Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

rabioter

pop., fam.: prendre pour soi ce qu'on est chargé de distribuer, ou rogner sur la part des autres. « Il m'a encore rabioté deux francs sur mon compte. »
arg.: s'approprier indûment quelque chose, ou faire de petits profits illicites. « Le cuisinier de la caserne y rabiote sur tout! »
rabiot = ce qui reste, ce qui est en supplément

forçage

forçage procédé accélérant la croissance des plantes, le mûrissement des fruits. Serres de forçage. « L'endive, un légume d'hiver obtenu par forçage dans l'obscurité d'une racine de chicorée. »
fig. : « Une culture générale superficielle, issue du forçage en école préparatoire. »

forcerie
serre chauffée, humidifiée et éclairée de telle sorte qu'elle favorise le forçage des légumes et des fruits.
fig. : « À cette époque, Zola se donne tout entier à la suite des Rougon-Macquart. Son pavillon des Batignolles est devenu une véritable forcerie littéraire. »

saure

saure d'une teinte jaune tirant sur le brun. Cheval saure, chignon saure. « Le soleil incendiait les argiles saures. »
d'une couleur brun jaune, semblable à celle qui résulte de l'action de la fumée (=sauré). « Rideaux taillés dans de vieilles étoles, dont l'or assombri et quasi sauré, s'éteignait dans la trame d'un roux presque mort. »[couleur]

pommelé

pommelé [cheval] couvert de taches rondes grises et blanches. Jument pommelée. Chevaux gris pommelés. « Un chat pommelé dort sur ses genoux. »
[ciel] couvert de petits nuages ronds. Un ciel pommelé. « Un ciel gris pommelé recouvrait avec une douce tristesse le faubourg tranquille. »
p. anal.: dont l'aspect fait penser au ciel pommelé. « Un plaine pommelée et zébrée d'arbres et de cultures. »

(se) pommeler
se couvrir de taches rondes grises et blanches. « Ce cheval commence à se pommeler. »
(se) couvrir de petits nuages arrondis. « Le ciel se pommelait d'ouates éclatantes, se tendait, comme dans les vieilles soieries, de bleus tendres. » « Des nuages s'étirent contre le ciel qu'ils pommellent. »

plantigrade

plantigrade [animal] qui marche en appuyant sur le sol toute la surface de la plante des pieds et non pas seulement les doigts (digitigrade). Animal, mammifère plantigrade. « L'ours, ce plantigrade gigantesque et féroce... »
Démarche, locomotion plantigrade : dans laquelle la surface entière de la plante est en contact avec le sol.
p. plaisant.: être humain. « Ces acrobaties ne sont pas à la portée de n'importe quel plantigrade. »
p. plaisant.: qui est lourd dans ses mouvements. « La grosse Catherine ébranlait le grenier de sa marche plantigrade. »

émacié

émacié amaigri, très maigre (=décharné, étique, squelettique). Physionomie, corps, figure émacié(e). « Son visage émacié trahissait la gravité du mal qui la frappait. » « Un pianiste aux longs doigts émaciés. »
sec, sans ornement. « Cette musique émaciée qui agissait instinctivement sur ses nerfs. »

émaciation : amaigrissement très prononcé. « Mon visage, hier florissant, était réduit à un état d'émaciation cadavéreuse. » « L'émaciation du corps donnait l'illusion d'un enfant encore plus jeune. »

philippique

attaque verbale, discours violent contre quelqu'un. « Son nom seul excitait chez le baron les plus violentes colères, les philippiques les plus éloquentes mais les plus terribles. »

encorbellement

encorbellement construction en saillie du plan vertical d'un mur, portant à faux sur des consoles.
en encorbellement = en saillie du plan vertical d'un mur. Bâtir en encorbellement; plate-forme, terrasse en encorbellement. « D'ordinaire, les échauguettes avancent en encorbellement hors du rempart, afin de permettre aux sentinelles d'en voir le pied. »
p. métaph. [en parlant d'un détail proéminent dans une toilette ou silhouette] « Une forte paysanne à profil de Cérès coiffée à la sauvage d'un encorbellement de fleurettes et de feuilles. » « Sa silhouette change : son ventre perd son encorbellement dodu, son rein charnu s'affaisse. »

Onc, On(c)ques

- Un jour, à quelque moment. (ex:...femme passionnée, s'il en fut oncques).
- Avec une valeur négative, servant, avec ne, à former une négation de temps. (ex: Elle a fait son devoir, c'est a dire que Onques elle n'eut de souhait Impossible).

