Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

poupard

poupard nourrisson bien portant, gros et joufflu.
[fig., arg.] nourrir le poupard : préparer de longue main une affaire, combiner un vol, un cambriolage. « C'est un petit poupard, que moi et ma femelle nous nourrissions depuis deux mois, et qui ne demande qu'à marcher. »
poupée représentant un bébé (=poupon, baigneur).
p. anal.: pers. physique replet, au visage rond, rose, semblable à celui d'un bébé. « De gros poupards bouffis. » « Un gars d'Alsace, blond, yeux bleu, poupard. »
p. méton.: air, visage poupard. « Une figure joviale et épanouie, aux traits poupards. »

gravide

gravide femelle pleine ; femme enceinte (du lat. graviditas, grossesse). « Les femelles gravides sont plus craintives. » « Les femmes gravides bénéficient de mesures de protection. »
état gravide = gravidation = grossesse.
utérus gravide = dans lequel se développe un embryon ou un fœtus.
gravidique : qui concerne la grossesse, qui se produit au cours de la grossesse. Vomissements gravidiques.

capiteux

qui monte à la tête, qui produit une certaine ivresse. « Vin capiteux. »
qui excite, qui trouble les sens. « Femme capiteuse, charme capiteux. »

holocène

holocèneépoque géologique contemporaine, entamée il y a 10.000 ans. « La période du Quaternaire est subdivisée en deux époques géologiques : Pléistocène et Holocène. On y ajoute parfois une troisième époque : l'Anthropocène. » « La sixième extinction massive, nommée "extinction de l'Holocène" ou "entrée dans l'Anthropocène", est directement liée à l'activité humaine. »

refendre

refendre fendre ou scier dans le sens de la longueur. Refendre du bois, de l'ardoise. Scie, hache à refendre. « Un tuyau primitif, formé d'un tronc d'arbre refendu, dont chaque moitié creusée en gouttière est chevillée. »
textile, reliure : diviser ou couper dans le sens de la longueur. Soies refendues. « La bande imprimée est refendue en deux à l'aide du massicot. »
peausserie : diviser en plusieurs épaisseurs. « On sépare le cuir en fleur et croûte à l'aide d'une machine à refendre les cuirs. »
agric.: labourer dans le même sens que précédemment, mais en faisant passer la charrue entre les sillons du premier labour. « Il se mit à genoux dans le sillon qu'il allait refendre, et fit sa prière du matin. »

datcha

datchaEn Russie, résidence secondaire à la campagne, souvent aux abords d'une grande ville. « Chaque vendredi, de Moscou à Vladivostok, les Russes n'ont qu'une idée en tête : tous à la datcha ! »

marqueterie

marqueterie technique (et p. méton. ouvrage) d'ébénisterie assemblant des pièces de bois, d'essence et de tons différents, juxtaposées sur un fond de menuiserie en vue d'obtenir des dessins, des motifs variés. Meuble de/en marqueterie. « Peut-on refuser une espèce de génie à ces véritables poètes qui, en mariant dans des marqueteries chatoyantes les essences étrangères, thuya, violette, amarante, ont empreint dans ces humbles choses, un fauteuil, une bergère, une vie opulente et légère? »
p. métaph.: « Ses écrits sont une marqueterie de métaphores, toutes plus raffinées les unes que les autres. »
inspiré de la technique de la marqueterie. « Un peintre doit avoir deux manières, l'une lâche et violente, l'autre miniature et de marqueterie. »
fig., péj.: ouvrage d'esprit composé de morceaux disparates, reliés artificiellement entre eux (=mosaïque). Ce livre est une marqueterie/un ouvrage de marqueterie; une vraie marqueterie. « J'ai volontairement passé sous silence l'Opéra qui n'est qu'une marqueterie de tous styles, un raccord de toutes les époques. »
p. ext.: « Je m'extasiais devant ce chef-d'œuvre de la littérature, j'admirais les marqueteries irrégulières et bizarres de ce style... »
p. ext.: ouvrage de ce genre employant (sur fond de menuiserie) d'autres matériaux que le bois. Marqueterie d'or, d'argent, de nacre. « Le clinquant de la marqueterie de cuivre, d'ivoire et d'écaille, plaisent aux contemporains de Napoléon III. »

marqueter
marquer de couleurs, de dessins décoratifs variés; en partic.: travailler en marqueterie,
meuble, ouvrage, marqueté. « Sur le couvercle en bois, son prénom en lettres marquetées. » « On entendait les souliers ferrés piétiner les parquets marquetés. » « Chaînes d'or marquetées d'argent. »
marquer, parsemer (être parsemé) de plusieurs petites marques ou taches naturelles ou accidentelles pouvant prendre l'aspect de dessins variés (=tacheté). Léopard marqueté; chien, cheval marqueté. « Les jeunes marcassins ont encore le corps barré et marqueté de poils d'une autre couleur, alors que le vieux sanglier est noir. » « Un marécage miroitant, fourmillant d'herbes humides et marqueté de places lumineuses. » « Ses joues sont marquetées de taches de rousseur. » « Sa peau s'est marquetée de taches rouges et bleues. »

