Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

phylactère

phylactère (du grec phulactérion, amulette) morceau de parchemin portant un passage de l'"écriture", ou une petite boîte cubique enfermant des bandes de parchemin ou de vélin sur lesquelles sont inscrits des versets de la Bible, que les Juifs s'attachent au bras gauche (lié au coeur) et sur le front (lié à l'esprit), pendant la prière du matin.
dans l'art chrétien médiéval, moyen graphique semblable à une petite banderole, sur laquelle se déploient les paroles prononcées par le personnage que l'on représente.
p. ext.: syn. de bulle dans une bande dessinée. « Un phylactère typique de la bande dessinée, de forme ovale avec une pointe. »

charmille

charmille pépinière de petits charmes.
charmes plantés et taillés pour former une allée, une haie, des palissades, des berceaux, des tonnelles de verdure. Charmille à la française (ex: Versailles); allée, labyrinthe, rideau de charmille; émonder la charmille. « Une magnifique allée en berceau, fermée sur les côtés par des charmilles taillées en portiques »
p. ext. [en parlant d'autres arbres ou arbustes] « La place plantée de tilleuls taillés en charmilles. »
berceau de verdure ou de fleurs. « Sous une charmille de roses, de liserons, d'acacias et d'orangers. »

jeter sa gourme

la gourme est une maladie bénigne du poulain, provoquant la sécrétion d'une morve également appelée "gourme". Tous les poulains ou presque la contractent, comme une étape obligée avant l'âge adulte. "Jeter sa gourme" a ici le sens d'"émettre des sécrétions".
p. ext., fig.: frasques de jeunesse. « Un jeune homme doit jeter sa gourme, et le plus tôt est le mieux. »
jeter la gourme de qqc. « Sa raison mûrissait, il avait jeté la gourme de ses rancunes. »

codex

codex (hist.) manuscrit consistant en un assemblage de feuilles de parchemin, de forme semblable à nos livres actuels, par opposition au rouleau de papyrus.
(pharm.) recueil officiel de formules de drogues et médicaments autorisés en France. Codex pharmaceutique (=pharmacopée française). « Notre codex range certaines de ces préparations parmi les cérats et d'autres parmi les pommades. »

reprendre le collier

se remettre au travail après une période d'interruption. « À 70 ans, le chanteur reprend le collier et part en tournée. »

adultérer

altérer la pureté originelle par le mélange d'éléments de moindre qualité. « Ils soutiennent que l'épicier adultère ses chocolats. » « Une beauté que rien ne vient adultérer. » « Le capitalisme exacerbe la passion du lucre, adultère et déprise l'esprit de don. » « Avec le temps, les couleurs vives des peintures s'adultèrent et perdent leur force. »
falsifier. Adultérer des médicaments; adultérer des monnaies; adultérer un texte.

scabieuse

scabieuse plante herbacée, annuelle ou vivace à fleurs bleu mauve, parfois roses, blanches, pourpres, groupées en capitules, dont il existe de nombreuses espèces sauvages ou cultivées.
de la couleur bleu mauve de ces fleurs. « Et sous vos yeux de scabieuse Là-bas se dressait, soucieuse, La façade de l'Odéon. La duchesse de Nevers, robe de velours scabieuse garnie de renard bleu. » [couleur]

orangerie

orangerie lieu fermé où l'on met à l'abri les orangers et d'autres plantes craignant le froid pendant l'hiver. « Nous atteignîmes Versailles: l'orangerie et ses escaliers de marbre m'émerveillèrent. » « L'Orangerie des Tuileries, où avait lieu la vente de charité, était ornée très luxueusement pour la circonstance. »
partie d'un jardin où sont placés les orangers lorsque le temps le permet.
synon. d'orangeraie.

