Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

abaya

abayatunique noire portée par les femmes musulmanes, couvrant tout le corps à l'exception du visage, des pieds et des mains. Son port est obligatoire en Arabie saoudite et dans les pays du golfe Persique. « Dubaï est sans aucun doute la ville la plus tolérante de la région du Golfe. Le port du voile n'y est pas obligatoire, pas plus que celui de l'abaya. »

verrat

verrat porc non châtré, employé pour la reproduction.
p. compar.: gras, sale comme un verrat.« Sa grossièreté cossue paraissait assise dans la graisse d'une prospérité de verrat. »
pop. écumer comme un verrat : être très en colère. « Point n'est besoin d'écumer comme un verrat! »
fig: cochon, porc, salaud « Qui c'est le verrat qu'a éteint ? »

monnaie

monnaie"monnaie" vient du nom de la déesse romaine Juno Moneta (Junon "mère des muses"), car c'est dans son temple que les Romains avaient installé un atelier pour frapper les deniers de l'Empire.

fourrager

amasser du fourrage (=nourriture végétale) pour le bétail; se nourrir de fourrage. « Une prairie où fourragent les animaux. » « Les paysans fourragent en prévision de l'hiver. »
fig.: recueillir (des idées, des exemples). Fourrager dans des livres, chez des écrivains. « C'est un homme qui va fourrageant dans tous les livres, c'est un compilateur, ou c'est un plagiaire. »
p. métaph.: « La critique, qui a besoin de pâture et qui ne trouve guère où fourrager... »
fam.: fouiller, mettre du désordre quelque part pour y chercher qqch (=fureter, fouiner, farfouiller). Fourrager (dans) un tiroir, (dans) sa poche, (dans) son sac. « Pour un oui ou pour un non, la police fourrage dans vos papiers. » « Je l'ai surprise en train de fourrager mes affaires. »
fig.: fourrager ses souvenirs.
fourrager (dans) ses cheveux, (dans) sa barbe = les mettre en désordre en y passant la main. « Une barbe hirsute et malpropre, où il fourrageait à pleines mains. » « Les lycéens, dans les salles d'étude, mordillant leur porte-plume ou fourrageant leurs cheveux. »
parcourir en ravageant. « Le troupeau a fourragé le champ de blé. » « Les lapins ont fourragé mon jardin. »
fourrager la cendre, la cheminée, le feu = tisonner avec excès.
pop.: peloter. Fourrager les seins, les dessous d'une femme.

propre à servir de fourrage au bétail. Plante, graine fourragère ; blé, chou fourrager.
abondant en fourrage; qui produit du fourrage. Pré fourrager.
relatif au fourrage. Culture, production fourragère.

cote

montant de la cotisation imposée à chaque contribuable (=quote-part). Cote d'impôt ; payer sa cote.
p méton., litt.: contribuable. « Un impôt équitable, qui sollicite chaque cote en fonction de ses capacités. »
appréciation de la valeur de qqn ou qqch. La cote des voitures d'occasion.

« cote mal taillée »
compte arrêté approximativement.
fig.: compromis. Faire une cote mal taillée. « Une cote mal taillée qui, sans léser quiconque, ne satisfait personne. » « La ministre estime que le retrait des troupes de cette région est une cote mal taillée extrêmement dangereuse. »

menorah

menorahchandelier à sept branches des Hébreux, symbolisant la présence divine et la lumière spirituelle.
Les juifs célèbrent Hanouccah en allumant la menorah pendant huit jours, en commémoration du "miracle de la fiole d'huile" (une petite fiole d'huile pure aurait suffi à entretenir pendant huit jours la flamme de la menorah).

proscenium

avant-scène (au théâtre)

embrèvement

embrèvement évidement pratiqué dans une pièce qui en soutient une autre. « Embrèvement pour recevoir une tête de vis. »

lancéolé

qui rappelle la forme d'un fer de lance. « Feuilles lancéolées, aiguille lancéolée. »

arboretum

arboretumpépinière spécialement consacrée à la culture expérimentale d'arbres et d'arbustes. « Un arboretum rassemblant la plupart des espèces d'arbres de tous les continents. »

