Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« Le mot juste aiguise la pensée. » — Michel Bouthot.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

lambin

fam.: qui agit avec lenteur, qui manque de vivacité, de dynamisme.« Cette fillette est une lambine. »
p. anal.: « ce lambin de corbillard. »
adj.: « un paresseux et lambin plumitif. »

lendore

fam.: personne apathique, qui a l'air endormi (=lambin, mollasson, mollusque). « Je ne sais pas à quoi il pense, ce lendore... Mon Dieu! qu'il est lent ! »

satisfecit

billet par lequel un enseignant témoigne que le travail d'un élève lui donne satisfaction. Mademoiselle nous distribuait des "satisfecit" que chaque trimestre nous échangions contre des livres dorés sur tranche. Indépendamment des prix et accessits auxquels donnent lieu les compositions, les récompenses suivantes peuvent être décernées aux élèves: la bonne note, l'inscription au tableau d'honneur mensuel, le satisfecit.
approbation, compliment. Donner à qqn un satisfecit. Mais une pièce comme cela a tout pour réussir: l'ombre de Corneille, les battoirs de Rouen et jusqu'au satisfecit de la petite presse!

chevalier d'industrie

péj.: personne qui se livre à des activités peu scrupuleuses, aventurier, escroc, aigrefin : « Ces gens manquent de psychologie : ils prennent un chevalier d'industrie avec de faux bijoux à tous les doigts pour un prince authentique. »

poussah

poussah jouet représentant un buste de magot, porté par une demi-boule lestée de pierre ou de plomb qui ramène toujours l'objet en position verticale.
gros homme, petit et mal bâti. « On salua gaiement derrière le comptoir le poussah qui étalait un diabète inquiétant, mais souriait bonassement. »

(tout) son soûl

à satiété, en suffisance (=son content). Manger, consommer, dormir, rire tout son soûl. « Enfin je suis libre ! Je peux boire et manger tout mon soûl. » « L'été ne faisait que commencer, j'étais loin d'avoir mon soûl de soleil et de mer. » « J'en ai plus que mon soûl de vos brimades. »
à son saoul : « enfin, dit-il, je vais m'embêter à mon saoûl, tranquillement. »

essaimer

(apiculture) quitter la ruche mère pour former ailleurs une colonie nouvelle. « Les abeilles essaiment / ont essaimé. »
se diviser en vue de l'émigration d'une partie des abeilles. « Cette ruche a essaimé. »
fonder de nouveaux groupes par l'émigration d'une partie des membres qui constituaient le noyau initial. « Les villes phéniciennes, pépinières de colonies qui ont essaimé sur tous les rivages. »
se disperser. « Les députés dégringolèrent entre les travées, essaimèrent en masse, se répandirent dans les couloirs. »
détacher des groupes d'individus du noyau originel. « L'abbaye était immense; après avoir essaimé plus de cent religieux dans diverses fondations, l'abbé en régissait autant à domicile ; l'entreprise essaime ses activités. »
répandre. « Il y avait des pellicules sur son manteau, qu'il essaimait à menus coups d'ongles alentour. »

formique

appartenant aux, ou provenant des fourmis.
acide formique : liquide incolore fumant à l'air, à forte odeur piquante, corrosif, naturellement présent dans l'organisme des fourmis, les orties, la sueur, l'urine, etc. Il sert entre autre de décolorant et de désinfectant en teinturerie, tannerie, brasserie, distillerie, etc.

frontispice

frontispice façade principale d'un grand édifice : « le frontispice d'un temple. »
titre principal d'un livre illustré de gravures, ornements, vignettes. « Le grand titre ou frontispice est par excellence la page annonciatrice de l'ouvrage. »
illustration qui figure en regard d'un titre de livre. « Ce matin Bérard est arrivé avec les dessins qu'il a faits pour la couverture et le frontispice de mon roman. »

urbi et orbi

Partout, en tout lieu. « Clamer, proclamer, publier une nouvelle urbi et orbi. » « La menant au buffet avec les mains à sa taille, cherchant à faire croire urbi et orbi qu'elle est à moi »

ubuesque

Grotesque et caricatural (comme le père Ubu, personnage inventé par Alfred Jarry).

