Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

trôler

chasser en quêtant un peu au hasard, en suivant ses intuitions.
pop., vieilli = se déplacer sans but précis, flâner, traîner. « Si c'est pas malh'reux qu' Mad'moiselle mette un' si belle robe pour aller trôler dans les boutiques ».
trôlerie = action d'aller sans but précis, de vagabonder; résultat de cette action (=errance, vagabondage). « Cinq jours de trôleries dans les bois, à me griffer les bras et les jambes aux ronces. »
trôleur = vagabond. « Elle avait beau lui raconter que j'étais un trôleur, elle ne pouvait pas lui dire de se défier »

onyx

onyx ["ongle" en grec] variété d'agate fine, présentant des raies parallèles et concentriques de couleurs différentes et nuancées, dont certaines, semi-transparentes, rappellent celles de l'ongle, et qui est utilisée notamment pour la fabrication des camées. « L'onyx, regardé par les Grecs comme les ongles de Vénus, coupés par Cupidon et tombés sur la terre. »
p. métaph.: « Une main pointue où étincelle le quintuple onyx des ongles. »
p. méton.: tout objet précieux: bijou, joyau, etc. taillé dans l'onyx. « Des bas-reliefs antiques, des coupes d'agate, des onyx merveilleux!... »

exciper de

invoquer qqch pour sa défense. Exciper de sa bonne foi. « Le législateur ne peut exciper de son ignorance de la juridiction. »
employer une pièce pour sa défense. Exciper d'une renonciation, d'une quittance.

tropisme

tropisme tendance d'un organisme à croître ou à s'orienter dans une direction donnée, par exemple vers le bas ou vers la lumière. « Le tropisme des tournesols vers le soleil. »
fig : force irrésistible et inconsciente qui pousse qqn à agir d'une façon déterminée ; comportement réflexe. « Le tropisme anti-système de la jeune génération. »

tropisme positif : réaction d'orientation en direction du stimulus.
tropisme négatif : réaction d'éloignement. « Comme dans le tropisme négatif, dans la défense l'être vivant ne cherche qu'à se mettre à distance. »

uhlan

uhlandu tartare "brave guerrier", un uhlan est un cavalier armé d’une lance dans les armées germaniques (similaire au lancier français).
au début de la Première Guerre mondiale, l'armée allemande alignait 26 régiments de uhlans. « Le temps, le temps, il me cavale au cul comme une charge de uhlans »

vestale

vestale antiq. rom.: prêtresse de Vesta, qui entretenait le feu sacré et était astreinte à la chasteté.
litt.: fille, femme d'une grande chasteté. C'est une vestale ; élevée comme une vestale.
« Pourquoi ne pas la marier ? quelle raison aurais-tu d'en faire une vestale ? »
plais.: celui, celle qui conserve les traditions. « Il reçut les félicitations de deux ou trois confrères, les dernières vestales du style académique. »

roger-bontemps

surnom donné à Roger de Collerye (1468-1536), secrétaire de l'évêque d'Auxerre, réputé jovial et bon vivant.
fam.: pers. de belle humeur et qui vit sans aucune espèce de souci. Un gros roger-bontemps. C’est un vrai roger-bontemps.

sémiologie

partie de la médecine qui étudie les symptômes et les signes cliniques (= symptomatologie, sémiotique).
étude des systèmes de signes (intentionnels ou non) et de communication (ex: langues, code de la route, signaux maritimes, etc.).
sémiologie littéraire, de l'art, du cinéma, de la peinture, etc. = étude des faits littéraires, artistiques, etc. envisagés comme systèmes de signes. « Aucune sémiologie du son, de la couleur, de l'image ne se formulera en sons, en couleurs, en images. Toute sémiologie d'un système non-linguistique doit emprunter le truchement de la langue. »

au doigt mouillé

fam.: approximativement, à vue de nez, au pif. Estimation au doigt mouillé. « On ne peut pas se permettre de donner des chiffres au doigt mouillé. »
l'expression a pour origine un moyen d'observer le sens du vent à l'aide d'un doigt mouillé de salive. Le vent, refroidissant le côté du doigt sur lequel il souffle, donne une idée approximative de sa direction.