évaltonné

[souvent au fém.] désinvolte; étourdi, évaporé. « Elle a la réputation d’une évaltonnée, d’une fille facile. » « Qui est cette évaltonnée à la crinière flottante ? » « On s'est groupé par âges, les enfants devant, la jeunesse évaltonnée au milieu et les vieux sages derrière. »

écueil

rocher marin
obstacle : « franchir l'écueil du vote ; un écueil imprévisible. »

chafouin

personne petite, fluette et à la mine sournoise, comme une fouine. Un petit chafouin; une mine de chafouin. « Le Censeur, le chafouin, la face subitement maigrie et jaunie, les yeux fureteurs, enregistrait les délits, pointait les coupables. »
[visage] sournois, rusé. Un air chafouin; une figure, une mine chafouine.
chafouinerie = sournoiserie. « Chez un novice bénédictin, aucune trace de chafouinerie, de bigoterie, de pharisaïsme, de componction. »

boulingrin

boulingrin[de l'anglais "bowling-green" : pelouse du jeu de boules]
parterre de gazon souvent entouré de bordures, caractéristique des parcs de châteaux et des jardins publics. « Des boulingrins tantôt unis et simples, tantôt contrastés et garnis de fleurs. » « De "bowling-green", tapis vert à rouler une boule, nous avons fait boulingrin. On a aujourd'hui ce pré-là dans sa maison ; seulement on le met sur une table, il est en drap au lieu d’être en gazon, et on l'appelle billard. »
taillé en boulingrins : taillé comme le sont les arbustes qui entourent les boulingrins. « Un château entouré d'ifs taillés en boulingrins. »

thuya

thuya conifère ornemental voisin du cyprès, aux rameaux aplatis, couverts d'écailles foliaires, et aux très petits cônes. Thuya géant; thuya d'Occident; allée, haie de thuyas.
bois de ce conifère, recherché en ébénisterie pour son grain serré et sa couleur brune mouchetée. Boîte à bijoux en thuya.

malévole

malveillant. Personnage, attitude, propos malévole.

palindrome

lisible de gauche à droite et de droite à gauche. Mot palindrome : « ressasser ». Phrase palindrome : « Ésope reste ici et se repose. »

treillage

treillage assemblage de lattes ou d'échalas posés parallèlement ou croisés en losanges, formant des berceaux ou des palissades destinés à supporter des plantes grimpantes (= treille, treillis). Treillage d'espalier, de tonnelle. « Ces petits jardins des faubourgs où l'on boit de la bière sous des treillages de houblons semés de roses. »
p. anal.: assemblage de plantes dont les tiges s'entrecroisent en poussant (=treillis). « Un capricieux treillage de tiges dans les entrelacs duquel s'ouvraient des fleurs colorées. »
p. ext.: assemblage ajouré de lattes de bois ou réseau de fil de fer imitant les mailles d'un filet, utilisé pour clore un lieu ou fermer une ouverture. Cage, volière en treillage. « Un poulailler entouré d'un treillage en fil de fer. »
p. anal.: assemblage ou entrecroisement de divers éléments à des fins décoratives. « Sur le mur, les reflets du treillage du balcon. »
en treillage : à la manière d'un treillage. « Les manches et le corsage sont couverts de petits rouleaux de satin disposés en treillage. »
p. métaph. « Le délicat treillage de la pluie. »

treillager : garnir d'un treillage, faire pousser sur un treillage. Treillager les murs d'un jardin, d'une cour. « Au bas du jardin, s'étendait une allée rectiligne bordée de charmilles treillagées. »
p. anal: recouvert de choses entrelacées comme les mailles d'un filet. « Hanoï et ses rues étroites, encombrées, treillagées de fils électriques. »