torve

se dit d'un regard oblique et menaçant. « Ses yeux torves roulaient des lueurs fauves sous des cheveux en broussailles. »
p. méton., en parlant d'une pers.:« Une blonde qui a sous la peau des ombres de brune, et du bestial, du torve, du cruel dans la physionomie. »
p. ext.: oblique, de travers ou tordu. « Des lèvres torves. Des boucs bruns aux cornes torves et aux clochettes sonores. »
littér.: « Le tronc d'arbre massif et les grosses racines torves. »

apostasie

abandon public et volontaire d'une religion, en particulier de la foi chrétienne. « L'apostasie de perfidie ou de la foi est celle dont un fidèle se rend coupable en quittant la religion catholique. L'apostasie de désobéissance avait lieu lorsqu'on méprisait l'autorité du souverain pontife ou des canons. »
trahison, reniement, abandon d'une doctrine, d'un parti, etc. « Pour Charles, tous les reniements de foi politique et religieuse n'étaient que des peccadilles auprès de l'apostasie littéraire. »

syncrétisme

du grec "union des Crétois", fusion de différents cultes ou de doctrines religieuses; en partic., tentative de conciliation des différentes croyances en une nouvelle qui en ferait la synthèse (≈oecuménisme). « La croyance des Druses n'est qu'un syncrétisme de toutes les religions et de toutes les philosophies antérieures. »
mélange, fusion d'éléments de plusieurs cultures ou de différents systèmes sociaux. « La solution serait peut-être une réconciliation des partis politiques dans une sorte de syncrétisme où leurs ressorts propres s'affaibliraient. »
être ou objet qui résulte d'un mélange d'éléments hétéroclites. « Le jazz, cet étrange syncrétisme entre des mains plus ou moins noires des "mélodies" du monde moderne. » « L'homme, syncrétisme de la création, point d'union de toutes les virtualités physiques, organiques, intellectuelles et morales manifestées par la création. »

syncrétique :
relatif au syncrétisme (fusion de différents cultes ou visions du monde) « Une philosophie syncrétique. »
global, indifférencié. « Les jeunes enfants ont de leur environnement une image syncrétique dans laquelle chaque objet fait partie d'un tout indivisible. »
fondé sur une perception globale du monde extérieur. « On distingue les tests syncrétiques ou globalistes des tests analytiques [de caractère]. »

syncrétiquement :
de manière globale, indifférenciée. « À l'origine les divers caractères qui, en se groupant, ont formé plus tard le syriaque, l'hébreu, etc., existaient syncrétiquement et sans constituer encore des dialectes indépendants. »

anfractuosité

anfractuosité cavité profonde et irrégulière. « Les anfractuosités des rochers. »
fig. : « Quand le malade fait une objection, c'est seulement, pour obliger le médecin à bien tenir compte de tout, et à diriger sa science infaillible dans toutes les anfractuosités du problème. »

sigisbée (masc.)

homme qui entoure une femme de soins assidus (= chevalier servant). « Toutes les Dames [en Italie] ont leurs Sigisbées. C'est ainsi qu'on appelle l'ami de coeur du mari, qui se donne dans le public pour soupirant de la femme. »
sigisbéisme : état de sigisbée, ou coutume d'avoir des sigisbées. « La camaraderie est à l'amitié ce que le sigisbéisme est à l'amour. »

sautoir

sautoir pièce honorable figurant une croix de Saint-André (croix en forme de X). « Petit sautoir alésé. »
écartelé en sautoir : blason divisé en quatre parties par la réunion du tranché et du taillé.
p. anal.: figure ou objet en forme de croix.« On dispose deux traverses en X, ou en croix de St-André, et on assemble une extrémité de cette croix ou sautoir dans chacun des pieds du tabouret. »
en sautoir : objets disposés en forme de croix de Saint-André. « Au mur, deux os en sautoir... »
collier ou chaîne qui pend sur la poitrine. « Sa main était occupée sans cesse à enrouler autour d'un doigt le sautoir en jais qui retenait la montre. »
en sautoir : pendant sur la poitrine. « Porter ses lunettes en sautoir. »
fig.: porter son cœur en sautoir : afficher ses sentiments. « Ces discours où l'on porte son coeur en sautoir ne m'inspirent pas confiance. »

douairière

douairière veuve de grande famille, qui jouissait d'un douaire. Comtesse, impératrice, marquise douairière. « L'impératrice douairière ne s'est jamais remise du décès de l'empereur. » « Depuis la mort de son époux, elle prend le titre de douairière d'Orléans. »
péj.: vieille femme de l'aristocratie ou de la haute bourgeoisie. « Je vais devoir affronter la douairière permanentée et ses six kilos de fond de teint. »

hypergamie

fait pour un individu d'avoir un conjoint de niveau social plus élevé.
« Un mariage est hypergamique lorsque l'épouse est d'un rang social supérieur à celui du mari. » ( ≠morganatique)
unions répétitives au sein d'une même famille. En Inde, l'hypergamie est pratiquée dans les castes supérieures.