schlague

schlague châtiment par coups de baguettes, autrefois en usage dans les armées allemandes et autrichiennes. Administrer, donner, recevoir la schlague.
p. ext.: correction brutale. « Qu'est-ce qu'il a donc, le mioche ? S'il continue à nous ennuyer, donne-lui la schlague. »
fig.: à la schlague = de manière autoritaire et brutale. Mener qqn à la schlague. « Une réforme imposée à la schlague. »

coaltar

coaltar de l’anglais coal tar ("goudron de charbon"), goudron minéral extrait de la houille utilisé pour prévenir la pourriture des bois (bois injecté de coaltar, peinture au coaltar) et en thérapeutique comme puissant désinfectant (émulsion, poudre de coaltar; poudre au coaltar). « Je hume cette odeur natale de coaltar et de goémon, que j’aime toujours, bien qu’elle n’ait jamais été douce à mon enfance. »
arg.: rouge-coaltar [p. anal. avec la consistance sirupeuse du coaltar] : gros vin rouge.
être dans le coaltar : être à demi-inconscient ou hébété, comme le serait une personne plongée dans du coaltar, liquide collant et visqueux.

ciboire

ciboirevase sacré en forme de calice couvert, fait de métal précieux, où sont déposées les hosties consacrées destinées à la communion des fidèles. « Le vieux curé, tenant en main le ciboire d'argent doré, passait devant les enfants, leur offrant, entre deux doigts, l'hostie sacrée, le corps du Christ. »

grand soir

dans l'idéologie communiste, moment de l'anéantissement de la société capitaliste et de l'instauration d’une société nouvelle, appelée métaphoriquement « lendemain qui chante ». « En Russie, la révolution d'Octobre 1917 avait ébranlé le monde. Le fameux « Grand Soir », qui berçait les illusions des ouvriers parisiens, avait réellement eu lieu. »
p ext.: bouleversement dont on attend le renversement de l'ordre établi ; moment charnière. « L'objectif n'est pas le grand soir fiscal, mais de rendre l'impôt plus juste. »

ensilage

ensilage opération de mise en silo (pour sa conservation pendant l'hiver) d'une récolte (de grains, racines ou fourrages verts). « Herbes et trèfles ramassés pour l'ensilage. » « L'ensilage repose sur le déclenchement de fermentations qui favorisent la conservation. »
p. méton.: récolte ainsi conservée. « Des bêtes sont entretenues l'hiver avec du foin, du maïs, de l'ensilage. »

silentiaire

sous le Bas Empire romain, huissier chargé de faire régner l'ordre et le silence dans les réceptions.
sous le Bas Empire romain, garde de l'empereur
littér.: personne encline à garder le silence, qui ne parle pas ou qui parle peu.
religieux qui par règle observe un silence monacal. Les trappistes sont des silentiaires. Saint Jean le Silentiaire.
littér.: [en parlant d'une pers. ou d'une chose] qui réduit au silence. « Il faisait de grands gestes silentiaires, comme s'il y avait eu, dans sa demeure, un agonisant. »

triple sec

liqueur d'écorces d'orange, utilisée dans la préparation de nombreux cocktails (ex : margarita, B52, sangria, etc).
principales marques : Cointreau, Marie Brizard, Grand Marnier.

cénotaphe

cénotaphe[du grec kenos, vide, et taphos, tombeau]
tombeau vide élevé à la mémoire d'un mort, généralement illustre, qui a été enterré ailleurs ou qui n'a pas reçu de sépulture. Élever, ériger un cénotaphe; un riche cénotaphe. « Les Anglais ont édifié là un grand cénotaphe de pierre, hommage abstrait, devant lequel les passants se découvrent; mais le corps même du soldat est enterré à Westminster et personne ne s'occupe de lui. »
p. métaph. « Ce jardin, ce palais là-bas, où le soleil met une dernière lueur, c'est le cénotaphe de tout ce que Marie-Antoinette a eu de bonheur et d'illusions. »

chenet

chenet Chacun des supports de métal que l'on place dans le foyer d'une cheminée afin de maintenir les bûches au dessus de l'âtre pour en faciliter la combustion.
Fig. et fam.: Être les pieds sur les chenets = vivre dans un confort paresseux => « froissé par les hommes, j'ai besoin d'un intérieur bourgeois où je puisse être les pieds sur les chenets. »

de la roupie de sansonnet

pop.: valeur négligeable.
ce n'est pas de la roupie de sansonnet = ce n'est pas négligeable.