étal

étal table sur tréteaux ou charrette, souvent protégée par un auvent, servant à exposer les marchandises au marché. Étal de fruits et légumes, de poissonnier; vendre à l'étal. « Il faisait le tour des étals aussi lentement, aussi sérieusement que s'il avait quarante personnes à nourrir. »
table haute et épaisse en bois ou en marbre où le boucher découpe la viande. Viande à l'étal. « Le boucher découpait sa viande sur l'étal. »
p. méton.: commerce de boucherie. Ouvrir un étal. Les crocs de l'étal (d'un boucher). « Cette chair lamentable pendait, comme un déchet de viande à l'étal d'un boucher. »
p. anal.: table sur laquelle on découpe la morue à bord des navires morutiers.

spécisme

hiérarchisation des espèces établissant la supériorité de l'homme sur l'animal. « C’est par analogie avec le sexisme que le spécisme a été défini en 1970 par Richard D. Ryder comme une discrimination selon l’espèce. »
p ext.: mauvais traitement, exploitation des animaux. « Stop au spécisme ! »

antispécisme : opposé au spécisme. « L’ouvrage collectif La Révolution antispéciste questionne notre rapport à l’animal et appelle à un renversement du spécisme, la discrimination fondée sur l’espèce. »

épisser

épisserrelier un bout de cordage à un autre en entrelaçant les torons. Épisser une corde, un câble. « Les femmes, réunies au sous-sol, épissaient des cordes ou effilaient des monceaux de vieille toile. »
p. anal.: réunir deux conducteurs électriques, deux câbles métalliques, en entrelaçant leurs extrémités. « J'épisse un second fil au bout du premier pour obtenir une longueur suffisante. »

épissure : assemblage de deux cordages ou deux conducteurs électriques par entrelacement de leurs extrémités. « Raccordement effectué au moyen d'une épissure. »

somnambulique

somnambulique relatif au somnambulisme. État, hyperesthésie, sommeil, crise somnambulique.
effectué, produit dans un état de somnambulisme. Écriture somnambulique.
qui rappelle l'état de somnambulisme, ses manifestations. « Elle s'éloigna, d'un pas somnambulique, le long des arbres dépouillés. »

somnambuliquement
dans un état de somnambulisme. « Tout son bonheur tomba, comme tombe un homme qui, parvenu somnambuliquement sur la cime d'un toit, entend une voix, avance et s'écrase sur le pavé. »
à la manière d'un somnambule (=machinalement). « Elle faisait son ouvrage machinalement, somnambuliquement. »

légitimiste

légitimiste partisan de la branche aînée des Bourbons (dynastie capétienne), p. oppos. à orléaniste ou bonapartiste. « Le rejet des Bourbons a entraîné une méfiance vis-à-vis du clergé, ouvertement légitimiste. » « Le prétendant légitimiste au trône de France est Louis XX, aîné des Capétiens depuis 1989. »
partisan du pouvoir en place. « L'ex-ministre, légitimiste, n'a pas osé défier le président sortant. »

apagogie

raisonnement par lequel on démontre la vérité d'une proposition en prouvant l'impossibilité ou l'absurdité de la proposition contraire.
apagogique = par l'absurde. Raisonnement, méthode apagogique.

acuminé

acuminé[du lat. acutus, "aigu", "pointu"] pointu, en forme de pointe. Arbre à feuilles acuminées. « Le têtard est facile à reconnaître : son corps est ovale, arrondi, peu acuminé vers le museau. »

lupin

lupin plante herbacée annuelle à feuilles alternes digitées dont les fleurs se dressent en longs épis coniques. Lupin blanc, bleu, jaune, bigarré. « De magnifiques lupins bleus qui rivalisent par la couleur et la splendeur avec les variétés cultivées. »
propre au loup. « La population lupine a doublé dans cette région. »

improuver

désapprouver, blâmer. Improuver la conduite de qqn; improuver une action; jugement improuvé. « Je baissais les yeux, pour éviter de l'approuver ou de l'improuver par mon regard. »

jonchaie, jonchère

lieu où croissent des joncs. « D'immenses vols de canards passaient à faible hauteur, cherchant la première jonchaie pour s'ébrouer »

non serviam

expression latine signifiant "je ne servirai pas", attribuée à Lucifer comme marque d'insoumission à l'autorité divine.
par ext.: expression de l'insoumission à une autorité morale ou à un ordre établi.
par ext.: expression marquant le refus d'être candidat à une élection ou d'assumer une charge électorale.