causeuse

petit canapé bas, le plus souvent capitonné, à dossier cintré, où peuvent s'asseoir deux personnes en particulier pour converser. « La profonde causeuse de la vieille dame est encore là et des bergers sourient à leurs bergères dans le rose fané des camaïeus. »

vertébrer

fig.: charpenter, structurer. « Un seul reproche: les entrées, salades diverses de crustacés ou marinades de poisson, ne suffisent pas à vertébrer une carte. On attend un peu plus de création. C'est la danse qui m'a vertébrée. »

ormeau

ormeau jeune orme. Haie d'ormeaux. « Le clair carillon s'envolait sous les petits ormeaux du chemin de halage. »
orme champêtre. Des ormeaux, ces pauvres ormeaux classiques, dédaignés des poëtes de nos jours, et bien déchus du haut rang où la rime les avait mis! Près le débarcadère une allée de vieux ormeaux à tronc large, à branches diffuses, sous lesquels des fillettes dansent au son du violon.
p. méton.: bois de cet arbre. « Des sabots d'aulne ou de hêtre pour les hommes, d'ormeau ou de noyer, fibre plus noble, pour la femme. »
mollusque marin gastéropode, comestible, à coquille aplatie et nacrée (= haliotis, haliotide, oreille de mer). « On retourne les pierres à marée basse pour chercher des ormeaux haliotis. »

phylactère

phylactère (du grec phulactérion, amulette) morceau de parchemin portant un passage de l'"écriture", ou une petite boîte cubique enfermant des bandes de parchemin ou de vélin sur lesquelles sont inscrits des versets de la Bible, que les Juifs s'attachent au bras gauche (lié au coeur) et sur le front (lié à l'esprit), pendant la prière du matin.
dans l'art chrétien médiéval, moyen graphique semblable à une petite banderole, sur laquelle se déploient les paroles prononcées par le personnage que l'on représente.
p. ext.: syn. de bulle dans une bande dessinée. « Un phylactère typique de la bande dessinée, de forme ovale avec une pointe. »

charmille

charmille pépinière de petits charmes.
charmes plantés et taillés pour former une allée, une haie, des palissades, des berceaux, des tonnelles de verdure. Charmille à la française (ex: Versailles); allée, labyrinthe, rideau de charmille; émonder la charmille. « Une magnifique allée en berceau, fermée sur les côtés par des charmilles taillées en portiques »
p. ext. [en parlant d'autres arbres ou arbustes] « La place plantée de tilleuls taillés en charmilles. »
berceau de verdure ou de fleurs. « Sous une charmille de roses, de liserons, d'acacias et d'orangers. »

jeter sa gourme

la gourme est une maladie bénigne du poulain, provoquant la sécrétion d'une morve également appelée "gourme". Tous les poulains ou presque la contractent, comme une étape obligée avant l'âge adulte. "Jeter sa gourme" a ici le sens d'"émettre des sécrétions".
p. ext., fig.: frasques de jeunesse. « Un jeune homme doit jeter sa gourme, et le plus tôt est le mieux. »
jeter la gourme de qqc. « Sa raison mûrissait, il avait jeté la gourme de ses rancunes. »

codex

codex (hist.) manuscrit consistant en un assemblage de feuilles de parchemin, de forme semblable à nos livres actuels, par opposition au rouleau de papyrus.
(pharm.) recueil officiel de formules de drogues et médicaments autorisés en France. Codex pharmaceutique (=pharmacopée française). « Notre codex range certaines de ces préparations parmi les cérats et d'autres parmi les pommades. »

reprendre le collier

se remettre au travail après une période d'interruption. « À 70 ans, le chanteur reprend le collier et part en tournée. »

adultérer

altérer la pureté originelle par le mélange d'éléments de moindre qualité. « Ils soutiennent que l'épicier adultère ses chocolats. » « Une beauté que rien ne vient adultérer. » « Le capitalisme exacerbe la passion du lucre, adultère et déprise l'esprit de don. » « Avec le temps, les couleurs vives des peintures s'adultèrent et perdent leur force. »
falsifier. Adultérer des médicaments; adultérer des monnaies; adultérer un texte.