yatagan

sabre à lame recourbée utilisé dans l'ancienne Turquie (=ataghan). « À coups de yatagans et de masses d'armes, les mamelouks achevaient les malheureux. »

laie

laie femelle du sanglier. « La laie fécondée part en quête d'un habitat pour sa portée. »
chemin de terre percé dans une forêt, parfois assez large pour permettre le passage des voitures (=layon). Tracer, faire une laie dans une forêt. « Par quelles laies forestières passèrent-ils? »

layer
tracer une laie (dans une forêt). Layer un bois, une forêt.
marquer les arbres qu'on doit laisser debout dans un abattis.

jugement de Salomon

jugement qui, face à l'impossibilité d'établir la vérité dans un litige, partage équitablement les torts entre les deux parties.
procédé consistant à mettre les protagonistes d'un litige devant une situation qui les oblige à réagir spontanément, rendant ainsi possible l'identification du coupable.

Salomon, roi d'Israël (-970 à -931), aurait proposé de partager en deux l'enfant que se disputaient deux femmes, ce qui fit renoncer l'une d'elle et prouva ainsi qu'elle était la vraie mère.

prince-de-Galles

tissu moderne de laine, ordinairement de couleur grise, à fils noirs et blancs, et à légers filets de couleur vive formant de grands quadrillés (du nom du prince de Galles, futur édouard VII, qui mit ce tissu à la mode au début du 20ème siècle).
p. méton.: costume fait dans ce tissu. « Un prince-de-Galles vigoureusement quadrillé, des tons chauds et raffinés, en camaïeu. »[habits]

ban

1-
proclamation publique pour ordonner, défendre qqch ou plus généralement pour porter qqch à la connaissance de tous.
proclamation du suzerain dans l'étendue de sa juridiction. Proclamer, publier un ban; faire crier, battre un ban de guerre. « Le gouverneur fit proclamer le ban de guerre dans toute l'étendue de sa juridiction. »
battre le ban des récoltes, des vendanges : publier le jour de l'ouverture des vendanges ou des récoltes sur un territoire faisant l'objet d'une administration officielle. « Le tambour de Rognes avait battu le ban des vendanges; et, le lundi matin, tout le pays fut en l'air, car chaque habitant avait sa vigne. »
battre le ban de fauchaison, de glanage, de grapillage, de moisson, etc.
p. ext: roulement de tambour qui annonce la publication. Ouvrir, fermer le ban; battre les trois bans. Le ban d'un sergent recruteur.
p. anal: applaudissements ou cris rythmés. Faire un (triple) ban à qqn. « Un ban pour l'orateur! »
bans de mariage = annonce publique, triple en principe, d'un mariage futur, par voie d'affiche à la porte de l'église, afin que toute personne connaissant un empêchement au mariage le fasse savoir. Publier le premier ban; afficher les bans; obtenir une dispense de bans.
féod.: convocation des vassaux pour partir à la guerre / p. méton: l'ensemble des vassaux convoqués. « Appeler, convoquer le ban et l'arrière-ban. »
catégorie de la population masculine d'un pays obtenue d'après des critères de validité ou d'âge. « être du (servir dans le) 1er, 2e, 3e ban; lever le 1er ban. »

2-
exil imposé à qqn par voie de proclamation (=bannissement). Mettre qqn au ban de; être au ban de; un ban pèse sur qqn.
usuel : mettre qqn/qqchn au ban de l'opinion, de l'humanité, de la société = l'exclure, le déclarer indigne de l'estime ou de la considération des autres. Cf. être, se mettre, vivre au ban de la société.
rupture de ban : crime commis par celui qui rentre dans le territoire interdit avant l'expiration de sa peine
fig.: être en rupture de ban avec la société, le monde, la famille. « Un fils de famille en rupture de ban. »
forêt mise à ban : dans les régions de haute montagne, forêt située en haut d'une pente et interdite à l'exploitation afin d'assurer une protection contre l'érosion et les avalanches. Mettre une zone à ban. « Cette petite forêt mise à ban est donc protégée depuis des siècles de toute exploitation. »

