Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. » — Platon.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr.

fébricitant

fébricitant qui a de la fièvre. « Un malade fébricitant. »
subst.: « Un fébricitant croyait voir ramper sur son lit un serpent rouge. »
fébriciter = avoir de la fièvre, indiquer de la fièvre.
fébricité = état fébrile. « La fébricité du tuberculeux. »

holocène

holocèneépoque géologique contemporaine, entamée il y a 10.000 ans. « La période du Quaternaire est subdivisée en deux époques géologiques : Pléistocène et Holocène. On y ajoute parfois une troisième époque : l'Anthropocène. » « La sixième extinction massive, nommée "extinction de l'Holocène" ou "entrée dans l'Anthropocène", est directement liée à l'activité humaine. »

pays de cocagne

lieu où tout a un air de fête, est agréable, facile et abondant. « Un vrai pays de cocagne, où tout est beau, riche, tranquille, honnête; où le luxe a plaisir à se mirer dans l'ordre; où la vie est grasse et douce à respirer. »
p ext.: vie, existence de cocagne. « Deux grands chagrins avaient, coup sur coup, porté une terrible atteinte à sa douce existence. »

pandiculation

étirement du corps souvent accompagné de bâillements et qui se produit au réveil, en cas de fatigue, d'ennui, d'envie de dormir, ainsi que dans certains états pathologiques.
pandiculer = s'étirer. « Je revendique le droit de pandiculer sous un pandanus » (arbre proche du palmier).

ensilage

ensilage opération de mise en silo (pour sa conservation pendant l'hiver) d'une récolte (de grains, racines ou fourrages verts). « Herbes et trèfles ramassés pour l'ensilage. » « L'ensilage repose sur le déclenchement de fermentations qui favorisent la conservation. »
p. méton.: récolte ainsi conservée. « Des bêtes sont entretenues l'hiver avec du foin, du maïs, de l'ensilage. »

granularité

mesure de la finesse d'un système, par l'isolement de son plus petit objet (grain). Quand on arrive au niveau de granularité d'un système, on ne peut plus découper l'information.
Par exemple dans une population, la granularité est l'individu. En physique la granularité a longtemps été l'atome, c'est désormais le quark.

madrier

madrierplanche épaisse généralement façonnée dans un bois dur comme le chêne, utilisée pour les gros travaux de menuiserie et de construction, et autrefois pour recouvrir les voies de circulation. Madrier de hêtre. Barrière, fronton, lit, plancher de madriers. Gros, lourd, épais madrier.

pageot

arg.: lit (=page, pajot, paddock, pieu, plumard, pucier). « Ma mère était sur le page, affalée, retournée complètement. » « File au page ! » « Il lui faut ses dix heures de pucier, sans ça, monsieur a la cosse toute la journée. »
pager = coucher, dormir. « Au fond de la case où page le vendeur de journaux. »

élégiaque

relatif à l'élégie, poème lyrique tendre et triste.
p. ext.: mélancolique, triste, plaintif. Récit, style, ton élégiaque. « La beauté élégiaque d'un texte. »

bayadère

bayadère danseuse sacrée hindoue : « des bayadères vêtues de gazes roses brochées d'or et d'argent, qui dansaient merveilleusement. »
p. compar : « la plante distillait la chaleur vineuse de ses touffes par effluves aussi jolies que ses fleurs, ces bayadères de la botanique. »
danseuse professionnelle de spectacle : « vingt bayadères londoniennes se démenaient en mélodies et bacchanales impétueuses. »
péj : faire la bayadère : « n'est-ce pas près de l'Académie royale de Musique que de charmantes bayadères affriandent tous les soirs les élégants promeneurs ? »
« je ne suis pas née pour griffonner du papier... je suis née pour m'amuser, je veux mener une vie de bayadère ! »
étoffe ou vêtement à larges rayures multicolores : « un tissu bayadère une jupe de satin bayadère ; une robe bayadère. » [habits]