rémanence

fait de se maintenir, de persister; durée, permanence de qqch. (=persistance). Rémanence d'une superstition, d'une coutume.
persistance partielle d'un phénomène après disparition de sa cause. Aimant à faible rémanence, à rémanence élevée ; rémanence d'un écran fluorescent ; rémanence d'un désherbant, d'un insecticide. « La rémanence de ces insecticides dans les sols est de plusieurs années. »
propriété de certaines sensations de subsister après la disparition de l'excitation qui leur a donné naissance. Rémanence des images visuelles.
vibrations positives ou négatives qui imprégneraient un lieu précis après un événement du passé. Rémanence d'une maison, d'un mur, d'une pièce. « Dans la maison du meurtre, les murs restent imprégnés de vibrations de peur et de souffrance, ce sont les rémanences, ou "la mémoire des murs". »

bis

bis d'un gris foncé, grisâtre : le moulin s'engourdissait sous son toit bis de farine. Un temps bis; un teint bis, une peau bise. Dentelle, mousseline bise; un tablier de toile bise; draps, sarraus bis.
pain bis : pain de qualité inférieure, de couleur gris-brun, à cause du son qu'il contient.
p. métaph. Le pain bis de + subst. abstr. : elle mangeait le pain bis d'une vie honnête... La philosophie de Lyon l'irritait; il ne put s'accoutumer au pain bis de la scolastique; il partit. [couleur]

turgide

gonflé, enflé. « Il se releva, la face turgide et rougie, moins par la colère que par un effort inattendu. »
p. métaph : « Turgide d'orgueil. »

décussé

décussé qui forme un X. Croix décussée (= croix de saint André). « André demanda à être mis sur une croix différente de celle de Jésus : une croix décussée, en forme de “X” qui restera la caractéristique principale de l’iconographie de l’apôtre. »
[botanique] feuilles disposées par paires opposées, dont les axes centraux se croisent à angle droit d’un nœud à l’autre tout le long de la tige. feuillage décussé, feuilles décussées. « Les feuilles de menthe sont décussées. »

katana

katanasabre japonais, symbole de la caste des samouraïs.

chrisme

chrismemonogramme du Christ, formé des lettres grecques Χ et Ρ, les deux premières du mot Χριστός (Christ). On le trouve souvent accompagné des lettres α (Alpha) et ω (Oméga), première et dernière lettres de l'alphabet grec, symbolisant la totalité : le commencement et la fin. Par ailleurs, le verbe grec ainsi formé, ἄρχω, signifie « diriger, aller en tête, commencer ». Il renvoie à la double caractérisation de Jésus-Christ : fondateur et premier chef de l'Église.

avoir l’oeil américain

être vigilant et perspicace, p. allus. à l'aptitude des Indiens d’Amérique de regarder de côté en ayant l’air de regarder en face (cf.: roman « Le Dernier des Mohicans »).

abaya

abayatunique noire portée par les femmes musulmanes, couvrant tout le corps à l'exception du visage, des pieds et des mains. Son port est obligatoire en Arabie saoudite et dans les pays du golfe Persique. « Dubaï est sans aucun doute la ville la plus tolérante de la région du Golfe. Le port du voile n'y est pas obligatoire, pas plus que celui de l'abaya. »

monnaie

monnaie"monnaie" vient du nom de la déesse romaine Juno Moneta (Junon "mère des muses"), car c'est dans son temple que les Romains avaient installé un atelier pour frapper les deniers de l'Empire.

fourrager

amasser du fourrage (=nourriture végétale) pour le bétail; se nourrir de fourrage. « Une prairie où fourragent les animaux. » « Les paysans fourragent en prévision de l'hiver. »
fig.: recueillir (des idées, des exemples). Fourrager dans des livres, chez des écrivains. « C'est un homme qui va fourrageant dans tous les livres, c'est un compilateur, ou c'est un plagiaire. »
p. métaph.: « La critique, qui a besoin de pâture et qui ne trouve guère où fourrager... »
fam.: fouiller, mettre du désordre quelque part pour y chercher qqch (=fureter, fouiner, farfouiller). Fourrager (dans) un tiroir, (dans) sa poche, (dans) son sac. « Pour un oui ou pour un non, la police fourrage dans vos papiers. » « Je l'ai surprise en train de fourrager mes affaires. »
fig.: fourrager ses souvenirs.
fourrager (dans) ses cheveux, (dans) sa barbe = les mettre en désordre en y passant la main. « Une barbe hirsute et malpropre, où il fourrageait à pleines mains. » « Les lycéens, dans les salles d'étude, mordillant leur porte-plume ou fourrageant leurs cheveux. »
parcourir en ravageant. « Le troupeau a fourragé le champ de blé. » « Les lapins ont fourragé mon jardin. »
fourrager la cendre, la cheminée, le feu = tisonner avec excès.
pop.: peloter. Fourrager les seins, les dessous d'une femme.