goule

goulevampire femelle qui, selon les superstitions orientales, dévore les cadavres dans les cimetières. « Elle me rappelait cette goule des Mille et une Nuits... »

samovar

samovarbouilloire en usage en Russie et dans les pays voisins, composée d'un réchaud surmonté d'une petite chaudière munie d'un robinet dans le bas, permettant de disposer en permanence d'eau bouillante pour les usages domestiques et le service du thé. « La maîtresse de la maison remplissait la théière au samovar, bouillant en face d'elle. »

sagittal

sagittal anat.: qui est en forme de flèche (du latin "sagitta", flèche).
plan sagittal = plan perpendiculaire au plan vu de face, suivant la direction d'une flèche tirée par l'observateur. « Le plan sagittal, ou plan de symétrie du corps, est à la fois perpendiculaire aux plans transversaux et aux plans frontaux. »

caparaçon

caparaçon housse que l'on met sur les chevaux dans un but ornemental ou pour les protéger (intempéries, insectes, etc.)
p métaph.: « l'imperceptible remuement de la terre, sous son caparaçon de gel ou de neige. »

caparaçonner :
couvrir d'un caparaçon. « On jette sur les reins des bêtes des couvertures blanches pour les caparaçonner. »
p. ext.: couvrir de manière originale. « En vain, on a voulu, d'un funéraire voile, caparaçonner ta gaîté. »

perfide Albion

surnom péjoratif de l'Angleterre et par extension du Royaume-Uni. "Perfide" signifie "qui ne respecte pas sa foi, sa parole", et Albion est le nom latin de la Grande-Bretagne ("alba", blanc, renvoie à la blancheur des falaises crayeuses de Douvres).
« La perfide Albion qui brûla Jeanne d’Arc sur le rocher de Sainte-Hélène. »

grège

grège soie grège : soie brute obtenue par le simple dévidage du cocon. « Un vêtement de soie grège. »
p. anal.: qui a la couleur écrue (à la fois grise et beige) de la soie grège. Une étoffe grège. Des chaussettes en laine grège.

écobuage

écobuage forme de défrichement où les mottes de terre et d'herbe sont retournées et brûlées pour préparer la mise en culture. « Pratique ancestrale, l'écobuage est une source majeure d'émissions de COV (composés organiques volatils). »
débroussaillement par le feu.

écobue :
houe spéciale servant à découper les mottes de gazon ou pendant l'écobuage. « Le sol qui doit être modifié par l'écobuage est généralement divisé en plaquettes, au moyen d'une écobue. »
p. méton.: parcelle de terre soumise à l'écobuage. « Les hautes bruyères qu'on allait brûler par meules dans une gigantesque écobue de cinq cents hectares. »
plur.: produit de l'écobuage. « Toutes scories et écobues qui se peuvent émonder, brûler et jeter aux vents. »

avitailler

ravitailler. « Une vaste cité, bien gardée de fossés, abondamment avitaillée où pullulaient les marchands, les tâcherons, les artisans et les gourgandines. »
p. métaph.: pourvoir, nourrir. « Puberté, collège, solitude, snobisme... Maigres pépinières, insuffisantes à engendrer et avitailler un vice nombreux, bien assis... »
se pourvoir de vivres. « Les pêcheurs français peuvent s'avitailler et s'abriter dans tous les ports. »

demoiselle

insecte de l'ordre zygoptères, se distinguant de la libellule par son corps plus grêle et ses ailes repliées au repos.

paraphilie

déviation sexuelle, par le choix de l'objet du désir ou la déformation de l'acte sexuel.

méhari

méhari dromadaire de selle très rapide, dressé pour les courses.
méharée = randonnée à dos de méhari. « Une méharée de dix-sept jours et de 120 km dans le Sahara »
méhariste = personne qui utilise le méhari comme monture.

longeron

longeron [bât.] poutre longitudinale destinée à supporter la charge dans une ossature porteuse, à structure quadrillée.
poutre latérale dans un châssis de véhicule. Une aile d'avion est maintenue par un longeron qui relie les deux extrémités.
barre métallique reliant entre eux les montants d'un échafaudage et servant de garde-corps.