neurasthénie

neurasthénie névrose accompagnée de troubles digestifs, de maux de tête, etc. Souffrir de neurasthénie ; sombrer dans la neurasthénie.
abattement, grande tristesse. « Une petite personne intolérante et neurasthénique qui déteste les autres... »
fig.: « la neurasthénie du marché de l'immobilier. »

malléole

malléolerelief osseux de la cheville. Malléole interne, malléole externe. « On parle de fracture uni ou bi malléolaire lorsque une ou les deux malléoles sont fracturées. »

frontin

valet de comédie, effronté et rusé, conseillant habilement son maître dans ses affaires et ses divertissements, avec l'intention d'en tirer profit. « Les Frontins ont succédé aux Scapins, et figurent dans les pièces de Regnard, de Lesage, de Gresset, etc. »
p. ext.: domestique, homme de condition modeste, spirituel et intrigant, habile à duper son entourage avec la plus grande assurance. « Un de ces Frontins ou Mascarilles qui, les épaules hautes, le nez au vent, le regard assuré, l'œil sec, ne sont que d'impudents drôles. »

grisbi

arg.: fric, pèze, pognon. « Touchez pas au grisbi. » « Le grisbi, je suis assez grand pour aller le chercher moi-même! »

ormeau

ormeau jeune orme. Haie d'ormeaux. « Le clair carillon s'envolait sous les petits ormeaux du chemin de halage. »
orme champêtre. Des ormeaux, ces pauvres ormeaux classiques, dédaignés des poëtes de nos jours, et bien déchus du haut rang où la rime les avait mis! Près le débarcadère une allée de vieux ormeaux à tronc large, à branches diffuses, sous lesquels des fillettes dansent au son du violon.
p. méton.: bois de cet arbre. « Des sabots d'aulne ou de hêtre pour les hommes, d'ormeau ou de noyer, fibre plus noble, pour la femme. »
mollusque marin gastéropode, comestible, à coquille aplatie et nacrée (= haliotis, haliotide, oreille de mer). « On retourne les pierres à marée basse pour chercher des ormeaux haliotis. »

quiddité

ce qu’une chose est en elle-même (= eccéité, essence, individualité, ipséité). « La quiddité d'une chaise est d'être un artefact (fait) pour s'asseoir. »
selon les Lettres Philosophiques de Voltaire, ce qui fait qu’un être est ce qu’il est. « Il trouva la chose facile à accepter, comme une composante fondamentale de la quiddité. »

crépine

filtre métallique de forme sphérique ou cylindrique placé à l'extrémité d'un tuyau d'aspiration pour y arrêter les corps étrangers. « L'eau de condensation arrive dans le purgeur et traverse une crépine sur toile métallique destinée à retenir les corps étrangers. » « La crépine doit être bouchée... »

large galon de passementerie ajouré et garni de franges ou de glands utilisé à des fins décoratives en ameublement. Crépine d'argent, d'or, de soie. « Des chaises étoilées de clous d'or et frangées de crépine. » « Les crépines et les franges d'or de la galerie des Arazzi, se trouvèrent toutes coupées. »
crépiné (en parlant de meubles ou d'éléments de la décoration) : orné de crépines. « Une table à tapis de velours crépiné d'or. »

membrane graisseuse qui enveloppe les viscères du mouton, du porc ou du veau et qui est utilisée en boucherie pour recouvrir les morceaux de viande mis à l'étal. « Il recevait des cochonnailles dans une assiette recouverte d'une crépine et enveloppée d'une serviette blanche. »
partie du placenta qui coiffe parfois la tête du nouveau-né.