corolle

corolle ensemble des pétales d'une fleur. Corolle fermée; corolle de (ou à) cinq pétales; l'éclosion des corolles. « La corolle contient une grande quantité de sucs fins destinés à la formation et à la nourriture des étamines et du pistil. »
p. métaph.: objet dont la forme circulaire rappelle l'ensemble des pétales d'une fleur ouverte. « Une lampe chevet à corolle poussiéreuse. » « La jupe corolle, basique mais élégante, se caractérise par le fait que posée à plat, elle a la forme d'un cercle. » « La corolle d'un parachute. » « Une figurine africaine, au visage projeté en avant et surmonté d'une large coiffure en corolle. »

caillebottis

caillebottis treillis fermant les écoutilles d'un navire. « Les caillebottis avaient été enlevés, afin d'aérer et de sanifier la cale. »
treillis ou assemblage de rondins servant de plancher, en particulier dans les lieux humides. « Les caillebotis branlent sur le sol humide de la tranchée. » « Le caniveau est recouvert d'un caillebotis qui permet de garder les pieds au sec. » « Il convient de ne pas piétiner la dune, mais d'emprunter les voies piétonnières en caillebotis. »

solastalgie

[néologisme formé à partir du lat. sōlācium, "réconfort" et du suffixe grec algia, "douleur"]
détresse provoquée par le changement d'environnement, et en particulier l'effondrement écologique. « Souffrez-vous de "solastalgie", ce mal du siècle lié au changement climatique ? » « Privé du réconfort de se sentir en terrain connu, le solastalgique a le mal du pays sans avoir bougé de chez lui. »

floche

floche légèrement torse. Une houppe de soie floche.
p. métaph.: mou, flasque. « Une rose alanguie, aux feuilles floches et tombantes. » « La belle dort paisiblement, le secret de sa vie offert, floche et sans défense. »
flocher = tomber mollement. « Bas de pantalons flochant sur des bottes. »
petite masse peu dense de fibres textiles. Du coton en floches ou ouate. « Les petites floches de drap bleu dont sont faits les uniformes prussiens. »
petite houppe floconneuse servant de décoration.« Un foulard en tissu fin avec des floches à son extrémité . »
littér.: touffe de poils floconneuse. « Les floches rousses de ses longues moustaches. »
flocon. « Les floches de neige que le vent chasse de toutes parts. » « Il faisait tout à fait jour. Les dernières floches de brume avaient fondu dans l'espace blond. »

déshérence

situation dans laquelle se trouve un bien ou un patrimoine lorsque son propriétaire est décédé sans laisser d'héritier connu. Propriété, succession en déshérence; bien tombé en déshérence.
fig.: [laissé] à l'abandon. usage, pays, peuple en déshérence. « C'est un siècle de culture populaire qui tombe en déshérence. »

dépenaillé

dont les vêtements sont en lambeaux

siniser

siniser rendre chinois; donner certains caractères chinois. Pays, cultures sinisé(e)s. « Au Tibet, que d’aucuns prétendent sinisé depuis des siècles, le plus gros de la population ignore le mandarin. »
se siniser : devenir chinois; adopter tout ou partie de la civilisation chinoise. « Les Mongols s'étaient sinisés au point d'être souvent méconnaissables. » « Leur stratégie pour aborder le marché chinois est de se siniser complètement. »
sinisant : qui porte de l'intérêt à la Chine, à sa civilisation, oui qui parle chinois. Les sinisants ; amateur sinisant. « Ce livre sur la pensée chinoise plaira aux philosophes, sinisants ou non. »
sinisation : action de siniser; résultat de cette action. « L'ouverture de la ligne Pékin-Lhassa marque un nouveau pas dans la sinisation du Tibet. »

onyx

onyx ["ongle" en grec] variété d'agate fine, présentant des raies parallèles et concentriques de couleurs différentes et nuancées, dont certaines, semi-transparentes, rappellent celles de l'ongle, et qui est utilisée notamment pour la fabrication des camées. « L'onyx, regardé par les Grecs comme les ongles de Vénus, coupés par Cupidon et tombés sur la terre. »
p. métaph.: « Une main pointue où étincelle le quintuple onyx des ongles. »
p. méton.: tout objet précieux: bijou, joyau, etc. taillé dans l'onyx. « Des bas-reliefs antiques, des coupes d'agate, des onyx merveilleux!... »

lycanthrope

lycanthrope [myth.] humain ayant la capacité de se transformer en loup ou en créature anthropomorphe proche du loup (= loup-garou).
atteint de lycanthropie, trouble mental consistant à se croire métamorphosé en loup. « Ces malheureux que l'on appelait lycanthropes, et qui se croyaient changés en animaux sans perdre pour cela la forme humaine. » « Le voilà qui se met pas à hurler à la lune comme un lycanthrope. »

exciper de

invoquer qqch pour sa défense. Exciper de sa bonne foi. « Le législateur ne peut exciper de son ignorance de la juridiction. »
employer une pièce pour sa défense. Exciper d'une renonciation, d'une quittance.