propre à servir de fourrage au bétail. Plante, graine fourragère ; blé, chou fourrager.
abondant en fourrage; qui produit du fourrage. Pré fourrager.
relatif au fourrage. Culture, production fourragère.

cote

montant de la cotisation imposée à chaque contribuable (=quote-part). Cote d'impôt ; payer sa cote.
p méton., litt.: contribuable. « Un impôt équitable, qui sollicite chaque cote en fonction de ses capacités. »
appréciation de la valeur de qqn ou qqch. La cote des voitures d'occasion.

« cote mal taillée »
compte arrêté approximativement.
fig.: compromis. Faire une cote mal taillée. « Une cote mal taillée qui, sans léser quiconque, ne satisfait personne. » « La ministre estime que le retrait des troupes de cette région est une cote mal taillée extrêmement dangereuse. »

menorah

menorahchandelier à sept branches des Hébreux, symbolisant la présence divine et la lumière spirituelle.
Les juifs célèbrent Hanouccah en allumant la menorah pendant huit jours, en commémoration du "miracle de la fiole d'huile" (une petite fiole d'huile pure aurait suffi à entretenir pendant huit jours la flamme de la menorah).

proscenium

avant-scène (au théâtre)

embrèvement

embrèvement évidement pratiqué dans une pièce qui en soutient une autre. « Embrèvement pour recevoir une tête de vis. »

lancéolé

qui rappelle la forme d'un fer de lance. « Feuilles lancéolées, aiguille lancéolée. »

arboretum

arboretumpépinière spécialement consacrée à la culture expérimentale d'arbres et d'arbustes. « Un arboretum rassemblant la plupart des espèces d'arbres de tous les continents. »

évaltonné

[souvent au fém.] désinvolte; étourdi, évaporé. « Elle a la réputation d’une évaltonnée, d’une fille facile. » « Qui est cette évaltonnée à la crinière flottante ? » « On s'est groupé par âges, les enfants devant, la jeunesse évaltonnée au milieu et les vieux sages derrière. »

écueil

rocher marin
obstacle : « franchir l'écueil du vote ; un écueil imprévisible. »

chafouin

personne petite, fluette et à la mine sournoise, comme une fouine. Un petit chafouin; une mine de chafouin. « Le Censeur, le chafouin, la face subitement maigrie et jaunie, les yeux fureteurs, enregistrait les délits, pointait les coupables. »
[visage] sournois, rusé. Un air chafouin; une figure, une mine chafouine.
chafouinerie = sournoiserie. « Chez un novice bénédictin, aucune trace de chafouinerie, de bigoterie, de pharisaïsme, de componction. »

boulingrin

boulingrin[de l'anglais "bowling-green" : pelouse du jeu de boules]
parterre de gazon souvent entouré de bordures, caractéristique des parcs de châteaux et des jardins publics. « Des boulingrins tantôt unis et simples, tantôt contrastés et garnis de fleurs. » « De "bowling-green", tapis vert à rouler une boule, nous avons fait boulingrin. On a aujourd'hui ce pré-là dans sa maison ; seulement on le met sur une table, il est en drap au lieu d’être en gazon, et on l'appelle billard. »
taillé en boulingrins : taillé comme le sont les arbustes qui entourent les boulingrins. « Un château entouré d'ifs taillés en boulingrins. »

thuya

thuya conifère ornemental voisin du cyprès, aux rameaux aplatis, couverts d'écailles foliaires, et aux très petits cônes. Thuya géant; thuya d'Occident; allée, haie de thuyas.
bois de ce conifère, recherché en ébénisterie pour son grain serré et sa couleur brune mouchetée. Boîte à bijoux en thuya.

malévole

malveillant. Personnage, attitude, propos malévole.