3-
arrière-ban : 1- corps des arrière-vassaux : « Jamais on n'avait vu une armée française ni si grande ni si belle. Le ban et l'arrière-ban avaient été convoqués. »
2- ensemble de personnes ayant entre elles un lien quelconque (parents, amis, etc.) « Aussi, au nom de notre chère liberté littéraire, convoquez pour lundi tout notre arrière-ban d'amis fidèles et forts. »

arctique

arctiquepôle Nord.
arctique vient du grec ancien "arktikos" (des ours, du pays des ours), d'où le nom des constellations "Grande Ourse" et "Petite Ourse", situées au nord.
c'est dans la constellation de la Petite Ourse que brille l'étoile polaire (utile pour ne pas perdre le nord !)

patibulaire

qui concerne le gibet (du latin patibulum : "croix", "potence"). « Le terme de "gibet" est parfois utilisé pour désigner les fourches patibulaires destinées à exposer les cadavres des condamnés à mort dans un but de dissuasion. »
p. méton.: qui présente un aspect inquiétant, louche et peu recommandable. « Les couloirs sombres du commissariat, dans lesquels allaient et venaient des figures patibulaires. »
qui dégage une impression inquiétante ou sinistre. « Le vieux salon était patibulaire, magnifique, laid, sinistre, royal et bourgeois. »
patibulairement : d'une manière patibulaire.

coalescence

réunion d'éléments voisins, ou en biologie, de tissus voisins. « Coalescence des lèvres d'une plaie. »
p. métaph.: « les segments sociaux perdent de leur individualité, il s'effectue entre eux une coalescence. »
ling.: réunion, dans une unité nouvelle, d'éléments compatibles quoique de soi disjoints. Ex: coalescence d'un article avec un substantif (l'endemain lendemain).

forfanterie

1- Caractère d'une personne qui se montre impudemment vantarde. Ex: Il avait plus d'audace et de forfanterie que de finesse d'esprit et de véritable habileté
2- Acte, parole de fanfaron, de vantard (Synon: fanfaronnade). Ex: ce besoin de forfanterie, de hâblerie, de vantardise ingénue, propre à tout soldat qui se respecte.

crapoussin

personne de petite taille, bedonnante et contrefaite. « C'était un crapoussin bonasse et un jovial compère que ce commerçant coureur de guilledous. »
personne sans importance, homme de rien. « C'est un filon d'ordures qui va certainement enrichir quelques crapoussins de lettres. »

cacarder

cacarder [en parlant de l'oie] crier. « On entend cacarder les oies d'une basse-cour à l'autre. »

Antéchrist

Ennemi du Christ qui, selon saint Jean, doit venir s'opposer à l'avènement du Royaume de Dieu quelque temps avant la fin du Monde.

algarade

échange brusque de mots vifs. « J'avais bonne envie de lui dire le fond de ma pensée, mais ce n'était pas le moment de faire une algarade. » « Il ne se passe pas un jour sans que des algarades fâcheuses n'éclatent au dortoir. »

afféterie

manière pleine d'affectation par laquelle, dans le dessein de plaire, on s'éloigne du naturel et tombe dans un excès de recherche contraire au bon goût. « Il faut apprendre à réprimer l'afféterie et les attitudes précieuses. » « La prétention de tout ennoblir expose l'artiste à retomber dans l'afféterie et dans le maniéré. » « L'afféterie est tout aussi insupportable que la trivialité qui est le défaut opposé. »

assertivité

capacité de s'affirmer dans le respect d'autrui. « Assertivité : entre directivité et courtoisie. » « Il faut savoir dire non sans agressivité, avec assertivité. »

célérité

rapidité, promptitude dans l'exécution. « Les travaux ont été conduits avec célérité. » « Merci de votre célérité à me venir en aide. »
vitesse de propagation d'un phénomène ondulatoire.