tropisme

tropisme tendance d'un organisme à croître ou à s'orienter dans une direction donnée, par exemple vers le bas ou vers la lumière. « Le tropisme des tournesols vers le soleil. »
fig : force irrésistible et inconsciente qui pousse qqn à agir d'une façon déterminée ; comportement réflexe. « Le tropisme anti-système de la jeune génération. »

tropisme positif : réaction d'orientation en direction du stimulus.
tropisme négatif : réaction d'éloignement. « Comme dans le tropisme négatif, dans la défense l'être vivant ne cherche qu'à se mettre à distance. »

uhlan

uhlandu tartare "brave guerrier", un uhlan est un cavalier armé d’une lance dans les armées germaniques (similaire au lancier français).
au début de la Première Guerre mondiale, l'armée allemande alignait 26 régiments de uhlans. « Le temps, le temps, il me cavale au cul comme une charge de uhlans »

vestale

vestale antiq. rom.: prêtresse de Vesta, qui entretenait le feu sacré et était astreinte à la chasteté.
litt.: fille, femme d'une grande chasteté. C'est une vestale ; élevée comme une vestale.
« Pourquoi ne pas la marier ? quelle raison aurais-tu d'en faire une vestale ? »
plais.: celui, celle qui conserve les traditions. « Il reçut les félicitations de deux ou trois confrères, les dernières vestales du style académique. »

roger-bontemps

surnom donné à Roger de Collerye (1468-1536), secrétaire de l'évêque d'Auxerre, réputé jovial et bon vivant.
fam.: pers. de belle humeur et qui vit sans aucune espèce de souci. Un gros roger-bontemps. C’est un vrai roger-bontemps.

sémiologie

partie de la médecine qui étudie les symptômes et les signes cliniques (= symptomatologie, sémiotique).
étude des systèmes de signes (intentionnels ou non) et de communication (ex: langues, code de la route, signaux maritimes, etc.).
sémiologie littéraire, de l'art, du cinéma, de la peinture, etc. = étude des faits littéraires, artistiques, etc. envisagés comme systèmes de signes. « Aucune sémiologie du son, de la couleur, de l'image ne se formulera en sons, en couleurs, en images. Toute sémiologie d'un système non-linguistique doit emprunter le truchement de la langue. »

schlague

schlague châtiment par coups de baguettes, autrefois en usage dans les armées allemandes et autrichiennes. Administrer, donner, recevoir la schlague.
p. ext.: correction brutale. « Qu'est-ce qu'il a donc, le mioche ? S'il continue à nous ennuyer, donne-lui la schlague. »
fig.: à la schlague = de manière autoritaire et brutale. Mener qqn à la schlague. « Une réforme imposée à la schlague. »

ciboire

ciboirevase sacré en forme de calice couvert, fait de métal précieux, où sont déposées les hosties consacrées destinées à la communion des fidèles. « Le vieux curé, tenant en main le ciboire d'argent doré, passait devant les enfants, leur offrant, entre deux doigts, l'hostie sacrée, le corps du Christ. »

grand soir

dans l'idéologie communiste, moment de l'anéantissement de la société capitaliste et de l'instauration d’une société nouvelle, appelée métaphoriquement « lendemain qui chante ». « En Russie, la révolution d'Octobre 1917 avait ébranlé le monde. Le fameux « Grand Soir », qui berçait les illusions des ouvriers parisiens, avait réellement eu lieu. »
p ext.: bouleversement dont on attend le renversement de l'ordre établi ; moment charnière. « L'objectif n'est pas le grand soir fiscal, mais de rendre l'impôt plus juste. »

ensilage

ensilage opération de mise en silo (pour sa conservation pendant l'hiver) d'une récolte (de grains, racines ou fourrages verts). « Herbes et trèfles ramassés pour l'ensilage. » « L'ensilage repose sur le déclenchement de fermentations qui favorisent la conservation. »
p. méton.: récolte ainsi conservée. « Des bêtes sont entretenues l'hiver avec du foin, du maïs, de l'ensilage. »

