avait flanquée de ce silencieux Américain. »
Accompagner, se trouver aux côtés de quelqu'un. « Quatre soldats nous flanquaient, de peur que l'on ne s'échappe. L'homme aux yeux de jais, que flanquaient toujours Françoise Liberté, la fille aux belles mamelles, et la sage-femme à lunettes. »

bookmaker

bookmakerprofessionnel qui reçoit les paris sur les courses (activité licite aux États-Unis et en Grande-Bretagne, interdite en France, où l'organisation des paris incombe au Pari mutuel urbain). « Une ligne serrée de bookmakers attendaient les parieurs, comme dans une foire. Pour dominer la foule, ils se haussaient sur des bancs de bois; ils affichaient leurs cotes près d'eux, contre les arbres. »

Syndrome de Stockholm

propension des otages à développer une sympathie pour leurs ravisseurs, voire à s'approprier leurs revendications.

nuit américaine

technique cinématographique qui permet, grâce à une sous-exposition de la pellicule ou à l'utilisation d'un filtre, de tourner de jour des scènes censées avoir lieu la nuit. « Tournage en nuit américaine. »

olivâtre

olivâtre qui se rapproche de la couleur jaune verdâtre de l'olive. « Le couchant olivâtre. » « Une longue bande, livide comme une feuille d'eau, enveloppait l'horizon d'une ceinture olivâtre. »
teint, peau, visage olivâtre. « Les gens de bourse, en s'enrichissant, deviennent olivâtres. Il semble qu'ils aient sous la peau le reflet de l'or. »[couleur]

morbifuge

qui repousse la maladie (du lat. morbus, "maladie" et fuga, "faire fuir"). « Les laudatives épithètes de vin "nourrissant, théologique et morbifuge. »
ignifuge : qui éteint le feu, qui préserve de l’incendie. « Un coffre-fort ignifuge, spécialement conçu pour protéger les documents d'un incendie. »
lucifuge : qui fuit la lumière. « Par temps clair, ces poissons préfèrent le fond, car ils sont lucifuges. »
obésifuge : qui évite, combat l'obésité. « Des inconditionnelles du régime emportées par un zèle obésifuge. »

ocre

ocre substance colorante naturelle, d'un jaune plus ou moins accentué.
couleur tirée de ce pigment. Un badigeon d'ocre jaune. « il y avait là une pointe d'ocre et un soupçon de kermès, c'était peut-être le cinabre ? » « Des hauts murs badigeonnés d'une ocre si rouge qu'ils paraissent dégager eux-mêmes la lumière. »
p. ext : couleur d'un brun plus ou moins clair tirant sur le jaune ou sur le rouge. « Une boiserie d'un vert bouteille que le temps avait nuancé d'ocre et de bitume. » « Sa tête maigre et creusée, d'un ton sévère, où l'ocre et le bistre étaient harmonieusement fondus... »
adj. invar : couleur, peinture ocre ; dentelle ocre ; affiche ocre.
ocrer : colorer en ocre, donner des reflets d'ocre à quelque chose. [couleur]

shanzhai

secteur de la contrefaçon chinoise (électronique en particulier). « Le "shanzhai", cette culture de la contrefaçon qui fait si peur aux industriels occidentaux. » « Les marques shanzhai, populaires dans les pays en développement. »
Littéralement "village de montagne" ou "forteresse de montagne", le terme serait une déformation de Shenzhen, bastion de la contrefaçon en Chine.
p. ext.: sosies, biens de médiocre qualité.

môle

môle construction à l'entrée d'un port pour le protéger des vagues trop fortes (=brise-lames, digue).
ouvrage d'accostage qui s'avance dans l'eau d'un port. « Les bateaux accostent un môle construit en eau profonde. » « Le plan d'eau compris entre les môles constitue une darse. »
fig.: « L'Ardenne est restée en dehors des grands courants qui l'entourent; elle est le môle autour duquel ils se divisent, en pointe entre le Rhin et les Néerlandes germaniques, elle est demeurée wallonne, c'est-à-dire française. »

sardanapale

personnage riche qui mène une vie de débauche, dissolue. « Ce lâche sardanapale qui finirait par mettre le royaume à l'encan pour satisfaire ses sales voluptés. »
(festin) de Sardanapale. Orgie. « Ce fut un dîner de Sardanapale. »
sardanapalisme : vie luxueuse et débauchée. « Pousser le sardanapalisme jusqu'à l'insanité. »
sardanapalesque: luxueux, débauché. Vie, dîner sardanapalesque.