camus

camus qui a le nez (ou museau) court et aplati (=camard). Homme camus ; cheval camus ; un vilain camus. « La figure bienveillante, camuse et douce, le dos voûté... »
p. métaph. « Tant de fumée avait été vomie par la petite pièce camuse. »
fig., fam.: désappointé, penaud.
rendre un homme camus = le réduire à ne savoir que dire. « Il voulait faire le capable, on l'a rendu bien camus. »
nez aplati, écrasé. Le nez camus de nègres ; des narines camuses. « Une protubérance camuse avec deux trous. »
arg.: la Camuse = la Mort personnifiée, dépourvue de nez

concetti

traits d'esprit trop recherchés. « Sacrifiant au goût dominant de son siècle, il s’est trop souvent livré à des concetti, à des comparaisons outrées, qui nuisent à la vraisemblance, ou plutôt à la nature même de la situation. »

bateau pilote

bateau pilotebateau rapide utilisé pour transporter le pilote à bord des navires qui arrivent ou quittent le port (= pilotine). « Propriété du port, le bateau pilote sert occasionnellement de bateau de lamanage. »

samsara

samsaraselon la loi du karma (=mérite individuel), cycle des réincarnations successives jusqu'à la délivrance finale que constitue le nirvana. (syn: métempsychose, transmigration). « Le Samsara est composé de six mondes : trois "inférieurs" et trois "supérieurs". »

bushido

code des principes moraux que les samouraïs japonais étaient tenus d'observer.

matrilinéaire

qui repose sur l'ascendance maternelle et par lequel un enfant est affilié exclusivement au groupe des parents de sa mère (anton. = patrilinéaire). Descendance matrilinéaire / descendance patrilinéaire. Groupe, clan, tribu matrilinéaire ; indigènes matrilinéaires.
=> matrilinéarité

brande

brande bruyère des terrains incultes. Feu de brandes ; clôture en brande. « De l'épaisseur des fougères s'élevèrent les cabanes de brande où les Landais, en octobre, chassent les palombes. »
p. méton.: terre où croissent ces arbustes. « Chasser dans les brandes. »

fontaine ubérale

fontaine ubérale[du lat. "uber", mamelle, sein] fontaine ornée de statues de femmes lançant des jets d'eau par la pointe de leurs seins.

gabegie

gaspillage résultant d'une mauvaise gestion. « Il faut mettre un terme à cette gabegie financière. »

clisse

clisse petite claie d'osier ou de jonc qui sert à faire égoutter les fromages.
enveloppe d'osier tressé ou de jonc dont on entoure des bouteilles et des verres pour les empêcher de se casser.
lame de bois ou de carton servant à maintenir les os fracturés.
clisser : garnir de clisses (une bouteille). « Il nous offrit du vin de Sicile en bouteille clissée. »

procrastiner

remettre quelque chose au lendemain (synon: ajourner). « Mon penchant à procrastiner... »
procrastinateur = atermoyeurs. « Les procrastinateurs de mon acabit sont de ceux qui ne finissent rien et ne commencent pas davantage. »
procrastination : tendance à différer, à remettre au lendemain une décision ou l'exécution de quelque chose (synon: ajournement, atermoiement).

lambrequin

lambrequin volet d'étoffe, souvent découpé, tombant du cimier du heaume et flottant sur les épaules. « Chevaliers aux tournures superbes, aux panaches monstrueux, aux lambrequins farouches, aux morions exorbitants. »
étoffes pendantes et découpées en festons, souvent ornées de franges et de glands, qui décorent les ciels de lits, les rideaux, etc. Lambrequin de toile, de velours; lambrequins à franges et à glands. « Ce salon avait aux fenêtres des rideaux de vieux lampas rouge à lambrequins. » « Le lit avait de doubles rideaux et une quantité de lambrequins découpés. »
ornement pendant et découpé, en bois ou en métal, qui borde une toiture de pavillon, une marquise et dissimule les gouttières, les chéneaux.
retombée d'un store de magasin, souvent réservé à recevoir de la publicité ou à indiquer le nom du propriétaire.
motif de décoration figurant une draperie découpée et pendante. « Pièces de vaisselle décorées de lambrequins et de rinceaux bleus. »

vis comica

[lat. force comique] pouvoir de faire rire. La vis comica de Molière. « Rondouillard complexé, le jeune Alex a mis du temps à prendre conscience de sa vis comica. »