férule

férule plante à tige creuse et souple, à feuilles divisées en segments étroits et à fleurs jaunes groupées en larges ombelles. Chez les anciens Romains, les maîtres d'école se servaient d'une tige de férule pour châtier leurs écoliers.
p. anal.: petite palette de bois ou de cuir, à l'extrémité plate et élargie, avec laquelle on frappait dans la main des écoliers en faute.. Brandir la férule; lever la férule sur qqn; donner la férule à qqn; distribuer les coups de férule.
p. méton.: coup de férule. Être accablé de férules; mériter des férules; donner une férule. « Je reçus vingt férules sur les mains, dont je souffris cruellement. »
sous la férule de qqn. = sous l'autorité de qqn. Sous la férule du maître.
péj.: direction rigoureuse, autorité sévère, domination, despotisme. Tomber sous la férule de qqn; faire bien sentir sa férule à qqn; échapper à la férule académique; être soumis à la férule d'une foi vigoureuse. Tenir la férule.

féruler : « Ce que veulent les jésuites, c'est l'Église dominant l'État, l'Église férulant les rois et les peuples. »

roué

rusé, sans scrupule, habile à tromper pour trouver son avantage. « Un petit roué, qui a abusé de votre bonté et comptait faire une excellente affaire en vous épousant. » « L'enfant en tira parti, avec la candeur rouée de ces petits êtres qui ont tendance à croire que l'univers gravite autour d'eux. »
femme expérimentée dans le domaine de l'amour. « Une rouée, une fille de vice. »
qui fait preuve d'une grande habileté dans son art. « Le plus roué de nos rimeurs. »

rouerie : moyen, procédé employé pour tromper, pour tirer un avantage; ruse malhonnête (=fourberie, intrigue). « Vous ignorez, monsieur le comte, les roueries des paysans. »

escarbille

escarbillepetit morceau de charbon, incomplètement brûlé, qui se mêle aux cendres ou s'échappe d'un foyer. Escarbilles incandescentes. « Des escarbilles sortaient de la cheminée de la locomotive. » « Il souffle sur les escarbilles pour raviver le feu. » « La Terre, une escarbille insignifiante dans l'univers. »

babil

agréable facilité de parole, bavardage amusant. Adorable, gentil babil; le babil d'un enfant, d'une femme, des moissonneurs.
p. métaph. : babil de la fontaine ; un babil d'oiseau bavard. « Bercé par le babil des ondes, je sombrais dans le sommeil. »
p. ext. : « il y a quelques bonnes idées à recueillir parmi le babil ingénieux de son livre. »
fig., rare.: babil de qqc. = balbutiement, manifestation élémentaire : « un premier babil de la connaissance scientifique. »
caquet, abondance excessive de paroles vaines, de propos futiles. « Étourdir qqn par son babil. »
n'avoir que du babil = ne dire que des choses inutiles, futiles, dénuées de sens.

parousie

retour glorieux du Christ sur terre, à la fin des temps. « Jésus ne reviendra vite que si nous l'attendons beaucoup : c'est une accumulation de désirs qui doit faire éclater la Parousie. »
p. anal.: « Le mouvement révolutionnaire a vécu dans l'attente de la fin du monde et de la parousie du Christ prolétarien. »

satori

satoriéveil soudain de l'esprit, rendu possible par la méditation zen. « Le moine nous raconta son expérience de l’Éveil, lors d’un premier satori, d’une première "illumination". »
p ext.: « J'ai eu alors un satori. C'était comme un voile qui tombait d'un coup. Depuis lors, je suis devenu libre, et je le suis resté. » « La découverte du jazz au lycée fut un satori. »

bonhomme allumette

dessin représentant un humain de façon très simple (=bonhomme bâton, stickfigure en anglais). La tête est représentée par un cercle, les membres et le torse par de simples lignes droites. « Circulation interdite, journée noire de la signalétique, les bonhommes allumette ont pris la fuite ! »

calame

calameroseau dont se servaient les anciens pour écrire sur le papyrus ou le parchemin.
p. ext.: plume, stylo. « Tremper son calame dans son encrier. »
lapsus calami : substitution involontaire d'un mot par un autre, en écrivant (≠ lapsus linguæ)

taqiya

taqiya doctrine coranique qui autorise tout musulman à dissimuler sa foi et à faire usage de tromperie dans l'intérêt de l’islam.
stratégie djihadiste de dissimulation, consistant à adopter momentanément les codes et moeurs des non musulmans.