bleu pétrole

bleu pétrolebleu profond, tirant sur le vert, principalement utilisé dans le domaine de la mode. « Un sweater bleu pétrole. »

crypto-judaïsme

adhérence secrète au judaïsme, en professant publiquement une autre foi. « Les crypto-Juifs, dont le but est d'échapper aux discriminations anti-juives. »
dans le monde chrétien, le crypto-judaïsme a notamment pris l'aspect du marranisme.
on parle aussi de crypto-christianisme et de crypto-Islam (crypto-musulmans).

Germanopratin

gentilé de Saint-Germain-des-Prés. « Boris Vian le Germanopratin. »

vermiculaire

vermiculairequi a un aspect, des mouvements semblables à ceux d'un ver. « Le ciel, zébré d'éclairs vermiculaires. » « De minuscules petits canaux vermiculaires. » (cf.:vermiculé)

chibani

["cheveux blancs" en arabe]
immigré maghrébin arrivé en France au début des années 1960 et aujourd'hui retraité. « Les chibanis, "cheveux blancs" en arabe dialectal, ce sont les vieux immigrés maghrébins. » « Une dizaine de "chibanias" se retrouvaient chaque après-midi chez Lyna. »
p ext.: vieillard ou homme âgé. « Je lui disais qu’il avait l’air d'un chibani. »

stylite

stylite ermite des premiers temps du christianisme, qui plaçait sa cellule au sommet d'une colonne ou d'une tour pour se livrer à la méditation solitaire. Saint Siméon le stylite. « Quand quelquefois tout s'agite et bruit en la maison, et que j'entends cela du calme de ma chambrette, le contraste me fait délices; dans mon haut reclusoir, je sens quelque chose des stylites sur leur colonne. »
p. compar.: « Le lendemain matin je m'étais installée, stylite, sur le chapiteau d'un des piliers que reliait l'un à l'autre la grille du jardin, et j'y prêchais des foules invisibles. »
p. anal.: « Des colonnes, des sculptures émergent. Des fakirs stylites y dressent leur maigreur . »
p. anal.: pers. qui vit retirée, comme un ermite. Mener une vie de stylite. « Et c'est le seul visage que j'aie vu pendant cette existence de stylite, distraite uniquement, vers le soir, par une promenade. »

mabrouk

mot arabe signifiant à la fois "félicitations", "meilleurs voeux" et "que cela te porte chance" (="mazel tov" en hébreu). « Dites-moi mabrouk! » « Mabrouk à tous les candidats! »

trotte-menu

animal qui se déplace à pas sautillants, souris ou rat en particulier. « La gent trotte-menu. »
allure d'un animal qui se déplace à petits pas rapides et sautillants. « On entend le trotte-menu du lapin dans les feuilles. »
qui marche à pas rapides et légers. « La tante trotte-menu, si preste, si drôle, me préparait le café. »
rapide, sautillant. « On entendait les pas lourds de Thierry et de son père, et la marche trotte-menu de Clémence. »
fig.: léger, qui n'a pas de poids, sans profondeur. « Son amabilité trotte-menue. » « Sa beauté trotte-menu ne pouvait être devinée que par les Parisiens adonnés à la chasse des grisettes. »

cautère

instrument ou agent chimique utilisé pour brûler un tissu organique.
fam.: remède.
cautère sur une jambe de bois = remède sans efficacité. Cette diatribe du ton le plus généreux, s'adressant précisément à des voyous fermés à toute générosité, ferait l'effet d'un cautère sur une jambe de bois.