nuit du doute

nuit au cours de laquelle est fixée la date du début du Ramadan, d'après l'observation du croissant lunaire.

hune

hune plate-forme intermédiaire dans les mâts des navires, utilisée notamment pour exécuter des travaux dans la mâture. C'est le poste le plus habituel pour les gabiers (la hune portait autrefois le nom de "gabie"). « Le petit havre était endormi. Quelques navires y étaient mouillés, cargues sur vergues, hunes capelées, et sans fanaux. »
grande hune = hune du grand mât.
hune de tir = tourelle de direction de tir d'un navire de guerre installée au sommet d'un mât.
mât de hune = mât placé au-dessus de la hune. « Le brick s'était fièrement redressé, quoiqu'il eût perdu son petit mât de hune dans la bourrasque. »

jovien

jovien relatif à la planète Jupiter. Atmosphère jovienne. Champ magnétique jovien. « Saturne, Uranus et Neptune sont appelées les planètes joviennes car Jupiter est à la fois la plus grosse d'entre elles et la moins éloignée du Soleil. »
astrol.: né sous le signe de Jupiter.
qui tient de Jupiter, qui a un caractère impérieux, dominateur (=jupitérien). « Certaines fois, il avait pris des jeunes filles dans un coup de vent jovien, qui ne laissait place à rien d'autre qu'à la gloire du rapt. »

jovicentrique : qui se rapporte au centre de la planète Jupiter. « Le mouvement jovicentrique du premier satellite de Jupiter. »

frappé d'alignement

on dit qu'une maison est frappée d'alignement lorsque l'administration souhaite s'approprier des bandes de terrain la bordant, pour l'élargissement de la voie publique par exemple. « Ces pavillons sont frappés d'alignement, ils vont disparaître. »
fig.: « le style Peugeot, comme frappé d'alignement, est devenu terriblement prévisible. »

cantharide

cantharide coléoptère de couleur vert doré, d'aspect brillant, dégageant une odeur forte et pénétrante. « La rose du matin qu'orne la cantharide, brillante comme une émeraude. »
p. méton.: préparation à base de cantharides desséchées et pulvérisées, employée autrefois comme vésicant et comme aphrodisiaque. Extrait, huile, teinture de cantharide.
p. métaph.: « la jalousie, cantharide pour les nerfs exacerbés des mâles... »

placet

litt.: écrit adressé à une personne détenant un pouvoir pour lui demander justice, obtenir une grâce, une faveur (=pétition, requête). Placet apostillé; présenter un placet. « Madame rédigeait placets sur placets, pétitions sur pétitions, afin d'obtenir un bureau de tabac. »
acte de procédure comportant les références d'une affaire et l'assignation, qui est déposé au greffe d'une juridiction pour sa mise au rôle.

Roch Hachana

fête juive célébrant la nouvelle année du calendrier hébraïque. Joyeux Roch Hachana ! « Roch Hachana, le nouvel an juif, commence cette année le 20 septembre à la tombée de la nuit et se termine le 22 septembre. »
les aliments symboliques de Roch Hachana sont des pommes trempées dans du miel (présage d'une bonne et douce année).

bec-de-cane

bec-de-canepoignée, ayant souvent la forme d'un bec d'oiseau, permettant de mouvoir le pêne d'une serrure sans l'aide d'une clé. Tourner le bec-de-cane. « Elle pesa doucement sur le bec-de-cane en cuivre qu'elle connaissait bien et ouvrit la porte. »

oaristys

genre poétique (issu du grec oaristis : "conversation familière") formé typiquement d'un dialogue familier, tendre, amoureux ou à connotation érotique.
idylle, entretien tendre. « Notre vie commune commençait de si bien s'arranger... Quand, par la suite, je racontai notre oaristys à Albert, je fus naïvement surpris de le voir, lui que je croyais d'esprit très libre, s'indigner d'un partage si naturel... »

bodhisattva

être en passe de devenir bouddha mais qui renonce à son propre salut (nirvana) tant que tous les êtres ne sont pas sauvés. La vertu qui détermine toute son action est la compassion.