escoffier

arg.: tuer. « Il aurait fait escoffier un témoin gênant. »

maîtrise

école attachée à une cathédrale et où des enfants étaient formés à la musique et au chant religieux (=manécanterie). La maîtrise de la cathédrale Notre Dame de Paris.
p. anal.: école formant les enfants à la musique et au chant choral, en sus des matières générales. La Maîtrise de Radio-France.
ensemble de chanteurs, chorale d'adultes ou d'enfants attachée au service d'une institution religieuse ou laïque.

éreutophobie

crainte obsessionnelle de rougir, qui entraîne elle-même le phénomène redouté. « Mon éreutophobie est soumise à rude épreuve ! »

inexpugnable

qu'il est ou qu'il semble impossible de prendre d'assaut, par la force des armes (synon: imprenable). Cité, forteresse, position inexpugnable
« Frédéric Ier, voulant rendre son château inexpugnable, fit élever une forte tour au-dessus du petit vallon qui le sépare des montagnes au levant. »
[p. méton., en parlant de pers.] « Ils s'étaient retranchés dans ce trou, et se croyaient inexpugnables. »
que l'on ne peut enlever à son possesseur. « J'ai dû demander l'affection de mon choix. Avignon, hélas! est inexpugnable, car le professeur Honorius tient bon, je le sais. »
fig.: qui ne peut être vaincu, qui résiste à tous les assauts (= indomptable, invincible). Force, puissance inexpugnable. « Nos automatismes ne sont pas en nous des fatalités inexpugnables. »
[en parlant d'une femme ou de sa vertu] qui résiste à toutes les tentatives de charme, de séduction. Coeur, femme, pudeur inexpugnable. « Elle ménage ce bélître dans l'idée de s'en faire épouser, et se livre à ces simagrées de pudeur hyrcanienne et de vertu inexpugnable, repoussant l'amour des ducs les mieux faits. »

apostolat

mission d'un apôtre.
mission qui, comme celle d'un apôtre, demande beaucoup de zèle et d'abnégation.

passementer

passementer orner (un vêtement, une pièce d'ameublement) de passements, p.ext., d'une parure quelconque. « Un tablier passementé de perlures. » « Des corselets bleus tout passementés d'or. »
p. métaph.: « Le brouillard ne persista pas tard dans la matinée, le soleil commença par user inutilement contre lui quelques flèches qui le passementèrent de brillants, puis en eurent raison. »
fig.: orner, agrémenter. « Tous les jolis dictons, proverbes ou adages, dont nos paysans de Provence passementent leurs discours ».[habits]

contrefactuel

ce qui aurait pu être, mais qui n'est pas. Scénario, argument, approche, analyse contrefactuel(le). « De tous les scénarios envisageables, un seul se produira, les autres deviendront "les contrefactuels". » « L'histoire contrefactuelle consiste à se demander ce qui se serait passé si la réalité avait été différente. » « Selon la physique quantique, les évènements contrefactuels, qui auraient pu se produire mais qui ne se sont pas produits, influent sur le résultat de l'expérience. »

camée

camée(masc.) pierre fine que l'on sculpte en relief pour mettre en valeur ses couches diversement colorées (≠ intaille). Camée antique, artificiel, en coquillage (ou camée coquille); ciseler, sculpter, tailler en camée; broche-camée, épingle-camée. « Une bague en or, ornée d'un camée sur agate représentant un visage de femme. » « J'ai toujours vu à son doigt cette bague camée. »
p anal.: profil, visage de camée. « La pâleur de ma tante Emma, son beau visage de camée un peu évanescent, ses fines narines... »