rabla

héroïne (= meumeu, brown sugar, slow, cassonade)

touloupe

touloupe(fém.) vêtement en peau de mouton porté en Russie par les paysans. [habits]

percaline

percalinetoile fine de coton, légère et lustrée, qui sert principalement à faire des doublures, et des couvertures de livres. « Une robe doublée de percaline; robe de percaline rose. Couverture percaline rouge »[habits]

sapajou

sapajou famille de singes d'Amérique centrale et du sud, au pelage court de couleur sombre, à longue queue préhensile, comprenant les alouattes (sapajous hurleurs ou "singes-hurleurs"), les capucins, les atèles (singes-araignées), les singes-écureuils, tous diurnes et grimpeurs. « Une agilité de sapajou. Ces amusans sapajous, qui faisaient alors les délices de toutes les femmes à la mode. »
p anal.: homme laid, ridicule; individu puéril ou borné. « Deux ou trois de mes étudiants me donnent des impatiences, par leur incurable puérilité. Il est dur d'avoir des sapajous parmi ses auditeurs, et de professer devant des gamins. »
vieux libertin. « Elle me trompera pour d'affreux sapajous, Elle est chaque jour pire. »

mise en abyme

[ou "mise en abîme"] procédé consistant à incruster une image en elle-même, ou, d'une manière générale, à représenter une oeuvre dans une oeuvre de même type. On y retrouve le type d'"autosimilarité" qui constitue également le principe des fractales ou de la récursivité en mathématiques.
en littérature, procédé consistant à placer à l'intérieur du récit principal un récit qui reprend de façon plus ou moins fidèle des actions ou des thèmes du récit principal. Ex: à l'intérieur de la pièce (Hamlet) se joue une pièce de théâtre qui dénoncera l'adultère et le meurtre du père d'Hamlet.
dans Les Ménines de Diego Vélasquez, le procédé est utilisé de façon paradoxale parce qu'on ne voit pas réellement le tableau qu'il est en train de peindre, ce qui ajoute au trouble.

plumitif

plumitif registre tenu par le greffier pendant l'audience sur lequel il note les diverses phases de l'audience et l'essentiel des décisions.
p. anal.: greffier, clerc de notaire, secrétaire, employé aux écritures.
(péj.) qui vit de sa plume (=bureaucrate, gratte-papier, rond-de-cuir, scribouillard.). « Le papier, les plumes, les mille fournitures inutiles, dont aiment à s'entourer les plumitifs désoeuvrés des grandes administrations . »
qui se caractérise par des travaux d'écriture. « Les clercs, cette république plumitive ne franchit jamais les dix marches qui la séparent du patron. »
écrivain ou journaliste généralement médiocre, besogneux, peu scrupuleux. « Cet homme, si féroce, était ému aux larmes dès que le dernier des plumitifs faisait sur lui un bout d'article. »
qui se rapporte au métier d'écrire. « Mes maigres recettes plumitives. »

haïk

haïklong voile blanc ou noir recouvrant tout le corps et la partie inférieure du visage. « On croise encore des femmes en haïk dans les rues d'Alger. » « Qui reconnaîtrait cette femme sous le haïk qui l'enveloppe de la tête aux pieds et ne laisse voir que les yeux? »
p. métaph.: « la timidité, comme un haïk de confusion qui l'enveloppe. »

pupille de la nation

orphelin de guerre adoptés par la Nation avec une prise en charge totale.

soluté

préparation liquide obtenue en faisant dissoudre une ou plusieurs substances médicamenteuses ou un principe actif dans un solvant. « Soluté vermifuge; soluté de digitaline; Conserver le soluté d'eau oxygénée dans des flacons fermés. Benzoate de mercure en soluté chloruré à 8 pour 1000 en injections sous-cutanées. »
soluté alcoolique = préparation obtenue par dissolution d'une ou plusieurs substances médicamenteuses dans l'alcool.
soluté physiologique = sérum physiologique (solution saline assimilée aux liquides corporels, utilisée pour nettoyez le nez ou les yeux, et pour remplir les prothèses mammaires)
chim.: substance dissoute dans un solvant.

conque

conque mollusque à grande coquille bivalve; coquille de ce mollusque. Conque marine, de Vénus.
p. compar.: « Le champignon blanc, rosé dans sa conque comme un coquillage. » « Je fus sûr qu'elle m'ouvrirait la conque de la vie mystérieuse. »
grande coquille en spirale, utilisée comme instrument de musique à vent. « Après avoir percé la conque d'un trou, l'instrumentiste y souffle pour produire des sons selon le même principe que la trompe de chasse ou la corne. »
trompe des dieux de la mer. « Triton trottait devant, et tirait de sa conque Des sons si ravissants qu'il ravissait quiconque. »
p. méton.: pavillon de l'oreille. « Je graverais d'abord avec un diamant, En traits fins, le sourcil, l'œil, la joue et l'oreille, Conque rose écoutant mes vers malignement. »

rétronyme

mot nouveau créé pour désigner un objet dont le nom initial est devenu ambigu. Ex: « cinéma muet », « courrier postal ».