scabieuse

scabieuse plante herbacée, annuelle ou vivace à fleurs bleu mauve, parfois roses, blanches, pourpres, groupées en capitules, dont il existe de nombreuses espèces sauvages ou cultivées.
de la couleur bleu mauve de ces fleurs. « Et sous vos yeux de scabieuse Là-bas se dressait, soucieuse, La façade de l'Odéon. La duchesse de Nevers, robe de velours scabieuse garnie de renard bleu. » [couleur]

orangerie

orangerie lieu fermé où l'on met à l'abri les orangers et d'autres plantes craignant le froid pendant l'hiver. « Nous atteignîmes Versailles: l'orangerie et ses escaliers de marbre m'émerveillèrent. » « L'Orangerie des Tuileries, où avait lieu la vente de charité, était ornée très luxueusement pour la circonstance. »
partie d'un jardin où sont placés les orangers lorsque le temps le permet.
synon. d'orangeraie.

yatagan

sabre à lame recourbée utilisé dans l'ancienne Turquie (=ataghan). « À coups de yatagans et de masses d'armes, les mamelouks achevaient les malheureux. »

laie

laie femelle du sanglier. « La laie fécondée part en quête d'un habitat pour sa portée. »
chemin de terre percé dans une forêt, parfois assez large pour permettre le passage des voitures (=layon). Tracer, faire une laie dans une forêt. « Par quelles laies forestières passèrent-ils? »

layer
tracer une laie (dans une forêt). Layer un bois, une forêt.
marquer les arbres qu'on doit laisser debout dans un abattis.

jugement de Salomon

jugement qui, face à l'impossibilité d'établir la vérité dans un litige, partage équitablement les torts entre les deux parties.
procédé consistant à mettre les protagonistes d'un litige devant une situation qui les oblige à réagir spontanément, rendant ainsi possible l'identification du coupable.

Salomon, roi d'Israël (-970 à -931), aurait proposé de partager en deux l'enfant que se disputaient deux femmes, ce qui fit renoncer l'une d'elle et prouva ainsi qu'elle était la vraie mère.

prince-de-Galles

tissu moderne de laine, ordinairement de couleur grise, à fils noirs et blancs, et à légers filets de couleur vive formant de grands quadrillés (du nom du prince de Galles, futur édouard VII, qui mit ce tissu à la mode au début du 20ème siècle).
p. méton.: costume fait dans ce tissu. « Un prince-de-Galles vigoureusement quadrillé, des tons chauds et raffinés, en camaïeu. »[habits]

ban

1-
proclamation publique pour ordonner, défendre qqch ou plus généralement pour porter qqch à la connaissance de tous.
proclamation du suzerain dans l'étendue de sa juridiction. Proclamer, publier un ban; faire crier, battre un ban de guerre. « Le gouverneur fit proclamer le ban de guerre dans toute l'étendue de sa juridiction. »
battre le ban des récoltes, des vendanges : publier le jour de l'ouverture des vendanges ou des récoltes sur un territoire faisant l'objet d'une administration officielle. « Le tambour de Rognes avait battu le ban des vendanges; et, le lundi matin, tout le pays fut en l'air, car chaque habitant avait sa vigne. »
battre le ban de fauchaison, de glanage, de grapillage, de moisson, etc.
p. ext: roulement de tambour qui annonce la publication. Ouvrir, fermer le ban; battre les trois bans. Le ban d'un sergent recruteur.
p. anal: applaudissements ou cris rythmés. Faire un (triple) ban à qqn. « Un ban pour l'orateur! »
bans de mariage = annonce publique, triple en principe, d'un mariage futur, par voie d'affiche à la porte de l'église, afin que toute personne connaissant un empêchement au mariage le fasse savoir. Publier le premier ban; afficher les bans; obtenir une dispense de bans.
féod.: convocation des vassaux pour partir à la guerre / p. méton: l'ensemble des vassaux convoqués. « Appeler, convoquer le ban et l'arrière-ban. »
catégorie de la population masculine d'un pays obtenue d'après des critères de validité ou d'âge. « être du (servir dans le) 1er, 2e, 3e ban; lever le 1er ban. »