ukiyo-e

ukiyo-eterme japonais signifiant "image du monde flottant", utilisé durant l'époque d’Edo (1603-1868) pour désigner les estampes populaires et peu coûteuses apparues avec l'essor de la bourgeoisie, au dépends de l'aristocratique école de peinture "Kano".
Tout d'abord considéré au Japon comme vulgaire par sa valorisation de sujets du quotidien, ce genre influence fortement les Impressionnistes européens (van Gogh, Manet, Degas, Renoir, Pissaro, Klimt, Monet, Gauguin), ce qui va donner naissance au "japonisme". « Les écrivains et les impressionnistes se passionnent pour l'ukiyo-e, ces images d'un monde éphémère (ou flottant). »

palangre

palangre(pêche) corde ou grosse ligne à laquelle sont suspendues des lignes munies d'hameçons, qui peut reposer sur le fond ou être soutenue par des flotteurs. « Des palangres de plusieurs kilomètres de long, avec des centaines d'hameçons. »
palangrier = navire armé pour la pêche à la palangre.

gentilé

nom donné aux habitants d’un lieu, un pays, un continent, une région, une province, etc. Ex: le gentilé pour Paris est Parisien. « Connaissez-vous le gentilé de Draguignan ? »
les gentilés prennent une majuscule contrairement aux adjectifs. « Les Français parlent en français à leurs amis français. »

Quelques gentilés difficiles : Appelou (Firminy), Balbynien (Bobigny), Bellifontain (Fontainebleau), Berruyer (Bourges), Biarrot (Biarritz), Bisontin (Besançon), Biterrois (Béziers), Cadurcien (Cahors), Caladois (Villefranche-sur-Saône), Carolomacérien (Charleville-Mézières), Cristolien (Créteil), Germanopratin (quartier Saint-Germain-des-Prés, Paris), Ligérien (Loire), Majolan (Meyzieu), Meldois (Meaux), Messin (Metz), Palois (Pau), Pétrocorien (Périgueux), Rambolitain (Rambouillet), Malouin (Saint-Malo), Séquano-dionysien (Seine-Saint-Denis ), Sparnacien (Épernay), Spinalien (Épinal), Vaudais (Vaulx-en-Velin).

oison

oison petit de l'oie sauvage ou domestique. « Le regard oblique d'une oie sur les sept oisons qui la suivent. »
se laisser plumer comme un oison = se laisser dépouiller:
oison (bridé) = jeune personne niaise, facile à mener. « Ce niais couronné, cet oison, valait-il qu'on se donnât tant de peine à gouverner pour lui son royaume? »
oisonne = jeune fille peu intelligente, sotte. « Mais, petite oisonne, à quoi cela te servirait-il de te noyer? »
oisonnerie = simplicité excessive, qui confine à la bêtise.

paralume

paralume écran translucide ou opaque atténuant l'intensité d'une source lumineuse. « Au plafond, des tubes de néon munis de paralumes. »
[sécurité routière] dispositif de filtrage progressif de la lumière pour prévenir le risque d'éblouissement. « Les sorties du tunnel sont surplombés de paralumes en béton ajouré. »
type d'abat-jour.

limnologie

tiré du grec "limnos" : eau stagnante, étang, servant à construire les termes scientifiques en relation avec les eaux douces et stagnantes.
limnologie : science qui a pour objet l'étude de toutes les questions relatives aux eaux stagnantes (lacs, étangs, marais, ...), tant du point de vue physique que biologique.
limnophore (fém.) = mouche de taille médiocre, à abdomen allongé, vivant sur les plantes aquatiques.
limnoplancton = planton des eaux douces
limnimètre : appareil servant à mesurer le niveau des lacs, des rivières.

caténaire

caténaire qui, à l'aide d'un câble porteur, maintient dans une position parallèle à la voie le câble qui alimente en électricité la locomotive. « Suspension, ligne caténaire. »
la caténaire = câble conducteur avec sa suspension. « Transport de courant par la caténaire. »

cattleya

cattleyaorchidée d'Amérique tropicale, aux très grandes et belles fleurs. « Odette tenait à la main un bouquet de cattleyas. »

limousine

manteau en forme de pèlerine fait de poils de chèvre ou de grosse laine. « Le vieillard, enveloppé dans une grande limousine de berger, entrouvrait par moments ses yeux mornes. »
automobile de luxe de grande dimension, avec une séparation entre le chauffeur et les places arrière.

maie

maiegrand coffre rustique à couvercle plat, souvent monté sur pieds, dans lequel on pétrissait le pain et où, parfois, on le conservait (=huche, pétrin). « Maie en merisier. La huche ou maie, large coffre où se pétrit et se conserve le pain que l'on cuit pour huit jours et dans laquelle au gros de l'été on place le nouveau-né pour l'abriter durant son sommeil de la voracité des mouches »
Haut de page