barcane

barcanedune en forme de croissant (= barkhane). « La forme des dunes, linéaire, en étoile ou en croissant (les barkhanes) dépend principalement de l'orientation des vents. »

aligoté

l'aligoté est un Bourgogne blanc léger. Il doit se boire jeune.
Le cépage "Aligoté" existe uniquement en Bourgogne. Les vignerons sont cependant autorisés à adjoindre jusqu'à 15% de Chardonnay.
La production de Bourgogne Aligoté diminue d'année en année. Les gens préfèrent semble-t-il les charmes du Chardonnay (cépage blanc le plus connu dans le monde entier. Utilisé pour le vin blanc de Bourgogne, le Champagne, etc.).

chantoung

chantoungétoffe de soie épaisse, d'origine chinoise. « Un garçon en veste de chantoung. » « Cette robe de chantoung est le clou du défilé. »[habits]

lucifer

lucifer [du lat. lux, "lumière" et ferre, "porter"] nom donné par les Romains à l'« étoile du matin » ou « étoile du Berger », la plus brillante de toutes, qui n'est en réalité pas une étoile mais la planète Vénus.
autre nom de Satan, ange déchu pour avoir défié Dieu. Dans l'Ancien Testament (Livre d'Isaïe), Satan est en effet comparé à cet astre. « Comment es-tu tombé du ciel, Lucifer, toi qui te levais si brillant le matin? Toi qui disais en ton coeur : Je monterai au ciel, j'établirai mon trône au-dessus des astres de Dieu, je m'assiérai sur la montagne de l'alliance, aux côtés de l'aquilon; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut? Mais tu as été précipité dans l'enfer, jusqu'au plus profond des abîmes. »

lucifère
[du lat. lux, "lumière" et ferre, "porter"] qui produit ou apporte la lumière. Gaz lucifères. Vénus, l'étoile lucifère.

boa

boalong rouleau de plumes, parfois de fourrure, que les dames portaient autour du cou au début du XXème siècle. Un boa de plumes blanches. « Un boa de fourrure enroulé autour de son cou faisait paraître sa tête encore plus petite et plus gracieuse. » [habits]

sui generis

situation juridique dont la nature singulière empêche un classement dans une catégorie déjà connue. Inconstitutionnalité "sui generis"
d'un genre propre, spécifique, qu'on ne peut comparer à d'autres. « La cire est une substance végétale, sui generis, récoltée par les abeilles. »
odeur sui generis : si particulière qu'on ne peut la définir simplement ni la confondre avec une autre. Une sauce au parfum sui generis.
odeur sui generis (péj.) : mauvaise odeur.

buire

buire cruche en terre ou en métal, à large panse et de grande capacité, utilisée autrefois pour l'eau, l'huile, le lait, etc.
p. méton.: contenu d'une buire. « Il but une buire d'eau pure. »
p ext.: vase à bec évasé et à anse destiné autrefois à contenir des boissons ou des parfums, et devenu objet de décoration. « Buire d'argent, d'or. »
p. métaph. : « elle plus belle que la plus belle Sarrazine du Soudan! C'est une tourelle d'ivoire! C'est une buire d'argent! »

faix

faix réunion d'éléments identiques (liés ensemble dans le sens de la longueur). « Faix de bois, d'herbes » (=fagot).
charge, corps pesant (=fardeau). Plier, succomber sous le faix « Un âne dont le faix ensanglantait le dos. » « Un portefaix transportait, posé sur sa tête, un gros ballot de paille sèche. »
fig.: lourde contrainte morale. Faix de fatigue, de labeur, de douleurs ; ployer, succomber sous le faix ; courbé sous le faix des ans. « Le voilà arrivé au bout du chemin, pliant sous le faix de sa vie. »

mikado

mikado empereur du Japon, autrefois chef spirituel du shintoïsme et révéré comme un dieu par ses sujets. « Le Mikado, trop auguste pour se laisser contempler par des yeux profanes, ne se montrait jamais, vivant retiré dans son palais de Kyoto. Il communiquait avec ses sujets par l’intermédiaire du Shogoun ou Taicoun, auquel il dictait ses volontés. »
p méton.: palais impérial du mikado.
jeu d'adresse composé d'un ensemble de baguettes que l'on enchevêtre, avant de les retirer, une à une, sans faire bouger les autres (variante moderne du jeu des jonchets). La baguette au score le plus élevé est appelée le Mikado, en référence à l'empereur du Japon.