phosphène

phosphènesensation lumineuse due à une réaction de la rétine sous l'effet d'un agent autre que la lumière (compression externe ou interne du globe oculaire, choc, excitation électrique, etc.). « Phosphènes, c'est le nom de ces images lumineuses que nous produisons dans notre rétine en pressant sur notre oeil. » « Ces phosphèmes mouvants qu'on entrevoit en fermant les yeux. »

cappa magna

["grande cape" en italien]
grand manteau de chœur, descendant aux pieds et fermé par devant, comportant une queue de longueur variable (3,5 à 6 m) selon la dignité. « La Cappa Magna est de soie moirée rouge pour les cardinaux et de laine violette pour les évêques. » « Des images éculées de dignitaires en Cappa Magna. »

dégauchir

rendre plane, lisse, la surface d'une pierre, d'une pièce de bois ou de métal. « On dégauchit les lattes à l'intérieur, pour qu'elles plaquent plus tard sur le fût. »
redresser une pièce qui a été courbée. « Sa tige courbée [de l'étouffoir] qu'on dégauchit. »
fig., fam. Corriger la gaucherie, la timidité de quelqu'un. « Rien de mieux qu'une femme aimante pour dégauchir un jeune homme »
emploi pronom réfl.: « ce jeune homme commence à se dégauchir. »

glasnost

glasnosten ex-U.R.S.S., politique de transparence de la vie publique accompagnant le changement d'orientation (perestroïka) impulsé en 1985 par Mikhaïl Gorbatchev ("glasnost" = transparence en russe).

croissant fertile (le)

Dans cette région aujourd'hui en grande partie désertique qui va de l'égypte à la Mésopotamie (Irak actuel) sont nées les villes, l'agriculture et l'écriture !
On dit même que l'Histoire commence à Sumer, une région de Mésopotamie. La Mésopotamie tire son nom des mots grecs "méso"= milieu et "potamos" = fleuve (càd "le pays d'entre les fleuves"). Les fleuves en question sont le Tigre et l'Euphrate.
La première forme d'écriture est apparue dans la cité d'Ourouk. Il s'agissait de signes gravés avec la pointe d'un roseau sur des tablettes d'argile. Ces signes étaient en forme de clous ou de coins d'où le qualificatif de cunéiforme donné à cette première écriture (cuneus=coin en latin).

peccamineux

peccamineux qui est de l'ordre du péché; relatif au péché (=coupable, répréhensible). Acte peccamineux; pensée, maladie peccamineuse.
qui est enclin à pécher, capable de faire le mal (=faillible, fautif). « Suspect et peccamineux, il détournait le regard. » « La nature peccamineuse de l'homme. »

Messaline

Femme de moeurs dissolues. « Filles mystérieuses, moitié Cendrillons moitié Messalines... » « De même qu'on découvre souvent un avare vaniteux dans un homme connu pour ses charités, sa forfanterie de vice nous fait supposer une Messaline dans une honnête fille pleine de préjugés. »

truchement

personne qui parle à la place d'une autre, qui exprime sa pensée, lui servant d'intermédiaire, de porte-parole. « Le ministre chrétien est le truchement entre Dieu et l'homme. »
ce qui fait comprendre, permet de traduire la pensée, les sentiments. « La forme est, dans ses figures, ce qu'elle est chez nous, un truchement pour se communiquer des idées, des sensations. »
par le truchement de : par l'intermédiaire de. « Par le truchement d'un ami. »