samare

samarefruit sec et indéhiscent dont le péricarpe en forme d'aile permet la dissémination des graines par le vent. Samare de l'orme, de l'érable, du frêne. « Érables à samares ailées, portées par le vent. » « Le tournoiement des samares de l'érable leur permet de flotter sur de longues distances puis de se poser lentement sur le sol. »

synarchie

gouvernement dans lequel le pouvoir est exercé collégialement. P. ext. Autorité détenue par un groupe de personnes. Gouvernement synarchique.
gouvernement de techniciens (technoctratie) et d'hommes d'affaires, tel que le régime de Vichy voulut en fournir l'illustration.

galandage

galandage cloison légère de briques posées de chant (sur la tranche).
p. ext.: « le galandage vitré du hall. »
porte à galandage = porte coulissante. « La porte à galandage est un type de porte coulissante dont le vantail s’escamote à l’intérieur de la cloison. »

catilinaire

litt. [p. réf. aux harangues de Cicéron contre Catilina] discours véhément contre qqn, satire très vive. « Je méditais, une catilinaire à la Cicéron, contre vous, petit père. »

mesmériser

mesmérisermagnétiser (une personne). Du nom Franz-Anton Mesmer, médecin du 18ème s., théoricien du magnétisme animal ou "mesmérisme", selon lequel un fluide naturel permettrait au magnétiseur une action thérapeutique.
Après une période d'engouement, le mesmérisme a été qualifié de "pseudo-science", et ses pratiquants accusés de charlatanisme.

maroufler

coller à la colle forte (une toile peinte, un papier, un élément de décoration) sur un support (ex: mur à revêtir). Maroufler une décoration. « Utilisez la roulette à joint pour bien maroufler les bords de dalle afin qu'ils ne se relèvent pas. »

feuille de boucher

couteau de boucher, évoquant par sa forme une feuille format A5, le manche dépassant par le bord long.

peine-à-jouir

personne qui ne parvient pas, ou difficilement, à avoir un orgasme.
fig.: personne qui a beaucoup de difficultés à éprouver du plaisir. « Il râle tout le temps, quoi qu'on fasse, où qu'on aille, c'est un vrai peine-à-jouir, jamais content, toujours chiant. »

magot

magot singe à queue rudimentaire du genre macaque vivant en Afrique du Nord et à Gibraltar.
s'emploie pour désigner une pers. très laide, très grossière ou très sotte : laid comme un magot. Comme s'il n'y avait pas déjà suffisamment de magots et de paltoquets sur la terre!
bibelot figurant un personnage plus ou moins grotesque, sculpté ou modelé, provenant ou imité de l'Extrême-Orient. « Magot en porcelaine. Magot de Chine. Luizzi leva les yeux sur la montre enfermée dans le ventre d'un magot en buis, qui figurait une pendule sur la cheminée. »

gouaille

attitude moqueuse et insolente; raillerie plus ou moins vulgaire. La gouaille parisienne; un air de gouaille. « L'expression de gouaille polissonne du cocher. »

scotomisation

du grec skótôma, éblouissement, obscurcissement de la vue. Mécanisme psychique par lequel le sujet évacue de sa conscience un événement ou un souvenir traumatisant. « Scotomisation de la réalité de l’agression. »

scotomiser
rejeter inconsciemment de sa conscience une réalité pénible. « La mort de leur père aimé, ils l'avaient "scotomisée". »
omettre intentionnellement. « Nous ne pouvons pas scotomiser 600 millions de Chinois. »

odalisque

odalisque femme d'un harem, courtisane, maîtresse.
en peinture : femme de harem représentée nue, allongée sur un lit, ou vêtue de voiles légers. « La grande odalisque d'Ingres. »

vibrisses

chez l'homme, poils situés à l'intérieur des narines.
moustaches du chat. « Les vibrisses du chat sont tellement sensibles qu'il peut ressentir la forme d'un objet en ressentant les turbulences dans un courant d'air. »