déjeter

déformer en faisant subir une déviation. « Une génuflexion qui lui déjetait la taille. » « Renoir, déjeté par le rhumatisme. » « Son vieux corps, déjeté par l'arthrose. » « Les besognes pénibles qui rendent les paysans déjetés, noueux, pareils à des souches. » « La chaleur du climat, qui déjette les grandes pièces de bois. » « Ceps tordus et déjetés. »
[emploi pronom.] se courber, se contourner. « Sa colonne vertébrale s'est un peu déjetée. » « Oliviers nains, dont les branches se contournent, se déjettent. » « Le bois de ce meuble s' est déjeté. »
réfléchi, p. métaph. « Depuis les Grecs, l’homme, en se développant, s’est déjeté ; il s’est déjeté tout d’un côté par la prédominance de la vie cérébrale. »

parégorique

vx. (médicament) qui calme la douleur. Remède parégorique, un parégorique.
p. métaph.: « Les vertus parégoriques de la méditation. »
élixir parégorique : préparation à base d'opium utilisée contre les coliques et les douleurs intestinales.

fébricitant

fébricitant qui a de la fièvre. « Un malade fébricitant. »
subst.: « Un fébricitant croyait voir ramper sur son lit un serpent rouge. »
fébriciter = avoir de la fièvre, indiquer de la fièvre.
fébricité = état fébrile. « La fébricité du tuberculeux. »

holocène

holocèneépoque géologique contemporaine, entamée il y a 10.000 ans. « La période du Quaternaire est subdivisée en deux époques géologiques : Pléistocène et Holocène. On y ajoute parfois une troisième époque : l'Anthropocène. » « La sixième extinction massive, nommée "extinction de l'Holocène" ou "entrée dans l'Anthropocène", est directement liée à l'activité humaine. »

pays de cocagne

lieu où tout a un air de fête, est agréable, facile et abondant. « Un vrai pays de cocagne, où tout est beau, riche, tranquille, honnête; où le luxe a plaisir à se mirer dans l'ordre; où la vie est grasse et douce à respirer. »
p ext.: vie, existence de cocagne. « Deux grands chagrins avaient, coup sur coup, porté une terrible atteinte à sa douce existence. »

pandiculation

étirement du corps souvent accompagné de bâillements et qui se produit au réveil, en cas de fatigue, d'ennui, d'envie de dormir, ainsi que dans certains états pathologiques.
pandiculer = s'étirer. « Je revendique le droit de pandiculer sous un pandanus » (arbre proche du palmier).

ensilage

ensilage opération de mise en silo (pour sa conservation pendant l'hiver) d'une récolte (de grains, racines ou fourrages verts). « Herbes et trèfles ramassés pour l'ensilage. » « L'ensilage repose sur le déclenchement de fermentations qui favorisent la conservation. »
p. méton.: récolte ainsi conservée. « Des bêtes sont entretenues l'hiver avec du foin, du maïs, de l'ensilage. »

granularité

mesure de la finesse d'un système, par l'isolement de son plus petit objet (grain). Quand on arrive au niveau de granularité d'un système, on ne peut plus découper l'information.
Par exemple dans une population, la granularité est l'individu. En physique la granularité a longtemps été l'atome, c'est désormais le quark.

madrier

madrierplanche épaisse généralement façonnée dans un bois dur comme le chêne, utilisée pour les gros travaux de menuiserie et de construction, et autrefois pour recouvrir les voies de circulation. Madrier de hêtre. Barrière, fronton, lit, plancher de madriers. Gros, lourd, épais madrier.

pageot

arg.: lit (=page, pajot, paddock, pieu, plumard, pucier). « Ma mère était sur le page, affalée, retournée complètement. » « File au page ! » « Il lui faut ses dix heures de pucier, sans ça, monsieur a la cosse toute la journée. »
pager = coucher, dormir. « Au fond de la case où page le vendeur de journaux. »

élégiaque

relatif à l'élégie, poème lyrique tendre et triste.
p. ext.: mélancolique, triste, plaintif. Récit, style, ton élégiaque. « La beauté élégiaque d'un texte. »
Haut de page