lambris

lambris revêtement de menuiserie, de marbre, de stuc, uni ou formé de cadres et de panneaux, décorant les murs d'une pièce d'habitation et les isolant du froid et de l'humidité. Lambris de bois, de marbre, de stuc.
faux lambris = revêtement de plâtre, comportant des moulures, peint à l'imitation d'un lambris de bois ou de marbre. « Le faux lambris de chêne peint, égratigné d'éraflures plâtreuses. »
revêtement de menuiserie généralement ouvragé, richement peint ou formant des caissons, appliqué à un plafond. Lambris dorés, de plafond. « Au plafond, une immense glace carrée s'encadrait dans un large lambris doré et très orné, laissant pendre, au milieu, un lustre à quatre branches. »
litt.: vivre, dormir sous des lambris dorés, sous de riches lambris = vivre dans l'opulence (les lambris étant signe de luxe et de richesse). « Vous saviez bien que cette petite paysanne ne viendrait pas du fond de sa campagne vous relancer sous vos lambris dorés... » « Le bonheur se trouve rarement sous les lambris dorés. »
p. méton.: demeure vaste et magnifique. « Il habite maintenant des lambris doré. »
fam.: sous nos lambris = chez nous, à la maison. « Sa sœur, venue passer quelques jours sous nos lambris. »
litt. et poét.: célestes lambris = le ciel. « Vénus, du haut des célestes lambris. »
sous d'humbles lambris = dans des chaumières. « Mieux vaut vivre libres sous nos humbles lambris que courtisans à Paris. »

incipit

incipit[du lat. incipit liber, "ici commence le livre"] premiers mots d'un livre, d'un texte. « Longtemps, je me suis couché de bonne heure. » (incipit de Du côté de chez Swann de Marcel Proust) « Aujourd'hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. » (incipit de L'Étranger d'Albert Camus). « Textes anonymes classés par ordre alphabétique d'incipit. »
premiers mots ou premières notes d'un ouvrage vocal ou instrumental. « en relevant l'incipit musical, on peut retrouver l'auteur de la pièce. »
antonyme : explicit (fin d'un livre).

alacrité

Vivacité gaie, entraînante; enjouement. « Quelle vitalité, quelle alacrité il y a chez cette femme! Des airs de Bizet, d'une alacrité et d'une saveur vivifiantes... »

galimatias

discours confus qui semble dire quelque chose mais ne signifie rien (=embrouillamini). « On pourrait résumer en quatre mots tout son galimatias. »
galimatias double : galimatias que ne comprend ni son auteur ni son destinataire.

actuaire

[du lat. actuarius, scribe] mathématicien en charge de l'analyse du risque dans les domaines de l'assurance et de la finance. « Le métier d'actuaire, peu connu du grand public, est très recherché en entreprise. »
actuariel : qui est du ressort de l'actuaire. Méthodes d’évaluation actuarielles.
taux actuariel : taux d'intérêt d'un placement financier.

fleuret moucheté

fleuret dont on a garni la pointe d'une mouche, de manière à rendre les assauts sans danger.
fig.: à fleurets mouchetés, à armes mouchetées = de manière à ne pas blesser ou offenser ouvertement l'adversaire. Duel à fleurets mouchetés. « Quelques critiques entre les leaders du parti, mais formulées de façon oblique et à fleuret moucheté. » « C'est un affrontement à fleurets mouchetés, une guerre larvée derrière un accord de façade. »

conspuer

manifester bruyamment en groupe contre quelqu’un. Huer. « Conspuer un acteur, l'auteur, l'orateur; conspuer un homme politique; se faire conspuer. »
manifester son mépris contre. « Conspuer l'argent, l'honneur; conspuer une doctrine, une pièce de théâtre. »

zinzinuler

zinzinuler chanter, gazouiller (= zinzibuler). « Écoutons zinzinuler les mésanges et les fauvettes ».
p. anal. « Les femmes zinzibulèrent selon leur coutume, les hommes restèrent debout. »

écale

écaleenveloppe extérieure de la coque de certains fruits (noix, noisette, amande, etc.); p. ext. gousse des fèves, des pois, des haricots. « On a voulu réserver "écaille" pour les poissons et "écale" pour les végétaux ». « Des gens qui se soucient d'une femme comme d'une écale qui serait vide. »
écaler : dépouiller de l'écale; décortiquer. Écaler des noix. « Des moulins hydrauliques qui écrasaient le grain, l'écalaient. »

consomption

action de se consumer, fait d'être détruit par le feu. « La victime fut brûlée jusqu'à l'entière consomption. »
p ext.: anéantissement, destruction.
cath.: destruction de la substance du pain et du vin dans le sacrement de l'eucharistie.
vx.: amaigrissement et dépérissement progressifs dans certaines maladies, en particulier la tuberculose. Mourir de consomption. « Vers la fin de l'année 1814, elle était arrivée à un degré de consomption qui ne lui permettait plus de quitter le lit. »
tuberculose. « Sa femme, morte jeune, du mal qu'on appelait encore à cette époque la consomption. »