2-
exil imposé à qqn par voie de proclamation (=bannissement). Mettre qqn au ban de; être au ban de; un ban pèse sur qqn.
usuel : mettre qqn/qqchn au ban de l'opinion, de l'humanité, de la société = l'exclure, le déclarer indigne de l'estime ou de la considération des autres. Cf. être, se mettre, vivre au ban de la société.
rupture de ban : crime commis par celui qui rentre dans le territoire interdit avant l'expiration de sa peine
fig.: être en rupture de ban avec la société, le monde, la famille. « Un fils de famille en rupture de ban. »
forêt mise à ban : dans les régions de haute montagne, forêt située en haut d'une pente et interdite à l'exploitation afin d'assurer une protection contre l'érosion et les avalanches. Mettre une zone à ban. « Cette petite forêt mise à ban est donc protégée depuis des siècles de toute exploitation. »

3-
arrière-ban : 1- corps des arrière-vassaux : « Jamais on n'avait vu une armée française ni si grande ni si belle. Le ban et l'arrière-ban avaient été convoqués. »
2- ensemble de personnes ayant entre elles un lien quelconque (parents, amis, etc.) « Aussi, au nom de notre chère liberté littéraire, convoquez pour lundi tout notre arrière-ban d'amis fidèles et forts. »

arctique

arctiquepôle Nord.
arctique vient du grec ancien "arktikos" (des ours, du pays des ours), d'où le nom des constellations "Grande Ourse" et "Petite Ourse", situées au nord.
c'est dans la constellation de la Petite Ourse que brille l'étoile polaire (utile pour ne pas perdre le nord !)

patibulaire

qui concerne le gibet (du latin patibulum : "croix", "potence"). « Le terme de "gibet" est parfois utilisé pour désigner les fourches patibulaires destinées à exposer les cadavres des condamnés à mort dans un but de dissuasion. »
p. méton.: qui présente un aspect inquiétant, louche et peu recommandable. « Les couloirs sombres du commissariat, dans lesquels allaient et venaient des figures patibulaires. »
qui dégage une impression inquiétante ou sinistre. « Le vieux salon était patibulaire, magnifique, laid, sinistre, royal et bourgeois. »
patibulairement : d'une manière patibulaire.

coalescence

réunion d'éléments voisins, ou en biologie, de tissus voisins. « Coalescence des lèvres d'une plaie. »
p. métaph.: « les segments sociaux perdent de leur individualité, il s'effectue entre eux une coalescence. »
ling.: réunion, dans une unité nouvelle, d'éléments compatibles quoique de soi disjoints. Ex: coalescence d'un article avec un substantif (l'endemain lendemain).

forfanterie

1- Caractère d'une personne qui se montre impudemment vantarde. Ex: Il avait plus d'audace et de forfanterie que de finesse d'esprit et de véritable habileté
2- Acte, parole de fanfaron, de vantard (Synon: fanfaronnade). Ex: ce besoin de forfanterie, de hâblerie, de vantardise ingénue, propre à tout soldat qui se respecte.

crapoussin

personne de petite taille, bedonnante et contrefaite. « C'était un crapoussin bonasse et un jovial compère que ce commerçant coureur de guilledous. »
personne sans importance, homme de rien. « C'est un filon d'ordures qui va certainement enrichir quelques crapoussins de lettres. »

cacarder

cacarder [en parlant de l'oie] crier. « On entend cacarder les oies d'une basse-cour à l'autre. »

Antéchrist

Ennemi du Christ qui, selon saint Jean, doit venir s'opposer à l'avènement du Royaume de Dieu quelque temps avant la fin du Monde.