billevesée

propos, écrit vide de sens et souvent erroné (=baliverne, faribole, sornette). « Les fadaises et billevesées que débitent ces baladins ne me préoccupent guère. »
p. ext.: idée, comportement, occupation ou préoccupation frivole, sans fondement réel (=chimère, futilité, niaiserie). « Amuser son esprit de billevesées et de folies. »

prolepse (fem.)

figure de rhétorique, dite aussi anticipation, qui consiste à prévenir les objections et à les détruire d'avance. Ex: « certains vont me dire, chose détestable, qu'aider les faibles c'est affaiblir la race. Ont-ils songé que la force de l'esprit n'est pas celle du corps? »

advertance

lucidité d'observation (≠ inadvertance). « A mon réveil, bien qu'ayant peu dormi, je jouissais assurément de toute l'advertance et de toute la volonté nécessaires... »
attention que le pécheur accorde au péché en le commettant, conscience claire qu'il a du caractère peccamineux de l'acte.
extrême prudence, vigilance dans l'action. « Il usa cependant d'advertance, en affublant les trois soldats de costumes civils. »

badine

badine baguette mince et flexible pouvant servir de fouet ou de cravache. Badine à battre les meubles, les habits. « Le professeur punissait ses élèves de coups de badine appliqués sur les mains. »
petite canne souple et souvent travaillée que portaient les hommes soucieux de raffinement et d'élégance. Badine à pomme d'or, à tête d'or; badine de jonc, de bambou. « Il fit siffler dans sa main la petite badine de bambou qui donnait à sa démarche toute sa désinvolture. »
plur., vx. petites pincettes à branches minces et flexibles servant à tisonner le feu. « Cette paire de badines avec lesquelles vous me voyez tisonnant. »
argot, plur. Jambes (="cannes"). « Un gros terrier avait voulu lui boulotter les badines. »

nyctalope

nyctalopequi voit dans l'obscurité.« La nuit, l'ombre nyctalope d'Harpagon examine mes dessins. » « Son regard, derrière d'énormes lunettes rondes, semblait avoir cette indécision particulière aux nyctalopes. »

deus ex machina

dans le théâtre antique. Divinité dont l'apparition sur scène - par un artifice de machinerie - au dernier acte, permettait le dénouement du drame.
p. ext.: dans le théâtre moderne, personnage dont l'intervention, artificielle et inattendue, permet au dernier moment le dénouement de la pièce. Pour le dénouement de ses comédies, Molière fait souvent appel à un deus ex machina.
fig.: personne dont l'intervention vient, dans la vie courante, en dehors de toute prévision et en tout dernier lieu, dénouer une situation difficile. « Quand l'homme d'état évoque dans sa pensée le Deus ex machina, le pilote, l'archange des nations en détresse, il voit apparaître qui? un fossoyeur, la pelle sur l'épaule. »

leucoderme

leucodermedont la peau est de couleur claire (≠mélanoderme). « Les Européens, la plupart des Asiatiques occidentaux et des Africains du nord sont leucodermes. »

quitus

acte par lequel un mandataire est reconnu s'être acquitté de sa charge. « En donnant quitus au syndic, les copropriétaires approuvent sa gestion et le déchargent de sa responsabilité concernant l'exercice clos. » « En fin de mandat, le mandataire se fait donner quitus. »

ecclésial

ecclésial qui ressortit à l'Église en tant que communauté. « La communauté ecclésiale tout entière est éducatrice de la foi. » « Le Pape déplore les divisions au sein du corps ecclésial. »
qui concerne une église en tant que lieu de culte. « Une rénovation de l'art ecclésial. »
Haut de page