poussah

poussah jouet représentant un buste de magot, porté par une demi-boule lestée de pierre ou de plomb qui ramène toujours l'objet en position verticale.
gros homme, petit et mal bâti. « On salua gaiement derrière le comptoir le poussah qui étalait un diabète inquiétant, mais souriait bonassement. »

ad hominem

l'argument ad hominem ("à l'homme" en latin) consiste à réfuter les propositions de son interlocuteur au motif qu'elles contredisent ce qu'il a précédemment dit ou fait. Ex: « Comment peut-on lire ce que Jean-Jacques Rousseau peut écrire sur l'éducation des enfants alors qu'il a abandonné les siens ? » Argument, accusation, attaque ad hominem. « Le débat s'enlise dans des attaques ad hominem, au détriment de sujets de fond. »
l'argument ad hominem s’oppose à l’argument « ad rem », à la chose, soit au véritable sujet du débat.
Il ne faut pas le confondre avec l'argument « ad personam » qui vise l’adversaire lui-même, en tant que personne physique. « Si vous n’avez pas d’argument ad rem, ni même d’ad hominem, alors utilisez l'argument ad personam, contre la personne même de l'adversaire. »

gégène

gégène argot milit.: groupe électrogène portatif utilisé pour alimenter les radiotéléphones de campagne.
détournée de sa vocation première, la gégène est aussi un instrument de torture à l'électricité. Passer, soumettre à la gégène. « On m'a soumis à la gégène, fouetté, flagellé et on m'a obligé à rester dehors la nuit. » « Les interrogatoires à la gégène, tristement célèbres en Indochine, ont repris de plus belle pendant la guerre d'Algérie. »

inique

très injuste. Verdict inique. « l’ISF, un impôt inique ? »

iniquité : injustice grave. Iniquité d'un système ; iniquité fiscale. « Ces femmes pourraient bien être victimes de la même iniquité que leurs grands-mères. »

béjaune

béjaune [contraction de bec et jaune] oiseau jeune, qui a encore sur le bec une petite peau jaune.
fig.: jeune homme sot et niais.
pers. dénuée de bon sens, d'intelligence.
(fam.) "montrer à qqn son béjaune" = lui montrer sa sottise, son ignorance.

blutoir

blutoir appareil servant au blutage ou au criblage de diverses matières préalablement broyées. « Écoutant le bruit de la cascade, les révolutions de la roue, le roulement de la meule, le sassement du blutoir... »
p. compar.: « L'horloge de l'église qui nous épluche le temps miette à miette comme le blutoir le grain... »
p. métaph.: « Là dans le cabinet particulier du banquier se décidaient les affaires. Là était le blutoir où l'on tamisait les propositions, le parloir où s'examinait la place. »

bluter
faire passer toute matière pulvérulente par un blutoir (= tamiser). Bluter de la farine. Féculents blutés. « Pour faire du pain blanc, la farine est blutée de façon plus complète, ce qui la prive de ses principes les plus utiles. »
p. métaph. : « maintenant, il faut bluter celles des opinions de l'auteur qui sont devenues quelconques et sans intérêt. » « une voix asexuée, filtrée par les litanies, blutée par les oraisons, passée aux cribles des adorations et des pleurs. »

gabier

gabier [de "gabies", ancien nom des hunes, plate-formes intermédiaires dans les mâts] matelot chargé d'entretenir les voiles, le gréement, la mâture. Un vieux gabier de la marine royale; gabier de beaupré, de misaine. « Par tous les temps, jour et nuit, les gabiers bravent le danger, montent dans les hunes pour hisser ou affaler les vergues et les voiles, mais aussi pour entretenir la mâture et les gréements. »
mod.: matelot breveté dans la spécialité de la manœuvre, chargé du soin de la mâture, du gréement, des embarcations et des ancres. « Les "gabiers" qui sont chargés de tout ce qui concerne la manœuvre du navire. »
Haut de page