palindrome

lisible de gauche à droite et de droite à gauche. Mot palindrome : « ressasser ». Phrase palindrome : « Ésope reste ici et se repose. »

treillage

treillage assemblage de lattes ou d'échalas posés parallèlement ou croisés en losanges, formant des berceaux ou des palissades destinés à supporter des plantes grimpantes (= treille, treillis). Treillage d'espalier, de tonnelle. « Ces petits jardins des faubourgs où l'on boit de la bière sous des treillages de houblons semés de roses. »
p. anal.: assemblage de plantes dont les tiges s'entrecroisent en poussant (=treillis). « Un capricieux treillage de tiges dans les entrelacs duquel s'ouvraient des fleurs colorées. »
p. ext.: assemblage ajouré de lattes de bois ou réseau de fil de fer imitant les mailles d'un filet, utilisé pour clore un lieu ou fermer une ouverture. Cage, volière en treillage. « Un poulailler entouré d'un treillage en fil de fer. »
p. anal.: assemblage ou entrecroisement de divers éléments à des fins décoratives. « Sur le mur, les reflets du treillage du balcon. »
en treillage : à la manière d'un treillage. « Les manches et le corsage sont couverts de petits rouleaux de satin disposés en treillage. »
p. métaph. « Le délicat treillage de la pluie. »

treillager : garnir d'un treillage, faire pousser sur un treillage. Treillager les murs d'un jardin, d'une cour. « Au bas du jardin, s'étendait une allée rectiligne bordée de charmilles treillagées. »
p. anal: recouvert de choses entrelacées comme les mailles d'un filet. « Hanoï et ses rues étroites, encombrées, treillagées de fils électriques. »

causeuse

petit canapé bas, le plus souvent capitonné, à dossier cintré, où peuvent s'asseoir deux personnes en particulier pour converser. « La profonde causeuse de la vieille dame est encore là et des bergers sourient à leurs bergères dans le rose fané des camaïeus. »

vertébrer

fig.: charpenter, structurer. « Un seul reproche: les entrées, salades diverses de crustacés ou marinades de poisson, ne suffisent pas à vertébrer une carte. On attend un peu plus de création. C'est la danse qui m'a vertébrée. »

ormeau

ormeau jeune orme. Haie d'ormeaux. « Le clair carillon s'envolait sous les petits ormeaux du chemin de halage. »
orme champêtre. Des ormeaux, ces pauvres ormeaux classiques, dédaignés des poëtes de nos jours, et bien déchus du haut rang où la rime les avait mis! Près le débarcadère une allée de vieux ormeaux à tronc large, à branches diffuses, sous lesquels des fillettes dansent au son du violon.
p. méton.: bois de cet arbre. « Des sabots d'aulne ou de hêtre pour les hommes, d'ormeau ou de noyer, fibre plus noble, pour la femme. »
mollusque marin gastéropode, comestible, à coquille aplatie et nacrée (= haliotis, haliotide, oreille de mer). « On retourne les pierres à marée basse pour chercher des ormeaux haliotis. »

phylactère

phylactère (du grec phulactérion, amulette) morceau de parchemin portant un passage de l'"écriture", ou une petite boîte cubique enfermant des bandes de parchemin ou de vélin sur lesquelles sont inscrits des versets de la Bible, que les Juifs s'attachent au bras gauche (lié au coeur) et sur le front (lié à l'esprit), pendant la prière du matin.
dans l'art chrétien médiéval, moyen graphique semblable à une petite banderole, sur laquelle se déploient les paroles prononcées par le personnage que l'on représente.
p. ext.: syn. de bulle dans une bande dessinée. « Un phylactère typique de la bande dessinée, de forme ovale avec une pointe. »

charmille

charmille pépinière de petits charmes.
charmes plantés et taillés pour former une allée, une haie, des palissades, des berceaux, des tonnelles de verdure. Charmille à la française (ex: Versailles); allée, labyrinthe, rideau de charmille; émonder la charmille. « Une magnifique allée en berceau, fermée sur les côtés par des charmilles taillées en portiques »
p. ext. [en parlant d'autres arbres ou arbustes] « La place plantée de tilleuls taillés en charmilles. »
berceau de verdure ou de fleurs. « Sous une charmille de roses, de liserons, d'acacias et d'orangers. »

jeter sa gourme

la gourme est une maladie bénigne du poulain, provoquant la sécrétion d'une morve également appelée "gourme". Tous les poulains ou presque la contractent, comme une étape obligée avant l'âge adulte. "Jeter sa gourme" a ici le sens d'"émettre des sécrétions".
p. ext., fig.: frasques de jeunesse. « Un jeune homme doit jeter sa gourme, et le plus tôt est le mieux. »
jeter la gourme de qqc. « Sa raison mûrissait, il avait jeté la gourme de ses rancunes. »

codex

codex (hist.) manuscrit consistant en un assemblage de feuilles de parchemin, de forme semblable à nos livres actuels, par opposition au rouleau de papyrus.
(pharm.) recueil officiel de formules de drogues et médicaments autorisés en France. Codex pharmaceutique (=pharmacopée française). « Notre codex range certaines de ces préparations parmi les cérats et d'autres parmi les pommades. »

capybara

capybarale plus gros rongeur actuel (de 1,05 m à 1,35 m de long et de 35 à 70 kg). Il vit en Amérique du Sud où il mène la vie d'un mammifère social et semi-aquatique.