silentiaire

sous le Bas Empire romain, huissier chargé de faire régner l'ordre et le silence dans les réceptions.
sous le Bas Empire romain, garde de l'empereur
littér.: personne encline à garder le silence, qui ne parle pas ou qui parle peu.
religieux qui par règle observe un silence monacal. Les trappistes sont des silentiaires. Saint Jean le Silentiaire.
littér.: [en parlant d'une pers. ou d'une chose] qui réduit au silence. « Il faisait de grands gestes silentiaires, comme s'il y avait eu, dans sa demeure, un agonisant. »

cappa magna

["grande cape" en italien]
grand manteau de chœur, descendant aux pieds et fermé par devant, comportant une queue de longueur variable (3,5 à 6 m) selon la dignité. « La Cappa Magna est de soie moirée rouge pour les cardinaux et de laine violette pour les évêques. » « Des images éculées de dignitaires en Cappa Magna. »

dégauchir

rendre plane, lisse, la surface d'une pierre, d'une pièce de bois ou de métal. « On dégauchit les lattes à l'intérieur, pour qu'elles plaquent plus tard sur le fût. »
redresser une pièce qui a été courbée. « Sa tige courbée [de l'étouffoir] qu'on dégauchit. »
fig., fam. Corriger la gaucherie, la timidité de quelqu'un. « Rien de mieux qu'une femme aimante pour dégauchir un jeune homme »
emploi pronom réfl.: « ce jeune homme commence à se dégauchir. »

glasnost

glasnosten ex-U.R.S.S., politique de transparence de la vie publique accompagnant le changement d'orientation (perestroïka) impulsé en 1985 par Mikhaïl Gorbatchev ("glasnost" = transparence en russe).

Messaline

Femme de moeurs dissolues. « Filles mystérieuses, moitié Cendrillons moitié Messalines... » « De même qu'on découvre souvent un avare vaniteux dans un homme connu pour ses charités, sa forfanterie de vice nous fait supposer une Messaline dans une honnête fille pleine de préjugés. »

alacrité

Vivacité gaie, entraînante; enjouement. « Quelle vitalité, quelle alacrité il y a chez cette femme! Des airs de Bizet, d'une alacrité et d'une saveur vivifiantes... »

galimatias

discours confus qui semble dire quelque chose mais ne signifie rien (=embrouillamini). « On pourrait résumer en quatre mots tout son galimatias. »
galimatias double : galimatias que ne comprend ni son auteur ni son destinataire.

bleu Klein

En 1960, l'artiste Yves Klein a breveté une sorte de bleu particulièrement profond, sous le nom International Klein Blue (IKB). Entre 1960 et 1961, Klein a peint quinze monochromes en bleu IKB, dont l'un des plus célèbres, IKB 3, est exposé au centre Georges-Pompidou à Paris. [couleur]

actuaire

[du lat. actuarius, scribe] mathématicien en charge de l'analyse du risque dans les domaines de l'assurance et de la finance. « Le métier d'actuaire, peu connu du grand public, est très recherché en entreprise. »
actuariel : qui est du ressort de l'actuaire. Méthodes d’évaluation actuarielles.
taux actuariel : taux d'intérêt d'un placement financier.

fleuret moucheté

fleuret dont on a garni la pointe d'une mouche, de manière à rendre les assauts sans danger.
fig.: à fleurets mouchetés, à armes mouchetées = de manière à ne pas blesser ou offenser ouvertement l'adversaire. Duel à fleurets mouchetés. « Quelques critiques entre les leaders du parti, mais formulées de façon oblique et à fleuret moucheté. » « C'est un affrontement à fleurets mouchetés, une guerre larvée derrière un accord de façade. »

écale

écaleenveloppe extérieure de la coque de certains fruits (noix, noisette, amande, etc.); p. ext. gousse des fèves, des pois, des haricots. « On a voulu réserver "écaille" pour les poissons et "écale" pour les végétaux ». « Des gens qui se soucient d'une femme comme d'une écale qui serait vide. »
écaler : dépouiller de l'écale; décortiquer. Écaler des noix. « Des moulins hydrauliques qui écrasaient le grain, l'écalaient. »

consomption

action de se consumer, fait d'être détruit par le feu. « La victime fut brûlée jusqu'à l'entière consomption. »
p ext.: anéantissement, destruction.
cath.: destruction de la substance du pain et du vin dans le sacrement de l'eucharistie.
vx.: amaigrissement et dépérissement progressifs dans certaines maladies, en particulier la tuberculose. Mourir de consomption. « Vers la fin de l'année 1814, elle était arrivée à un degré de consomption qui ne lui permettait plus de quitter le lit. »
tuberculose. « Sa femme, morte jeune, du mal qu'on appelait encore à cette époque la consomption. »
Haut de page