algarade

échange brusque de mots vifs. « J'avais bonne envie de lui dire le fond de ma pensée, mais ce n'était pas le moment de faire une algarade. » « Il ne se passe pas un jour sans que des algarades fâcheuses n'éclatent au dortoir. »

afféterie

manière pleine d'affectation par laquelle, dans le dessein de plaire, on s'éloigne du naturel et tombe dans un excès de recherche contraire au bon goût. « Il faut apprendre à réprimer l'afféterie et les attitudes précieuses. » « La prétention de tout ennoblir expose l'artiste à retomber dans l'afféterie et dans le maniéré. » « L'afféterie est tout aussi insupportable que la trivialité qui est le défaut opposé. »

prosopopée

figure de style consistant à faire parler et agir un être inanimé, un animal, une personne absente ou morte. « Une ode à la Provence sous forme de prosopopée qui donne la parole aux cigales, à la mer, au mistral. »
p. méton.: discours pompeux, véhément et emphatique. Prosopopée électorale.

assertivité

capacité de s'affirmer dans le respect d'autrui. « Assertivité : entre directivité et courtoisie. » « Il faut savoir dire non sans agressivité, avec assertivité. »

célérité

rapidité, promptitude dans l'exécution. « Les travaux ont été conduits avec célérité. » « Merci de votre célérité à me venir en aide. »
vitesse de propagation d'un phénomène ondulatoire.

férule

férule plante à tige creuse et souple, à feuilles divisées en segments étroits et à fleurs jaunes groupées en larges ombelles. Chez les anciens Romains, les maîtres d'école se servaient d'une tige de férule pour châtier leurs écoliers.
p. anal.: petite palette de bois ou de cuir, à l'extrémité plate et élargie, avec laquelle on frappait dans la main des écoliers en faute.. Brandir la férule; lever la férule sur qqn; donner la férule à qqn; distribuer les coups de férule.
p. méton.: coup de férule. Être accablé de férules; mériter des férules; donner une férule. « Je reçus vingt férules sur les mains, dont je souffris cruellement. »
sous la férule de qqn. = sous l'autorité de qqn. Sous la férule du maître.
péj.: direction rigoureuse, autorité sévère, domination, despotisme. Tomber sous la férule de qqn; faire bien sentir sa férule à qqn; échapper à la férule académique; être soumis à la férule d'une foi vigoureuse. Tenir la férule.

féruler : « Ce que veulent les jésuites, c'est l'Église dominant l'État, l'Église férulant les rois et les peuples. »

roué

rusé, sans scrupule, habile à tromper pour trouver son avantage. « Un petit roué, qui a abusé de votre bonté et comptait faire une excellente affaire en vous épousant. » « L'enfant en tira parti, avec la candeur rouée de ces petits êtres qui ont tendance à croire que l'univers gravite autour d'eux. »
femme expérimentée dans le domaine de l'amour. « Une rouée, une fille de vice. »
qui fait preuve d'une grande habileté dans son art. « Le plus roué de nos rimeurs. »

rouerie : moyen, procédé employé pour tromper, pour tirer un avantage; ruse malhonnête (=fourberie, intrigue). « Vous ignorez, monsieur le comte, les roueries des paysans. »

algorithme

algorithmesuite d'instructions permettant de faire qqch (=méthode, procédure). « Une recette de cuisine, une notice d'emploi sont des algorithmes, au même titre qu'une application informatique. » « L'algorithme d'Euclide est la méthode permettant de trouver le plus grand commun diviseur de deux nombres. »

escarbille

escarbillepetit morceau de charbon, incomplètement brûlé, qui se mêle aux cendres ou s'échappe d'un foyer. Escarbilles incandescentes. « Des escarbilles sortaient de la cheminée de la locomotive. » « Il souffle sur les escarbilles pour raviver le feu. » « La Terre, une escarbille insignifiante dans l'univers. »
Haut de page