nixe

nixenymphe des eaux, dans la mythologie germanique et scandinave. « Le pêcheur fait naufrage à cause de la nixe et de ses chants. »

derviche

derviche membre d'un ordre musulman soufi, vivant selon des principes de pauvreté et d'austérité extrêmes.
derviche tourneur : derviche exécutant une danse extatique consistant à tourner sur soi-même comme une toupie.
p. anal.: personne au comportement exalté, prenant à l'occasion des allures de prophète. « Protestants allemands, huguenots français, quakers et autres étranges derviches engendreront cette démocratie anglaise si peu connue de nous. »
fig.: derviche tourneur : qui change souvent et aisément de parti, d'opinion (="girouette"). « Pour tenter de plaire à tous, l'élu adopte la stratégie du derviche tourneur, faisant tout et son contraire. »

désinence

élément variable à la finale d'un mot, qui, ajouté au radical, sert à marquer chacune des formes verbales (dont l'ensemble constitue la conjugaison) ou nominales (dont l'ensemble constitue la déclinaison ou la flexion). Quasi-synon: terminaison.
désinence féminine: celle qui marque le genre féminin ou qui comporte un e muet.
toute finale de mot. « Les noms en "gnac", désinence commune au pays de Gascogne. »
[chez Balzac] Inflexion, nuance, forme variée. « Son caractère offrait des désinences vraiment inexplicables. »

ploutocratie

société dominée par l'argent ; pouvoir exercé par les ploutocrates (les riches)

mélioratif

se dit d'un terme qui présente sous un aspect favorable l'idée ou l'objet désigné (par opposition à péjoratif).

stochastique

aléatoire, d'imprévisible. Phénomène stochastique. « Le processus stochastique d'évolution des molécules. »

croupière

croupière pièce de harnachement passant sous la croupe du cheval. « Le cheval avait une fausse queue attachée à la croupière. »
fig.: tailler des croupières à qqn. : mettre à qqn des bâtons dans les roues, le mettre dans l'embarras. « Son rival cherche à lui tailler des croupières. »

gabelou

gabelou employé de la gabelle (=gabeleur). « Un malheureux traîné en prison parce que les gabeloux ont trouvé chez lui quatre livres de sel. »
employé de la Douane ou de l'administration des Contributions Indirectes. « La haine proverbiale du français pour le gabelou. » « Nul n'ignore qu'il est contrebandier, il s'en vante au nez des gabelous. »
fig.: celui qui fait obstacle à qqch. « Quand donc les directeurs gabelous de la littérature laisseront-ils arriver au comité public tes œuvres... »

bromance

bromancemot-valise formé des mots "brother" (bro) et "romance", désignant une amitié forte entre deux hommes. « L'arrivé de Clara semble avoir perturbé la bromance entre les deux amis. »

portenteux

qui tient du prodige, extraordinaire. « Tu as survécu, je reverrai donc ta portenteuse personne ! »
monstrueux. « Nous crûmes distingueur la forme portenteuse d'un dragon. » « Le professeur avait un corps immense, informe, portenteux... »

plume Sergent-Major

plume métallique utilisée aux xixe et xxe siècles dans les écoles françaises. Indissociable de la belle écriture avec pleins et déliés, elle fut remplacée par le stylo à bille à partir des années 1960.

tènement

tènement pâté de maisons mitoyennes, qui se tiennent. Tènement de maisons, « Le tènement immobilier qui comprend l'hôtel, le restaurant et la discothèque, est aujourd'hui en vente. »
féod.: terre exploitée moyennant le paiement d'une redevance à son propriétaire (=tenure).

cyprin

cyprin genre de poissons d'eau douce ayant pour type la carpe. « Sous les saules, des coins d'eau s'ouvraient, profonds et calmes, rayés par la danse grêle des cyprins. »
cyprin doré : poisson rouge. « Une couleur rutilante de cyprin doré. »
cyprin à queue de voile : poisson d'ornement obtenu par sélection. « Les illustres cyprins chinois. »
Haut de page