reprendre le collier

se remettre au travail après une période d'interruption. « À 70 ans, le chanteur reprend le collier et part en tournée. »

adultérer

altérer la pureté originelle par le mélange d'éléments de moindre qualité. « Ils soutiennent que l'épicier adultère ses chocolats. » « Une beauté que rien ne vient adultérer. » « Le capitalisme exacerbe la passion du lucre, adultère et déprise l'esprit de don. » « Avec le temps, les couleurs vives des peintures s'adultèrent et perdent leur force. »
falsifier. Adultérer des médicaments; adultérer des monnaies; adultérer un texte.

scabieuse

scabieuse plante herbacée, annuelle ou vivace à fleurs bleu mauve, parfois roses, blanches, pourpres, groupées en capitules, dont il existe de nombreuses espèces sauvages ou cultivées.
de la couleur bleu mauve de ces fleurs. « Et sous vos yeux de scabieuse Là-bas se dressait, soucieuse, La façade de l'Odéon. La duchesse de Nevers, robe de velours scabieuse garnie de renard bleu. » [couleur]

orangerie

orangerie lieu fermé où l'on met à l'abri les orangers et d'autres plantes craignant le froid pendant l'hiver. « Nous atteignîmes Versailles: l'orangerie et ses escaliers de marbre m'émerveillèrent. » « L'Orangerie des Tuileries, où avait lieu la vente de charité, était ornée très luxueusement pour la circonstance. »
partie d'un jardin où sont placés les orangers lorsque le temps le permet.
synon. d'orangeraie.

yatagan

sabre à lame recourbée utilisé dans l'ancienne Turquie (=ataghan). « À coups de yatagans et de masses d'armes, les mamelouks achevaient les malheureux. »

laie

laie femelle du sanglier. « La laie fécondée part en quête d'un habitat pour sa portée. »
chemin de terre percé dans une forêt, parfois assez large pour permettre le passage des voitures (=layon). Tracer, faire une laie dans une forêt. « Par quelles laies forestières passèrent-ils? »

layer
tracer une laie (dans une forêt). Layer un bois, une forêt.
marquer les arbres qu'on doit laisser debout dans un abattis.

jugement de Salomon

jugement qui, face à l'impossibilité d'établir la vérité dans un litige, partage équitablement les torts entre les deux parties.
procédé consistant à mettre les protagonistes d'un litige devant une situation qui les oblige à réagir spontanément, rendant ainsi possible l'identification du coupable.

Salomon, roi d'Israël (-970 à -931), aurait proposé de partager en deux l'enfant que se disputaient deux femmes, ce qui fit renoncer l'une d'elle et prouva ainsi qu'elle était la vraie mère.

carrousel

carrousel tournoi exécuté par des cavaliers à l'occasion d'une fête, d'une réjouissance publique.
lieu où se donnaient les carrousels, les revues militaires, les manifestations officielles. La place, le pont du carrousel.
p. ext.: grand jeu équestre où des cavaliers se livrent à des évolutions variées. Parader dans un carrousel. « Il ne rêvait que protocole, galas et carrousels, chapelets du pape et ordres de rois. »
p. anal.: manège de chevaux de bois. Carrousel de foire.
p. méton.: ronde, succession rapide de personnels ou de choses sur un espace réduit. Le carrousel des autobus, des promeneurs, des voitures.
faire le carrousel = tourner. « Les mouches qui par dizaines font le carrousel au-dessus de nos têtes. »

prince-de-Galles

tissu moderne de laine, ordinairement de couleur grise, à fils noirs et blancs, et à légers filets de couleur vive formant de grands quadrillés (du nom du prince de Galles, futur édouard VII, qui mit ce tissu à la mode au début du 20ème siècle).
p. méton.: costume fait dans ce tissu. « Un prince-de-Galles vigoureusement quadrillé, des tons chauds et raffinés, en camaïeu. »[habits]
Haut de page